AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
31/10/18
Découvrez la Gazette n°9 !
31/10/18
Découvrez l'animation Spooky Scary Skelenox !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 [Mission de scénario] Ohé, Ohé, Capitaine abandonné

PP
PA
messages
Arceus sait tout...
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige :
points d'aurore : 7313
Messages : 2380
Rang de prestige :
Âge :
Région d'origine : Cosmos
Orientation :
Métier : œil d'arceus
Avatar : N/A
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
PNJ
Arceus sait tout...
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige :
points d'aurore : 7313
Messages : 2380
Rang de prestige :
Âge :
Région d'origine : Cosmos
Orientation :
Métier : œil d'arceus
Avatar : N/A
Arceus sait tout...
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige :
points d'aurore : 7313
Messages : 2380
Rang de prestige :
Âge :
Région d'origine : Cosmos
Orientation :
Métier : œil d'arceus
Avatar : N/A
Arceus sait tout...
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige :
points d'aurore : 7313
Messages : 2380
Rang de prestige :
Âge :
Région d'origine : Cosmos
Orientation :
Métier : œil d'arceus
Avatar : N/A
  Jeu 1 Mar - 16:28
citer
éditer
x
  Jeu 1 Mar - 16:28

Ohé, ohé, capitaine abandonné
Grimecoal
Dans le cadre de l'enquête sur le naufrage et le drame du Régalia, une équipe est formée autour du scientifique Asgeir afin de tenter de découvrir quelques mystères sur cette nuit d'enfer, ainsi que sur son étrange Capitaine Morrinson
Certains imaginaient Grimecoal uniquement comme la perdante d’Albion, le reflet de la misère de l’Empire. Mais ils oubliaient également qu’une partie de la ville avait conservé sa fortune, dans quelques quartiers protégés de la rouille ainsi que de la pauvreté. En cette fin d’hivers glacial, le vent soufflait sur le port de la ville, faisant chanter les mâts des chalutiers, laissant les berges presque désertes. Seuls quelques marins prêts à partir en mer avançaient, comme des fantômes, des âmes isolées avant de partir risquer leurs vies en mer.

Les Goélises hurlaient en scrutant les possibles Froussardines à pêcher, et quelques Rocabots abandonnés fouillaient les poubelles à la recherche de quelques denrées à se mettre sous la dent. Au bout du port, une grande bâtisse, imposante et rappelant la coque d’un paquebot renversé, recouvertes de plaques de cuivre, se dressait encore fièrement malgré le manque de vie. Sculptées au dessus de la porte, on pouvait lire quelques inscriptions à moitié effacées “MUSÉE NATIONAL DE LA MARINE ALBIONAISE”. Malgré l’appartenance du pays à l’Empire de Kalos, les collections avaient été conservées, pour que jamais l’histoire ne soit perdue.

Pourquoi ne pas commencer directement sur le lieu du naufrage ? La carcasse n’était que peu accessible et il était hors de question de partir ainsi sans informations supplémentaires.

A l’intérieur, le ton était donné directement. Une grande pièce sombre, aux murs décorés de filets de pêches et de vieilles lanternes à l’huile rappelaient les anciens galions de la flotte albionaise, celle qui faisait la fierté d’un pays battu. C’est dans cette entrée que Jan Asgeir, Baptiste de Chanteloup et David Rosebury se retrouvèrent à dix heures du matin, heure indiquée sur la missive frappée du sceau de l’empire. Après le naufrage du Régalia de nombreuses enquêtes avaient été ouvertes, mais les zones d’ombres restaient entières. Comment un tel navire avait pu embarquer une telle foule pour les piéger ? Comment personne n’avait pu voir ce drame arriver, pas même les enquêteurs pointus de l’Empire ? Et comment ce Morrinson faisait-il pour travers le temps et depuis combien de temps ? Il fallait des réponses. C’était dans cette optique que le scientifique Asgeir avait été affectés à cette enquête, protégé par le militaire de Chanteloup. Et afin de les aider, un homme présent lors de cette nuit d’enfer, David Rosebury. Si l’homme était surveillé de loin par l’Empire car proche d’une dénommée Wendy Lawson, en coopérant, il avait su prouver sa bonne foi et surtout, son allégeance à l’Empire.

De longues minutes passèrent, et aucun bruit sinon le vent frappant les parois du musée. Fallait-il appuyer sur la petite sonnette dorée sur le bureau d'accueil poussiéreux ? S’avancer entre les vitrines brillant légèrement sous la faible luminosité ? Chercher le bureau du concierge ? Les indications étaient peu nombreuses, pourtant de l’extérieur, le bâtiment semblait très imposant… Y-avait-il au moins une seule autre âme ? Face au groupe, un modeste plan unique que le Musée comporte trois étages ainsi que deux sous-sols.


  • Deuxième sous-sol - Archives, fermées
  • Premier sous-sol - Pièces restaurées
  • Rez-de-chaussé - La navigation de l’après-guerre
  • Premier étage - Stratégies de guerre au cours de l’histoire
  • Deuxième étage - Collection privée de la Ville, les chantiers Dawson
  • Observatoire - Exposition temporaire, fermée

Que la mission commence ! A vous de vous déplacer dans le musée et choisir quoi faire pour avancer. L'ordre des réponses est libre pour ce tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas !
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 619
points d'aurore : 308
Messages : 300
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 619
points d'aurore : 308
Messages : 300
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 619
points d'aurore : 308
Messages : 300
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 619
points d'aurore : 308
Messages : 300
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
  Jeu 1 Mar - 22:32
citer
éditer
x
  Jeu 1 Mar - 22:32


J’ai pris quelques habitudes durant ma vie qui certes n’est pas si longue mais dont je suis quand même arrivé à peut-prêt à la moitié. Des broutilles comme accompagner mon fromage avec de fruits, faire du sport en me levant, aussi bien pour me réveiller qu’afin de ne pas me retrouver avec le ventre du père de Nikita. Parmi ces petits détails du quotidien il y a ramasser le courrier et le lire en prenant mon petit déjeuné et c’est donc un matin de fin février que découvrait sur ma table une lettre marquée du sceau bien reconnaissable de l’Empire.
Je soupire longuement, pensant à une x-ième rectification d’impôt et ouvrant la missive après avoir essuyé mes mains pleines de miette de pain. Je m’étais trompé sur toute la ligne puisqu’il ne s’agissait pas d’impôt mais j’étais loin de crier de joie en lisant les mots suivants :

« Monsieur David Rosebury,
Vous êtes prié de prendre part à une enquête liée aux évènements ayant eu lieu sur le Régalia en Novembre 2016 en qualité de consultant. Votre mission consiste à trouver un maximum d’éléments permettant d’éclaircir les zones d’ombres persistant encore sur le Capitaine Morrinson.
Vous serez accompagné de deux agents de la Ligue Impériale, le professeur Asgeir ainsi que le seconde classe De Chanteloup […] »

Le message continuait mais ce qu’il fallait comprendre c’est que les informations de l’Empire sur Morrinson étaient proches de zéro, que nous allions devoir nous débrouiller, que mon altruisme sur le Régalia, ma simple présence devant le Darkrai et mon statut de privé m’avaient valu cette mission forcée et que bien évidement je ne pouvais la refuser… Comme si le traumatisme de la soirée et les cauchemars qui en avaient résulté n’étaient pas suffisant j’allais devoir bosser pour la Ligue… La plaie. D’un côté je ne pouvais pas jouer aux justiciers à loisir et agir sous le nom de La Patte depuis cette affaire au cas où des petits malins s’amuseraient à garder un œil sur les rescapés de cette croisière factice. C’était peut-être de la paranoïa mais je n’avais vraiment pas envie de me faire arrêter pour délit mineur et d’écoper de quelques semaines de prison pour des délits mineurs et entorse à la loi.
Quoi qu’il en soit le rendez-vous était clair. Le jour, l'heure et le lieu... et pour voir le bon côté des choses la lettre était accompagnée d’un billet de train et j’allais être relativement bien payé pour enquêter sur un homme mort il y a quelques siècles. Bien évidement lorsque je fis part de tout ça à ma femme j’eus le droit à une scène alors qu’elle insultait copieusement le gouvernement, disant que ce n’était pas à moi de faire ce genre de chose et que de toute manière ils avaient des choses plus urgentes à faire que cela. Elle avait surement raison sur certains points mais de toute manière c’était inutile de contester une décision prise par les hautes sphères de je ne sais quel service de la Ligue, c’est comme ça, tout simplement.

J’avais donc quelques jours devant moi, pour me renseigner et ne pas arriver les mains dans les poches le jour J. Une fois mon déjeuné terminé je pris mon ordinateur et parti à la pèche aux infos sur ce soi-disant capitaine. Bien entendu à part une brève mention de son nom sur Wattouatpédia, aucun article ne parlait de lui sur le Pokéweb ou du moins rien d’assez fiable ou probant. J’oubliais également toute possibilité de trouver des informations sur lui dans un quelconque registre de l’Empire comme un vieux document poussiéreux datant de la période ou Albion n’avait pas encore été annexée, si un tel papier existait j’imagine bien que la Ligue m’aurait envoyé une copie. Le seul point de départ possible était donc le musée dans lequel nous devions nous retrouver, nous y trouverions sans doute des informations sur le Régalia et celui qui dirigeait le navire.
Bon et bien je n’avais qu’a profiter de ce temps libre pour préparer le voyage. Un rapide tour au tabac pour acheter des clopes, au magasin pour quelques pokéballs et un spray guérisseur et roule ma poule.

Enfin, après un voyage ennuyeux au possible, quelques minutes de marche dans ce qui était à mi-chemin entre une banlieue peu fréquentable et une ville fantôme j’arrivais devant le « Musée national de la Marine Albionaise ». Un bâtiment décrépit qui ne semblait pas recevoir beaucoup d’argent par les collectivités territoriales… mais j’imagine que le fait qu’il soit debout et qu’un bout de l’histoire de ce pays conquit ai survécu est déjà une bonne chose en soit.
9h35, je suis un peu en avance mais mon attente est de courte durée puisque mon comparse Jan Asgeir me rejoint dans les minutes suivantes. L’échange fut d’ailleurs… constructif mais je ne m’étendrais pas sur le sujet et d’ailleurs le militaire qui avait été assigné à l’équipe fit son entrée peu après ce brin de conversation. L’équipe était au complet et je décidais donc aussitôt de tendre la main à ce soldat :

« David Rosebury, détective privé et enchanté de faire ta connaissance. »

La moindre des choses était de se présenter, histoire qu’un minimum de cohésion de groupe et de bonne entente soit de mise et lorsque ce serait fait nous pourrions nous mettre au boulot car sans vouloir bâcler le travail je n’avais pas envie de m’éterniser dans ce bâtiment aussi mort que la ville qui l’entoure.
J’avais également pu jeter un coup d’œil au plan du musée qui nous indiquait les zones fermées au public ainsi que les différentes parties. Certains coins ne nous intéresseront clairement pas comme le rez-de-chaussée puisqu’il s’agissait de la navigation d’après-guerre et qu’un vaisseau fantôme comme le Régalia devait avoir été coulé pendant ou avant cette dernière… Dans le cas contraire Morrinson aurait également fait partie des dossiers administratifs de l’Empire. Je doute également que les expositions temporaires puissent nous apprendre quoi que ce soit et d’ailleurs l’accès n’était pas possible, cependant les étages des archives, des pièces restaurées et des stratégies de guerres au cours de l’histoires seraient sans doute plus de véritables mines d’or pour notre enquête, encore faudrait-il trouver un moyen d’y accéder. Le concierge peut-être ? Avec un document officiel de la Ligue j’avais enfin la possibilité d’accéder des lieux fermés au public sans avoir à entrer par effraction ou user de chantage. Je répétais donc mon résonnement à mes collègues du jour… hormis la partie illégale de l’histoire bien sûr.
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 252
Messages : 523
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 252
Messages : 523
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 252
Messages : 523
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 252
Messages : 523
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Ven 2 Mar - 23:03
citer
éditer
x
  Ven 2 Mar - 23:03


Grimecoal. La cité minière, autrefois florissante et aujourd’hui tombée en décrépitude et plus fameuse pour ces taudis et ces quartiers mal famés que pour autre chose. La ville noire, noire de suie liée à l’industrialisation outrancière, la période où l’Homme se découvrait omnipotent, sans toutefois avoir la sagesse nécessaire pour comprendre que tout ce qui était faisable, n’était pas à faire. Dans l’insouciance, il s’était élevé, une fois la vapeur maitrisée. Il avait violement et profondément meurtrit la terre, toujours plus loin, toujours plus profond, toujours plus durablement. Puis, cette extraordinaire bulle de progrès avait révélé son côté éphémère : Le charbon, l’industrie, tout était dépassé, remplacé par un liquide visqueux, aussi noir que le charbon qu’il venait de supplanter. La sidérurgie était morte, définitivement, entrainant avec elle des villes entières, détruisant la source de revenu la plus importante de la majorité des habitants. Pénurie, dette, famine, maladie. Les quartiers ouvriers, autrefois florissant et bruyant, grouillant d’hommes partants en rang mener leur labeur dans les enrailles de la terre pour en extraire le précieux minerai, n’étaient maintenant plus que l’ombre d’eux même, ruinés, usés, sales, silencieux. La Vie elle-même semblait avoir quitté cet endroit sur exploité et détruit.

Plus rien n’y vit. Tout juste quelques survivants, des gens qui ne sont pas partis, soit par paresse, soit par manque de volonté, soit par excès de confiance, croyant que l’âge de l’Acier reviendrait. Une erreur, qu’ils ont payés, ainsi que leurs descendants, les habitants actuels. Sur cette terre morte, stérile, il n’y a que la mort, la solitude, le passé et la survie dans sa forme la plus bestiale, létale, pure. Peu de journées dans cette ville sans un règlement de compte, un meurtre, un homme retrouvé mort de faim.

Certes, certains s’en sont mieux sortis, et vivent bien aujourd’hui. Mais ils ne sont qu’une poignée, une pseudo-élite ayant réussi. Les privilégiés ayant gagné au grand jeu de la survie, ceux qui ont eu le courage, la volonté, la détermination nécessaire pour écraser autrui, se faire sa place dans ce monde de brute ne reconnaissant qu’une loi : « Rien ne te sera offert en ce monde abandonné de Dieu. Si tu veux quelque chose, prends-le. SI tu veux garder quelque chose, défends-le. Seule la force compte, la force et la volonté de surpasser autrui. S’offrir un instant d’espoir, quitte à le payer dans le sang »

Le bruit du train freinant en entrant en gare sortit le jeune médecin de sa rêverie. Décidément, cet endroit éveillait en lui les aspects les plus sombres et les plus dépressifs de sa personnalité. Cela avait été pareil au viaduc, à chaque fois. Cette terre secouait les tripes de Jan, lui donnant envie de vomir une bile amère. Cette terre était morte, désolée, crasseuse et puante. Cette ville n’était plus que l’ombre de sa grandeur passée, juste un immense charnier, peuplé de cadavre ignorant qu’ils étaient déjà trépassés, des zombies tentant de survivre alors qu’ils sont déjà condamnés.

Mais en un sens, il s’agissait d’un témoignage du passé, des erreurs, des réussites aussi. Un témoignage de ceux qui ont vécu et grâce à qui les Hommes d’aujourd’hui vivent. Un héritage, impliquant la transmission de douleur, de drame, de destruction, de mort. Mais aussi la transmission de joies, de vies. Ils ont existé, ils ont vécu comme ils ont pu et sont mort fidèles à leurs convictions. C’était beau. Atrocement beau. Magnifiquement dévasté et désolé. Un linceul de suie, un cercueil d’acier.

Mais Jan n’était pas venu dans cette ville pour le tourisme ou pour se déclencher une phase de spleen. Non, il avait eu son compte d’émotion un peu plus tôt dans l’année, ainsi que pendant tout l’hiver en fait. Cela avait été un fiasco, sur tout la ligne. Il y avait eu des bons moments et cela semblait même s’améliorer quelque peu, mais Jan restait prudent : Il savait pertinemment que les Dieux prenaient un malin plaisir à briser les gens heureux et à qui tout souris.

Il avait un peu de temps, quelques heures, devant lui avant de rejoindre le reste de l’équipe pour la mission que la Ligue lui avait confié. Mission qui de son point de vue aurai beaucoup mieux été à Elisabeth qu’à lui, mais elle était occupée par plus important en ce moment. En pensant à la blonde, il ne pu s’empêcher de sourire, c’était plus fort que lui. Il recouvra toutefois vite son sérieux et se dirige d’un pas assuré vers le fleuriste en sortant de la gare. C’était pas la première fois qu’il faisait ça, aussi, il était bien rodé. En tout cas, suffisamment pour que personne ne découvre ses fréquents allers-retours à Grimecoal. Le fleuriste le reconnu et lui tendit le bouquet qu’il avait préparé en avance : Lycoris Radiata. Son bouquet en main, il se dirigea vers sa destination, d’un bon pas. Quelqu’un de très cher l’attendait. Il arriva en vu de la stèle et déposa le bouquet.

Un médecin, ayant voué sa vie à soigner les habitants de Grimecoal, et plus particulièrement ceux ayant détruit leur vie pour construire un avenir à leur famille. Un mentor, un modèle, et il serait peut-être même devenu un ami, s’il n’étai pas mort aussi prématurément. Jan n’était pas croyant mais il prit toutefois une minute pour se recueillir. Si un homme, un seul, méritait d’aller au Paradis où ce qui s’en approchait le plus, c’était Lui, qui avait fait don de sa vie non pas pour sa famille, à l’instar des mineurs, mais pour la ville entière. Un pur acte de générosité, d’abnégation, de sacrifice.

Une fois cela fait, il regarda sa montre. Il avait encore un peu de temps. Il se dirigea donc à pied vers sa destination finale : Le musée de la Marine Nationale Albionnaise. On l’y avait envoyé pour une bonne raison : Morrinson, le Darkray ayant attaqué le Régalia, avait apparemment parlé de son passé de capitaine. Passé qui intéressait vivement la Ligue. Jan s’était trouvé sur le bateau et avait même mené une partie du combat contre le terrible capitaine aussi, on l’avait choisi, bien qu’il ne s’y connaisse que peu en histoire, en navigation et en mythe. Il avait regardé les autres membres du groupe d’investigation : Un militaire qu’il ne connaissait pas ainsi que David.

Ah, David ! Ou plutôt La Patte, son nom pour les excursions nocturnes. Jan ne l’avait découvert que très récemment mais étrangement, n’avait pas été surpris. Le profil du moustachu correspondait bien au redresseur de tort frôlant dangereusement les limites de la légalité. Jan s’était pas mal torturé à son sujet. Devait-il le dénoncer ou bien le laisser agir à sa guise ? Voir même l’aider ? Au final, il avait décidé de laisser couler, après tout, David ne faisait en soi rien de mal, juste des choses que le gouvernement ne pouvait se permettre de faire.

Le blond arriva finalement au musée, aux alentours de 9h40. Il avait donc 20 minutes d’avance. Il comptait initialement se renseigner un peu, histoire d’avoir un léger coup d’avance sur ses comparses mais à peine arrivé, il la reconnut : Cette moustache, La Moustache. David. Apparemment, lui aussi était en avance, et aussi seul. Cela faisait bien les affaires de Jan qui s’approcha de David pour le saluer mais, une fois leur mains prise dans une poignée de main, Jan l’attira à lui pour lui parler à voix basse

- Salut David. Je ne savais pas que tu avais des hobbies nocturnes sous un pseudo … félin. J’ai découvert récemment que ta jolie carte de visite correspond à celle de La Patte.

Il se recula quelque peu pour regarder droit dans les yeux le moustachu

- Pour être honnête, je te soutiens dans ta démarche. Du coup, tu peux compter sur mon silence voir même ma coopération dans certains cas. A ce sujet, je me devais de te prévenir : La Ligue a édité un mandat d’arrêt à l’encontre de La Patte et un groupe d’investigation va être formé pour te traquer. Essaie de te faire un peu discret du coup

Puis, reprenant une voix normale, il demanda à David s’il avait déjà des pistes concernant l’affaire qui les réunissait au sein du musée. C’est à ce moment-là qu’arriva le troisième membre du groupe d’enquête, le dénommé Baptiste. Jan le salua brièvement. Leur groupe étant au complet, ils se mirent au travail. Mais par où commencer ? David proposa les archives et Jan était plutôt d’accord, cela semblait être le lieu le plus logique pour trouver l’information recherchée. Sauf qu’elles étaient fermées. Peut-être en trouvant le gardien ?

Un autre lieu attira l’attention de Jan : L’exposition temporaire. Cela serait un hasard fou mais si celle-ci avait un rapport direct avec Morrison, cela permettrait un gain de temps considérable. Qui plus est, cette salle était aussi fermée, ce que Jan vit comme un signe, qui boosta son instinct. Il y aurait peut être une information intéressante. En attendant, il fallait trouver un moyen d’entrer dans lesdites pièces, ce qui risquait d’être compliqué vu que le musée était désert.

- Pour l’instant, les archives me semblent une bonne idée. Toutefois, j’aimerais aussi connaitre le contenu de l’exposition temporaire, sait-on jamais. Mais pour ça, il faudrait trouver un gardien or, il n’y a pas un Chaglam.


Il fallait qu’ils trouvent une solution, et plutôt vite, Jan était pressé de rentrer.


Spoiler:
 
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 487
points d'aurore : 209
Messages : 300
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hazel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Gawain - Fate
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 487
points d'aurore : 209
Messages : 300
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hazel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Gawain - Fate
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 487
points d'aurore : 209
Messages : 300
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hazel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Gawain - Fate
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 487
points d'aurore : 209
Messages : 300
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hazel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Gawain - Fate
  Dim 4 Mar - 15:18
citer
éditer
x
  Dim 4 Mar - 15:18

22 Février 2018

Baptiste regardait d’un air perplexe l’ordre de mission qu’il venait de recevoir en main propre de la part de son supérieur. Etre convoqué personnellement dans le bureau du boss de la base n’était déjà pas commun, recevoir de lui le commandement d’assister et protéger un scientifique l’était encore moins. Le blondinet, qui relisait encore la feuille entre ses mains, arrivait à peine à masquer son incompréhension. Lui, un simple troufion de Massalia, était demandé à Grimecoal, une ville dans la partie albionaise de l’Empire. Malgré le poids du devoir qui lui imposait de se la boucler et de s’exécuter, l’aristocrate se risqua tout de même à la contestation.

« Sauf votre respect Monsieur, je suis un nageur de combat, un soldat, pas une nounou. En quoi ma présence est-elle nécessaire ? C’est un travail de policier. »


L’officier impérial aux cheveux grisonnant, les pieds négligemment posés sur son bureau, venait de lever un sourcil devant les arguments de son subordonné. Visiblement, une telle réaction l’ennuyait.

« Vous pensez que ça m’amuse d’envoyer mes hommes se balader soldat ? L’ordre vient de plus haut. On m’a demandé de choisir un soldat et c’est ce que j’ai fait. Tout ce qui m’importe et que vous vous acquittiez de votre mission, le reste je m’en cogne royalement. Rompez. »


Bouillonnant intérieurement, Baptiste allait prendre congé.

« Ha, Chanteloup, j’allais oublier. Tâchez de ne pas faire de vagues »


- Oui Monsieur… »


28 Février

« Grimecoal, ici Grimecoal, 15 minutes d’arrêt. Assurez-vous de n'avoir rien oublié dans le train. Correspondance pour […] »

La célèbre voix des gares ferroviaires s’élevait dans le wagon de Baptiste, annonçant l’arrivée à destination de l’ancienne cité minière. Le militaire, en tenue de civil, les yeux vitreux, ne faisait même pas semblant d’être heureux de se trouver là. Ces derniers jours l’avaient fait ruminer comme jamais. Il avait beau avoir tourné la question dans tous les sens, il ne comprenait toujours pas en quoi sa présence était nécessaire. De plus, avoir découvert, par le biais de simples recherches, que le scientifique à protéger était un ancien criminel, condamné pour des expérimentations sur pokemons, lui avait laissé un goût amer. Qu’on lui donne ordonne de protéger un homme aussi vil pesait beaucoup sur le moral de l’aristocrate. D’ailleurs, qui pourrait bien vouloir s’en prendre au scientifique ? Un ivrogne ? Un SDF ? Ces catégories de personnes étaient pléthore à Grimecoal, mais de là à envoyer un militaire, il y avait un monde.
L’objet lui-même de l’enquête le laissait perplexe. L’idée de rechercher des informations sur un homme censé être mort depuis des centaines d’années lui semblait tiré par les cheveux. L’Empire gagnerait du temps et de l’argent en mettant toutes ses ressources dans la poursuite des terroristes. Enfin, les ordres étaient les ordres, et le pauvre troufion qu’il était n’avait pas vraiment à se prononcer là-dessus.

Alors qu’il traînait sa carcasse à la sortie de la gare, la vue des rues délabrées et pauvres de la cité ne rajoutèrent qu’un peu plus à son envie de partir. Grimecoal était à Massalia ce que la glace était au feu, deux choses totalement opposées. L’ancienne cité minière n’avait rien à proposer pour défier le joyau de la côte azuréenne. C’est sur cette pauvre pensée que Baptiste venait d’arriver à son hôtel, dont la bâtisse semblait être à l’image de la ville, branlante et loqueteuse.

1er Mars

Le jeune homme s’était levé aux aurores, habitué aux réveils matinaux de l’armée. Prêt bien avant l’heure de rendez-vous convenue, Baptiste relisait une dernière fois son ordre de mission, plus précisément la partie parlant de la troisième personne participant à l’enquête. Le document était assez avare en informations, mais donnait des éléments suffisants au militaire. David Rosebury, quarantenaire, détective privé. Il devait avoir une certaine renommée dans le milieu pour que la Ligue fasse appel à lui. Enfin, qu’une autre personne soit présente convenait tout à fait au noble, cela lui permettait au moins de ne pas être seul avec Asgeir.
Quand l’heure du rendez-vous approcha, le militaire se mit en route pour rejoindre ses futurs compères. S’il n’était pas en avance, Baptiste n’était pas en retard non plus, arrivant pile poil à l’heure convenue. Le lieu où allait se déroulait l’investigation, un musée maritime retraçant la gloire déchue d’Albion, avait déjà un petit groupe attendant d’y entrer. Les deux civils que Baptiste devait assister.

Plutôt accueillant, le détective privé vint saluer le jeune homme, qui serra la main qu’on lui tendit. Plus froid et protocolaire à l’égard du scientifique, Baptiste se contenta d’un bref salut militaire avant de se présenter.

« Enchantez. Baptiste De Chanteloup. J’ai pour ordre de vous assister dans vos investigations. »


Bien que le groupe soit au complet, encore fallait-il savoir par où commencer. Chacun y allait de ses petites observations, qui se rejoignaient sur un point, l’importance des archives. Très logiquement, ce temple du savoir pouvait renfermer de précieuses informations. Asgeir, suivant peut-être son instinct, voulait également voir l’exposition temporaire.
Le temps n'était pas ce qui allait manquer au groupe, qui pouvait même se payer le luxe de visiter l'ensemble des étages s'il le souhaitait. Pour sa part, Baptiste était affecté ici jusqu’à ce que sa mission soit terminée, et le plus tôt serait le mieux. C’est avec cette dernière pensée que le militaire s’avança pour frapper à la porte du musée, désirant que les investigations commencent sans tarder.

« Il y a quelqu’un ? »
PP
PA
messages
Arceus sait tout...
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige :
points d'aurore : 7313
Messages : 2380
Rang de prestige :
Âge :
Région d'origine : Cosmos
Orientation :
Métier : œil d'arceus
Avatar : N/A
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
PNJ
Arceus sait tout...
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige :
points d'aurore : 7313
Messages : 2380
Rang de prestige :
Âge :
Région d'origine : Cosmos
Orientation :
Métier : œil d'arceus
Avatar : N/A
Arceus sait tout...
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige :
points d'aurore : 7313
Messages : 2380
Rang de prestige :
Âge :
Région d'origine : Cosmos
Orientation :
Métier : œil d'arceus
Avatar : N/A
Arceus sait tout...
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige :
points d'aurore : 7313
Messages : 2380
Rang de prestige :
Âge :
Région d'origine : Cosmos
Orientation :
Métier : œil d'arceus
Avatar : N/A
  Ven 9 Mar - 14:25
citer
éditer
x
  Ven 9 Mar - 14:25

Ohé, ohé, capitaine abandonné
Grimecoal
Dans le cadre de l'enquête sur le naufrage et le drame du Régalia, une équipe est formée autour du scientifique Asgeir afin de tenter de découvrir quelques mystères sur cette nuit d'enfer, ainsi que sur son étrange Capitaine Morrinson
Personne, du moins, pas un Miaouss à l’horizon. Pourtant les portes n’étaient pas fermées et lorsque le petit groupe pénétra totalement à l’intérieur du vieux musée, une preuve de vie put leur sauter aux yeux. Ou plutôt au corps. En effet, bien que vétuste de l’extérieur, la grand bâtisse était légèrement chauffée, certainement pour éviter aux oeuvres de se dégrader plus que sous les eaux de l’Empire.

Si un panneau rappellait les différentes parties du musée, un autre indiquait les tarifs. Quelqu’un avait-il pensé à prendre son porte-monnaie ?


  • Adulte : 20 pkd
  • Enfant : 5 pkd
  • Moins de deux ans : gratuit



Pas un bruit, aucun sinon le vent caressant les toits. Et visiblement, malgré les portes ouvertes, le trio semblait contenir les seuls visiteurs de la matinée. Alors que faire ? Commencer à visiter en tant qu’agents de la ligue et non en tant que civils ? Attendre ? Et l’attente fut longue… Au bout de dix minutes, un Rocabot dévala le premier étage, manquant de se casser la figure à la fin. Mais fin équilibriste, le petit pokémon courut vers le groupe, observant chaque humain tour à tour… Avant d’aboyer, de plus en plus, tournant autour des visiteurs avant de s'asseoir à côté du panneau indiquant les prix. On l’avait bien dressé, ce petit.

Cinq minutes plus tard, d’autres bruits provinrent de l’escalier, mais cette fois plus lents. Un homme d’âge mûr apparut dans l’encadrement. Pantalon noir, vieilles chaussures de marins, chemise beige et bonnet bleu océanique, il s’approcha de vous. Malgré l’âge et sa peau tannée, on se doutait que cet homme n’avait pas paressé toute sa vie car se tenant droit, c’est d’un pas dynamique qu’il vous retrouva. Une pipe éteinte à la main, le maître des lieux ne tarda pas à dévoiler sa voix “Et les sonnettes, on ne connaît pas à votre âge ?” En effet, sur le comptoir, une petite pancarte signalait l’indication “sonnez si absent”.

Soupirant, le vieux aurait bien été tenté de les dégager dehors, ces jeunes gens trop bien habillés pour venir de Grimecoal ou des environs. Mais hélas pour lui, le musée était officiellement en horaires d’ouverture. S’éloignant quelques instants d’eux, il passa derrière le grand comptoir en bois, avant de leur faire mine d’approcher d’une signe de la main. Sans se présenter de suite, il leur lança “Trois adultes ? Ca fera 60 pkd. Une fois payé, vous pouvez aller dans les espaces ouverts.”
Payer ou ne payer, telle est la question mais tout acte a ses conséquences ! A vous d'agir et possiblement vous rendre dans un espace ouvert ou essayer de tenter les deux lieux proposés par Jan.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 619
points d'aurore : 308
Messages : 300
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 619
points d'aurore : 308
Messages : 300
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 619
points d'aurore : 308
Messages : 300
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 619
points d'aurore : 308
Messages : 300
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
  Sam 10 Mar - 12:16
citer
éditer
x
  Sam 10 Mar - 12:16

Notre fine équipe ainsi constituée, nous échangions brièvement sur la marche à suivre et nous étions tous d’accord sur une chose : l’endroit le plus intéressant pour nous serait certainement les archives. C’est ainsi que notre garde du corps à la crinière blonde et à l’air assuré prit les devants et frappa à la porte avant de remarquer qu’elle était ouverte. Nous entrions donc dans le bâtiment qui certes ne payait pas de mine de l’extérieur mais dans lequel nous trouvions la chaleur réconfortante d’un lieu digne de se nom. On pouvait aussi sentir cette odeur particulière, propre aux musées ou aux vielles bâtisses devenues attractions touristique, celle du bois, des meubles légèrement poussiéreux accompagnés du son du silence, uniquement rompu par celui de nos pas faisant grincer les lattes de bois. Je pouvais aussi noter l’absence de visiteur, ce qui n’était pas étonnant puisque Grimecoal n’était pas connue pour la richesse des traditions d’antan que l’on cherchait à faire perdurer et promouvoir au monde entier, c’était presque l’exact contraire puisqu’elle était laissée à l’abandon. C’était peut-être l’un des seuls lieux culturels de la ville minière et j’imagine bien que les jeunes ont d’autres centre d’intérêt que les épaves d’une flotte vaincue, stigmate d’une gloire passée qui n’était plus qu’un lointain rêve ou l’idéal d’un groupe près à tout pour un simple retour en arrière.

Après avoir observé chacun dans notre coin sans dire un mot, nous étions accueillis par un Rocabot aussi vif que maladroit qui s’installa près des tarifs du musée comme pour nous dire que nous ne pourrions pas avancer plus loin avant d’avoir payé notre entrée. Cependant il n’y avait personne à l’accueil et je devais donc me contenter de caresser la tête du canidé, ne pouvant pas en faire plus pour lui. Quelques minutes plus tard alors que je m’apprêtais à dire aux autres que nous devrions entamer les recherches puisque l’endroit semblait aussi désert que la ville, celui qui devait être le propriétaire du pokémon de garde vint le rejoindre avant de nous faire remarquer qu’il y avait une sonnette, ce qui ne manqua pas de me faire pester intérieurement. Et bien David ça promet si tu n’es même pas capable de voir ce qui est censé sauter aux yeux… D’un côté les deux jeunes ne semblaient pas avoir réalisé la présence de l’objet métallique et du panneau. Allez, il était temps de se ressaisir et de se mettre au boulot avec sérieux.
J’approchais donc du comptoir derrière lequel le vieil homme venait de s’installer et me contentait pour le moment d’un sourire.

« Bonjour monsieur. », je sortais un billet de cent, payant ainsi ma part, celle des autres et laissant un joli pourboire à ce gentilhomme avant d’ajouter. « Nous sommes trois originaux, friands des différentes facettes de la culture Albionnaise et nous aimerions tout voir de ce musée. Serait-il possible de nous faire une visite guidée étant donné le peu d’affluence de cette matinée ? »

Brosser les gens dans le sens du poil, s’attirer leur sympathie et leur demander de petits services ou des informations en toute discrétion était souvent un meilleur moyen de parvenir à ses fins que d’enfoncer des portes, un flingue à la main en criant : Police !
Nous avions beau avoir un mandat et donc le droit de faire un peu ce que nous voulions ici il serait rude de ne pas daigner payer notre entrée et de simplement demander d’un ton autoritaire de répondre à nos questions. On risquait de se retrouver avec un homme n’ayant pas envie de coopérer voir cherchant à nous envoyer sur de mauvaises pistes ou nous cacher des informations. Au besoin nous pourrions dire la vérité et parler du Régalia, du côté urgent de la situation voir même de jouer sur la corde sensible en parlant des morts qu’il y avait eu à cause de Morrinson mais pour le moment rien ne nous obligeait à dévoiler toutes nos cartes. Jouons à ce petit jeu avec finesse. Je tournais la tête vers mes deux équipiers, espérant qu'ils seraient assez malin pour comprendre là où je voulais en venir.
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 252
Messages : 523
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 252
Messages : 523
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 252
Messages : 523
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 252
Messages : 523
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Lun 12 Mar - 22:27
citer
éditer
x
  Lun 12 Mar - 22:27


Une fois réunis tout les 3, ils attendirent pas mal de temps avant de voir débarquer un rocabot qui manqua de s’étaler en allant à leur rencontre. Le pokémon alla ensuite s’asseoir à côté d’un panneau récapitulant les tarifs et monta la garde. Visiblement, ils ne pourraient visiter le musée sans s’acquitter du prix de l’entrée. Devaient-ils déposer l’argent sur le comptoir et ensuite ils pourraient entrer ? Heureusement, ils n’eurent pas à attendre longtemps avant d’avoir la réponse car des pas se firent de nouveau entendre et un homme déboucha à la suite du pokémon. Certainement le gardien vu que le musée était pour ainsi dire vide.

Le vieil homme alla s’accouder au comptoir, visiblement peu réjouit par leur présence au sein du musée et s’adressa à eux pour leur demander de s’acquitter du droit d’entrée. Jan était franchement mitigé à l’idée de dépenser de l’argent pour une mission confiée par la Ligue. Il pourrait tout aussi bien faire valoir le caractère officiel de celle-ci pour s’offrir quelques passe-droits. Mais pour autant, étrangement, il n’avait pas envie de crier sur tous les toits qu’ils étaient en train d’enquêter sur un capitaine disparu en mer il y a longtemps de cela et n’ayant refais surface que très récemment lors du naufrage du Régalia. Cette mission lui semblait plus complexe que de simples recherches dans des archives. Qui plus est, brusquer le gardien semblait une mauvaise idée. S’il ne coopérait pas, ce serait un calvaire pour trouver les informations recherchées.

Ils devaient donc payer et même tenter de négocier, vu qu’il semblait visiblement peu disposé à les laisser déambuler dans les salles fermées au public et étant pour Jan les plus dignes d’intérêt. Il allait s’approcher du comptoir pour payer et entamer la discussion mais David le devança. Il avait visiblement eu la même idée.

* Faut croire que les grands esprits se rencontrent...*

Tout en essayant d’adopter un visage le plus courtois possible, il s’approcha lui aussi pour saisir la nature de la discussion entre David et le gardien. Il n’avait saisi que des bribes mais celui-ci tentait même d’obtenir une visite guidée, ce qui serait idéal pour en apprendre plus sur Morrinson au détour d’une banale conversation sur les différents capitaines célèbres au sein de l’Empire, pour peu que Morrinson soit célèbre mais bon, Jan ne se voulait pas défaitiste.

Il guetta la suite de la conversation, espérant que le militaire qui les accompagnait ne commettrait pas une bévue et que le gardien accepterait. En même temps, vu comment David venait de lui graisser la patte, il avait intérêt à accepter.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 487
points d'aurore : 209
Messages : 300
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hazel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Gawain - Fate
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 487
points d'aurore : 209
Messages : 300
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hazel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Gawain - Fate
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 487
points d'aurore : 209
Messages : 300
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hazel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Gawain - Fate
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 487
points d'aurore : 209
Messages : 300
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hazel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Gawain - Fate
  Jeu 15 Mar - 19:58
citer
éditer
x
  Jeu 15 Mar - 19:58

Le groupe pénétra dans le musée. Eh bien, même un cimetière aurait été plus fréquenté. Il ne semblait pas y avoir âme qui vive ici. Cet endroit culturel était à l'image de la ville, triste et à l'abandon. Il fallait dire que dans cette ancienne cité minière frappée par le chômage et la pauvreté, la visite des ruines de la gloire d'Albion n'était pas vraiment la priorité. Mis à part les trois visiteurs, seul le vent et la poussière semblaient occuper les lieux. De longues minutes s'écoulèrent ainsi, laissant le groupe dans l'attente d'une présence humaine inespérée.

La patience des enquêteurs fut récompensée par la venue d'un hôte... qui s'avéra être un rocabot. Un petit sourire se dessina sur le visage du noble en voyant ce pokemon. Cette fidèle créature, et son évolution, était très prisée pour assurer la protection et la surveillance des bases militaires. Celle de Massalia n'y dérogeait pas d'ailleurs.
Aboyant en courant autour des "intrus", le canidé s'arrêta pour les fixer du regard. Il ne fallut pas longtemps avant que son propriétaire, alerté par le raffut, ne vienne voir les visiteurs. L'apparence de cet homme était celle d'un vieux travailleur. A peine arriva-t-il qu'il réprimandât déjà les jeunes gens. Effectivement, une pancarte demandait à ce que les visiteurs daignent sonner pour en avertir le gardien des lieux. De mauvaise foi, Baptiste se disait intérieurement que la poussière déposée sur l’écriteau l’indiquant ne prêtait pas vraiment à la lecture.

Quand l'homme exposa les tarifs d'entrée, le noble resta stoïque. Un choix cornélien lui venait à l’esprit. Est-ce que le groupe devait se présenter comme enquêtant pour l’Empire ? A moins que la discrétion ne soit plus souhaitable ? Peu habitué aux enquêtes, et aux subtilités que cela demandait, Baptiste préféra laisser l’initiative à ses compagnons. Il ne fallut pas attendre longtemps. David, en vie briscard de l’investigation, s’était avancé pour s’entretenir avec le gardien. Ainsi, les trois compères étaient officiellement présentés comme des amateurs de la culture albionnaise. Le noble ne trouvait pas vraiment à redire là-dessus. Après tout, il n’était là que pour protéger le scientifique, et assister le groupe dans la mesure du possible.

Laissant David s'entretenir avec le gardien, le regard du militaire airait vaguement dans la pièce. Plus il regardait ce musée, plus il se demandait ce qu’il faisait là. Le plus grand danger ici devait être la poussière, et encore, pour les personnes qui y sont allergiques. Prenant sur lui pour ne pas afficher sa lassitude, ne voulant pas vexer le gaillard de Grimecoal, Baptiste attendait patiemment la fin de la conversation.
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
[Mission de scénario] Ohé, Ohé, Capitaine abandonné
 Sujets similaires
-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum