Ouverture prochainement !
Après plusieurs conflits sanglants, cela fait plus d’un demi-siècle que les humains et pokémons vivent en paix au sein de l’Empire de Kalos. Chaque année, nombreux sont les dresseurs à partir à la conquête de la Ligue Impériale. Mais Nox Oscuras, un étrange groupe souhaitant la résurrection d’Yveltal, menace désormais. Dans l’ombre, Idéalis, ombre du passé d’Albion, attend son heure. Venez vivre une aventure pokémon inédite dans un univers travaillé et original : l’Empire n’attend que vous !
Design
75%
Univers & règles
90%
Système de jeu
90%


 

Partagez | 
 

 Chez les O'Sulleavan [Aislinn]

Fondateur // Dresseur de rang D
avatar
All your base are belong to us.

Âge : 25

Région d'origine : Albion

Messages : 90

Expérience : 180

Expérience dépensée : 60

Groupe social : Aristocrate / universitaire

  Mer 2 Nov - 23:17

Chez les O'Sulleavan

Si on vous le demande, l'un des fantasmes de prof, c'est de trouver une jolie et intelligente étudiante avec qui coucher. Si vous cherchez à savoir la vérité, ça finit toujours par arriver. Que ce soit discrètement ou pas, les plus naïfs et sérieux des étudiants n'imagine pas que même si l'on adore lire des livres comme Le prince ou L'éthique à Nicom, certains, en plus de cela, aiment se laisser à la douce tentation de croquer des fruits encore bien mûr. Parmi ceux dont l’analogie à la Parousie n’effrayait pas, voir les excitait encore plus, Raphaël était un challenger honorable et surtout, qui avait su se faire discret.

Mais si un jour on lui avait dit qu’il pourrait se rendre dans la maison d’une de ses étudiantes… Oubliez ma volonté de partir, Saint-Arceus. Jamais je ne pourrais vous remercier assez de me l’avoir collée aux basques pensa-t-il très fort en jubilant intérieurement à l’idée de rentrer dans l’intimité (domaniale, bande de petits polissons) d’Aislinn.

Ils franchirent une grille en destination d’un vieux manoir, par-delà des jardins en train de faner sous le passage de l’automne. Elle lui signifia qu’elle n’avait jamais songé l’emmener un jour ici. Ce à quoi, il répondu assez faiblement, l’air goguenard mais assez joyeux que « Moi aussi, je n’espérais pas pouvoir marquer ce genre de succès dans mon répertoire de prof’. » avant de se reprendre en contemplant l’extérieur depuis le pas de la porte : « C’est un peu rustique, ça me rappelle la piaule de mes parents à Moistgrove. J’espère que tu as le droit de me ramener chez toi. ». Le jeune homme réfléchit quelques secondes avant d’ajouter, l’air soudainement plus sérieux : « Disons que tu ne devrais pas trop trainer en public auprès d’un noble d’adoption. »

Surtout qu’il savait la famille de la demoiselle bien plus stricte que la sienne, qui lui avait pardonné jusqu’à avoir consommé leur propre fille qui n’en restait pas moins, leur sœur. Et même s’il n’avait pas apprécié ce bon vieux retour aux bonnes vielles coutumes des monarchies albanaises, ils lui avaient pardonnés. Pas sûr que la famille d’Aislinn en aurait fait pareil le concernant.
© ASHLING POUR AURORA MILLENARIUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice //Dresseuse de rang C
avatar


Région d'origine : Albion

Messages : 212

Expérience : 383

Expérience dépensée : 60

Groupe social : Aristocrate et universitaire en devenir

  Ven 4 Nov - 10:05

Visites et découvertes
Chez les O'Sulleavan
Une fois arrivée dans le hall, la jeune femme se tendit légèrement au niveau de sa tenue, arrêtant un peu de tirer sur le pull encore un peu humide que le jeune professeur lui avait prêté. Opsine descendit de son sac, sautant jusqu’au sol et s’étira, poussa un petit cri aigu, bien fatiguée après cette journée riche en émotion pour son jeune et petit corps ! Aislinn s’approcha de Raphaël, profitant de ce temps de repos pour glisser ses doigts dans ses cheveux et resserrer de son mieux sa coiffure dont quelques mèches encore trempées s’échappaient et semblaient désirer se rebeller. « Hum, j’ai le droit de ramener qui je veux en théorie, la durée de séjour par contre, ça dépend directement de la personne, mais sauf à ce que tu décides d’organiser une fête enflammée avec Pulsar, que tu fasses venir une partie des fêtards de la ville, et que tu t’amuses à déchirer tous les tableaux, ou simplement que mon père te retrouve en train de fumer dans son bureau… » La jeune femme se rapprocha encore un peu, penchant sa tête légèrement en le côté, son visage affichant un sourire clair et un regard pétillant « Ça devrait largement bien se passer, même pour un noble d’adoption. Tu sais, sauf dans quelques soirées privées, je préfère de loin « trainer » avec ceux qui m’intéressent, et après vingt-deux ans… J’aurais tendance à dire que les aristocrates coincés ne sont pas forcément des plus… Stimulants on va dire. »  

Aislinn savait pertinemment que son père n’avait pas de soucis à côtoyer toutes les classes sociales, un héritage de sa vie commune avec Aurore… Celle-ci avait déjà expliqué à sa fille que son père avait eu une éducation des plus élitistes  - ce qui n’étonnait guère la jeune fille, connaissant ses grands-parents… -. Aurora provenait certes d’un famille favorisée, mais pas de la haute noblesse de Kalos pour autant, et grâce à elle que Lester a commencé à se mêler à tous. En revanche, elle ignorait totalement ce qu’il penserait de Raphaël au vu de son passé, et de son caractère. Enfin, ils le découvriraient bien aussi tôt !

« Je vais aller te montrer la chambre, histoire de te décharger de ton sac, te changer si tu veux… » Alors qu’elle parlait en attrapant sa main pour l’entraîner avec elle, son geste fut rapidement stoppé. En effet, Tessa venait d’apparaître derrière lui en fraction de seconde, se penchant doucement pour le saluer, son regard était avenant et chaleureux, contente de voir Miss Aislinn accompagnée d’un jeune homme, et surtout, de voir de nouveaux visages en ces lieux. La jeune femme garda la main de Raphaël dans la sienne, et se permit de faire les présentations « Alors, tu te doutes, ce n’est pas encore mon père, mais je te présente Tessa. Concrètement si tu as besoin de quelques chose, tu peux demander au Majordome ou elle, disons qu’en se téléportant, elle va un peu plus vite que James… Qui évite les allers-retours dans les escaliers. »  

La Gardevoir aida la jeune femme à retirer sa veste - enfin, celle empruntée du professeur - et la ranger dans l’immense penderie, juste avant qu’Aislinn n’entraîne définitivement le jeune homme vers les étages supérieurs. La bâtisse avait beau être des plus massive, à l’intérieur, les tableaux n’étaient pas vraiment austères, et on pouvait clairement voir que Tessa essayait de rendre ce lieu chaleureux et agréable. Alors que les deux jeunes gens déambulaient dans un couloir, Aislinn se tourna vers quelques secondes « Je me fiche que tu sois un noble par adoption, je n’inviterais pas le premier inconnu dans cet endroit » avant de rajouter, d’une voix moins sûre « Te retrouver est une surprise et j’aime ce genre de surprises. »
© ASHLING POUR AURORA MILLENARIUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur // Dresseur de rang D
avatar
All your base are belong to us.

Âge : 25

Région d'origine : Albion

Messages : 90

Expérience : 180

Expérience dépensée : 60

Groupe social : Aristocrate / universitaire

  Dim 6 Nov - 20:02

Chez les O'Sulleavan

Raphaël et Pulsar regardaient, l'air un peu sceptique, la bâtisse, avant d'y rentrer. Son air sceptique se maintint suite aux réponses de la demoiselle qui semblait finalement fait fi des  éventuelles retombées sur sa réputation si jamais quelqu'un apprenait qu'un Ætherling était chez un O'Sulleavan. Le père adoptif de Raphaël le remercierait, peut-être que le père d'Aislinn ne le verrait pas d'un bon œil. « Si tu le dis ! De nous deux, celle censé mieux maîtriser le protocole de l'aristocratie, c'est encore toi, pas moi.. » Les aristocrates n'étaient jamais bien stimulants en eux-mêmes. Mais les jeunes aristocrates, ça pouvait se stimuler. Et il avait l'habitude d'être un stimulant pour les autres. Comme dirait l'autre, "You're the gasoline, I'm the fire". Elle lui parlait de montrer la chambre qu'il occuperait. Il haussa un sourcil et voulu dire qu'il risquait de ne pas se réserver à celle qu'on lui attribuait, mais dans une moindre mesure, il ne voulait pas attirer d'ennui à Aislinn, donc il fit un effort pour ne pas s'amuser et prendre le parti de la sécurité par un simple : « je te suis ».

Pourtant, le jeune homme fut surpris de sentir un mouvement dans son dos ; plus encore un mouvement assez peu habituel. Une apparition soudaine. Aislinn procéda aux civilités ; le pokémon qui se trouvait face à lui -qui avait d'assez troublant de ressembler à une jeune femme - s'appelait Tessa. Elle lui imposât un certain respect, en cela que son corps senti comme par l'effet d'un vieux réflexe, que ce pokémon avait du vécu et de l'entraînement, une certaine discipline qui, par exemple, faisait cruellement défaut à Woodstock, qui était encore sauvage. Le jeune homme se libéra et avança vers Tessa, avec de grands yeux contemplatifs, comme s'il sentait de lui-même la présence de quelqu'un d'autre à travers la créature et sourit timidement avant de prendre le bras de la délicate créature pour y déposer un baiser et d'ajouter : « Enchanté, Tessa ! Je suis Raphaël Ætherling, un ancien professeur et un ami d'Aislinn ! »

Peu après, la dénommée Tessa retira le pull d'Aislinn, pendant que Pulsar et Raphaël contemplaient les couloirs de la bâtisse. Meh, avec toute l'affection qu'il avait pour Aislinn, cet endroit avait quelque chose de faussement vivant qui ne lui plaisait pas trop. Cet endroit était comme une maison de noble, donc forcément toujours un peu grandiloquente, avec des tableaux un peu austères, mais là, ce qu'il y avait de pire, c'était qu'avec ça, les murs semblaient porter un poids supplémentaire qui lui restait inconnu, comme un sentiment d'inachevé. Pourtant, cette même sensation qui flottait autour de Tessa semblait être posée au sein de l'endroit. Arraché à leur contemplation, Pulsar dût courir un peu plus vite pour rattraper Raphaël et Aislinn. Voyant qu'Opsine avait un train de retard, par réflexe, il lui attrapa la patte pour ne pas la laisser en arrière.

Raphaël avançait en écoutant les paroles d'Aislinn avant de répondre amuser : « Donc je ne suis pas n'importe qui ! Qui sait.... » Le jeune homme, l'air amusé, ajouta alors un peu plus faiblement: « L'un des premiers, ou le premier.... » Le jeune homme sourit en ajoutant : « C'était pas dans mes projets de te revoir, mais j'aime bien être avec toi aussi.. » Puis, il ajouta, l'air chaleureux : « Où allons-nous, comme ça ? Parce que Pulsar va pas aussi vite que nous, d'autant plus qu'il traîne Opsine.. »

Le jeune homme se retourna pour voir un Pulsar en train de les rattraper... Ce-dernier portait Opsine dans ses bras, la flamme de la compétition luisant dans ses yeux. Hors de question d'être laissé à la traîne à cause de sa taille, nahméoh!
© ASHLING POUR AURORA MILLENARIUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice //Dresseuse de rang C
avatar


Région d'origine : Albion

Messages : 212

Expérience : 383

Expérience dépensée : 60

Groupe social : Aristocrate et universitaire en devenir

  Lun 14 Nov - 12:01

Visites et découvertes
Chez les O'Sulleavan
En observant Pulsar se démenant comme un petit diable pour les rattraper, Aislinn ne put s’empêcher de rire, surtout une fois que les deux petites salamandres furent arrivées à leurs pieds et que pour remercier Pulsar, Petite Opsine lui fit un bisou sur la joue. « Alors comme ça tu as trouvé un porteur personnel ? » Aislinn se baissa et tendit le bras pour que sa petite compagne à quatre pattes puisse se hisser sur son épaule, sans quitter Pulsar du regard mais bien contente d’avoir retrouvé son perchoir.

« On ne va pas très loin… Juste là. » Elle sourit et ouvrit une porte, s’engouffrant dans la pièce qui se dévoila quelques secondes après aux yeux de Raphaël. Une chambre spacieuse mais pas austère. Les murs avaient beau avoir conservé leurs pierres apparentes, le mobilier n’était pas étouffant, d’autant plus que les derniers rayons du soleil frappaient contre l’immense fenêtre depuis laquelle les invités pouvaient contempler le Loch. Opsine sauta sur le fauteuil moelleux, regardant Raphaël prendre possession de la chambre alors que sa dresseuse se trouvait à quelques centimètres de la vitre, son visage profitant du soleil couchant. « La plupart des personnes ayant habité cette chambre ont aimé cette vue. » Opsine acquiesça d’un couinement, avant que sa dresseuse ne poursuive « Du coup cet endroit est à toi autant de temps que tu resteras, voir plus tard si l’envie de pêcher dans le Loch te revient. » Aislinn le regardait, s’éloignant de la vitre avant de poser sa main sur un des piliers du lit à baldaquin « Ou si je te manque à nouveau. » Un nouveau trait de malice traversa le regard d’Aislinn qui devait se l’avouer à elle-même : la présence de Raphaël lui plaisait.

La jeune femme fit signe à Opsine ne se rapprocher d’elle, avant de redresser son regard face à Raphaël « Après, la vue est, je le trouve, bien plus belle depuis ma chambre ! » Amusée. Il avait toujours su rajouter cette touche de piment nécessaire à son intérêt, peu y était arrivé avant. Yaël avait su attiser sa curiosité de par leurs différences de caractères, leurs différences d’origines, mais il s’était noyé dans l’envie de lui ressembler, faisant tellement d’efforts pour essayer d’être parfait pour elle, se perdant lui-même. A la différence de Raphaël qui restait lui-même, et c’était cet homme qu’elle appréciait tant. « Je pourrais te la montrer… Tout comme la « bibliothèque » que tu apprécierais sûrement, sans compter mes cachettes préférées. » Elle décrivait ses diverses possibilités floues en remettant en place une mèche rebelle et sombre de la chevelure sauvage de Raphaël.
© ASHLING POUR AURORA MILLENARIUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur // Dresseur de rang D
avatar
All your base are belong to us.

Âge : 25

Région d'origine : Albion

Messages : 90

Expérience : 180

Expérience dépensée : 60

Groupe social : Aristocrate / universitaire

  Lun 14 Nov - 23:22

Chez les O'Sulleavan

Pulsar grogna avant de rejoindre l'épaule de Raphaël. ce que certains prenaient pour de la galanterie n'était que de l'utilitarisme patent, pour lui. Aussi, la remarque d'Aislinn ne lui plu pas trop. Pour le petit Pulsar, la jeune femme était un peu trop irresponsable à son goût et ne comprenait pas pourquoi "Raphaël" restait avec cette personne, même si elle était assez gentille, il fallait lui reconnaître cette qualité.

Raphaël suivit la demoiselle qui lui confirma que leur destination était toute proche. Elle ouvrit une porte vers une chambre. Le jeune homme haussa les sourcils en voyant le lit à baldaquin : « Sérieusement, ce genre de lit est un peu beaucoup trop sérieux et désuet pour moi ». Les draps bordeaux semblaient être fait de soie de mimigal et la couverture semblait être en laine de wattouwatt, ce qui arracha un second commentaire assez dubitatif du jeune professeur qui marqua de manière assez neutre sa distance avec le luxe ambiant : « Dire que certains rêvent de ça toute leur vie... »

Eh oui, dans sa famille de notables, le manoir familial avait au moins un mobilier un peu plus d'époque. Les meubles étaient assez jolis, en bois massif. Le plus agréable était sûrement la présence d'un bureau près de la fenêtre qu'Aislinn tentait de lui faire apprécier. Il fallait avouer que la vue était assez jolie, mais la pièce, spacieuse, était très peu familière et il se sentait déjà mal à l'aise à l'idée de rester ici, à un endroit qui n'était pas chez lui. Car le jeune homme avait déjà beaucoup de mal à se sentir à sa place, alors chez quelqu'un d'autre ? Cette pièce lui apparaissait comme froide et très vide. La sensation qu'il avait relevé dans ses murs se faisait peut-être même encore plus forte ici. Le jeune homme posa sa main sur les pierres, comme si celles-ci semblaient être prêts à se confier au jeune homme qui paraissait presque être en train de parcourir une dimension parallèle à celle de son hôte, qu'il n'écoutait alors que de manière finalement assez distraite.

Cela dit, ça n'était pas très poli. Ni même de se plaindre d'avoir un toit, fusse-t-il finalement si dur de s'y sentir chez soi. Elle s'approcha pour lui écarter une mèche de ses cheveux qui s'était mise devant ses yeux. Le jeune homme était resté assez stoïque. Et puis, d'un ton assez interrogatif, le jeune homme ajouta alors : « Peu de gens sont venus ici, pas vrai ? »

Le jeune homme alla ouvrir la fenêtre et contempla le toit, qui était beaucoup trop haut. Le jeune homme se sentait finalement presque étouffé ici. Il referma la fenêtre avant de se retourner vers Aislinn et dire : « Peut-être que je pourrais aider aux cuisines ? Je préfère aider que de ne rester à ne rien faire. Enfin, sauf si tu veux me montrer quelque chose en particulier. »

Le calme de cet endroit ne lui convenait pas et un véritable malaise flottait dans cette maison, ce que le jeune homme ressentait d'autant plus par rapport à ses propres angoisses qu'il ne laissait pas transparaître autrement qu'en se fermant finalement. Et puis, une nouvelle idée lui vint. Après tout, vu comment il se sentait, le jeune homme eut une pensée pour Thétys et retourna à la fenêtre avant de la faire sortir de sa pokéball et de lui dire de revenir quand elle s'ennuierait, ce que la dragonne approuva, satisfaite de retrouver un peu de liberté, tandis que Raphaël retourna aux côtés d'Aislinn et de lui dire : « Je te laisse me guider. »

Pour le moment, il espérait sincèrement qu'elle lui changerait les idées, car l'atmosphère ici ne lui plaisait pas du tout, malgré un effort certains par les habitants de ce manoir pour le rendre moins froid. C'était aux antipodes de celui de sa famille, qui, malgré le manque de moyen, restait finalement modestement chaleureux.
© ASHLING POUR AURORA MILLENARIUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Chez les O'Sulleavan [Aislinn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurora Millenarius :: Préambule :: Rps-
Sauter vers: