Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Été
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
24/02/18
Découvrez la Gazette n°6 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 the story of tonight (+) ft. raphaël

PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Mar 20 Mar - 2:28
citer
éditer
x
  Mar 20 Mar - 2:28

Retrouver les rues presque familières de Duskclock après toutes tes vadrouilles des derniers temps te rassure. Ta ville natale de Moistgrove aurait sans doute été mille fois plus efficace, mais tu préfères éviter l’endroit comme la peste. À moins qu’on te demande d’y aller directement, tu ne comptes pas y remettre les pieds de sitôt. Alors la capitale albionnaise fera l’affaire, même si tu n’y es pas pour le plaisir. Visiter ces rues une nouvelle fois aurait pu être plaisant, mais tu les arpentes dans un objectif bien précis : te trouver une robe de soirée digne de ce nom. Un tel but peut sembler idiot, mais c’est bien une nécessité pour la soirée qui t’attend, alors tu t’y accoles sans broncher - non pas que tu aurais quiconque pour t’écouter te plaindre sur le sujet. Ce n’est qu’au bout de la cinquième échoppe que tu trouves ce que tu recherches. Tu grimaces devant le prix, mais t’en acquittes tout de même, satisfaites de l’acquisition que ça peut représenter. Après tout, bien se vêtir est un art à respecter, quelque chose que tu as appris en grandissant, mais dont l’importance ne t’est apparu que lorsque tu as commencé la politique. Flamber de l’argent dans une belle robe est donc autant un plaisir - à quelque part - qu’une obligation.
Maintenant armée de quelque chose à te mettre pour la soirée, tu rentres à la chambre d’hôtel que tu avais réservée pour te préparer. C'est un processus tout aussi nécessaire, mais d’autant plus désagréable. C’est tout de même la suite de l’obligation d’être présentable et tu ne peux t’en sauver. Le temps passe à une vitesse impressionnante et tu parviens à peine à terminer de te préparer avant que tu ne doives partir pour la réception.

Réception organisée dans la salle de bal du plus grand hôtel de la ville par le maire de Duskclock. Tu te demandes encore comment tu as pu obtenir une invitation pour l’événement, mais tu supposes que tes connexions ont pu jouer en ta faveur. Tu ne cherches pas spécialement à savoir qui de tes employeurs ont tiré des ficelles dans l’ombre et te promets plutôt d’essayer d’en tirer un maximum. Que ce soit de nouvelles connexions, des informations dérobées ou une bonne soirée, tu seras preneuse quoi qu’il advienne. Si ton arrivée ne fait aucun remous - chose ô combien prévisible - tu parviens tout de même à repérer quelques têtes familières dans la salle. Parfait pour débuter l’événement et pouvoir t’occuper avant que quelque chose d’intéressant se produise. Et tu n’as pas longtemps à attendre à vrai dire. L’un de tes interlocuteurs te souffle d’un air entendu. « Il parait que le Chevalier Aetherling fera une apparition ce soir. » Aetherling… Oh. Un lien se fait dans ton esprit, un lien que tu n’avais pas fait jusqu’à présent, faute d’y avoir été confrontée. Tu forces un sourire sur tes lèvres et continue la conversation sans grand intérêt.

Peut-être que c’est dans le but d’en savoir plus sur ton nouvel employeur qui pousse tes pas ou alors c’est la curiosité quant au personnage lui-même qui te motive. Peu importe à vrai dire puisque c’est coupes aux mains que tu te diriges vers Raphaël. « Je vois que vous faites fureur ce soir. » Ou toujours sans doute. Tu lui tends une coupe, gardant l’autre pour calmer tes nerfs à vifs. Tu as beau t’être présentée à lui sans gêne à parante, la vérité c’est que tu es terriblement mal à l’aise. Lorsque tu as décidé de te rendre à cette réception ce soir, tu ne pensais pas tomber sur le fils si peu de temps après avoir rencontré le père, tous deux d'imminents personnages dans des causes opposées.
PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
  Mar 20 Mar - 3:26
citer
éditer
x
  Mar 20 Mar - 3:26

Une tenue inconfortable. Tirée à quatre épingles. C'était une remarque qu'il se faisait à chaque fois : est-ce que le corset d'une femme était aussi douloureux ? Fallait-il réellement se faire souffrir pour être beau ? Porter un costume trois pièces, peu importe la qualité du tissu, était l'équivalent de se serrer dans quelque chose d'étouffant. Une armure sociale. Un costume pour briller en société. Gants de velours, soie ou pas. Le but était d'être à l'aise dans l'inconfort. De la même manière qu'il fallait sourire et se faire plus beau, plus grand, plus intelligent que les autres en train de se faire la cour dans un concert de cris, les sourires étaient dans le summum de l'inconfort. On aime pas, mais il ne faut pas le montrer. Et s'il faut le faire ressentir, il faut le faire.

Léon, léon... Oh beau et grand léon, contes-moi comment tu me hais. Contes-moi comment tu te fais plus beaux que les autres. Contes-nous comment dans ta danse de faux semblants, tu portes avec toi les désirs les plus pieux et les plus corrompus.

Les rires, les éclats de voix, côtoient jeunes et plus âgés. Peu importe où l'on regarde, les belles robes font les dames et les princesses, les parures en trois pièces et les boutons de manchette, les gentleman. Il y a une musique orchestrée, elle raisonne comme le feraient les cloches de la tour de la grande horloge. Peu importe ce qu'il y a sous le maquillage, le verni et les apparences. Il s'agit d'un champs de roses superficielles, dissimulant sous le vol de leurs pétales, les acérées empoisonnées épines fielleuses de leurs désirs dissimulés.

Fureur ? Ce n'est pas plutôt parce que je représente la plus inaccessible des cours du continent que j'attire les regards ? Il attrape doucement la coupe et la pose. L'alcool est traître ici, en ces lieux de mascarade où chacun cherche à connaître l'information qui pourrait enjoliver ses affaires. Le baiser qu'il compte poser sur la main gantée de la demoiselle en robe de soirée n'en est pas moins non plus l'affaire d'une pieuse et tourmenteuse galanterie. Et vous, cherchez à vous à déterminer si je suis digne de la tempête que je provoque ou si je suis doux comme les vents de la liberté ? Il lui sourit doucement. Un sourire acéré et amusé, alors qu'il reprend la coupe posé pour s'énivrer de ce qui rendait l'illusion plus douce et réaliste. Son regard d'émeraude balaie la brune beauté qui lui fait face. Dans ce qui est une relative bulle d'anonymat, elle le connaît plus que lui ne la connaît. Et vous, me ferez vous l'honneur de m'accorder la douceur de connaître sous quel dénomination dois-je illustrer votre beauté ? Charmeur et beau parleur, ce Raphaël. En même temps, n'était-ce pas en ces lieux, cet endroit où il était le chasseur de prédilection ?

Si, en ces lieux, en ce types d'événements, nombreux étaient à connaître les réactions de ce que certains appelaient un dragon parmi les femmes. Réputation sulfureuse ; les derniers mois avaient fait de lui un homme de pouvoir qui, au-delà des frasques amoureuses qu'il pouvait entretenir, était surtout et avant-tout, l'un des plus grands et influents agents de la Ligue Impériale et de l'Empire. Les yeux, les oreilles, la voix, la main, l'épée, le bouclier de la Princesse Arcellia. Ou plutôt, "de la famille impériale", car personne ne savait de qui il répondait, au final. Il était juste... Les ailes, la férocité et le marteau de cette famille impériale qui avait su s'allier avec lui.

Il s'approche un peu d'elle et la regarde avec un petit sourire amusé. Il a trouvé la personne qui occupera fort probablement sa soirée. Que cela fusse-t-il pour un débat et des échanges acérés, ou pour des baisers passionnés...



Spoiler:
 
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Mer 21 Mar - 17:45
citer
éditer
x
  Mer 21 Mar - 17:45

Bien rapidement, tu réalises que ce que tu aurais du savoir d’entrée de jeu : que chercher à lui parler est une mauvaise idée. Ce n’est pas uniquement en raison du risque de te mettre sous les projecteurs, mais aussi en raison de l’adversaire auquel tu te frottes. Il est doué, tu n’as pas de mal à le deviner dès qu’il te répond, parce qu’il a bien raison. Son statut est rehaussé par la cour qu’il représente. « Ce serait ignorer l’intérêt que vous éveiller de votre propre personne. » Bien sur, un agent de la famille impériale est une source d’intérêt, mais le Chevalier Aetherling est lui-même un mystère pour bien des gens. Si tes motivations restent autres, tu ne peux non plus nier que ta curiosité à son égard est piquée. Tu n’es pas non plus devant lui pour lui lancer des fleurs et espères plutôt tirer quelque chose de cette conversation.
Et c’est le cas, sauf que ce n’est pas une information croustillante, mais bien un léger malaise. Ton coeur saute un bon lorsqu’il évoque les vents de la liberté, une expression que tu ne peux qu’associer avec Idéalis. Sans doute que ton esprit est dirigé par le nom qu’on en commun ton employeur et le Chevalier. Ce n’est pourtant pas un lien souhaitable à établir. Penser à tes véritables affiliations n’est pas une option en cette douce soirée. Soucieuse de préserver les apparences, seule protection dans ton cas, tu prends une gorgée de la boisson alcoolisée pour cacher ton embarras. Tu réussis assez bien - une force que tu te constitues avec le temps - mais un oeil avisé pourrait remarquer la chose. Le doux liquide aidant tes nerfs bien trop tendus, tu peux répondre avec un calme retrouvé : « Peut-être que je voulais seulement profiter d’une agréable compagnie. » Ce n’est évidemment pas le cas. Si ce n’est qu’un compagnon que tu recherchais, n’importe qui aurait pu faire l’affaire. « Ou alors, c’est une tentative de percer le mystère qui vous entoure. » On devrait te souhaiter bonne chance, mais tu n’es pas désillusionnée au point de croire que tu as une réelle chance d’assouvir pleinement ta curiosité. Glaner quelques informations peut-être, mais l’objectif d’une bonne soirée est sans doute plus accessible.

Puis ce n’est pas comme si ton interlocuteur est moindrement désagréable. Tu te surprends même à sourire devant ses belles paroles. « Isara Davies, ravie de faire votre connaissance. » Tu ne lui demandes pas de décliner son identité, exercice inutile dans la présente situation. Vous saviez tout deux que tu connais d’ores et déjà à qui tu as à faire. Ton identité était donc la seule variable dans l’équation et tu donnes volontiers la réponse. Tu aurais pu t’affubler d’une fausse identité à la manière d’une espionne, mais ça aurait été un exercice inutile. Tu prends alors une nouvelle gorgée pour te donner un peu plus de courage. « Néanmoins, je ne voudrais pas présumer pouvoir vous accaparer bien longtemps. » Tu espères pouvoir le faire, autant être honnête sur ce point, mais tu ne peux pas non plus imposer ta présence à l’un des personnages les plus importants du paysage politique Kalosien. Alors tu ne peux qu’espérer. Passer la soirée en sa compagnie est une éventualité qui te plait - et ce, malgré la tension qu’il provoque chez toi - mais il faut que tu y sois invitée. Tu lui adresses donc un beau sourire, cherchant à te montrer charmante à souhait, une façon comme une autre d’augmenter tes chances. « Peut-être le temps de finir cette coupe. » Ou une autre, soyons francs, l’alcool sera ta bouée pour survivre à cette soirée.
PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
  Jeu 22 Mar - 2:00
citer
éditer
x
  Jeu 22 Mar - 2:00

Ah oui ? C'est donc pour mieux me connaître que vous êtes-venue à ma rencontre ? J'aime les femmes audacieuses, Mlle. Davies. Recracherait-elle sa coupe ? En tous les cas, la faille ouverte n'avait pas manquée de voir le jeune chevalier impérial s'y engouffrer. Elle était donc prétendument là pour lui : très bien. C'était une invitation à valser et il était tout à fait disposer à se faire très bon valseur. Enfin, si elle ne pouvait pas suivre le rythmer, elle pourrait tout aussi très bien valser... Dans un sens plus figuré et familier. Cela étant, elle avait réagi à l'une de ses bravades.

Les vents de la liberté ; ce n'était pas un mot innocent. Pas en ses lèvres. Lui qui voguait sur les voiles du temps, il ne savait que trop bien à qui emprunter cette expression. Le groupe à l'idéal libertaire dont son père était l'un des membres avait le don de toujours réagir face à cette phrase. Désormais, sans perdre son sourire, il savait. Et il savait qu'il voulait de nouveau s'amuser. S'amuser à en voir plus, de ces regards écarquillés, de ces détresses innocentes de ceux et celles qui ne savaient pas sur quel terrain ils s'étaient aventurés. Voyons si vous pouvez percer le mystère alors. il sourit doucement en trinquant avec elle avant de boire le contenu de sa flute de champagne et de s'approcher un peu plus d'elle. Certains regards avaient déjà catalogués Isara ; elle était devenue une proie, peut-être consentante, de la sulfureuse réputation de ce lui qui était autant chevalier que bourreau des cœurs... Passant les mains le long des cottes de la jeune femme pour venir attraper sa main, il y déposa un baiser rieur aux douceurs de soie, avant d'ajouter, amusé et charmeur : Raphaël Allister Ætherling, enchanté de faire votre connaissance. Il en profita pour passer son bras autour de la taille de la jeune femme. J'escorte bien des personnes. Ce soir, ce sera vous qui serez la noble que je protégerais. Son bras autour de celle de la jeune femme, la voilà désormais prise dans les filets qu'elle était venue inspecter. La question était ensuite de savoir si ces filets lui plairaient ou non...

Dans une murmure à l'oreille, Raphaël ajouta alors : M'accorderez-vous une danse ? Sensuel, le jeune homme savait se faire languir autant qu'il savait cultiver son jeu séducteur et tentateur. Et à bien y regarder, elle était très jolie, malgré qu'elle ne semblait pas être la plus connue des personnes présentes ici. Mais le prestige lui importait peu au fond. Elle l'amusait beaucoup, avec ce mélange de panache et d'hésitation, cette manière de se raccrocher à l'alcool pour se donner un peu de contenance. Très mauvaise tactique, mais amusante. Il l'entraîna alors à danser, l’éloignant du bar. Il y aurait d'autres occasions pour se resservir. Détendez-vous et surprenez-moi. Et nous prendrons toute la soirée pour que nous puissions apprendre à nous connaître davantage, Mlle. Isara. Un nouveau sourire amusé et appuyé. Dans cette danse qu'il menait, Raphaël semblait fortement heureux d'avoir rencontré la jeune femme. Elle serait effectivement le centre d'intérêt de sa soirée et elle rendrait le moment moins artificiel, moins pénible. Les paons pourraient continuer de se pavaner ; elle avait su attirer son regard, il comptait ne plus en détourner jusqu'à ce qu'il en sache plus sur ses motivations... Et éventuellement... Si elle était aussi jolie sous toutes les coutures que n'en laissait imaginer cette belle robe de soirée.



Spoiler:
 
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Dim 25 Mar - 3:48
citer
éditer
x
  Dim 25 Mar - 3:48

Tu tousses au commentaire de Raphaël, mais parviens de justesse à avaler ta gorgée plutôt que la recracher de façon peu élégante. Tu aurais pu apprécier le fait qu’il te qualifiait de femme audacieuse, mais tu sais que ça ne s’applique pas vraiment à toi. Alors tu te contentes de contrôler la toux et forcer un sourire sur tes lèvres. Rien de bien convainquant, mais de toute façon, que peux-tu répondre. Tu as d’autres Chacripans à fouetter face à cet adversaires beaucoup trop doué pour ton bien. Tu ne peux donc que te faire avoir à la mention des vents de la liberté. Tu parviens à ne pas trop réagir, te contentant plutôt d’une nouvelle gorgée pour te donner un peu de courage. C’est sans doute une erreur de débutante que tu commets, mais le liquide pétillant a le don de te rassurer à cet instant précis et tu en as bien besoin. Parce que tu sens bien qu’en trinquant avec le jeune homme, tu te rends prisonnière de sa compagnie. Tu vois bien le regard de certains invités de la soirée qui te dévisagent avec un petit air désolé.
La sensation d’être une proie se fait tout de même moins cinglante avec le doux baiser qu’il pose sur ta main. Tu n’es pas naïve au point de tomber sous le charme de cet homme, mais tu sais apprécier ses charmes. Tu lui adresses donc un beau sourire, cherchant à camoufler ta gêne lorsqu’il passe son bras autour de ta taille. « Quel honneur, j’essaierai de m’en montrer digne. » Tu ne le penses qu’à moitié. Tu vois difficilement comment tu pourrais te montrer à la hauteur considérant tes intentions de base, mais tu restes conscientes qu’il s’agit d’un honneur. Après tout, n’est-il pas le chevalier de la princesse.

Chevalier qu’il te souffle une question à l’oreille. Cette proximité te gêne, mais tu parviens à en faire fi pour le regarder. Il ne semble pas te laisser l’opportunité de refuser, mais tu n’en avais pas envie de toute façon. Tu peux remercier tes parents d’avoir insister pour t’apprendre la danse lorsque tu étais plus jeune. Tu ne regrettes que le fait de t’éloigner du bar et ainsi de ta seule source de réconfort. Tu dois pourtant déposer ton verre avant de te faire entrainer par le doux chevalier. « Est-ce seulement possible de vous surprendre ? » Tu te le demandes sincèrement. Après tout, même ton arrivée ne semble pas l’avoir surpris plus que ça, au contraire, il est plutôt celui qui parvient à t’étonner à chaque occasion. Enfin, tu veux plutôt te reprendre, réussir à au moins prouver que tu n’es ni une perte de temps, ni un feu de paille. Tu es sans doute devant un adversaire supérieur, mais tu peux tout de même tenir bon. Ta main libre vient se poser avec douceur sur son épaule avec une aisance naturelle. Peut-être que dans quelque chose de plus familier, tu seras ainsi plus à l’aise. Tu oses poser ton regard sur ton cavalier. « Alors comment se fait-il que le preux chevalier de la princesse se retrouve dans une banale soirée mondaine ? » Ça parait être une question innocente bien que vous saurez tous les deux que ce n’est pas le cas. « Non pas que je voudrais m’en plaindre, je pensais seulement que vous auriez mieux à faire. » Surtout avec tout ce qui commence à gronder dans les branches. La Cour impériale voulait-elle seulement faire bonne figure en envoyant un de leur plus beaux agents ? Enfin, comme il a si bien dit, autant profiter pour en apprendre sur lui, peut-être que ça t’aidera à te détendre.
PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
  Mar 27 Mar - 19:47
citer
éditer
x
  Mar 27 Mar - 19:47

Honneur, honneur... N'en faisons pas trop. Il sourit doucement, l'air légèrement embêté d'entendre quelqu'un ainsi lui parler. L'honneur, c'était quelque chose qui n'existait que pour ceux qui vivaient dans un monde régi comme tel. Raphaël, lui, vivait avec un autre monde. S'il savait parfaitement s'intégrer à cette société où son rang le rendait bien plus impressionnants que beaucoup d'autres, il n'en tirait au final aucune fierté. Au contraire, c'était bien plus ce genre d'ambiance qui l'ennuyait. Il est bien des honneurs que j'espère mériter quand j'aborde une jolie jeune femme telle que vous. il lui tira discrètement la langue en se faisant l'air goguenard.

Il préférait sincèrement une ambiance détendue qu'une ambiance mielleuse où les gens se perdaient en courbette. Il l'avait abordé pour éviter notamment les paons protocolaires qui chercheraient à se faire bien voir. Si vous voulez vous en montrer digne, faites mieux que tout ceux qui m'ennuient ! Il sourit doucement alors que leur danse commençait et rajouta : C'est tout à fait possible. Il y a bien des gens qui ont su se montrer sous leur meilleur, lorsqu'ils se libéraient de votre nervosité. Il le sentait, elle n'était pas bien à l'aise. Nouveau trait d'humour un peu sardonique et qui se voulait pourtant rassurant, malgré son éternel et énigmatique sourire amusé. Son regard, rieur, ne semblait pas du tout être prêt à vouloir se faire vindicatif. Au contraire, dragueur, certainement, le jeune homme qui usait de ses charmes pour s'amuser de la demoiselle ne semblait clairement pas là pour la piéger, malgré qu'il la poussait toujours un peu plus dans une position inconfortable. Il y a des fois, je ne suis là que pour témoigner de sa volonté d'être là, faute pour elle de se déplacer. Il servait donc de faire-valoir. De moyen de s'excuser pour elle de ne pas venir. Loin d'en vouloir à quiconque, Raphaël ajouta alors : Et vous ? La pêche aux informations se déroule bien ? Si elle avait pu boire en ce moment, elle se serait probablement étouffée à nouveau. Pas besoin de me faire des yeux comme ça, j'ai l'habitude, Mlle Davies. Il sourit doucement avant de rajouter : En tout cas, ça ne m'empêche pas d'apprécier votre présence. Votre robe vous va à ravir. Il lui sourit alors, en sachant pertinemment qu'elle risquait de s'enfuir, à être ainsi mise en difficulté. Mais après tout, il voulait être surpris.

C'était le moment ou jamais de lui montrer qu'elle avait du cran. Et si effectivement, elle pouvait lui permettre passer une soirée plus intéressante qu'il ne l'avait cru en venant ici...



Spoiler:
 
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Ven 30 Mar - 15:58
citer
éditer
x
  Ven 30 Mar - 15:58

Son air embêté te plait, peut-être que parce que ça te donne l’impression d’avoir marqué un point sur un tableau hypothétique. Tu ne cherches pas à l’embarrasser, mais il est vrai que c’est un honneur que de passer une soirée avec quelqu’un de son rang. Ce n’était pas ton objectif de base, mais maintenant que tu es prise dans ses filets, autant bien faire les choses. La politesse est donc de mise jusqu’à ce que vous décidiez de l’écarter. À son commentaire, tu souris légèrement, le rouge venant pigmenter tes joues. Tu es sensible à ses charmes, plus que tu ne le voudrais. Tu essaies tout de même de ne pas laisser filtrer une autre réaction encourageante et optes pour une réponse plus mesurée. « À voir si vous y parviendrez. » Nouveau sourire. À vrai dire, une part de toi reste curieuse de voir s’il tentera vraiment quoi que ce soit où si tu n’es qu’une distraction éphémère dans cette soirée mondaine.
La tâche qu’il te donne, à savoir le surprendre, n’est, selon ses dires, pas si complexe qu’il n’y parait. Chasser ta nervosité, comme si c’est réellement possible. Elle fait partie de toi, à un point où ça en devient gênant, mais tu as appris à t’en accommoder. Cela dit, elle serait bien plus facile à gérer si tu n’était pas devant une pointure de l’Empire doublé du fils de ton nouveau supérieur. Ainsi, tu supposes qu’il te faudrait beaucoup plus d’alcool dans le sang avant de pouvoir être suffisamment détendue. Pour l’heure, ce n’est pas une possibilité et tu te laisses plutôt portée par la danse pendant un moment. « Alors préparez-vous à être surpris. » Fausse bravade, inutile. Tu n’as aucune idée comment, mais pour l’instant, te soucier de bien danser est ta priorité. Tu aurais les occasions pour le surprendre plus tard, s’il doit être présent pour démontrer le bon vouloir de la Princesse. Enfin, le surprendre ou fuir, tu ne sais pas vers laquelle des deux options tu penches le plus.

L’envie de t’extirper de ses filets connait une soudaine remontée à la question qu’il te retourne. Ton coeur saute un bon et tes yeux s’agrandissent sans même que tu puisses tenter de retenir la réaction. Tu ne croyais pas être grillée si rapidement. Le fait de l’être par lui pose un problème supplémentaire, qu’il soit habitué ou non n’y changeant rien. Tu ne peux pourtant pas partir en plein milieu de votre danse, ça ne fera qu’empirer la situation. Alors tu soupires légèrement, préférant rebondir sur le compliment : « J’ai bien fait de sortir le grand jeu dans ce cas. » Il faut dire que c’est une obligation pour ce genre de soirée. Autrement, tu aurais été une tache dans le lot, ce que tu es déjà un peu. « Pour ce qui est de la pêche, il me semble quand même que j’ai réussi à attraper un beau poisson. » Tu laisses un rire quitter ta gorge, toujours nerveux. Comme si le dit poisson allait te donner des informations. Tu aurais eu plus de chance avec les vieux paons, mais qui ne tente rien n’a rien après tout. Nouveau soupir, tu te risques à poser ton regard dans les yeux émeraudes du chevalier. « Enfin, la pêche est un sport de patience. Je saurai plus tard si ça valait la peine. » Sous-entendant que sa compagnie pourrait être une perte de temps, tu cherches à le piquer un peu. La vérité, c’est que tu as toujours l’impression de faire pale figure, mais quitte à être prise dans ses filets, autant en essayer d’en tirer quelque chose.
PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
  Jeu 5 Avr - 5:01
citer
éditer
x
  Jeu 5 Avr - 5:01

J'y compte bien, j'y compte bien. Un sourire complice et charmeur, alors que sa main dans son dos passa doucement le long de du dos de celle-ci avec délicatesse ; dans le même temps, il  installa doucement son regard dans les prunelles albioniaises aux reflets mousses. Leurs yeux étaient un quatuor émeraude dans lequel il comptait bien faire danser une soirée agréable pour les deux. Dans ce mélange de douceur et d'assurance qui profitait des rotations de la danse pour s'emparer du moment, Raphaël tombait lui  aussi sous le charme nerveux de la jeune femme. Commencez par déjà admettre que si je voulais vous nuire, je l'aurais déjà fait. Mais on ne devient pas le chevalier d'un Empire sans être un gentleman. Une petite pique qui restait pourtant tout à fait pertinente. Son projet était honnête et on ne peut plus clair.  Même avec Idéalis, Raphaël restait toujours très pacifique, la plupart du temps. Il n'était pas un défenseur fanatique et revanchard de l'Empire. Tout  comme il n'avait que peu d'empathie pour le projet de son père adoptif et de ses amis aristocrates Albionais. Et quand elle finit par tenter de se donner contenance avec son rire nerveux, Raphaël ajouta alors : N'était-ce pas vous qui deviez me surprendre ?

Adorable captive qu'elle était, Raphaël avait approché son regard d'elle pour mieux s'y fondre. Elle cherchait à le ferrer, ce n'était que logique qu'il remonte vers elle, après tout. Et à être aussi proche d'elles, il remarquât la couleur des lèvres de la jeune femme d'Idéalis. Allez, dîtes-moi ce que vous voulez savoir ? Il sourit, amusé. On sait jamais, peut-être que je pourrais vous le dire. Il la taquinait vraiment ; preuve en est, il rajoutait bien vite : Qui sait quels savoirs je garde secret pour mon rôle ! Un nouveau rire amusé et loin d'être nerveux du feu avec lequel il jouait. S'il était effectivement peu probable qu'elle obtienne quoi que ce soit d'importance de sa part, il demeurait aussi pourtant le plus à-même de savoir des choses importantes. Un paradoxe qui l'emmenait donc à se départir d'un étrange paradoxe. Rester ou partir ? Fuir le chevalier, ou risquer de succomber à lui dans ce jeu de noblesses charmeuses ? La danse bientôt fini, il attrapa encore le bras de sa cavalière et l'emmena plus loin, vers un salon plus éloigné. Si vous voulez pouvoir discuter avec moi, autant se rendre là-bas. Même si c'est dommage, j'aimais bien pouvoir vous voir de si près, Mlle. Davies. Elle était réellement jolie après tout : pas besoin de mentir sur ça. Elle lui plaisait, restait à voir si elle valait la peine qu'il s'intéresse à elle.

Alors, d'où vous vous venez ? Et comment en êtes-vous à devenir espionne pour Albion ? Dans ce salon de velours, seuls les serveurs pouvaient les entendre, quand ils passaient. Raphaël avait le privilège de ce genre d'endroits en retrait, plus intime et où on ne pouvait le suivre, sauf à être un invité d'importance. Se tenant avec charme à l'autre bout d'une table, il leva une flûte de champagne pour porter un toast à la jeune femme. A cette rencontre que j'aime beaucoup... Il lui fit un sourire entendu. Toutes les espionnes d'Idéalis n'étaient pas aussi charmantes et maladroitement adorables ou... Désirables. En revanche, Isara avait réussi à lui faire forte impression. Ce mélange de gêne et de courage avait quelque chose de particulièrement attachant et adorable. Adorablement attirant pour lui. Ses regards ne trompaient pas, malgré sa retenue visible. Mieux ! Que savez-vous sur moi ? Cela l'amusait beaucoup d'avoir cette conversation. Et ces conversations le retiendraient de draguer la belle brune aux jolies et longues couettes.



Spoiler:
 
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Sam 7 Avr - 16:05
citer
éditer
x
  Sam 7 Avr - 16:05

Sentir sa main passer dans ton dos t’arrache un faible frisson que tu t’efforces de réprimer. C’est une situation particulière, pas seulement en raison de sa compagnie. Tu te laisses tout de même entrainer dans la danse, un exercice qui t’es bien plus habituel. Tu te sens tout de même tendre lorsqu’il souligne une évidence : le fait qu’il aurait pu te nuire bien avant. Tu le sais bien, sans doute a-t-il pu deviner tes intentions assez rapidement, mais ça n’empêche pas l’angoisse de revenir au galop. Tu tentes à nouveau de la chasser en esquissant un sourire. Il se dit gentleman alors autant le croire sur parole. Au pire, ce serait une belle fin à une courte carrière. Lorsqu’il évoque le fait que tu es celle qui doit le surprendre, tu retiens l’envie d’hausser les épaules. Bravade à part, tu doutes de la possibilité qu’un telle chose arrive. Tu pourrais le dire avec honnêteté, mais tu préfères opter pour un peu plus de répartie. « À ce que je sache la soirée n’est pas terminée. » Ça te laisse un peu de temps à défaut d’avoir les capacités pour le faire. De toute façon, tu restes à sa merci, autant t’y faire.

Et tu te fais donc surprendre à nouveau, à croire que c’est ce qui t’attend pour le reste de la soirée. Il te demande ce que tu voudrais savoir, comme s’il y avait une réelle chance qu’il réponde aux questions que tu pourrais poser. C’est d’ailleurs bien dommage considérant qu’il est une mine d’or d’informations. Vu sa fonction, il ne peut en être autrement, il le souligne lui-même. « Vous pouvez tout me dire, ce n’est pas comme si je risque de le répéter. » Ce n’est pas possible, sachant les intentions qui t’animent, mais tu dis la chose avec un certain aplomb, une confiance qui donnerait presque envie d’y croire. Ce n’est qu’une nouvelle bravade, une en laquelle tu n’as aucune confiance, mais tu tentes quand même. Au mieux, il t’offrira une quelconque bribe d’information, au pire, ta situation ne peut pas vraiment s’empirer.

Tu te laisses entrainer par ton cavalier jusqu’à un salon plus éloigné. Tu le fais avec une certaine appréhension, mais autant terminer ce jeu que tu as débuté. La déception qu’il évoque à l’idée de perdre cette soudaine proximité te faire rire, cette fois moins nerveusement. « Qui sait, peut-être que vous aurez d’autres occasions. » Comme tu as dit plus tôt, la soirée est encore jeune et vous aurez surement la chance de retourner sur la piste de danse - si tu ne te défiles pas avant. Dans ce salon, où aucune oreille indiscrète ne risque de vous entendre, le Chevalier commence avec des questions évidentes. Tu réprimes une grimace qui ne demande qu’à étirer les doux traits de ton visage. Tu n’as ni envie de parler de ton parcours, ni des raisons qui t’ont poussé à rejoindre Idéalis. Tu pourrais sans doute inventer une histoire, tu l’aurais peut-être fait si le temps te l’avait permis. Alors cette fois tu optes plutôt pour une certaine honnêteté. « Je crains que mon histoire n’a rien de bien intéressant. Je viens de Moistgrove et je dirais que c’est le hasard qui a mené mes pas jusqu’à vous. » C’est embellir les choses que de les présenter ainsi. Parce que c’est soutenir que le hasard est le seul responsable de ta carrière comme espionne.
Tu trouves à nouveau réconfort dans une flûte de champagne que tu lèves pour le toast. « À une soirée prometteuse. » Sauf pour tes nerfs disons. Enfin, l’alcool aidera et c’est dans ce but que tu prends une nouvelle gorgée. Ça fait un certain effet, et tu sens un peu plus détendue. Peut-être est-ce l’impression de lui plaire un minimum qui aide en ce sens. Tu es tout de suite plus à l’aise face à la question qu’il te pose. Parler de lui te parait plus simple au fond, même si ta réponse risque d’être ennuyeuse. « À vrai dire, j’ai surtout entendu des rumeurs vous concernant, rien de fondé. Sauf peut-être concernant votre nom de famille. » Et ce qui est du savoir commun, mais ça tu t’en fiches bien. Tu veux seulement voir la réaction qu’il aura concernant son nom de famille, celui de ton supérieur actuel dans Idéalis.
PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
  Sam 7 Avr - 17:18
citer
éditer
x
  Sam 7 Avr - 17:18

Oui, je suis sûr que rien ne remonterait à mon père adoptif. Ce serait fort embêtant, sinon. Il sourit, amusé, sachant lui-même que chacun de ses mots est susceptible de pousser la jeune femme à l'interprétation dans sa recherche d'informations. Les rumeurs sont nombreuses. Il serait fort indiscret de ne pas assumer que j'aime les femmes. Sinon, que ferait-il ici, en compagnie de la jolie Isara Davies ? J'aime découvrir leur caractère, apprendre à les connaître et apprécier ce qu'elles sont. Nerveuse, ou pas, forte ou pas, courageuse ou pas, passionnée ou pas. Idéalis ou pas, d'ailleurs, visiblement.

Pourquoi serait-elle inintéressante ? Une question ouverte et sincère. Ce n'était pas parce qu'elle n'était pas la fille d'un grand noble albionnais tordu de stupeur et de tremblements qu'elle n'était pas moins source d'intérêt pour sa curiosité. J'aime beaucoup Moistgrove. C'est une ville charmante. Et paisible surtout. Parfait pour tenter de s'éloigner (un peu, mais pas trop) des turbulences de la vie quotidienne. J'y ai moi-même grandi, après tout. Nous étions peut-être voisins, sans même le savoir. Il lui sourit doucement avant de boire un peu de sa flûte de champagne, prenant soin de se réserver sur le contenu de celle-ci. Il n'avait pas autant besoin que son interlocutrice du liquide alcoolisée à bulle pour se mettre à l'aise. Ni à table d'ailleurs : Je pense que vous devez connaître mon père, d'ailleurs. Un homme très gentil, quand il ne s'énerve pas pour que vous rejoignez de force un mouvement indépendantiste. Une nouvelle blague qui n'aiderait probablement pas la jeune femme à se détendre, mais lui, le fit beaucoup rire : il préférait le prendre comme tel. Sinon, je suis professeur des universités et du collège impérial. Mais période de crise oblige, on m'a demandé de mettre mon savoir et mes connaissances de dracologue au service de l'armée. Jusqu'à-là, il lui donnait des informations basiques et qui ne valaient rien. Après tout, il ne craignait pas pour sa vie et ces informations étaient loin d'être sensibles. Elles étaient avant tout personnelles.

Et vous ? Comment le hasard a-t-il fait de vous une espionne qui se bat pour la liberté d'un pays ? Il n'avait aucun tact. Mais elle semblait plutôt du genre à ne pas s'enfuir. Peut-être souhaitait-elle se dire qu'elle avait fait de son mieux ? Si un élan perfectionniste il y avait, alors Raphaël savait qu'il avait de quoi continuer à ferrer la demoiselle....



Spoiler:
 
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Lun 9 Avr - 5:25
citer
éditer
x
  Lun 9 Avr - 5:25

Père adoptif, voilà une information que tu apprends. Faire le rapprochement entre les deux hommes n’est pas complexe en soit, mais tu dénotes une subtilité qui t’était inconnue auparavant. Tu ne relèves pas pour autant, te contentant de sourire légèrement. « Je n’oserais jamais. » Ce n’est pas comme si celui à qui tu devrais rendre des comptes est le même homme que celui que le Chevalier évoque. Ta curiosité est piquée, cette fois bien plus pour ton interlocuteur lui-même plutôt que pour le personnage. Alors tu écoutes avec attention ce qu’il te dit, perdant quelque peu le sourire. Oh, bien sur ce n’est pas une question d’égo, tu te fiches bien d’être spéciale ou non à ses yeux. En revanche, tu es un peu moins à l’aise face à cet interlocuteur. Tu as pourtant entendu les rumeurs à son égard, t’aurais du le savoir avant même d’aller à sa rencontre.

Tu te prêtes donc sommairement au jeu, ne t’attendant pas à ce qu’il te questionne davantage sur ta vie. Tu fronces légèrement les sourcils à la question qui semble sincère. Tu hésites, peu certaine de te coincer un peu plus dans ses filets en donnant trop d’information sur ta personne. « Il n’y a pas eu de grands événements pour la marquer disons. » Ce n’est qu’à-demi vrai, mais ça reste une assez bonne représentation de ta vie. Du moins si on exclut les récents événements, particulièrement ta montée au sein d’Idéalis. À quelque part, ta vie se résume assez bien en prenant Moistgrove comme exemple, elle reste paisible. Tu es surprise d’apprendre que Raphaël y a grandit. Un autre point à noter, si ça se trouve quelqu’un se souviendrait de lui quand il était plus jeune. Non pas que ce serait d’une quelconque utilité, sauf peut-être pour satisfaire ta curiosité bourgeonnante. « Qui sait. » Ce serait un gros hasard quand même, mais sait-on jamais.

À la mention du père adoptif et surtout de ce qui suit, tu ne peux que toussoter. Au moins, il se trouve drôle, en apparence en tout cas. Tu le dévisages un moment, incertaine de s’il vaut mieux confirmer ou non. Tu optes finalement pour autre chose, poursuivant les envies du Duke de le voir entrer le mouvement indépendantiste. « Vous auriez été une recrue prometteuse pourtant. » Une perte pour Idéalis, définitivement, d’autant plus qu’il se trouve alors de l’autre côté. D’atout enviable à adversaire, c’est bien dommage. Il poursuit alors avec des informations que tu t’efforces de noter mentalement. Tu te doutes qu’il n’y a a rien de compromettant dans ses paroles, mais elles n’en sont pas moins intéressantes. « Un professeur à l’armée, c’est bien dommage. » Tu abhorres la violence, alors à quelque part, tu le plains. Ce n’est pas pour rien que tu ne t’entends pas avec tes soeurs. « J’imagine qu’ils en profitent pour vous envoyer pour les missions les plus dangereuses. » À vrai dire, tu perds un peu de vue ton objectif de pêcher des informations, la curiosité prenant plus de place que prévu. Enfin, il n’y a pas de sotte information, même si rien ne serait nouveau pour le père adoptif de ton interlocuteur.
Lorsque la question t’es renvoyée, sans tact, tu prends une nouvelle gorgée. Tu préférerais définitivement éviter de t’étendre sur ta personne, mais tu vois difficilement comment éviter d’y répondre de façon moins directe. « Des rêves d’enfants et un mentor prêt à montrer à la voie ont suffit à ce niveau là. » Des motivations bien naïves, tu le soulignes toi-même dans ton esprit alors que tu poursuis : « Disons que c’est un concours de circonstances issu de la volonté de mes parents de me faire renouer avec l’Empire. » Tu ne t’étends pas davantage. Il a beau sembler tolérer ton appartenance, tu ne veux pas griller complètement le rôle qui est le tien. Quand bien même tu n’as rien rapporté à l’organisation.
PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
  Jeu 12 Avr - 1:18
citer
éditer
x
  Jeu 12 Avr - 1:18

Eh bien, recrutez-moi, alors ? Il lui sourit, sachant pertinemment que la tâche était pharaonique. C'était même un peu vicieux de sa part, puisqu'il savait pourquoi il avait rejoint la Ligue. La liberté d'Albion ne le concernait pas le moins du monde. Si Albion voulait être libre... Ne l'était-elle finalement pas déjà ? Pas avec ses propres lois, pas avec son propre drapeau, mais pour le reste ? Raphaël se fichait bien du destin des peuples de ce monde. S'ils pouvaient déjà survivre aux divinités et à leurs facéties, le reste, il s'en accommodait bien. Et quelle légitimité à obtenir une indépendance ? Pouvaient-ils affirmés qu'ils seraient plus heureux sans l'Empire ? Que tous seraient plus heureux ?

Tout n'était-il pas alors que circonstances ? Après tout, elle l'avouait elle-même ; c'était la volonté de ses parents qui l'avait sûrement poussé à les frustrer. Dans un sourire charmeur et d'une certaine manière, amusé, il dit alors d'une voix apaisée : Nous sommes donc ressemblant sur ce point : nous aimons contrarier les volontés de ceux qui se pensaient légitime à nous les imposer. Soif d'indépendance et de liberté, ils avaient tous les deux acceptés de rejoindre le camp opposé à ceux qu'on aurait voulu souhaiter les voir rejoindre. Pour la toute première fois, Isara et Raphaël était égaux en quelque chose et cela le fit sourire doucement. J'aime beaucoup les personnes capable d'assumer ce qu'elles souhaitent, peu importe si nous ne sommes pas d'accord. Il avait dit cela avec un ton affectueux, amical et respectueux. Peu importe s'il n'était pas son allié, Raphaël respectait véritablement la jeune femme pour avoir su faire ses choix et d'avoir choisie la voie qui lui semblait la plus juste. Ce n'était pas toujours simple de se tenir face à un colosse et d'accepter malgré tout de lutter contre lui. Raphaël, chevalier Impérial, était un symbole de ce colosse et courageusement, la jolie jeune femme aux couettes brunes ne se débinait pas. Elle tenait bon. Nerveusement, certes, mais elle tenait bon. Eh oui, je suis de corvée de missions dangereuses. Mais après tout, si cela permet de protéger les sujets de l'Empire, le risque n'en vaut-il pas la chandelle ? Comme toute chose, l'Empire pouvait probablement être tenu de nombreuses injustices. Mais Idéalis était-il elle aussi exempt d'injustices commises ?

Probablement pas. Le monde n'était pas véritablement un espace de justice, même si certains s'efforçaient d'en créer une, critiquable ou non soit-elle. S'approchant d'elle pour la resservir et s'asseoir à côté d'elle, le regard amusé, Raphaël venait de surpasser sa réticence à s'éloigner d'elle et en profita pour la regarder, droit dans les yeux, en souriant, charmeur qu'il était. Vous m'avez l'air quelqu'un de modeste et plein d'humilité, Mlle. Davies. Et ça ne manquait pas de charme non plus, pour Raphaël. Affolée en permanence, toujours prête à se faire discrète, probablement plus par sincère modestie plutôt que par obligation professionnelle, la jeune femme semblait manquer d'une nécessaire part d'orgueil. Probablement que ses parents n'avaient pas été tendres avec le vilain petit canard qui avait décidé de rejoindre le camp des terroristes libertaires, plutôt que de l'ordre protecteur. J'imagine que vos parents ont eu du mal à accepter votre choix... Sa voix s'était faite plus enjôleuse qu'auparavant. Probablement sous l'effet des filtres qu'ils s’infligeaient depuis maintenant un quart d'heure, dans ce qui ressemblait de plus en plus à une descente aux enfers alcoolisées. Heureusement pour Raphaël, il savait garder une certaine contenance malgré le traître liquide à bulle. Doucement, la main de Raphaël sembla chercher celle de la jeune femme qu'il observait dans ses moindres détails.

Deux grands saphirs bordés d'un jais de cils épais qui mettaient en valeur des traits fins d'une jeune femme au visage finement dessiné. Et une belle et longue chevelure, coiffée de manière embellir ce joli visage. Pourtant, ils au moins le mérite d'avoir su de faire de vous une très jolie et élégante jeune femme.. Et lui ? Lui plaisait-il ? Raphaël se posait rarement la question de savoir s'il plaisait à quelqu'un. Mais elle avait une pudeur fragile qu'il souhaitait préservé. Et l'alcool, loin de le rendre courageux, avait plutôt tendance à le rendre hésitant, sans pour autant être maladroit. Que faisait-il ainsi, à se rapprocher tant que cela de cette espionne ? Allez savoir. Il était effectivement un dragueur, mais il semblait percevoir quelque chose de plus qui différenciait la jeune femme. Quelque chose justement qui le poussait à la prudence, en s'approchant de celle qui semblait être une jeune femme affolée et qui semblait être très facilement paniquée. Cette attitude avait de quoi le faire craquer et le rendait rassurant, quelque part. Parlez-moi de ces rêves. Sont-ils aussi jolis que ce que je peux lire dans vos yeux, Mlle. Davies ? Ah, félon de charmeur ! Sa voix langoureuse brûlait de passion. Celle qui brûlait au-delà du jeu de dupe qu'il se devait de respecter dans ces salons mondains. Elle n'était pas qu'une simple occupation de soirée. Isara Davies était la personne qui l'intéressait. Une personne dont il voulait en apprendre plus...



Spoiler:
 
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Mar 17 Avr - 17:43
citer
éditer
x
  Mar 17 Avr - 17:43

Recrutez-moi, qu’il te dit. Tu souris légèrement, consciente qu’il s’agit d’une tâche pour laquelle tu ne peux être à la hauteur. Si son père adoptif n’était pas parvenu à le faire, tu doutes que tu seras la bonne personne pour accomplir cet exploit. Cela ne te gêne pas, préférant profiter de la soirée pour en apprendre un peu plus sur lui plutôt que chercher à le recruter activement. De toute façon, ce n’est pas ton rôle et tu sais respecter les choix d’autrui, quelque chose que tu aurais voulu que tes parents fassent pour toi. Ce que souligne Raphaël est donc on ne peut plus vrai, c’est un nouveau point commun que vous pouvez soulever. Ce n’est pas celui que tu aurais cru avoir avec le Chevalier. Dommage que vos destins respectifs vous ont amené dans des directions opposées. Tu ne peux t’empêcher de regretter que le duc d’Aetherling ne soit pas parvenu à convaincre son fils adoptif. Il aurait été un allié fort utile dans la quête de la liberté. Enfin, ça ne peut t’empêcher d’apprécier le jeune homme, au même titre qu’il le souligne. Tu es admirative de ceux qui s’éloignent du lot, de ce qu’on cherche à vous apprendre. « Je suis d’accord, même s’il est dommage que nous soyons pas du même côté. » Tu n’as pas de mal à l’admettre. Sans doute que ta vie aurait été plus simple si tu avais opté pour la sécurité de l’Empire comme tes parents l’ont toujours voulu. Tu aurais ainsi pu profiter pleinement de la protection offerte par l’autorité en place que représentait le Chevalier. Enfin, pour l’instant tu ne te trouves pas non plus de l’autre côté complètement, tu n’es pas encore une menace pour l’Empire et sans doute ne le seras-tu jamais. « C’est à vous de me le dire, je ne risque pas ma vie pour l’Empire. » Pas lors de missions dangereuses, pas jamais. Et la vérité, c’est que tu ne risques pas non plus ta vie pour Idéalis, ta liberté peut-être, mais certainement pas tes jours restants.

Et ce n’était certainement pas une question de modestie que de penser ainsi. Tu as certes tendance à déprécier tes accomplissements ou à trop admirer ceux d’autrui, mais pour tes apports à Idéalis ou les raisons qui t’y ont poussé, tu considères te juger avec justesse. Si bien que tu ne peux que sourire lorsqu’il souligne l’humilité qui semble être la tienne. Peut-être est-ce le cas, peut-être est-ce simplement un manque de confiance en toi. Tu saurais facilement qui pointer du droit s’il est question de trouver des coupables pour cela. Le commentaire du Chevalier au sujet de tes parents t’arrache un rire, sincère, bien que jaune. Autant le dire, ils n’ont jamais pu accepter ton choix de carrière, ils ignorent d’ailleurs que tu poursuis toujours tes idéaux de liberté. « C’est le moins qu’on puisse dire. » Sans doute feraient-ils une crise cardiaque s’ils devaient apprendre la réalité de ta situation à Élyséa. « Mais ce qu’ils ne savent pas ne peut pas leur faire de mal. » Signe de leur ignorance, quelque chose que tu espères garder ainsi. Bien sur, le jeune homme n’aurait aucun intérêt à leur annoncer la chose, mais tu préfères couvrir tes bases.

Tu laisses ta main trouver celle de Raphaël avec une gêne que tu ne peux cacher complètement. Au moins, l’alcool aide en ce sens et tu parviens donc à garder contenance au compliment qu’il te fait. Tu ne peux pourtant t’empêcher de sourire un peu plus. L’envie de rire est aussi présente, peut-être parce que ça te semble si peu crédible au fond. « Si un jour vous devez les rencontrer, j’espère que vous commencerez avec ça plutôt que parler de mes loyautés. » Petite plaisanterie qui n’en est pas vraiment une. Les chances que le Chevalier Aetherling se trouve un jour devant tes parents étant presque nulles, tu n’as pas à t’en faire plus que ça. Peut-être est-ce pour cela que tu ne te braques pas lorsqu’il te demande de lui parler de tes rêves. Le charme dont il fait preuve aide aussi sans aucun doute. « Jolis, je ne sais pas. Je rêve de liberté, de grandeur, d’épanouissement. » Des grands mots qui ne veulent sans doute pas dire grand chose au fond, mais qui sont tout de même au coeur de ce que tu recherches dans la vie. Surtout la liberté et l’épanouissement que ce soit pour toi-même ou pour le mouvement envers lequel tu es loyale. Enfin, pour ce que ça vaut, il n’y a surement que le dernier que tu auras atteindre un jour ou l’autre. Consciente de ce fait, tu préfères t’en tenir à tes idéaux, ce monde que tu voudrais voir naitre. « Ce ne sont que d’humbles objectifs, je serais bien plus curieuse d’en apprendre sur vos rêves. » Après tout, les siens peuvent avoir une réelle influence sur le monde, bien plus que tous les idéaux que tu pourrais avoir. « Les votre, pas ceux des grands que vous représentez. » Bien qu’un peu plus d’information sur l’Empire serait la bienvenue, tu es bien plus curieuse d’en apprendre davantage sur lui. Au final, c’est bien plus que ta curiosité qu’il a capté ce soir et pas uniquement en raison de son rang.
PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
  Ven 20 Avr - 18:45
citer
éditer
x
  Ven 20 Avr - 18:45

Hot evening
Raphaël A. Ætherling
Le temps n'arrête pas les pensées
Mais n'est-ce pas parce que nous sommes dans des camps opposés que ce moment est si particulier ? Une murmure sensuelle porté dans un souffle à la fois court et certain. La main, toujours présente sur celle de la jeune femme, sans être rejetée, avait été la première étape d'un rapprochement à la fois peu assuré, mais aventureux. Leurs deux regards étaient plus proche que jamais.
Les grands yeux verts de Raphaël étaient d'une limpidité très claire. Elle était aussi belle qu'elle refusait de croire sa démarche vraie. Maintenant qu'il avait pu caresser la main, elle se révélait avoir la peau aussi douce qu'elle en avait l'air. Elle avait une peau un peu froide au touché, mais le contraste entre elle et lui ne lui déplaisait pas. Peut-être même était-ce encore mieux, au regard de leur deux allégeances contraires. Elle serait la froide liberté et lui, la douce chaleur de la sécurité et de l'ordre. En tout cas, si mon rôle m'assure de si belles rencontres et surtout, de m'assurer qu'elles se portent bien à l'avenir, je pense que oui, l'enjeu en vaut la chandelle.
Même si rien ne se passait ce soir, n'était-il pas heureux pour lui de pouvoir simplement se souvenir des deux couettes brunes ? De ce beau et gêné sourire ? De cette main un peu froide ? Et de se dire, que où qu'elle se portait, il  empêcherait que cette beauté se fane ? La réponse était bien évidemment positive. Pour rien au monde, Raphaël ne regretterait cette rencontre et à l'avenir, son camp.
Et remontant sa main jusqu'au visage de la belle pour la caresser doucement, il dit alors : Comme vous le dites, ce qu'ils ignorent ne leur fait point de mal. Mais je ne suis pas contre leur rappeler à quel point vous êtes une jolie jeune femme, Mlle. Davies. Foi de chevalier impérial ? Très probablement. Mais enfin elle lui livrait les songes dont son cœur était le réceptacle. Et vu l'attitude de la jeune femme, les mots qu'elle prononçât ne firent que sens. Ses doigts descendirent sur les épaules de la belle espionne d'Idéalis pour se faire les muses du dos de celle-ci. Des rêves de liberté, d'épanouissement. De grandeur. Ces rêves vous vont bien. Prostrée dans les attentes à jamais et volontairement déçues de ses parents, elle n'était pas totalement à l'aise avec elle-même. Elle n'avait pas le courage ou la force d'être totalement elle-même ; du moins en avait-il cette sensation. Se lovant un peu contre elle, il alla lui murmurer à l'oreille ces quelques soupirs de volupté : Laissez-moi vous libérer un peu, alors.

Allant dans le dos de la jeune femme, ses mains expertes se mirent à sonder les tensions de celle-ci pour commencer à allier son geste à la parole dans la réponse qu'il s'apprêtait à lui donner. Mes rêves ? Eh bien... Il soupira doucement, en appliquant un peu plus de pressions sur les épaules de la jeune femme pour rajouter : Si je peux apporter quoi que ce soit à quelqu'un, je serais satisfait. Marquer, protéger quelqu'un. Juste s'assurer que des sourires puissent demeurer, alors il se satisferait de ces sourires, qu'il soit ou non reconnu. Le bonheur et la sécurité des autres est mon idéal. Et sur ces mots, il laissa un baiser dans le cou de la jeune femme, lui montrant l'affection et le désir qu'elle savait exalter en lui.
Note - N/A

© Made by Ashling pour Aurora Millenarius




Spoiler:
 
PP
PA
messages

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis

Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 553
points d'aurore : 422
Messages : 378
Rang de prestige : B
Âge : 23 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : indéterminée
Métier : assistante parlementaire
Avatar : tohsaka rin (fate)
  Lun 30 Avr - 23:16
citer
éditer
x
  Lun 30 Avr - 23:16

Le murmure du Chevalier, doublé cette soudaine proximité, t’arrache un petit frisson. Contrairement à Raphaël, ce genre de rapprochement t’est que peu familier. Tu considères tout de même qu’il doit avoir raison. Que votre opposition dans vos choix rend le moment particulier. « Peut-être bien. » Que tu souffles à ton tour, enivrée par la contiguïté. Tout de cette situation te parait étrange, irréel au fond. Peut-être parce que tu ne considères pas être digne de l’intérêt d’un homme de sa prestance, peut-être est-ce seulement trop étrange pour que tu y croies complètement. Il est charmeur où tu es timide. Ce n’est pourtant pas dans tes habitudes de l’être, réservée oui, toujours dans la retenue, mais timide comme tu l’es à présent ? Pas vraiment. Tu te laisses porter par sa chaleur, par les mots doux qu’il souffle. Comme si ta rencontre avec lui pouvait vraiment valoir les dangers qu’ils devaient affronter. Tu ne peux qu’en douter, mais tu ne t’y opposes pas pour autant, comment le pourrais-tu de toute façon ? « C’est visiblement un autre point commun de nos rôles respectifs. » Bien sur, tu es vraiment là pour faire des rencontres, de tisser des liens et un réseau sur lequel tu pourrais compter. Le Chevalier en fera-t-il parti ? Peut-être, mais sans doute pas au sens que tes supérieurs le voudraient.

Toujours entrainée dans un rythme qui n’est pas le tien, tu sens son corps réagir au doux toucher de Raphaël. Il t’arrache même un sourire par sa réponse. Tu te vois difficilement le ramener devant tes parents, mais si un jour l’opportunité se montre, tu ne manquerais pas de le faire. À défaut de pouvoir les rendre fiers - chose que tu considères impossible à présent - tu pourras au moins les surprendre. « Vous savez que ce sera une tâche d’autant plus ardue. » Tu n’irais pas jusqu’à affirmer qu’elle serait aussi complexe que ce dont il a l’habitude, mais Chevalier ou non, tes parents ne sont que très peu ouverts te concernant. La faute de tes rêves, de tes ambitions pour ta nation et le monde. Tes rêves qu’ils renient et rejettent autant qu’ils le peuvent.

Dire que tu es surprise par la réaction de Raphaël serait un euphémisme. Doux, compréhensif là où on aurait pu rire de ta naïveté. Tu n’irais pas à affirmer que tes rêves te vont bien, pas du tout même, mais c’est au fond la proposition de libération qui te touche plus. Ses gestes te tirant toujours de légers frissons, ceux de quelqu’un qui n’a pas l’habitude d’une telle attention. Plus que parvenir à te détendre, tu t’efforces de te concentrer sur sa réponse, qui, elle, n’est pas si surprenante. Ça lui va bien, comme un écho à la chaleur qu’il peut dégager. Le bonheur et la sécurité. C’est beau. En revanche, ce qui capte ton attention entière, c’est plutôt la sensation des lèvres dans ton cou. Un frisson te traverse contre ton gré. « Je… » Tu bloques, tout simplement. Ce n’est pas une attention que tu as l’habitude d’avoir et tu ne sais pas comment réagir. « Vous m’excuserez… » Tu te dégages de cette proximité enivrante. À te laisser bercée par un rythme qui n’est pas le tien, tu risques de t’y perdre. Un nouveau sourire gêné étire tes lèvres. La chaleur irradie ton corps alors que tu te tournes vers lui. « Je me considère chanceuse de vous avoir rencontrer, mais… » Rencontre qui ne te quitterait pas de sitôt. « Je ne peux pas. » Pas te laisser aller, pas te perdre dans cette douce chaleur.  
PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 690
points d'aurore : 483
Messages : 424
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
  Mar 1 Mai - 2:09
citer
éditer
x
  Mar 1 Mai - 2:09

Hot evening
Raphaël A. Ætherling
Le temps n'arrête pas les pensées
Il y a des fois, il faut savoir s'avouer vaincu. Elle ne pouvait pas... Dans un soupir, Raphaël la regarde se relever avant de la rejoindre et de s'approcher doucement de la jeune femme. Peut-être que oui, peut-être que non. En vérité, je ne sais pas. Il lui sourit doucement en attrapant les mains de la jeune femme, celle-la même qu'il avait embrasser chastement.

Oui, il était probable que son cœur, confus, n'était pas prêt. Mais cela lui allait. Raphaël n'était pas du tout pressé. Il respectait la volonté de la jeune femme. Laissez-moi vous dire au revoir convenablement, dans tous les cas, Mlle Davies. Parce que moi... Il s'approcha d'elle une dernière fois et il embrassa soudainement la jeune femme en profitant de sa proximité pour lui laisser une dernière attention. S'éloignant doucement, Raphaël sourit doucement, charmeur, avant de préciser : Moi je peux. Et il s'était permis aussi, dans un sens. J'espère ne pas vous laisser trop mauvaise impression. Il sourit en faisant une révérence. Tenez, ma carte de visite. Je vais devoir vous laisser, moi aussi. Mais si vous voulez me retrouver, ou si avez besoin de moi un jour, appelez-moi. Il lui sourit doucement en s'étirant quelque peu et remettant ses vêtements en ordre. Car après tout, moi aussi, j'ai été chanceux de vous rencontrer. Il lui fit un clin d'oeil avant de s'avancer et sans se retourner, le jeune homme fit un léger signe de main pour la saluer avant de partir, détendu.

Dommage, il aurait préféré que la soirée soit plus longue. Sa quête de découverte de la jeune femme s'arrêtait pour le moment, mais son cœur restait toujours curieux d'en savoir plus sur celle qu'il quittait ce soir... Regardant son téléphone, il sourit doucement avant de trinquer avec d'autres invités. La soirée s'annoncerait moins passionnante désormais...
Note - N/A

© Made by Ashling pour Aurora Millenarius




Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
the story of tonight (+) ft. raphaël
 Sujets similaires
-
» Maple story
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» Love et Story
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Maple Story ^^
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum