AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Hiver
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
05/12/17
Découvrez la le marché de Noël !
06/10/17
Réouverture du forum ! Aurora V2.0 !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Paige
Administratrice
Derniers messages

 

 L'étrange Noël de Mister Jan | RP de Noël avec Elisabeth

PP
PA
messages
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
  Ven 15 Déc - 18:01
citer
éditer
x
  Ven 15 Déc - 18:01


Il était environ 4h lorsque Jan sortit de la gare de Chateaurive. Il avait pris le train à Elyséa pour se rendre vers la ville fortifiée, frontalière de la Germania. Il avait fait le trajet non pas pour un énième séminaire ou une formation mais pour profiter du marché de Noël. C’était une habitude qu’il avait en étant enfant, ils retournaient en famille pendant les fêtes en Germania, pays d’origine de ses parents pour profiter de l’ambiance des marchés de Noël. Il avait perdu cette habitude à leur mort, car cela ravivait trop de mauvais souvenirs en lui.

Pourtant, cette année, il avait décidé d’y retourner pour tourner définitivement la page et se changer les idées après tous les derniers évènements qu’il avait vécu durant les derniers mois. Entre l’accident de voiture, la croisière qui fût un vrai cauchemar, l’agression par une furie Nox et le reste de sa vie en général, Jan commençait quelque peu à saturer. Tandis qu’il franchissait le porche, il se tourna pour admirer la façade du bâtiment de style germanien. Il se tourna aussi pour vérifier si celle qui l’accompagnait l’avait suivi : Elisabeth. En effet, lorsqu’il avait abordé le sujet à la faculté, la jeune femme avait exprimé de l’intérêt pour ce genre d’évènement et sans qu’il s’en rende compte, le scientifique lui avait proposé de l’accompagné, ce qu’elle avait rapidement accepté. Le comportement de la jeune femme avait étonné le blond qui la voyait plus timide et réservée mais plus que tout, son propre comportement l’avait surpris. En temps normal, il n’aurai jamais fait cela, gardant ces moments de plaisir pour lui. Il en était déjà à deux incartades par rapport au Jan de d’habitude : La première lorsqu’il avait bu avec un détective à Albion et maintenant celle-ci.

*Faut croire que moi aussi je change. Je sais pas ce que ça va donner mais bon, on verra bien*

Et il était perdu dans ses pensées et tout sourire lorsque la jeune femme franchi elle aussi l’entrée du bâtiment dans un claquement de talon. Elle regarda de gauche à droite, le cherchant visiblement puis, l’ayant repéré, elle descendit les marches pour le rejoindre tandis qu’il allait à sa rencontre. Et ce fût à ce moment que son pied glissa sur une marche rendue traitresse par le verglas. Jan eût juste le temps de la retenir par l’épaule.

« Attention Elisabeth, y a du verglas et visiblement ils ont considéré que déneiger et saler les marches n’était qu’une option. Ils doivent attendre que quelqu’un se blesse, mais ce serai dommage que cela soit toi. Bon, en route, on a du vin chaud qui nous attends! »

Et ils se mirent ensuite en route, marchant côte à côte tout en discutant. Ils entendirent la musique et virent la foule avant d’arriver à destination. Les odeurs du marché provenant de la grande place les assaillirent au moment où ils passaient un grand portant végétal constitué visiblement de branches de sapin sur une armature métallique. Jan se tourna vers la scientifique blonde

« On dirai qu’il y a déjà pas mal de monde, tachons de pas être séparés. Tu as une envie particulière de par quoi nous pourrions commencer ? »
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Sam 16 Déc - 2:41
citer
éditer
x
  Sam 16 Déc - 2:41


La neige tombait sur Kalos. Le week-end précédent, elle s’était réveillée pour trouver son jardin recouvert sous une couche de neige de quelques bons centimètres malgré la proximité de la capitale et de sa chaleur. Chacun accueillait cette nouvelle différemment. Marcel avait joyeusement bondi dans la neige et s’y était allègrement roulé et affalé de tout son long une fois libéré dans une partie du jardin seulement, Elisabeth appréciant particulièrement cette neige vierge et immaculée qui lui rappelait les hivers rudes de Sinnoh, lorsque les vents arctiques abattaient des blizzards sur toute la région, forçant parfois les familles à rester enneigées chez elle tandis que les champs familiaux se recouvraient d’un épais manteau blanc dont la traversée était une épreuve des plus revigorantes. Emilien, en revanche, avait démontré une curiosité seulement de courte durée. Il avait fait quelques pas dans la neige, puis avait compris visiblement que c’était non seulement froid, mais pénétrant et humide et avait eut une mine outrée avant de demander à rentrer, refusant de faire un seul pas de plus s’il n’était pas porté.

Et alors que la plupart des Kalosiennes se couvraient de manteau et d’écharpes autant qu’elles le pouvaient pour se protéger du froid, arborant fourrures synthétiques et laines avec toute l’élégance leur étant propre, Elisabeth continuait de porter les mêmes vêtements, ne comprenant pas leur frilosité. Pour elle, l’hiver de Kalos – et tout particulièrement d’Elyséa – avait des faux airs de jeune printemps Sinnohéen. Elle continuait donc de porter ses manteaux d’automne courts, comme celui qu’elle portait à présent, à la descente du train en provenance d’Elyséa dans lequel elle avait pu discuter à loisir avec Jan. Elle l’appréciait. Sa conversation était agréable, il était intelligent et affable, ainsi qu’un collègue des plus compétents dans son domaine, et même parfois dans celui des autres. Il savait rendre une conversation qui n’aurait du être là que pour combler un trou intéressante, l’émaillant de réflexions enrichissantes, rendant cet exercice bien moins pénible. Elle le suivit hors de la gare, ayant perdu un peu de temps à réarranger ses vêtements. Sa précipitation à ne pas le faire attendre lui valut d’ailleurs de mettre le pied sur une marche verglacée, sentant son cœur rater un battement alors qu’elle perdait l’équilibre avec plus ou moins de grâce. Elle ne dut son salut qu’à Jan, qui la rattrapa fermement par le haut du bras, lui laissant le temps de reprendre son équilibre avant de la relâcher.

- Merci beaucoup. Je serai plus prudente. En route !

Ils avancèrent vers le marché, Elisabeth regardant avec intérêt les quelques baraquements se profilant, entrapercevant des écharpes, des bijoux, des branches de sapins, du nougat et autres. Ils durent se resserrer pour passer sous l’arche, avant qu’elle ne lui cède le passage, le laissant s’avancer le premier et hochant la tête à ses dires quant à la foule. Elle n’aimait que peu les bains de foule mais à ce niveau-là, il suffisait, lui avait on dit et répété et inculqué, de voir la foule comme un flot humain, un banc de poisson qu’il s’agissait de traverser, ce qui serait plus complexe s’ils voulaient vraiment profiter de la vue du marché dans son ensemble. Il fallait qu’elle les oublie, qu’elle n’y pense plus. Compliqué lorsqu’un vendeur se décida soudainement à haranguer le passant, perturbant un instant le fil de ses pensées.

- Um, par vraiment. Je suis juste heureuse d’être là, il y a tellement de choses à voir !
Son ton, comparé à ses habitudes de mesure et de placidité, était plus enjoué. Elle était réellement heureuse d’être là, malgré la foule, malgré les hurleurs. Il faisait bon, le marché était très joliment décoré.
- Le seul marché d’hiver que j’ai connu était celui tenu à Floraville, à l’école plus précisément. Il consistait plutôt en une vingtaine de stands tout au plus, avec des nappes de crépons et des pâtisseries, couronnes de plantes et photophores fait par les élèves. Autant dire que cela n’a rien à voir avec ici !

Elle appuya ses dires en jetant des regards enjoués autour d’elle. Elle croyait comprendre que Jan cherchait néanmoins à savoir par où commencer, où se diriger. Elle pointa discrètement un chemin vers leur droite, où les différents cadeaux, des fourrures aux bijoux se faisaient concurrence, mis encore plus en valeur par les luminaires soigneusement placés, et déjà allumés, par les vendeurs.
- Um… par là ?
PP
PA
messages
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
  Sam 16 Déc - 17:17
citer
éditer
x
  Sam 16 Déc - 17:17


Lorsqu’ils se mêlèrent à la foule, ils furent obligés de se serrer l’un contre l’autre pour ne pas être séparés et la jeune femme dû se servir de la carrure du blond comme brise-foule. Elle semblait apprécier d’être en ce lieu au vu de ses yeux qui pétillaient en passant d’un stand à l’autres. Pourtant, elle semblait aussi anxieuse, comme incommodée par la foule. Le scientifique comprenait totalement ce sentiment, étant donné que lui aussi n’était pas friand de tels bains de foule. Il n’allait dans ce genre de manifestation que parce qu’il appréciait l’ambiance de Noël et que sa carrure lui permettait d’aller où il le souhaitait, les gens ayant tendance à s’écarter face à la carrure du blond. Comme en écho de ses pensées, la jeune femme confirma en lui décrivant le seul marché de Noël auquel elle avait été, à Floraville, une ville de Sinnoh.

- Il est sûr que la différence de taille doit être assez marquée. Mais d’après ce que j’ai entendu, le marché est plus petit que d’habitude. D’ordinaire, c’est presque la ville entière qui est transformée en marché géant.

Tandis que Jan parlait, un homme costumé en cadoizo s’approcha et lui offrit un pain d’épice en forme de… lui ? emballé dans du papier avant de s’en aller pour continuer sa distribution. Il montra son trophée à sa collègue.

- Voilà une des raisons pour laquelle je fais l’effort de venir et d’affronter la foule. Le pain d’épice cadoizo ça vaut le détour ! Si possible, mets le dans ton sac, on le mangera éventuellement un peu plus tard.

Il tendit le gâteau à la jeune femme tout en continuant de marcher. La foule ayant ralentit devant lui sans qu’il s’en rende compte, les deux protagonistes se percutèrent quelque peu mais le pain d’épice était intact, bien que Jan ait les joues un peu plus roses qu’avant, mais ça devait être dû au froid qui se faisait peu à peu plus mordant. Ils reprirent leur marche et à un moment, la jeune femme tira discrètement sur son manteau avant de lui indiquer une direction pour qu’ils commencent à réellement visiter le marché.

- Va pour cette direction alors !

Jan joua de nouveau les brises glaces mais ils purent vite de nouveau marcher côte à côte le long des stands car la foule se faisait rapidement moins dense lorsqu’on s’éloignait de l’entrée principale. Ils se trouvaient dans l’allée des artisans, regroupant les objets tels que les colliers, les bagues ou bien les bonnets. Ils s’arrêtèrent devant un stand de bijoux et la jeune femme commença à regarder les bagues, tandis que Jan regardait les montres à gousset qu’il trouva fort bien ouvragées. Lorsqu’il vit les bagues, Jan se remémora la scène du restaurant, ce qui le décontenança quelque peu bien qu’il ne le montre pas.

*Tu parles d’une première impression. Déjà que notre première interaction, elle m’a vu en caleçon, ensuite y a eu la pseudo demande en mariage. Je sais pas si c’est le karma ou un esprit supérieur mais il a l’air de bien s’éclater là haut !*

Le vendeur tenant le stand les avait vu arriver ensemble. Aussi, ils fit les raccourcis propre à son métier et conclut à la situation standard, à savoir un couple faisant des emplettes. Il harangua alors Jan avec son plus beau sourire, en s’arrangeant pour être parfaitement entendu de sa supposée compagne :

- Hé l’ami ! Je vois que mes montre te plaisent ! Si tu me prends la montre, je te fais un prix sur la bague pour ta très charmante compagne ! Tu trouveras pas meilleure qualité ni meilleure offre de tout le marché !

Jan manqua de s’étouffer et reposa prestement la montre. Et se tourna machinalement vers la jeune femme, devenue pivoine. Puis, deux aspects de sa personnalité s’affrontèrent : le Jan qui voulait le détromper et repartir ainsi et le Jan mercantique qui voulait la montre et avait soif de négociations. Leur duel se résolu en quelques secondes et, arborrant son plus beau sourire, Jan s’adressa au commerçant, son mode négociation activé :

- Hé l’ami ! C’est une offre alléchante que tu me fais mais malheureusement, je vais devoir décliner. Cette jeune femme est juste une amie ayant accepté de m’accompagner. Mais bon, tu as en effet des produits de belle facture, et j’ai bien envie d’acheter. Revois ton offre à la baisse et je l’accepterais.

Le marchand fut surpris de sa réponse et le regard de la jeune femme confirma les propos du scientifique. Il consenti donc à lui faire une nouvelle proposition

- Ah l’ami ! Excuse moi pour la méprise ! Du coup, si tu me prends la montre, je te fais une ristourne. Et j’offre à te jolie collègue une barrette en guise d’excuse.

-Parfait, on a un accord !

Jan choisit une montre puis désigna une des fameuse barrette. Le vendeur encaissa et lui tendit les sacs. Le scientifique tendit celui-avec la barrette à la jeune femme, totu souriant d’avoir négocié comme un chef

- Tiens, c’est une barrette avec un musteflott stylisé dessus. J’espère qu’elle te plait.

Puis, s’adressant au vendeur

- Merci l’ami ! Passe une bonne soirée !

Ils repartirent ensuite vers de nouveaux stands, bien décidé à continuer leurs emplettes. Jan se retournait de temps en temps pour vérifier que la jeune scientifique le suivait tout en guettant ses réactions suite à son cadeau spontané.
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Dim 17 Déc - 0:00
citer
éditer
x
  Dim 17 Déc - 0:00


Elle opina du chef, obéissant à son collègue, sortant avec délicatesse un mouchoir de son sac pour mieux emballer le morceau de pain d’épices avant de le ranger, en principe. En réalité, ce fut avant de percuter le flanc de son collège, le nez dans son épaule, relevant les yeux vers lui avant de s’excuser d’un petit sourire. Ils se dirigèrent ensuite entre les étals, jusqu’à s’arrêter devant un stand d’orfèvre dont le scintillement avait attiré son œil. Elle regardait les bagues finement ouvragées et ciselées, certaines étant ornée de nacre – dont elle se demanda s’agissait de nacre synthétique ou naturelle – d’autres de pierres semi-précieuses – topaze, aigue-marine, disthène, grenat, azurite, tourmaline, quartz divers – lorsque le vendeur héla soudain Jan, qui examinait les montres à l’exact opposé de l’étal. Elle sentit bien malgré elle ses joues se réchauffer alors qu’elle tentait de réfuter le marchand avec des petites saccades des mains nerveuses, la bouche arrondie sur un « Anononononon » gêné. Heureusement, Jan ne sembla pas s’en formaliser, négociant au contraire un bijou pour elle, son choix se portant sur une barrette argentée en deux parties représentant un Mustéflott : un cerclage ovalin formait la bouée caractéristique tandis qu’un pique ouvragé en formait le corps, la tête sertie d’aigue-marine pour les yeux ressortant le plus facilement. Elle remercia poliment Jan autant que le vendeur, souriante, puis ils s’éloignèrent vers d’autres stands.

- Merci beaucoup, Jan, c’était très gentil de ta part. Je vais la mettre immédiatement.

C’était un minimum social face à un cadeau si gracieux. Elle ramassa une partie de ses cheveux dans une façon de chignon, le froid lui mordit la peau découverte de son cou à lui en donner la chaire de poule, puis elle pinça ses cheveux dans la barrette, glissant le pique dans l’anneau. Une fois fait, elle se massa un peu le cou pour le réchauffer avant de glisser l’emballage du bijou dans son sac aux côtés du pain d’épices.
- … Alors ?

Elle lui sourit, plissant un peu les yeux, avant de reporter son attention sur la montre de Jan.
- Je peux la voir un instant ?
Elle se rapprocha du médecin pour éviter un autre touriste peu décidé à lui céder le passage, manquant de presser son bras contre le sien momentanément avant de s’excuser et d’observer l’ouvrage fin de la montre, qui témoignait effectivement de sa bonne manufacture.
- Tu veux que je la prenne dans mon sac qu’elle ne t’encombre pas ? Ce sera dommage qu’elle s’abîme, elle est vraiment de très belle qualité.

Son regard fut soudain attiré par un autre étal derrière Jan.
- Ah ? Qu’est-ce que c’est ?
PP
PA
messages
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
  Dim 17 Déc - 13:37
citer
éditer
x
  Dim 17 Déc - 13:37


Une fois arrivés dans une zone avec moins d’affluence, la jeune femme le remercia pour le cadeau, ce à quoi Jan répondit d’un signe de la main tout en disant que c’était normal et qu’il avait juste sauté sur l’occasion de faire une bonne affaire tout en faisant plaisir à quelqu’un d’autre. Elle décida de l’utiliser immédiatement, pour lui montrer que le cadeau lui plaisait. Elle regroupa une partie de ses cheveux et utilisa la barrette pour les attacher, dévoilant un peu son cou. Elle se tourna vers lui avec une mine d’enfant, toute souriante et visiblement dans l’attente de l’avis du scientifique. Le cœur de celui-ci avait raté un battement en la voyant ainsi. La voir souriante, avec les cheveux attachés de cette manière, ça lui allait vraiment bien. Dès le départ, le blond avait remarqué que bien qu’elle avait une certaine grâce naturelle. Pour le dire simplement, même lors de leur première rencontre, alors qu’elle venait de subir plusieurs heures d’avion et de taxi pour venir jusqu’à la fac, il l’avait trouvée plutôt jolie. Mais là, c’était d’un tout autre niveau. Tentant de garder son calme, le scientifique arbora un grand sourire tout en répondant à la jeune femme

- ça te va très bien Elisabeth. Je regrette pas du tout cet investissement

Elle sourit puis détourna la conversation vers la montre de Jan, tout en se rapprochant de lui car la foule se faisait plus dense. Jan garda son calme bien qu’ils soient presque collés l’un à l’autre et la lui montra. Il s’agissait d’une montre à gousset argentée avec sur la devanture, finement gravé, une représentation du combat mythique de la trinité d’Hoenn : Rayquaza régnant sur les cieux, Groudon régnant sur la terre et Kyogre régnant sur les mers. Toutefois, l’artiste ayant gravé devait être originaire de l’île ou alors féru de mythologie pokémon car le trio légendaire n’était pas représenté comme dans la plupart des livres. Ils étaient sous leur forme originelle, et mythique, leur forme primitive issue de leur culte par les Premiers Hommes. (Motif de la montre)

En l’ouvrant, on accédait à la montre proprement dite qui affichait seconde, minute, heure ainsi que le numéro du jour. Une partie du cadrant nacré avait été évasée et sertie de métal de manière à afficher une partie des rouages. C’était une véritable œuvre d’art.

La jeune femme lui proposa de mettre l’objet dans son sac, ce que Jan accepta tandis qu’ils se rapprochaient encore, pressés par la foule. Soudain, elle tourna la tête et aperçu un stand qui attira son attention. Jan identifia immédiatement le type de stand, regarda la montre à son poignet et vit qu’il était un peu plus de 6h.

- C’est un stand de nourriture de ce que j’en vois. Vu l’heure, on ferai mieux de manger de suite, d’ici 20-30 minutes, ce sera trop la cohue, crois-en mon expérience.

Ils se dirigèrent donc vers le stand et devant l’air un peu perdu de la jeune femme face à tant de plats originaux, Jan commanda pour elle. Ce soir, ce serait le traditionnel sandwich de Noël composé de viande marinée dans du vin rouge et des épices avec en dessert dune belle part de Stollen pour chacun. Et pour patienter, un verre de vin chaud. Jan ne le dit pas à sa collègue mais c’était le repas typique qu’il mangeait avec ses parents aux marchés de Noël de Germania auparavant. Cela le rendit quelque peu nostalgique. Une fois servit, ils s’installèrent sur un mange-debout et commencèrent à manger, après avoir trinqué avec leurs vins chauds. Jan ne s’était pas trompé, une foule avait commencé à se masser et les forçait à manger côte à côte, presque épaule contre épaule
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Mer 20 Déc - 22:29
citer
éditer
x
  Mer 20 Déc - 22:29


Elle regarda leurs deux sandwichs avec un mélange d’intérêt et de réserve, n’ayant jamais vu – ou du moins mangé un plat semblable. Elle tentait de les rapprocher avec des plats connus, le plus proche étant encore ces sandwichs grecs que certains élèves de l’université mangeaient. Et encore, la ressemblance lui semblait plutôt lointaine. Elle suivit donc Jan jusqu’à un mange-debout, tentant de se repérer à l’odorat quant à ce que contenir son plat, mais les odeurs d’épices et de nourriture se mêlaient, brouillant complètement les pistes. Elle dut se résigner à un test à l’aveugle, et à faire entièrement confiance à son collègue. Ils s’installèrent au mange debout.
- Tu es sûr que tu ne veux pas t’installer ailleurs ? s’inquiéta-elle en picorant avec gourmandise la viande marinée du bout des ongles. Quelque part où tu pourrais t’asseoir. Tu es encore en convalescence après tout.

Comme pour confirmer encore ses dires, un groupe de jeunes, à peine âgé d’une vingtaine d’années en moyenne, se rapprocha d’eau en discutant avec autant de joie et de bruit qu’une volée d’Etourmi, prenant de l’espace sur plusieurs mange-debout comme on voulait bien le leur accorder, se plaçant selon les places qu’ils arrivaient à prendre, s’interpellant, se chapardant à manger, se taclant. Elle rentra un peu la tête dans les épaules et se décala en se sentant approchée, n’aimant pas cette sensation de frôlement non désiré. Tant et si bien qu’elle se retrouva coincée entre son collègue et le gai luron dans son dos, qui ne devait pas être plus vieux que son frère cadet, et taquinait un de ses amis d’une voix qui portait peut-être un peu trop bien. Une tentative d’houspiller les jeunes venant d’une femme d’une cinquantaine d’années peut-être fut accueillie par un échec cuisant, le jeune le plus proche d’elle l’ignorant en haussant les épaules tandis que sa compagne rétorquait, Elisabeth crut-elle entendre, qu’ils ne faisaient rien de mal. Qu’ils ne faisaient que s’amuser. Un peu trop bruyamment à son goût. Elle prit doucement les plats dans ses mains, faisant bien attention à ne rien renverser avec l’habitude d’aider parfois sa mère au service des nombreux plats fait pour nourrir leur nombreuse famille à Sinnoh.

- Allons, viens. Je suis sûre que l’on va trouver un endroit tranquille où manger un peu plus loin.

Elle avança donc avec précaution entre les étals, jusqu’à remarquer un espace plus calme, un véritable miracle dans cette cohue. Elle déblaya un peu de neige pour leur trouver de quoi s’asseoir sur ce qui devait être en temps normal des gares-vélos.

- Tiens, là, ce sera bien, non ?

Ils n’eurent plus qu’à s’asseoir côte à côte, bien plus au calme, presque en retrait de la foule. Il faisait déjà bien plus frais, surtout une fois éloignés de l’agitation chaleureuse de la foule et des étals. Il ne fallut que quelques secondes pour que les illuminations s’allument, presque toute en même temps, arrachant un murmure d’admiration à la foule. Elisabeth regardait les lumières, s’en remplissant les yeux avec délice malgré que son angle de vue ne soit pas le meilleur.
- … c’est vraiment beau … Elle marqua une pause, regardant encore le scintillement d’argent de toutes ses lumières imitant des étoiles, des pokémons, des symboles même de l’hiver et des fêtes, comme, dans d’autres pays, l’étaient le fait d’allumer des bougies ou de suspendre des branchages vivaces partout. Elle sembla hésiter un instant, puis émit son jugement : Je suis contente d’être ici.
PP
PA
messages
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
  Jeu 28 Déc - 22:50
citer
éditer
x
  Jeu 28 Déc - 22:50


Jan commençait à savourer son sandwich tout en guettant les réactions de la jeune femme lorsque celle-ci s’inquiéta qu’ils restent debout, du fait de son état. C’était un fait, suite à son agression, il était ressorti fortement diminué et lorsqu’il avait rattrapé la jeune femme tout à l’heure, il avait manqué de la lâcher par manque de force. Toutefois, il avait fait mine de rien, n’ayant pas envie d’être vu comme un impotent. La proposition tombait cependant à point et il accepta, et ils se dirigèrent à l’écart, s’éloignant par la même du groupe d’adolescents bruyants.

Ils finirent par trouver un lieu où s’asseoir, un garage à vélo visiblement et ils s’assirent pour manger, l’un contre l’autre pour limiter le froid. Peu de temps après qu’ils eurent commencés, des illuminations s’allumèrent et le scientifique vit une lueur d‘émerveillement dans les yeux de la jeune femme tandis qu’elle confirmait verbalement tout en lui assurant qu’elle était heureuse d’être là, semblant sous-entendre selon Jan qu’elle était heureuse d’être là, avec lui.

Ce fut à ce moment que Jan manqua de défaillir. Etait-ce la fatigue, la convalescence abrégée pour profiter d’une sortie ou bien simplement la jeune femme illuminée par les divers lampions mais il la trouva belle, avec ses grands yeux bleus, ses longs cheveux blonds et son visage tout en finesse. Il eut du coup un léger bug, une absence de plusieurs secondes avant de finalement répondre

- C’est vrai, le décor est franchement beau. Pour être honnête, je n’y étais pas retourné depuis longtemps et ça m’avait manqué.

Il fit une pause de quelques secondes, hésita puis ajouta

- Je suis très content d’être venu et ça me fait plaisir que tu ai accepté de m’accompagner

Il retourna ensuite à son sandwich et l’attaqua à pleine dent, ne voulant pas le laisser refroidir
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Mer 24 Jan - 10:25
citer
éditer
x
  Mer 24 Jan - 10:25


- Le sentiment est partagé.

Elle mordit à son tour dans le sandwich, éprouvant quelques difficultés à en arracher une bouchée à cause du pain de baguette Kalossien auquel elle était assez peu habituée et qui était, dans le cas du sandwich, relativement caoutchouteux, sans compter qu’elle prenait une certaine attention à ne pas faire tomber de garniture sur elle. Le sandwich était délicieux. Un peu juteux à cause du vin qui offrait une certaine aigreur, complété par la richesse des épices de la marinade ainsi que le goût puissant de la viande bovine. Elle sembla soudain se souvenir de quelque chose, eut un petit hoquet puis s’interrompit pour mâcher soigneusement, un doigt sur les lèvres.

- Je ne t'ai pas présenté mon dernier pokémon.

Elle fouilla dans son sac entre les divers objets, sortant une des boules bicolores qu'elle ouvrit avant de la ranger aussitôt, les lancers dramatiques étant assez peu son style, à moins qu'ils ne soient nécessaires pour que ses pokémons accèdent à un endroit difficile. De la pokéball apparut, accompagné d'un éclair pastel, une femelle Gouroutan à l'air un peu sévère, ce qui était fréquent dans son espèce, qui salua immédiatement l'homme d'un geste poli de la main, se dirigeant même jusqu'à lui pour lui tendre sa dextre couverte de corne pour un simulacre de poignée de main.

- Elle s'appelle Albertine, je l'ai rencontrée au nord de Duskclock sur la route 201 lors de mon passage à Albion pour mes recherches. Elle m'est des plus utiles dans mon travail, étant donné que j'ai connu des secrétaires universitaires moins zélées et bien moins efficaces. Elle va jusqu'à m'aider avec mes photocopies et mes visiteurs, ce qui est un gain de temps considérable dont je tiens à vous remercier, Albertine.

Le Gouroutan eut un ronflement ravi, accompagné d'un hochement de tête. Effectivement, elle aidait la jeune femme avec ses recherches, apprenant au fur et à mesure, tentant de comprendre les zarbis dont les humains couvraient à peu près tout, de simples feuilles jusqu'au murs et aux sols de leurs habitats. Au fond, elle aimait aider la toute jeune humaine dans ses tâches intellectuelles. Elle se plaça bien en face de celle-ci, puis pointa son sandwich avant de pointer sa bouche, ses doigts rassemblés dans un signe compris par beaucoup, même sans être versé dans la langue des signes comme "nourriture" suivi d'un mouvement du majeur à côté de sa tempe, l'index bien tendue à ses côtés.

- Ah, évidemment. Tenez.

Elle déchira un morceau de pain de belle taille, le tendant au pokémon qui le mastiqua avec attention, ainsi qu'une certaine délicatesse, pour un primate non hominidé. Le jeune scientifique  se tourna alors vers son camarade, lui devant quelques explications pour cette scène.

- Je lui ais enseigné quelques bases de la langue des signes kalosiennes afin de faciliter nos échanges. C'est une expérience qui avait déjà été tentée sur d'autres Gouroutan, et avait fonctionné à merveille. Cette race est très intelligente, et souvent très coopérative dans son apprentissage, plus que nous le serions de devoir apprendre à grogner et utiliser leur langage. Peut-être n'en avons nous tout simplement pas les capacités. Mais je digresse. Sur ce point, Albertine est très douée. Et très curieuse. Les pokémons se servant de langage leur étant appris pour poser des questions et agrandir leurs connaissances sont, m'a-t-on dit, extrêmement rares, surtout si l'on compte quelle proportions des pokémons sont en réalité apte à l'apprentissage d'un langage, fut-il parlé, signé ou écrit.

Elle s'accorda un répit pour picorer du bout des doigts la garniture de son sandwich, les yeux dans ceux, sombres malgré leurs reflets d'or du Gouroutan. Elle réalisa alors qu'elle n'avait peut-être pas tant parlé de ses recherches à Albion à son collègue, et hésita à le faire, étant donné qu'ils étaient là en loisir, et non pour le travail. Peut-être n'était-il pas approprié de parler de ses travaux à se moment.
PP
PA
messages
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
  Dim 28 Jan - 12:56
citer
éditer
x
  Dim 28 Jan - 12:56


La jeune femme répondit qu’elle aussi était contente d’être venue avec lui. Cette petite phrase anodine réchauffa inexplicablement le cœur du scientifique, bien plus que le vin chaud qu’il venait de boire. Celui-ci était d’ailleurs franchement bon, l’alcool étant subtilement camouflé dans l’harmonie des épices et du sucre. Pourtant, l’éthanol était bien présent : Peut être la fatigue, ou bien le fait que l’éthanol se marie difficilement avec les médicaments qu’il prenait mais un début de mal de tête commençait à poindre. Il finirait son vin chaud mais cela serait le seul de la soirée, il n’avait pas envie de payer le lendemain matin. Il posa le breuvage et réattaqua son sandwich qui était franchement pas mal. Niveau saveur, il se rapprochait beaucoup de ceux qu’il mangeait avec ses parents il y a 10 ans. La nostalgie lui tira une légère larme, ou bien était-ce le vent froid qui soufflait quelque peu dès qu’on ne se trouvait plus à l’abris des chalets.

La jeune femme sembla soudain penser à quelque chose et manqua de quelque peu s’étouffer avec son sandwich. Après avoir avalé le morceau de sandwich, elle sortit une pokéball et lui présenta sa dernière compagne, un gouroutan qui lui faisait office de secrétaire. Le pokémon lui tendit une main chaleureuse et Jan la serra poliment, après tout, sur le point de vue de l’évolution, ils étaient de cousins, éloignés certes mais des cousins.

Cette espèce de pokémon était réputée pour ses qualité intellectuelles et Albertine n’y dérogea pas et demanda à la blonde un morceau de sandwich en langage des signes. Jan ne maitrisait pas ce mode d’expression mais pour avoir vu certains patients sourds communiquer ainsi, il reconnut le langage. Se doutant que le pokémon n’aurai pas assez avec le morceau de la jeune femme, Jan amputa aussi le sien d’un bout et le tendit au pokémon

- Tenez Albertine. Je vous en passe un morceau aussi, je n’arriverais probablement pas à le finir de toute façon

Le blond réfléchit ensuite à comment relancer la conversation. Il y avait toujours la possibilité de parler du travail mais s’il pouvait parler d’autre chose, le scientifique ne s’en priverait pas. Surtout si l’on considérait que bien qu’ils ne travaillent ensemble sur le projet Nox, il ne connaissait pour ainsi dire rien de la jeune femme. Ils se contentaient de parler du travail lorsqu’ils se voyaient. Or, le blond voulait en savoir un peu plus sur la jeune femme vue qu’il avait l’impression qu’en passant des nuits entières ensemble à rester éveillés, travaillant ensemble, une sorte de complicité avait commencée à se former entre eux. Mais peut être se trompait-il, les relations sociales n’étaient pas son fort lorsqu’il s’agissait d’un dialogue entre 2 personnes équivalentes. Il avait plus l’habitude de discuter avec des supérieurs à l’hôpital, ou bien avec les patients et là, bien que réfrénant au maximum le paternalisme de la situation, il était en position de force dans le dialogue.

Il finit son sandwich et prit la parole, se jetant à l’eau. Dans le pire des cas, ça ne serait qu’un remake du fiasco lié à l’évènement du restaurant. Bien que la situation ait fini sur une note plus positive, certains moments auraient facilement pu être qualifiés de « critiques ».

- Et sinon, Elisabeth, tu rentres chez toi pour les fêtes ?

PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Dim 28 Jan - 21:29
citer
éditer
x
  Dim 28 Jan - 21:29


Le primate saisit le morceau de sandwich, faisant plusieurs fois le geste de se toucher le menton, la paume tendue avant d’ouvrir sa gueule sur de larges crocs pour mordre dans le sandwich. Ils mangèrent tout trois en silence, profitant de ce moment de répit un peu à l’écart. La jeune femme mangeait toujours, sentant néanmoins sa faim s’apaiser peu à peu, lorsque son collègue lui demanda si elle retrouverait sa famille pour les fêtes. Elle ne retint pas son soupir.

- Non, malheureusement. Les tickets d’avion pour Sinnoh sont particulièrement coûteux à l’approche des fêtes, et le gouvernement demande que je reste pour travailler, sans compter mon éditeur, qui s’impatiente au sujet de mon prochain article. Je dois rester… j’ai trop de travail. J’ai posé une semaine de congé afin de profiter moi-même des fêtes et de travailler sur mes articles, mais je ne pourrais pas rentrer à Sinnoh.

Elle songea que ce serait étrange. Elle n’avait eu à passer les fêtes loin de sa famille qu’une seule fois, car elle était en pleines fouilles à Unys, mais elle était entourée de ses collègues, qu’elle le veuille ou non d’ailleurs. Cette année, elle serait probablement seule. Il n’y aurait ni bûche dans le feu, ni grand repas où l’on se passait les plats en sentant les pokémons remuer sous la grande table malgré les remontrances de sa mère qui n’appréciait pas que les pokémons quémandent ainsi. Il n’y aurait pas l’habituelle scène de sa mère chassant son père de la cuisine de peur que celui-ci goûte un peu trop goulument à ses plats, ou pire encore, ne se décidé à l’aider. Cette année, il n’y aurait qu’elle dans sa propre maison, avec ses pokémons, et les plats qu’elle aurait elle-même cuisiné. Et rien d’autre.

- Ce ne sera pas la première fois, j’ai d’ores et déjà du rester à l’étranger pour mes recherches lors des fêtes. Mais en général, j’étais active à ce moment. Ce qui sera plus étrange, c’est que ni ma sœur aînée, ni moi ne rentreront à Sinnoh cette année. Elle est mariée et vit sur Mhyone avec son mari, un maître d’arène. Ils viennent d’avoir une fille cette année et préféreront probablement passer Noël en famille chez eux. Ce sera … plus qu’étrange pour mon père. Il est très tourné vers notre famille et devoir passer les fêtes sans nous… je tenterai d’appeler à la maison le 25 pour discuter un peu.

Elle haussa les épaules, déjà résignée à sa situation, et préférant, plutôt que d’en pleurer, en tirer le mieux, autant pour ses articles que pour son propre enrichissement personnel.
- Et toi, Jan ?
PP
PA
messages
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
  Lun 29 Jan - 0:03
citer
éditer
x
  Lun 29 Jan - 0:03


Le simien anthropomorphe tendit une de ses mains couvertes de corme en direction du blond et saisit délicatement le morceau de sandwich. C’était fou comment un animal aussi massif pouvait être capable d’une telle douceur et d’une telle dextérité. En le regardant, agir, Jan se dit que finalement, leur parenté était plus que visible. Le pokémon signa de nouveau, ce que ne compris pas Jan mais il se douta qu’il s’agissait de remerciements. Il lui adressa un signe de la main vague, signifiant qu’il n’y avait pas de quoi. Il finit son sandwiche et posa la question sur son retour pour les fêtes.

La jeune femme poussa un soupir avant de répondre que non, elle ne rentrerait pas, le prix des billets étant exorbitant et du fait du travail qui lui restait pour la Ligue, ainsi que pour son éditeur. Elle semblait aussi triste de ne pouvoir se rendre dans sa famille qu’elle ne s’inquiétait pour ses parents, qui n’auraient pas l’occasion de la voir du fait de ses obligations. C’était l’une des premières fois où la jeune femme laissait ressortir ses émotions en sa présence. Cela surpris quelque peu le scientifique, il n’avait pas l’habitude de la voir sous un aspect plus « humain » et cela était déstabilisant pour lui de la découvrir ainsi sous un nouveau jour. Déstabilisant, mais aussi étrangement plaisant. Ils avaient réussi à se créer une bulle d’intimité, assis là, dans le froid d’un parking à vélo, mangeant des sandwichs de Noël et buvant du vin chaud, côté à côte. La situation était plaisante, apaisante et Jan aurait bien voulu qu’elle dure encore un peu, tout deux restant dans l’ombre en silence. Mais la jeune femme brisa la bulle qui les entourait en demandant ce que lui comptait faire pour les fêtes.

Bien sûr, orphelin et sans famille proche à qui se rattacher, il ne verrait personne, comme il avait l’habitude de le faire depuis maintenant 10 ans. Mineur, il n’avait pas participé aux fêtes organisées et une fois majeur, il s’était encore plus renfermé. Cette année, comme les précédentes et certainement les suivantes, se serait une pizza devant un film. Et cette année, il pourrait même profiter de la fac vide pour s’organiser une projection privée dans son bureau. Mais hors de question de le dire à la jeune femme, elle semblait déjà quelque peu fragilisée par son aveu et la solitude qui en ressortait, il n’allait pas en rajouter une couche en parlant de ses parents qui s’étaient tué l’année de ses 12 ans. Il opta donc pour une réponse simple et sans fioritures :

- Je, ne fêterais pas non plus en famille cette année. Après l’affluence des fêtes, je rendrais probablement visite à mes parents à Hoenn, quand les vols seront moins saturés et moins chers.

Il n’avait pas tout dit mais il n’avait pas menti. Il avait juste omis de préciser que la visite en question aurait lieu dans le cimetière d’Algatia. Et encore, il ne rentrerait certainement pas, les pierres tombales n’étant pas un décor cohérent avec l’aspect joyeux des fêtes intégré dans les mentalités. Pour être honnête, Jan aurait bien proposé à la jeune femme de passer Noël ensemble ou bien Nouvel An, histoire qu’elle ne soit pas seule, vu qu’apparemment, elle n’en avait pas l’habitude. Lui savait faire ressortir son côté asocial lorsque celui-ci s’avérait utile mais cela ne semblait pas être le cas de la jeune femme. Et pour être honnête, Jan avait bien envie de continuer à passer du temps avec la blonde et aurait bien voulu profiter de l’occasion.

Pourtant, il ne dit rien, ne souhaitant pas prendre l’initiative. Si elle souhaitait qu’ils se voient, elle le lui signifierait.
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Jeu 1 Fév - 17:15
citer
éditer
x
  Jeu 1 Fév - 17:15

- Nous nous reverrons probablement à la faculté dans ce cas, dit-elle d'une voix placide, presque pensive, avant de lui sourire, j'aurais besoin des ouvrages de la bibliothèque afin de poursuivre mes recherches et de compléter mes propres travaux. A ce propos, tu termines bientôt ta thèse de fin d'étude, non ? J'aimerai beaucoup en avoir une copie, si tu le veux bien. D'ailleurs, si tu veux de mon aide, même simplement pour une relecture, n'hésite surtout pas à me le demander.

Ils restèrent là un instant, respirant un peu mieux avec leur copieux repas, profitant de la présence l'un de l'autre. Elle appréciait la présence du médecin, son charisme et pourtant son calme, enfin, la plupart du temps. Il ne cherchait pas à la presser, à se moquer d'elle, à s'imposer. Il était là, simplement. Que ce soit lors de leurs travaux communs, au cours desquels ils se laissaient à l'un et à l'autre autant de liberté que nécessaire, ce qui leur permettait d'augmenter à l'un comme à l'autre leur rendement plutôt qu'elle ne perde son temps, et lui fasse perdre le sien, à le surveiller comme un simple novice, s'étant contenté d'un regard de contrôle rapide au dessus de ses conclusions, n'hésitant pas à le questionner à ce propos si son propos lui laissait la moindre interrogation. Ou lors de moments de détente comme celui-ci. Au bout d'un moment, elle s'exprima d'une voix pensive, presque absente.

- … J'avais oublié que tu étais originaire de Hoenn … J'avais beaucoup apprécié Hoenn …

Hoenn avait été le théâtre de nombreuses recherches archéologiques, sous-marines ou souterraines, auxquelles elle avait participé dans le cadre d'autres efforts internationaux, bien que moins critiques que ceux déployés à présent à Kalos. Moins secret aussi. A l'époque, ses plus gros problèmes avaient été la présence de moustiques, d'un soleil brûlant pour sa peau trop pâle, ou d'autochtones d'Hoenn – les véritables habitants d'Hoenn, les anciennes tribus adorant à une époque Groudon, Kiogre et Rayquaza, et qui souvent regardaient d'un œil amer les vagues d'immigrants s'échouant depuis des siècles sur leurs rivages. Parler avec eux avait été passionnant, elle en avait même retenu quelques mots de leur langue appris auprès des moins hostiles d'entre eux. Elle avait mieux compris leur culture au fur et à mesure de ses recherches en leur expliquant que son but ainsi que celui de ceux l'accompagnant était justement de comprendre leur histoire et leur culture. Elle avait réellement beaucoup apprécié Hoenn.

Un hoquet étouffé l'arracha de ses pensées. Elle baissa les yeux vers la responsable, le Gouroutan se couvrant la gueule d'une patte après avoir eut un léger hoquet de satiété, et en semblait assez gênée. Elisabeth soupira en étirant ses jambes avant de se relever sur ses talons, se tournant vers le blessé pour l'aider à se relever s'il en ressentait le besoin.

- Te sens-tu prêt à repartir?
PP
PA
messages
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
  Dim 11 Fév - 17:47
citer
éditer
x
  Dim 11 Fév - 17:47


La jeune femme évoqua le fait qu’ils pourraient se voir à la faculté et, en effet, cela serait l’opportunité de se parler sans pour autant passer Noël et Nouvel An ensemble, ce qui serait quelque peu exagéré. Ils n’étaient que collègues, au mieux amis. Or, 2 amis ne font pas ensemble les fêtes de fin d’année s’ils ne sont que deux. Ou ce sont plus que des amis. Ce qu’ils n’étaient pas

Le futur médecin se rendit compte que la solution proposée par la jeune femme avait tout pour arranger le blond : Ils pourraient se voir, sans que cela ne déclenche des commérages. Jan pourrait profiter des fêtes comme il l’entendrait et éventuellement assurer quelques gardes. Et en plus, ça lui permettrait de finir son travail de thèse, qu’il devait de toute manière terminer avant février. EN parlant de thèse, la jeune femme sembla intéressée et lui proposa son aide, lui demandant par la même si elle pourrait avoir un exemplaire.

- Je te ferais parvenir une copie avec plaisir quand je l’aurais terminée. Pour ce qui est de l’aide et de la relecture, ma responsable a tenu à s’en charger personnellement. C’est la vice chef de service, la seule personne qui peut tutoyer The Boss, le chef de service. Pas le genre de personne a qui on dit non. Mais tu seras la première à avoir un exemplaire

Il se tut ensuite, profitant de la chaleur de la jeune femme, épaule contre épaule. Leur situation lui plaisait, et les déboires qu’il avait vécu depuis son arrivée à la capitale semblaient bien loin, le temps d’une seconde. Il aurait voulu rester ainsi encore longtemps : Eux deux, discutant tout en mangeant, profitant du repas et du dialogue. Mais bon, ce moment devait finir par prendre fin. Les bons moments, contrairement aux mauvais ont toujours un côté éphémère.

Elisabeth évoqua ensuite Hoenn, sa région de naissance. Jan ressentit comme un pincement au cœur lorsque tous les évènements qu’il avait vécus là-bas remontèrent à la surface. En faisant la somme, on s’apercevait bien qu’il y ait eu de bon, et même de très bons moments. Mais, comparé aux mauvais, ils étaient minoritaires et semblaient franchement lointains. Algatia, il n’y avait absolument plus rien pour lui là-bas. Juste de la douleur, des regrets et la réminiscence de mauvais moments. Il n’y remettrait certainement plus jamais les pieds. Il ne l’avait pas fait depuis presque 10 ans, ça n’était pas aujourd’hui que cela changerait. Il se força quelque peu à sourire et répondit à la jeune femme, le visage partiellement éclairé par une guirlande

- En effet, je suis né sur cette île. Mais initialement, mes parents viennent de Germania, ce qui explique mon physique peu « Hoennien » ainsi que le fait que j’ai préféré quitter l’île pour un climat plus tempéré, voir même froid. Mais sinon, l’île est magnifique et la diversité pokémon est très riche.

Il y eût un hoquet. Le gouroutan avait fini de manger. La blonde se leva et lui proposa qu’ils se remettent en route, lui tendant une main pour l’aider à se relever. Mais en un geste, il s’était relevé, presque au même moment qu’elle. Il avait mal partout, certes, mais il n’était pas encore infirme et voulais le prouver. Toutefois, pour ne pas laisser en plan la main secourable qui lui avait été offerte, il l’avait saisi à la fin de son mouvement pour se redresser, ce qui créa une situation quelque peu cocasse : Face à face, main dans la main et relativement proches. Jan s’empressa de retirer sa main de celle chaude de la jeune femme tout en la remerciant pour son aide. Pour manger, ils avaient retiré leurs gants, mais ne les avaient pas encore remis. Il recula ensuite d’un pas et, tout souriant

- Alors, tu as des envies particulières pour la suite des réjouissances ?
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Mer 14 Fév - 20:29
citer
éditer
x
  Mer 14 Fév - 20:29



Ils se regardèrent un instant qui leur sembla beaucoup trop long à l'un comme à l'autre, sa main dans celle, large, du futur chirurgien, les yeux dans les yeux, muets de surprise, ne sachant trop comment réagir l'un comme l'autre. Ils se lâchèrent et ramenèrent chacun leurs mains à eux avec un certain embarras, s'empressant se son côté de remettre ses gants, cachant à nouveau ses mains dans un tissu épais de couleur Minotaupe. Ils continuèrent ensuite leur conversation, semblant convenir de façon tacite d'agir comme si rien ne s'était passé. Elle sembla réfléchir un instant à sa question, se demandant effectivement ce qu'il pouvait être vu d'exceptionnel, et ce dont elle aurait plus particulièrement envie. Avait-elle envie d'aller patiner ? Savait-il, lui, patiner ? Y avait-il des automates, aurait-elle envie de les voir ? Y avait-il des menuisiers ?

- Hm… Peut-être des menuisiers ou ébénistes s'il y en a. J'aime voir le travail des artisans de diverses régions, et j'ai entendu dire que les ferronniers de Kalos n'avaient aucun égal, même parmi ceux de Sinnoh. Mais j'imagine que tu sais mieux que moi ce qu'il y a à voir ici. Je te fais confiance !

Elle eût une pensée pour sa jeune sœur Béatrice, qui, aussi surprenant que cela pouvait sembler au vu de sa constitution et de son sexe, était fascinée par la sidérurgie après avoir semblé pendant quelques années être intéressée par le domaine de la mode ou de la musique. Peut-être n'était-ce qu'une passade, mais la jeune fille demandait à présent à pouvoir prendre une formation de ferronnerie à la Forge Fuego, ce qui avait surpris toute la famille, au vu de la rudesse du métier.

- Maintenant que j'y pense, je ne t'ai jamais réellement parlé de ma famille … hum. Ni toi de la tienne. J'imagine que le sujet ne s'y est simplement jamais porté, remarqua-t-elle à voix haute en retournant en pleine lumière, Albertine sur les talons, narines toutes ouvertes aux diverses odeurs de sucre autour d'eux. Pardonne mon raisonnement décousu, mais saurais-tu patiner ?

La question la titillait à présent que l'idée de peut-être patiner s'était implantée dans sa tête. Elle voulait voir si elle même était encore en capacité de patiner, n'ayant pas enfilé de patins à glace depuis au moins trois hivers, autant par défaut de temps que par manque d'envie. Probablement, au vu du public nombreux, que la patinoire serait comble et ne vaudrait pas le détour, mais rien ne leur coûtait d'aller voir et d'essayer.

Le retour dans la foule signifia à nouveau un rapprochement un peu forcé pour l'un comme pour l'autre, se retrouvant presque poussée contre l'épaule de son collègue par un enfant un peu trop excité. Elle releva la tête pour lui sourire, lorsqu'elle entendit soudain un miaulement sortir de son ssac, suivi d'un hoquet de surprise derrière elle, puis d'un grondement furieux de la femelle Gouroutan. Elle se retourna d'un bloc pour trouver Albertine, maintenant un jeune homme par l'avant bras, le serrant si fort, connaissant la force physique de ces primates, que celui-ci risquait à présent d'y laisser un os. Elle fronça les sourcils et comprit rapidement qu'il devait s'agir d'un pickpocket qui avait du mettre la main dans son sac.

- Jan. Saurais-tu où nous pourrions trouver un vigile ?
- J'ai rien fait ! Dis à ton macaque de me lâcher, sal-...

Le voleur regarda Jan et sembla se raviser d'insulter plus amplement la jeune femme tandis que le singe, visiblement contrariée, serra plus fortement encore le poignet du voleur, à l'en forcer à s'agenouiller.
PP
PA
messages
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
LIPOE
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 238
points d'aurore : 250
Messages : 203
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Tous les chemins mènent à Elz"
Métier : Scientifique
Avatar : Le Major - Hellsing
  Dim 18 Fév - 18:00
citer
éditer
x
  Dim 18 Fév - 18:00


Une fois le court moment d’intimité, mais aussi de légère gêne passé, Jan demanda à la jeune femme quel stand elle souhaitait visiter cette fois-ci. Il avait décidé de faire mine de rien mais était presque sûr de l’avoir vu quelque peu rougir. Mais bon, il ne devait guère être en meilleur état. Sa main qui maintenant était emprisonné dans un gant de cuir retourné se rappelait parfaitement le contact doux et chaud avec celle de la jeune femme. Entre ça et le fait qu’ils avaient été durant quelques secondes face à face, presque l’un contre l’autre, Jan se doutait que son visage avait quelque pour tourner vers des teintes plus rouges et accuser l’air frais ne duperait personne, sauf peut-être lui-même.

La jeune femme proposa qu’ils visitent un stand d’artisans, de préférence un ébéniste ou un ferronnier. C’était une bonne idée, dans ses souvenirs, il y avait toujours un sculpteur sur bois ou un artisan ferronnier réalisant des pokémons, simplement en pliant un fil de fer pour au final obtenir une sculpture en métal d’une ressemblance déconcertante. Enfant, ces stands l’émerveillaient. Tant e talent, réussir à créer quelque chose à partir de rien, et quelque chose de beau. Le blond n’avait pas la fibre artistique mais à chaque fois qu’il s’était rendu avec ses parents au marché de Noël, il avait été bluffé.

- C’est une bonne idée, je crois que c’est par là …


Ils se mirent en route, et durent de nouveau affronter la masse de la foule, les forçant à se rapprocher et être presque collé l’un contre l’autre. Cette promiscuité imposée sembla motiver la blonde qui commença à entamer une conversation au sujet de leurs familles respectives, avant de lui demander s’il savait patiner. Jan allait lui répondre qu’il avait déjà patiné, sans être réellement bon puis évoquer brièvement sa famille, tout en interrogeant la jeune femme sur la sienne mais il n’en eût pas le temps.

Il y eut un feulement, un grognement d’Albertine et un cri, humain. Jan se tourna et vit le pokémon maitrisant un jeune homme, visiblement un pickpocket. Jan s’approcha tandis que la jeune femme lui demandait s’il savait où trouver un vigile et que la foule s’écartait de cette zone de crise. Cet espace lui étant soudain offert, le voleur cru y voir sa chance et, sortant un couteau, blessa suffisamment la gouroutan pour qu’elle lâche prise et qu’il puisse fuir.

Du moins, c’était l’objectif avant que son visage ne rencontre le poing ganté de Jan, le renvoyant à sa position d’origine, à savoir près du pokémon qui saignait mais, à vue d’œil, ce n’était pas grave. Autant Jan se serait contenté de récupérer le porte-monnaie et le livrer à la sécurité, autant là, ce n’était plus possible. Pas après qu’il ait blessé Albertine. Oui, c’était comique quand on sait ce que Jan a fait par le passé mais c’était la vérité.

Le petit délinquant se releva et repartit à la charge, couteau au poing mais, encore étourdit à lâcher tandis que du pied, ille forçait à s’agenouiller. L’incident de Léopic lui revint à la mémoire à ce moment-là. En effet, après la course, il s’était rendu compte que son portefeuille avait été délesté d’une bonne partie de son contenu. Et cet enfoiré avait même eut le culot d’en laisser, espérant qu’il ne remarquerait rien. Ce petit con allait prendre pour l’inconnu qui avait osé le dépouiller.

Il le plaqua au sol et lui tordit le bras pour l’immobiliser. Albertine était certes plus forte que le blond, mais lui était médecin et connaissait son anatomie sur le bout des doigts. Il sentait distinctement sous le blouson du voleur les os, les muscles, imaginait les trajets nerveux et vasculaires. Il renforça quelque peu sa prise et poussa l’articulation de l’épaule à sa limite de résilience, bloquant la scapula pour plus d’effet. Effet qui ne se fit pas attendre : Autant avant il hurlait, autant là on aurait dit que Jan était en train de lui arracher le bras. Ce qui n’arriverai pas, bien sûr, mais l’épaule ne tarderait pas à sortir de sa capsule ligamentaire et à se déboiter, Jan le savait au vu de la tension des muscles, des tendons, des ligaments. Encore une courte pression et le salopard serait bon pour une immobilisation totale de l’articulation pendant pas mal de temps.

Ce qui le sauva, et empêcha Jan de faire une ânerie qu’il regretterait plus tard fut l’arrivée d’un membre de la sécurité qui embarqua le voleur, blême. Ce problème étant réglé, le jeune médecin se dirigea vers la gouroutan.

- Laissez-moi voir ça Albertine je vous prie.


Le pokémon tendit sa patte, entaillée tout du long de sa paume. La blessure était impressionnante mais peu profonde et n’avait entamé aucun tendon. Aucun problème du coup. Jan fit un bandage grossier à l’aide d’un mouchoir et se releva

- Merci de votre intervention au fait


Il chercha ensuite du regard la dresseuse blonde qui ne devait pas être loin.
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 58
points d'aurore : 125
Messages : 100
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Hier à 11:30
citer
éditer
x
  Hier à 11:30



Albertine poussa un cri caverneux en sentant la lame l'entailler. Son visage se tordit, se plissa de douleur, ses dents se révélant sur une grimace de souffrance, son cri résonnant comme un unique stimulus dans l'esprit de sa dresseuse qui observait la scène comme au ralenti, éberluée, comprenant l'expression et la douleur de son Pokémon. Cela était injuste. Cela était une agression. Cela provoquait de la douleur inutilement. Cela était profondément mauvais. Cela était injuste. Cela était injuste. Sa bouche s'ouvrit sur un hululement guttural et désaccordé. Ses bras se crispèrent, son poids se déplaça pour se jeter sur le voleur, prête à neutraliser l'agresseur. Jan fut plus rapide qu'elle, plaquant l'attaquant au sol pendant que le Gouroutan se reculait avec des gémissements graves, cachant sa main contre son ventre.

Elle ne put qu'observer le reste des événements comme une spectatrice, agressée par le moins stimulus autour d'elle, les chuchotements devenant hurlements, les pas au sol devenant des coups dans sa tête, les lumières devenant aveuglantes. Elle poussa un long gémissement, agrippant le bord de ses vêtements à les en déformer avant de sentir un contact humide, presque visqueux, sur sa main. Marcel était sorti de sa pokéball, gros corps jaune et orange sur le bitume sombre qui poussa sur ses pattes avant pour se relever, occuper de force tout l'espace de sa vision, la forçant à s'asseoir. Elle attrapa les bajoues du pokémon, y plantant les ongles à lui en faire mal, malaxant la chair, posant ses mains sur la fourrure toujours fraîche, toujours humide. Elle avait du mal à se reconcentrer, mais elle savait ce qu'elle devait faire. Elle devait faire comme le docteur disait, et reprendre doucement contact avec chacun de ses sens. Accepter ce qu'elle percevait, mais le contrôler. Elle ferma les yeux, boucha ses oreilles, compta les temps de ses respirations. Inspirer par le nez sur sept seconde précisément, en gonflant d'abord le ventre, puis les côtes, puis en soulevant les clavicules. Maintenir sa respiration trois secondes. Puis expirer par la bouche pendant sept secondes précisément, en affaissant les clavicules, puis les côtes, puis en dégonflant son ventre jusqu'à le creuser. Puis maintenir sa respiration trois secondes et recommencer. Jusqu'à retrouver son calme. Elle déboucha ses oreilles, entendit la respiration de son pokémon, les voix autour, les voix partout, les pieds partout. Trop de monde. Trop de bruit.

- Two … Three …  Five … Seven … Eleven … Thirteen … Seventeen …
- Um, elle va bien ? Elle est blessée ?

Elle se mit à réciter des suites mathématiques, se forçant à se concentrer dessus, à se concentrer sur sa propre voix plutôt que sur le bruit autour, cherchant à les bloquer jusqu'à ce qu'ils daignent être plus simples, moins complexes. Comme les nombres premiers. Simples. Clairs. Immuables. Elle ne prêta pas attention à son collègue, préoccupée par ses nombres, le Mustébouée montant la garde autour d'elle, faisant bien attention à ce que rien ne la touche, à ce qu'on lui laisse le temps de s'apaiser, n'hésitant pas à bousculer ce qui pouvait se rapprocher trop près d'elle.

- Madame, ça va ?
- Nineteen … Twenty-Three … Twenty-Nine … Thirty-One … Thirty-Seven … … Fourty-One … … Fourty-Three … … Fourty-Seven … …

Elle ouvrit enfin les yeux, clignant des paupières, regardant d'abord le sol, le macadam brillant, humide, sur lequel elle etait assise. De couleur sombre, réfléchissant les lumières autour d'elle. Ses yeux roulèrent de droite à gauche dans ses orbites, observant les pieds autour d'elle, certains s'étant arrêtés, d'autres continuant d'avancer. Le rythme de son comptage ralentissait, pour se laisser respirer amplement pendant qu'elle acceptait progressivement les sons autour d'elle. Elle releva les yeux un peu plus, vit les corps, vit la lumière, sentit une pointe de panique monter en elle, dominée par les silhouettes autour d'elle. Elle vit le corps orangé de son pokémon se rapprocher d'une silhouette s'approchant pour la repousser doucement en appuyant son museau sur son ventre.

- Vous voulez qu'on aille chercher de l'aide, Monsieur ?
- Je vais bien!, finit-elle par se forcer à dire en se relevant avant de s'épousseter le derrière. J'avais simplement besoin de me re-calibrer.

Ce n'était pas le mot habituellement utilisé par le reste de la population humaine, mais c'était celle qui correspondait le mieux à son sentiment après ce genre de crise : le besoin de se ré-accorder, de se remettre dans sa position dans le monde, de faire le point pour avoir la même vision que le reste des individus autour d'elle. En pensant au terme d'individu, elle songea à son collègue, probablement peu habitué à gérer des problèmes d'hyper-stimulation et l'angoisse en découlant. Elle le chercha des yeux, mettant quelques secondes à reconnaître qu'il était juste là, à ses côtés, avec la femelle Gouroutan qui maintenant faisait bien attention de ne pas poser sa patte ensanglantée au sol.

- Je regrette un peu le calme de la ruelle… fit-elle simplement remarquer, arrachant un regard suspicieux à l'un des samaritains venu à leur secours. Elle ne s'en rendit absolument pas compte, portant son attention sur ses Pokémons qui la regardaient, eux aussi, avec inquiétude.

- Je vais bien mais peut-être devrions-nous chercher des soins pour Albertine.
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
L'étrange Noël de Mister Jan | RP de Noël avec Elisabeth
 Sujets similaires
-
» Un bien étrange rêve...
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
» Mister Stark
» Une étrange découverte
» Visite étrange en début de nuit
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum