AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
07/07/18
Découvrez la Gazette n°7 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 I don't need no drama [RP SOLO]

PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 46
points d'aurore : 25
Messages : 132
Rang de prestige : B
Âge : 44 ans
Région d'origine : Kalos (Roscella)
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Préparatrice de concours • Pokétubeuse beauté
Avatar : Yennefer of Vengerberg • The Witcher
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 46
points d'aurore : 25
Messages : 132
Rang de prestige : B
Âge : 44 ans
Région d'origine : Kalos (Roscella)
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Préparatrice de concours • Pokétubeuse beauté
Avatar : Yennefer of Vengerberg • The Witcher

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 46
points d'aurore : 25
Messages : 132
Rang de prestige : B
Âge : 44 ans
Région d'origine : Kalos (Roscella)
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Préparatrice de concours • Pokétubeuse beauté
Avatar : Yennefer of Vengerberg • The Witcher

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 46
points d'aurore : 25
Messages : 132
Rang de prestige : B
Âge : 44 ans
Région d'origine : Kalos (Roscella)
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Préparatrice de concours • Pokétubeuse beauté
Avatar : Yennefer of Vengerberg • The Witcher
  Mer 27 Déc - 22:06
citer
éditer
x
  Mer 27 Déc - 22:06

Tu soupires, ouvrant la porte de ce garage un peu trop grinçant alors que le soleil se lève à peine, tu n’oses même pas regarder la créature te suivant sans cesse. Tu sembles même ailleurs, vérifiant les pneus du vélo, le sortant en refermant la lourde porte derrière toi. Tu entends un bruit de fusil au loin, sursautes à peine avant d’enfiler ton sac à moitié raccommodé à la va-vite sur ton épaule. Tu n’as même pas pris la peine de réveiller David, tu as laissé Inari à l’intérieur avec les autres. Seul lui te suit alors que tu l’ignores, silencieuse et froide, à la fois déterminée et dégoûtée, horrible égoïste.

D’un geste peut-être même un peu trop tremblant, tu attrapes une cigarette de ton paquet et l'allumes rapidement, la coinçant entre tes lèvres avant de tirer une longue taffe. Tu frissonnes, ne sachant pas trop quoi faire, perdue, trop rapidement désespérée en passant une main le long de ta nuque. Finalement, tu oses regarder la bestiole cherchant à attirer ton attention mais tu détournes bien trop vite ton attention. Non, tu ne veux plus la regarder, tu ne veux plus subir sa stupidité, tu ne veux plus avoir à supporter ses bêtises, tu ne veux plus le voir, l’entendre, tu ne veux plus, tu ne peux plus. Ton père a toujours autant raison, tu seras toujours une incapable, de celle qui fait les mauvais choix, de celle qui n’est pas capable de gérer ses conneries. David avait raison, tu n’aurais jamais dû capturer cette chose, tu aurais dû la faire fuir, la laisser là où elle était sans t’en préoccuper davantage. Tu aurais dû faire comme si elle n’existait pas. Alors malgré les petits couinements du pokémon déjà affamé, tu ne te détournes pas de ton objectif. « C’est mieux ainsi. » Tu cherches à te donner raison, que ce que tu faisais était nécessaire aussi bien pour lui que pour toi, qu’il fallait mieux revenir en arrière maintenant que plus tard, lorsqu’il serait trop tard.

Lui ne comprend pas et c’était même très bien, la béquille remontée d’un faible coup de talon, tu grimpes sur le vélo sans un mot, cadavre ambulant cherchant à se vider de toute pensée, de toute envie de rebrousser chemin, d’abandonner ce pourquoi tu t’étais levée. Encore une fois, tu tires une taffe, tu frémis face au vent frais venant réveiller ton visage encore endormi. Tu pestes alors qu’il devient de plus en plus bruyant et finit par le faire taire en le faisant rentrer dans sa pokéball que tu avais fraîchement retrouvé dans une poche de ce sac délabré. Tu soupires, fixes l’objet un instant en te mordant la lèvre inférieure jusqu’à presque couiner de douleur. « Oui, c’est la seule solution. », tu ranges la petite boule là où tu l’avais retrouvé et d’un coup sur la première pédale, tu entreprends ta route face à l’aube se levant timidement.


En vérité tu n’es pas sûre de toi mais tu obéis simplement aux conseils que l’ont t’a donné, aux confessions, aux cris et aux menaces, aux injures de ton père remarquant les dégâts causés par le petit dragon, à ta mère cherchant à calmer la chose en ne faisant, certes maladroitement, que confirmer les dires de David : tu n’aurais jamais dû le capturer, non … Jamais. Tu as peur, tu trembles, les yeux dans le vide en t’engageant sur cette piste cyclable déserte à cette heure si précoce. Encore une fois, tu dois faire face à tes erreurs mais au lieu de les assumer la tête haute, tu préfères les fuir, délaissant derrière toi de nombreuses choses, qu’importe la douleur de tes jambes fatiguées, qu’importe ce violent pincement déchirant ton cœur, cette appréhension, cette sensation de n’être qu’une pauvre lâche pitoyable, tu te retiens de laisser échapper une larme, non, tu ne dois pas pleurer. Ce pokémon n’a été que terreur durant ces quelques moments passés avec toi, un monstre, une horrible créature ridiculement stupide, une horreur qu’on laisse sur le côté d’une route, comme s’il n’était rien, comme s’il n’était capable de rien… Pitoyable bestiole vouée à l’échec. Risible animal qu’on ignore, stupide, inutile.

{INCAPABLE.}
Tout comme toi.
Personne ne voulait de lui.
Tout comme toi.
Incompris.
Tout comme toi.

Mais tu n’en voulais tout de même pas, parce qu’il te renvoyait cette image misérable que tu essayais de fuir, cette sensation horrible, de celle qui te donne la gerbe, défaite, abandon, faiblesse. Alors oui, encore une fois tu tourneras le dos aux difficultés, tu seras faible, encore et encore, tu vas fuir, sale lâche de merde, pauvre folle cherchant à rentrer dans le troupeau de wattouats pour plaire à un père qui n’en a que faire.

Tu t’arrêtes, jettes ton mégot au sol et l’écrases d’un air presque énervé, tiraillée entre cette envie de te retourner, d’au final assumer et celle de n’être qu’une sombre conne. Tu poses le vélo contre la rambarde de sécurité, attrapes la pokéball pour laisser sortir ce misérable souci, pokémon rude que tu ne voulais plus voir. Tu le fixes, lui est finalement content de pouvoir se dégourdir les pattes, tu déglutis difficilement, la gorge serrée alors qu’il relève les yeux vers toi. Tu as peur, tu trembles mais d’une voix agressive et mauvaise, tu hausses le ton, comme pour l’apeurer.

« DÉGAGE ! JE NE VEUX PLUS TE VOIR ! TU NE SERS À RIEN ! JUSTE BON À ME RAPPELER CE QUE JE SUIS ET CE QUE JE VAUX ALORS CASSES TOI ! RETOURNE D’OÙ TU VIENS ! »

Tu te dégoûtes, tu es horrible, démoniaque femme égoïste. Tu n’en peux plus de cet air idiot, de cette tête tombant doucement sur le côté sans comprendre. Lui veut s’approcher mais tu cherches à l’apeurer, retournant à ton vélo sans un mot, sans un regard, juste une simple parole, tremblotante. « C’est mieux ainsi, beaucoup mieux. » Mais tu ne veux que te convaincre, te débarrasser de cette faiblesse sans l’affronter, mauviette cachant sa peine, inhumaine monstre laissant ce pauvre petit pokémon sur le bord de la route. Tu aimerais te boucher les oreilles alors qu’il couine en te suivant sur les premiers mètres. QU’IL SE TAISE ! FAITES-LE TAIRE ! Tu ne veux pas de lui, tu n’as jamais été affectueuse avec lui alors pourquoi s’acharnait-il autant à te suivre ? Parce que tu avais commencé à le nourrir ? À être comme une mère de substitution ? Et alors ? De toute façon, tu t’en avais que faire, tu n’en voulais plus, tu ne voulais plus le croiser, plus jamais. Qu’il quitte tes pensées, qu’il te laisse seule dans ta détresse, qu’il te laisse tranquille …

Tu cherches à accélérer mais tes jambes te font trop souffrir, tu n’oses pas te retourner pour voir si tu l’avais semé ou non, tu soupires juste de douleur avant qu’un bruit dans les hautes herbes jonchant la piste n’attire ton attention. Etait-ce lui qui avait réussi à te suivre ? Tu n’eus pas vraiment le temps de réfléchir à une autre possibilité qu’un Grahyèna se jeta sur toi violemment, agressif et menaçant, enragé prédateur t’ayant fait tombé de ton vélo dans un horrible fracas, les crocs saillants à quelques centimètres de ton visage. Tout est allé bien trop vite et tu ne lâches pas ce pokémon des yeux. Ta respiration saccadée, tu angoisses, tu paniques, tu as mal aussi, en position de totale faiblesse sous cette créature prête à passer à l’attaque à la moindre seconde.

Peut-être aurais-tu mieux fait de ne pas bouger, d’attendre qu’il se calme mais sous la peur tu osas esquiver un mouvement brusque et il ne fallut rien de plus pour qu’il se jette sur toi, attrapant ton avant-bras entre sa puissance mâchoire pour t’assener une violente morsure. Tu hurles, tu as peur, tu souffres en te débattant sous cette machine à tuer, tu cherches à retirer ton bras, à le frapper mais rien à faire, il ne fait que resserrer son emprise sur toi. Tu vas perdre ton bras, peut-être même allait-il te bouffer là, sans rien ni personne pour te sauver de cette mésaventure morbide. Tu méritais cette punition divine, ce coup du destin face à ton horrible abandon. Alors que quelques larmes commençaient à couler le long de tes joues, le canidé fut projeté loin de toi d’une seule charge, dégageant ton bras dont la blessure ne fut que plus profonde encore. Tu as dû mal à réaliser encore mais tu te redresses, gémissant encore de douleur face à la gravité de ta blessure.

Jamais tu n’aurais cru te retrouver un jour dans une telle situation et jamais tu n’aurais cru te retrouver devant une telle scène. Il se tenait là, faisant face au pokémon violent de toute sa pauvre prestance. Pourquoi s’était-il jeté sur cet ennemi ? Pourquoi persistait-il à te suivre alors que tu l’avais misérablement abandonné sur le bas-côté de la route, alors que tu avais été insultante envers lui … Pourquoi se mettait-il en danger pour sauver une pauvre idiote ? Pourquoi ? Pouvais-tu, cette fois encore, t’enfuir en le laissant … Mourir ? Tu ricanes d’angoisse, rire nerveux que tu ne contrôles pas, entre la peur et la folie, prise de vertiges soudains.

« Pourquoi es-tu venu ? Tu vas te faire étriper … »

Le Grahyèna grogna encore, les babines retrouvées, ce regard de prédateur t’arrachant un frisson de terreur. Tu pus remarquer son collier, appartenait-il donc à quelqu’un ? Sûrement un pauvre fou incapable de gérer ce monstre tueur bien plus expérimenté en affrontements que ce pauvre petit dragon cherchant à dissimuler sa crainte sous son air faussement méchant. La hyène se jeta cette fois sur ton ancien compagnon, cherchant à le mordre au cou mais celui-ci esquiva avec quelques difficultés, repoussant une nouvelle fois son assaillant d’un coup de tête bien placé. Tu ne lâches pas les deux pokémon des yeux, horrifiée par ce violent combat se déroulant sous des yeux, spectatrice incapable de faire quoique ce soit pour vous sauver la vie et faire fuir ce monstre prêt à tuer sans la moindre hésitation. Tu cherches à te calmer, à faire taire cette respiration trop bruyante, à faire cesser ces tremblements apeurés alors que tu perdais de plus en plus de sang.

Toujours personne à l’horizon. Toujours personne pour aider ton pauvre sauveur en train de se faire massacrer devant tes yeux. Tu ne savais quoi faire, dépassée par les évènements alors que le combat devenait de plus en plus violent, le petit Solochi mordu au cou, couinant de douleur mais restant debout. Que pouvait-il faire face à ce canidé bien plus imposant que ses confrères, monstre échappé de sa cage, créature tueuse ne pouvant rester en liberté. Regarde autour de toi, réfléchis, attrapes ton sac, réfléchis. Il doit bien y rester quelque chose d’utile, un rien, juste de quoi l’effrayer, juste de quoi vous sauver la vie. Alors tu te redresses sans lâcher la hanse du sac, tu interpelles ton pokémon et sans l’attendre te met à courir en direction des hautes herbes, fuyant telle une idiote la seule aide humaine sur laquelle tu pouvais conter. Tu t’essouffles vite, bien trop vite alors que ce pauvre dragon lui boite légèrement, attaqué à l’une de ses pattes. Soupire, inspire, expire, calme-toi. Tu entends les fourrés bouger, le grand méchant loup n’est pas loin, probablement attiré par l’odeur de ton sang encore frais.

{LUI OU VOUS.}
Il allait falloir faire un choix.
Survivre ou se faire bouffer.
Il n’y avait pas tant de solutions que ça.
Vous ne pouviez ni vous enfuir, ni obtenir de l’aide suffisamment vite pour vous en sortir en un seul morceau.

Alors à nouveau votre ennemi vous fait face, tu serres les dents en baissant les yeux. Ton camarade ne baisse pas les bras et cherche à intimider le pokémon d’un hurlement terrifiant. Le Grahyèna semble s’épuiser petit à petit et même s’il laisse entrevoir une faible crainte, il se jeta à nouveau sur le petit pokémon qui encaissa les coups de griffe de son ennemi avant de lui attraper la patte à son tour, le mordant violemment alors que le canidé poussa un glapissement de douleur, la patte en piteux état après avoir été attrapé par la mâchoire d’acier du dragonnet. Il recommença, encore et encore, ne cessant de rendre ses coups à son ennemi, de plus en plus agressif, de plus en plus violent et protecteur. Tu le vis mordre le canidé encore de nombreuses fois, lui assénant quelques attaques brutales de plein fouet. Cette fois, les rôles s’inversèrent et le prédateur devint proie. Un nouvel hurlement dominant du Solochi mit fin à l’agression et la hyène s’en alla la queue entre les jambes, humiliée et en piteux état.

Sous toute cette pression, tu t’écroulas, adossée à un arbre, tremblante, terrifiée, terrorisée, le souffle saccadé. Tu éclatas en sanglots, ne retenant plus tes larmes, laissant retomber ta peur, ton appréhension, tu hurles, tu attrapes ta tête avec ta seule main valide, incapable de bouger l’autre sous l’horrible douleur que tu pouvais ressentir. Et tu le sens contre toi, tu le sens se coucher à tes côtés, lui, ce petit Solochi misérable, minuscule face à aux autres de son espèce. Il ne dit rien, poses simplement sa tête sur tes jambes en soupirant. Tu passes une main tremblotante sur sa tête, caressant sa fourrure sans pouvoir faire cesser tes pleurs.

« Je suis désolée … Je ne mérite pas … Toute ta compassion. Si … Non … Mon acte est impardonnable … Je suis désolée … Tellement désolée … Je m’en veux … » Tu l’as pris dans tes bras, cherchant un misérable réconfort en cette créature que tu avais pourtant tant dénigré. Tu hurles, de douleur, de joie, tu ne sais même plus pourquoi mais tu craques, les nerfs lâchent, tu te laisses aller. « J’aimerais me faire pardonner … Johnson … Je pensais … Que mon choix était le meilleur après tout ce qu’on avait pu me dire hier … Je … Je ne te pensais pas aussi fort et courageux, petit monstre. » Tu laisses échapper un soupir légèrement amusé. Il vous fallait rentrer rapidement alors que tu avais perdu pas mal de sang, assez pour que les vertiges s’intensifient, te faisant doucement tituber alors que tu essayais de te redresser pour retourner à la maison, difficilement.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Les réactions une fois ton retour à la maison furent bien évidemment plus que compréhensibles. Ton père n’osa pas prononcer le moindre mot alors que ta mère elle t’avait cloué au lit, laissant David panser ta plaie pour appeler en urgence un médecin. Inari ne te lâchait plus d’une semelle, inquiète pour ton rétablissement mais aussi légèrement jalouse de cette étrange amitié naissante te liant avec ce petit monstre qui avait, encore une fois, eu raison de ton coussin. Lui aussi s’en sortait plus que bien et il ne lui fallut qu’un jour pour gambader dans toute la maison pour te réclamer à manger ou attirer ton attention.

Il n’y avait plus de cris, plus d’injures ou de menaces, juste des soupirs, parfois désespérés, parfois amusés. Johnson était en quelque sorte devenu la mascotte de la maison après cette difficile mâtiné, sauveur et courageux petit pokémon au grand cœur. Tu t’en voulais encore terriblement, te faisant pardonner en doublant ses rations pour son plus grand plaisir.

Au final il y avait eu plus de peur que de mal, quelques points de suture pour cacher cette vilaine blessure et quelques jours de repos pour récupérer et reprendre la route en pleine forme. David était ravi de passer encore quelques jours supplémentaires avec ses tendres et appréciés beaux-parents et il n’hésitait d’ailleurs pas à te le dire alors que tu passais tes journées au lit, profitant de cet état de convalescence pour jouer à la petite princesse avec ton époux.

Cette mésaventure vous avait au moins permis de vous trouver, Johnson et toi. Il était un allié des plus redoutables pouvant t’aider dans plusieurs situations délicates … Surtout depuis qu’il était devenu ton petit protégé et un membre à part entière de la famille.
 
I don't need no drama [RP SOLO]
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» No More Drama
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum