Ouverture prochainement !
Après plusieurs conflits sanglants, cela fait plus d’un demi-siècle que les humains et pokémons vivent en paix au sein de l’Empire de Kalos. Chaque année, nombreux sont les dresseurs à partir à la conquête de la Ligue Impériale. Mais Nox Oscuras, un étrange groupe souhaitant la résurrection d’Yveltal, menace désormais. Dans l’ombre, Idéalis, ombre du passé d’Albion, attend son heure. Venez vivre une aventure pokémon inédite dans un univers travaillé et original : l’Empire n’attend que vous !
Design
75%
Univers & règles
90%
Système de jeu
90%


 

Partagez | 
 

 ALEK // where will you go alone

Dresseur de rang A
avatar


Région d'origine : Johto (Doublonville)

Messages : 12

Expérience : 1230

Expérience dépensée : 0

Groupe social : Anciennement artiste (Sportive) // Roturière

  Sam 15 Oct - 12:23

Where will you go alone
Des heures que tu marchais, une main sur la bretelle de ton sac et les joues gonflées par l'ennui. Des heures à vagabonder au soleil et sans le moindre nuage à l'horizon, plombée par la chaleur qui te tapait le dos depuis une bonne demi-heure. Tu t'étais perdue, à voyager au hasard sans prendre la carte que ton père t'avait laissée – tu te maudirais toujours de l'avoir oubliée, d'ailleurs. Ça ne devait pas être si compliqué, pourtant, de trouver une ville alors que des tas de dresseurs y étaient déjà parvenus et qu'il suffisait de demander. Mais toi, tu préférais les ignorer, lever la tête en imaginant qu'ils ne te verraient pas si tu ne les regardais pas. La fierté qui te brûle la gorge et le nez plissé quand l'un d'eux semble s'approcher de toi... pour passer son chemin sans même t'avoir remarqué. De toutes évidences, tu n'avais aucune identité en ces terres, et l'idée te partagea entre la satisfaction de pouvoir être seule et la contrariété de n'être personne.

Tes baskets commençaient à être usées et il te fallait en racheter, sauf que la ville la plus proche, tu ne la trouvais pas. Et même si le reste de ta tenue était toujours en état – après tout c'était compliqué d'user un legging et un gilet de sport sans tomber en chemin – il te fallait trouver une boutique avant de devoir marcher pieds nus.

Même Frosties avait remarqué ton manège, comme si c'était évident que tu faisais exprès de ne parler à personne. Ce n'était pas vraiment de la timidité, plutôt du dédain ou du mépris. De la gêne, peut-être. Mais tu n'avais aucune envie de socialiser, peut-être dégoûtée par ce que ça avait donné la dernière fois, ou simplement consciente que tu ne plaisais généralement pas. Sauf que cette fois, Frosties te regardait avec implore, comme un murmure qui te promettait de te faire ta fête si tu n'allais pas demander ton chemin cette fois. Alors tu soupires, les mains dans les poches, et tu regardes autour de toi.

Les plaines étaient vastes, mais il arrivait, assez régulièrement, d'y croiser des voyageurs. De toutes façons, à avancer tout droit, tu allais bien croiser quelqu'un, non ? Sauf que ça a duré des heures avant que tu croises une tête. Et la tête en question, tu avais du prendre ton courage à deux mains avant d'aller l'aborder. Tu avais l'air terriblement ridicule, à t'avancer comme si tu partais en mission, comme si lui adresser la parole t'avait demandé un effort surhumain.

« ─ Bonjour.. J'aimerais rejoindre la capitale, vous pourriez m'aider ? »

Voilà t'avais pas l'air fine, maintenant, à te perdre sur une route que tu avais déjà empruntée des milliers de fois. Mais tu n'avais ni reconnu les arbres ni reconnu les plaines. Elles étaient partout pareilles et tu avais l'impression de tourner en rond. Peut-être que c'est ce que tu faisais.. Sauf que tu remarquas le Stari qui le suivait et un maigre sourire se dessina au bord de tes lèvres. Si le contact humain était quelque chose qui te semblait insurmontable, la présence des pokémons, en revanche, t'apaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur de rang C
avatar


Âge : 26

Région d'origine : L'Empire de Kalos.

Messages : 39

Expérience : 275

Expérience dépensée : 20

  Dim 16 Oct - 19:29

WHERE WILL YOU GO ALONE
« — Le hasard est une loi qui voyage incognito. »
Le chemin aura été long, sinueux. Peu enclin à vouloir suivre les idées des autres, le dresseur aura pris la décision de ne pas débuter son périple sur les terres qu'il peut se targuer de connaître le plus, au contraire. Il y a déjà des années Alek avait eu l'occasion de pouvoir fouler la verdure et les paysages de Kalos. Mais aujourd'hui, oui cette fois le jeune homme ne veut guère faire comme la dernière fois. C'est un nouveau départ bon sang. Empruntant les moyens de transports adéquats afin d'espérer rejoindre Albion, le jeune homme se retrouva ici, au sein de cette immense étendue de vert, encore et à perte de vue. Le climat et la température sont agréables et c'est plutôt satisfait de son choix qu'il foule les lieux. Stari est là, à ses côtés et rien ne les fera courber l'échine ou tout simplement faire demi tour.

Cherchant à découvrir l'inconnu c'est avec nonchalance que le natif de Porte-Des-Rois laisse son regard vagabonder au gré de la bise ambiante, observant les passants, les voyageurs comme lui à la recherche d'une certaine notoriété, ou non. Les bras croisés derrière la tête, il ne veut pas avoir à se questionner pour la suite, se demandant surtout quand il aurait l'occasion de pouvoir agrandir son équipe. Le pauvre Stari, il doit se sentir bien seul se dit-il. Étrange question alors que lui ne se permet même pas l'interrogation à son propre sujet. Soit.

Replaçant son col d'un petit geste, il finit par voir son attention figée vers une inconnue, la provenance d'une voix féminine. Se tournant dans sa direction, Alek va même jusqu'à regarder autour de lui, histoire de vérifier qu'il est bien la cible de la question de la donzelle. Il se désigne de la main sans pour autant prendre la parole pour l'instant, comme en attente que l'inconnue approuve puis au final, il se libère de son aphasie peu utile. « Hola ma belle. C'est fou parce que vous venez de prononcer ce que je suis en train de me demander tout bas. »

Un fin rictus se dessine sur ses lèvres tandis que son compagnon étoilé à ses côtés émet une petite lueur de son joyau au « ma belle » prononcé par son dresseur. Lui qui est si à l'aise dans son univers, dans sa ville natale voilà qu'il agit tel un lourdot qu'il est le premier à critiquer dès que l'occasion se profile. Le remarquant il fait un léger coup de pied frôlé vers Stari. « Je suis désolé je ne suis pas de la région, j'étais ici dans l'espoir de croiser de futurs compagnons de route mais... rien. » Un léger haussement d'épaules se fait ressentir,  il place ensuite une main dans sa poche puis tend la droite encore libre vers son vis à vis. « Je suis Alek. »


Dernière édition par Alek Onnovan le Ven 28 Oct - 12:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur de rang A
avatar


Région d'origine : Johto (Doublonville)

Messages : 12

Expérience : 1230

Expérience dépensée : 0

Groupe social : Anciennement artiste (Sportive) // Roturière

  Mar 25 Oct - 18:06

Where will you go alone
Merde. Il avait fallut qu'elle tombe sur la seule personne incapable de trouver son chemin jusqu'à la capitale - sans la compter elle-même. Mais à défaut d'être perdue, au moins elle n'était plus seule. La vérité, c'est qu'elle n'arrivait pas à trouver ce dernier point positif, malgré tous ses efforts pour se persuader que sociabiliser était une bonne chose. Sauf que jusqu'à présent, ça ne lui avait attiré que des soucis et l'idée de retenter l'expérience lui donnerait presque envie de s'enfuir. Mais elle n'avait pas l'intention de prendre ses jambes à son cou, elle n'était peut-être pas aussi allergique au contact humain qu'elle pensait l'être.

« ─ Ah. »

C'était trop froid, peut-être un peu dur. Une pointe de jugement - ou juste d'amertume - s'était plantée dans sa voix. Morne. Elle avait esquissé un soupir, presque trop assumé que pour ne pas être impoli, avait haussé les épaules en regardant autour d'elle, dans l'espoir de trouver un panneau qui lui indiquerait le chemin. Et lorsque sa main se tend vers elle, elle se fige, levant ses yeux qu'elle plante dans les siens. Elle lui serre la main, un peu timidement, trop peu habituée aux amabilités et lui adresse un vague sourire.

Frosties - le Goupix - s'était assise à côté d'elle, le museau relevé et l'allure fière, à faire sa star comme elle en avait l'habitude, à fermer les yeux et à montrer son plus beau profil. Raquel n'avait pas relevé le comportement, lâchant la main et se rendant compte quelques secondes plus tard qu'elle n'avait pas répondu.

« ─ Raquel. »

Que voulait-il dire par "Nouveaux compagnons de route" ? Mentionnait-il des pokémons ou des humains ? L'air perplexe, Raquel s'était posée la question sans oser l'exprimer de vive voix, baissant les yeux sur Frosties qui avait fini son cinéma. Puis elle releva la tête, perturbée par le silence qui avait plombé un instant la situation. Elle n'était décidément pas très douée pour les relations humaines, Raquel.

« ─ J'imagine que vous parlez de pokémons.. »

Elle hausse les épaules, comme pour soutenir l'absurdité de son propos. Bien sûr, qu'il parlait de pokémons. Il n'y en avait pas le moindre qui daignait pointer le bout de son nez, pas une once de challenge. Ou alors c'est seulement qu'elle n'avait pas cherché.. Elle ne s'était même pas posé la question de savoir si son équipe allait s'agrandir. Et pourtant, elle n'irait pas bien loin, avec seulement Frosties. Elle avait beau lui trouver un talent incroyable pour la course, elle ne l'avait pas fort entraîné aux combats, si ce n'est contre le Caninos de Will, autrefois.

Puis elle pointe une direction au hasard, parce qu'ils n'iraient pas bien loin à rester sur place et que Raquel détestait l'inaction. C'était comme inviter l'ennui à envahir une partie de sa vie.

« ─ Je vous propose d'aller par là. Quitte à être perdus, autant ne pas être immobiles. »

Elle esquissa un faible sourire, démarrant la marche, sur des plaines qu'elle imaginait ne pas encore avoir vues. Tant que rien ne lui semblait familier, c'est qu'elle n'avait pas fait demi-tour. Alors elle avance, comptant sur le fait qu'il la suive, et nettoie la plaine du regard. Frosties lui emboîtait le pas, rapide.

« ─ Vous êtes ici depuis longtemps ? Je veux dire, si vous n'avez rien trouvé, c'est que vous n'avez peut-être pas bien cherché.. »

Elle, à part son chemin, elle n'avait rien cherché du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur de rang C
avatar


Âge : 26

Région d'origine : L'Empire de Kalos.

Messages : 39

Expérience : 275

Expérience dépensée : 20

  Ven 28 Oct - 20:13

WHERE WILL YOU GO ALONE
« — Le hasard est une loi qui voyage incognito. »
Le hasard est parfois un brin amusant ou bien machiavélique, tout dépend de la façon de voir les choses. Le nombre de dresseurs parcourant cette plaine est tel qu'il serait bien ardu de pouvoir donner un chiffre précis. Et pourtant, oui pourtant les deux camarades sont tombés l'un sur l'autre et aucun ne peut se targuer de connaître le chemin. Quelle cruauté que de les laisser se débrouiller du mieux qu'ils peuvent. Toujours garder la tête haute et ne pas courber l'échine, ainsi est la façon de penser d'Alek qui ne prend pas la chose avec défaitisme, au contraire. Il a au moins la chance de ne pas côtoyer un concurrent surdoué qui lui donnerait la bien amère impression de n'être qu'un novice malgré son âge avancé. Le regard figé vers elle dès lors qu'elle s'adresse à lui, le garçon laisse son regard vagabonder avec lenteur sur le pokemon en sa compagnie, ce joli et bien mignon Goupix. La belle finit par se présenter en un unique mot, traduisant sans mal le manque de sociabilité de la donzelle. Le jeune homme n'en fait malgré tout pas tout une histoire et ne relâche pas son rictus. « Oh, bien sympas comme prénom Raquel. Enchanté. »

Plutôt amusé il lui serre la main, ressentant que le geste n'est guère une chose aisée ou un acte naturel pour la jeune dresseuse face à lui. Pour autant, il n'en dit rien ne pouvant s'empêcher en revanche de regarder le petit Goupix qui semble au point dès qu'il s'agit de se mettre en avant ce qui a le don d'accentuer le sourire d'Alek. La suite de la discussion fait de même, le faisant ricaner. « Je parle bien des pokemons, oui. Je souhaitais faire de l'élevage d'humains mais les autorités ont refusé ma demande. » La bouche un brin plissé, il arbore une mine attristé, du moins il essaie du mieux qu'il peut de la jouer. Tout en plaçant par la suite sa main au dessus de son regard pour ombragé un peu son faciès sous les rayons du soleil de cette journée, il suit Raquel. « Soit, prenons cette direction, je te fais confiance hein. » Le dresseur se permet un petit coup de coude taquin en s'adressant à elle. « Déjà, on oublie le vous, je suis pas aussi vieux que ce que tu penses ! » La main sur son buste, il mime l'outrance. « Ouah j'aime ta franchise surtout que je suis né à Kalos. »

Voilà que la curiosité du garçon est piquée, comme intriguée par la demoiselle en sa compagnie en ce moment même. Son allure et sa manière d'être, tant de détails laissant le dresseur sur sa fin, comme si un goût inconnu submergeait ses papilles. Bien compliqué pour lui de placer des mots sur son sentiment mais il se promet qu'il fera de son mieux pour percer à jour cette Raquel, cette inconnue. Cette facette asociale de son être est peut-être le pourquoi de son intrigue à son sujet. De toute évidence, seule la suite le dira. Marchant à sa droite, il place ses mains en poches, le regard vagabondant d'un point à un autre de la plaine, son allure étant détachée, comme souvent. Stari, lui, s'évertue de se déplacer à côté du Goupix, ce dernier tout aussi curieux que son maître. A nouveau, Alek prend la parole. « Mon paternel m'a souvent dit d'être plus concentré lors de mes études, espérons que ce défaut ne me collera pas trop à la peau... Mais ne parlons pas que de moi, et toi ? Tu viens d'où ? » 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur de rang A
avatar


Région d'origine : Johto (Doublonville)

Messages : 12

Expérience : 1230

Expérience dépensée : 0

Groupe social : Anciennement artiste (Sportive) // Roturière

  Jeu 10 Nov - 12:17

Where will you go alone
La conversation n'avait rien de naturel ; peut-être parce que le simple fait de converser n'avait jamais été naturel pour Raquel, d'ailleurs. C'était pas vraiment comme ça qu'elle avait imaginé sa journée, à se perdre sur les routes et à rencontrer un dresseur atypique sur le chemin. Raquel, elle aimait pas vraiment les discussions où il fallait poser des questions après avoir répondu à celle de l'autre - la politesse, qu'ils appelaient ça, les vieux. C'est qu'elle n'était pas quelqu'un de foncièrement poli, au fond.

Des études, Raquel elle en avait fait aussi. Ça n'avait pas duré longtemps, parce qu'elle avait toujours eu un problème avec l'autorité et que l'autorité avait un problème avec elle. Elle n'y pouvait rien, Raquel, si les professeurs n'aimaient pas la vérité, s'ils n'aimaient pas être pris en défaut ou si ils voulaient à tous prix tout contrôler. Typiquement le genre de comportement qu'elle méprisait parce qu'elle agissait pareil - à vouloir que tout soit parfait à son propre regard.

« ─ Ah. »

Il était revenu, ce Ah qui ne voulait strictement rien dire, sans aucune douceur ou tendresse, juste l'affirmation de l'avoir écouté et de n'avoir rien d'autre à dire. Ce que c'était difficile, d'avoir l'air un tant soit peu sympathique. Sauf qu'il lui pose une question, et elle se sent obligée d'y répondre. D'où elle vient, ça n'a pas vraiment d'importance, en vérité. Elle pourrait bien lui dire qu'elle vivait à Doublonville, qu'elle n'avait jamais quitté Johto parce qu'elle n'avait jamais eu l'envie ou l'audace de le faire, et que c'est parce qu'on l'avait secouée au sein de sa zone de confort qu'elle avait fini par se mettre en route.

En fait elle aurait puis lui raconter un tas de choses, sur sa vie d'avant, sur qui elle était, sur qui elle voulait être, sur ce qu'elle avait fait et pourquoi elle en était là maintenant. Elle aurait pu faire durer la conversation comme n'importe qui l'aurait fait, elle aurait pu faire connaissance avec un inconnu comme on lui avait appris de le faire. Sauf que Raquel, c'était pas une de ces personnes sympathiques qu'on avait envie de rencontrer.

« ─ Doublonville. »

Ils avancent, dans les plaines, et certains voyageurs croisent leur chemin, brièvement car elle s'occupe d'écourter les échanges, comme une fuite en avant. Et elle se sent toujours plus ou moins déçue lorsqu'ils sont dans l'incapacité de leur montrer le chemin.

« ─ C'est pas possible, tu vas me dire qu'il y a pas une seule personne qui sait où est la capitale ? »

Elle avait l'impression qu'on lui faisait une blague. C'était comme toujours, on la regardait bizarrement, de haut en bas, on la détaillait et puis on lui répondait, comme si la réponse dépendait de cette analyse précipitée de sa tenue. L'agacement planté dans ses membres, le nez plissé et la moue boudeuse, elle s'arrête. Elle se retourne vers son vis-à-vis, plante son regard dans le sien et soupire. Son attitude se détend, petit à petit. Peut-être qu'elle avait accepté le fait qu'il ne soit pas une menace.

Alors elle attrape son sac à dos et le met devant elle, en sort une nappe qu'elle pose dans l'herbe et s'assied dessus, accompagnée de Frosties. Elle sort un bout de pain, du fromage et son shaker à noigrumes et lève la tête vers Alek, l'invitant à les rejoindre.

« ─ On trouvera bien notre chemin après avoir mangé, tu viens ? »

C'est qu'elle n'était peut-être pas aussi désagréable qu'elle semblait l'être, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
 

Revenir en haut Aller en bas
 
ALEK // where will you go alone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TP] Groupe 1: Arya/Alek/Calixte/Caleb/Amélie
» MJ Fiction by Alek
» MJ Enquête by Alek
» MJ Alek
» Alek *Attention à cette silhouette envoûtante, on croit voir passer un ange mais c'est l'enfer qui vous tente.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurora Millenarius :: Préambule :: Rps-
Sauter vers: