AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
07/07/18
Découvrez la Gazette n°7 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 [FLASHBACK] Wandering Gaze feat. Jericho [VIOLENCE]

Aller à la page : Précédent  1, 2
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 647
points d'aurore : 110
Messages : 505
Rang de prestige : A
Âge : 52 ans
Région d'origine : Rhode (Suerebe)
Orientation : Homosexuel, fiancé
Métier : Tueur à gages
Avatar : Corvo Attano • Dishonored
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 647
points d'aurore : 110
Messages : 505
Rang de prestige : A
Âge : 52 ans
Région d'origine : Rhode (Suerebe)
Orientation : Homosexuel, fiancé
Métier : Tueur à gages
Avatar : Corvo Attano • Dishonored
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 647
points d'aurore : 110
Messages : 505
Rang de prestige : A
Âge : 52 ans
Région d'origine : Rhode (Suerebe)
Orientation : Homosexuel, fiancé
Métier : Tueur à gages
Avatar : Corvo Attano • Dishonored
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 647
points d'aurore : 110
Messages : 505
Rang de prestige : A
Âge : 52 ans
Région d'origine : Rhode (Suerebe)
Orientation : Homosexuel, fiancé
Métier : Tueur à gages
Avatar : Corvo Attano • Dishonored
  Sam 17 Mar - 12:00
citer
éditer
x
  Sam 17 Mar - 12:00

WANDERING GAZE
rp flashback feat. Jericho
13 JUILLET 1995 A GRIMECOAL #E8112D
Un certain malaise qui s’installe, un indésirable trou noir. Étais-tu somnambule au point de te pointer dans son pieu ? Non impossible, Suzie t’aurait déjà fait part de ce problème. Alors comment t’étais-tu retrouvé dans ce lit ? Peut-être qu’il t’avait lui-même … Non c’était complètement impossible. Passant une main sur ton visage comme pour te voiler la face, tu reportas ton attention sur cette cafetière se mettant en marche. Un grincement de plancher et quelques paroles entendues de loin ; tu appréhendes. Tu tournes le dos à l’entrée mais tu sens son regard te poignarder, t’asséner d’innombrables coups de couteau dans le dos et tu frissonnes, tu loupes une respiration et baisse aussitôt la tête de gêne. Tu aurais probablement tout fait pour t’enfuir loin d’ici, partir en courant ou te transformer en une petite souris pour te cacher sous un meuble mais tu n’en avais pas la possibilité, traînant ta carcasse alors qu’il s’excitait derrière toi tel un enfant attendant son goûter ; putain que c’était stressant. Tu laisses pourtant courir et te retournes à peine pour lui tendre sa tasse qu’il t’arracha aussitôt des mains sans un réel merci. Puis vint la question tant crainte.

La question sans réponse.

« J’en ai aucune idée. »

Tu restais dans ton coin, tu ne voulais te retourner vers lui et croiser ton regard, tu ne voulais pas le voir, pas maintenant, pas après ce qui venait de se passer encore vous. Tu te sentais presque mort à l’intérieur, dans un état de détresse que tu n’avais encore jamais connu. Tu l’entends qui grogne.

« Écoute, moi la dernière chose dont je me souviens c’est de m’être évanoui dans le bar … Et ce matin j’me suis réveillé dans ton pieu … Si jamais ça peut te rassurer, même si même moi je trouve pas ça rassurant, j’me suis réveillé habillé et … j’pense que tu peux … Enfin on a … Juste dormi pas vrai ? »

Ce n’était très clairement pas le moment pour un petit d’humeur mais tu avais besoin qu’on te rassure, besoin de savoir qu’il n’y a rien eu entre vous, rien de rien, absolument rien qui aurait pu être considéré comme une tromperie. Aucune affection, rien, juste un très étrange malentendu. Tu l’entends se précipiter dans le salon et sur le coup tu te retournes d’un air surpris en le voyant se jeter sur son pauvre pokémon répondant à son affront matinal et tu ne peux dissimuler ton petit sourire amusé étirant tes lèvres. Cet homme était … Particulier.

Il avait vraiment le don pour te faire te retrouver dans des situations cocasses.

Revenant dans la cuisine, tu détournes aussitôt la tête pour esquiver son regard et bien que son ordre froid te fige sur plage, tu obéis docilement et viens d’installer sur la chaise qu’on te pointa du doigt. Les yeux rivés sur ton café, tu n’oses pas croiser ses yeux, son océan, tu ne veux pas te retrouver dans un état lamentable face à lui alors tu préfères serrer la tasse brûlante entre tes doigts jusqu’à ce que la chaleur ne devienne insoutenable, à ce moment tu attends un peu et recommences, comme pour garder ton esprit ici … Et éviter qu’il erre ailleurs.

« J’me souviens de rien. J’te dis la dernière chose dont je me souviens c’est de m’être écroulé au bar comme une vieille petite merde … Un silence, tu hésites comme de nombreuses autres fois, bien trop souvent à ton goût d’ailleurs. Je te promets que ce n’est PAS MOI qui me suit introduit dans ta chambre …Tu bafouilles, comme un crétin. Enfin si c’est moi … Enfin putain j’y suis pas allé de ma propre volonté quoi ! J’me suis retrouvé dans une situation plus que délicate ce matin je t’assure ! »

Tes doigts pincèrent l’attelle retenant toujours l’arrête de ton nez mais tu cesses vite sous la douleur et tu vins boire une gorgée de ce liquide brûlant dans le but de te réveiller une bonne fois pour toute. D’une main tu attrapes la serviette sur tes épaules pour sécher encore un peu ta tignasse dégoulinante et tu manques de t’étouffer avec une nouvelle gorgée de café à sa nouvelle question. Celle-là, tu aurais bien voulu t’enterrer sous terre pour ne pas avoir à l’entendre et tu oses encore un regard vers lui. Timide, gêné, rouge d’un malaise te rendant terriblement vulnérable. Tu ne sais pas où te mettre, tu aimerais te faufiler sous la table pour te dissimuler aux yeux de tous mais tu te contentes de t’enfoncer dans ton siège, fusionnant presque avec lui en rentrant la tête dans les épaules.

« Ouais bon … Je … J’étais pas bien … J’me souvenais tellement plus de rien … Que j’étais persuadé d’être avec Suzie … Enfin ma femme. J’ai pas fais gaffe … j’avais tellement la gueule dans l’sac que … Putain de merde ! Tu poses ta tasse, les coudes sur la table pour retenir ta tête, tu te retiens d’hurler. J’te jure mec je voulais pas ! J’veux pas que tu t’imagines des trucs, je suis marié à la plus belle des femmes et … et putain je suis pas de ce bord-là ! C’était un malentendu, un putain de malentendu ! »

La chaleur de son corps, cette sensation de satisfaction, de bien-être, cette présence humaine qui te réconforte … Depuis deux semaines Suzie n’en voulait plus, elle ne voulait plus te voir, plus te sentir contre elle la nuit … Peut-être t’étais-tu laissé aller, peut-être avais-tu eu simplement besoin d’un peu de soutien en cette période si délicate. Mais le plus gênant, c’est que derrière tes mimiques dégoûtées tu ne te sentais pas écœuré …. C’était déstabilisant alors tu préférais te mentir à toi-même, tu préférais ignorer ton cœur appréciant ces quelques instants en compagnie de cet homme, satisfait de vos querelles d’adolescents, de vos injures et provocations.

Comme si tu avais trouvé quelqu’un à qui tu pouvais tout dire.
Un reflet comprenant ce par quoi tu étais passé.

Tu soupires, plaquant tes cheveux en arrière pour éviter qu’il ne diminue ton champ de vision et vient terminer ta tasse de café. Il te fallait une clope, tout de suite, maintenant alors tu te lèves, chancelant, tu as aussi besoin d’un instant seul et te diriges vers le salon pour attraper sa veste déposée sur le dossier du canapé. Tu fouilles dedans et reviens dans la cuisine avec un paquet de cigarettes que tu jetas presque nonchalamment sur la table après t’être servi, serrant le filtre entre tes lèvres pour l’allumer, rallumant ensuite la machine pour te servir une autre tasse, faisant de même avec celle de ce petit con.

Tu savais qu’il en avait besoin, tout comme toi.

« Sers-toi. Tu désignes le paquet de clopes d’un signe de tête. Une, deux, trois, le paquet même si tu veux j’ai de l’avance à la maison. Prends ça comme un remerciement pour m’avoir ramené ici cette nuit. D’ailleurs … Tu te retournes, enfin tu te décides à chercher la mer de ses yeux et une fois croisés, ton cœur loupe un nouveau battement et tes joues se recolorent en un très léger rouge. Je … Pourquoi m’avoir ramené chez toi ? Tu aurais très bien pu me laisser dans la rue … »

Tu ne comprenais pas.
Toujours pas.
PP
PA
messages
AAAAAAAHHHHHHHHHHHH
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 135
Messages : 367
Rang de prestige : A
Âge : 55 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Pansexuel, fiancé
Métier : Chef de gang
Avatar : Daud - Dishonored
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
AAAAAAAHHHHHHHHHHHH
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 135
Messages : 367
Rang de prestige : A
Âge : 55 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Pansexuel, fiancé
Métier : Chef de gang
Avatar : Daud - Dishonored
Chevalier d'Honneur
AAAAAAAHHHHHHHHHHHH
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 135
Messages : 367
Rang de prestige : A
Âge : 55 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Pansexuel, fiancé
Métier : Chef de gang
Avatar : Daud - Dishonored
Chevalier d'Honneur
AAAAAAAHHHHHHHHHHHH
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 135
Messages : 367
Rang de prestige : A
Âge : 55 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Pansexuel, fiancé
Métier : Chef de gang
Avatar : Daud - Dishonored
Chevalier d'Honneur
  Sam 17 Mar - 16:52
citer
éditer
x
  Sam 17 Mar - 16:52

WANDERING GAZE
rp flashback feat. Gerald
13 JUILLET 1995 A GRIMECOAL #4083A4
Tu es en train de te bouffer l’intérieur des lèvres en cherchant à te remémorer cette foutue nuit. Tu te souviens de l’avoir invité – un peu maladroitement – au bar, tu te souviens de cette foutue de partie de cartes, et tu te souviens avoir bu plusieurs verres en peu de temps pour tenter d’oublier quelque chose. Mais quoi… ? Tu as déjà oublié. Quelque chose tambourine dans ta tête et ça commence sérieusement à te faire mal à la tête. Tu viens fermer les yeux et appuyer sur tes tempes doucement dans l’espoir d’apaiser la chose, mais il n’y a que les médicaments qui pourraient soulager un tel mal. En attendant de pouvoir calmer ces maux, tu te sens obligé de prendre sur toi car tu ne comptes pas le lâcher une seule seconde sans avoir compris quoi que ce soit.

Tu viens terminer ton café assez vite, brûlant ta langue et ta gorge au passage, mais au moins tu es bien réveillé et prêt à casser la gueule à n’importe qui. Tu peux apercevoir ce petit con resté dans le salon passer la tête une fois de temps en temps, comme curieux. Il a l’air très intéressé par votre conversation, et tu te contentes de hausser les sourcils à chaque fois qu’il daigne faire dépasser sa grosse tête du pas de la porte. Tes yeux alternent donc entre lui et l’homme face à toi, tu es encore tout perturbé, en colère et triste à la fois. Lentement, tu viens mettre tout ton poids contre le dossier de la chaise, grondant sous la frustration, l’incompréhension… Quelque chose te fait tilter, tu écarquilles presque les yeux avant d’aller planter ton regard jusque là complètement perdu.

« Suzie… Merde. »

Tu viens te gratter la tête avec insistance, réfléchissant à un moyen de rebondir à ce qu’il vient de dire. Quelque chose semble vraiment te déranger, mais tu ne fais aucun commentaire là-dessus, préférant t’éclipser un instant comme un voleur dans la salle de bain afin de prendre un cachet pour les maux de tête. Tu reviens presque en vitesse mais Philippe a vraiment décidé d’être chiant ce matin et tend le pied pour te faire trébucher. Tu t’éclates la gueule contre le sol, y restant un long moment, profitant du plancher froid pour soulager ce mal et tenter de faire de l’ordre dans tes idées. Quand tu te relèves, tu fais comme si il ne s’était rien passé, retournant sagement à ta place sans oublier de noter ce coup de pute dans un coin de ta tête. Le Sarmuraï semble vraiment fier de tout ce qu’il a pu faire, et tu commences lentement à flipper.

Sans un mot, tu viens attraper une cigarette et un des dix-mille briquets traînants un peu partout pour l’allumer. Sa question résonne dans ta tête encore un peu sonnée par la migraine et la chute, tu hausses les épaules l’air de dire que tu n’en as aucune foutue idée ; ceci dit, c’est plutôt vrai, tu te demandes encore pourquoi tu l’as ramené chez toi…

« Tu sais, y’a pas que du mauvais en moi. Le temps d’un instant, je me suis mis à ta place, et je me suis dit que ça me ferait pas très plaisir de me réveiller avec plus rien sur moi. »

Tu tires une grosse taffe, réfléchissant encore. À ce moment-là, tu imagines la scène et un profond sentiment de dégoût s’empare de toi. Tu imagines les rues mal famées où seuls les gens les plus bizarres se rassemblent autour d’une personne assommée avec le sommeil aussi lourd que celui d’une pierre.

« Et… Qui sait, ça aurait pu être pire. »

À bien y réfléchir, c’est peut-être moins étrange de se réveiller seul dans un endroit qu’on ne reconnaît pas plutôt que dans le même lit qu’un salaud. Instinctivement, tu grimaces et tu pestes contre toi-même et surtout contre ton imagination un peu trop débordante qui te casse plus les couilles qu’autre chose. Ce dégoût, tu le partages en venant le fixer sans rien dire de plus ; tu sais qu’il finira bien par comprendre à quoi tu penses. Alternant entre bouffées de tabac et gorgées de café, tu restes silencieux un moment, toujours à essayer de rassembler les bribes de souvenirs dans un ordre logique. Quelque chose cloche et c’est la présence d’un Philippe bien plus curieux que d’habitude qui te met la puce à l’oreille.

« Je sais. », craches-tu en allant river tes yeux vers le pokémon. « C’est lui le fautif. Je suppose. » Tu le pointes du doigt et il fait l’étonné, se redressant du haut de ses deux mètres et ramenant ses deux paires de petites pattes vers lui, l’appendice au-dessus de ses yeux remuant frénétiquement. « Putain… »

Tu termines la première cigarette, viens écraser le mégot dans le cendrier encore une fois trop plein avant de t’emparer du paquet pour en tirer une seconde. Que ce soit de bon matin ou en pleine journée, le stress et tes pulsions régulent ta consommation de tabac ; en ce moment, ce n’est pas joli à voir. Tu reportes ton attention sur le Rocabot – surnom attribué sur un coup de tête, le visage rouge de honte. Tu tentes de cacher la gêne en faisant mine d’avoir trop chaud et viens ouvrir la fenêtre de la cuisine afin d’aérer.

Putain, que c’est gênant.
Qu’il est gênant.

Tu frissonnes en sentant cette petite brise souffler sur ton torse nu. Puis tu fermes les yeux doucement, déglutissant alors que tu es occupé à allumer ta seconde clope de la journée. Tu prends une grande inspiration, tentant de réguler ta respiration pour instaurer un climat de d é t e n t e. Mais ça ne marche pas trop, t’es stressé et t’es bien parti pour l’être toute la journée. Alors tu te bouffes l’intérieur des joues, termines ton café et ta cigarette sans faire de commentaire, lançant parfois des éclairs par les yeux en direction de Philippe qui fait toujours semblant de ne pas comprendre de quoi tu l’accuses.

« Qu’est-ce que tu vas faire, maintenant ? Edwin doit t’attendre. Avec impatience… »

Tu tousses et viens taper la table du bout des doigts, remuant à nouveau la jambe dans un rythme effréné. Toi, de ton côté, tu as… Un rendez-vous. Mais finalement, peut-être que tu vas devoir changer ton programme, et aller faire les comptes, planifier un kidnapping, tu n’en sais rien, mais tu te sens dans le mal, coincé. Tu te relèves, tasse en main, et tu viens déposer celle-ci dans l’évier négligemment ; tu n’as pas fait la vaisselle depuis quelques jours, et les assiettes, couverts et verres commencent à s’accumuler. Quelque chose te dérange et cela se remarque par ton attitude. Tu es plus tendu que tout à l’heure et le pourpre ne semble pas vouloir quitter tes joues. D’une main tremblante, tu viens la porter jusqu’à tes lèvres, pensif alors que tes yeux viennent regarder par la fenêtre.

Oui, tu vas devoir revoir tout ce que tu as prévu aujourd’hui.

« Fais comme tu veux. Mais je te conseille de pas t’éterniser ici si tu veux pas avoir de problèmes. »
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 647
points d'aurore : 110
Messages : 505
Rang de prestige : A
Âge : 52 ans
Région d'origine : Rhode (Suerebe)
Orientation : Homosexuel, fiancé
Métier : Tueur à gages
Avatar : Corvo Attano • Dishonored
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 647
points d'aurore : 110
Messages : 505
Rang de prestige : A
Âge : 52 ans
Région d'origine : Rhode (Suerebe)
Orientation : Homosexuel, fiancé
Métier : Tueur à gages
Avatar : Corvo Attano • Dishonored
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 647
points d'aurore : 110
Messages : 505
Rang de prestige : A
Âge : 52 ans
Région d'origine : Rhode (Suerebe)
Orientation : Homosexuel, fiancé
Métier : Tueur à gages
Avatar : Corvo Attano • Dishonored
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 647
points d'aurore : 110
Messages : 505
Rang de prestige : A
Âge : 52 ans
Région d'origine : Rhode (Suerebe)
Orientation : Homosexuel, fiancé
Métier : Tueur à gages
Avatar : Corvo Attano • Dishonored
  Sam 17 Mar - 18:11
citer
éditer
x
  Sam 17 Mar - 18:11

WANDERING GAZE
rp flashback feat. Jericho
13 JUILLET 1995 A GRIMECOAL #E8112D
Tu haussas un sourcil lorsqu’il prononce le nom de ta femme et viens te reposer sur la chaise, adossé au dossier en croisant les bras, l’air sérieux et presque énervé en voyant qu’il connaissait l’élue de ton cœur, cette adorable petite demoiselle au sourire d’ange. Tu tires une taffe, puis une deuxième sans le lâcher du regard.

« Tu connais ma femme ? T’as intérêt à faire attention à comment tu te comportes avec elle, si j’apprends que tu as … Tu ne veux même pas prononcer la suite, non, pas lorsque cela concerne Suzie. J’te jure j’te crève les deux yeux ! Si tu essayes de lui dérober son petit pokémon ou si tu viens lui chercher des emmerdes à la boutique je risque de venir te rendre des comptes aussi. »

Personne ne touche à Suzie.

Tu te défoules sur ta clope, puis une deuxième, alternant parfois avec une nouvelle gorgée de café. Tu l’écoutes et tu ne peux t’empêcher de sourire bêtement, laissant s’échapper un peu de cette fumée cancérigène d’entre tes lèvres avant d’hausser les épaules en tapotant ta clope au-dessus du cendrier pour détacher l’amas de cendre en trop.

« J’ai jamais dit qu’il n’y avait que du mauvais en toi. T’sais parfois j’arrive à trouver du positif chez Edwin alors qu’on est, je pense, tous les deux d’accord pour dire que c’est un véritable fils de putain. Tout le monde à un bon côté … T’as beau être un profond connard tu restes quelqu’un de sympathique …»

Fini les gamineries, fini cette rancune ridicule, vous aviez tous les deux passé l’âge de vous prendre la tête pour des histoires risibles et sur ces bonnes paroles tu te relevas, terminant ta tasse avant de la déposer dans l’évier déjà bien rempli. Un coup d’œil au propriétaire allant ouvrir la fenêtre puis sur son pokémon lui cachant visiblement quelque chose ; quelle équipe particulière, à se demander lequel des deux dirigeait l’autre. Un ricanement trahit ton amusement mais tu ne traine pas plus pour retourner dans la salle de bain et récupérer ta chemise froissée et puante, dégueulasse et limite importable mais pour une fois tu feras avec et retournes sur le pas de la porte menant à la cuisine le temps de la boutonner correctement pour au final répondre à sa question.

« Ne me parle pas d’Edwin s’il te plait … Parfois il me regarde tellement de travers qu’il en est malaisant … J’ai l’impression qu’il aimerait bien que je lui rende un autre type de service … Si tu vois où je veux en venir. »

Rien que le fait d’y penser déforme ton visage d’un rictus dégoûté. Cet homme te mettait terriblement mal à l’aise malgré son charisme si particulier – ça, personne ne pouvait lui retirer, il avait une prestance à vous mettre sur le cul – mais tu faisais tout son possible pour l’esquiver au maximum et limiter vos entrevues.

« J’vais surtout passer chez moi rapidement. Suzie doit m’attendre et j’vais me faire engueuler si je lui donne pas de nouvelles rapidement … C’est déjà vachement pas la joie à la maison, j’te jure les femmes c’est compliqué parfois. »

Soupir, tu ne sais pas pourquoi tu lui parles de tout ça mais tu te confies brièvement à cet homme, comme si cela pouvait calmer tes maux et tes douleurs, lui qui semblait tant te ressembler. Tu restes planté entre les deux-pièces, quelque chose t’intrigue dans son comportement mais tu ne relèves pas vraiment en te contentant d’arranger le col de ta chemise pour être un minimum présentable et commences déjà à enfiler ta paire de bottes de plus en plus usées. Il avait raison, tu ne pouvais pas te permettre de t’éterniser ici. Revêtant ta veste, tu le fixas une dernière fois en silence, les joues toujours légèrement rougies en repensant à ce qui c’était passé entre vous juste avant et … il est temps pour toi d’y aller.

« J’y vais du coup. J’te revaudrais le service que tu m’as rendu mec. On se revoit au hangar si tu viens aujourd’hui. Bye. »

Tu ne perds pas plus de temps, tu ne veux pas croiser son regard, tu préfères fuir et fermer la porte de sa maison derrière toi. Quelques instants tu t’adosses contre cette dernière, juste le temps d’allumer ta troisième cigarette consécutive avant d’entamer ta route … En espérant sincèrement esquiver une engueulade sur plusieurs heures.
PP
PA
messages
AAAAAAAHHHHHHHHHHHH
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 135
Messages : 367
Rang de prestige : A
Âge : 55 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Pansexuel, fiancé
Métier : Chef de gang
Avatar : Daud - Dishonored
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
AAAAAAAHHHHHHHHHHHH
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 135
Messages : 367
Rang de prestige : A
Âge : 55 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Pansexuel, fiancé
Métier : Chef de gang
Avatar : Daud - Dishonored
Chevalier d'Honneur
AAAAAAAHHHHHHHHHHHH
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 135
Messages : 367
Rang de prestige : A
Âge : 55 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Pansexuel, fiancé
Métier : Chef de gang
Avatar : Daud - Dishonored
Chevalier d'Honneur
AAAAAAAHHHHHHHHHHHH
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 135
Messages : 367
Rang de prestige : A
Âge : 55 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Pansexuel, fiancé
Métier : Chef de gang
Avatar : Daud - Dishonored
Chevalier d'Honneur
  Dim 18 Mar - 1:35
citer
éditer
x
  Dim 18 Mar - 1:35

WANDERING GAZE
rp flashback feat. Gerald
13 JUILLET 1995 A GRIMECOAL #4083A4
Quelque chose ne tourne pas rond et tu sembles tout à coup frustré. Frustré de quoi ? Tu ne préfères pas en parler par peur de déclencher une nouvelle guerre. Tu serais presque tenté de lui coller des coups de pied au cul pour qu’il s’en aille plus vite, pour que tu aies plus de temps pour réfléchir, mais tu fais semblant d’être un bon hôte, le laissant déambuler comme il le veut dans toutes les pièces le temps de se préparer. Lentement, tes doigts viennent gratter cette pilosité toujours présente sur ton visage, chose bien trop rare dont tu t’empresseras de raser dès lors que tu iras un peu mieux.

Car oui, tu es toujours aussi perturbé.

Tu t’étires comme tu le peux en tirant sur tes articulations, tu peux sentir tes os craquer, en particulier ceux de la colonne vertébrale. Un frisson te parcourt en plein milieu de ton activité, tu viens regarder instinctivement le pokémon qui t’observe depuis tout à l’heure. Dans un grognement, tu viens chercher un nouveau paquet de ses friandises préférées, l’ouvrant dans un boucan pas possible. Il s’approche de toi et tu écoutes difficilement le Rocabot parler, sa voix couverte par les bruits d’un Sarmuraï impatient de pouvoir dévorer sa bouffe préférée. Tu le tapes à nouveau sur la tête pour qu’il recule et il s’exécute ; tu le récompenses tout d’abord par un sourire satisfait avant de lui tendre sa part qu’il prend délicatement comme si c’était le plus beau cadeau de sa vie, puis part dans son coin pour manger.

Un nouveau grognement de ta part t’échappe alors que tu ranges le paquet à sa place. Le pauvre, il ne doit pas voir la vie tout en rose avec une femme pareille. En cherchant dans tes souvenirs, tu peux te rappeler qu’elle a tout de même un sacré caractère bien à elle, tu es même étonné qu’elle ait pu trouver l’amour, et que son mari soit… Cet homme. Puis tu es limite dégoûté en pensant au reste, le pauvre, s’il savait… Chassant tes pensées en secouant la tête, tu te tournes vers lui, un peu gêné par les idées te traversant l’esprit.

« Si tu le dis… »

Toi, de ton côté, tu n’as pas encore trouvé de femme te convenant. Tu n’es sûr de rien, et tu n’as pas vraiment le temps de t’en occuper ; le futur et le hasard t’offriront peut-être l’occasion de trouver l’amour un jour où l’autre, mais ce n’est vraiment pas dans tes projets. Toujours pensif, tu viens nettoyer les tasses d’un simple filet d’eau et d’un coup de produit pour les laver, et tu viens les ranger, ignorant le reste de la vaisselle comme depuis quelques jours.

Tu sais qu’il est temps pour lui de partir, tu te redresses donc et sors de cette cuisine, suivi de près par Philippe qui te pousse et file à toute vitesse vers l’entrée pour lancer un dernier regard accusateur à l’illustre inconnu. Lui ne le connaît que depuis cette nuit, il veut se montrer menaçant pour le mettre en garde de quelque chose – et peut-être pour le défier aussi.

« Attends. »

Tu files en vitesse à la cuisine, reprenant le paquet avant de revenir vers l’entrée. D’un geste rapide, tu viens le glisser dans la poche de sa veste, fronçant les sourcils alors que tu t’attardes peut-être un peu trop à caresser du bout des doigts le tissu. Il pue l’alcool, mais pour cette fois-ci, tu ne comptes pas l’aider plus que ça.

« Une autre fois peut-être. Aujourd’hui j’ai des choses à faire. »

Puis tu le laisses partir sans rien préciser de plus, allant te préparer pour une occasion plus ou moins spéciale. Pour la première fois depuis plus de deux semaines, tu as pris plaisir à te raser pour retrouver un visage tout lisse.

Tu es bien mieux ainsi.
Et tu te sens mieux.
Enfin
l i b r e
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
[FLASHBACK] Wandering Gaze feat. Jericho [VIOLENCE]
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» The Miz Vs Batista Vs Chris Jericho
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» DiBiase Vs Jericho
» Main Event : CM Punk Vs Chris Jericho
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum