AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Printemps
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
24/02/18
Découvrez la Gazette n°6 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 FDM - Fondation pour Dresseurs Maltraités [Ft. Baptiste de Chanteloup]

PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
  Ven 18 Mai - 4:21
citer
éditer
x
  Ven 18 Mai - 4:21

Cela faisait quelques mois qu’elle avait quitté le nid familial pour une vie dont elle ne connaissait rien, se laissant embarquer pour une aventure riche en apprentissage bien que possédant son lot de risques et d’imprévus. Elle qui avait toujours vécu dans la grande demeure Belladone se voyait tirer un trait sur la vie de riche pour quelque chose de beaucoup plus modeste, abandonnant son confort pour un petit appartement non loin de la base militaire où elle avait été affectée lors de sa formation. Dès lors, elle s’était donnée corps et âme dans ses nouvelles fonctions, cherchant à faire tout ce qui était en son possible pour répondre à ce que d’autres s’attendaient d’elle. Au final, elle se débrouillait assez bien, plus que bien même, alors qu’elle savait avoir attiré le regard de plus haut qu’elle, tant par son caractère solide que cette certaine innocence qui baignait encore ses idéaux.

Mais bon, assez parler de boulot ! Pour l’instant, alors que Noël approchait à grand pas, elle avait été libéré quelques jours, et ce, quand bien même avait-elle insisté qu’elle pouvait rester, après tout, ce n’était plus une fête avec une quelconque importance pour elle. Tous la fêtaient, ou presque, avec de la famille tandis que de son côté, la situation était assez particulière. Elle était animée de sentiments partagés, entre une certaine fierté vis-à-vis de sa nouvelle indépendance tout comme se sentant terriblement seule à cette époque où d’ordinaire… Ou d’ordinaire quoi ? Elle aurait été auprès de sa famille ?

Elle était clairement mieux seule, au final.

Pour ces quelques jours, elle s’était mise en tête de visiter des endroits qu’elle ne connaissait pas, ayant quitté Albion pour Kalos sans trop savoir où se dirigeait-elle. Son choix s’était dès lors posé sur sur Fort-de-Flandres, pour aucune autre raison si ce n’était que le hasard en avait décidé ainsi. Prenant donc le train jusqu’à cette ville encore inconnue pour elle, elle débarqua pour observer un décor qui ne lui était pas familier mais qui possédait un charme indéniable. La ville était éclairée de nombreuses lumières, soulignant ainsi cette ambiance festive qui flottait dans l’air. Ambiance qui ne manqua pas de la ramener à tout ce qu’elle n’avait pas, tout ce qu’elle aurait peut-être bien aimé avoir, au final. Elle n’avait pourtant pas demander grand chose, en vieillissant, si ce n’était qu’un peu de considération de la part de ceux l’ayant amené en ce monde.

Secouant la tête de ces idées stupides qui ne la mèneraient à rien, la première chose qu’elle devait faire était de s’installer. Ce fut donc ainsi qu’elle se retrouva dans une petite chambre d’hôtel, qui n’avait rien de bien particulier si ce n’était que lui offrir confort pour quelques jours, y rangeant ses quelques effets personnels et vêtements qu’elle avait amené pour l’occasion. Puis, se décidant à ne pas perdre plus de temps, elle enfila un manteau pour la garder au chaud et une écharpe autour du cou pour s’assurer ne pas tomber malade et voilà qu’elle entreprit une petite visite de ces grandes rues joliment éclairées. Elle avait même entendu parler d’un marché de Noël et elle comptait donc bien s’y rendre, quand bien même était-elle seule.

Quoique non, ça c’était faux. Dès lors avait-elle mis un pied dehors qu’elle se retrouva bien vite avec sa meilleure amie à ses côtés, Reiko. Une adorable Phanpy au caractère assez revêche qui lui en faisait voir de toutes les couleurs, mais une adorable Phanpy tout de même. Assez timide aux premiers abords et n’appréciant pas spécialement les étrangers, elle se tint près de la Belladone alors que cette dernière marchait tranquillement, tentant d’imprimer tous les décors dans sa tête en leur jetant des regards émerveillés. Bon, ce n’était pas grand chose, mais, au final, cette ambiance n’avait jamais été de mise chez elle. Les Noël avaient toujours été assez froids, qu’une obligation parmi tant d’autres alors que sa mère finissait bien souvent la soirée complètement saoule après avoir vidé des bouteilles de vin hors de prix, tout ça parce qu’elle le pouvait simplement.

Tout semblait se dérouler pour le mieux, jusqu’à ce qu’elle s’approche de la grande place où se trouvait le marché. Dès lors, il semblait y avoir un problème. Trop de bruits. Trop de gens. Beaucoup trop de gens. Et sans nécessairement y porter attention, une gamine s’approcha d’un peu trop d’eux, venant même tenter de poser sa main sur l’éléphant (format mini) qui se trouva à ses côtés. Arriva donc ce qui était dû pour arriver un jour ou l’autre, Reiko paniquant, décidant donc de quitter ses côtés pour aller elle ne savait trop où.

Et merde.

- Reiko attend !

Rien à faire, la Phanpy venait de déguerpir, semblant chercher le premier endroit tranquille qu’elle trouverait. Et merde. S’en voulant un peu d’avoir laisser tel incident arriver, ayant été beaucoup trop distraite par tout ce qui se trouvait tout autour d’elle, elle ne pouvait qu’encore une fois s’accuser de négligence. Décidément, elle ne pouvait presque plus en vouloir à Reiko pour faire preuve d’un sale caractère lorsqu’elle considérait les erreurs qu’elle pouvait commettre à son encontre.

Quittant la place publique pour elle ne savait où, ne connaissant nullement la ville où elle venait de mettre les pieds, elle était désespérément à la recherche de sa meilleure amie.

- Reiko ! Aller, reviens… Promis, on rentre, si tu n’as plus envie de traîner ici…

Tentant de l’amadouer, elle espérait sincèrement la voir pointer le bout de sa trompe, et ce, quand bien même savait-elle que ce ne serait pas le cas. Elle devait simplement se diriger vers un endroit tranquille, en espérant qu’elle s’y trouverait…

C’était bien sa veine, de se trouver dans un endroit qu’elle ne connaissait pas, son pokémon en fuite, l’air de rien.

Un beau gros 0/10 pour l’adulte supposément responsable qu’elle était désormais.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
  Ven 18 Mai - 13:10
citer
éditer
x
  Ven 18 Mai - 13:10

Les rues de Fort-de-Flandres fourmillaient de vie. Il fallait dire que la « Capitale de Noël », dont le titre était contesté par les villages aux alentours, avait vu les choses en grand en ce mois de décembre. Comme chaque année en fait. Spectacles, attractions, projections, illuminations, ravissaient le passant qui ne pouvait que s’émerveiller devant cette féerie artificielle. À cela s’ajoutait son marché hivernal, réputé en cette saison, qui s’étendait à perte de vue sur la grande place. Les stands, parqués individuellement dans des petits chalets, proposaient aux visiteurs un grand choix de produits. Les commerçants n’avaient même pas à bouger pour voir un flux d’acheteurs continu se presser à leur comptoir. Ceux proposant mets traditionnels ou classique, tel que des crêpes, avaient autant de succès, si ce n’est plus, que ceux proposant des jouets. Oui, décidément, le Christkindelsmärik avait encore de beaux jours devant lui.

C’est dans cette ambiance festive et familiale que Baptiste se trouvait. Les mains dans les poches de son blouson, l’air détendu, il marchait tranquillement dans cet océan de monde. Tel un magicarpe remontant la rivière, il devait quelquefois se frayer un chemin entre les gens. Enfin, le brouhaha ambiant ne le gênait pas vraiment. Il y était habitué. Bien qu’étant actuellement établis à Massalia, où il faisait parti des nageurs de combat, le noble avait grandi dans le coin. Il profitait juste d’une permission pour passer les fêtes en famille. D’ailleurs, en parlant de ça, ou se trouvait Elsa ? Cherchant des yeux sa petite sœur, il fut rassuré en voyant sa petite tête blonde arriver, Sieg sur les talons. Bon, il s’inquiétait pour rien. Quand son Crocodil était avec cette Chanteloup au caractère bien trempé, il ne pouvait rien lui arriver. La boule d’écailles, qui adorait ce brin de femme, était surprotectrice envers elle. Un amour réciproque qui faisait sourire le militaire.

« Baptisteeee. »

- Hum ?

- On peut aller à la grande patinoire ? Dis oui, dis oui, dis oui.

Faisant les yeux doux à son grand frère, l’intéressée savait d’ores et déjà qu’elle avait gagné. Les dés étaient pipés. Du haut de ses huit ans, elle savait exactement comment procéder avec lui. À son grand damne, il manquait d’autorité avec elle. Il fallait dire que le peu de fois où il la voyait dans l’année, il préférait ne pas se montrer sévère. Il laissait ce genre de tâche ingrate à ses parents.

« D’accord. »

- OUAAAIS !

Il ne restait plus qu’à atteindre le lieu en question. Se trouvant à une vingtaine de minutes de leur position, il en fallut quinze de plus pour l’atteindre à cause de la populace présente. Enfin, le jeu en valait la chandelle, car au final, il y avait moins de monde ici. La patinoire en plein air s’adressait aux débutants comme aux expérimentés, mais elle trouvait moins de preneurs auprès des visiteurs. S’apprêtant à prendre des places pour pouvoir enfin se rendre sur la surface gelée, Baptiste fut interpellé par sa sœur.

« Ho regarde, un phanpy ! »

Suivant la direction qu'elle tendait du doigt, le militaire put effectivement voir le pachyderme miniature en question. Apeurée, regardant dans toutes les directions, la pauvre créature semblait perdue. Sans doute las de tout le bruit qui l’entourait, elle s’était collée à un arbre. Elle n’avait pas le comportement d’un pokemon sauvage, puis cette espèce vivait bien trop loin des villes pour pouvoir y faire penser. Prenant en pitié le petit être, Elsa s’approcha de lui, doucement. S'arrêtant à quelques centimètres, elle se contenta de s'abaisser à sa hauteur sans pour autant chercher à le toucher. Elle ne voulait pas l'effrayer. Elle cherchait simplement à gagner sa confiance, à l’aider.

« Tu es perdue ? »

N’étant pas très loin derrière, Baptiste balayait les alentours, cherchant du regard le potentiel dresseur du phanpy. Il ne comptait pas laisser la créature seule. Il pensait déjà à prévenir la police quand il vit une demoiselle courir. Haletante, inquiète, elle cherchait manifestement quelque chose. Peut-être s’agissait-il de la propriétaire ?
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
  Ven 18 Mai - 14:57
citer
éditer
x
  Ven 18 Mai - 14:57

La panique commençait peu à peu à s’emparer de la jeune femme qui n’avait absolument aucune idée où se trouvait sa Phanpy, tout comme elle n’avait aucune idée où commencer ses recherches. Si elle s’était retrouvée à Élyséa, sûrement aurait-elle eu plus de chance, ne serait-ce que parce qu’elle connaissait un peu plus la ville où elle avait élu domicile en quittant Albion, toutefois, à l’heure actuelle, elle n’avait aucune idée d’où elle était, traversant l’endroit bondé de monde à la recherche de quelque chose de plus calme, plus discret. Le froid s’insinua en elle et ce n’était pas qu’à cause de la température ambiante, la forçant à resserrer son écharpe autour de son cou.

- Pourquoi tu me fais toujours ça…

Bon, elle exagérait un peu, avec son toujours, alors qu’il s’agissait bien de la première fois que Reiko fuyait ainsi, du moins, en grande ville, sans revenir vers elle une fois le petit jeu terminé. Elle le faisait en forêt, ou encore dans les grands espaces verts, mais pas ici, où la situation pourrait devenir plus compliquée. Et si un citoyen appelait la police ? Et si on lui confisquait sa Phanpy ? Si on lui enlevait sa meilleure amie, faute de réellement pouvoir s’en occuper ? Ce fut un frisson d’effroi qui lui parcourut le corps. Il était tout simplement hors de question qu’elle laisse telle chose se produire. Certes devait-elle revoir, peut-être, la façon dont elle s’occupait de son pokémon, toutefois, et elle le savait, sans Reiko, elle serait misérable. Déjà se sentait-elle écrasée par la solitude, si en plus elle devait être séparée de sa fidèle alliée…

Non, mieux valait éviter d’y penser. Hazel était une jeune femme positive, dans la vie de tous les jours. Oui, voilà, il était impératif qu’elle reste positive, et ce, quand bien même se sentait-elle dans une situation désespérée.

C’est donc ainsi que, finalement, son regard tomba sur une petite fille qui ne devait pas avoir encore une dizaine d’années, s’approchant d’un arbre. Un arbre derrière lequel se trouvait… Une Phanpy terrifiée ! Eureka ! S’élançant donc dans cette direction, déjà à bout de souffle, elle franchit la distance assez rapidement, tenant son béret entre ses mains, préférant qu’il s’envole lors de sa course, elle avait déjà perdu assez de choses pour la journée. Ignorant superbement pour l’instant les deux personnes, elle se laissa tomber à genou auprès de l’éléphant, entourant son cou de ses bras, déposant même un baiser sur sa tête.

- P’tain, ne me refait plus ça Reiko…

Le pokémon émit une légère plainte, venant caresser le visage de la dresseuse de sa trompe, signe affectif de cette dernière tandis que, cette fois-ci, elle avait réellement eu peur, elle aussi. Ce n’avait pas été qu’un jeu où elle prenait ses distances pour tourner en bourrique la militaire, mais bel et bien un sentiment de panique qui l’avait amené à fuir.

- Promis ce soir, c’est un festin que je t’offre.

Et, finalement, elle daigna lever son regard devant elle. Une petite fille, qui observait toujours le pokémon, ce dernier ayant cessé de trembler et se sentant soudainement plus à l’aise, maintenant que la maîtresse était revenue. Cette dernière se releva même, esquissant un sourire gêné du spectacle qu’elle venait de donner, beaucoup trop rassurée de la retrouver pour réellement se soucier de qui venait d’assister à cet échange presque sentimental.

- Merci ! Reiko est généralement assez timide et elle n’aime pas les grandes foules…

Merci, oui, à la petite fille, parce que si ce n’avait pas été d’elle, elle n’aurait pas porté un regard à cet arbre derrière lequel s’était caché son pokémon. Elle n’avait toujours pas porté attention à l’homme derrière elle, concentrée sur nombreuses choses en même temps, tout comme calmer sa respiration et son coeur qui débattait.

- C’est ma première fois ici et je n’aurais jamais cru qu’il y aurait autant de monde.

Elle sentait presque le besoin de se justifier, ayant même un léger rire gêné, tout ça alors que Reiko tournait lentement autant de ses jambes, observant tout de même curieusement la petite fille, osant même tendre sa trompe vers celle-ci.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
  Ven 18 Mai - 17:08
citer
éditer
x
  Ven 18 Mai - 17:08

Baptiste avait vu juste. La demoiselle s’était avérée être la dresseuse du Phanpy. Rassurée de revoir son pokemon, faisant fi du monde qui l’entourait, elle s’était jetée au cou de la créature. Elle perdit son béret dans le processus, que le militaire rattrapa en vol. Le spectacle était des plus touchant. Il n’osait penser la frayeur qu’elle avait dû avoir. Pour nombre de personnes, les pokemons étaient des amis, des proches, des piliers rythmant la vie de leur dresseur. Malgré toutes les sottises de Sieg, Baptiste le pensait également. C’était son fidèle compagnon depuis maintenant onze ans, et il n’imaginait pas en être séparé un jour. Leur laissant le temps de se retrouver, il attendit patiemment qu’elle se relève pour lui tendre son couvre-chef.

« Vous avez dû avoir une sacrée frayeur. En tout cas je suis heureux de voir que ce petit père a retrouvé sa dresseuse. »

Lui faisant un petit sourire amical, il l’entendit dire que c’était sa première fois à Fort-de-Flandres. Elle n'avait pas choisi le meilleur moment de l'année pour visiter. Avec ses deux millions de visiteurs se présentant chaque année à l’événement hivernal, la demoiselle avait dû se sentir quelque peu perdu. Cela expliquait sans doute la réaction du phanpy. Si le pokemon n’était pas habitué à un tel rassemblement de foule, il n’y avait rien d’étonnant à ce qu’il ait pris la poudre d’escampette. Le sentiment qu’on lui tirait le jean, suivit des grognements de Sieg, lui fit baisser les yeux. La boule d’écailles, la queue frétillante d’excitation, le regardait avec de grands yeux brillants. Fronçant des sourcils, Baptiste se demanda ce qui lui prenait. C’est Elsa, qui s’était rapproché de lui, qui lui souffla la réponse.

« Il a entendu le mot festin. »

Ha, tout s’expliquait. Dès qu’il s’agissait de manger, ce ventre sur patte n’était jamais le dernier. On avait peine à croire, en le voyant sautiller sur place, qu’il avait englouti crêpes et gaufres durant toute l’après-midi. Sérieusement, il se demandait vraiment où il arrivait à mettre tout ça. Néanmoins, Baptiste veillait à la ligne de son pokemon. Il ne voulait pas qu’il prenne de l’embonpoint.

« Tu as déjà suffisamment mangé Sieg. Puis on devait faire de la patinoire. »

La réaction fut immédiate. Comme à chaque fois qu’on lui refusait de la nourriture, le Crocodil se roula sur le sol, pour faire entendre de longues complaintes sonores. A croire qu’il était privé de tout. Si d’ordinaire Baptiste attendait patiemment que ce formidable acteur ait fini sa comédie, le regard des gens se tournant vers le bruit, suivi de celui de sa sœur qui le jugeait, le fit céder bien vite. Il n’aimait pas vraiment se donner en spectacle. Ce petit saligaud ne perdait rien pour attendre.

« Bon d’accord ! » fit le dresseur en soufflant de dépit, forcé malgré lui à accepter. Ses revendications étant acceptées, le comédien mit aussitôt fin à sa prestation. « On en profitera pour manger. » se grattant la tête, blasé après cette scène, Baptiste se tourna vers la belle anonyme. « Si ça ne vous rebute pas, que diriez-vous de vous joindre à nous ? Je connais un endroit assez peu fréquenté où votre phranpy pourra se remettre de ses émotions tout en mangeant des spécialités locales. Ça pourrait également vous permettre de vous familiariser un peu à la ville. »

Si la proposition était adressée à la demoiselle, il sentit les regards pesants de son pokemon et d’Elsa se poser sur lui. Les deux étaient pressés d’aller manger. Si l’un pensait aux kilos de viande qu’il allait dévorer, l’autre se demandait bien la quantité de desserts qu’elle allait pouvoir prendre. Après tout, son frère ne savait pas lui dire non.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
  Ven 18 Mai - 19:43
citer
éditer
x
  Ven 18 Mai - 19:43

C’est une voix plutôt grave qui parvint aux oreilles de la jeune Belladone, attirant donc immédiatement son regard. Si elle ne l’a pas encore vu, elle peut d’ors et déjà affirmer qu’elle aime la façon dont il parle. Et pas que la façon dont il parle. Son regard s’arrête donc sur un jeune homme aux traits agréables à regarder et une musculature qui dénote sans aucun doute un entraînement rigoureux. Ce sont, du moins, les premières idées que se fait celle dont le monde a soudainement arrêté de tourner, lui laissant alors un infini moment pour contempler le blond qui se trouve sous ses prunelles ambrées. Plus rien ne semble avoir d’importance, dans cette cacophonie d’un centre-ville accueillant nombreux touristes. Plus rien, si ce n’était que cette vision dont elle ne souhaitait pas se détacher, immédiatement charmée par le sourire esquissé sur ses fines lèvres. Il parle qu’elle ne porte même pas attention aux paroles adressées, se laissant simplement bercée par la douce mélodie que forment ses lèvres.

Si le spectacle du pokémon vint perturber temporairement sa contemplation, ce n’est qu’un détail parmi tant d’autres. Irrécupérable, voilà qu’elle est de nouveau frappée par la foudre, cette fois-ci pour un jeune homme qui lui semble en tout point respectable. Pour sa part, elle se contente d’un sourire niais, complètement stupide même, tandis qu’elle l’observe parler plus qu’elle ne l’entend. Et pourtant, elle devrait y porter attention, après tout, c’est bel et bien à elle qu’il s’adresse. Mais elle ne fait rien, soudainement perdue dans ses pensées, s’imaginant déjà sous les lumières éclairant le marché de Noël, main dans la main avec celui qui attirerait nécessairement nombreux regards. Peine perdue, voilà que son imagination s’emballe, d’un Noël en douce compagnie alors qu’un baiser serait échangé sous la feuille de gui…

Un sifflement vint la ramener de force sur terre, son regard se dirigea immédiatement sur sa Phanpy qui lui adressait un regard entendu, presque moqueur. Fidèle alliée depuis des années déjà, elle était la première à savoir exactement comment fonctionnait la militaire, et, surtout, ce faible évident qu’elle avait face à la gente masculine. Se ressaisissant, du mieux qu’elle le pouvait du moins, elle tenta d’arborer un air fier alors qu’au final, ce n’était que ce petit sourire niais, teinté d’une facette adorable de sa personne, qu’elle adressa à l’inconnu et la gamine à ses côtés. Prenant rapidement compte de la situation dans laquelle elle était, le tout alors que les regards semblaient attendre une réponse de sa part, ses joues vinrent se colorer d’un rouge vif démontrant une gêne évidente, ce qui fit ricaner l’idiote à ses côtés.

Pour le soutien, elle allait devoir repasser.

- Oui ehh… Oui, assurément !

Il l’invitait à aller manger, quelque part alors qu’une ambiance festive embaumait l’air. Était-ce un rendez-vous ? Bon, ce n’était définitivement pas le cas, pas alors qu’ils venaient tout juste de se rencontrer et qu’une jeune demoiselle (sa soeur ?) allait les accompagner, mais cela ne fit que faire dériver d’autant plus son esprit qui ne cessait de s’emporter.

- Vous pouvez me tutoyer…

Assez mal à l’aise dans toutes ces formes de respect, alors qu’elle se doutait être plus jeune que lui, elle souhaitait déjà instaurer un climat propice aux rapprochements. Bah quoi ? Une jeune demoiselle pouvait bien rêver un peu !

- Je vous remercie de l’offre et du coup de main apporté… D’ordinaire, elle se tient tranquille, compte tenu qu’elle est assez craintive. Mais je ne m’étais pas attendu à un endroit aussi bondé. Alors merci, sincèrement, de l’avoir retrouvé.

Son sourire était doux, sincère, tandis que son regard était pétillant. Elle eut droit à ce qui semblait être un claquement de langue agacé de la part de sa Phanpy. Et puis quoi encore ? Elle ne pouvait nier tout ce qu’elle venait de dire, cette dernière étant la première à venir se cacher derrière ses jambes dès lors un inconnu approchait. Elle n’avait décidément pas le pokémon le plus courageux qu’il puisse exister.

Toujours dotée de cette certaine timidité en présence d’hommes, elle vint passer une main dans ses cheveux caramels, replaçant sur sa tête le béret qu’il lui avait rendu. En plus d’être mignon, de posséder une belle voix et d’avoir un corps à faire rêver, il était gentil. Décidément, il avait absolument tout pour lui.

- Et donc, j’imagine que je vous suis ?

Elle le suivrait jusqu’au bout du monde s’il lui demandait, tout ça pour ses beaux yeux.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
  Sam 19 Mai - 12:59
citer
éditer
x
  Sam 19 Mai - 12:59

Voyant l’air évasif, béat, de la demoiselle, Baptiste estima qu’elle se remettait tout doucement de ses émotions. Après tout, elle venait tout juste de retrouver son Phanpy. Le choc était encore récent. Il ne put s’empêcher de rire quand il vit le pachyderme rappeler à l’ordre sa dresseuse, sur fond d’un claquement de langue sonore. Il semblait y avoir une certaine complicité entre ces deux-là, qui lui rappelait un peu celle qu’il avait avec Sieg. Reprenant ses esprits, la dame accepta la proposition du militaire, tout en lui demandant de la tutoyer. Il était vrai que le noble avait tendance à vouvoyer à tout-va. La faute à une mère assez stricte sur les bonnes manières. Enfin, il préférait ça plutôt que manquer de respect à ses interlocuteurs.

« Tu n’as pas à me remercier. C’est tout naturel. Puis c’est ma sœur qui l’a vu, c’est elle qui est allée à sa rencontre. » Assez humble, le militaire rendait tout le mérite à Elsa. Il agrémenta cette phrase de son éternel sourire avant de continuer « Oui, suivez-moi. Je vais m’improviser guide pour ce soir. »

Il riat légèrement, avant de commencer à s’avancer dans une direction, prenant bien soin à ce que tout le monde le suive. Il avait déjà à l’esprit le restaurant où il voulait emmener tout ce beau monde. L’établissement en question se trouvait à une dizaine de minutes à pied. Un peu éloigné du centre des festivités, avec moins de personnes dans les rues donc, la petite troupe avait assez de place pour marcher groupé. La progression se passa sans un bruit, jusqu’à ce que la petite Chanteloup, visiblement curieuse, n’assaille de questions la nouvelle venue.

« Dis, c’est quoi ton prénom ? Celui de ton pokemon c’est Reiko c’est ça ? c'est une femelle ? Moi, c’est Elsa, lui, c’est Sieg » elle pointa du doigt le Crocodil « et mon grand frère, c’est Baptiste ! C’est un militaire ! Quand je serais grande, je rentrerais aussi dans l’armée et j’aurais aussi un Alligatueur ! »

- Elsa ! Qu’est-ce qu’a dit mère ?

Il aurait bien laissé l’intéressée assouvir sa curiosité, cependant, il n’aimait pas quand elle négligeait les règles élémentaires de politesse. Tant qu’elle n’y était pas invitée elle-même par son interlocutrice, elle se devait de vouvoyer. Surtout qu’il s’agissait d’une aînée. Il savait au moins se montrer un peu sévère là-dessus. S’excusant, la petite noble n’en attendit pas moins des réponses, sous l’œil amusé du blondinet. Bon, au moins elle avait certainement présenté l’ensemble du trio de départ, demandé le prénom de la demoiselle et, accessoirement, dit ce qu’elle voulait faire plus tard. Le fait d’entendre une enfant de huit ans affirmer avec aplomb quelle entrerait dans les forces impériales pouvait certainement surprendre. Pour un Chanteloup, c’était plutôt habituel. Famille aristocratique ayant une longue tradition militaire, il était de coutume que ses membres intègrent l’armée.

Tendant une oreille pour écouter la conversation qui s’ensuivit, Baptiste s’arrêta devant une bâtisse au style architecturale unique, qui s’élevait en hauteur. Avec ses poutres apparentes, disposées de manière à former des compartiments rappelant des carreaux, il s’agissait d’une maison à colombages. Un écriteau visible, au-dessus de la grande entrée de chêne, renseignait sur le nom de l’établissement. « Chez Gurtlerhoft. ». C’était bien le restaurant qu’il cherchait.

« Nous sommes arrivés. »

Ouvrant la porte pour faire passer les demoiselles en premier, le noble entra à leur suite. L’intérieur n’avait vraiment pas changé depuis la dernière fois qu’il était venu. L’endroit, avec son bois omniprésent et sa décoration régionale, donnait un certain charme à l’établissement. La salle dans laquelle ils se trouvaient, avec ses quelques tables, était assez modeste en terme d’accueil. Cependant, ce n’était pas la place qui manquait. Comme il l’avait présagé, il n’y avait pas grand monde ce soir. Il ne fallut que quelques secondes avant que la troupe ne soit accueillie par un serveur. Professionnel, il les plaça sur une table avant de chercher d’un pas rapide. Il en profita pour demander à Hazel, dont il connaissait le prénom suite à la conversation avec Elsa, si l'établissement lui allait.

"L'endroit te convient ? C'est un restaurant typique ici. "
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
  Sam 19 Mai - 19:10
citer
éditer
x
  Sam 19 Mai - 19:10

Son sourire. Elle aurait pu le contempler pour l’éternité. C’était peut-être bien ce qu’il se trouvait au paradis, ce sourire dont elle ne pouvait détacher son regard, accompagné de cette douce mélodie qu’était son rire qui parvenait à ses oreilles. Comme à son habitude, dès lors faisait-elle face à un homme lui accordant un minimum d’attention, elle était sous le charme, ses pensées n’ayant plus rien de cohérent alors que plus rien n’avait d’importance si ce n’était que cet échange de regard qui était le premier marquant une éternité à ses côtés. Malgré les échecs et les déboires, malgré qu’elle se savait terriblement pathétique de se retrouver à chaque fois à afficher ce sourire niais, elle n’y pouvait rien, y revenant à chaque fois qu’un nouvel homme croisait son chemin, lui rappelant à quel point était-elle faible face à la gente masculine, et peut-être aussi un peu désespérée pour cette romance qui baignait ses rêves, de tous ces livres à l’eau de rose qui ornaient sa bibliothèque et ses comédies romantiques dans lesquelles elle se noyait presque.

Accompagnant son guide, un sourire idiot d’imprimé sur le visage, ayant droit à un regard découragé de la part de son Phanpy, elle tentait de se ressaisir, ne serait-ce que pour préserver les apparences et ne pas perdre la face davantage. Sa démarche était fière, dénotant d’une confiance en elle indéniable, ce qui pouvait aussi détonner avec la panique qui s’était lue sur ses traits tandis qu’elle avait eu la frayeur de sa vie. Elle n’était pas sûre de survivre à la perte de sa meilleure amie, sa fidèle alliée, celle qui partageait sa vie et affrontait tout ce qui se dressait devant elles. Ensemble, envers et contre tous.

- Oui, c’est bien Reiko son nom.

Un léger rire s’échappa de ses lèvres, attendrie par la jeune fille qui l’avait assailli de question. À l’évocation de son nom, la Phanpy releva la tête, tout en tentant de se manifester en redressant la trompe, l’air de dire qu’elle était en mesure elle aussi de répondre aux questions.

- Enchantée, Elsa. Moi c’est Hazel.

Un prénom qui rappelait la couleur caramel de ses yeux. Si elle aurait pu trouver amusant le lien qui avait été fait, elle doutait toutefois que ses parents avaient opté pour ce prénom pour cette simple raison. Si elle prenait en considération toute l’attention qu’ils lui portaient, elle pouvait d’ors et déjà dire que ce n’était qu’un heureux hasard. Son regard se leva par la suite vers le jeune homme, faisant de son mieux pour ne pas se perdre dans sa contemplation de ses traits.

- Militaire, c’est bien ça ? Je suis sergent Belladone, de l’armée Impériale.

Un sourire fier vint remplacer celui idiot qu’elle arborait depuis sa rencontre initiale avec le dénommé Baptiste. Elle était fière de sa récente promotion, tout comme elle était fière de servir l’Empire et son peuple. Elle pouvait comprendre les motivations de la petite, il y avait quelque chose de particulier à servir au sein de l’armée, ce sentiment de savoir avoir fait la différence. C’était, du moins, ainsi qu’elle le vivait, depuis qu’elle s’était enrôlée, fuyant le nid familial pour une route dont elle ne connaissait rien.

Une fois le petit groupe arrivé au restaurant, elle ne put qu’être à nouveau charmée par la galanterie dont il faisait preuve, sans compter qu’il semblait sincèrement se soucier de ce qu’elle pensait de l’endroit, comme s’il préférait s’assurer ne pas l’avoir imposer. C’était ainsi, du moins, qu’elle le percevait, et ne pouvait qu’être touchée d’une telle attention qui ne faisait qu’accentuer le charme évident du militaire.

- C’est parfait.

Tout l’aurait été, de toute façon, en sa compagnie. Elle n’était pas bien difficile à ce niveau.

- Restaurant typique en plus ? Cela me permettra d’en découvrir alors un peu plus sur la ville. Merci.

Prenant place sur la table, elle aida la petite créature qui l’accompagnait à se hisser à ses côtés. Elle pouvait remercier ses entraînements quotidiens et sa musculature certaine, ne serait-ce que parce qu’aussi petite pouvait-elle être, Reiko était bien loin d’être un poids plume.

- J’imagine que… Et pardonnez-moi l’indiscrétion, l’Alligatueur, ce doit être un truc de famille ?

Une question qui lui avait effleuré l’esprit, tandis que la petite Elsa avait exprimé son désir d’en avoir un et que celui identifié comme étant son frère possédait lui-même un Crocodil. Un Crocodil qui semblait doté d’un caractère tout aussi trempé que celui de sa Phanpy, et ce, quand bien même personne ne pouvait réellement le deviner. Pourquoi cela ? Parce qu’elle était aussi une sale hypocrite, qui, en ce moment même, faisait la belle pour bien paraître aux yeux de tous, alors que, pourtant, elle s’assurait de faire de sa vie un véritable calvaire.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
  Sam 19 Mai - 23:08
citer
éditer
x
  Sam 19 Mai - 23:08

« Tant mieux alors. »

Rassuré que le restaurant lui plaise, il ne restait plus qu’à ce qu’elle valide également la nourriture servie ici. Il prit un air étonné en voyant la demoiselle prendre son phanpy sans efforts avant de le poser sur ses genoux. Trente-trois kilos d’amour porté comme un rien. Hazel avait assurément de bonnes capacités physiques. Peut-être dû à les entraînements physiques quotidiens auxquels sont soumis les militaires ? Il l’avait entendu dire qu’elle était sergent lors de sa conversation avec Elsa, mais il n’avait pas voulu les interrompre. Les grognements de Sieg, à ses pieds, lui firent baisser le regard. S’accrochant à son pantalon, il faisait comprendre à son dresseur qu’il voulait qu’il imite Reiko. D’ordinaire, Baptiste ne faisait pas manger à table le Crocodil, et encore moins monter sur ses genoux. La raison était plutôt d'ordre pratique. Le pokemon ne mangeait pas proprement, et avait la mauvaise habitude d’en mettre partout. La réponse du militaire fut donc toute indiquée.

« Ah non ! » le voyant commencer à s’échauffer les cordes vocales pour refaire un caprice, le noble souffla. « Bon, je vais te prendre une chaise haute. »

La vision d’un Crocodil placé comme un bébé sur un meuble pour enfant ? Plutôt comique oui. Cela arracha même un sourire au serveur qui regardait la scène. Du Sieg dans toute sa splendeur. Qu’il profite, Baptiste allait se montrer moins conciliant quand il serait seul avec cette tête de mule. Interpellé par Hazel, piquée par la curiosité concernant l’attirance que semblait avoir les frère et sœur pour les Alligatueurs, Baptiste posa ses yeux bleus sur elle. Il mit quelques instants à se comprendre qu’elle faisait allusion à sa conversation avec Elsa.

« Oui, chaque membre de notre famille, à l’âge de 13 ans, capture un kaïminus. C’est un peu une tradition chez nous. »


Tradition qui remontait au temps où Kalos n’était qu’un royaume. Les Chanteloup servaient dans la marine militaire à l’origine, d’où le fait qu’un pokemon eau soit l’emblème de leur maison. Le noble se rappelait comme si c’était hier de la capture de Sieg. Si l’obtention du premier pokemon est un passage obligé pour tout dresseur, celle de la boule d’écailles se démarquait par son originalité. Le kaïminus d’alors lui avait mordu la fesse gauche, et il n’avait eu qu’à lui lancer sa pokeball pour le cueillir. Il gardait de cet événement un souvenir cocasse, ainsi qu’une jolie cicatrice.

« Et dans cinq ans j’aurais un kaïminus rien qu’à moi ! Dis, tu m’accompagneras Baptiste ? Hin ? Dis oui ! »

- On a encore le temps Elsa, mais si je peux, je serai la oui. »

Baptiste était plutôt amusé par l’impatience de sa sœur. Il n'avait aucun doute sur le fait qu’elle serait une dresseuse talentueuse. Dotée d’un caractère bien trempé, elle se faisait obéir au doigt et à l’œil par les pokemons présents au manoir familial.

« Tu as dit être dans l’armée tout à l’heure. Tu es à quel régiment ? Corps intégré aussi ? »

Le militaire posa la question par curiosité. Il n’eut pas le temps d’entendre la réponse de suite, un serveur étant venu savoir ce que désirait boire la tablée, tout en distribuant la carte des plats et des entrées. Il conseillait, du moins aux adultes, les bières locales proposées par l’établissement. Le professionnel de la restauration fut assez convaincant pour tenter le blondinet, qui avait pourtant du mal avec ce type d’alcool. Qu’allait-il en être pour Hazel ?
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
  Dim 20 Mai - 7:16
citer
éditer
x
  Dim 20 Mai - 7:16

Ayant fait monter son pokémon sur ses genoux, et ce, avant de la déplacer sur la chaise à ses côtés, elle ne put qu’avoir un sourire amusé en observant l’homme et son propre pokémon. En voyant la réaction du Crocodil, elle y reconnaissait une complicité qu’elle-même avait avec sa Phanpy. Elle avait un sale caractère, pouvait se montrer insupportable par moment, tout en lui menant la vie dure dès qu’elle en avait l’occasion, mais malgré tout cela, elle l’adorait et ne voyait pas sa vie sans elle à ses côtés. Elle se trouvait donc attendrie par la scène qui avait de quoi amuser ceux y assistant, alors qu’il était placé sur une chaise haute, un compromis trouvé par le militaire pour éviter quelconque crise de sa part, ce qui semblait être quotidien, si elle se fiait du peu qu’elle avait vu de leur relation.

S’intéressant dès lors à son pokémon, revenant sur ce qu’avait dit la jeune demoiselle assise à la table, elle écouta avec une attention non feinte l’histoire qu’il lui partagea. De toute façon, elle aurait pu l’écouter parler pendant des heures, s’abreuvant presque de chacune de ses paroles tandis qu’elle avait une excellente raison de le regarder encore et encore. Ce n’était décidément pas une vision dont elle allait se plaindre, bien au contraire, sans compter qu’il s’agissait d’une agréable compagnie avec qui partager son repas dans une ville qu’elle ne connaissait guère.

La dénommée Elsa était mignonne, avec sa motivation débordante et sa détermination quant à rejoindre les rangs de l’armée impériale, le tout accompagné d’un Kaïminus. Baptiste devait sûrement faire un bon partenaire de chasse… Un bon partenaire tout court, en réalité, à bien y penser. Du peu qu’elle avait vu de lui, de ces quelques paroles échangées et ces regards qui l’avaient fait fondre de plus en plus, il était galant, avenant et semblait doué avec les enfants, bien que peut-être un peu trop laxiste sur les consignes. Mais cela ne faisait qu’ajouter à son charme, parce que tout chez lui était charmant. Les pensées de la jeune Belladone s’éparpillaient à nouveau, s’imaginant dès lors à ses côtés à une chasse aux pokémons quelconque, profitant de cet instant seule avec lui, de cette complicité naissante entre eux et…

- Je ne connais pas spécialement les spécialités locales. Que ce soit pour la bière ou pour le repas, je m’en remets à votre jugement.

Adressant un sourire sincère au serveur, elle n’était pas bien difficile en ce qui concernait la nourriture et quoi de mieux que de se laisser tenter par ce que ce coin du monde avait à offrir ? Elle allait toutefois devoir faire attention, au sujet de l’alcool, car si elle en appréciait le goût, sa tolérance était encore risible. Déjà devait-elle semblée empotée, ne serait-ce de par ce sourire niais et imbécile qui trônait sur ses lèvres à chaque fois son regard rencontrait le sien, elle préférait éviter de trop perdre la face. Le serveur allant chercher leurs breuvages, elle reporta son attention sur le beau militaire. Il était difficile de faire autrement alors qu’il était tout ce qu’elle voyait à l’heure actuelle.

- Je suis postée à Élyséa. Je me charge de la formation des nouvelles recrues.

Elle esquissa un doux sourire en évoquant ce qu’elle faisait.

- J’aime beaucoup. Cela me permet de partager ma passion à ceux qui arrivent tout juste, bien souvent sans trop savoir à quoi s’attendre, surtout animé d’une envie de soutenir et protéger le peuple.

Possédant cette certaine innocence pouvant sembler adorable, elle voyait la vie avec les yeux d’une grande enfant pleine de bonne volonté. Si elle savait le quotidien ponctué d’horreurs, si elle savait la mort omniprésente tout autour d’eux, les menaces se faisant de plus en plus grandissantes, elle ne pouvait s’empêcher de voir les choses d’un positivisme qui lui était propre.

- Et toi, de ton côté ? Je ne pense pas t’avoir déjà vu à Élyséa…

Pour le coup, avec la gueule d’ange qu’il avait, si elle l’y avait déjà croisé, aucun doute quant au fait qu’elle se serait souvenue de lui, et de toutes les informations qu’il aurait pu lui partager. À ses côtés, Reiko était sagement assise, bien que faisant preuve de son sale caractère, comme à son habitude, dès qu’elle commençait à se sentir à l’aise. Subtilement, sans que nul n’y porte réellement attention, elle adressa un regard moqueur au Crocodil, se dandinant légèrement sur sa chaise tandis que lui, de son côté, était coincé dans sa chaise haute. D’apparence adorable aux yeux de tous, elle était maligne, et définitivement dotée de son petit caractère bien trempé…

- Et toi Elsa, tu aimerais faire quoi exactement, dans l’armée ?

Autant s'intéresser aussi aux ambitions de la petite qui, aux yeux de la jeune Belladone, était en tout point adorable.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
  Dim 20 Mai - 19:44
citer
éditer
x
  Dim 20 Mai - 19:44

Elyséa, cœur battant de la nation, et orgueil de l’Empire. C’était la ville d’affectation d’Hazel, et inutile de dire que ce n’était pas la moins peuplée. Véritable fourmilière humaine, la province voyait le rythme de vie des habitants de la capitale comme se résumant à trois choses. « Métro, boulot, dodo ». Il jeta un coup d’œil à la phanphy, qui se dandinait d’un air moqueur en regardant Sieg, et se demanda comment elle gérait son stress là-bas. Le fait qu’elle soit timide et n’aime pas la foule, ce qui avait provoqué leur rencontre, laissait penser que le duo féminin n’avait emménagé dans la ville lumière que depuis peu. Enfin, ce n’était là que de simples déductions faites à la va-vite. Il se montra intéressé quand elle lui parla de son poste.

« Le principal, c’est que ça te plaise. Ils ont de la chance d’avoir une charmante demoiselle pour instructeur en tout cas. »

Un rire léger agrémenta cette phrase. Baptiste faisait allusion à sa propre expérience. Lors du passage de ses classes, il avait eu droit à un formateur qui se définissait lui-même comme « peau de vache, haïssable, mais réglo ». Formateur que Sieg avait mordu lors du discours de bienvenue d’ailleurs, histoire de s’attirer ses bonnes grâces. Le serveur le tira de ses pensées, arrivant avec les boissons commandées, avant de repartir, laissant au groupe le temps de choisir les plats. Regardant en transversal la carte des spécialités proposées, le noble tendit tout de même une oreille attentive à la discussion entre Hazel et Elsa.

« Comte dans les troupes de la marine ! Comme mon père ! Je veux être la plus forte ! »

Dire ça avec un tel aplomb… Du Elsa tout craché. Elle avait une admiration sans bornes pour le chef des Chanteloup, ancien Comte de l’Empire, aujourd’hui sénateur de la Haute Chambre. Elle comptait suivre les pas de cet homme, exemple de droiture et d’honneur. Baptiste lui-même caressait l’idée d’obtenir un jour ce titre, s’il en était digne. Enfin, ce n’est pas comme si sa position actuelle ne lui convenait pas. Le blondinet était fier de faire parti des nageurs de combat, et ne courrait pas vraiment après les promotions. Ayant choisi le plat qu’il voulait, il referma la carte pour s’inviter dans la conversation.

« Elle oublie de dire qu’elle prend aussi exemple sur Euterpe Beauchamps. Elle l’adore. Tu devrais voir sa chambre, il y a des posters de partout. »

Effectivement, elle collectionnait tout ce qui se rapportait de près ou de loin à l’actuelle Maîtresse pokemon, qui était également une chanteuse déchaînant les foules. Image de force et de grâce, elle représentait un idéal à atteindre pour la petite Chanteloup, le côté artiste musical en moins. Si Elsa, dans un futur cauchemardesque, devait se dandiner sur scène dans des tenues quelquefois révélatrices, le frère comme le père n'y survivraient pas,.

« D’ailleurs, elle va sortir un nouvel album d’ici peu. »

Un moyen presque subtil de dire qu’il aurait à acheter ledit album d’ici peu. Il demanderait tout de même l’avis de sa mère avant cela. Le pilier de la famille veillait scrupuleusement à ce que le petite ne soit pas pourrie gâtée, et autant dire qu’elle n’était pas aidée par les deux hommes de la maison.

« Haha, choisis ton plat, le serveur passera que tu n’auras toujours rien choisi. » Il se tourna vers Hazel « je te conseille la Flammekueche, c’est un classique ici. » Encore fallait-il que le plat soit au goût de la demoiselle.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
  Hier à 2:19
citer
éditer
x
  Hier à 2:19

Il n’y avait décidément plus rien à faire. Le visage de la jeune demoiselle s’enflamma suite au compliment qui semblait en tout point innocent, le rouge venant donc élire domicile sur ses fins traits. Elle détourna le regard, vite fait, esquissant un sourire timide, venant jouer distraitement avec une mèche de cheveux plus longue que les autres. Encore une fois, elle aurait presque cru entendre Reiko ricaner tandis que, de son côté, elle était partagée entre décrire l’état de son esprit comme le vide total ou, au contraire, la cacophonie. Après tout, il venait de dire qu’elle était charmante. Cela voulait donc dire que, à ses yeux, elle était charmante. Était-ce le début d’une belle romance ? Une relation au début assez particulier, provoquer par le tempérament un peu princier de sa Phanpy, sous les douces lumières qu’amenait le marché de Noël. Elle s’y voyait déjà, main dans la main avec ce dernier, à vivre le parfait amour digne des plus grands contes. Et puis, pourquoi pas une demande en mariage, trois ans plus tard, sous les mêmes belles lumières ? Ambiance romantique à souhait, un repas et…

Leur père était donc comte dans la Marine, si elle comprenait bien. Elle était vraiment mignonne, la petite, à parler de son avenir avec autant d’aplomb. À son âge, pour sa part, elle était assez discrète, voir même réservée, tentant d’être la petite fille idéale, cherchant dans son silence le regard d’un père absent qui, bien malheureusement, malgré tous les efforts qu’elle a pu fournir, n’a jamais daigné lui accorder quelconque intérêt. Si elle avait longtemps cru qu’elle n’était pas assez bien pour lui, en vieillissant, mais surtout, en quittant la demeure familiale, elle avait pris assez de recul pour comprendre que le problème ne venait pas d’elle, ni même de tous les autres Belladone. Elle était née dans une famille ingrate et distante dont seule la richesse importait, tout simplement.

- C’est bien de voir grand. L’ambition va t’amener loin.

Elle était sincère dans ce qu’elle disait. D’une vision peut-être bien un peu innocente du monde, la Belladone considérait que rien n’était impossible. Avec un travail acharné et une dévotion qui ne connaissait aucune limite, elle comptait se rendre loin. Où exactement ? Elle n’en était pas encore certaine, toutefois, pour peu n’était-elle pas inactive, pour le reste… Elle continuait d’avancer, tout simplement.

Observant le menu, il y avait beaucoup de choix et beaucoup de noms de plat qu’elle ne connaissait pas. De ce fait, bien que suivant la conversation, elle resta silencieuse quelques instants. Il lui était toujours difficile de choisir quoi manger, encore plus lorsqu’elle ne connaissait rien de la place. C’est alors que Baptiste vint à son secour (mais quel homme !), venant lui suggérer une spécialité de la place, un classique d’ici comme il le disait si bien. Il pouvait bien continuer de parler, elle était convaincue de ne jamais se lasser d’observer ainsi ses lèvres bougées pour former des sons tout à fait agréable à ses oreilles…

- Oh ! Merci ! Va pour la… Flammeuh… kuèche ? alors.

Elle avait eu un peu de difficulté à prononcer le mot, comme il s’agissait de quelque chose qu’elle ne connaissait pas. Les joues toujours un peu rouge, elle eut un rire discret sous le regard quelque peu exaspéré de sa Phanpy, qui avait très bien réalisé qu’elle s’était sûrement à nouveau perdu dans ses pensées, victime de son imagination débordante. Elle ferma donc le menu, prenant donc le verre qui s’était déposé devant elle, une bière dont elle ne reconnaissait ni les arômes, ni l’odeur.

- Et toi, tu es affecté où ?

Daignant même venir croiser son regard, la jolie demoiselle avait toujours cette teinte rouge qui imprégnait ses joues, faisant preuve d’une timidité qu’elle n’avait qu’en de rares occasions. D’ordinaire très d’aplomb, les hommes (surtout les mignons) avaient ce pouvoir sur elle que de lui faire perdre contenance, l’amenant ainsi à n’être qu’une boule de nerfs qui n’était même plus en mesure de réfléchir convenablement. Elle était même assez impressionnée d’elle-même alors que, pour l’instant, aucun malheureux accident n’avait survenu, de par sa maladresse légendaire lorsqu’en présence de la gente masculine.

- J’imagine dans le coin ? Du moins, tu sembles bien connaître l’endroit…

Assez, du moins, pour lui conseiller des spécialités de la place. Ou alors faisait-elle fausse route, ce n’était pas à exclure. Mais pour elle qui s’était installée à Élyséa il y avait moins d’un an, elle essayait de se familiariser tant bien que mal avec sa nouvelle ville. Pour ce qui était les autres de l’Empire de Kalos, elle était encore complètement larguée. Le serveur revint toutefois vers eux à peine avait-elle terminé sa phrase et elle s’essaya de nouveau à prononcer le nom de son plan, s’emmêlant un peu les pinceaux, faisant encore une fois entendre son petit rire aussi délicat que gêné, avant de rougir davantage si c’était encore possible.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
  Hier à 16:32
citer
éditer
x
  Hier à 16:32

Voir Hazel devenir rouge tomate le laissa songeur, elle avait peut-être chaud . À y réfléchir, lui-même commençait à étouffer avec son pull. Enlevant ledit morceau de tissu, il dévoila un t-shirt noir on ne peut plus classique. Il avait bien fait de ne pas mettre celui que lui avait offert sa mère, qui était…heu… original avec son ensemble de couleurs tape à l’œil. Enfin, il le porterait quand il sera au manoir, histoire de faire plaisir.

Un sourire se dessina sur son visage, à l’instar du serveur qui venait d’arriver pour prendre commande, quand il entendit la demoiselle essayer de prononcer le nom de la « pizza » locale. Il fallait dire que le dialecte d’ici, fortement influencé par le voisin outre-rhin, pouvait s’avérer un calvaire linguistique pour le néophyte en la matière. De son côté, Baptiste pouvait remercier ses origines, sa génitrice étant originaire de Germania. Bien qu’amusé, il vint tout de même apporter son aide à Hazel.

« Deux Flammekueches s’il vous plaît. Ainsi que deux Baeckeoffes, et.. heu… que veux-tu Elsa ? »

- Je vais prendre une flammekueches s'il vous plaît Monsieur le serveur.

Croyant avoir le compte des plats, le serveur fut interpellé par le blondinet avant qu’il ne parte. Hazel n’avait pas encore choisi pour Reiko. Le professionnel fronça des sourcils en recomptant, il y avait pourtant bien noté cinq commandes. Il allait-être surpris quand il allait servir. Les deux Baeckeoffes– une recette nourrissant aisément son homme – étaient à l’attention de Sieg. Ce dernier, excité en entendant tous ces noms de nourriture, remuait sur sa chaise. Il faisait un boucan d’enfer, sa queue frétillante frappant les barreaux de son dossier. Une fois la dernière commande passée, l’employé s’éclipsa, laissant à Baptiste le soin de calmer la boule d’écailles.

« Calme toi Sieg. Si tu es sage, tu auras du dessert ! »

Offre alléchante, le ventre sur patte se calma aussitôt, laissant enfin Baptiste écouter calmement ce que lui disait son homologue militaire. Curieuse, elle demandait où le noble était affecté, émettant l’hypothèse que ce soit dans la région.

« Bonne réflexion mais non haha. Je suis à Massalia. Je ne suis ici que de passage pour les fêtes en famille. »

- Et cette année, on va l’attraper le père Noël !

Comme à chaque hiver, sa petite sœur voulait capturer ce bonhomme rouge insaisissable. Si elle le voyait passer par une fenêtre, elle n’avait encore jamais réussi à lui mettre le grappin dessus. Vu la motivation qui brillait dans les yeux de la fillette, le blondinet allait devoir songer à mettre en garde le pauvre hère qui était de corvée de déguisement. Outre les cadeaux, cette période était également synonyme de rassemblement et de convivialité pour les siens. Généreux, les Chanteloup avaient pour tradition d’inviter l’ensemble du personnel de leurs terres pour le réveillon. Un geste que le militaire comptait bien perpétuer plus tard. Attendri, le militaire ne put s’empêcher de rire, avant de reprendre là où il s'était arrêté.

« J’ai grandi dans la région, mes parents habitent dans la périphérie de la ville. »

Dans un manoir datant du XVIéme siécle. Mais ça, il n’avait pas besoin de le préciser. Il avait toujours cette appréhension de dire qu’il était noble. La faute à des expériences de la vie où les demoiselles étaient plus motivées par la possibilité de faire partie de l’aristocratie que par lui. C’était la principale raison pour laquelle il ne disait rien.

« Et toi alors ? Tu es originaire de quelle ville de l'Empire ? »
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
  Hier à 17:39
citer
éditer
x
  Hier à 17:39

Ah ! Oui ! Reiko. Un peu plus et elle l’oubliait celle-là, perdue dans sa contemplation de l’envoyé divin qui se trouvait sous ses yeux. Vite fait, elle marmonna qu’elle prendrait la même chose, soit ehh… Elle n’osa même pas le prononcer une troisième fois, et, bien heureusement, le serveur n’eut pas besoin qu’elle s’y essaie. La commande passée, ils n’avaient plus qu’à attendre patiemment leur repas… Ou, tout du moins, aussi patients pouvaient-ils être, ce qui ne semblait pas être le cas du Crocodil. Un léger rire se fit entendre de sa part tandis qu’elle l’observait avec amusement, y reconnaissant une partie du sale caractère que possédait sa Phanpy, pour peu qu’elles ne soient pas en public. À croire que plus un dresseur était complice avec son pokémon, plus ce dernier s’en permettait…

S’intéressant dès lors à où était-il affecté, ne serait-ce que pour avoir une petite idée de la distance qui la séparait de son futur mari, elle tenta toutefois de faire preuve d’un minimum de réserve, se contentant de son adorable sourire peut-être bien un peu niais. Massalia était donc la ville où il se trouvait en temps normal. Elle ne pouvait donc y voir qu’un signe du destin. Elle qui se trouvait normalement à Élyséa, lui à Massalia, leur relation à venir ne pouvait être que l’évidence même tandis que la vie elle-même semblait avoir souhaiter leur rencontre en ce temps propice aux rapprochements romantiques.

- Un petit peu plus loin, pour ma part. Je suis originaire de la capitale d’Albion, à savoir Duskclock.

Elle était issue d’une riche famille d’Albion, même que riche était peut-être faible pour exprimer à quel point est-ce que son géniteur avait de l’argent. Elle se demanda vaguement s’il savait qu’elle avait quitté la maison il y avait de cela quelques mois. Autant se disait-elle que c’était évident, qu’il devait le savoir, au final, elle en doutait fortement. Il n’avait jamais été une figure présente dans sa vie, brillant par son absence et les nombreux cadeaux qu’il laissait à son égard, comme si l’argent pouvait tout faire pardonner. Cela avait peut-être fonctionner avec les deux aînés de la fratrie, mais, pour sa part, elle n’avait seulement voulu qu’un peu de son temps et de son attention, ce qui n’arriva jamais. Il s’agissait de la même pour sa mère, qui la traînait ici et là seulement pour afficher au monde entier combien était-elle une mère exemplaire. Si seulement ils savaient…

- J’ai quitté Duskclock il y a quelques temps, pour m’enrôler dans l’armée à vrai dire. Je n’avais jamais réellement quitté la capitale avant, donc maintenant, j’en profite pour explorer Kalos lorsque j’en ai l’occasion.

Une ombre avait peut-être traversé son regard lorsqu’elle s’était un peu trop penchée sur sa famille. Il s’agissait toujours d’un sujet délicat pour celle qui avait coupé tous les ponts avec ces derniers, reniant presque là d’où elle venait pour mener une vie complètement différente de ces derniers. Si tous préféraient rester pour profiter de la fortune colossale des Belladone, pour sa part, il n’en était rien. Certes vivait-elle désormais plus difficilement, alors qu’elle avait refusé quelconque argent venant de ses parents, mais elle vivait sa vie comme elle l’entendait, et ça, ce n’avait pas de prix.

- Et comme on m’a dit que Ford-de-Flandres était reconnu pour son marché de Noël, je me suis laissée tentée par un petit voyage par ici.

Un nouveau rire discret tandis qu’elle savait qu’il s’agissait normalement d’une période où tous se rassemblaient en famille pour célébrer. Toutefois, de son côté, les choses étaient plus compliquées alors qu’elle n’était même pas certaine de pouvoir encore dire qu’elle avait une famille. Et puis, au final, elle avait Reiko et c’était tout ce qui lui importait. Son regard se tourna alors vers la jeune demoiselle à leur côté, lui adressant un large sourire.

- Sinon, tu as des plans pour capturer le Père-Noël cette année ?

Autant voir ce qu’elle avait prévu pour réussir le tout. Elle-même aimait tout particulièrement la magie de Noël, l’ambiance qui baignait l’air en cette période de l’année et elle ne pouvait que fondre devant l’enthousiasme dont faisait preuve la petite soeur du charmant jeune homme qui avait eu l’amabilité de lui tenir un peu compagnie en cette douce soirée d’hiver. Ce n’était pas parce que ses souvenirs étaient assez particuliers qu’elle ne pouvait pas apprécier le tout. Et puis, cette année, elle serait avec Reiko et seulement elle. Sûrement le plus beau Noël qu’elle aurait pu espérer, très certainement mieux que tous ceux des années précédentes.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 153
points d'aurore : 505
Messages : 109
Rang de prestige : C
Âge : 23 ans
Région d'origine : Kalos - Massalia
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Militaire | Sergent
Avatar : Sting Eucliffe - Fairy Tail
  Hier à 22:38
citer
éditer
x
  Hier à 22:38

Ho, une albionnaise, de Duskclock qui plus est. Bien que la cité n’ait pas le rayonnement mondial que pouvait avoir la capitale impériale, Elyséa, elle demeurait tout de même la deuxième en termes de superficie et d’habitants. Baptiste se souvenait d’ailleurs s’être perdu là-bas, lors d’un voyage scolaire. La faute à un Sieg, alors kaïminus fraîchement capturé, qui s’était mis à courir comme un dératé dans une direction. Enfin, cette histoire s’était bien terminée, vu que des policiers l’avaient retrouvé et ramené. Il écouta tout de même attentivement son interlocutrice, qui lui avoua être sur kalos depuis peu.

« Il y a des coins magnifiques à visiter à Kalos. D’ailleurs, si jamais tu passes à Massalia, n’hésites pas à me le dire. Je connais le coin comme ma poche, et tu auras même un instructeur de plongée sous-marine si ça te tente. »

En tant que plongeur qualifié, le jeune homme était toujours prêt à faire partager sa passion avec les néophytes. Le monde marin était un endroit fascinant, apaisant, à la beauté sauvage dont Baptiste ne se lassait pas. Il fallait avoir vu ces bancs de rémoraids tourbillonnant gracieusement, ces coraux grouillant de vie, ces…enfin, il y avait tant de choses à dire sur ces spectacles magiques, naturels, se déroulant chaque jour dans les profondeurs de la mer. Dans tous les cas, il allait devoir songer à remettre son numéro de téléphone à Hazel, si jamais sa proposition la tentait. Puis, elle aurait au moins quelqu’un sur place si jamais l’envie lui prenait de visiter le joyau de la côte azuréenne.

Revenant à la conversation, le militaire ne put s’empêcher de sourire devant la question de la demoiselle à Elsa. Son sourire s’effaça en voyant la flamme qui brilla dans les yeux d’émeraude de la plus téméraire des Chanteloup.

« Oui, je vais dire à tous les enfants présents de m’aider ! On va lui tendre une embuscade dans les jardins, et dès qu’il voudra partir, il sera entouré. D’ailleurs » elle se tourna vers son grand frère « je vais demander à Tyr, Hyperion et Sieg de m’aider. Au moins je vais le bloquer sur la terre et dans les airs. Aucun échappatoire ! »

Buvant le liquide ambré de son verre, le militaire manqua de s’étouffer en entendant cette dernière phrase. Elle faisait ni plus ni moins référence à deux pokemons de son père, un Alligatueur et un Libegon, ainsi qu’à la boule d’écaille qui se trouvait actuellement sur une chaise haute. Par Arceus, elle était vraiment sérieuse cette année ! S’il doutait que le chef de famille accède à la requête de sa fille en prêtant ses compagnons, bien que le colosse soit capable de pleurer de fierté devant l’ingéniosité de sa princesse, Baptiste préféra tout de même commencer à la raisonner.

« Tu sais que si tu captures papa noël, les autres petits enfants ne vont pas avoir de jouets. Puis… il risque de ne pas revenir l’année prochaine s’il sait qu’on l’attaque. »

Les yeux presque larmoyants à cette idée, Elsa n’avait visiblement jamais pensé à cette possibilité. Ce n’était pas de la méchanceté de sa part, juste un challenge enfantin, qui était normalement inoffensif.

« Est-ce qu’il va penser que je suis une méchante fille et ne rien m’offrir ? »

- Mais non abrutie - fit-il d’un air amusé - il sait que tu as été très sage cette année.

Rassurée à cette idée, sa mine triste disparut aussitôt. Baptiste ne put s’empêcher de se féliciter d’avoir résolu le problème avant qu’il ne se présente. Comme le reste de la tablée, son attention se porta sur l’arrivée du serveur, apportant avec lui des plats fumants et appétissants. Il profita notamment de cette diversion culinaire pour parler à Hazel.

« Merci d’avoir posé la question… je n’aurais pas donné cher du pauvre bougre si elle avait trouvé un moyen de mettre son plan à exécution. » Chuchotant, il changea aussitôt de sujet, parlant plus fort, quand Elsa les regarda d’un air interrogateur. « Tu me diras ce que tu en penses. Ça vaut aussi pour toi Reiko. »
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 00
points d'aurore : 40
Messages : 37
Rang de prestige : C
Âge : 19 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle et désespérée
Métier : Sergent
Avatar : Coco Adel
  Aujourd'hui à 0:57
citer
éditer
x
  Aujourd'hui à 0:57

Plus rien n’avait d’importance, pas même cette question qu’elle venait d’adresser à la cadette du petit groupe, concernant son fameux plan pour capturer le Père Noël. Tenant son verre dans les mains, elle fit distraitement tourner le liquide ambré à l’intérieur de celui-ci alors que son esprit déraillait de nouveau. Ne venait-il pas de lui proposer de faire de la plongée sous-marine avec lui ? Lui apprendre, même… Cela ne faisait aucun doute qu’avec un tel professeur, elle était partante pour apprendre tout et n’importe quoi, vraiment. Mais les choses étaient d’autant plus intéressantes ne serait-ce que parce qu’elle aurait très certainement l’occasion d’admirer ce que les entraînements intensifs du corps militaire pouvaient faire sur le corps. Même elle présentait une silhouette somme toute assez découpée, alors lui… Un spectacle qu’elle ne comptait absolument pas raté, pour rien au monde. Massalia s’ajouta donc sur sa liste d’endroits à visiter en priorité, et ce n’était pas que pour la magnifique côte de cette charmante ville. Elle y voyait déjà quelque chose de plus intéressant à admirer longuement, dont elle était convaincue de ne jamais se lasser.

Écoutant donc distraitement la réponse de la cadette, une histoire de pokémons et de piège à Père Noël, vraiment une idée intéressante si elle ne s’était pas perdue dans la contemplation de son aîné, elle esquissa un doux sourire tout en rigolant légèrement, principalement par la mine choquée qu’affichait désormais l’homme qui lui faisait face. Un petit échange en tout point adorable entre frère et soeur qui lui arracha un tendre sourire, elle-même n’ayant jamais eu droit à telle complicité avec quiconque de sa famille. Sa soeur avait toujours prétendu qu’elle n’existait pas et quant à son frère… Les choses étaient un peu pareil. Tous très isolés les uns des autres, la vie de famille chez les Belladone avait toujours été… Particulière.

Elle fut finalement tirée hors de ses pensées par le serveur qui vint déposer devant eux leur plat, elle-même y jetant un regard curieux alors qu’elle n’avait absolument aucune idée de ce qu’elle venait de commander, n’ayant même pas compris le nom du repas. Son attention fut cependant rapidement saisie par autre chose, soit la douce voix du militaire qui s’adressait à elle, l’amenant ainsi à quitter son repas des yeux pour relever ses prunelles ambrées vers lui. Il la remerciait pour quoi au fait ? AH, oui, la fameuse question, dont la réponse n’était pas parvenue à l’esprit de la belle, cette dernière trop occupée à imaginer son rendez-vous galant sur l’une des plages de Massalia, en compagnie de Baptiste, dont le torse ruisselant d’eau serait… Il lui parlait, elle se devait donc, par conséquent, de répondre. Et cesser d’afficher ce stupide sourire niais.

- Il n’y a pas de quoi, les enfants ont souvent l’esprit très vif. Et les moins jeunes aussi. Si tu voyais certaines recrues et les plans qu’ils peuvent avoir par moment…

Un doux rire s'échappa de ses lèvres, se remémorant quelques uns qui lui avaient donné du fil à retordre. Des idées très ingénieuses, oui, certainement, mais très peu pratiques à mettre en place, pouvant rapidement devenir dangereuses. Mais très ingénieuses, elle se devait de leur donner un minimum de crédit.

- C’est noté, pour Massalia. Je n’ai pas encore eu le loisir d’y aller…

Et maintenant elle avait toutes les raisons pour le faire. Il était là-bas et, sincèrement, c’était la seule raison dont elle avait besoin.

- Tout comme je n’ai jamais fait de plongée sous-marine.

Autant être honnête, et puis, telle n’était pas l’idée que de pouvoir ainsi admirer son torse découpé par le tissus qui lui collerait certainement à la peau et… Voilà que Reiko cherchait désespérément son attention, venant même lui donner un petit coup de trompe. Hey ! Son regard se tourna donc vers elle, qui attendait patiemment devant son assiette. Ah, oui, le repas, c’était ce qu’ils faisaient, avant que son esprit soit de nouveau distrait par… Voilà, bref. Attrapant ses ustensils, elle coupa grossièrement ce qui ressemblait à une pizza dans l’assiette de sa Phanpy avant de l’approcher d’elle, qu’elle puisse attraper ainsi plus aisément les morceaux découpés.

Elle-même prit donc un morceau de sa propre pizza, ou peu importe ce que c’était, de toute façon, cela devait nécessairement être bien, il s’agissait de ce que Baptiste lui avait conseillé, pour venir porter sa fourchette à ses lèvres. Au départ surprise, le tout n’en était pas moins agréable, ce qui l’amena à offrir un large sourire à celui qui se trouvait devant elle.

- Merci du conseil, j’aime beaucoup !

Et puis bon, un repas en aussi agréable compagnie, ce ne pouvait qu’être bien. La Phanpy à ses côtés fit aussi entendre son contentement, signe qu’elle était d’accord avec ce que la dresseuse venait d’affirmer.

- Comment on appelle ça déjà ?

Une façon comme une autre de le faire parler. Elle aimait bien l’écouter, peut-être un peu trop même, alors que ce qu’il disait n’avait même pas besoin de faire du sens. Et puis, si elle oubliait quelques instants le bel homme en sa compagnie (ce qui demandait presque un effort surhumain), elle n’en restait pas moins quelqu’un de très curieuse qui aimait bien en apprendre un peu sur tout et n’importe quoi. Une pierre deux coups.
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
FDM - Fondation pour Dresseurs Maltraités [Ft. Baptiste de Chanteloup]
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum