AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
31/10/18
Découvrez la Gazette n°9 !
31/10/18
Découvrez l'animation Spooky Scary Skelenox !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Derniers messages

 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

 (adazar) done my time and served my sentence

Aller à la page : 1, 2  Suivant
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Lun 21 Mai - 14:58
citer
éditer
x
  Lun 21 Mai - 14:58


Tour de clé effectué, il mâchouille ce qui reste de sa sucette. Bâtonnet froissé, rogné et difforme, Adam n’a pourtant pas l’air décidé à recracher ce bout de plastique sans but ni goût. Il en a besoin pour occuper sa bouche et ainsi, éviter de pester sur tout ce qui bouge. Car, il en aurait des choses à dire. Derrière son silence mortuaire, ses gestes automatisés et réglés comme une horloge, il observe. Espèce humaine pathétique, pokémon tout aussi pitoyable à les suivre comme de gentils toutous bien dressé, il glisse dans ses poches un sachet et du tabac accompagnés de quelques feuilles à rouler. Le cimetière est fermé, il peut se permettre de roder en ville tel un vautour aux aguets. Alors, qui sera le prochain ? Des carcasses à peine debout se promène sur les trottoirs de la petite bourgade. Heureusement qu’un champion d’arène se trouve dans cette ville. Sans quoi, il n’y aurait pas beaucoup de visiteur. Pas cadencés, presque militaires aux enjambés enfantines, le fossoyeur se rend à l’épicerie récupérer des nouvelles fraîches et de quoi manger ce soir. Il a un invité qui a pris la peine de se déplacer pour venir le voir, cela serait dommage de ne pas le recevoir comme il se doit. La table de son cabanon n’est pas suffisamment grande pour recevoir une deuxième personne. Aussi, il espère que ça ne dérangera pas Balthazar d’improviser un pique-nique dans la forêt bordant Loch Domhain. Il n’y a pas meilleur coin pour prendre du bon temps en fumant des feuilles fraîches de Mystherbe. Drogué qui s’assume, pourquoi se priver de couper les feuilles de ce Pokémon ? D’ailleurs, qu’elle conséquence pour ledit Pokémon ? Et bien, après des années à s’autoriser ce petit écart de conduite, il a découvert que leurs feuilles étaient semblables à des cheveux humains. Bien que chargé en THC -d’où l’origine du Doux Parfum qu’elles dégagent-, il y a aussi de la kératine. Donc, pas besoin de culpabiliser à son goût, cela repousse. Cependant, ce n’est pas les feuilles le plus intéressant, mais ce petit corps bleue capable de transformer ses pieds en racine. Une faculté qui pourrait être intéressante à transposer sur le genre humain, mais certains -notamment les alcooliques de comptoir- leur font concurrence et n’ont pas besoin d’une telle mutation. Oh, Adam s’égare dans ses pensées, et il soupire intérieurement. Il lâche quelques pièces sur le comptoir du bout de ses longs ongles. Porte passée avec son sac en papier dans les mains, pas de trace de Poupée. Sans doute était-elle bien sage dans sa Pokéball. Tant mieux. Le fossoyeur reprends sa marche, direction la place du village où il avait donné rendez-vous à son ami. Qui ne s’y trouvait pas. Son visage ne laisse rien transparaître, mais il est agacé intérieurement. La ponctualité, ce n’est pas fait pour les Ponchio. Il s'assoit au bord de la fontaine, se fichant éperdument que son long manteau marron déchiré trempe dans l’eau. Il farfouille dans le sac, et il crache son bâtonnet de sucette pour enfourner une neuve dans sa bouche. Bien, il n’y a plus qu’à attendre.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Ven 25 Mai - 15:35
citer
éditer
x
  Ven 25 Mai - 15:35

Un mois sans rien ou presque. C’est toujours compliqué, c’est toujours insupportable. Les jours qui restent avant que tu craques sont semblables à des cauchemars, tu te réveilles toujours en sursaut, le lit ou le sol trempé en fonction d’où tu as perdu connaissance. Tu émerges difficilement alors que Newt est déjà occupée à traîner là où le soleil tape le plus. Et c’est dans le silence le plus total que tu te déplaces dans ton appartement, la tête encore trop lourde, difficile à porter.

Durant de longues minutes, tu erres, tu vas et viens, tu cherches dans les placards mais tu commences sérieusement à être à sec, toi qui, d’habitude, prends toujours de l’avance sur ton stock, alors tu t’énerves un peu et tu abandonnes, préférant te jeter sur son téléphone pour appeler deux-trois personnes en urgence. Malheureusement, personne ne te répond, mais tu es très vite sauvé par un rappel.

Tu as encore oublié que tu devais le rejoindre.

« ET MERDE ! »

La petite plante sursaute et te regarde avec de grands yeux étonnés, tu la regardes en retour et tu t’agites pour rassembler deux-trois affaires, il se fait déjà trop tard, tu sais que tu vas être en retard, toi qui préfères largement être à l’heure et t’y tenir. Tu pourrais très bien être ponctuel, mais il y a ton amour de l’alcool qui t’empêche trop de fois de viser juste. Après avoir enfilé une veste, tu attrapes Newt que tu cales sous ton bras le temps de sortir et de courir vers la gare. La petite n’apprécie pas être secouée, elle couine et a peur de toi mais se calme dès lors que tu lui laisses l’occasion de prendre son petit bain de soleil sans la déranger plus que ça.

•••

Le trajet a été bien trop long ; tout ce voyage pour calmer cette dépendance, ça pourrait être un peu tiré par les cheveux mais tu n’es pas venu à Glastheim juste pour planer quelques heures ; non, aujourd’hui, tu vas être avec un ami, un copain avec qui tu fumes quand tu en as l’occasion. Tu as des amis plus proches avec qui t’amuser, mais bon, il faut bien entretenir ses relations, non ? Et puis ça te fait voir du paysage.

Tu es un peu perdu, à chaque fois que tu viens, tu as l’impression de redécouvrir la vie et le village. Dans un soupir, tu finis tout de même par arriver au point de rendez-vous. Tu es foutrement en retard, mais ça va, tu aurais très bien pu ne pas venir, non ? Lâchant la Mimantis, tu t’avances vers la silhouette que tu reconnais de loin, la petite créature à tes pieds pressant le pas pour venir s’écraser maladroitement à quelques mètres du point de rendez-vous.

« Salut Adam, ça fait longtemps. »

À chaque fois, tu lui dis ça. Même intonation, même humour de merde, tu ne changes jamais et ce serait perturbant de t’entendre dire autre chose. Tu lâches un petit rire avant de te baisser pour relever Newt qui regrette instantanément de s’être éloigné de toi.

« C’est toujours plaisant de te voir. Qu’est-ce que tu as prévu, cette fois-ci ? »

Après l’avoir salué étrangement, tu n’attends pas avant de repartir dans une direction au hasard. Aller fumer avec lui, c’était toujours spécial, parce qu’il habite loin, et parce que vous avez à peu près les mêmes goûts en terme de substances étranges et qui vous mettent bien pour quelques heures.

« J’espère que tu te portes bien, et les morts aussi. »

Il est une présence macabre, mais tu es habitué à ce genre de choses : la mort ne te fait pas peur, du moins, moins qu’avant. Sauf quand tu es pris d’épisodes de paranoïa. Ce n’est jamais beau à voir, et ça te tombe souvent sur le coin de la gueule du jour au lendemain. Peut-être qu’un jour, tu finiras par consulter.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Ven 25 Mai - 17:53
citer
éditer
x
  Ven 25 Mai - 17:53


Temps capricieux, ou temps farceur, dans les deux cas Adam a l’impression qu’il s’écoule lentement. Que faire en attendant ? S’il avait su, il aurait apporté quelque chose pour tuer les minutes d’attentes. Alors à la place, il tend ses mains devant son nez, regarde si elles sont présentables. De son point de vue excentrique, elles l’étaient. Couvertes de ses fameuses mitaines vertes qui lui permettait d’amortir les coupures, ou bien de récolter la terre. Terre qui avait donné une teinte brunie à la laine fine. Propre, mais sale à la fois. Depuis quand la poussière était une chose salissante. L’homme nait de la poussière, et il retourne poussière. Elle est ce que l’homme perds ; morceaux de peau desséché, cheveux, residues d’ongles, poils et il en passe. Alors que la terre a un aspect plus noble, plus naturel. Elle était là avant que ces êtres peuplent et dominent continents et océans. Il tergiverse, il se perd dans ses pensées, mais il n’a rien d’autre à faire. Quand bien même il ne serait pas présentable, le fossoyeur n’est pas suffisamment complexé pour s’empêcher de sortir s’il se juge non-présentable. Sa main se glisse dans la poche de son veston pour en sortir sa montre à gousset, posant le sac à ses pieds. Il est 18h20, et toujours pas la moindre trace de Balthazar. Est-il réellement en manque ou bien encore en train de décuver ? Adam ne le juge pas, mais il pourrait se permettre si son alcoolisme dérègle son emploi du temps. Bien sûr, mauvaises langues diront que les morts ont tous le temps d’attendre, et c’est ce qui l’excède. Non. Non, les morts n’ont pas plus à attendre que les vivants. Du moins, à ses yeux. Est-ce que cela leur plairait que leurs coiffeurs les fassent attendre une heure de plus ? Les yeux jaunâtres se lèvent en direction du ciel, et il range sa montre à gousset dans l’élan. Il s’en ait fallu de peu avant qu’il ne décampe puisqu’une voix l’appelle et le salut. “Tu es en retard.” lança-t-il sans dire un bonjour préalablement. Erreur de politesse qu’il s’empresse de corriger. “Bonjour, en effet. Tu ne m’en tiendras pas rigueur si je n’ai pas compté cependant, n’est-ce pas ?” Aucun soupir ne traverse ses lèvres, et il se contente simplement de se relever. Il jette un oeil à la petite plante à côté de Balt’, prêtant tout juste attention à elle. Après tout, ce n’est pas comme si elle semblait s’investir dans la conversation. Sa tête se relève, et il semble davantage présent que précédemment. Le fossoyeur se baisse pour attraper le sac et l’ouvrir devant lui. “Des sandwichs. Ne m’en tiens pas rigueur, mais je n’ai pas fais d’agrandissement chez moi. Mon jardin est trop précieux. A ce propos…” Phrase en suspens et regard jetait vers le ciel qui s’assombrissait, Adam avait reposé le sac au bord de la fontaine pour que ses deux mains soient libres. Il avait sorti un premier sachet, modérément rempli, contenant une poudre jaunâtre et des feuilles séchés. L’autre était plus gros, bien fourni et très odorant. Caché dans la poche intérieur de sa veste, il était celui qui avait sûrement plus de valeurs. “Il y a ce qu’il faut pour ce soir, et je t’ai préparé un paquet à ramener. Elles ont été fraîchement séchées, d’où le fait qu’elles sentent assez forts. Je n’allais pas te laisser partir les mains vides après tout. Et si nous y allons ?” A peine la question avait-elle était posé que le fossoyeur avait rangé le tout dans ses poches. Il ne manquerait plus qu’une paire d’yeux curieuse vienne lui poser des questions. Il avait repris son sac et enjambé le Mimantis pour faire marche vers les bois.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Lun 28 Mai - 20:01
citer
éditer
x
  Lun 28 Mai - 20:01

Bien évidemment, il te fait remarquer ton retard. Tu le prends un peu mal, mais ce n’est pas grave, tu te rattraperas bien un jour où l’autre… Enfin tu l’espères. Mais on va dire que ton amour pour l’alcool est bien plus important que ton attachement à de rares connaissances, il doit vraiment y avoir quelque chose qui ne tourne pas rond mais tu n’arrives pas à mettre la main dessus et chaque tentative d’aller consulter s’est soldée par un échec. Rester dans le déni doit être plus plaisant que chercher à te soigner, et tu crois encore dur comme fer que tes médicaments contre l’anxiété t’aideront à vaincre celle-ci… Malheureusement, c’est une porte de sortie facile que tu utilises depuis ta plus tendre enfance.

« On ne se voit pas souvent, c’est bien dommage. »

Parce que tu n’as pas beaucoup d’amis qui aiment la fumette comme ça ; les autres, ils préfèrent les choses classiques, le tabac, un peu de nicotine… Ils n’oseront jamais passer le cap, ils n’oseront jamais s’attaquer à la poudre de Rafflesia, ils seront dégoûtés face à l’herbe de Mystherbe… Ah, dans quel monde vit-on, sérieusement ?

La petite plante dont tu t’occupes se relève et revient vers toi en chouinant presque, tu l’ignores sur le moment, trop obnubilé par le sachet qu’on te rend. Oui, c’est pour ça que tu es venu, et, même si tu as peur de te faire choper pendant ton chemin du retour, c’est un risque à prendre si on veut de la qualité. Tel un rapace, tu te jettes presque dessus pour venir le dissimuler précieusement, un léger rire s’échappant d’entre tes lèvres.

« Tu es vraiment trop bon. Merci. »

Ce sachet, il te servira pour plein d’occasions, et ça te permettra peut-être de tenir plusieurs mois sans avoir à refaire ton stock toi-même ou sans voir Adam. Dommage, en effet, mais tu ne peux pas te permettre de faire des voyages comme bon te semble, tu as aussi d’autres objectifs, d’autres envies… Et c’est ainsi que tes pensées divergent vers ta fille, pauvre fille à qui tu as laissé un handicap avant de fuir comme la petite merde que tu es. En silence, tu suis Adam, tu sais plus ou moins où il veut t’emmener, mais bon, tu es un peu un touriste par ici, tu n’y as mis que très peu les pieds, et c’est toujours agréable de découvrir une partie d’Albion.

« J’aimerais bien qu’on se détende chez toi, un jour. Là-bas, on n’aura pas de risque de tomber sur un p’tit fils de pute égaré. »

Te faire choper par les flics, c’est une grande angoisse chez toi. Les forces de l’ordre tout court, en fait… Tu viens doucement tirer sur le bandage presque permanent de ta main droite, stressé, si on apprend ce que tu es réellement, ça risque vraiment de mal finir pour toi. La balade commence à se faire longue mais finalement, tu t’arrêtes quand il le faut. Tu te tournes alors vers ton camarade, tendant les mains, un léger sourire aux lèvres.

« Laisse-moi t’aider, je ne suis pas venu juste pour mettre les pieds sous la table. »

Autant te rendre utile tant que tu le peux encore. Le débarrasser de son sac, installer de quoi faire un petit pique-nique, tu fais ce que tu peux, mais tu ne peux pas cacher cette envie pressante de te mettre une race pour oublier bon nombre de tes problèmes.

« Un jour, je te ramènerai des trucs directement de Kalos… Mais j’oublie à chaque fois… Désolé d’être une merde. »
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Dim 3 Juin - 20:01
citer
éditer
x
  Dim 3 Juin - 20:01


Franchise impossible à retenir, le fossoyeur se fiche éperdument de savoir s’il l’avait fâché ou non. Ce n’est qu’une réalité, aussi triste soit-elle, qu’il avait soulevé et il était navré d’avoir eu à le faire. Mais il apprécier la ponctualité autant qu’il aimait une pinte de bière brune à l’occasion. Sa montre à gousset étant retourné dans sa poche, Adam se contente de lever le menton à la mention du temps. Et en l’occurrence, du longtemps que Balthazar a évoqué. « En effet, mais que veux-tu ? Nous avons chacun des préoccupations qui occupent nos emplois du temps respectifs. Un jour, c’est moi qui me déplacerait si tu le souhaites. Il faudra juste me dire où. » Car un déplacement à Kalos il devait y avoir, le fossoyeur allait avoir besoin d’un remplacement pour prendre une semaine de congés. Le temps d’un week-end, il n’y a rien de bien grave. Cela serait juste la malchance si Glastheim décide de mourir pendant les deux jours où il ne serait pas présent. Mais dans le cas de semaines, voir d’un mois complet, cela serait plus embêtant pour lui. Il n’y a eu nul sursaut de sa part lorsque son invité s’était rué sur le sachet bien garni qu’il lui tendait. Il s’était contenté de le lâcher à temps pour ne pas se faire arracher les doigts avec et à acquiescer silencieusement. Oui, s’il y avait bien un seul domaine dans lequel Adam était généreux, c’était bien les drogues. Après tout, lorsque l’on a la mainte verte comme lui, un jardin à disposition et des ressources à ne plus savoir quoi en faire, on ne se préoccupe pas vraiment d’avoir de l’argent en retour, mais plutôt de faire plaisir. « Je t’en prie. » Fit-il simplement en guise de politesse tandis qu’il reprenait sa marche, jonglant entre le sac, sa pelle et ses pieds pour ne pas marcher sur le Mimantis affolé. Balthazar lui fait remarquer qu’il aimerait aller chez-lui. Une demande qui n’est pas passé dans l’oreille d’un sourd. Malheureusement, son chez-soi n’est pas très … présentable en ce moment et il préfères jouer la carte de la précaution. Que dirait son invité s’il lui imposait la présence de crâne non-décomposé encore, ou bien d’une paire de poumon tout juste mis en bocal. Pour ne pas le vexer, et encore moins le faire fuir, il lui répond avec un ton relativement calme et poser. « J’en conviens. Pour cette fois, je ne peux pas t’ouvrir mes portes car je n’ai pas fini de ranger mes derniers travaux. Mais la prochaine fois que tu viens, je rendrais mon cabanon suffisamment présentable. Cela dit, je te garantis que là où nous allons, il n’y a nul risque de croiser des fouineurs. » Lui dit-il dans le plus grand des calmes, comme une promesse solennelle. Pas lent, rythme de croisière modéré et brume qui se lève, la proximité du lac influe grandement sur les températures et la température de l’air. Il est frais, sans être excessivement froid, et la brume naturelle à l’avantage de brouiller leurs visages si jamais les forces de l’ordre arrivent au loin. Tandis qu’il avait enfin trouvé son équilibre, son invité se propose pour porter le sac. Difficile de refuser lorsque cela est proposé si gentiment. Aussi, Adam le lui donne. « Merci. Sans doute le merci le plus glaçant du monde. Cela ne me dérangeait pas de le porter, tu sais. C’est moins lourd qu’un cercueil. » Le repos, c’est pour les morts. Cela serait sans doute la devise du fossoyeur qui ne songeait même pas à se reposer. Toujours les mains occupées à faire quelque chose, il profite que ces dernières soient libres pour rouler les deux premiers joints. Et par politesse, il avait commencé par celui de Balthazar. « Ce n’est rien. J’avoue être curieux des spécialités de Kalos, je n’y aie jamais mis les pieds encore. Quant à ton … état, tant que tu ne te transformes pas à Tadmorv, c’est que tu ne l’es pas tout à fait, n’est-ce pas ? » Adam ponctua sa question en lui tendant sa cigarette. Et pour l’accompagner, il enchaine avec un pour lui. « Quelle sont les nouvelles de Kalos à ce propos ? » Demanda-t-il tout en s’asseyant à l’abris d’un arbre pour profiter du tronc en guise de dossier. Un dernier coup de langue, et voilà qu’il termine. Avoir les ongles longs est d’un pratique, cela permet de réaliser un travail d’orfèvre. Attrapant son briquet dans le fin fond de ses poches, il le tends à Balthazar au cas où il en aurait besoin, n’aillant pas prêter attention pour voir s’il avait déjà allumé le sien ou non.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Ven 8 Juin - 12:44
citer
éditer
x
  Ven 8 Juin - 12:44

Plaçant de quoi faire à même le sol, tu sembles un peu confus, perdu dans tes pensées. Mais tu es tout aussi agité en sachant pertinemment ce que vous allez faire dans quelques minutes, alors, tel un enfant, tu trépignes d’impatience, tu fais parfois les choses mal mais qu’importe, à ce stade, tu n’en n’as cure et tu espères sincèrement qu’Adam n’en tiendra pas rigueur ; même dans la boue, tu ne refuseras jamais une petite partie de fumette.

« Je suis à Châteaurives, si un jour tu passes par-là à tout hasard. »

Tu n’as pas pu lui répondre plus tôt, pour on ne sait quelle raison, d’ailleurs. Mais maintenant qu’il sait où tu habites, peut-être qu’un jour, il pourra venir chez toi, profiter de ton appartement puant l’alcool et la cigarette à plein nez, il faut être habitué de ce genre d’odeurs dégueulasses si on ne veut pas mourir une fois entré chez toi.

« On verra bien à quoi nous ressemblerons après quelques heures à papoter autour d’un de ces précieux pétards. »

Attrapant l’herbe soigneusement roulée entre tes doigts, tu hausses les épaules alors que tu l’amènes jusqu’à tes lèvres avant de la coincer entre celles-ci, juste pour te permettre de t’installer dans votre petite table de fortune et de pouvoir profiter un minimum de votre dur labeur. Sans même le remarquer, tu ignores ce briquet si gentiment tendu, trop occupé à fouiller pour trouver le tien et allumer le joint dans un large sourire. Les nouvelles de Kalos ?

« Oh, disons que je ne m’y intéresse pas trop. Il me semble qu’il y aura un festival à la fin du mois, je ne sais pas si tu le connais. »

Ce serait peut-être une bonne idée d’y aller à un moment où un autre. Ce n’est pas la porte d’à côté, mais tu n’as pas toute une mer à traverser non plus, ce n’est pas la mort. Tu y es sûrement allé au moins une fois dans ta misérable vie, mais tu ne dois plus t’en souvenir si c’est le cas, peut-être trop éméché, peut-être car tu ne veux tout simplement plus t’en souvenir. Peut-être y es-tu déjà allé avec ta fille, et c’est pour ça que tu t’arraches la gueule.

« Tu comptes y aller, toi ? En vrai, c’est sympa, et tu peux y goûter quelques spécialités. Il y a aussi un peu de cidre. »

Encore et toujours ce problème d’alcool – même si, avouons-le, le cidre n’est pas quelque chose de très fort. Tu tires une première taffe sur ce joint roulé par Adam, profitant de cette bouffée pour bien t’imprégner de cette putain de drogue dont tu ne peux finalement pas te passer. Un peu plus loin, ta petite Newt s’affole encore et s’énerve à vous voir vous mettre à l’aise, à fumer cette herbe qui vous détruit petit à petit.

« Et toi ? Est-ce qu’un jour, tu vas t’ouvrir un peu plus à ma personne ? Je sais garder des secrets… Aussi bien que je sais garder les miens. »

Un petit rire éclate alors que tu viens tirer une nouvelle taffe au grand dam de Newt qui n’hésite pas à vous lancer quelques feuilles dans votre direction ; rien de bien dangereux, mais ce n’est jamais très agréable de se manger ce genre de choses inutiles. Alors tu lances un regard autoritaire à ta petite plante préférée qui semble croiser les pattes et qui n’a pas l’air de vouloir en découdre.

Haussant les épaules, tu vas donc laisser couler, te tournant vers Adam, consommant cette drogue comme un putain d’accro, l’air de dire qu’on t’a privé de celle-ci depuis trop longtemps et que tu as donc besoin d’en profiter. Même si ton estomac gronde pour avoir quelque chose, tu l’ignores et tu espères pouvoir apprécier chaque moment de cette petite escapade.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Ven 8 Juin - 18:55
citer
éditer
x
  Ven 8 Juin - 18:55


Je suis à Châteaurives, si un jour tu passes par-là à tout hasard. Son air songeur se lève brièvement de son visage, et une moue apparait pour faire comprendre à Balthazar que cette information n’était pas passé dans l’oreille d’un sourd. Il prend son temps, il se remémore ses longues heures de lecture dans la bibliothèque du manoir familiale jusqu’à ce que des photos des statues de dragons, de ladite ville et des rues lui reviennent. Une ville chargée en histoire de ce qu’il se souvient, comme toutes de Kalos, mais celle-ci lui rappelle davantage sa ville natale. « Châteaurives … Il me semble avoir déjà vu quelque photo. Elle a l’air d’être une ville intéressante. Peut-être qu’un jour, j’irais. Quand je trouverais quelqu’un de suffisamment courageux pour me remplacer ici le temps d’un voyage. » Tout était là pour lui plaire -sans quoi, il ne se serait pas installé à Glastheim bien sûr, alors Adam avait bien du mal à se motiver pour voir d’autre horizon. Pourquoi bouger ? Pourquoi se fatiguer à voir le monde quand tout pouvait être vu dans des livres ? Loin d’être un accroc du voyage, il voyait cependant ce dernier comme une redevance auprès de Balthazar qui prenait la peine de venir à chaque fois. Un échange équivalent serait plus juste. Et qui sait, peut-être que cela lui donnera l’occasion de voir des spécimens autre que ceux qu’il peut observer ici. Il s’assoit et donne le premier d’une longue ligne pétard à son invité qui fait de même, lui faisait remarquer qu’ils n’auront peut-être pas le même discours une fois leurs esprits embrumés non plus par la météo, mais par le Tétrahydrocannabinol. Le fossoyeur ne sourit pas pour autant, mais il ne montre pas le moindre signe de colère. Il se contente de répliquer avec sarcasme. « Hmm, mes camarades spectres n’auront rien à nous envier quant à notre vitalité, je présume. » Cela ne le dérangeait pas. Si pour quelques secondes, il pouvait être un autre homme, plus bavard, plus enclin à la conversation, à la compréhension humaine, à la sociabilité, alors c’est une condition qui ne le dérange plus. Les nouvelles de Kalos arrivent, et un festival est à l’affiche. Le fossoyeur relève seulement un sourcil à cette annonce, cherchant à attraper le sac qui contenait la nourriture. Trop loin, il saisit sa pelle à côté de lui, et il la retourne pour user du manche plutôt que du métal. « Un festival ? J’ai du lire ceci dans le quotidien oui. Mais, ce n’est pas le genre d’évènement qui m’intéresse. Il y a trop de personne au mètre carré qui se piétine dessus. Je ne m’y sentirais pas à l’aise, ni à ma place. Donc non, je ne compte pas faire le déplacement. Et ce même si tu m’implorais d’y aller pour ne pas être seul à goûter au cidre. » Une petite farce glissée dans le plus grand des calmes, c’est ce qui la rendait plus subtile encore tandis que la fumée lui grattait les yeux. Ses mains prises par son jonglage avec la pelle, il finit par réussir à rapprocher le sac et à fouiller dedans. Adam aurait pu se lever, mais non. Il était feignant. Encore plus lorsqu’il fumait. Cependant, il existe un effet bénéfique de la fumette pour le fossoyeur ; cela lui donnait faim. Sans quoi, il ne mangerait pratiquement pas tous les jours si les herbes ne faisaient pas grincer son estomac. Sa tête se relève, ses épaules se haussent brièvement, et ses doigts détachent le fagot de ses lèvres afin d’avoir pleine disposition de sa bouche pour parler. « Je ne saurais quoi te dire. Que voudrais-tu savoir ? » Il reprend une taffe de sa cigarette magique et sors un wrap de son sac. Il picore, prend son temps, fumer en même temps et ses yeux se figent dans la brume. Ses lèvres bougent, et il prononce quelques mots de nouveau. « Hmm, non. Je n’y arrive pas. Navré Père Balthazar, mais je n’ai pas la confession facile. » Et là, un sourire, enfin. Ses dents pointues apparaissent, et le démon est plus visible notamment pour ponctuer sa petite taquinerie.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Jeu 14 Juin - 1:54
citer
éditer
x
  Jeu 14 Juin - 1:54

La légère brise est agréable, à tel point que tu te permets de fermer les yeux et de profiter du semblant de silence, tentant de faire taire tant bien que mal ce murmure qui vient parfois te perturber quelques secondes dans ta putain de vie. Bon dieu, qu’elle te rend fou, tu sais qu’elle ne devrait pas être là, tu sais que tu devrais être aidé, accompagné vers une vie plus saine – mais plus tu y penses, plus tu t’éloignes de ces gens qui pourront te tendre la main.

Dès la première taffe, tu te sens bien mieux. La seconde est un peu plus puissante mais tu finis par te tenir tranquille, décontractant tes muscles. Tu aurais aimé entendre ton camarade raconter des anecdotes sur sa vie, sur sa famille, sur ses réussites, ses échecs ; tu aimerais partager plus qu’un simple joint et un pique-nique, tu voulais échanger avec lui, mieux le comprendre, lui qui est si atypique, si différent. Pourtant… Pourtant tu ne ressens pas cette chose qui vous lie entre Nox.

« Dommage que tu ne viennes pas au festival… Je pense que ça t’aurait changé les idées. »

Si Adam semble avoir faim, tu ressens la même chose, et tu t’empresses de venir t’emparer toi aussi de quelque chose à manger. Un sandwich, un peu d’eau, rien de plus simple, mais tu engloutis ta part comme un Groret, fourrant tout dans ta bouche sans rien donner à la pauvre femelle qui vous regarde avec attention ; ce n’est qu’après avoir vidé la petite bouteille que tu regardes Newt d’un air désolé.

« On fume ensemble depuis un moment maintenant, et j’ai l’impression de te connaître à peine. Pourquoi cette passion morbide ? »

Un léger sourire s’étire sur tes lèvres, comme pour accompagner le sien qui est bien plus carnassier. Tu pourrais en avoir peur, mais tu en as vu des vertes et des pas mures, et tu n’es pas en état d’avoir peur… Non, tu te sens même beaucoup trop bien. Le joint que tu tiens entre tes doigts est vite consumé jusqu’au filtre, tu te permets même d’insister un peu dessus pour ne rien laisser d’herbe, puis tu expires cette épaisse fumée en prenant soin d’éviter ta fille de substitution.

« En tout cas, si un jour on a besoin de cacher un corps, je suppose que tu peux être un bon contact. »

Tu ris ensuite, tout simplement. Peut-être qu’un jour, tu auras besoin de lui pour autre chose qu’une petite fumette entre amis, pour le moment, tu n’as besoin d’éliminer personne, alors tu ne te vends pas plus que nécessaire. D’un simple mouvement de poignet, tu envoies maladroitement le filtre usé droit dans la tête de ta petite qui couine au contact, furieuse de te voir ainsi. Alors pour te punir, elle vient se jeter dans tes bras, comme pour t’empêcher de te mettre une sale race. Malheureusement pour elle, elle n’arrive pas à te brider et ton piège se referme contre elle – tu la serres, tu la berces, en espérant qu’elle s’assoupisse bientôt.

« Hmm… Est-ce raisonnable de te demander un autre pétard ? Tu sais, je crois que ce n’est pas bon pour ce que j’ai. »

Haussement d’épaule, tu ne dis rien de plus parce que tu ne sais pas ce que tu as. Mais des fois, tu te tapes de sévères bad trips, et tu crains un peu de lui infliger une crise. Ce serait bien dommage de perdre un tel contact juste parce que tu n’arrives pas à calmer l’animal détraqué que tu es. Alors tu cherches à changer de sujet en laissant tes yeux divaguer vers ce point d’eau mystérieux.

« On raconte beaucoup de choses sur ce lieu. Tu apprécies y aller ? »
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Dim 17 Juin - 13:57
citer
éditer
x
  Dim 17 Juin - 13:57


Voilà. Voilà pourquoi il appréciait cet endroit. La tranquillité y régnait, et il n’y avait personne pour les déranger. Pas même un téméraire ranger qui serait là pour s’assurer de la bonne préservation de l’environnement. Alors un festival, pourquoi y irait-il ? Hormis s’il envie une migraine ou bien des oreilles sifflantes, il n’avait aucune bonne raison d’y aller. Personne à accompagner, personne à surveiller, personne ne qui cède à l’envie. Balthazar pourrait être cette personne, mais il ne transpirait pas la motivation plus que lui. Je pense que ça t’aurait changé les idées. Non, il y avait très peu de chance. Le fossoyeur avait une mauvaise intuition, surtout après ce qu’il avait lu dans les journaux au sujet du Regalia. Ces attaques à répétition ne lui faisaient pas peur, mais le rendaient davantage feignant. Il ne se voyait pas courir partout pour fuir un Pokémon surpuissant. Adam prit sa ration, laissant son ami se servir tandis que ce dernier s’entêtait à mieux vouloir le connaître. S’appuyant sur un de ses coudes, il s’allonge sur le côté droit, sur cette draperie déchirée qui lui sert de manteau et il continue de fumer jusqu’à ce que la réponse soit satisfaisante à son goût. Pourquoi cette passion morbide ? « Je ne saurais te l’expliquer. Disons que, comme je m’intéresse à la vie, il faut aussi que je m’intéresse à la mort car ce sont deux choses qui ont un lien inéducable. Et c’est ce lien que je veux comprendre. Comprendre l’impossible, et pourquoi pas avoir le pouvoir de ramener à la vie une personne morte. Dans la limite du raisonnable bien sûr. Je ne pourrais pas la rajeunir si elle est morte il y a 30 ou 40 ans, ou bien la rafraîchir si son état de décomposition est avancé. Mais si je peux faire renaître une personne morte depuis une semaine, alors je serais sans doute le meilleur médecin du monde. » Adam s’arrête, retirant son mégot de ses lèvres pour avaler un morceau de salade et une tomate. Et il le sait. De part son sourire échos au sien, le fossoyeur se détend. Il met de côté les banalités qu’il lance tous les jours pour adoucir les mœurs pour entamer le point qui le motive réellement. « Il y a aussi une motivation plus personnelle. Plus… Comment dire… Plus motivée par l’ambition et l’envie de vengeance. Je veux enterrer mes parents. Je veux enterrer mes frères, mes sœurs. Je veux enterrer ma famille, et je veux ramener Mila. Elle dort au fond de Loch Domhain en ce moment. C’est utopique, car si j’y arrive, elle ne sera plus la même et je le sais très bien. Mais je ne sais pas, je veux qu’elle sorte de ce lac et qu’elle revienne avec moi. » Elle ne reviendra pas, pas comme il le souhaite en tout cas. Adam en est tout à fait conscient quelque part, mais il s’entête à vouloir penser le contraire. Ayant fini son sandwich, il finit par s’écrouler sur le dos, croisant ses mains derrière sa tête. L’air songeur, il prend son temps contrairement à son ami à ses côtés qui réclame un nouveau joint. Il retire un bras de dessous sa tête pour aller chercher ce qu’il faut dans ses poches et lui tendre. « Vas-y, c’est fait pour de toute façon. Je n’ai pas le courage de te le rouler cette fois-ci en revanche. J’espère que tu es encore apte à user de tes doigts. » Une petite taquinerie glissée, un ricanement tût au fond de sa gorge et il repense à ses propos. Pourquoi cacher des corps ? Ses yeux jaunâtres prennent une teinte suspicieuse et il n’hésite pas longtemps avant de lui poser la question. « On a besoin de cacher des corps ? Comment ça « On » ? » L’envie de savoir ne faisait que le motiver à lui fournir encore et toujours de quoi le détendre. Pourquoi serait-il le seul à passer à la confession après tout ? Lui-aussi fini par tomber en panne de carburant, et le fossoyeur se redresse non sans peine pour se remettre assit. Il récupère son paquet de tabac, son pochon et ses morceaux de cartons, roulant sa prochaine victime avec une chanson en tête soudaine, comme une mauvaise comptine de jeux d’horreur. On raconte beaucoup de choses sur ce lieu. Tu apprécies y aller ? « Oui, justement parce qu’il fait l’objet de beaucoup de récit. » Commence-t-il en marquant une pause pour installer son tabac et son mélange sur la feuille. La concentration était de mise, il serait dommage d’en mettre à côté sachant qu’il serait impossible de le retrouver. Puis il reprit. « Si tu viens très tôt le matin, tu peux voir des Minidraco sortir la tête de l’eau, et des Locklass de passage. Mais il y a autre chose. On raconte qu’un monstre énorme a trouvé refuge dans ce lac. C’est plus gros encore qu’un Leviator. Certains pensent que c’est un Pokémon dinosaure, ancêtre des Locklass, qui y habite. » Une nouvelle pause, cette fois-ci pour finir son fagot. Sa langue longe la feuille et il se l’allume une fois plier. Le fossoyeur se recouche sur le côté, concluant par : « J’aime les histoires que les habitants racontent. Cela rattrape celles que ma mère ne m’a jamais lu. » Femme qu’il déteste, contraint de l’aimer malgré tout car elle reste la personne qui lui a donné la vie. Elle est venimeuse, il n’y a aucune autre définition pour elle.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Mar 3 Juil - 23:53
citer
éditer
x
  Mar 3 Juil - 23:53

Au bout de quelques minutes, tu finis enfin par te détendre, te permettant de te coucher à même le sol, les bras te servant de coussin le temps que tes désirs soient réalisés, toi-même servant de trône à ta plante favorite qui te regarde attentivement, laissant Adam s’ouvrir un peu à toi – ou pas – s’il le désirait, souriant, grimaçant, réagissant à chacun de ses mots ou presque tant tu es attentif. La bonne herbe te fait de l’effet, tu pourrais presque distinguer quelques silhouettes étranges danser devant toi, tu pourrais presque voir le ciel dessiner des formes aux couleurs extravagantes.

Si, par moments, tu sembles perdre le fil de la conversation, tu parviens à faire le rapprochement entre chaque bout de phrase que tu entends – non sans difficulté. Sa passion pour la mort te fait doucement sourire, lui qui est si jeune, si naïf, pourquoi est-il autant intéressé par quelque chose qui risque de le frapper dans de nombreuses années ? La mort, ce n’est pas vraiment la tasse de thé de tout le monde. « Intéressant… Je suis sûr que t’en remettre à un certain dieu te permettrait de voir ces désirs exaucés. » Dans un petit rire, tu penses bien évidemment au Dieu auquel tu as juré allégeance et auquel tu t’es attaché en te laissant te faire bercer par de douces paroles… Mais il ne t’a pas joué un tour, non, il t’a offert une potentielle vie éternelle pour rattraper tes erreurs.

Mais tu n’as pas l’air d’aller dans le bon sens pour te racheter.

En te redressant, tu sembles grimacer car ton précieux joint ne semble pas apparaître comme par magie entre les doigts du fossoyeur. Alors tu prends la poche, grognant doucement, lui voyant également une feuille et un filtre pour tenter de créer un pétard de tes doigts tremblant en t’aidant de ta vue trouble, repoussant comme tu le peux Newt qui commence à se montrer vraiment très agaçante. La question d’Adam te fait hésiter un moment, à tel point que tu cesses de rouler et que tu te mets à trembler, gardant un sourire forcé sur le visage.

« Cacher des corps, parce qu’un accident est si vite arrivé, tu vois le genre ? »

Puis tu te tais, venant lécher la feuille avant de la rabattre et de t’amuser à mieux tasser l’herbe enfermée. Ses récits t’inspirent, à tel point que tu oses te lever après avoir allumé ton joint, t’approchant ainsi de l’eau tout en fumant pour tenter de t’y pencher jusqu’à apercevoir ton reflet. « Passionnant, toutes ces histoires. C’est pas comme à Kalos où on se fait un peu chier, des fois. » Des histoires comme ça, il y en a plein pour ce pays, il y en a plein pour Châteaurives, mais il n’y a pas de lac près de chez toi, seulement une ligne abandonnée, là où tu as rencontré la petite plante qui vient s’assoir à tes côtés, apaisée par ta simple présence malgré la forte odeur d’herbe se dégageant de toi.

« J’aimerais bien que tout ça soit réel. Ça te dit qu’on aille la chercher, ta dulcinée ? »

Tu te veux plein d’humour, et pourtant, dans tes yeux brûle une sincérité inquiétante. La drogue est très vite consommée par ta personne, et celle-ci semble te donner des ailes à tel point que tu retires assez vite ta veste et ta chemise après avoir jeté le mégot dans l’eau en ricanant. Lentement, tu viens te tourner vers Adam, souriant à pleines dents, complètement contrôlé par cet abus de substance. « Si tu me rejoins pas, t’es une tapette ! » Et tu t’esclaffes comme un idiot alors que tu te sens chanceler lorsque tu viens te mettre un peu plus à l’aise, tombant à la renverse dans cette eau froide qui te fait pousser un cri de fillette qui fait s’envoler ta petite Mimantis sous la surprise.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Lun 9 Juil - 14:10
citer
éditer
x
  Lun 9 Juil - 14:10

Intéressant… Je suis sûr que t’en remettre à un certain dieu te permettrait de voir ces désirs exaucés. Ne réagissant pas, Adam se contente de pencher la tête en arrière pour cracher sa fumée en direction du ciel. Les formes voluptueuses s’envolent, se désagrègent et disparaissent pour rejoindre les fines particules d’eaux de cette brume. Le fossoyeur avait bien écouté les propos de Balthazar, mais il n’y avait pas répondu tout de suite car il cherchait une réponse convenable. Quelque chose qui lui permettrait de refuser ce qui ressemblait à une invitation subliminale. « Je sais bien, mon ami. Mais vois-tu, je préfère le faire seul. Je m’en remettrais à un Dieu que si je constate que je n’avance pas. » Connaissant l’ego du fossoyeur et sa difficulté à demander une quelconque aide, cela n’allait pas être pour tout de suite. D’autant plus qu’il y avait une autre raison qui pouvait justifier un tel refus de sa part ; L’éternité. A contrario de ses principes, Adam aimait aussi la présence du temps et d’un compteur. C’est ce dernier qui le motivait à aller de l’avant, à continuer d’avancer dans les ténèbres, conscient que ses heures ne seront pas éternelles et que sa présence sur cette terre n’est que passagère. Il écourte les minutes des autres pour rentabiliser ses propres secondes. Alors, si l’immortalité lui serait donner gracieusement en échange de sa soumission, il craint s’ennuyer. Il s’ennuie déjà, et un rien le permet. C’est pour cette raison que ses insomnies sont nombreuses et qu’il trouve toujours quelque chose à faire. Ecrire, lire, creuser, explorer, trouver, fouiller, découper, toiletter, le fossoyeur fait de son mieux pour que son quotidien le berce suffisamment, mais il ne peut renier que la répétition de ses journées nourrit un appétit constamment insatisfait. La feignantise qui l’incombe, nourrit par son cerveau embrumé de psychotrope, empêche le fossoyeur de rouler pour Balthazar. Aussi, il lui donne ce qu’il lui faut, et qu’il se débrouille. Ses ronchonnements le font sourire un bref instant. Sourire mélangé à une forme de rire, mais suffisamment discret et pauvre pour être seulement souffler. Cela recommence aux éclaircissements de Balt’, et il répond : « Je vois le genre, en effet. J’espère seulement que cela ne devienne pas une habitude… » Suspicion soufflée dans sa phrase, les yeux jaunâtres d’Adam se glissent sur son ami alors que celui-ci venait de se lever pour se rapprocher du lac. Une surveillance silencieuse, alors qu’une question tournait dans son esprit : qu’allait-il proposer ou faire comme bêtise ? Un de ses sourcils s’hausse, mais Adam ne prend pas la peine de se lever pour le rejoindre. Il se contente de l’observer de loin, lui et sa Mimantis. Il le voit vaciller dangereusement, mais le fossoyeur ne relève rien. Car il préfère retenir sa stupeur face à l’idiotie de sa proposition. Idiotie, car Adam avait tout sauf envie de se retrouver confronter à la réalité. A ce qu’il avait caché dans ce lac, à cet acte dont il n’arrivait pas à assumer la gravité. Eh oui, le fossoyeur vacille, dégluti, il a peur. Peur de ce qu’il pourrait voir, de la déception qu’il pourrait ressentir. Juste pour avoir oser faire la proposition, il serait capable de tuer Balthazar et de le pousser à rejoindre sa dulcinée s’il tenait tant à aller la voir. Ne serait-ce que pour son secret demeure cacher. Il réalise alors son erreur, cette ouverture qu’il venait d’offrir sous l’influence de la confiance envers son ami de fumette, et son état second. Alors Adam finit par rassembler ses forces pour se relever, cherchant un moyen de le détourner de cet objectif. Il rejoint l’adulte au bord du lac, se retenant de faire une facepalm en le voyant chavirer dans l’eau. Au moins, il ne pouvait pas lui reprocher son enthousiasme pour aller se baigner, ni même la possibilité d’entrevoir la fameuse marque qui témoigne son allégeance pour une certaine divinité avec ses vêtements en moins. « Tu es terrible. » Dit-il en terminant son fagot à son tour, et en retirant son manteau ainsi que sa cravate. « Très bien, allons-y. Mais je ne me souviens plus exactement où elle se situe. » Chose qui est à la fois fausse, et vrai. L’emplacement exacte serait difficile à trouver, mais le chemin qu’il avait pris été gravé dans son esprit. Il abandonne le plus gros de ses habits sur le lac pour rejoindre Balthazar dans l’eau, ne gardant que son pantalon car pudeur oblige. Cependant avant de plonger définitivement, il préfère jouer la carte de la précaution. Il se tourne en direction de la rive pour fouiller les poches de son manteau, sortant deux Pokéballs de cette dernière. Celle de Poupée, et celle de Lars. Pendant ce laps de temps, il fait dos à Balthazar, montrant sans y prêter attention l’exemple même d’une éducation que peu envirait. Ce dernier ne ressemble à rien. Lacéré de coups, multiples cicatrices en croix témoins de coups de fouet à répétition, et des traces de brulures de cigarette dispatchées un peu partout. Un triste tableau qui peut apporter la réponse cela dit à une question que se poser Balthazar : pourquoi Adam est-il autant intéressé par quelque chose qui risque de le frapper dans de nombreuses années ? Parce qu’il l’attend de pied ferme, impatient. Parce qu’au fond, le petit garçon est tellement malheureux qu’il ne veut plus perdre son temps ici. Il cherche juste une bonne raison de s’accrocher, et cette bonne raison se trouve au fond de ce lac. Adam sort Lars de sa Pokéball, ainsi que Mimiqui. L’Amphinobi a piqué une tête directe dans l’eau, rejoignant son maître tandis que la Mimiqui était un peu plus douillette sur ce point. « Je laisse Poupée ici, pour qu’elle puisse surveiller nos affaires. Quant à Lars, disons qu’il sera notre soutien pour cette petite escapade. Tu ne veux pas plutôt chercher ce fameux Pokémon géant dont je t’ai parlé ? » Demande-t-il à Balthazar tandis que l’Amphinobi est tellement heureux d’être dans la flotte qu’il s’en fiche éperdument d’éclabousser les deux hommes en barbotant.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Mar 17 Juil - 17:42
citer
éditer
x
  Mar 17 Juil - 17:42

En croisant le regard accusateur de la créature verte, tu te sens un peu mal et tu croises les bras, gardant tout de même ce sourire, tremblant comme un frigorifié dans cette eau glaciale. Mais tu attends impatiemment que ton ami vienne te rejoindre, cherchant à garder pied comme tu le peux, t’habituant peu à peu à la température alors que tes yeux alternent entre l’humain et le pokémon. « Terrible, moi ? Rooh, n’abuse pas trop. » Car il y a bien pire que toi. Toi… Tu es juste un ivrogne toxicomane sans mauvaises intentions – pour le moment. « On la trouvera, tu vas voir. » Quitte à ce que ça vous prenne des heures, toi, contrairement à Adam, tu as toute une éternité pour chercher le lac. « Et s’il le faut, on fera assécher le lac. » Proposition qui ne verra jamais le jour bien sûr, étant donné que tu n’avais pas la force nécessaire pour le faire et parce que assécher le Loch ne passera sûrement pas inaperçu.

Le temps qu’il se décide à plonger dans l’eau, tu laisses tes yeux divaguer sur son dos qu’il t’expose, te faisant ainsi plisser les yeux. Sur le coup, tu te sens un peu mal, puis tu te demandes bien comment il a pu s’infliger tout ça. Chutes, batailles, mutilation ? Aussi étrange qu’il puisse être le Adam, tu te doutes bien qu’il n’a pas pu se faire ça tout seul. « Hé, ça vient d’où, tout ça ? », dis-tu en pointant du doigt son dos sans aucune pudeur. Quand l’idée d’une potentielle maltraitance de ses parents te passe par la tête, tu te sens tout à coup mal, repensant à ta propre vie à toi, toi qui as fait tuer une mère de famille sans histoire avant de lui arracher son enfant et de l’emmener avec toi jusqu’à Kalos où tu as continué de lui faire vivre une vie de merde. Plusieurs fois, tu as levé la main sur cet enfant, mais jamais tu ne t’es amusé à la torturer et à marquer définitivement sa peau de porcelaine. « Oh… Euh… Laisse tomber. »

L’arrivée du pokémon déguisé attire l’attention de la petite qui se redresse et qui vient la voir en posant ses petites pattes sur le costume, sans chercher pour autant à le retirer. Elle cherche surtout à voir si elle peut jouer avec la poupée. L’arrivée de la grenouille dans l’eau te perturbe cependant, te faisant grogner alors qu’elle vous éclabousse. Tu te tournes donc vers elle pour lui faire de gros yeux, la pointant ensuite du doigt. « Tu veux pas te calmer un peu, sale bête ? » Parce que vous êtes en train de discuter paisiblement, et parce qu’elle dérange tout le monde – surtout toi en fait. Sourcils froncés, poings serrés, tu finis par lâcher prise et tu nages comme tu le peux en soupirant, peu habitué à prendre de tels bains. « On peut faire les deux ! Si tu crois en la réincarnation, peut-être que ta dulcinée s’est réincarnée en pokémon géant… ? »

Le fagot ne cesse de faire effet sur ton esprit et tu sembles tout à coup attiré par le centre du lac géant, nageant dans cette direction sans t’arrêter, silencieux et concentré avant de venir plonger la tête dans cette eau trouble un moment. Toi-même tu ne sais pas ce que tu cherches mais tu tends la main jusqu’à sentir quelque chose d’étrange se refermer doucement autour, comme si une mâchoire tentait de la mordre. Alors tu remontes en urgence, reprenant ton souffle bruyamment. « AH PUTAIN ! » Tu ne sais pas ce qui t’a attaqué, mais tu as eu une belle frayeur.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Sam 21 Juil - 16:56
citer
éditer
x
  Sam 21 Juil - 16:56


Ses doigts se perdant dans sa tignasse aussi verte que la robe de la petite Mimantis. Visiblement, il ne réussira pas à faire changer d’avis Balthazar. Pas de la manière douce et courtoise en tout cas. Le fossoyeur retient un soupir, et il finit par le rejoindre. Parce que la température de l’eau ne l’effraie pas, mais surtout parce qu’il ne veut pas prendre le risque de le laisser la trouver. Tant pis, il improvisera se dit-il. Il trouvera bien un moyen de le détourner de ce chemin. Adam se contente d’hausser les épaules à ses affirmations. « Si tu le dis. » Des mots dont l’intonation las ne donne pas d’indices quant aux véritables intentions d’Adam. Pourquoi le laisser faire ? Pourquoi lui accorder le droit de plonger chercher sa dulcinée ? Si le fossoyeur a bien envoyé par le fond une femme, ne devrait-il pas détourner quiconque aurait l’intention de la trouver ? C’est ce qu’il compte faire, mais de manière douce car Balthazar reste ce qu’il considère comme un ami. Etant une denrée rare chez Adam, il est tout à fait conscient ce que cela serait fâcheux de les tuer un par un s’ils deviennent trop curieux comme c’est le cas pour Balthazar. Dévêtue, la question semble le déranger puisque le Belladone tourne la tête en direction du plus âgé avec un regard mauvais. « As-tu vraiment envie de savoir ? Non. Cela ne te regarde pas de toute manière. » C’est vieux, et cela explique aussi la raison pour laquelle il n’avait pas voulu se baigner de base en présence de River. Parce que cette saleté aurait bien été capable de le charrier et de pousser le sujet. Ce qui n’est pas le cas de son ami de fumette qui a la décence de lâcher l’affaire. Tant mieux, car cela serait dommage de contrarier le fossoyeur alors que cette fois-ci, il accepte de son plein grès de venir faire trempette pour chercher un cadavre. Cadavre qu’il n’a pas envie de trouver d’ailleurs, c’est peut-être aussi pour cette raison qu’il l’accompagne. Poupée et Lars se joignent à la fête pour assurer leur arrière sur terre comme dans l’eau. La Mimiqui s’était secouée un peu, aspergée par le plongeon de la grenouille et elle semblait interrogée face à la Mimantis. La fausse-tête de son costume toujours penchée, elle attrape les petites feuilles verdoyantes de Newt pour lui faire signe qu’elle était d’accord. Après tout, ce n’est pas parce qu’elles devaient surveiller les affaires de leurs messieurs qu’elles n’avaient pas le droit de s’amuser. Lars quant à lui faisait chier tout le monde à barboter et à se croire chez mémé. Mais Adam avait l’habitude maintenant de son comportement particulièrement chiant et il ne vacillait pas d’un pouce. Même quand ce dernier s’amusait à les asperger. Lorsque Balthazar avait ordonné à l’Amphinobi de se calmer, il avait boudé légèrement, l’air ronchon et il était revenu près du fossoyeur. Il croassait des paroles, pointant du doigt l’alcoolique notoire et son dresseur lui prête une oreille attentive. Il hoche de temps en temps positivement la tête, comme s’il était capable de comprendre ce qu’il disait et le garçon avait fini hausser les épaules. « Je n’en sais rien, Lars. Mais si tu veux, après. » Après quoi ? S’il veut quoi ? Tout n’est pas dit, et il n’y a que des bribes de cette conversation. S’avançant un peu plus dans l’eau, Lars repartant pour prendre de l’avance, la théorie fit sourire doucement Adam. « Cela pourrait être une possibilité. Si c’est le cas, je la capturerais et je l’enfermerais dans une Pokéball. » Ainsi, elle serait tout à lui et il n’aurait pas besoin de la tuer une seconde fois. Nageant pour rejoindre son ami et récupérer l’avance qu’il avait pris, il avait reculé vivement en voyant le sursaut de Balthazar. Ce n’est pas pour autant qu’il avait écarquillé ses yeux. En faites, il s’était surtout contenté de prendre ses distances pour ne pas recevoir une baffe par inadvertance sous le coup de la surprise. « Allons bon, qu’est-ce qui t’arrives ? » Cela ne serait pas le monstre de Loch Dumhain qui l’aurait déjà attaqué tout de même. Retenant son souffle, le fossoyeur plonge à son tour pour vérifier et voir ce qui aurait pu déclencher cet élan de panique. Il peut voir un point rouge reculer dans le sable, contrarié d’avoir été dérangé pendant sa sieste visiblement. Le pauvre, s’il savait qu’il n’était pas sorti d’affaire. Levant les yeux au ciel, il aperçoit également Lars qui barbotte et surveille les environs. Avec du recul, il se dit qu’heureusement que l’Amphinobi n’avait rien vu de cela, parce qu’il serait bien capable de déclencher une Civil War dans Loch Domhain à cause de Balthazar. Adam remonte, reprends son souffle et hausse les épaules. « C’était un Relicanth, quelle idée aussi d’écraser ta main dessus alors qu’il dort. » Un ricanement léger traverse ses lèvres. Difficile de ne pas se moquer de Balthazar si ce dernier réagit au quart de tour quand il se fait agresser par un poisson.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Mer 25 Juil - 16:08
citer
éditer
x
  Mer 25 Juil - 16:08

Ton sourire serait presque niais alors que tu continues de nager comme un dégénéré, faisant les gros yeux à la grenouille qui ne cesse de barboter, sûrement bien trop contente d’être ici. Toi, tu lui en veux un peu et tu grimaces, tu cherches à t’éloigner de lui alors qu’il était retourné près de son dresseur, te faisant plisser les yeux de suspicion. « Qu’est-ce que vous manigancez, vous deux ? » D’un regard accusateur, tu les juges un à un, cherchant à les intimider alors que tu n’es que plus risible dans cette eau qui te glace le sang et avec cette petite blessure à la main. Puis tu soupires longuement, t’éloignant instinctivement de cet endroit où tu t’es fait mordre en grognant, passant ton temps à te plaindre alors que tu t’approches petit à petit du centre du lac.

« Bon, allez, où est son tombeau ? »

Si tu sembles particulièrement enthousiaste, tu l’es tout à coup un peu moins en sentant une pression rôder autour de vous. Au début, tu te contentes de soupirer, te plaignant en silence et en regardant l’Amphinobi, tu sembles un peu plus rassuré. C’est une sensation bien étrange car plus tu t’approches du centre du lac, moins tu te sens bien ; alors tu t’arrêtes dans ta nage effrénée pour regarder Adam d’un air presque trop inquiet, pas sûr de toi, il faut dire après cette attaque d’un poisson un peu trop mécontent que tu lui marches dessus tu as peur de recommencer et de tomber sur quelque chose de bien plus dangereux.

« Si tu veux mon avis… Cette histoire de pokémon géant me laisse un peu dubitatif ; pourquoi serait-il ici et pas isolé, seul dans le Fjord ? »

Apparemment, ce monstre serait aussi une espèce d’attraction touristique, attirant on ne sait combien de personnes qui cherchent à trouver le secret du lac… Tu te souviens avoir vu une image d’une piètre qualité sur le pokéweb, résultat d’un montage ou d’un bout de bois flottant sur la surface, tu n’en es plus très sûr puisque tu l’as vue circuler il y a bien longtemps de cela.

« Au moins, cette légende permet de vendre des peluches… »

Gloussant un peu, tu finis par te laisser porter par l’eau, te contentant de faire la planche alors que ton corps coule à moitié dans cette eau, bâillant à t’en décrocher la mâchoire avant de te mettre à tousser comme un dégénéré : de l’eau est parvenue à entrer dans ta bouche et tu t’agites, tu grognes et tu recraches cette eau dégueulasse en fusillant du regard la grenouille que tu accuses immédiatement, n’ayant pas oublié le fait qu’elle ait tenté de vous éclabousser tout à l’heure.

« Oh toi ! »

En colère, tu te mets alors à nager vers le pokémon, passant devant Adam sans même prendre le temps de le regarder. Tu veux donner une bonne leçon à l’Amphinobi alors qu’il ne t’a sûrement rien fait. Et alors que tu nages vers lui, tu peux ressentir cette pression une nouvelle fois avant que quelque chose ne vienne s’enrouler autour de ta jambe doucement. Tu fais donc les gros yeux, t’apprêtant à l’ouvrir mais tu es soudainement tiré sous l’eau, quittant la surface sans même avoir pu prendre le temps de retenir ta respiration. Le liquide glacé entre dans ton nez et ta position n’est repérable qu’au travers des bulles qui remontent doucement alors que tu te débats avec on ne sait trop quoi dans l’espoir que la chose te relâche…

Tu ne veux pas mourir noyé !
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Ven 3 Aoû - 20:22
citer
éditer
x
  Ven 3 Aoû - 20:22


Que d’enthousiasme, cela est effarant. Adam ne manque pas de dévisager plus ou moins Balthazar quand ce dernier s’élance de nouveau en quête du tombeau de sa défunte bien-aimée. Dommage, ça ne sera pas une petite morsure qui sera suffisant pour préserver son secret. Il le suit, veillant surtout à ne pas le perdre et à ne pas lui laisser suffisamment de distance pour agir au cas où il finira par trouver le cadavre. Levant un peu son menton à la remarque de ce dernier, le fossoyeur hausse vaguement les épaules avant de reprendre à sa suite : “Pourquoi pas. Peut-être aime-t-il la compagnie ? Ou bien les températures de l’eau au Fjord ne lui convient pas ? Ou peut-être même qu’il s’y rend par le biais d’un réseau de tunnel sous-marin suffisamment grand pour lui pour qu’il puisse s’y couler. On ne sait pas ce qu’il y a sous nos pieds après tout.” Et si l'aîné ne le croit pas, il suffit de se rappeler du petit incident précédent avec le Relicanth. Malgré tout, Balthazar arrive tout de même à répliquer une bêtise qui le ferait presque sourire si Adam n’avait pas le faciès perpétuellement figé dans le dénis. Ses yeux jaunâtres dérivent pour se poser sur l’Amphinobi un peu plus loin. Des trois, il semblait être celui qui s’amusait le plus dans ce lac à barboter comme un enfant heureux. A propos d’enfantillage, Lars revient aux côtés des deux hommes et il pointe du bout de sa palme Balthazar qui faisait la planche. Visiblement, il allait pouvoir mettre à exécution sa farce. “Très bien, mais ne vient pas te plaindre s’il ne t’apprécie pas.” Le Greninja se contente d’hocher la figure et il approche furtivement de Balthazar sous l’oeil attentif de son dresseur. Sortant ses deux palmes avant pour les joindre, il créait un petit jet d’eau pour le faire avaler au vieux. Cela à son effet et sitôt sa victime se met à s’agiter, si tôt Lars plonge dans l’eau en ricanant de plus belle. Le fossoyeur sourit un peu, forcé d’admettre que la mesquinerie de son Amphinobi l’a amusé. Autant que la réaction du plus âgé d’ailleurs qui file tout droit pour poursuivre son compagnon. Le fossoyeur se contente de rester sur place, continuant de mâchouiller sa sucette malgré le fait qu’il soit dans l’eau. Elle avait perdu en goût, mais tant pis. Cela aurait pu durer encore longtemps si seulement le malheureux ne venait pas de couler instantannement. Fronçant un peu les sourcils, Adam regarde Lars qui avait arrêté sa course, et le Greninja semblait lui dire de faire quelque chose. “Allons, que veux-tu que je fasse ? Vas-y toi si tu y tiens tant…” Si une grosse bête venait d'entraîner Balthazar par le fond, il avait tout sauf envie d’aller l’affronter. L’Amphinobi avait levé les yeux au ciel et sans laisser le choix à Adam, il l’avait positionné ses bras de façon à ce que son fossoyeur s’accroche à lui, et il avait plongé pour poursuivre son ami de fumette dans les tréfonds du lac. A deux, ils poursuivent le Nox, et tandis que Lars se dépêche de se mettre dans le bon angle pour viser cette … Chose qui agrippe la jambe du râleur, Adam lui essaye plutôt de discerner ce qui l’aurait entraîné. La patte palmée de Lars tapote sur le bras du fossoyeur pour lui faire signe qu’il fallait plutôt s’occuper du monsieur qui est en train de se noyer, et il jette un regard en l’air. Mort, ils ont plus d’intérêt à ses yeux. Pourquoi s’embêterait-il à le sauver ? Bon, parce que c’est son ami, d’accord, mais sinon ? Sinon juste parce que c’est son ami. C’est dégoulinant de niaiserie, ça l’écoeure lui-même mais pour l’instant, c’est son Amphinobi qui mène la danse. D’ailleurs, celui-ci saisi par le bras Balthazar et remonte avec toute la petite troupe à la surface. Le fossoyeur suivant derrière, il lui donne un ordre assez simple “Traines-le jusqu’à la rive. Nous devons nous assurer que cette créature ne le rattrape pas pour le finir.” Lars hoche la tête, et Adam les suit tous les deux. Cependant, c’est à son tour de se faire agripper. Ces choses saisissent non seulement leur proie initial, mais aussi Adam pour le rajouter au menu. Lars est totalement dépassé, il peut qu’espérer que Balthazar reprend ses esprits pour réagir.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Jeu 30 Aoû - 15:39
citer
éditer
x
  Jeu 30 Aoû - 15:39

Peut-être que tu aurais dû te montrer plus sage, peut-être que tu aurais dû écouter Adam et ne jamais songer une seule seconde à venir plonger dans cette eau glacée abritant corps, pokémons et autres joyeusetés dans cette eau peut-être trop trouble. Te débattant comme un diable, tu paniques et tu as beau tenter de retenir ton souffle, tu cries, tu appelles à l’aide en vain. Plus les secondes passent, plus tu t’éloignes de la surface et plus tes chances de survivre. Et pourtant, l’amphibien finit par venir te sauver, toi qui devais mourir depuis bien longtemps. Si, au début, tu te débats, tu finis par te laisser tirer, fermant simplement les yeux en attendant de reprendre ton souffle, épuisé par ton combat, en manque crucial d’air ; tu pouvais résister à toutes sortes de choses, mais pas à la noyade où à la tête tranchée.

Une fois à la surface, tu reprends une grande bouffée d’air, un peu sonné, t’agitant comme un dégénéré dans l’espoir de rejoindre la rive plus vite que prévu. Le souci, c’est que la ou les créatures qui voulaient sûrement faire de toi ton repas n’avaient pas l’air d’apprécier le fait que son casse-croûte s’en aille, et c’est ainsi que tout le monde se retrouve victime de l’inconnu. À nouveau tu paniques, traîné au fond de l’eau, te débattant comme un animal, faisant de grands yeux avant de réaliser un peu trop tard que tu n’étais pas tout à fait comme Adam. Le temps de te dégager un minimum de la prise du prédateur, tu finis par l’agripper à ton tour de toutes tes forces, profitant de ce contact pour voler son énergie, la ponctionnant à toute vitesse jusqu’à ce que la chose faiblisse pour te libérer.

Pris de rage, tu ne lâches qu’une fois ton méfait pleinement accompli, grimaçant, rassasié et gonflé d’une nouvelle forme. Les batteries pleines, tu cherches dans cette eau trouble tes camarades, te dirigeant en priorité vers le second humain qui devait commencer à manquer d’air. Sans plus attendre, tu réserves le même sort à la chose l’attaquant, des éclairs rouges crépitants s’échappent d’entre tes mains, mais tu es bien obligé de prendre ce risque pour sauver ton ami de l’emprise de ces monstres ne souhaitant pas vous lâcher. Dès lors qu’il est relâché, tu t’occupes un peu plus rapidement du cas de l’amphibien avant de remonter le plus vite possible à la surface, reprenant ton souffle. Au bord de l’eau, Newt se tient debout, toute paniquée, agitant ses petits bras. Mais elle est trop petite, trop frêle, elle ne peut donc rien faire d’autre à part vous observer remonter un par un.

Traînant Adam au sec, tu reprends avec difficulté ton souffle, tapotant la joue de l’homme qui n’aurait probablement jamais dû te suivre ou te rencontrer ; avec un peu d’espoir, il n’aura pas vu ce qu’il s’est passé. Mais bon, il faut tout d’abord voir s’il ne s’est pas noyé entre temps.

« Adam ? T’es encore en vie ? »

Le bourgeon chétif s’approche et vient appuyer son poids-plume à plusieurs reprises sur la poitrine de l’humain, piaillant bien des horreurs avant de rouler à tes côtés en chouinant.

« Adam, fais pas le con ! »

Pas comme toi.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Sam 29 Sep - 11:32
citer
éditer
x
  Sam 29 Sep - 11:32


L’enthousiasme à l’idée de partir à la chasse au cadavre à très vite prit une toute autre tournure. Serait-ce mesquin de dire que l’intérêt d’Adam se porte plutôt sur l’origine et l’espèce de la créature qui les attaque plutôt que sur ce pauvre Balthazar qui est en train de se noyer ? Possible. Mais c’était de sa faute, il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même. C’est lui qui avait insisté pour partir en exploration sous-marine. Résultat, les voilà en proie à un Pokémon non-identifié, aux tentacules suffisamment nombreuse pour réussir à les gérer tous les trois et à les alpaguer au fond du lac. Pendant que son Amphinobi les remonte, le fossoyeur théorise à plein régime en surveillant les tréfonds du lac. Un Tentacruel peut-être ? Cette espèce vit en mer, en eau salé et plus froide, son organisme n’est pas adapté pour de l’eau douce et plus chaude. Quelle autre espèce pouvait avoir des appendices de ce genre, un Octillery ? Trop petit, et même problème que le premier candidat, c’est un Pokémon de mer, pas de lac. Est-ce que cela pourrait être la fameuse créature mystérieuse du Lac ? Si c’est le cas, il ne s’attendait pas à tomber aussi vite dessus. Si c’est de la chaire à canon qu’il lui fallait pour la faire sortir de son trou, il aurait envoyé Vali en baignade plus tôt. Lars remonte les deux humains de son mieux, mais aussi fort est-il, il ne peut pas être sur tous les fronts à la fois. Si bien que lorsqu’il arrive enfin à ramener l’alcoolique notoire à la surface, c’est son propre dresseur qui se retrouve dans la panade. Et dans ces moments, Adam a des réflexes bien humain. Il renforce sa prise sur son greninja brièvement, l’Amphinobi cherche à son tour à le retenir mais rien à faire. Le fossoyeur lui fait signe de continuer sa route, de ne pas s’occuper de lui, tandis qu’il est entraîné par le fond. Un moment de doute de la part de Lars, mais il s’exécute. Ce n’est pas le moment pour désobéir ou jouer les fortes têtes. Noble cause venant d’un sociopathe, ou bien masochisme extrême, immunité à la peur de mourir, Adam rebascule ses yeux dorées sur cette créature, à sa merci. Fidèle à lui-même, il garde son calme, ne serait-ce que pour économiser l’oxygène et maîtriser sa respiration. Mais il est -malheureusement- qu’un être humain. Ses minutes sont comptées, ses forces également, alors il se plie pour saisir à pleine main et pleines griffes cette matière visqueuse qui le tient en otage pour s’en débarrasser. Il tire, il lutte, il réalise que son manteau est resté sur la rive, sa pelle également, et que donc il n’a rien pour répliquer. Son visage se déforme enfin, dents serrés. La seule arme dont il peut se vanter d’avoir, se sont ses griffes et ses canines bien trop développées pour un humain, résultat de longues expérimentations sur son propre corps. Adam n’ose ouvrir la bouche de peur que l’eau pénètre ses poumons, et il suit du regard ces nouvelles appendices qui foncent en direction de ses collègues de galère. Elles les saisissent, les entraînent en même temps que lui, ce qui déclenchent une certaine fureur. Ce qu’il a horreur qu’on lui ruine ses efforts. Main droite levée, prête à déchiqueter la peau de cette créature comme un félin furibond, le retour à la réalité frappe. Il manque d’air, indubitablement. Il ne peut plus tenir cet apnée. Son esprit vacille, son cerveau manque d’oxygène, ses poumons se contractent et lui donnent le signal d’alerte. Il connaît les symptômes d’une noyade, et Adam comprend rapidement qu’il est dans une phase critique. Sa main ne cherche plus à frapper, mais à désigner silencieusement la surface. Elle est si loin, si flou. Il croit voir des éclairs rougeâtres, des flashs émis depuis l’autre groupe, mais il ne pourrait confirmer cette vision. Trop fier pour demander de l’aide, pour réclamer quoi que ce soit à qui que ce soit, sa bouche s’ouvre par défaut, par saturation. Le fossoyeur semble murmurer des choses dans l’eau, ses lèvres bougent, mais impossible de dire pourquoi et quelle parole en sorte. C’est dommage, à peu de secondes prêts, s’il aurait tenu plus longtemps, il aurait pu faire signe à son Amphinobi qui venait d’être libérer grâce à Balthazar de venir le chercher et de le remonter au plus vite à la surface. Mais non, il sombre dans l’inconscience, dans une phase de noir total où, étrangement, son subconscient y trouve du confort. Sa curiosité n’a donc aucune limite, et le fossoyeur n’a aucune estime pour sa propre vie. Le noir s’étend à perte de vue, et il demeure les bras croisés dans le dos, serein ,à marcher dans ses couloirs sans lumières. Il ne dit rien, il se contente d’observer ce qui l’entoure et il croit discerner une silhouette gigantesque et draconienne au loin. Fais demi-tour lui dit-elle, ce qui fait grogner le fils Belladone. Adam, fais pas le con ! Il sent qu’on est en train de danser la polka sur son torse, il sent qu’il est en train de se faire secouer et la carcasse inanimée du fossoyeur se remet à bouger. Et alors que ses yeux se sont ouverts avec précipitation, Adam bascule vivement sur le côté pour tousser et recracher cette maudite flotte. Elle ne veut pas de lui décidément. S’aidant lui-même -avec les bons gestes- pour évacuer ses poumons, il lui a fallu quelque seconde pour reprendre ses esprits et regarder l’aîné qui avait joué au con. «Beugles pas comme cela veux-tu, je ... je ne suis pas encore mort...» Souffles reprit, s’asseyant pour regarder l’eau, il regarde le bourgeon d’un œil médisant en se demandant ce qui lui prenait. Puis, il avait de nouveau basculé son regard sur Balthazar, repensant à ces flashs rouges. Ce n’est pas la première fois qu’il en voyait. Aussi, sans en dire plus, il avait prononcé : «Pas un mot sur ce qui vient de se passer, et je tiendrais ma langue également.» C’est qu’il ne perd pas le nord, même après avoir côtoyé la mort quelques minutes. «Tu as toujours envie de te baigner, où ça te va ?» Parce que lui, Adam, il a envie d’y retourner maintenant. Surtout si cette bestiole s’est fait pétrifier, puisque ça signifie qu’il va pouvoir s’en approcher pour avoir le cœur net quant à sa nature sans risquer une deuxième noyade.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Lun 5 Nov - 19:08
citer
éditer
x
  Lun 5 Nov - 19:08

La panique se lit sur ton visage, une inquiétude autant pour ton ami que pour ce qu’il aurait potentiellement pu voir ; tu n’as pas été discret mais si tu ne t’étais pas servi de ce don d’Yveltal, jamais vous n’aurez pu vous en sortir. Tu déglutis doucement, observant Adam sous toutes les coutures en attendant qu’il reprenne conscience… Tu ne sais vraiment pas quoi dire ni faire d’autre, complètement démuni, les mains tremblantes. Et alors que tu t’apprêtais à devoir lui faire subir du bouche à bouche, le fossoyeur parvient à s’extirper lui-même de son inconscience et c’est avec un sourire bien trop gêné que tu l’accueilles.

« On sait jamais… T’as perdu connaissance, je me suis inquiété. »

En vérité, vous auriez dû mourir au vu de votre sale état ; l’eau gelée t’a un peu remis les pieds sur terre mais tu sens toujours ce petit quelque chose te faisant tressauter et perdre pied quelques instants quand tu baisses ta garde. Éloignant d’un revers de la main la petite Newt ne cessant de faire du bruit, tu penches la tête sur le côté, perdu un bref instant dans tes pensées avant d’être très vite rattrapé par le coup de couteau d’Adam. Sur le coup, ton cœur manque un battement et tu fais immédiatement l’innocent, l’air perdu, les yeux grands ouverts de surprise et la bouche pendante à t’en décrocher la mâchoire.

« Je… Il ne s’est rien passé Adam… Tu as dû halluciner pendant que tu perdais connaissance. »

Même si ça ne sert à rien de te justifier ou d’inventer des salades, mais bon, si tu peux te sauver et lui faire croire qu’il n’a rien vu de spectaculaire. Sauf que ça doit être peine perdue. Alors tu te contentes de sourire comme un idiot, le regard oscillant entre Adam et le fond du lac à peine éclairé. Plissant les yeux, tu cherches à trouver d’un simple coup d’œil la créature qui vous aura attaqué ; malheureusement pour toi, tu ne vois rien. Elle a dû se terrer au fond du lac avant de dépérir, tu n’en sais rien et honnêtement… Tu n’as pas vraiment envie d’y aller.

« Si tu y retournes, tu y vas seul ! Je surveille la rive ou je sais pas quoi… Mais je pense que c’est une mauvaise idée mon pote. »

Mieux vaut garder cette créature pétrifiée au fond de l’eau et ne rien dire, auquel cas tu seras grillé pour de bon. Tu es trempé et frigorifié mais tu peux faire abstraction de tout ça quelques instants, toi qui es un peu plus résistant. Tu ne sais plus trop quoi dire et tu aimerais bien t’emmitoufler dans des draps chauds ou te plonger dans un bain bouillant pour te réchauffer.

« T’as pas froid Adam ? On devrait arrêter pour aujourd’hui… Revenir quand il fera plus chaud et tout… »

Tu es nerveux et tu le fais clairement savoir, te relevant en abandonnant ton ami à son propre sort pour le moment, te dirigeant vers vos affaires d’un pas pressé, te jetant sur les tiennes pour voir si rien ne t’a été volé entre temps, jetant un coup d’œil curieux à la pelle traînant ici. Un sourire mauvais s’étire alors sur ton visage et tu tends la main vers elle pour l’attraper, l’agitant dans tous les sens sans vraiment savoir quoi en faire ; à ce stade, tu vas donner un coup de pelle à quiconque s’approche de toi, humain comme pokémon.

« Elle est géniale cette pelle ! Tu comptais déterrer un trésor en venant ici ? »
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
Texte
Équipe Pokémon :




Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 242
points d'aurore : 78
Messages : 320
Rang de prestige : B
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuel
Métier : Fossoyeur de Glastheim
Avatar : Amaimon (Ao no exorcist)
  Mar 6 Nov - 10:26
citer
éditer
x
  Mar 6 Nov - 10:26


Quel dommage. C’est la première chose que le fossoyeur se dit tandis qu’il se réveille plus ou moins avec sérénité. Lui qui n’est pas un grand nerveux, cela pourrait surprendre. Cela dit, malgré ce séjour dans l’inconscience, Adam n’avait pas trop tardé à revenir à la normale. Fidèle à lui-même, ses yeux bien épuisés avec cette péripétie se figèrent sur Balthazar qui était … Trop près. En plus de dégager un certain embarré qui n’avait fait qu’alimenter sa méfiance à son égard. Jusqu’à ce que la solution la plus plausible lui traverse l’esprit. Oh pitié, dites-lui qu’il n’a pas eu le temps de faire ce à quoi il pense. On sait jamais… T’as perdu connaissance, je me suis inquiété. « J’ai cru comprendre … » Avait-il répondu quasi-aussitôt tandis qu’il se retenait de faire un commentaire déplaisant. Cependant, Adam ne serait pas Adam s’il savait tenir sa langue, n’est-ce pas ? « Qu’est-ce que tu comptais faire exactement ? » Ses solaires dégagent du mépris, sans aucune trace de gêne ou d’embarras contrairement à son ainé. Bon cela dit, il ne pouvait pas cracher son venin sur les bons réflexes de son ami, et cela doit être pour cette raison qu’il ne lui en tenait pas rigueur, ni même chercher à tergiverser sur ce sujet. Il préfère un tout autre, celui qui fâche tous les membres de cette secte. Visiblement, ils souffrent du même complexe, à savoir la discrétion, mais d’un individu à un autre, le Belladone n’allait pas changer son point de vue ; il se fichait éperdument de savoir qui ils étaient et qui ils servaient, c’est leurs facultés qui l’intéressent. D’autant plus que cette petite mésaventure, cette sensation de n’être rien contre les forces de la nature, et bien cela faisait monter doucement la rage qui se tapit en lui depuis des années. Je… Il ne s’est rien passé Adam… Tu as dû halluciner pendant que tu perdais connaissance. « Ne me prends pas pour un idiot. » Grogna-t-il, grondement féroce. Adam se sent suffisamment humilier comme cela pour qu’en plus, Balthazar le traite de menteur. S’il y avait bien une rare qualité chez le fossoyeur, c’est bien de toujours faire part de la vérité justement. Sa Mimiqui s’approche en sentant la colère monter chez son dresseur, à la fois prudente et curieuse. Cette douce Poupée avait pris également les devants, tenant son manteau si atypique dans sa patte ombrageuse pour le lui apporter afin de le couvrir. Il était déjà si pâle et si fragile de base, inutile qu’il tombe malade en plus de cela. C’est une mauvaise idée mon pote. Oui, là-dessus, il ne peut pas dire le contraire. Mais sa question était davantage sarcastique que motivée par une réelle attention d’y retourner. Plus tard peut-être, mais pas tout de suite. Qui sait ce que ces eaux réservent encore comme surprise ? Sa main se lève pour faire signe que c’est entendu, qu’il ne va pas insister. Il ira seul, cela lui permettra de s’occuper pleinement de sa personne plutôt que de jouer les apprentis-sauveteur ou les princesses à un alcoolique notoire. « Non, je ne tiens pas à réitérer l’expérience. Pas ce soir en tout cas. » Il a été bousculé, trainé au fond d’un lac, et il a échappé de peu à un bouche-à-bouche au relent de bière. Autant dire qu’il a eu sa dose de ridicule. Tu n’as pas froid ? Ses yeux se tournent vers Balthazar qui avait l’air bien plus congelé que lui à vrai dire. Il hausse les épaules, donnant une réponse un peu je-m’en-foutiste sur les bords. Certes, il fait froid. Mais Glastheim n’est pas connu pour être la plus chaleureuse des villes. Cela dit, il lui ferait presque de la peine à grelotter ainsi. « Comme tu le souhaites. Nous pourrions faire un feu, mais je n’ai pas le courage d’essayer au briquet. » Oh, Adam serait-il grincheux ? Difficile à dire, il est de nouveau figé dans son stoïcisme. Poupée lui apporte le restant de ses affaires, prenant l’avance sur Balthazar qui avait fait de même. Mais ce n’est qu’une Mimiqui, elle n’était pas très grande, ni apte à porter beaucoup de chose à la fois. Alors, quand elle était retournée pour rendre Pupuce à son propriétaire, des crissements menaçants, des semblants de ricanement d’enfants, se dirigèrent vers l’ainé qui avait trouvé judicieux de jouer avec la pelle du fossoyeur. Il ne manquait plus que cela. Un soupir traverse la bouche d’Adam à nouveau, et le Belladone se demande combien de temps il va tenir encore avant de céder. « Un fossoyeur sans pelle, c’est un peu comme un alcoolique sans bouteille : c’est incomplet. Poses ça, veux-tu ? Tu vas te blesser. » Le comment reste à résoudre. Si ce n’est pas lui-même avec la pelle, cela sera Adam dans un excès de colère. Il n’y a plus qu’à compter sur sa paresse naturelle pour ne pas faire quelque chose de stupide.
PP
PA
messages
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
ARET
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 168
points d'aurore : 560
Messages : 163
Rang de prestige : C
Âge : 45 ans
Région d'origine : Unys
Orientation : Hétérosexuel
Métier : Photographe
Avatar : Booker DeWitt - Bioshock
  Jeu 29 Nov - 22:19
citer
éditer
x
  Jeu 29 Nov - 22:19

En voilà une belle chose : un alcoolique complètement défoncé à l’herbe avec une arme comme cela entre les mains, c’est un peu, juste un peu dangereux. La pelle est lourde mais tu l’agites comme si ce n’était rien d’autre qu’un bout de bâton, la secouant comme un enfant avec un hochet tandis que tu ignores les cris incompréhensibles de Newt, cette agaçante Mimantis qui ne sait rien faire d’autre que pleurer et faire sa princesse. « Laisse-moi jouer avec un peu Newt, fais pas chier. » Outrée, elle agite ses petits bras feuillus et se recule afin d’éviter un potentiel accident ; si ses feuilles se voient ne serait-ce qu’égratignées, qui sait ce qu’elle serait capable de faire ?

Le fossoyeur daigne enfin s’approcher de toi et tu ris, serrant la pelle tout contre toi en tirant la gueule, refusant catégoriquement de la lui donner pour le moment. Dans un état second, tu viens frotter ta joue contre le manche de l’outil sûrement plein de crasse mais tu n’en as cure, te servant de celui-ci comme une peluche avant de finalement la prendre en main pour l’agiter en direction d’Adam. « Esquive-moi ça ! » Quand bien même ton coup porte assez bien, ta précision est bien biaisée par toute cette herbe que tu as pu fumer tout à l’heure. Dans un rire gras, tu te redresses, tu tournoies avec la pelle et tu finis par t’éclater une fois de plus au sol, la tête la première le nez dans l’herbe, les brins chatouillant tes narines jusqu’à ce que tu en viennes à éternuer.

« Ouille… »

La pelle lâchée, tu te roules en boule et tu ne veux plus qu’Adam entende parler de toi, te faisant tout petit comme pour qu’on oublie tout ce que tu as pu faire. Tu es épuisé malgré le fait que tu ais fait le plein tout à l’heure, peut-être est-ce la substance que vous avez fumée qui t’assomme ainsi mais tu te sens con à regarder de tes grands yeux vides le fossoyeur qui pourrait t’enterrer vivant pour un tel affront. Tu te forces à rire pour détendre l’atmosphère mais tu as juste envie de rentrer chez toi, te grattant la tête le temps d’essayer de trouver un moyen de le dire à Adam sans qu’il ne te juge.

« Adaaaaaaaaaaam… A l’aideuh… »

Tu cherches ses bras comme un enfant chercherait ceux de sa mère, perturbé et étrange, le regard explosé et finalement tu rampes jusqu’à lui pour t’accrocher à son pantalon, tirant dessus jusqu’à le lui baisser jusqu’aux chevilles s’il le faut ; tu es infernal quand tu es fatigué et finalement, à bien y réfléchir, cette peur instinctive qu’il t’abandonne à ton triste sort dans le froid.

« C’était vraiment super ! »

Tu pouffes de rire sans même savoir pourquoi, hilare et peut-être fou. Quand tu te calmes, ta Mimantis vient te sauter sur le ventre, comme pour tenter de te faire recracher toutes ces substances illicites que tu as pu ingérer en cette étrange soirée. Le souci c’est qu’il ne se passe rien et tu te contentes de rire, te sentant comme chatouillé.

« Adaaaaaaaaaaameuuuuh… J’veux rentrer… »

Le coup t’a fait plus de mal que de bien mais tu lances ton plus beau sourire au monsieur.
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
(adazar) done my time and served my sentence
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum