AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
07/07/18
Découvrez la Gazette n°7 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 [St-Fluvetin] On my way to loving you - Part 1 ft. Yoichi

PP
PA
messages
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nouveau
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
  Ven 23 Fév - 17:48
citer
éditer
x
  Ven 23 Fév - 17:48

Le 14 février, la journée tant attendue. J’étais nerveuse pour des raisons, ma foi, fort évidentes. Je faisais les cent pas dans mon appartement, passant d’une glace à un autre pour regarder ma nouvelle chevelure. Était-ce joli ? Est-ce qu’il allait aimer ? Est-ce qu’il me reconnaîtrait ? Toutes ces questions me tiraillaient, comme si je n’avais pas assez de stress comme ça. Aller, un peu de calme et d’organisation. J’avais déjà contacté Nadia, ma collègue de bureau, pour lui demander de me remplacer le lendemain. Elle avait rechigné, mais comme je lui avais déjà rendu un service similaire peu de temps auparavant, n’avait pas vraiment eu le choix. J’avais pris une longue douche chaude et enfilé mes plus beaux sous-vêtements, juste au cas m’voyez. Par-dessus, j’avais choisi un épais pull en laine bleu royal, une paire de jeans et des bottes de printemps. Je m’assurais ainsi de ne pas avoir trop froid, mais de ne pas avoir à me trimballer un manteau toute la journée. Je fouillai ensuite dans mes placards, en tirant un sac à bandoulière dans lequel je pourrais mettre mes différents effets, pour le voyage.

En effet, Yoichi avait choisi de me faire sortir d’Élyséa pour l’événement. Ça me faisait vraiment plaisir, je devais l’admettre. Comme j’étais à Kalos depuis peu et que j’étais du genre à m’isoler et à ne pas vraiment sortir, il avait sans doute déduit que je n’avais pas non plus eu l’occasion de bien découvrir ma nouvelle région. Ça allait bientôt changer, toutefois, puisque nous allions à Valazur, dans un parc d’attraction, pour y passer la Saint-Fluvetin ensemble. C’est ce qui avait guidé mon choix vestimentaire, selon la nécessité de passer beaucoup de temps dehors et d’avoir un ensemble pratique pour être active physiquement. Hors de question d’y aller en petite robe et avec des talons, ce serait la pire journée de ma vie. Bref. Un peu de focus. Niveau maquillage, je m’en tins au strict minimum, me contentant d’un peu de mascara et de baume pour les lèvres, à la fraise bien sûr. Je préférais demeurer dans ma zone de confort et, ainsi, rester moi-même. Plus qu’à mettre Charmeleon dans sa balle, m’assurer que je n’oubliais rien et quitter les lieux en verrouillant derrière moi. J’avais, dans mon sac, un carnet, des crayons, une bouteille d’eau, des tampons, une culotte de rechange, un déodorant, mon porte-feuille, mon portable, mes clés, des pokéballs vide, des aspirines, un vieux biscuit à l’avoine un peu écrasé dans son emballage plastique individuel, un petit paquet de mouchoirs et, finalement, des menthes pour l’haleine. Et, malgré cette longue liste, j’avais encore l’impression d’oublier quelque chose.

C’est, au final, Charmeleon qui me rappela à l’ordre. Il y alla d’un long bâillement, attirant mon attention en direction de l’horloge murale. Merde ! Je devais me dépêcher si je ne voulais pas arriver à la gare en retard. Aller hop, le lézard dans sa pokéball, la clé dans la serrure et, bientôt, une Luna qui dévalait les marches à grands pas. Dehors, le vent frais me fouettait les joues, me vivifiant et me motivant à poursuivre mon avancée. Je me sentais active, vivante, pour la première fois depuis si longtemps. Ou, plutôt, depuis ce fameux baiser que Yoichi m’avait arraché, le soir où nous nous étions rencontrés. Je ne l’avais pas revu depuis, nous avions seulement parlé au téléphone pour organiser notre activité du jour, et je me demandais donc comment il allait. Avait-il pensé à moi régulièrement ? Était-il aussi nerveux que moi ? Un peu plus et je retombais dans l’adolescence, à l’époque des premiers amours. Pourvu qu’il aime ma nouvelle coupe de cheveux et maudite soit Nadia si tel n’était pas le cas !

J’atteignis la gare une vingtaine de minutes plus tard, grâce à un bus. Rien de mieux pour me rappeler des souvenirs. Une fois sur place, je m’avançai d’un pas plus modéré, plus sécuritaire. Je regardais un peu partout, une main posée sur la sangle de mon sac. C’était la première fois que je m’essayais à prendre le train et je ne savais pas trop sur quel quai me diriger ou même où trouver la billetterie. Peut-être devrais-je attendre Yoichi ? Je n’aimais pas trop cette idée, j’avais envie de me montrer indépendante et de prouver que je savais me débrouiller. Je n’étais pas une femme trophée ou une demoiselle bête comme ses pieds, tout de même. Trop fière pour demander mon chemin, je continuai de déambuler ça et là, suivant le flot d’usagers pour atteindre le guichet. Parfait. Plus qu’à faire la file et attendre tout en gardant l’œil ouvert. Bientôt, je serais avec Yoichi de nouveau.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
PP
PA
messages
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nouveau
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
  Sam 24 Fév - 3:19
citer
éditer
x
  Sam 24 Fév - 3:19

Enfin, j’avais mon billet en main. C’était la première étape de faite, un bon début en somme. Selon ce qui y était inscrit, le quai qui me concernait était le numéro un. Une information précieuse, mais qui ne me servait pas à grand-chose au final. Je me retrouvais à déambuler, un peu perdue et trop entêtée pour demander de l’aide pour trouver mon chemin. Pas possible de simplement suivre la foule cette fois, tous et chacun allaient dans une direction différente, pressés par leur propre emploi du temps. Miraculeusement, l’aide me vint d’en haut. Le salut divin, tout droit en provenance… des hauts parleurs. Curieuse, je levai les yeux vers le plafond et tendis l’oreille, incertaine de ce que j’avais entendu. Pourtant je ne m’étais pas trompée puisqu’on répétait mon nom. La magnifique Luna Elisabeth Highwind. Pas d’erreur possible. Je sentis mes joues rougir, reconnaissant cette voix sans efforts. Comment avait-il fait son coup ? Je n’en avais aucune idée, mais déjà ma réaction m’échappait.

« Mais je le cherche ! » Avais-je dit avec frustration, billet encore bien en main, regardant le plafond à la recherche de l’origine de la voix de Yoichi, comme s’il avait pu m’entendre et me répondre. Bien évidemment, seule l’annonceuse me répondit, ignorant totalement ma demande à l’aide. Heureusement, ce n’était pas le cas de tout le monde. Rigolant doucement, une vieille femme avait posé sa main sur mon bras, pour attirer mon attention. Sans doute m’avait-elle entendue. Souriante, elle pointa une direction. « Le quai numéro un est par là. Vous devriez le garder, celui-là. » Je virai au rouge, à la fois confuse et soulagée d’avoir des indications. Enfin, je ne m’attendais simplement pas à ce qu’elles soient de ce genre-là. Timide, je balbutiai une réponse qui ne fit qu’accentuer le sourire doux de la dame qui semblait se remémorer de vieux souvenirs grâce à cette petite histoire. « Merci. Je… Je vais y penser. »

Je m’étais excusée, prenant le chemin du quai, mes deux mains accrochées à la sangle de mon sac cette fois. Celui-là ? Ce n’était pas comme s’il y avait qui que ce soit d’autre, déjà, mais là n’était pas la question. Le garder ? Voilà une idée particulière, ce n’était pas comme s’il y avait quoi que ce soit entre nous. Enfin, rien d’officiel. Officieusement, par contre, nous nous étions embrassés et, visiblement, nous avions tous deux aimé l’expérience puisque nous nous retrouvions pour la Saint-Fluvetin. Mais ce n’était pas aussi simple que ça. Ce n’était que notre second rendez-vous. C’était encore bien trop tôt pour s’imaginer ce genre de choses, n’est-ce pas ? Je n’en avais aucune idée. Qu’est-ce qu’il était approprié de faire au second rendez-vous ? Quelles étaient les attentes à remplir ? Qu’est-ce qui était considéré comme trop rapide ou, au contraire, pas assez ? Avions-nous un engagement implicite à ce stade ou pas encore ? Étais-je seulement prête à imaginer plus ? J’avais pourtant l’impression de ne savoir encore que bien peu de choses de lui.

Aimait-il la musique ? Les jeux vidéo ? Était-il pantouflard comme moi ? Savait-il cuisiner ? Quelles étaient ses attentes ? Ses passions ? Était-il le genre de personne avec qui je désirais partager nombre d’expériences ? J’aimais bien son style d’humour, mais peut-être serait-ce lourd à la longue ? Au moins il semblait intelligent, vif d’esprit, mais trop de rationalité peut également être pénible. Je ne savais même pas s’il était du genre à être organisé ou à laisser traîner ses caleçons sales par terre durant une semaine. Quelle était sa vision sur la répartition des tâches ? Dans quel genre d’endroit vivait-il ? Avait-il des plans pour l’avenir ? Est-ce qu’il serait prêt à regarder toute la série des Staryu Wars avec moi en un week-end ? Est-ce que je pourrais lui demander de me masser les pieds après une longue journée de travail ? Est-ce qu’il était du genre à être très colleux ou, au contraire, à avoir besoin de beaucoup d’espace ? Avait-il une grande famille ? Retournait-il parfois à Johto ? Serait-il curieux de découvrir Unova ? Comment se passait la saison des fêtes chez lui ? Avait-il certaines traditions particulières dont je devrais m’accommoder ? Quels étaient ses défauts les plus irritants ? Ses habitudes énervantes ? Si nous étions dans Henry Potdebeurre, dans quelle maison irait-il ? Est-ce qu’il s’entendrait bien avec Charmeleon ? Tellement de questions qui me tournaient en tête, mais qui furent balayées sitôt que j’arrivai sur le quai numéro un.

Je n’eu pas besoin de chercher le médecin. Il m’attendait avec impatience et ce fut un plaisir de marcher en sa direction, m’arrêtant ni trop près, ni trop loin. Son regard carmin me détaillait, me redécouvrait, et son sourire en disait long sur son avis. Souriant en retour, je n’arrivais guère à le lâcher des yeux. Le verdict ne tarda pas à tomber en un mot unique qui me fit rougir de plus belle tout en baissant le regard humblement. « J’en suis heureuse. J’avais peur que… bref. » Timide ? Forcément. Je peinais à garder les yeux loin de ses lèvres. Ces lèvres que j’avais embrassées et qui esquissaient une expression attirante de joie, de contentement. Vite, je devais lancer la conversation, éviter de nous laisser nous embourber dans cette admiration mutuelle. Ce désir mutuel. « J’ai déjà acheté mon billet. Nous devrions nous dépêcher de monter à bord, ce serait dommage… de manquer notre train. » Terminais-je en détournant le regard, déglutissant de nervosité. J’ignorais comment me comporter avec lui. Aurais-je du l’embrasser ? Laisser ma main se blottir dans la sienne ? Lui faire la bise peut-être ? La peur de faire un faux pas me paralysait et me poussait à me refermer. Pourvu que j’arrive à vite me détendre, sans quoi la journée serait longue.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
PP
PA
messages
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nouveau
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
  Jeu 1 Mar - 6:35
citer
éditer
x
  Jeu 1 Mar - 6:35

Les premières paroles que Yoichi eurent pour moi me déstabilisèrent. Je lui avais manqué ? Moi, j’avais manqué à un beau et intelligent jeune homme ? Souriante, j’allais ouvrir la bouche pour lui répondre, le remercier, peut-être même me risquer à lui faire un compliment en retour. Néanmoins, je m’arrêtai, voyant que son attention était attirée ailleurs. Son portable, plus précisément. Je me mordis la lèvre inférieure, quelque peu déçue, mais n’en fit pas de cas. De toute manière le train arrivait, donc autant y grimper et nous diriger vers la cabine qui serait la nôtre le temps du voyage. Nous nous assîmes de part et d’autre de la fenêtre, pour mieux regarder le paysage défiler devant nos yeux. Par conséquent, je me retrouvais également face à Yoichi, tout comme lors de notre petite soirée au restaurant. Je pouvais le détailler, épier ses gestes, le regarder directement sans devoir lui lancer des regards en coin. D’autant plus que cela me permettait de garder une certaine distance entre lui et moi.

À peine étions-nous installés que le médecin s’empressait de me faire savoir qu’il avait quelque chose pour moi. J’étais interloquée. La tradition ne veut-elle pas que l’on attende la fin d’un rendez-vous pour offrir un cadeau ? Enfin, c’était l’idée que je m’en faisais, mais peut-être étais-je simplement dans l’erreur. L’important, c’est que Yoichi avait pensé à moi. « C’est tellement gentil, il ne fallait pas. » Si, totalement, bien sûr qu’il faut prévoir un cadeau pour la Saint-Fluvetin. Mais bon, ça n’arrachait pas les dents de jouer le jeu et de me montrer véritablement comblée par son présent. D’ailleurs, je fus très heureuse de voir qu’il s’agissait d’un livre, un peu moins de voir qu’il s’agissait d’une histoire d’amour. Au moins s’il m’en avait obtenu le film pour m’éviter de passer des heures à lire. Je lui avais d’ailleurs mentionné, à notre dernier rendez-vous, que je préférais les films, le théâtre et la musique depuis quelque temps, ayant délaissé ma passion de jeunesse pour la lecture. Peut-être avait-il simplement oublié ? Quoi qu’il en soit, j’étais quand même heureuse qu’il ait pensé à moi. « Merci bien. Ce n’est pas mon genre favori, mais puisqu’il vient de toi je vais prendre le temps qu’il faut et le lire. » J’allais essayer en tout cas et, s’il piquait mon intérêt, alors je le finirais. Sinon… Ouais, ils avaient sans doute fait un film de ça.

Visiblement, Yoichi était un homme prévoyant qui se doutait, malgré tout, que le livre risquait de ne pas me plaire. Il avait donc préparé un second cadeau ?! D’accord, là il me surprenait, je devais l’avouer. Tellement que s’en était un peu louche. Qui offre autant de cadeaux dès la première s—La seconde. La seconde sortie. Essayait-il de m’acheter ? Désirait-il me faire comprendre qu’il était un partenaire potentiel sérieux en me montrant qu’il avait les moyens de m’entretenir ? Si tel était le cas je serais fort probablement insultée, mais non. Je ne faisais que réfléchir à l’excès et me montrer trop méfiante, comme c’était souvent le cas. C’est plein de bonnes intentions qu’il tira son portable hors de son manteau. Il me dit que je n’avais qu’à le prévenir, si j’avais un problème de visionnage, et mentionna être très fier de son coup. Oh ? Voilà qui m’intriguait fortement. C’est ainsi que je changeai d’endroit, quittant la banquette face à lui pour venir m’asseoir à ses côtés, me collant un peu à lui. Cela devrait simplifier le tout, en plus de me faire me rapprocher de lui à demi-inconsciemment.

Sitôt que je le vis apparaître, je me redressai, les yeux agrandis, me retenant pour ne pas éclater de rire. Même, j’avais agrippé le portable, l’arrachant presque des mains de Yoichi pour rapprocher l’écran et ne rien manquer de cette splendeur. Je ne rêvais pas, il était bel et bien vêtu d’un costume Pokémon. « Holy Arceus ! » J’étais totalement captivée, buvant la moindre parole du mini-Yoichi de l’enregistrement, tout petit dans mes mains, frôlant de peu la crise de rire à plusieurs reprises. C’était tellement adorable, tellement parfait. La vidéo était réalisée avec simplicité, avec candeur. On pouvait sentir qu’il y avait mis beaucoup de temps et d’énergie, dans le simple but de me faire cette petite surprise qui m’avait tant fait rire et tant charmée que j’en avais les yeux humides. « Oh Yoichi, c’est si beau. Je n’en reviens pas, je ne te pensais pas aussi… » Créatif ? Inventif ? Dévoué ? Avant que je ne puisse trouver l’adjectif parfait, voilà que le Yoichi enregistré proposait de nous expliquer le fonctionnement de la queue d’un Charmeleon. Tout confiant en ses explications, le voilà qui… avait malencontreusement mis le feu à son costume. Ça y était, j’éclatais de rire, regardant le pauvre médecin batailler pour tenter de l’éteindre après avoir renversé la caméra, probablement en essayant de l’éteindre pour ne pas capturer ce qui aurait pu être la pire mort ever. Je riais tant que j’en avais un point de côté, rendant l’appareil à son propriétaire.

« Wow ! Hahaha ! J’espère que tu as réussi à sauver le costume, je dois trop te voir le porter ! C’était parfait ! Je dois montrer ça à Charmeleon. Et je veux une copie de la vidéo, je veux pouvoir la revoir, c’était tellement magique. Oh, d’ailleurs, je voulais te le présenter. Il est avec moi. » Je décrochai une Pokéball de ma ceinture, laissant un faisceau rougeoyant esquisser la silhouette du concerné. Le Pokémon flamme semblait calme, comme à son habitude, et c’est d’un air neutre qu’il se tourna vers Yoichi pour le jauger. Sans doute cherchait-il à voir quel genre d’attitude il allait adopter avec lui. Je lui avais déjà tellement cassé les oreilles à son sujet, il était normal Charmeleon veuille maintenant se faire sa propre idée. Mais bon, ça c’était sans compter sur l’intervention d’une créature malicieuse et avide d’attention. Avant même que je ne puisse le convoquer, voilà que Pluton sortait de sa balle avec un miaulement. Sans plus attendre, il s’était laissé tombé sur mes cuisses en roulant, exigeant de l’attention. Je commençai à le gratter derrière l’oreille un peu malgré moi en m’expliquant. « Ah oui, j’ai aussi capturé un chat récemment. Enfin… disons que c’était… Je ne dirais pas un accident, mais… Voilà. »

Tout fier d’avoir détourné le sujet de la conversation, le Meowth adressait un sourire arrogant à Charmeleon, comme provoquer sa frustration. « Je l’ai appelé Pluton. » À la mention de son nom, le félin s’était redressé, assis sur moi, offrant à Yoichi un sourire charmeur. Il n’en fallait pas plus pour que le Pokémon flamme laisse échapper un léger grognement qui passa presque inaperçu au travers des bruits du train. J’avais toutefois réussi à l’entendre et remarquai que mon camarade avait détourné les yeux, énervé. Il ne se souciait même plus de Yoichi, il avait seulement envie de chasser ce fichu chat. Ce qui me fit réaliser autre chose. « Charmeleon ? Tu m’as l’air… mécontent. Est-ce que… est-ce que tu veux un surnom, toi aussi ? Tu me laisserais t’en donner un ? » Les yeux bleutés du Pokémon feu revinrent vers moi, timidement. J’étais plus droite sur mon siège, toute nerveuse, mais comprenant qu’il m’en donnait effectivement la permission. Enfin ! Après de nombreuses semaines passées ensemble à essayer de le chouchouter, de me faire aimer de lui, d’en prendre soin le mieux possible, il me reconnaissait officiellement comme sa dresseuse en m’autorisant à le surnommer. Entre ça et la sortie avec Yoichi, cette Saint-Fluvetin s’annonçait pour être la meilleure de toute ma vie.

« Alors… Comme on a déjà Luna et Pluton… que dirais-tu de…. Mars ? C’est une planète de feu et un dieu de la guerre, ça doit te plaire, non ? » S’il ne manifesta pas ouvertement son contentement, il semblait néanmoins apaisé, prenant place sur la banquette face à nous, là-même où j'étais assise avant de venir rejoindre Yoichi sur sa propre banquette. Même, je cru qu’il avait redressé la tête, comme fier. Cela me fit esquisser un sourire de satisfaction alors que je me tournai à nouveau vers Yoichi, pour essayer de l’inclure dans tout cela. « Je te présente donc Mars, mon Charmeleon ! » Meooooow~ « Et Pluton, mon Meowth, bien sûr. Tiens, voilà tes gratouilles toi, vilain chat. »
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
PP
PA
messages
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nouveau
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
Don't Overthink It.
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 216
points d'aurore : 480
Messages : 77
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Unova
Orientation : Bisexuelle
Métier : Secrétaire Juridique
Avatar : Nico Robin ► One Piece
  Lun 12 Mar - 7:47
citer
éditer
x
  Lun 12 Mar - 7:47

Yoichi s’était, à son tour, gentiment moqué de moi en supposant l’ordre des événements ayant mené à la capture de Pluton. Je fronçai les sourcils, sentant mes joues rougir quelque peu alors que je cherchais des mots qui ne venaient pas. Le regard tendre du médecin m’empêchait d’aligner mes pensées ou de défendre mon honneur. J’aimais l’embarras dans lequel il me plongeait. J’aimais ne pas savoir comment lui répliquer, ne pas réussir à m’opposer à sa répartie amicale, presque affectueuse. J’ai toujours eu une faiblesse pour ce genre d’homme, à dire vrai. C’est plus fort que moi. Mais qu’importe, les événements s’étaient enchaînés, me laissant vivre un moment tout à fait particulier avec mes Pokémons. Enfin, je m’étais rapprochée de Charmeleon, de Mars. Pour la première fois depuis longtemps, sans doute des années, je me sentais comblée, entourée et aimée. Pluton sur mes genoux, Mars assis en face et, à mes côtés, ce fabuleux jeune homme qui avait assisté poliment à la scène, sans chercher à s’immiscer de façon prématurée dans les affaires de mon équipe Pokémon. Ce n’est qu’une fois les choses calmées qu’il reprit la parole, me complimentant sur le choix de mes surnoms. Mieux encore, il exprima son impatience, sa volonté de les voir progresser en ma compagnie. J’esquissai un sourire timide, mais pas moins ravi, telle une petite fille toute heureuse.

« Merci, Yoichi. » Je ne ressentis guère le besoin de m’étendre davantage. Je voyais bien, à son regard, qu’il était songeur. Lorsque le jeune homme avait une idée derrière la tête, une réflexion bien particulière, il valait mieux lui laisser la place pour ce faire. Déjà, j’avais compris qu’il n’aimait guère se confier, se dévoiler, et donc je devais faire en sorte de l’encourager, de m’effacer et de lui faire comprendre qu’il pouvait sans mal s’ouvrir. Lui faire comprendre qu’il trouverait en moi une oreille attentive, dévouée. Et voilà, il avait suffit d’un peu de patience pour que Yoichi prenne la parole. Il réitérait son aversion pour les Pokémons, son comportement avec eux avant notre rencontre. Allant plus loin, il évoqua son père, qu’il n’avait que brièvement mentionné auparavant. Cette fois, j’eu droit à plus de pièces du puzzle. Son géniteur était donc champion d’arène, à Johto, ce qui avait eu d’importantes répercussions sur leur vie de famille et son appréciation générale des Pokémons. Pour lui, il n’y avait pas moyen d’être un dresseur et de finir autrement que comme son père. Ironique, quelque part, puisqu’il me donnait l’impression d’un homme isolé, solitaire, et ce même sans aucun Pokémon à ses côtés. Mais qu’importe, je voulais entendre la suite au lieu de partager mes constatations peu pertinentes.

Malgré tout cela, me voir en compagnie de mes propres Pokémons avait commencé à faire évoluer son point de vue. Même, il en était venu à remettre en question ses croyances, à se demander s’il ne devait pas lui aussi tenter sa chance. Et c’est alors qu’il me fit une demande inattendue, émouvante. Lui-même en semblait gêné, n’ayant sans doute pas l’habitude de se tourner vers autrui, encore moins pour ce genre de services. Un sourire incontrôlable sur les lèvres, le regard un peu humide, je posai ma main sur la sienne avec délicatesse. « Ce serait un honneur, pour moi, d’être avoir toi pour cette étape importante de ton périple. Si tu veux j’ai encore les livres que j’ai achetés avant d’adopter Mars, je peux te les donner. Je serai là pour répondre à tes questions, pour te guider. Tu n’as qu’à me demander, je serai là. » Avais-je répondu sans le quitter des yeux. Malgré moi, ma main s’était resserrée un peu plus alors que mes émotions se manifestaient. J’avais fait une différence, même minime. J’avais inspiré quelqu’un, je pourrais l’aider à améliorer sa vie, à découvrir des choses nouvelles. Peut-être même à être plus heureux. Peut-être voyais-je les choses en grand. Peut-être avais-je besoin de retomber un peu sur terre, mais pas tout de suite. J’avais encore autre chose à lui dire avant ça.

« Et comme je serai là, tu ne seras pas tout seul. Je t’accompagnerai aussi longtemps que tu voudras. » Mon sourire s’était fait un peu plus brillant encore, mais c’était sans doute trop à présent. Rougissant, je ramenai ma main vers moi, détournant le regard après avoir raclé ma gorge. Je ne devais pas non plus précipiter les choses, ce n’était que notre second rendez-vous et encore, nous n’étions même pas encore sur place. Je devais essayer de combattre un peu plus mes envies d’être avec lui, ne serait-ce que pour faire bonne impression, pour donner une impression de défi, quelque chose du genre. Pour garder son intérêt et, surtout, ne pas avoir l’air de la fille un peu folle qui s’imagine déjà mariée pour la vie au troisième rendez-vous. Si j’avais des prédispositions de stalkeuse, ce n’était pas une raison pour l’éloigner à cause de mon insistance. « Enfin, je veux dire… ça me ferait grand plaisir, à moi aussi, de pouvoir être là. »
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
[St-Fluvetin] On my way to loving you - Part 1 ft. Yoichi
 Sujets similaires
-
» 05_ i just can't stop loving you
» ❝ I want to spend my lifetime loving you ❞ Olivia & Timothy
» [Théorie] Fluvetin et Skelénox : Un funeste destin
» ≈ loving her was red.
» Elvis Presley
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum