Ouverture prochainement !
Après plusieurs conflits sanglants, cela fait plus d’un demi-siècle que les humains et pokémons vivent en paix au sein de l’Empire de Kalos. Chaque année, nombreux sont les dresseurs à partir à la conquête de la Ligue Impériale. Mais Nox Oscuras, un étrange groupe souhaitant la résurrection d’Yveltal, menace désormais. Dans l’ombre, Idéalis, ombre du passé d’Albion, attend son heure. Venez vivre une aventure pokémon inédite dans un univers travaillé et original : l’Empire n’attend que vous !
Design
75%
Univers & règles
90%
Système de jeu
90%


 

Partagez | 
 

 Des sourires spectraux au coeur des étages supérieurs [évent Halloween]

Fondatrice //Dresseuse de rang C
avatar


Région d'origine : Albion

Messages : 212

Expérience : 383

Expérience dépensée : 60

Groupe social : Aristocrate et universitaire en devenir

  Lun 31 Oct - 23:53

« joyeux Halloween mademoiselle »
Des sourires spectraux au coeur des étages supérieurs
Il y a de ses défis qu’on ne peut refuser, même ceux infligés par nous-mêmes. Halloween, cette fête spéciale où le but ne semblait pas d’être le plus fringuant pour parader, mais bien de faire peur, où sortir de ses zones de confort. Pour l’occasion dans le manoir des O’Sulleavan, Tessa la belle Gardevoir s’était laissée enfiler sa plus belles robes sombre, ouvrant aux enfants de Glastheim qui osaient franchir les grilles pour leur donner quelques sucreries. Aislinn elle, avant délaissé la grande bâtisse pour sortir. Sortir alors que la nuit était tombée, alors que le froid arrivait à mordre ses jambes malgré son pantalon. Elle avait laissé Raphaël au manoir, hors de question de rater sa tradition.

En effet, chaque année, la jeune femme avait pour habitude d’approcher le Caisteal Marbh. On murmurait depuis des années que la nuit des morts, les spectres venaient hanter ce château, les Spectrum se faisaient les maîtres, dans le jardin des Spiritomb sortaient du sol, préférant torturer les vivants que les squelettes de ses terres ayant connu de nombreuses guerres. Elle n’était pas la seule à tenter cette expédition, de nombreux jeunes prenait le chemin du château… Même s’il fallait avouer qu’une bonne partie d’entre eux s’arrêtaient devant les immenses grilles, préférant… Peut-être simplement aller à la fête du village, jouer aux Magirêve ou se déguiser en Branette…

Hors de question de rebrousser chemin. Avançant sur le petit chemin de terre y menant, de la vapeur s’échappait d’entre les lèvres d’Aislinn qui sentait son cœur s’emballer, la chair de poule d’excitation l’envahissant. Opsine avait accepté de l’accompagner, avec quelques résistances. Ness… Aislinn avait laissé le Lokhlass au manoir, n’ayant pas encore réussi à établir une bonne relation avec lui, il aurait été stupide de l’embarquer dans cette aventure.

Elle traversa le jardin, et poussa la lourde porte d’entrée… Après tout, le château était ouvert aux visiteurs toute l’année, et l’hôtel attenant était complet. Mais ce n’était pas les étages habités qui donnaient envie à la jeune femme qui salua rapidement le Maître d’Hôtel, lui disant qu’elle comptait rejoindre sa chambre après sa ballade du soir. L’homme d’un certain âge se pencha doucement en avant pour acquiescer, un sourire aux lèvres. Un sourire glacial auquel Aislinn ne prêta pas beaucoup d’attention.
Opsine sauta sur l’épaule de se dresseuse quand celle-ci comme ça à escalader les dizaines d’escaliers en pierre brute, cette pierre que l’ancien Roi d’Albion avait foulé de nombreuses fois. Elle traversa les couloirs, silencieux, tenant sa lampe torche dans sa poche, alors Opsine s’accrocha un peu plus à sa dresseuse, sa flammèche vacillant en ayant l’impression que les regards des nombreux portraits semblaient les suivre. « Chaque année, je viens ici… Bon, l’année dernière, les derniers étages étaient fermés, j’espère que cette année, ça ne sera pas le cas… ». Le donjon, les prisons, mais aussi les réserves d’or, ces fameux étages supérieurs restaient encore aujourd’hui emplis de mystères pour de nombreux historiens, et l’idée d’y avoir peut-être accès ce soir ne fit d’accélérer le pas de la jeune femme.

Nouvel escalier, bien plus étroite, avec en haut, une porte métallique… Moment de vérité. La jeune femme appuya doucement sa main dessus, fermant les yeux, espérant… Son cœur fit un bon quand elle sentit la porte répondre à son impulsion. Gagné ! « A partir de maintenant Opsine, reste bien accrochée et pas de bruit… ».

Aislinn alluma sa lampe, continuant d’escalader avant d’arriver dans un long couloir, desservant quelques anciennes pièces royales, et au fond, la salle de garde, la salle au trésor et enfin, les cellules. Les pas de la jeune femme résonnaient sur le pierre aux pierres irrégulières, bien loin des tapisseries et peintures raffinés mais austères du hall et de l’hôtel.
Elle s’arrêta quelques instants en sentant un vent glacé parcourir son dos, sa petite salamandre se tendant brutalement « Respire doucement… ».

Sa marche la guida jusqu’à une salle emplie de quelques coffres vides et poussiéreux ayant l’impression que les regards des nombreux portraits semblaient les suivre. « C’est ici qu’Edward VIII gardait toute sa richesse… Et ses femmes aussi, enfin, c’était il y a quelques siècle, tout a fini au musée de la capitale et celui de Glastheim. Mais on ne sait jamais, les Rois étaient friands de cachettes secrètes, tu saurais en trouver une Opsine ?... Opsine ? Tu m’écoutes au moins ? » La salamèche ne montrant pas signe de vie, Aislinn tourna son regard vers elle, et tomba nez-à-nez avec son pokémon pétrifié, qui n’osait plus bouger d’un millimètre.

« Magnifique est-ce pas ? Un pan de l’histoire, on raconta encore qu’Edward VIII venait rendre une dernière visite à ses femmes avant de les laisser aux soins de ses fidèles Scalpion. »

S’enfuir ? Rester ? Répondre ? Aislinn se tenait devant le Maître d’Hôtel, droit, ses cheveux argentés brillant légèrement sous la torche au bout de la queue d’Opsine. Bon d’accord, elle ne devait pas se trouver là, mais elle n’était pas une délinquante à ce point, et puis elle était déjà venue de nombreuses fois dans le château ou même les jardins… « J’imagine qu’il voulait contempler une dernière fois leurs regards avant qu’elles ne perdent la tête… ». Cette réponse tira un sourire dérangeant du vieil homme, qui fit un pas en avant, se rapprochant d’elle. « Des jeunes femmes magnifiques, qui avaient aimé joué avec lui, jouer avec le feu… » Sa voix se résonnait de plus en plus dans la tête d’Aislinn, elle semblait se déformait autant que son sourire étincelant, ses traits devenant plus anguleux, et l’enveloppe de ses yeux se teintant lentement d’un rouge sanguinaire… Aislinn recula d’un pas, il avança d’un autre. « De magnifiques jeunes feeeeeemmes… ! »

Brutalement, l’image du Maître d’Hôtel disparu, Aislinn serra les dents, ses jambes tremblant, la peur gagnant chacune parcelle de son corps, une sueur froide glissant le long de son dos… Le cri d’Opsine la poussa à courir.  Le plus vite possible, sa lampe frappant lourdement le sol, mais hors de question de s’arrêter, un Spectrum hurlant derrière elle, riant comme une bête, ses mains manquant d’attraper sa proie… La jeune femme dévala les escaliers, manquant plusieurs fois de se tordre la cheville. Elle arriva enfin dans un couloir éclairé, un dernier cri du spectre résonnant dans sa tête ou plus haut, elle était incapable de le dire… Aislinn s’appuya un peu contre un mur, la lumière la calmant, essayant de reprendre son souffle, ses jambes peinant à la maintenir debout… Mais pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de sourire, Opsine se glissa sur son épaule, les yeux fermés, semblant vouloir oublier cet épisode. « Je sais maintenant pourquoi c’est fermé normalement… ».

Après quelques minutes, les deux compagnes descendirent, les joues rouges après leurs courses, se hantant de quitter le château, Aislinn ne désirait pas perturber un peu plus la vie de cette bâtisse… Alors qu’elle ouvrit la porte d’entrée, le Maître d’Hôtel se glissa doucement derrière elle, ce même sourire au lèvre, glissant doucement un petit paquet dans sa poche, et murmurant « Des femmes et de nombreuses richesses comme celle-ci, joyeux Halloween jeune Aislinn… » Sa respiration rencontra son cou, la faisant frissonner… « Merci, je… Nous passerons avec mon père bientôt. Bonne journée, et… A l’année prochaine. » Un sourire malicieux se glissa également sur les lèvres sèches de la jeune femme, qui sortit définitivement de ce « sanctuaire ».
© ASHLING POUR AURORA MILLENARIUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Maître de l'Univers

Messages : 184

Expérience : 470

  Mar 1 Nov - 22:45

Validation du RP
Après lecture de ton RP, le voici validé !

Pour ce RP, le MDJ te donne 18 points d'expérience supplémentaires !

Tu as posté un RP la nuit d'Halloween ! Tu obtiens un super bonbon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aurora-millenarius.forumactif.org
 
Des sourires spectraux au coeur des étages supérieurs [évent Halloween]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurora Millenarius :: Préambule :: Rps-
Sauter vers: