Partagez | 
 

 Justice △ Aegis

Modérateur // Coordinateur de rang C
avatar


Âge : 20

Région d'origine : Albion

Messages : 28

Expérience : 290

Expérience dépensée : 20

Groupe social : Artistes

  Dim 30 Oct - 16:48

Wow. Autant que ça ? Je m'attendais à une autre ville de coincés, moi, avec une majorité d'étudiants toujours rentrés pour vingt heure, sans jamais plus violent qu'un Wagner dans les oreilles. J'ai joué parce que je devais bien manger, ou surtout parce que j'en avais envie, mais j'ai attiré bien plus de curieux que prévu. Je dois avouer que c'est pas l'image de l'université que je me faisais : les mecs sortent beaucoup, finissent souvent torchés et sont assez ouverts aux différents styles de musique. C'est.. Ouais. C'est troublant. Mais je vais pas me plaindre ! J'ai bien gagné, aujourd'hui, j'ai même pu discuter avec quelques gars cool dans le lot. Et c'est pas tout ! Le top du top, c'est qu'il y a une bassiste qui est venue jouer en duo avec moi pendant une bonne heure, il en faut pas plus pour me rendre heureux.

En gros, j'ai bien mérité une tournée des cocktails. Je me disais avec tout l'espoir d'Albion que je pourrais trouver un bar rock, comme ça se fait à Unys, mais je connais trop peu la ville pour me repérer, ça sera pour la prochaine fois. En même temps, avec Grunge qui quitte plus mon étui et la fatigue qui, malgré tout, commence à se faire ressentir, je suis pas du tout motivé pour faire des allez-retours et prospecter tous les établissements. Nah, changement de programme. Je vais juste choisir un bar au pif et aller prendre un verre pour me poser la tête, ça me laissera du temps pour écrire un peu ce soir. Celui-la, par exemple ? Il a pas l'air trop bondé, les gars assis au comptoir sont pas trop affreux.. Ouep. Ça devrait bien se passer.

J'entre tranquillement, ma gratte et mon Oisancien sur le dos, et je vais directement m'installer sous le nez du barman. Je dépose tout mon matos contre le bois et scrute la carte avec un air éteint. Ils ont pas mal de trucs classiques, mais ça tombe plutôt bien car, tout aventurier que je sois en général, je me sens pas de tenter de nouvelles choses pour ce soir. Le serveur, un grand gaillard avec une barbe de trois jours mal taillée, s'approche un peu plus pour me gratifier d'une voix plus suave encore que celle d'un chanteur de black metal.

Ça sera quoi ?

Un Alola-Coco, ça ira bien.

OK.

Je fouille dans mon sac pour attraper une carte de la ville. Si je suis là, il doit bien y avoir des trucs intéressants à visiter.. ? M'ouais, à part l'université. J'ai changé ma vision des choses, mais faut pas pousser le bouchon trop loin : j'ai jamais été un grand fan des cours magistraux, ni même des cours en général, donc autant dire que l'ambiance ne me correspond pas. Après, c'est pas non plus comme si je tenais la connaissance en horreur. Il m'arrive de lire, assez fréquemment même, bien que mes sujets tournent souvent autour des comédies et tragédies, de la musique ou des points de culture générale. Rien d'anormal là-dedans, je ne vais pas creuser trop profond pour des domaines qui ne m'intéressent pas. Je suis pas un Taupiqueur.

Voilà.

Merci.

Je glisse ma monnaie le long du bois. Le type souffle des narines sans la moindre gêne, l'air peut-être un peu contrarié, sûrement parce que je n'ai pas ajouté son pourboire dans la somme. Eh, c'est déjà assez compliqué de manger comme ça, je vais pas lui refiler mes pokédollars parce qu'il a fait son job, si ? Je fais mine de n'avoir rien entendu. Je porte le cocktail à mes lèvres, focalisé sur ma carte : où est-ce que je vais aller ? Je pourrais bien rester un bout de temps dans les environs, ça paie bien, mais faut pas non plus que je m'enracine. A voir.

Je balaye la salle du regard. Eh ben, y'a pas grand monde ! L'endroit doit pas avoir bonne réputation, mais dans la mesure où les prix sont abordables et que la boisson est pas mauvaise, je m'en fou un peu. Par contre, il y a autre chose qui pique mon intérêt dans le fond : un groupe de jeunes assez suspect, tous rassemblés autour d'un garçon assez chétif, avec un Chlorobule dans les bras. J'ai pas l'impression qu'il s'amuse, il d-.. Ah ! Ils se lèvent. Un des types, pas l'air plus engageant que les autres, a passé son bras autour des épaules de sa victime pour l'emmener au-dehors. C'est ça, le bizutage universitaire ? Je croyais que c'était un mythe, un peu comme les pokémons légendaires ou les tartines qui tombent toujours du côté beurré. Si j'en crois les racontars, le gars va sûrement passer un mauvais quart d'heure. Et son compagnon aussi.

Enfin. C'est ce qu'ils croient.

Je me lève, récupérant tout mon matériel par la même occasion. Je commence à suivre de loin le groupe, juste pour m'assurer que je ne me suis pas trompé sur eux. Ça serait dommage que je leur pète la figure sans raisons, hein ? Vraiment dommage. Mais ouais ! Je suis pas là pour m'attirer les problèmes, juste pour gérer les cas qui me semblent désespérés. Du peu que je vois, je suis pas dans l'erreur : les gars s'amusent à taquiner le pokémon du pauvre, avec des gestes brusques, avec des claquements de mains et tout l'arsenal de la brute clichée. Je remarque d'ailleurs qu'un d'eux se trimbale un appareil photo autour du cou, ça a un lien ?

Ils sortent de la ville du côté de la route 204. Eh, pas étonnant, du peu que j'en sais, c'est le meilleur endroit pour trouver un squat et ne pas être dérangé. Dans quoi est-ce que je m'embarque ? Il commence vraiment à faire vraiment sombre, j'ai sommeil et j'ai un verre concentré d'Alola-Coco dans le sang, mais je me permet quand même de prendre des abrutis en filature. Maintenant que j'y pense, c'est peut-être pas la meilleure idée de la semaine, mais.. Tant pis ! On va faire comme ça. Heureusement que Grunge a compris ce que je faisais, lui qui piaille à longueur de journée, il n'a pas émis un son depuis que j'ai commencé à les suivre. Il aurait commencé à réfléchir ? Nah. Il doit juste être fatigué, lui aussi.

Je prend une petite distance et passe de l'autre côté de la route, jusqu'à retrouver les arbres pour essayer de dissimuler un peu plus ma présence. Sauf que ça se passe pas comme ça : je sursaute littéralement alors que je tombe nez à nez avec une forme inconnue, juste à côté de moi. Je me frotte les yeux, le cœur encore battant, jusqu'à découvrir que c'est une jeune femme que je viens de rencontrer. Tout est normal ! Et ce n'est pas comme si elle n'avait l'air aussi suspecte que moi. Est-ce que, par hasard.. ?

Hey. Tu traques l'espèce de groupe louche, toi aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Animateur // Dresseur de rang C
avatar


Région d'origine : Unys/Albion

Messages : 39

Expérience : 310

Expérience dépensée : 20

Groupe social : Roturier/Aristocratie [Sang royal]

  Dim 30 Oct - 21:16

Justice
Aegis Thelema & Bell Myers
- Cette ville n'a pas changer, depuis la dernière fois !

Il faut dire que je commençais à être habituée, à cette ville. En dehors de la capitale où j'avais mon petit appartement, Athenaeum était la ville que je fréquentais le plus, à cause du boulot. Et puis l'air de rien, c'était une ville extrêmement intéressante, pour peu que l'on sache où fouiller. Enfin, j'avais beau parler, je me doutais que la cité pouvait me réserver encore bien des surprises, mais pour le moment, je voulais juste décompresser. J'allais avoir beaucoup de boulot prochainement, étant donné qu'avec Hadès, j'avais une autre bouche à nourrir. Tss, je ne pensais pas que vivre de mes propres ailes coûtait aussi cher. Dieu merci ma paie n'était pas trop mal, ce qui me permettait de vivre correctement. Mais bon, je ne comptais pas faire ça toute ma vie, j'avais bien d'autres projets en tête.

Il faisait assez bon, ce soir dans les rues de la cité du savoir et comme à l'habitude, il y avait quantité d'étudiants qui comme moi, se baladaient en dehors dans le but de relâcher la pression. Même si bon, il fallait se douter que ça n'était sans doute pas pour les mêmes raisons que moi. Vraiment, j'avais besoin d'un break, juste un soir. Oui, me laisser aller serait une bonne chose, pour une fois et je comptais bien en profiter pour m'amuser à fond ! Enfin, c'est ce que je pensais, mais malheureusement les ennuis tombèrent assez vites.

En effet, je vis un groupe entourant un pauvre étudiant, avec l'air faussement amical et qui l'amenait à l'extérieur de la ville, vers la Route 204. Bizutage d'étudiants, sans doute. Ce qui me dérangeait le plus dans cette histoire, c'est que même le Pokémon de la pauvre victime, un Chrlorobule semblait être pas mal au centre de l'attention des brutes. Ils ne voulaient quand même pas le voler, tout de même ? Regard à droite, regard à gaucher... aucun policier en vue. Évidemment.

- Putain... J'vais jamais retenir la leçon.

Et me voilà en train de les filer, à une distance assez raisonnable pour qu'avec la pénombre qui tombait sur la ville, je passais inaperçue. J'aurais pu foncer tête baissée mais il était hors de question de m'attirer des ennuis avec les autorités. Si je voulais jouer aux justicières, il faudrait que j'agisse avec plus de finesses qu'à l'époque de l'école, quand j'étais encore déléguée. 'Tain, que c'est compliqué... En plus j'étais même pas sûre de moi... et si quelque chose se passait mal ? J'avais la boule au ventre rien qu'à l'idée d'y penser mais je fis de mon mieux afin de retrouver mon calme. Ça n'avait pas l'air d'être des gangsters, tout au plus des petits cons qui voulaient s'amuser de manière assez discutable.

- Jusqu'où ils vont aller comme ça... Je sais ! Hadès, j'ai besoin de toi.

Convoquant ainsi mon nouveau compagnon, le petit Pokémon Spectre qui était à l'origine un Tutafeh, je lui fis rapidement part de ma demande : utiliser sa discrétion afin de se rapprocher des malfrats et en savoir un peu plus sur eux. Pendant ce temps, j'avais repéré quelqu'un, à la lisière des bois. Une personne qui semblait aussi filer le groupe. Hum... c'est après quelques secondes d'hésitation que je m'avançai dans sa direction, le plus discrètement possible. Ce dernier, en me voyant sursauta avant de se reprendre. Bordel, quel con ! Heureusement que le groupe était assez éloigné pour ne pas l'entendre. Pfiou.

- Ouais, on peut dire ça. Mais évite de sursauter, tu vas nous faire repérer...

Je me contentai de chuchoter, afin d'être sûre qu'il n'y aurait aucune oreille indiscrète. Le gars que j'avais en face de moi avait l'air d'être un mariole, un type envers qui je ne pouvais avoir qu'une confiance toute relative. Enfin, je ne devais pas juger les gens par leur physique, en plus, il avait un Arkéapti qui le suivant. Tiens, un originaire d'Unys, tout comme moi ? Possible, mais ce n'était pas le plus important, pour l'instant. Tout en scrutant les arbres, à la recherche d'Hadès, je repris la parole.

- J'ai envoyé mon Tutafeh regarder ce qu'ils font. Il ne devrait plus tarder.
D'ailleurs, je voyais ce dernier arriver assez vite. À première vue, il était seul, tant mieux. Tandis qu'il arrivait vers nous, je me retournai vers l'inconnu aux cheveux blonds avant de recommencer à parler, toujours à voix basse. Ce serait bête de se faire cramer à ce stade.

- T'as déjà un plan ou on y réfléchit à deux ? Au fait, appelle-moi Aegis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur // Coordinateur de rang C
avatar


Âge : 20

Région d'origine : Albion

Messages : 28

Expérience : 290

Expérience dépensée : 20

Groupe social : Artistes

  Dim 6 Nov - 12:59

Évite de sursauter, évite de sursauter.. C'est un robot, cette fille ? M'enfin, ouais, ça serait dommage qu'ils nous remarquent avant d'arriver à leur repère, je me suis pas tapé tout ce chemin pour me planter en cours de route. Et j'avais raison, au passage ! Elle est bien sur les traces de ces abrutis, tout comme moi, et elle a même envoyé son pokémon jeter un coup d’œil avant de continuer plus loin. Bonne initiative, je suppose ? Moi je n'aurai pas pu, Grunge et Mosh sont pas les créatures les plus silencieuses d'Albion, c'est même tout l'inverse. On va laisser leur rôle aux experts en la matière.

T'as déjà un plan ou on y réfléchit à deux ? Au fait, appelle-moi Aegis.

Je fronce les sourcils.

Moi c'est Bell. J'avais pas particulièrement de plan, je pensais même improviser.

Si on ne compte pas la victime, ils ne sont que trois. C'est rien ! Après, il y a des chances que des amis à eux les rejoignent une fois arrivés à destination, et j'ai beau me débrouiller en combat, je risque pas de gérer à un contre dix. Et puis, ma camarade ? Elle a pas le look qui va avec, mais si elle a suivi ces gars jusqu'ici, c'est qu'elle en a au moins dans le ventre. Je vais partir du principe qu'elle sera utile si on se retrouve nez-à-nez avec ces types, et puis si ça fonctionne pas, je n'aurai qu'à m'en prendre à ma confiance mal placée.

Mais oui, je suppose qu'on peut y réfléchir à deux.

Bah. Maintenant que je me colle cette inconnue et que son spectre est parti vadrouiller à la recherche d'informations, je n'ai plus trop le choix. On a un peu de temps pour penser à un plan d'attaque, ou au moins à une approche un peu plus subtile que ce que j'avais prévu au début. Déjà, les bases ? On serait plus avancés si on connaissait leur nombre total et la nature de leurs pokémons, mais comme notre petit espion fantomatique n'est pas encore revenu pour nous faire parvenir ces variables, il va falloir faire sans. Pareil, où est-ce qu'ils se retrouvent ? J'ai pas mal d'expérience avec les embuscades dans les endroits clos, mais je risque pas de m'en sortir si je n'ai aucune idée de là où ils vont. C'est un peu le noir complet.

Il y a l'option éloquence, aussi.

C'est que des étudiants, un peu d'intimidation devrait suffire. C'est pas compliqué.

Je la dévisage.

Et puis, tu es bien fringuée. T'as des parents haut placés ? Tu pourrais te servir de ça, ils doivent être du genre à paniquer dès qu'une ou deux responsabilités commencent à peser sur leurs épaules, donc avec un peu de pression supplémentaire, je pense pas qu'ils se donneront des airs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Animateur // Dresseur de rang C
avatar


Région d'origine : Unys/Albion

Messages : 39

Expérience : 310

Expérience dépensée : 20

Groupe social : Roturier/Aristocratie [Sang royal]

  Dim 6 Nov - 22:58

Justice
Aegis Thelema & Bell Myers
Bell donc ? Je notais ça dans un coin de mon esprit, car après tout, connaître le nom de son interlocuteur était une simple marque de respect que j'estimais essentielle depuis que j'étais toute petite. Par contre, le fait qu'il n'avait pas un seul plan en tête était un peu dérangeant, je devais l'admettre : je n'étais pas du genre à savoir monter de grandes stratégies complexes et ça avait l'air d'être son cas aussi. Tant pis, il faudra sans doute improviser, du coup. Au moins, ça avait le mérite d'être simple.

Un silence pesant tomba alors sur notre duo, tandis que nous attentions le retour d'Hadès. De mon côté, je réfléchissais à comment neutraliser ces racailles sans risquer de faire du mal aux victimes. Tch, compliqué tout ça, vraiment. Après quelques minutes, c'est finalement Bell qui décida de briser le silence en faisant une proposition qui me fit légèrement sourire, sur le coup. S'il savait à quel point il pouvait être proche de la vérité...

- Malheureusement ce n'est pas vraiment le cas. C'est juste un cadeau.

Ce qui était vrai, puisqu'il s'agissait du cadeau d'anniversaire de mon père, que j'avais reçu un an avant de partir vers Albion. Néanmoins, je mentais sur le fait que je n'étais pas haute placée dans la hiérarchie de la région... en théorie du moins. À l'heure actuelle, mon nom ne valait pas grand-chose, sinon une relique du passé passablement gênante. C'est à ce moment que mon compère refit son apparition, semblant satisfait. Tant mieux ! De ce que je comprenais, il n'y avait personne d'autre aux alentours, tant mieux. Il serait plus facile d'agir de cette façon !

- Hum... je pense qu'on peut essayer de leur foutre la frousse avec nos Pokémons. Hadès est parfaitement adapté à ça, pour les prendre par surprise. Je pense qu'avec ton Arkéapti en plus, c'est jouable... Bon, on va faire comme ça, du coup !

Oui, c'était la meilleure option, il fallait juste savoir comment s'y prendre, mais je faisais confiance à Bell comme ça. Et puis au pire, s'il fallait les molester un peu, je le ferais, mais simplement le minimum, sinon j'irais contre à mes principes. C'était une situation délicate.


- J'y vais, quand tu entends un cri, fonce !

Puis, je disparu entre les branches, afin de me diriger directement vers la scène du « crime ». Pendant un instant fugace, je me revoyais toute petite, en extase devant les séries policières. Et dire qu'aujourd'hui j'étais l'actrice principale... officieusement, du moins. M'approcher avait été plus difficile que prévu, étant donné que contrairement à mon Pokémon, j'avais bien une présence physique. Tch, vraiment une galère, cette histoire. En arrivant à destination, je faisais signe à Tutafeh d'attendre un instant, avant de passer à l'action. Je voulais savoir ce qu'ils faisaient exactement.

Un bizutage en bonne et due forme. Tss, vraiment... pourquoi les étudiants étaient des personnes si immatures ? Je n'en avais pas la moindre idée et ce fait m'agaçait fortement, bon sang. Il fallait que je me calme. Faisant signe à Tutafeh d'agir, je laissais désormais le spectre faire son office, il ne fallait surtout pas que Bell me lâche, autrement, je serais dans de beaux draps.

- Ombre Nocturne, puis Étonnement...

L'ordre avait été donné dans un chuchotement, tandis que priais pour que ça fonctionne. La première attaque permettrait dans les faits d'inquiéter légèrement les étudiants pendant qu'Étonnement allait me permettre de les surprendre et de les faire crier, afin que Bell puisse intervenir. Oui, c'était parfait ! S'il agissait conformément à mes instructions. C'est donc avec une pointe d'appréhension que j'entendis le petit comité composé de quatre personnes et d'un Pokémon sursauter et crier de surprise, devant les événements étranges qui se passaient autour d'eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur // Coordinateur de rang C
avatar


Âge : 20

Région d'origine : Albion

Messages : 28

Expérience : 290

Expérience dépensée : 20

Groupe social : Artistes

  Jeu 10 Nov - 22:07

Bon, bah, elle s'est décidée. Pourquoi pas ? J'ai pas tellement mieux à proposer, et son plan ressemble pas mal à celui que j'ai énoncé : en gros, on a juste à effrayer les types pour voir leur réaction, et puis si ça se passe pas aussi bien, je n'aurai qu'à m'occuper d'eux plus personnellement. M'enfin, c'est pas comme si j'avais l'occasion de la contredire : elle n'a même pas lâché ses idées qu'elle a déjà filé dans la forêt pour aller rejoindre son spectre. Elle perd pas de temps, celle-la. Par contre, ouais.. Elle compte vraiment inclure Grunge dans le plan ? Genre, sérieusement ? Elle connait pas le bougre, je crois, c'est sûrement le dernier pokémon sur terre sur lequel on pourrait compter pour un truc un peu technique, et si en plus on lui demande d'avoir l'air un tantinet sérieux dans son rôle, alors je crois qu'on courre au désastre. Heureusement, j'ai déjà un plan B au cas où mon Arkéapti, et c'est fort probablement, se ramasserait pitoyablement dans l'exercice de ses fonctions. Un argument de taille, même.

Mais pas le temps d'y réfléchir, j'entend crier. Je commence à filer dans la direction du son à pas pressé, jusqu'à remarquer une espèce de petite bâtisse abandonnée sans toit ni fenêtres. Il y a bien les trois quarts des murs qui sont tombés, et c'est bien assez pour percevoir les jeunes qui s'y trouvent : ils sont retournés avec un air terrifié, mais ils m'avaient tout l'air de prendre des photos de la victime et de son pokémon. Bah ouais ! Les pauvres sont couverts de marqueur rouge, et même si j'arrive pas à lire les écritures qui recouvrent leurs corps, je peux facilement déduire à l'appareil d'un des gars qu'ils étaient en plein show privé. Ils font quoi, ils postent ça sur le web ? Ça m'arrange moi, comme ça il y a des preuves et plus aucun doute. Je vais pouvoir me les faire. J'accélère jusqu'à arriver face à eux, un sourire carnassier sur les lèvres.

Vas-y, Grunge, montre-leur ce qui va leur arriver si ils décampent pas sur-le-champ.

Je tourne la tête. Le fossile, un peu hésitant, saute depuis ma gratte et manque de s'étaler par terre. Il arrive néanmoins à se récupérer, dressé sur ses majestueux soixante centimètres, et regarde même les malfrats droit dans les yeux. Grunge bombe le torse, il ouvre ses ailes pour déployer toute son envergure : je ne l'ai jamais vu aussi majestueux et sûr de lui, est-ce qu'il aurait, pour la justice, obtenu une sorte de panache insoupçonné ? Haha, non. Son regard est fuyant, tout son corps est recroquevillé sur lui-même, et j'ai l'impression d'avoir un Stalgamin en face de moi tellement cet abruti n'arrête pas de trembler. Le gars à l'appareil photo, tout de suite moins apeuré, attrape une pokéball et laisse s'échapper un Fantominus. Wah ! Ils ont des bons pokémons, ces étudiants. Quand je pense que moi j'ai..

P'tain, tu nous a fais peur ! J'ai cru voir un spectre, mais ça d'vait être ton machin. Qu'est-ce que tu veux, mec ? On est occupés, là.

Occupés à être des déchets, ce n'est pas une bonne excuse. Ça se lit sur son visage que votre copain n'est pas fan de votre petite fête, et comme vous avez l'air un peu trop stupides pour savoir quand vous arrêter, je vais m'en occuper à votre place. Maintenant, je vous laisse dix secondes. Cassez-vous et vous aurez aucun mal à boire votre jus d'orange demain matin.

Fantominus..

Je regarde en arrière. Elle est passée où, l'autre ? Ça serait le moment pour intervenir, car je sens que je vais simplement foncer dans le tas. Ce mec avec son appareil photo me les brise sévère, au point où je vais sûrement lui faire avaler son bel outil pour lui témoigner de toute mon affection. Mais ça serait pas bien, hein ? Pas civilisé. Nah, pour rendre la justice, il faut faire preuve d'un peu de retenue. C'est pour ça que je laisse encore dix secondes à ma camarade improvisée pour venir appuyer un peu les négociations.

Je suis pas tout seul, hein. T'es sûr de ton coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Justice △ Aegis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Les oubliés de la Justice haitienne...
» Haïti : La justice américaine émet un mandat international contre l’ex-président
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurora Millenarius :: Albion :: Réseau routier d'Albion :: Route 204-
Sauter vers: