AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
07/07/18
Découvrez la Gazette n°7 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 Ce que je voulais oublier...

PP
PA
messages
Belle avec des épines
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 152
points d'aurore : 17
Messages : 129
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Indécise
Métier : Top-Ranger
Avatar : Tifa Lockhart (Final Fantasy)
Chevaleresse d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Belle avec des épines
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 152
points d'aurore : 17
Messages : 129
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Indécise
Métier : Top-Ranger
Avatar : Tifa Lockhart (Final Fantasy)
Chevaleresse d'Honneur
Belle avec des épines
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 152
points d'aurore : 17
Messages : 129
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Indécise
Métier : Top-Ranger
Avatar : Tifa Lockhart (Final Fantasy)
Chevaleresse d'Honneur
Belle avec des épines
Équipe Pokémon :



Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 152
points d'aurore : 17
Messages : 129
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Indécise
Métier : Top-Ranger
Avatar : Tifa Lockhart (Final Fantasy)
Chevaleresse d'Honneur
  Mer 4 Avr - 23:27
citer
éditer
x
  Mer 4 Avr - 23:27


En voyant la date d’aujourd’hui, un énorme poids s’est écrasé sur mes épaules. Aujourd’hui marquait la première année de ce que j’appelais ‘’la tragédie de Gwerdon’’. Un an que je n’arrivais pas à me débarrasser de cette culpabilité à laquelle je m’étais, malheureusement, habituée. Cet accident était la première fois que je mon incapacité à agir avait causé du tort à quelqu’un et je ne pouvais toujours pas me pardonner. Toujours allongée au milieu de mes couvertures, je mis mes mains sur mon visage comme si j’avais honte d’afficher un tel visage au soleil. Isis était près de moi pour essayer de me réconforter et ce que l’on racontait sur les Togetics était vrai, car simplement avec elle à mes côtés je me sentais plus calme. Malheureusement, ce calme avait aussi fait remonter des larmes que je refoulais depuis trop longtemps et je fus surprise de sentir les trainées de larmes sur mes joues comme si j’avais oublié que cela m’était possible. Me voilà maintenant, la Prodige, la plus jeune Top-Ranger aux capacités extraordinaires en train de sangloter comme une petite fille dans son lit.

« Si seulement je l’avais empêché de partir si vite, il serait encore parmi nous aujourd’hui. Tu sais, Isis, il aurait eu 28 ans cette année et il aurait pu célébrer cela avec sa famille, mais à la place, il n’y a qu’une douleur que je ressens. »

Je ne pouvais pas comparer ma douleur avec celle de ses proches, mais seulement l’imaginer ne me rendait que plus triste. Au moins, je pouvais me confier à Isis qui se tenait maintenant sur le côté de ma tête en me caressant les cheveux pour essayer de me réconforter. Maintenant que les premières paroles avaient coulées, j’avais l’impression que les autres allaient se déverser comme un torrent qui avait été endigué trop longtemps.  

« Je me sens tellement mal, je me sens comme si j’aurais pu faire quelque chose, même si tout le monde me dit contraire cette pensée n’arrête pas de me hanter et cela m’effraie.  Pourquoi est-ce que j’ai tout ce talent si je ne peux même pas sauver une personne? Est-ce que je suis même digne de ma nouvelle position? »

Depuis l’accident, j’ai tout fait pour penser le moins possible aux évènements en me plongeant complètement dans le travail pour m’occuper l’esprit, mais malheureusement, les souvenirs finissent toujours par nous rattraper et vivre comme si rien ne s’était passé m’était impossible. Malheureusement, il fallait bien que j’avance malgré tout et, pour le bien des autres et moi-même, j’ai commencé à sourire faussement en me créant de fausses joies pour ne pas devenir folle. Jusqu’à aujourd’hui, cette stratégie avait fonctionné, mais l’importance de cette journée avait réveillé mes remords enfouis. J’ai continué de déblatérer sous l’attention de ma Togétic qui était restée pour partager la joie qu’elle avait.

« Il faut que je fasse quelque chose pour me faire pardonner. Il est temps que je me remette à avancer. »

Je me suis habillée comme d’habitude avec un ajout de lunettes de soleil pour masquer mes yeux rougis de larmes aux indiscrets avant de sortir de la maison. Dans le train me menant à Port-Tempête, je ne pouvais m’empêcher de serrer mon Pokémon contre moi tant j’étais nerveuse. À chaque fois que j’étais retournée dans la forêt j’étais avec d’autres personnes qui me soutenait émotionnellement, mais aujourd’hui j’étais seule pour affronter ce fantôme du passé seule avec Isis. Arrivée en ville, je trouvais un fleuriste pour acheter un bouquet de fleur. Le fleuriste voulait savoir pour quel évènement je voulais ce bouquet pour pouvoir trouver une bonne composition florale et je lui dis tout simplement :

« C’est pour commémorer un ami disparu. »

C’est ainsi que je sortais de chez le fleuriste avec un bouquet de fleurs blanches tout simple dans les mains pour prendre la direction de la forêt. Quand j’arrivais à l’orée, je ne pus me résoudre à avancer plus loin pendant quelques secondes. Puis, d’un pas résolu, je décidais d’en finir et entrai dans le lieu que j’avais visité lors de mes cauchemars.

« J’arrive cher ami. »

Après un an, la forêt s’était bien remise de l’incendie, mais mes pas me menaient d’instinct vers ma destination. En arrivant au pied d’un chêne millénaire, je savais que j’étais arrivée et l’émotion fit de nouveau couler des larmes sur mes joues. Pendant de longues minutes, je restais à l’ombre du chêne à genoux pour pleurer pour la première fois mon collègue disparu en ignorant l’engourdissement des mes jambe à force de rester dans cette position. Quand mes larmes se sont taries, je me sentais vidée, mais étrangement sereine avec moi-même. Comme si, après tout ce temps, toute cette culpabilité que j’avais accumulée au fil des jours avait fini par s’écouler dans mes pleurs. Pour la première fois depuis un an, je me sentais vraiment bien et en paix avec moi-même. Venir ici aujourd’hui était vraiment une bonne idée, car sinon, j’aurais sûrement continué ces crises de larmes comme celle de ce matin. En posant le bouquet entre les racines de l’arbre j’adressais une promise à l’âme de mon défunt collègue :

« Elan, je te promets de faire tout ce qui ai en mon pouvoir pour protéger tout le monde et si je ne le peux pas. Je ferais en sorte de rendre l’impossible possible. Que Reshiram me maudisse si je venais à faillir à ma promesse. »

C’est alors que le vent se mit à souffler, comme si on voulait me donner un signe que mes paroles avaient été entendues. Pendant un moment, j’avais complètement oublié mes problèmes pour pouvoir profiter du sentiment de paix qui m’envahissait avant de replonger dans les soucis du quotidien.

« Je reviendrais Elan, je te le promets. »

Sur le chemin du retour, je me suis dit que s’il était possible pour moi d’être aussi honnête avec les gens qui m’entourait, la vie serait tellement plus simple. En regardant le soleil couchant par la fenêtre du train, je me suis dit que si je pouvais au moins me permettre de changer je pourrais commencer par me sauver moi-même, mais comment faire?
 
Ce que je voulais oublier...
 Sujets similaires
-
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
» Faut il tourner la page et oublier ???
» j'voulais pas t'faire tomber ... [Libre]
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum