Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Été
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
07/07/18
Découvrez la Gazette n°7 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 [St.Fluvetin] Influenza Amore | pv. Yoichi Sato

PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Jeu 8 Fév - 20:43
citer
éditer
x
  Jeu 8 Fév - 20:43


Après des semaines de son mal, elle s’était enfin décidée à aller consulter. Les médicaments habituels n’avaient rien fait, pas plus que le fait de prendre son mal en patience ou d’aller voir un généraliste. Son généraliste d’ailleurs, un médecin kalosien, avait fini par lui poser diverses questions sur son quotidien, sa situation, sa vie sexuelle même, avant de sourire et de lui conseiller d’aller consulter un certain Yoichi Sato, à l’hôpital central d’Elyséa. Un spécialiste. Elle se sentait anxieuse à l’idée de son verdict. Et terriblement agacée de la réaction de son entourage. Le visage à présent couvert en permanence d’un masque, tous souriaient en coin, l’air narquois et moqueur.  C’était très irritant. Elle aurait voulu en parler à Jan. Lui l’aurait prise au sérieux. Mais elle ne tenait pas à l’inquiéter.

Venir à l’hôpital en soit avait été une épreuve. Non pas qu’elle évitait les hôpitaux, contrairement à son père, mais elle ne tenait pas à croiser le futur chirurgien et à devoir trouver une explication à sa présence. Surtout lorsque que celle-ci était mandatée par son médecin, afin de rencontrer un médecin spécialisé dans les diagnostics de maladies rares et complexes. Rien que d’y penser, elle se sentit bien malgré elle blêmir, seule dans la salle où on la faisait attendre depuis maintenant plusieurs longues minutes. Ce qui avait commencé comme une simple grippe selon toute apparence serait peut-être une maladie bien plus grave. Comment l’expliquerait-elle à ses parents ? Qui terminerait ses dossiers ? Jan serait-il mis au courant ?

Comment réagirait-il ? Depuis son arrivée à Kalos, il était, en plus de ses pokémons et hors de sa famille vivant à l’étranger, son seul ami et confident. Elle avait pleinement confiance en lui et en son jugement, le laissant travailler comme bon lui semblait tant qu’il pouvait lui apporter des résultats, et n’hésitant pas à lui soumettre ses théories afin d’avoir une deuxième opinion dessus. Elle songea qu’en cas de problème, elle pourrait lui donner la direction de leur groupe de recherche. Elle saurait ainsi le groupe bien dirigé en attendant d’être remplacée. Elle garda les yeux baissés sur ses doigts, anxieuse. Elle n’avait pas envie de les laisser tomber ainsi.
PP
PA
messages
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
  Mar 20 Fév - 17:46
citer
éditer
x
  Mar 20 Fév - 17:46

Seize heures quarante-cinq

Installé dans la salle des enfants malades, à jouer à Monster Cars Rush avec un gamin diabétique qui était incroyablement fort à ce jeu, j'attendais patiemment le gong sacré des dix-sept heures pour remplir ma journée et rentrer chez moi. Le fameux huit-cinq accompli, je pourrais ainsi honorer un autre jour de dur labeur et avoir mon salaire sans en toucher une. Si je pouvais, en plus, humilier un gosse hospitalisé à un jeu vidéo, je n'en serais que plus comblé.

Seulement voilà, je ne savais pas qu'après un mois entier passé ici à subir divers soins suite à la paranoïa d'une mère surprotectrice - selon ses dires -, quelqu'un pouvait s'adonner à un jeu et y devenir aussi bon. J'étais en train de me faire dézinguer à un jeu vidéo par un môme et je subissais les moqueries des autres, et ce petit con en profitait ! Il me narguait, prétendait que je n'avais pas de talent et, de surcroît, que je devais être aussi nul à mon taf qu'au jeu. Autant dire qu'il méritait amplement que je le traite de pisseur au lit, même si c'était pas très fair-play. Cela provoqua les rires des autres enfants, qui le pointaient du doigt et se fichaient de lui, alors que je quittais la pièce triomphant. Ben quoi, c'était toujours une victoire, non ?

Enfin, quoi qu'il en soit j'avais entamé le quart d'heure restant avant mon départ, et je m'apprêtais à récupérer mes affaires du vestiaire quand tout d'un coup, sortit de l'obscurité une infirmière. Comme un rebondissement attendu dans un navet au cinéma, celle-ci me présenta un dossier avant de me lancer, fière :

« Docteur Sato, une patiente vous attend en salle de consultation numéro trois. »
« Je ne sais pas si on vous apprend à lire l'heure dans les écoles d'infirmières, mais il est dix-sept heures. Et ça veut dire que papa doit rentrer à la maison mais, n'ayez crainte, j'ai d'autres collègues qui se feront un plaisir de s'occuper de cas ô combien intéressant, j'imagine. » fis-je avec sarcasme.
« Peut-être, mais elle ne veut voir que vous. À vrai dire, c'est vers vous qu'on l'a orientée, alors ... Après je ne sais pas si on vous apprend à lire les dossiers dans les écoles de médecine, mais c'est une personne qui travaille pour l'Empire. » répondit la femme, du tac-au-tac.

Dix-sept heures cinq

Je pris le dossier de ses mains en maugréant, bien qu'intrigué de voir qui pouvait vouloir venir se soigner sciemment chez moi. Je n'avais pas vraiment d'idée et malgré l'heure, j'étais bien trop curieux pour refuser d'aller vérifier. Je finis par céder et descendis jusqu'à la salle de consultation indiquée avant de l'ouvrir pour trouver une jeune femme blonde, fort belle, en train d'attendre. Nos regards se croisèrent, sans mot dire, avant que je ne m'assois devant elle en tirant un tabouret, l'invitant à se mettre à l'aise à son tour pour subir probablement divers examens. J'ouvris le dossier et trouvai le nom de Robert Nils. Un petit fils-à-papa que j'avais éjecté aux examens de qualification pour la spécialité, qui devait avoir toujours cette dent contre moi et m'envoyer un cas inintéressant mais que je serais obligé de me coltiner parce que oui, c'est l'Empire qui me l'envoie. Et au vu de la position de la demoiselle, si je ne la traitais pas convenablement je pourrais avoir quelques ennuis :

« Je vois que vous souffrez de fatigue, d'anxiété et votre teint m'indique soit une peur des hôpitaux, qui serait bizarre vu votre métier, soit que vous savez peut-être ce que vous avez. Alors vous pourrez nous épargner à tous les deux une perte de temps et me le dire ... Oh pardon, j'oubliais que je devais traiter les "collègues" avec respect. Alors mademoiselle ... O'Kelly, c'est ça ? Des changements dans votre vie quotidienne ? Dans votre alimentation, au travail, ou même autre chose ? » fis-je en arborant un intérêt factice, bien que j'espérais que ce cas serait élucidé le plus vite possible.
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Jeu 22 Fév - 8:21
citer
éditer
x
  Jeu 22 Fév - 8:21


Elle se leva brusquement à l'arrivée du médecin, le saluant d'un geste de tête nerveux avant de lui obéir, le remerciant en s'asseyant à son tour face au médecin, se permettant de l'observer rapidement. Très jeune, les cheveux pâles et le teint marquant des origines asiatiques, tout comme son nom, il agissait et parlait de façon brusque, pressée, comme beaucoup de spécialistes étant très demandés ici et là auprès de divers cas. Le diaphragme douloureux de peur, elle prit la parole une fois qu'il la lui laissa, semblant remonter le long de ses mots pour répondre à ce qu'il avait dit au fur et à mesure, commentant les termes du médecin d'une voix faussement calme, régulière, présentant simplement les effets d'un phénomène inconnu. Presque mécaniquement.

- En effet, je souffre d'un sommeil agité et difficile, de difficultés de concentration et d'anxiétés, ainsi que de crampes et de sensations de refroidissements brusques puis de fièvres. Je n'ai cependant aucune idée du mal dont je peux souffrir, les symptômes étant trop persistants pour une grippe, et visiblement résistants aux traitements grippaux ou viraux habituels. Je suis de plus naturellement d'une complexion très pâle, ce qui peut expliquer ma pâleur. Docteur O'Kelly, cela est correct., exprima-t-elle soudain comme en aparté, sans ciller au côté décousu de cette phrase avant de poursuivre sa présentation de ses symptômes :

- Je n'ai subit aucun changement majeur depuis mon arrivée à Kalos depuis Sinnoh, ce qui a impliqué un changement de régime alimentaire ainsi que de rythme biologique, ce à quoi je fus déjà sujette dû à mon emploi sans que cela n'ait mené aux symptômes actuels. Les seuls changements que je pourrais dénoter est mon emploi à hautes responsabilités, que j'occupe depuis novembre, ainsi que l'arrivée de plusieurs pokémons au sein de mon équipe, bien que votre collègue semblait rejeter l'idée de l'allergie, étant donné que j'ai grandi dans un ranch et aurait probablement développé des allergies durant mon enfance si je devais être allergique, selon lui. Je vous remercie d'ailleurs d'accepter de prendre un peu de votre temps pour mon cas.

Elle avait par réflexe incliné la tête durant ses remerciements avant de se redresser, regardant le médecin tout en évitant un peu ses yeux, semblant simplement attendre les prochaines questions du médecin, coopérative. Elle ne vit même pas, dans le dossier dans les mains du praticien, le morceau de papier griffonné par son généraliste affirmant que le médecin Johton allait bien s'amuser avec ce cas particulier.
PP
PA
messages
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
  Jeu 22 Fév - 12:39
citer
éditer
x
  Jeu 22 Fév - 12:39

J'écoutais attentivement ce que le docteur O'Kelly avait à me dire concernant ses symptômes. De par son travail et son statut, je ne doutais pas de son analyse bien qu'elle ne soit pas médecin. Elle avait objectivement interprété les choses et, semble-t-il, correctement soigné les premiers signes d'une grippe. Elle ajouta des remarques qui me firent sourire, comme quoi l'auto-médication peut avoir du bon si elle est bien exécutée. Son travail de chercheuse devait certainement l'inciter à prendre soin d'elle et des signes aussi banals que l'anxiété ainsi que les crampes ne pouvaient s'expliquer que par une seule chose ...

Ce diagnostic, bien que barbant, devait néanmoins reposer sur des faits. C'était ma nature rationnelle qui parlait, là, et je devais forcément trouver des justificatifs à tout cela pour résoudre le cas. Au vu des précautions qu'elle prenait dans son boulot et dans la vie de tous les jours, ainsi que de l'historique détaillée de sa vie depuis Sinnoh - une région où je devais me déplacer prochainement pour un colloque sur les maladies infectieuses -. Nils avait en effet procédé à tous les examens de routine et n'avait rien trouvé de suspect. Bien que je sois du genre à traiter les autres médecins de crétins et à refaire les tests moi-même pour plus de certitude, je devais me rendre à l'évidence que la belle blonde ne souffrait pas de quelque chose qui était trop grave, voire incurable. Il fallait d'abord que je confirme ou non mon premier diagnostic, avant d'entamer une batterie de tests supplémentaires.

« Excusez-moi deux minutes, je dois passer un appel. »

Je me dirigeai, en roulant avec le tabouret à petites roues, vers le combiné emmuré devant la porte afin d'appeler l'étage du dessus. C'était l'étage réservé à la data des patients et où tout était archivé numériquement. Pratique pour mon job.

« Dîtes-moi, est ce que le docteur Elisabeth Siofra O'Kelly est célibataire ? Ah, pourquoi je demande ça ? Bah écoutez, elle est devant moi et ce serait gênant ... D'accord, je patiente. » fis-je, rieur, avant de me retourner vers la scientifique en attendant la réponse, toujours le sourire aux lèvres. « Je vois, merci. » raccrochai-je après coup.

Prenant une inspiration, je finis par répondre et expliquer à la demoiselle le but de la manœuvre :

« Même si Nils est à la médecine ce qu'un pirate à jambe de bois est au marathon, ses résultats sont corrects et donc je ne vais pas les remettre en cause. Les signes que vous m'avancez sont récents et ne semblent pas liés à l'acquisition de Pokémons particuliers, surtout que les tests d'allergies sont revenus nuls. Vu votre métier et votre apparente insensibilité au sarcasme et à l'ironie, je dois en déduire que vous êtes aussi ... particulièrement coincée et isolée, ce qui explique votre inquiétude. Je pense que ce que vous avez se sent dans l'air ... » reniflai-je pour la comédie « Vous ne sentez pas ? C'est l'amour, votre maladie. » lâchai-je, en reprenant mon air blasé quotidien. « Du coup le changement majeur dans votre vie est l'intrusion d'un homme, ou d'une femme - auquel cas vous deviendriez bien plus intéressante - et que cela vous a perturbée, scientifique que vous êtes. Je sais, c'est chiant parce que ça ne s'explique pas, mais bon. Si c'est un mec, vous aurez au moins la possibilité de le faire raquer comme pas permis à l'approche de la Saint Fluvetin. » conclus-je, souriant.
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Ven 23 Fév - 18:52
citer
éditer
x
  Ven 23 Fév - 18:52


Elle observa avec un intérêt presque amusé les déplacements du médecin sur sa chaise à roulette qui n’étaient pas sans rappeler les mouvements maladroits d’un Torterra, lui demandant de bouger son centre de gravité pour optimiser sa propulsion. Elle écouta ensuite sa question d’un air interrogateur, se demandant ce que son célibat pouvait avoir à faire avec sa maladie. A moins que … que ce ne fut tellement grave qu’il fallait savoir si elle partageait son logement avec quelqu’un ? Elle songea à Jan, à la régularité de leurs discussions, à la fréquence à laquelle ils partageaient leurs repas. L’aurait-elle donc contaminé si elle était malade ? Aurait-il pu contaminer ses patients à son tour ? L’idée d’être la patience zéro d’un potentiel scénario pandémique la rendit si nerveuse qu’elle se sentit blêmir encore plus. Et pourtant, son médecin ne semblait pas présenter de signes de stress quelconque.

Elle ne put donc que l’écouter comparer son confrère dans des termes qu’elle ne comprit absolument pas, fronçant un peu les sourcils, ce qui ne lui attira qu’une remarque sur son comportement « coincé et dénotant un isolement » qu’elle ne put qu’encaisser en se disant que mourante ou non, il allait être nécessaire pour elle de reprendre ses exercices d’interprétation comportementaux et d’imitation afin que son attitude ne présente pas de différentes malaisantes pour ses interlocuteurs. Le véritable malaise, en revanche, vint pour elle lorsqu’il fut près de donner son diagnostic – qu’il semblait d’abord décrire comme aéroporté et odorant, ce qui ne fit que l’inquiéter du fait qu’elle ne portait plus de masque, et que de plus elle semblait donc sentir, ce qui devait dénoter d’un manque d’hygiène malgré l’attention particulière qu’elle y portait.

Elle cligna plusieurs fois des paupières, abasourdie.
- Je … je vous demande pardon, je crains de ne pas vous avoir compris.

Elle tentait de se souvenir des intonations de l’expert en diagnostiques lorsqu’il l’avait dit : « Votre maladie, c’est l’amour ». Votre, adjectif possessif dérivé du latin voster « à vous » : dénote la possession par un tiers pluriel ou singulier honorifique de l’objet dont il est adjectif. Maladie, nom féminin, dérivé du français archaïque malabde, lui-même dérivé du latin vulgaire male habitus, signifiant « en mauvaise condition » : Condition anormale du corps ou de l’esprit d’un être vivant se traduisant par une baisse des capacités physiques ou psychiques ou plus généralement pas une altération du métabolisme. C’est, contraction de deux mots : « cela », pronom démonstratif permettant de porter l’attention sur un objet linguistique particulier, ici le mot maladie, et « est », forme conjuguée à la troisième personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe « être », dérivé de l’ancien français estre, lui-même dérivé du latin archaïque esse, définit l’état, la caractéristique du sujet, ici cela, renvoyant à maladie. L, contraction de Le, déterminant marquant un nom masculin singulier, référant à une seule entité possible dans un contexte ou par définition, ici amour. Amour, du latin amorem, accusatif de amor, nom commun, sentiment intense et sensé être agréable, affection profonde pour un autre être, affect lié à la libido qui fait tendre le sujet vers un objet affectif, caractérisé neuro-chimiquement par la production accrue de dopamine, sérotonine, noradrénaline et autres composants chimiques. Amour et Maladie étant des noms, ils étaient le cœur même de la phrase, profondément liés l’un à l’autre, en comparaison, en opposition. Sa maladie était l’amour. Amour est Maladie. Maladie être Amour. A moins que…

- C-C’est du sarcasme, c’est cela ? Pardonnez-moi de ne pas vous avoir compris.

Elle ne pouvait pas ressentir de l’amour. C’était dans la composition même de son esprit : elle était presque dépourvue d’émotion, auquel cas, un sentiment autant lié à l’affect, et encore plus aux relations avec autrui, domaine où elle était lourdement handicapée, était impossible. C’était bien ce que l’on disait d’elle depuis la naissance : que Créhelf et Créfadet avaient fait de grands dons à leur fille cadette, mais que Crefollet, esprit des sentiments, avait oublié de se montrer. Crefollet l’avait oublié et elle était par conséquent atrophiée de sentiments. Elle les ressentait peut-être, mais de façon primale, la peur, la satisfaction, mais pas de grand sentiments complexes comme l’amour ! Elle était condamnée à ne pas le ressentir, et peut-être était-ce le mieux si ce sentiment devait être aussi violent qu’il l’était parfois dépeint dans les arts. Elle se rendit alors compte qu’elle tremblait de façon incontrôlable.
PP
PA
messages
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
  Mar 27 Fév - 2:15
citer
éditer
x
  Mar 27 Fév - 2:15

Équipe premier degré au rapport ! À lire le langage corporel de la docteure, je compris que cette nouvelle ne l'enchantait guère. Au fur et à mesure que je décrivis les signes, à moitié en blaguant, je la vis blêmir davantage et se transformer en petite feuille tremblotante. Étonné par telle réaction, mon premier réflexe n'a cependant pas été de la rassurer mais bien de continuer à utiliser ce ton ironique pour parler de ce dont elle souffrait. Enfin, "souffrir" était un bien grand mot. C'était sans doute une personne peu habituée aux émotions, qui devait avoir grandi dans un environnement où on ne les admettait pas, où on ne les développait pas et qui avait décidé de céder le terrain à son hémisphère gauche.

« Apparemment, vous ne captez pas trop l'humour. Alors non, ce n'est pas grave, et oui, c'est du sarcasme. Ça ne veut pas dire pour autant que ce n'est pas vrai, mais dites vous que c'est quelque chose qui se soigne : Il suffit d'aller vers la personne que vous pensez aimer, et de lui dire tout ce que vous éprouvez pour elle. » fis-je en lui tendant un verre d'eau, déposé devant elle.

J'en étais venu à me demander pourquoi était-elle en train de stresser à l'issue de ce diagnostic. En tant que misanthrope affirmé, je n'étais pas du genre à me lier à autrui et à vivre ce genre d'histoires à tour de bras, pourtant, je reconnaissais certaines vertus à l'amour et j'admettais que cela améliorait les gens. Ou les pourrissait, selon leur statut. L'amour enlevait toute objectivité dans le travail lorsque celui-ci était accompli avec l'être aimé, mais permettait de s'éloigner de toute source auto-destructrice et de se trouver un confident présent lors des moments durs. C'était ma vision des choses et en tant qu'être humain je ne pouvais jamais exclure ce paramètre de ma vie. Elle qui travaillait en compagnie de Pokémons devrait également le comprendre, à moins qu'elle ne les traite aussi froidement qu'elle semble l'être. Peut-être avait-elle tout simplement peur de s'engager ? Je n'avais rien vu qui pouvait la condamner, en terme de maladie, et c'était généralement ce qui effrayait les gens lorsqu'il s'agissait de question d'engagement. Ça ou une histoire plus sordide. Une addiction, par exemple.

Je refermai son dossier, et m'approchai d'elle. Elisabeth paraissait véritablement craindre cette révélation, alors en tant que médecin je pensais que lui expliquer les choses plus directement serait une bonne idée. Pour qu'elle puisse s'accoutumer à ce genre d'émotions :

« Dans tous les cas, ça vous rendra meilleure dans votre travail, en tant que personne. Ça vous rendra plus consciencieuse, vous fera moins prendre de risques. Quand vous rentrerez chez vous, vous trouverez quelqu'un et vous serez moins seule, moins isolée. C'est une bonne nouvelle, Elisabeth. » dis-je, rassurant.
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 144
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Mar 6 Mar - 16:40
citer
éditer
x
  Mar 6 Mar - 16:40


Elle écouta le médecin avec attention, tentant de calmer ses tremblements, devenus des spasmes comme des hoquets mal maîtrisés, fixant ses pieds avec peur. L'amour était une bonne chose. Probablement. Son père semblait heureux avec sa mère. Sa mère, heureuse avec son père. Sa sœur, heureuse auprès de son mari. Mais aussi si pleine de colère quand elle craignait qu'il se lasse d'elle, devenant alors pleine de venin, sifflant à sa sœur, tout comme sa mère le faisait, de se méfier des hommes, capables de se lasser de leurs compagnes comme un enfant d'un jouet. Tellement de guerres s'étaient déclarées à cause d'un amour, tellement de personnes en étaient mortes, tellement de poèmes et d'épopées composés… On la poussait face à un gouffre en lui susurrant qu'elle ne se blesserait en se jetant en bas. Elle était terrifiée.

Elle se demandait qui pouvait être l'objet de ses sentiments. Étrangement… Elle ne pouvait se figurer qu'il put s'agir d'une autre femme. Non pas par ignorance, sa sœur n'ayant pas hésité à amener des compagnes dès leur enfance, s'affirmant bisexuelle. Elle savait que c'était une possibilité. Et pourtant. Elle se posa la question et ne ressentit aucune raisonnance. N'aimait-elle pas les femmes ? Probablement pas. Cela ne laissait que le sujet brûlant des hommes. D'un homme. C'était frustrant de se dire qu'une partie d'elle peut-être savait comment régler simplement ce problème tandis qu'elle paniquait et se liquéfiait à la moindre pensée amoureuse.

- V-vous ne saur-riez pas dire qu-qui est mon am-m-moureux ? bégueilla-t-elle timidement, regardant brièvement le médecin. P-probablement pas. Ce serait trop simple, n'est-ce pas ? M-mais j'imagine qu-que c'est déjà bon d'avoir un … diagnostic.

Elle tenta de se relever, les joues cramoisies, pas tout à fait équilibrée sur ses talons, le regard fuyant. Elle se demanda s'il s'agissait du médecin face à elle. Non. Elle ressentait une forme de sympathie face à lui, mais ce n'était pas de l'amour. Peut-être pas. Probablement pas.

- Merci beaucoup de votre expertise, docteur le remercia-t-elle avec une brève courbette J-j'imagine que je devrai rentrer réfléchir à qui est la cause de mon état. Um. Auriez-vous. Un conseil. Un indice, pour savoir de qui il pourrait s'agir ? S-si vous voulez bien. S'il vous plaît …
PP
PA
messages
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
Mendokusai
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 353
points d'aurore : 682
Messages : 78
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans.
Région d'origine : Kalos.
Orientation : Lunasexuel.
Métier : Médecin diagnosticien.
Avatar : Gintoki Sakata - Gintama.
  Lun 12 Mar - 18:45
citer
éditer
x
  Lun 12 Mar - 18:45

Comme un cliché de scientifique misanthrope, exécrant le contact humain, Elisabeth accueillait cette nouvelle, mes explications, ses propres pensées comme une personne normale recevrait un diagnostic fatal. Il n'était guère dans mon habitude de calmer les patients et les réconforter après un diagnostic choquant, préférant les laisser encaisser la chose et digérer l'information seuls. Néanmoins, cela attisait ma curiosité. Que l'on trouve l'amour abêtissant pour ce genre de job, passe encore. Je pouvais comprendre que l'émotionnel n'avait pas sa place dans un domaine scientifique, et aurais assimilé avec justesse le fait qu'Elisabeth refusât tout simplement la chose. Mais là, ça me donnait plus l'impression d'un réveil d'un traumatisme caché. Comme si pour elle, tomber amoureuse avait été une douloureuse expérience. Là encore, j'avais ma petite théorie, mais que cela conduise à ce genre de réactions ... C'était assez bizarre pour me faire intéresser à ça.

Laissant la jolie blonde se remettre de ses émotions, je me mis à observer ma montre. Dix-huit heures. Déjà, j'étais pratiquement en retard pour mon soap préféré. Et dire que j'avais des courses à faire ... Alors que j'esquissais une grimace, signe de mon dérangement, et que je m'apprêtais à renvoyer la docteure chez elle, en la rassurant avec le sourire du médecin qui n'en avait rien à faire, celle-ci ouvrit la bouche pour me demander quelque chose de surprenant. Elisabeth cherchait à savoir si, par hasard, j'avais le nom de la personne qu'elle aimait. Un amoureux, ainsi donc elle avait fait le tri et conclu qu'elle ne pouvait qu'être hétérosexuelle. Bien, nous étions donc en plein dedans. Nous étions dans cette zone du cerveau qui exploitait les souvenirs, les désirs et les envies. Nous touchions au but et, forcément, ma réponse devrait lui apporter des précisions :

« Contrairement à une banale attirance sexuelle, l'amour est dû à une exposition prolongée à la personne. C'est un peu comme des radiations, sauf que là ça coûte la peau des fesses en cadeaux et en investissement, plutôt qu'une thérapie pour se soigner. » fis-je, en m'exprimant en métaphores.

En rangeant toute la paperasse, puisque le diagnostic était posé, je signifiais par la même qu'il était probablement temps que chacun de nous rentre chez soi. La demoiselle reprenait sa posture digne, comme si elle avait décidé d'assimiler la nouvelle et de l'accepter. Ma remarque avait peut-être fait son petit effet, laissant à la blonde le soin de déduire seule la personne qui avait réussi à gagner son cœur. Tant mieux pour elle, je suppose.

« C'est, sans aucun doute, un homme avec lequel vous partagez bien plus que du travail. J'parle pas d'échanges salivaires dégueulasses, ou autres, mais plutôt d'une intimité installée entre vous. Un collègue, un ami avec lequel vous vous êtes confiée, à maintes reprises. Une personne à qui vous vous ouvrez, à qui vous montrez plus que ce visage sérieux, ce ton froid ou cette attitude presque robotique. Et je vous parie un billet qu'il éprouve la même chose que vous. » répondis-je, d'un ton plus sérieux cette fois.

Je pris mes affaires, me décidant à partir. Me dirigeant vers la sortie, je me retournais une dernière fois, pour faire face à la blonde. Je l'abordai encore, mais cette fois-là, mon air était plus détendu :

« Appelez-le ce soir, et passez une bonne Saint-Fluvetin. Et vous pouvez prendre les capotes à l'accueil, elles sont gratuites. » lançai-je.
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
[St.Fluvetin] Influenza Amore | pv. Yoichi Sato
 Sujets similaires
-
» Amore & Vita Conad by Guylianno
» [Théorie] Fluvetin et Skelénox : Un funeste destin
» Amore & Vita
» La grippe aviaire touche Haiti
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum