AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Printemps
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
24/02/18
Découvrez la Gazette n°6 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 [Validé] another shot of whiskey (+) ft. axel

PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 535
points d'aurore : 307
Messages : 360
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 535
points d'aurore : 307
Messages : 360
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Mer 3 Jan - 18:35
citer
éditer
x
  Mer 3 Jan - 18:35

Soirée de congé, libération. Tu es enthousiasme face à cette opportunité de te changer les idées. C’est toujours bien plus plaisant que de préparer un énième dossier qu’il critiquerait pour une raison ou une autre. Pour autant, tu ne sais pas quoi faire. Ce serait plus simple si seulement tu avais des amis, mais disons que personne ne te vient à l’esprit directement. Wendy est en Albion, sans doute bien occupée par son travail ou son copain. Et ça fait le tour des gens que tu peux réellement considérer comme des amis - même on ne peut pas non plus dire que tu aies fait office d’ami exemplaire à l’égard de l’autre Albionnaise. Tu dois donc te résoudre à faire quelque chose par toi-même, sans aucune compagnie. Après un moment d’hésitation, tu estimes qu’il est moins triste de sortir que de rester enfermée dans ton appartement.

C’est dans un bar plus ou moins miteux que tu finis par t’installer. Sans être la clientèle cible, tu ne ressors pas trop du lot ce qui t’aide à ne pas te sentir trop ridicule. Tu te sens presque invisible dans la masse, un bonheur en soit. Tu t’assures tout de même d’attirer le regard du barman pour commander de quoi soulager tes nerfs. Tu considères en avoir tout particulièrement besoin. Les derniers temps n’ont pas été facile. Même si tu n’as pas été directement touchée par les événements du Regalia, tu as vu tes naïves croyances en Idéalis être ébranlées. Puis au-delà de ça, certaines aventures ont remis aussi en question tes capacités de dresseuses - qui sont déjà bien limitées. Pour couronner le tout, il y a eu la réalisation que tu n’as été qu’une piètre amie pour Wendy. Décidément, ça fait bien des choses, certaines étant même des certitudes pour toi, fragilisées.
Et toi, pour remédier à tout ça, tu décides qu’il te faut de l’alcool. N’importe qui pourrait te dire que c’est une bien mauvaise idée, ta propre conscience émet un jugement cinglant. Tant pis, tu ignores tes propres avertissements et commande un shot au barman, le premier d’une longue série. Un cocktail aurait sans doute été plus plaisant pour ta gorge, mais tu t’en fiches. Ton but n’est pas de profiter de délicieuses boissons, mais de te laisser aller. De lâcher prise avec l’espoir que tes nerfs t’en remercie plus tard (comme si c’est seulement possible). Après le premier shot, tu en commandes un second… puis un autre et finalement tu perds le compte. Dans un élan de lucidité, tu optes finalement pour une bière, histoire de faire durer le plaisir. C’est une interlude, quelque chose qui ne durera pas puisque tu as déjà la ferme intention de retourner aux shots dès que possible.

Lorsque ta bière tire à sa fin, tu es prise d’une soudaine générosité. Tu t’exclames joyeusement : « Je paie un verre à tout le monde ! » On te répond avec un enthousiasme certain. Heureusement qu’il n’y a pas grand monde dans le bar, mais aussi que tu n’as pas l’habitude de dépenser autant. Ton portefeuille devrait donc survivre à cette soudaine dépense. « Et un autre shot de whisky pour moi. » Sans doute que le barman aurait du t’arrêter là. Tu n’es plus trop en état de consommer davantage, mais armée de ton plus beau sourire, on ne peut rien te refuser.
PP
PA
messages
Say Cheese !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 40
points d'aurore : 95
Messages : 33
Rang de prestige : C
Âge : 29 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Prompto Argentum ► FFXV
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Say Cheese !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 40
points d'aurore : 95
Messages : 33
Rang de prestige : C
Âge : 29 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Prompto Argentum ► FFXV
  Lun 8 Jan - 21:06
citer
éditer
x
  Lun 8 Jan - 21:06

Je dois l’avouer, il me faisait grand bien d’être de retour dans la Capitale. Non pas que je ne fus pas friand de la montagne Kalosienne, mais tout de même. Ici le froid était moins mordant et, surtout, les gens y étaient plus nombreux. J’aimais tout particulièrement me glisser dans la foule, participer un peu et observer beaucoup. Je suppose que ce n’était pas par hasard que j’étais devenu photographe : je possédais la fibre du voyeurisme urbain. C’est donc ainsi que j’avais choisi de me refaire une beauté, fin, de peigner mes cheveux et d’enfiler un blouson classe, et de sortir en ville. J’avais choisi un établissement un peu au hasard, joignant un groupe de joyeux lurons qui étaient déjà avancés dans leur soirée. Personne n’avait songé à questionner ma présence puisque, en bon vivant, j’arrivais facilement à embellir leur soirée et à les faire rigoler. Un œil extérieur aurait pu croire que j’étais tout aussi éméché qu’eux, mais la vérité est que je trouvais toujours un moyen de refiler mon verre à un autre, ne buvant au final que pour me tremper les lèvres. Je préférais rester sobre, trouvant cela fort plus amusant de regarder autrui perdre leurs moyens plutôt que de perdre les miens dans une marre d’étrangers.

La soirée se passait sans accrocs jusqu’à ce qu’une demoiselle, seule au comptoir, décide de payer la tournée à tout le monde. J’haussai un sourcil, curieux de savoir ce qui avait bien pu motiver une telle débauche en solitaire, un self-destruct du portefeuille. À ma table, les fêtards se levaient déjà en criant en cœur, tout enthousiastes. Heureusement que j’étais là pour calmer le jeu, assez sobre pour comprendre que cette pauvre fille allait amèrement le regretter demain matin.

« Hey on se rassoit les mecs ! Tenez, allez plutôt vous payez de quoi avec ça et je m’occupe de la demoiselle, deal ? »

S’en étaient suivis des rires gras, une tape sur l’épaule et des commentaires qu’il vaut mieux ne pas réécrire. Deux ou trois petites tapes dans le dos accompagnées de coup de coudes amicaux plus tard, j’avais quitté le groupe à qui je n’avais même pas décliné mon identité de la soirée pour me diriger vers le comptoir. Je pris place aux côtés de la jeune femme, faisant un discret signe au barman. Ce dernier ne semblait guère enchanté à l'idée de ne pas prendre cette histoire de tournée en compte, mais acquiesça et retourna essuyer ses chopes de bière après lui avoir tout de même servit son shot de whisky. Pas le choix je suppose. J’allongeai le bras et lui dérobai le shooter avant que la jeune femme ne l’attrape pour le boire moi-même, sentant ainsi tout mon abdomen se réchauffer alors que je reposais le verre sur le comptoir avec un petit toc caractéristique.

« Ouf. C’est qu’elle aime les trucs forts la petite dame. Mais ça s’arrête ici. Je crois que t’as besoin de moins d’alcool et de plus de compagnie avant de faire des bêtises. Ça tombe bien, je suis disponible pour être ton ange tombé du ciel ce soir ! Qu’est-ce qui va pas ? »

Avais-je demandé avec sincérité. Je ne voyais rien d’autre pour justifier la présence d’une jeune femme seule dans ce genre d’établissement, surtout dans pareil état. Puis, ne l’oublions pas, je m’étais découvert un véritable côté empathique, intéressé par la vie de mon prochain et par leurs déboires. Un genre de fascination pour les humains, ce peuple auquel je n’avais plus tout à fait l’impression d’appartenir. Je voulais comprendre, je voulais vivre par procuration. Je voulais honorer l’expérience humaine et la découvrir via le moindre étranger. Cette brune n’était qu’une occasion parmi tant d’autres de faire exactement ça.
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 535
points d'aurore : 307
Messages : 360
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 535
points d'aurore : 307
Messages : 360
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Mar 9 Jan - 4:32
citer
éditer
x
  Mar 9 Jan - 4:32

Un autre shot, voilà ce qui réglerait tes problèmes. Dans ton état alcoolisé, tu ne penses pas vraiment plus loin que c’est terrible idée. Tu pourras regretter le lendemain, pour l’instant tu veux simplement tuer les dernières pensées désagréables dans ton esprit. Il faut dire qu’en plus de tes propres mauvaises décisions, il y a aussi l’enthousiasme des autres clients qui te portent. Tu te sens soulevée par leurs exclamations de joie, comme si tu as leur accord pour continuer dans ta descente alcoolisée. Trop concentrée sur le shot que tu attends, tu ne remarques pas le blond qui se rapproche. Tu ne l’as pas vu quitter son groupe, tu ne l’as pas senti se poster à côté de toi au bar. Tu ignores même le geste qu’il a fait au barman. Non, tu ne sais absolument rien de son existence jusqu’à ce que sa main attrape le petit verre avant même que tu puisses ne faire un geste pour le capter.
Tu fronces les sourcils, mécontente, avant de te tourner avec lenteur dans sa direction. Avec tes capacités amoindries, il ne faut pas s’attendre à mieux. Tu le dévisages avec un énervement évident. Il vient, après tout, perturber tes réjouissances. Tu écoutes tout de même ce qu’il te dit. Tu retiens l’envie qui te prend de l’envoyer balader. Ce n’est pas un ange tombé du ciel, mais plutôt un trouble fête. Tu soupires. L’envie de te confier se fait sentir, mais même dans ton état alcoolisé, une partie de toi te rappelle que c’est une mauvaise idée. « Je dis pas non à la compagnie, mais je pense qu’il me faut plus d’alcool. » Tu te détournes donc de l’inconnu pour chercher le barman du regard. Lui il te comprend, lui il te laissera prendre un… autre shooter. Tu n’arrives toujours pas à te rappeler du compte, ce n’est définitivement pas bon signe. Non pas que tu t’en soucies. Sauf que visiblement, le barman s’est retrouvé une conscience et refuse de croiser ton regard. Tu soupires à nouveau, plus bruyamment cette fois. Tu n’es pas contente que ta soirée se voit ainsi gâchée. « C’est nul je vais aller ailleurs. » Capricieuse que tu es. L’alcool ne fait pas ressortir tes bons côtés, autant se le dire.

Qu’à cela ne tienne. Tu te relèves donc avec cette nouvelle idée idiote. Sauf que voilà, si l’alcool t’encourage dans tes idées peu recommandables, ça ne t’aide définitivement pas pour l’équilibre. Tu es à peine levée que tu manques de t’effondrer. Tu te rattrapes de justesse sur l’inconnu que tu dévisages dans un long moment de silence. Il est mignon au moins, c’est toujours ça. Tu te redresses donc pour te laisser tomber exactement là où tu étais avant que l’idée ne te vienne en tête. Et tu commences à te confier, parce qu’au fond, sa proposition est tentante. « La question serait plutôt de savoir ce qui va. » Dramatique toi ? À peine, mais tu blâmeras l’alcool si on te demande. « Ma job est terrible… j’ai voulu célébrer une soirée de congé, mais… je me suis rendue compte que j’avais pas d’amis dans cette ville de merde. » Ta phrase est ponctuée d’interruptions, de moments où tu cherches tes mots. Elle reste remplie de vérité. Puis, au moins, ça te permet de vider ton sac, même si ce n’est pas très clair. Tu soupires à nouveau. « Et puis le reste tu sais. » Évidemment, il ne peut pas savoir, mais c’est important que tu ne lui partages pas tout. Déjà parce que tu ne le connais pas, aussi parce que tes activités ne sont pas très recommandables. Dévoiler ton appartenance à un mouvement révolutionnaire c’est tout sauf l’idée du siècle (et Arceus sait que tu as assez pris de mauvaises décisions pour une soirée).
PP
PA
messages
Say Cheese !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 40
points d'aurore : 95
Messages : 33
Rang de prestige : C
Âge : 29 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Prompto Argentum ► FFXV
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Say Cheese !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 40
points d'aurore : 95
Messages : 33
Rang de prestige : C
Âge : 29 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Prompto Argentum ► FFXV
  Mar 9 Jan - 5:18
citer
éditer
x
  Mar 9 Jan - 5:18

Il semblerait que mon intervention n’avait pas fait que des heureux. C’était même tout l’inverse puisque le barman maugréait suite à une perte substantielle de profits et que la brunette fronçait les sourcils après que j’eu volé son shooter. Mon grand sourire un peu con au visage, j’haussai les épaules, comme si au fond ce n’était pas trop ma faute.

« C’est toi qui a proposé de payer la tournée, faut pas me faire ces yeux-là. »

Visiblement peu convaincue, la voilà qui demandait plus d’alcool au barman qui, suite à ma petite intervention, préférait encore se retenir. Gentil garçon, valait effectivement mieux se plier à mes recommandations. La concernée, néanmoins, ne semblait guère d’accord. La voilà qui décrétait la nullité de la situation, prête à aller ailleurs. Je tournai sur mon banc, un bras toujours appuyé sur le bar, alors que je la regardais se lever avec un air sceptique. Comme je m’y attendais, la pauvre avait du mal à simplement rester sur ses pieds et c’est donc tout naturellement que j’allongeai l’autre bras, lui offrant ainsi la chance de s’y rattraper pour éviter la chute. La demoiselle me dévisagea un instant, mais je ne m’en formalisai pas, continuant plutôt de lui offrir un sourire rassurant alors que, à la table que j’avais quitté, on applaudissait déjà ma réussite. Belle bande d’imbéciles ceux-là, valait encore mieux les ignorer.

Se résignant, la jeune femme reprit sa place sur son tabouret, visiblement prête à coopérer. Comme abattue par les circonstances, elle modifia ma question pour exprimer l’état de sa vie. J’avais touché dans le mille visiblement, l’inconnue avait désespérément besoin d’un peu d’aide. Contrairement à mes habitudes, je me fis silencieux, écoutant attentivement ce qu’elle avait à exprimer. Son emploi semblait loin d’être idéal et, maintenant qu’elle était en congé, réalisait que le reste n’était pas vraiment mieux. Le reste… Ouais, je pouvais imaginer. J’avais moi-même eu droit à mon lot d’emmerdes par le passé, avant même de rejoindre Nox Oscuras, et il m’était donc plus facile de m’identifier à elle et à ses malheurs. J’acquiesçai donc solennellement, désireux d’aller en son sens pour l’encourager à parler davantage. Remarque, dans son état, ce ne serait probablement pas trop trop difficile.

« Je te comprends, pour la ville de merde. Déjà on est loin des vieux pubs d’Albion. Là-dedans ils savent s’amuser, c’est pas comme ici. »

À mon tour de lorgner les shots de whiskey. Peut-être qu’un second ne m’aurait pas fait trop de mal en fait… Non, il en fallait bien un de nous deux pour garder l’esprit clair, sinon ce serait vraiment mauvais. Chassant ces pensées d’un mouvement de la main, je me retournai vers elle à nouveau sous le ton de confidence propre aux gens qui ont bu, un peu trop fort pour être véritablement discret.

« Ici sont tous coincés du cul dans leur grande ville dans leur grand Empire. On est loin de la campagne d’Albion, de la vraie bonne musique avec les percussions et la flute et tout et tout. Ça c’est de la musique de veillée. Toi non plus t’es pas d’ici hein ? »

Je pouvais me tromper, franchement. Mais j’étais du genre à prendre des chances et ça me semblait être une bonne façon de l’encourager à parler sans trop se mouiller. Pas besoin que ça devienne trop personnel avec un sujet comme celui-là, elle pourrait rester vague et prendre son temps. Je l’aurais bien invitée à aller danser avec moi sur des classiques de la musique Albionnaise, mais le fait qu’elle ait du mal à tenir debout jouait malheureusement en la défaveur de cette idée, pour l’instant.
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 535
points d'aurore : 307
Messages : 360
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 535
points d'aurore : 307
Messages : 360
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Mar 9 Jan - 21:41
citer
éditer
x
  Mar 9 Jan - 21:41

Mécontente, tu ignores la logique dont il fait preuve lorsqu’il te remet le fait que t’as dit que tu allais payé une tournée à tout le monde. D’accord, il n’a pas tord sur le principe, mais tu refuses de l’accepter. Un peu plus et tu en serais à lui faire une grimace pour montrer ton désaccord. Fort heureusement, tu ne pousses pas les choses à ce point puisque tu as l’espoir que le barman vienne à ta rescousse. Tu te trompes et ça te fruste. Sauf que tu n’arrives pas non plus à quitter ton siège. C’est tout ça qui te mêne à vider ton sac devant ce pauvre type qui, même s’il t’a demandé, ne mérite sans doute pas ça. Tu ne sais pas trop ce que tu attends de sa part, peut-être que tu veux seulement te confier. Il ne peut pas faire grand chose pour t’aider de toute façon, c’est bien ce que tu te dis. Et tu te trompes, vraiment. Parce que cet inconnu il vise juste en te sortant un mot magique : Albion. Ton regard s’illumine lorsqu’il mentionne les pubs de ta région natale. Il t’a par les sentiments sans même le savoir. Tu hoches donc la tête avec vigueur. « Ça c’est sur. » Pas besoin d’en dire plus, cette fois tu es seulement d’accord avec lui. Ça te met en confiance, tu ne sais peut-être rien de lui, mais au moins tu penses le comprendre.
Évidemment, ce qu’il ajoute par la suite ne fait que confirmer cette idée. Il te parle encore de ton pays, de ce qui te tient à coeur. Certes, ce n’est pas exactement ce que tu as connu d’Albion, tes parents n’ayant cure des soirées musicales, mais tu sens tout de même ton âme vibrer à l’évocation. Tu hoches donc la tête à nouveau. Un sourire s’est même dessiné sur tes lèvres avant que tu répondes à sa question. « T’as tout compris. Je viens pas d’un coin aussi terrible. » Oui, bon peut-être que parler un peu moins fort serait préférable. Tu t’en fiches un peu, trop d’alcool parcoure ton sang pour que tu puisses réellement réfléchir. Tu poursuis donc, sans même te soucier de qui pourrait t’entendre. « Je viens d’Albion ouais. Moistgrove même. Je sais pas trop pourquoi je suis partie de là-bas, c’était bien mieux. » Oh si tu sais, tu n’y penses juste pas. Tu ne veux pas te rappeler que ce sont tes parents qui t’ont envoyé là-bas, en partie pour se débarrasser de toi.

Non à la place, tu as un éclat de génie. Tu mets ta mains sur son épaule avec un peu trop de force. « Ça te dirait qu’on se trouve un bar albionnais ? » Quelque chose de mieux, même si tu ne sais pas si ça existe réellement. Depuis ton arrivée à Élyséa tu t’efforces de ne rien faire qui pourrait te rattacher de trop près à Idéalis, même le truc le plus idiot. Sauf que là tu n’y penses pas, ce n’est pas comme si c’était vraiment louche d’aller dans un bar avec un inconnu. Dangereux peut-être, mais faut pas te demander d’y penser. Tu préfères essayer de relever à nouveau, cette fois en t’appuyant sur le jeune homme pour plus d’équilibre. T’es prête à partir en fait. T’en oublie juste un petit détail… payer. C’est le barman qui te rappelle à l’ordre avec un raclement de gorge imposant, le genre que tu ne peux pas ignorer. Oups. Tu te retournes en manquant de tomber une nouvelle fois. Tu commences ensuite à fouiller dans tes poches à la recherche de ton portefeuille. Tu le trouves assez rapidement, mais tu tentes quand même : « Tu veux pas payer pour moi ? » Aucune gêne, c’est bien le seul avantage d’avoir bu autant. Tu rigoles. Tu n’es pas sérieuse après tout, tu sors déjà ton portefeuille de ta poche. Au moins tu as l’argent pour payer, le cerveau… probablement pas. Tu ne sais plus trop ce que tu dois en fait. Tu poses donc un regard suppliant sur l’inconnu. Tu assumes assez bien d’avoir besoin d’aide.
PP
PA
messages
Say Cheese !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 40
points d'aurore : 95
Messages : 33
Rang de prestige : C
Âge : 29 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Prompto Argentum ► FFXV
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Say Cheese !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 40
points d'aurore : 95
Messages : 33
Rang de prestige : C
Âge : 29 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Prompto Argentum ► FFXV
  Mer 17 Jan - 6:24
citer
éditer
x
  Mer 17 Jan - 6:24

Il faut croire que j’avais trouvé le bon sujet puisqu’elle ne tarda pas à se détendre un peu, allant en mon sens. Lorsqu’elle m’avoua être originaire d’Albion, je laissai mon corps aller légèrement vers l’arrière sur mon siège tout en laissant m’échapper un sifflement impressionné. La demoiselle continua en mentionnant ne pas savoir pourquoi elle avait quitté la ville en question, décrétant que c’était bien mieux là-bas. Ah ça, je ne pouvais pas la contredire.

« J’avoue que Moistgrove au moins y’a du charme. Perso j’viens d’un peu plus au nord, Grimecoal. Malheureusement je sais exactement pourquoi je suis parti. »

Et cette simple phrase me donnait envie de commander à mon tour un shooter, mais je préférai m’abstenir. Reparler de ma ville natale faisait remonter toutes sortes de souvenirs amers, mais je préférais encore ne pas sombrer dans la solution de facilité via l’alcool. Puis il valait encore mieux laisser cette pratique aux chômeurs de Grimecoal, d’anciens mineurs qui ne vivaient plus que dans le passé, terrassés par la fin d’une ère, et noyant leur malheur au pub du coin. Me tirant de mes pensées, voilà que la jeune femme posait la main sur mon épaule avec familiarité, comme s’il n’y avait déjà plus de gêne entre elle et moi. Il semblerait que la soirée était encore bien jeune pour la brune qui peinait pourtant à marcher deux minutes plus tôt. La voilà qui me suggérait d’aller trouver un bar Albionnais. N’étant pas du genre à rechigner face à l’aventure, je m’armai d’un grand sourire joyeux, posant moi aussi ma main sur son épaule en un geste fraternel en retour, prêt à sauter de mon siège.

« Écoute, si on n'en trouve pas un, je prends le bateau avec toi et on va trinquer à Duskclock ! »

Avant de pouvoir partir à l’aventure, néanmoins, nous avions encore d’autres détails à régler. Le barman, moins amusé, venait de nous signifier sa présence, refusant de nous laisser partir sans qu’on ait réglé l’addition. C’est malicieusement que la jeune femme me demanda si je comptais payer à sa place, me faisant esquisser un sourire complice fort amusé. J’avais de plus en plus l’impression d’avoir fait le bon choix en abandonnant ma table de plus tôt pour mieux accompagner cette inconnue.

« Déjà que je t’ai sauvé un bon paquet d’argent en empêchant le barman de faire cette fameuse tournée. Je te laisse payer le reste. »

Je restai donc là, tranquille avec les mains dans les poches à la regarder avec un air aussi bienveillant que souriant. La pauvre semblait toutefois avoir du mal à retrouver son chemin dans ses billets, levant vers moi un regard implorant. Riant de plus belle, je me rapprochai d’elle de bon cœur, baissant les yeux vers son portefeuille avant d’en pointer le contenu avec mon index.

« Un de ceux-là et deux de ceux-là. Et après le gentil monsieur il va te donner ta monnaie et tu la mets dans la petite pochette. Tu crois que tu vas t’en sortir ? »

J’attendis patiemment la fin de la transaction avant de finalement ouvrir notre chemin vers la sortie de l’établissement. Une fois dehors, un frisson me parcouru, causé par la brise fraîche du soir, surtout à cette période de l’année. Sautant un peu sur place, je me retournai ensuite vers la demoiselle, sans me départir de mon air enjoué. Une part de moi espérait fortement qu’elle soit en état de poursuivre la soirée, moi qui avait soudainement envie de m’en donner à cœur joie. Néanmoins, la part plus réaliste de mon être se doutait bien que la jeune femme devait en avoir déjà beaucoup dans le corps. À ce rythme, ce serait encore mieux de prendre de l’alcool en chemin et de la raccompagner chez elle où l’inconnue pourrait alors poursuivre la soirée autant qu’elle le voulait, dans la sécurité de sa demeure. Enfin, je savais m’adapter dans tous les cas alors ça ne me dérangeait vraiment pas. Accommodant, je lui offris mon bras, histoire que l’on puisse se promener bras-dessus bras-dessous et qu’il soit plus facile pour moi de l’aider à marcher droit. Bien sûr, j’employai un ton malicieux, m’amusant de la taquinerie.

« Je suis à votre plein service, votre Altesse. On s’en va où ? »
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 535
points d'aurore : 307
Messages : 360
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 535
points d'aurore : 307
Messages : 360
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Ven 19 Jan - 20:52
citer
éditer
x
  Ven 19 Jan - 20:52

Parler d’Albion te rend triste, plus que tu ne voudrais l’admettre. Ton état alcoolisé te permet au moins de passer outre une partie de tes sentiments. C’est à croire que tu n’es pas la tristesse incarnée lorsque tu es saoule et c’est toujours ça. Tu célébrerais ce fait si seulement tu avais la présence d’esprit pour le faire. Ce n’est pas le cas si bien que tu te contentes de réagir par des mimiques à ce qu’il t’apprend. Du sourire radieux lors de l’évocation de Moistgrove à la petite grimace lorsqu’il est question de Grimecoal, tu témoignes assez directement ce que tu penses. Un véritable livre ouvert, voilà ce que tu es à ce moment. Sauf que tu ne t’attardes pas non plus à ce fait, préférant proposer une expédition. Tu te fiches que c’est un inconnu qui cherchera peut-être à te voler tes organes à la première occasion, il vient d’Albion, c’est donc un ami. C’est pour cela que tu d’avis qu’il vous faut trouver un autre bar. Sa réaction est parfaite et un radiant sourire se dessine sur tes lèvres. « Quand tu veux. » C’est que tu as trouvé un bon compagnon pour ta soirée et peut-être pour une prochaine soirée dans un lieu plus approprié. Tu notes mentalement la chose même si les chances que tu t’en rappelles sont presque nulles.

Sauf qu’avant de pouvoir continuer votre chemin vers une terre plus verte, il te faut payer. Léger détail qui t’es complètement sorti de l’esprit, il te rattrape rapidement vu la tête du barman. Tu essaies de t’en sortir, plaisantant sur le fait que ton nouvel ami pourrait très bien le faire à ta place. Pas de chance, il refuse. En guise de réponse, tu tires la langue tel l’adulte responsable que tu es avant de tenter de sortir les billets nécessaires à régler l’addition. Tâche plus complexe qu’il n’y parait et sans l’intervention de ton compagnon tu aurais sans doute passé plus de temps. « Mais oui t’inquiètes. » Que tu lui réponds alors qu’il te demande si tu vas t’en sortir - surement pour t’embêter. Mais tu sors quand même sans ta monnaie que tu oublies tout bonnement. Tant pis, ça fera un plus grand pourboire. Tu n’y penseras que demain au réveil de toute façon.

Tu es beaucoup trop enthousiasme à l’idée de parcourir la ville pour trouver un bar albionnais. Il doit bien en avoir, même si tu n’y es jamais allée. Tout sourire, tu regardes le jeune homme en silence jusqu’à ce qu’il vienne t’offrir son bras. Tu acceptes volontiers, d’abord parce que c’est charmant, mais aussi parce que c’est tout bonnement nécessaire. Puis, en prime, il flatte ton égo alcoolisé avec une taquinerie. Votre Altesse, ça te passe bien par-dessus la tête que c’est malicieux. Non, à la place, tu fais mine de réfléchir très sérieusement - même si ton cerveau tourne au ralenti. « Je sais pas. » Résultat de ta longue réflexion. « Par-là. Ouais il doit y avoir quelque chose, je le sens. » Tu sens peut-être surtout l’alcool qui se fait secouer par tes faits et gestes. Peut-être que ça sortira plus tard, pour l’instant, ton enthousiasme te porte et t’es comme sur un petit nuage en fait. Tu commences donc à marcher, maladroitement, dans la direction que tu as pointé. Tu t’appuies sur le jeune homme, plus que tu ne veux le faire. C’est grâce à cela que tu parviens à garder un minimum d’équilibre et surtout à rester debout malgré les pas.

Après quelques mètres de franchis, tu t’arrêtes brusquement. « En fait, je crois que je vais rentrer. » Soudain changement d'idée qui n'est définitivement pas si étonnant vu le taux d'alcool contenu dans ton sang. Ce n'est pas un problème causé par le jeune homme, loin de là, mais une simple envie de retrouver ton lit qui te motive. Reste évidement l'épineux problème soulevé par le fait que tes capacités sont loin d'être suffisantes pour te mener jusqu'à chez toi. Indemne en tout cas. C'est donc vers ton preux chevalier - le même qui te sert d'appui à l'instant précis - que tu te tournes. Tu lui fais des beaux yeux et tu sors même ton plus beau sourire. « Tu peux m'aider ? » Tu ne donnes pas plus de précisions sur le coup et l'entraine tout bonnement avec toi. Tu as toujours besoin d'un support physique. Vu ton manque de clarté et tes facultés, c'est un véritable miracle que tu parviennes à ton domicile sans plus de problèmes.
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
[Validé] another shot of whiskey (+) ft. axel
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum