Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Été
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
07/07/18
Découvrez la Gazette n°7 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 La solitude de la rue ■ feat David

PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
  Dim 8 Juil - 17:58
citer
éditer
x
  Dim 8 Juil - 17:58

 
La solitude de la rue
feat. david rosebury
Le ciel était bleu. Il n’y avait pas un nuage dans le ciel. Juste une petite brise de printemps, douce et agréable. Les oiseaux chantaient, les rues étaient animées par les mouvements de foule, par ces jeunes qui profitaient de ce week-end pour aller faire les boutiques. Les spectacles de rues, les commerçants qui hurlaient les promotions, les touristes qui se bousculaient pour prendre des photos. La vie reprenait son cours, tout simplement. Comme pour oublier la tragédie du festival Heoliadenn. Car la nation entière avait été en deuil après toutes les victimes qui avaient succombé à l’attaque des Nox Oscuras. Mais les citoyens de l’Empire avait besoin de tourner la page, de continuer à avancer, malgré la menace présente de la secte.

Mais toi, Wendy, tu n’oubliais pas. Tu ne pouvais pas tourner la page. Comment le pourrais-tu, toi qui avais participé et contribué à ce terrible assaut sur les Dukes de ta région ? Tu n’avais pas levé la main, tu n’avais pas fait une goutte de sang, mais tu étais complice de cet assassinat, cela ne faisait aucun doute. Qu’importe que tu aies été sous l’emprise d’Yveltal, que ce n’était pas réellement toi… qui donc serait réellement prêt à écouter tes excuses, à accepter tes dires ? Personne. Tout ce que l’Empire cherchait à présent, c’était à traquer les coupables. A montrer les têtes des monstres d’Yveltal. A brûler les sorcières. Sans distinguer les victimes du reste. Ils voulaient ta peau, tout simplement. Et il en était de même pour Nox Oscuras. Les hérétiques, les traîtres de ton espèce n’avait qu’un seul sort, un seul destin. La mort. Tu étais traquée de tous les côtés, littéralement.

Et tu étais seule. Tellement seule. Les premières nuits avaient été tellement difficiles. Le chagrin et la culpabilité qui t’avaient envahie étaient tous simplement indescriptibles. Par moment, tu avais pleuré jusqu’à t’en étouffer, jusqu’à en perdre le souffle. Seule dans la nuit qui se refermait sur toi, tu ne savais plus vers où aller, sur qui te reposer, à qui tu pouvais faire confiance ou non. Ceux qui étaient prêts à t’aider, tu ne voulais pas les voir, pas les mettre en danger. Tu savais que Lenaress était hospitalisé, mais il était absolument hors de question d’aller le voir. Tu craignais que les Nox se servent de lui s’ils apprenaient votre relation. Tu avais envie d’aller voir Isara, mais elle t’avait clairement donné le ton de ce qu’elle pensait de toi désormais : une criminelle, une meurtrière. Tu avais même songé à envoyer un message à Raphaël, qui sait s’il pouvait t’aider ? Mais il faisait partie de la Ligue Impériale, et tu ne pouvais pas lui faire confiance. S’il était fidèle à sa patrie, il allait logiquement te vendre au moindre contact.

Il ne restait au final qu’une personne que tu pouvais contact. Monsieur Rosebury. Il t’avait prouvé plus d’une fois à quel point tu pouvais compter sur lui, à quel point il était fiable. Et puis.. tu avais découvert sa véritable identité. La Patte. C’était une personne intelligente et ingénieuse. Un hors-la-loi recherchée depuis des années par les forces de l’ordre, sans avoir jamais été arrêté. Si quelqu’un pouvait t’aider dans ta cavale… C’était lui. Alors tu lui avais laissé un message de détresse sur son répondeur, à partir d’une cabine publique. Tu avais résilié ta ligne téléphonique pour ne pas qu’on puisse te traquer, après tout. Tu lui avais donné rendez-vous à Fort-de-Flandres, espérant qu’il répondra à ton appel.

Et maintenant, tu attendais, anxieuse, son arrivée. Assise par terre, dans une rue peu fréquentée. Loin des regards, loin de la foule, loin de tout. Tu étais officiellement devenue ce qu’on appelait plus communément une « sans domicile fixe ». Et tu avais besoin de parler, à quelqu’un. Avant de perdre la raison. Tu avais besoin de faire le point, de conseils, d’un avis extérieur, des paroles sages et avisées de ce détective. Tu te rongeais les ongles, stressée. Allait-il venir ? Ou allait-il t’ignorer ? Tu avais sorti Knight, qui se reposait à côté, se lovant contre toi pour tenter de te détendre. Le Pokémon pouvait sentir toute la tension en toi, il savait à quel point les deux dernières semaines avaient été terribles. Et toi aussi tu savais à quel point il avait fait preuve de courage pour te protéger des dangers de la nature, lorsque tu avais campé dehors. Tu t’imaginais que ça lui ferait plaisir de revoir David. En attendant, tu attendais dans la crainte la plus totale, le visage déformé par la fatigue. Tu avais quitté ton domicile avec le strict minimum vital, un sac à dos avec tout ce qu’il te fallait pour survivre seule dans la nature. La si coquette Wendy, dans un état tellement pitoyable. Aujourd’hui plus que jamais, tu regrettais d’avoir succombé à la folie d’Yveltal, il y avait de cela un an déjà.  
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
  Dim 8 Juil - 23:41
citer
éditer
x
  Dim 8 Juil - 23:41

 
La solitude de la rue.
Feat Wendy Lawson // RP Duo

3 jours… Soixante-douze heures… C’est plus ou moins le temps que j’avais tenu avant d’être rattrapé devoir infernal qui était le miens et qui s’était rapidement manifesté. Je n’avais jamais été dépendant à une quelconque substance et ce malgré mes multiples consommations de produits psychotropes. C’était sans doute grâce à la précaution et la fréquence à laquelle je m’autorisais ce genre d’écarts qui m’avais permis de rester clean tout ce temps mais le besoin qui me rongeait était d’une toute autre nature et aucune thérapie ne pouvait m’en défaire. Je m’étais levé en pleine nuit, réveillant Nikita sans le vouloir et m’en excusant. Je lui avais dis que j’avais besoin de sortir, que je ne trouvais pas le sommeil… la belle excuse. Heureusement l’avoir sortie de sa torpeur avait pour avantage le fait qu’elle ne se pose pas de question et après avoir poussé un soupir et une sorte de grognement elle se laissa retomber sur le lit et me laissa partir, sombrant à nouveau dans le sommeil. Des fringues légères, un sac à dos, mon fameux masque antipollution juste au cas où et j’étais parti. Enfourchant mon vélo et partant dans une direction au hasard.

Je n’avais pas du tout réfléchi à ce que j’allais faire, comme si le simple fait de ne pas y penser allait empêcher ou au moins repoussé l’échéance de l’inévitable moment où j’allais devoir ponctionner de l’énergie vitale. C’était une question de survie pour moi à présent ; en cela la métaphore de la dépendance était plutôt bien choisie. Je n’avais que des connaissances naïves sur le sujet, du genre « les humains ont beaucoup d’énergie vitale » ou « plus un être vivant est gros plus il possède d’énergie vitale ». Mais étais-ce vraiment le cas ? Ce genre de chose n’était pas vraiment quantifiable et fonctionnait peut-être d’une manière qui échappait à la logique. Après tout, les pokémons étaient capable de bien des miracles, même les plus petits d’entre eux. Des choses qu’aucun humain ne serait capable de réaliser… Qu’on m’appelle le jour où un humain se filmera en train de lancer un Ultralaser ou un Fatal Foudre, premièrement parce que je veux son secret et deuxièmement car ce serait une première ! Enfin bon, il était également possible que les humains possèdent ce genre de force mais qu’ils soient peut-être incapables de la maitriser et dans ce cas les humains avaient peut-être en effet plus d’énergie vitale que les pokémons. Le cas valait la peine d’être étudié… Qui sait, un scientifique un peu cinglé comme Jan pourrait éventuellement faire des expériences pour vérifier tout ça.
Cependant, toute cette réflexion n’était là que pour me faire garder mon calme et me faire gagner un peu de temps. Rien de tout cela n’était important. J’étais comme un homme en pleine traversée du désert. Désespéré à l’idée de trouver quoi que ce soit capable d’étancher ma soif. Humain, pokémon… Cela importait peu. Mon plus grand ennemi était cette soif opposée à ma conscience, cette soif qui allait sans doute me demander de continuer à m’abreuver bien au-delà de ma soif et bien au-delà de ce que là première créature isolée croisant mon chemin serait capable de supporter. J’étais la personne la plus dangereuse à ma propre sécurité mais également à ma santé mentale.

Au final je me retrouvais dans un coin un peu paumé d’Elyséa. Un parc encore ouvert malgré l’heure. Posant mon vélo sur le sol, m’équipant de mon masque et faisant sortir Conan de sa ball, je le caressais pendant plusieurs minutes, un air triste dans les yeux. Mon vieil ami. J’avais passé les trois quarts de ma vie avec ce sac à puce au caractère de Gruikui. Je l’aimais comme un frère et je savais que je pouvais compter sur lui en toute circonstance. Je savais qu’il avait confiance en moi et qu’il y avait longtemps qu’il ne se posait plus la question de savoir si ce que je faisais était bien ou mal, mais je ressentais le besoin de lui dire les choses clairement quand même.

« Je pense que tu sais déjà ce que je vais faire et pourquoi je vais le faire… Les choses sont comme ça maintenant et ça ne m’enchante pas vraiment. Je ne compte tuer personne, rassure-toi et si tu sens que je perds le contrôle, n’hésite pas à me donner un coup de griffe ou de croc histoire de me remettre les idées en place, compris ? »

Le félin cligna simplement des yeux en guise de oui, ce qui me soulagea quand même bien que je ne doutais pas un instant de sa loyauté et sa dévotion. Après une dernière caresse, lui et moi nous mettions en chasse. Ce soir-là, je jetais mon dévolu sur un Noarfang qui s’était aventuré au sol. Une fois KO, je puisais dans son énergie vitale mais m’arrêtais bien avant que le pokémon ne soit trop faible pour s’enfuir une fois réveillé, cependant il me fallut une « proie supplémentaire » afin d’apaiser la faim d’Yveltal ainsi que la mienne.
Je continuais ce petit jeu tous les trois jours, contrôlant un peu mieux l’absorption d’énergie et l’ivresse qui y était lié sans pour autant faire de véritable progrès. Ce genre de chose n’était pas facile à maitrisé et je ne m’exerçais pas au-delà du nécessaire par soucis de ne pas me faire repérer par la Ligue. Un homme se baladant en pleine nuit à fréquence régulière c’était déjà assez suspect comme ça.

C’est au bout de deux semaines que mon train train de vie fut bouleversé. Je venais de recevoir un coup de fil à peine compréhensible d’une personne paniquée à qui je n’avais pas parlé depuis des mois : Wendy Lawson.
Depuis les événements du Régalia nous ne nous étions pas croisés et à vrai dire ce n’était pas plus mal puisque j’avais une fâcheuse tendance à attirer les emmerdes ces derniers temps. Après plusieurs écoutes du message laissé sur ma boite vocale je décodais ce qu’elle me disait. Elle avait besoin d’aide et me donnais rendez-vous à Fort-De-Flandres, demain en début d’après-midi. Outre la surprise, je me demandais bien ce que pouvait vouloir me demander la jeune fille, mais la connaissant un peu je me doutais qu’elle avait des soucis ou que la situation était urgente. Bien évidement je ne pouvais pas refuser de lui apporter mon aide, je la lui avais promise et je ne revenais jamais sur une promesse. Pourtant, un doute traversa mon esprit. Etait-il possible que la jeune femme cherche à me piéger ? Est-ce que j’avais manqué de prudence et que mon statut de membre de la secte noire avait été découvert ? Où et quand cela se serait-il produit… Non… ce ne pouvait pas être ça… Et puis je voyais mal Wendy me tendre un piège. C’était même impossible ou du moins je refusais cette éventualité. Et pourtant, tout était possible.

Je me jetais sans doute dans la gueule du Lougaroc mais je ne pouvais pas la laisser dans la panade si elle se trouvait vraiment dedans. En quelques minutes j’avais pris un billet pour Fort-de-Flandre et je prévenais ma femme et ma fille que je serais absent à partir de demain midi pour le travail, préparant un sac contenant plusieurs jours de changes au cas où, comme je l’imaginais, la rouquine allait me demander de travailler pour elle. Le lendemain, j’embrassais Cerise et Nikita comme à mon habitude et partait en direction de la ville fortifiée pour y rejoindre la jeune femme qui avait désespérément besoin d’aide. J'arrivais peu après l’heure du déjeuné sur place et partais immédiatement en direction du square que m’avais indiqué la jeune femme lors de son appel de la veille. Je marchais, marchais jusqu’à arriver sur place, ayant fait sortir Totoro de sa pokéball pour qu’il salue son ancienne dresseuse, chose que je regrettais très rapidement puisque ce dernier courrait à droite et à gauche à la moindre odeur de nourriture.
A mon arrivée au lieu de rendez-vous, je vis de loin la tignasse de Wendy, au moins aussi désordonnée que la dernière fois où nous nous étions rencontrés. De loin déjà, je pouvais voir qu’elle n’avait pas dormi correctement depuis trop longtemps et surtout qu’elle était épuisée. Peu importe son souci, il était grave. Allez David, secoue-toi un peu, va lui montrer de la bonne humeur et redonne lui espoir. C’est pour ça que tu fais ce boulot après tout.

J’approchais donc de la demoiselle, tachant de me montrer souriant et calme, ne serait-ce que pour essayer d’induire en elle les mêmes sentiments ; cependant plus j’approchais de Wendy, plus je réalisais une chose qui changeait radicalement mon expression. De la rouquine émanait la même force impie que j’avais pu ressentir tout autour de moi à Dun Scaith : celle d’un marqué de Nox Oscuras.
Je m’arrêtais à plusieurs mètres de la jeune femme, mon regard empli d’incompréhension. Ce regard, je le détournais rapidement du sien. Je ressentais de la honte. Comment allait-elle me voir à présent, moi qui était devenu un monstre par égoïsme et volonté de protéger les miens… Je me figeais, ne sachant plus quoi penser. Puis je réalisais une autre chose. Après les évènements du Régalia, elle avait été accusée d’avoir un lien avec la secte noire, ce qui voulait donc dire que…

Merde.
••• NOTE | N/A..
© Ashling pour Aurora Millenarius
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
  Lun 9 Juil - 19:41
citer
éditer
x
  Lun 9 Juil - 19:41

 
La solitude de la rue
feat. david rosebury
Il n’était toujours pas là. Pourquoi n’était-il toujours pas là ? Tu commençais à être anxieuse. Peut-être qu’il n’avait pas écouté ton message vocal. Peut-être que tu n’avais pas été assez claire. Ou peut-être qu’il n’était pas disponible, et n’ayant aucun moyen de te contacter, il n’avait pas pu te prévenir. Ou peut-être tout simplement qu’il ne se souciait pas de tes ennuis. Peut-être que personne ne se souciait de tes ennuis.
Tu étais angoissée, et tu t’en mordais les doigts presque jusqu’au sang pour te calmer. De loin, on croirait voir une rousse folle par terre, une malade mentale, une sorcière à brûler. Les cernes, la crasse, les vêtements sales, des blessures que tu n’avais pas pris le temps de soigner, ton allure hébétée.. Tu avais de quoi faire peur, et de quoi causer la méfiance des passants, mais tu n’étais pas folle, tu avais juste besoin de parler, juste de faire le point, juste de… C’EST DAVID ! C’est lui qui arrive, c’est lui là bas, au bout de la rue… Tu te lèves d’un coup, un grand sourire sur le visage, effrayant presque Knight, qui commence à japper joyeusement à l’approche de son ancien maître. L’Evoli se met à courir vers lui, tout innocent, mais… quelque chose clochait. Comme un radar qui s’activait, tu sentais la présence d’un Nox approcher. Et ton sourire s’effaça tout aussi vite. Non, pas maintenant ! Surtout pas maintenant alors que tu allais enfin retrouver David ! Pourquoi le destin se moquait-il de toi ainsi ? Tu regardes à gauche, à droite, paniquée, pourtant, dans cette rue déserte, il n’y a qu’une figure qui s’approche : celle de David. Où est-ce que le Nox se cache ? Tu ne peux pas rester là, tu recules, et commences à prendre la fuite… mais… tu réalises que cette présence d’Yveltal ne provient de personne d’autre que David. Tu gardes une distance de sécurité entre le détective et toi-même alors que tu rappelles Knight dans sa Pokéball, qui te jette un regard d’incompréhension.

Et tu le dévisages pendant de longues secondes, cet homme à qui tu avais tellement confiance. Il était comme.. comme un grand frère, non, plutôt comme un père depuis votre rencontre. Tu ne comprends pas. Les larmes te montent aux yeux. Où s’arrêtera la cupidité d’un homme ? Que lui est-il arrivé ? Pourquoi lui ? Mais tu n’avais pas le temps de te poser toutes ces questions, tu n’avais qu’un objectif : survivre. Alors tu fais sortir Megara ton Feunard, la plus avisée à combattre, pour te défendre. « N’approchez pas ! Je sais les ordres qui ont été donnés et je ne compte pas mourir ici. N’approchez pas ou je vous fais cramer sur place, et je suis sérieuse. Je n’ai pas envie de me battre contre vous David. Je le répète : n’approchez pas ! »
Ton coeur bat à cent à l’heure. Tu ne peux pas te permettre d’être arrêtée ici, maintenant. Tu as été stupide de vouloir contacter une personne de l’extérieur. Lorsqu’on est traqués ainsi, on ne peut s’en remettre à personne, tu le sais, et pourtant tu as fait la grossière erreur de vouloir obtenir de l’aide. Tu regardes ton Feunard et tu acquiesces du visage, et cette dernière projette des flammes menaçantes en l’air pour montrer que tu étais désormais on ne peut plus sérieuse. Si David était un Nox, il avait reçu l’ordre d’éliminer tous les traîtres de ton espèce. S’il se met à ta poursuite, un seul de vous deux ressortira vivant de la traque. S’il te laisse partir, et que l’information s’échappe de cette ruelle, c’est lui qui aura des ennuis… « Quelle ironie, moi qui pensais vous demander de l’aide pour fuir les monstres et les cauchemars qui me hantent depuis de trop nombreux mois déjà… » Sur ces mots, tu te mets à courir pour ta vie, à courir comme tu n’as jamais couru. Megara t’accompagne en assurant tes arrières, et au bout d’une dizaine de minutes, tu tombes finalement sur un cul-de-sac. Il ne manquait plus que ça. Si David s’était mis à te poursuivre, il ne mettrait pas beaucoup de temps à arriver. Tu n’allais pas pouvoir échapper à une confrontation. Alors cette fois, ce sont tous tes Pokémons que tu fais sortir. Tous sauf Knight, à qui tu ne veux pas faire subir le sort de devoir combattre son ancien maître. Et parce que c’était peut-être ta fin, tu te mettais à prier. Dans les films, c’est le moment où le prince charmant apparaît de nulle part pour te sauver. Mais là, tu étais bel et bien seule, et personne n’allait venir à ta rescousse.
 
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
  Lun 9 Juil - 23:07
citer
éditer
x
  Lun 9 Juil - 23:07

 
La solitude de la rue.
Feat Wendy Lawson // RP Duo

La voix brisée de Wendy me tira de mes pensées. Elle tremblait. Elle avait peur et elle avait raison. Demander de l’aide et recevoir un monstre à la place, il y avait de quoi paniquer et maudire les cieux pour ce coup en traitre. J’hoquetais de rire, me tenant le visage d’une main. A moi aussi le destin me jouait des tours. L’ironie du sort j’imagine. Sa voix était faible et forte à la fois et alors qu’elle me dévisageait, j’osais enfin croiser son regard. C’était le même qu’il y a six mois. Celui de la Wendy paniquée, qui ne réfléchissait plus et qui avait failli mettre fin à ses jours en sautant d’un hélicoptère en plein vol. Allait-elle à nouveau attenté à sa vie ? De quelle manière allait-elle s’y prendre cette fois-ci ? Peu importe, quoi qu’elle tente je devais l’en empêcher et si j’étais incapable de lui répondre quoi que ce soit, de m’exprimer ou de manière plus générale, d’être réactif, je comptais bien faire en sorte qu’il ne lui arrive rien… J’étais venu pour ça de toute manière et cette malheureuse nouvelle n’y changeait rien. Au moins maintenant je comprenais la situation, sans même qu’elle ait besoin de me le dire de vive voix ou qu’elle explicite plus ses propos précédents.

Wendy faisait parti des traitres dont Damien avait parlé tout en en taisant le nom. J’aurais certes pu me renseigner sur le sujet, participé moi-même à la traque et mettre à profit mes compétences de détective pour m’assurer d’avoir le chef à la bonne… Mais j’avais voulu régler mes propres problèmes avant de m’occuper de ceux des autres et voilà où cela m’avait mené. Des menaces et une jeune fille totalement perdue en train de fuir. Bien évidemment les quelques passants qui zonaient dans le coin nous regardaient comme des bêtes curieuses. Ça m’arrangeait bien tiens.
Totoro ne comprenait pas la situation. Lui qui était tout content à l’idée de retrouver celle qui lui avait permis de s’enfuir du Regalia, il n’avait pas compris pourquoi son ancienne dresseuse criait sur celui qui prenait soin de lui depuis une demie année à présent. Il avait essayé de la suivre alors qu’elle s’enfuyait, mais lui courir après lui demandait quand même beaucoup d’effort et je ne lui en avais pas donner l’ordre alors pourquoi s’embêter à ça. D’ailleurs, je changeais de partenaire à mes côtés, ramenant mon Goinfrex dans sa ball et en faisant sortir ma Tylton. Je caressais un peu Smoke avant de lui expliquer brièvement la situation.

« Tu te souviens de Wendy ? Et bien elle à des soucis et il faut qu’on l’aide. »

Je sortais un calepin vierge de mon sac, griffonnait un petit message sur la première page.

« Tu peux lui apporter ça s’il te plais ? Je pense qu’elle aura au moins besoin d’autant de temps que moi pour accuser le coup, alors on va faire les choses étapes par étapes. »

L’aviaire bleu et blanche paillait en guise d’acquiescement, attrapa le bloc note dans son bec et commença à battre des ailes et prendre de la hauteur à la recherche de la rouquine qu’elle n’avait vu que brièvement et qui était accompagnée du même pokémon que la femme de son dresseur. Elle ne mit que quelques secondes à repérer une silhouette slalomant entre les passants et s’engouffrant dans une ruelle et elle ne prit pas plus de temps pour rejoindre cette même ruelle en quelques battellement d’aile supplémentaires. Perché sur le toit d’un bâtiment, la demoiselle ailée bondissait de tuile en tuile jusqu’à atteindre le bord et remarqua que la jeune femme était à présent entourée de bien plus de pokémon que tout à l’heure. Les pokémons en question n’étaient pas particulièrement impressionnant ou plus gros qu’elle, si ce n’est la Feunard accompagnant la jeune fille mais le fait qu’elle soit entourée d’autant de pokémon mit mal à l’aise la petite boule cotonneuse qui préféra renforcer ses ailes d’une couche supplémentaire de protection à grand coup de Cotogarde avant de s’aventurer en terrain dangereux. Doucement, comme pour ne pas brusquer la femme à la chevelure rousse, la Tylton vint se poser à quelques mètres de Wendy et son équipe, déposa le carnet sur le sol avant de piailler en direction de tout ce petit monde comme pour annoncer la missive, avant de prendre ses ailes à son cou et de remonter sur le toit du bâtiment. Smoke aurait pu retourner auprès de son humain adoré mais elle avait la présence d’esprit de se dire que peut-être voudrait-il récupérer son carnet et le stylo qu’il avait glissé à l’intérieur. Dans son empressement, ce dernier ne lui avait en effet pas dit qu’il souhaitait communiquer avec Wendy par l’intermédiaire du carnet et qu’il fallait donc venir le lui rendre, la demoiselle ailée faisant donc office de Poichigeon voyageur.

« Venu en ami. Ai des problèmes aussi. Savais pas pour toi. Doit être discret pour parler de ça. »

Non loin de là, toujours au lieu indiqué pour le rendez-vous. J’attendais le retour de Smoke, me demandant si la jeune fille allait ne serait-ce que prendre la peine de lire le petit mot à son attention et si ces précautions seraient suffisantes pour moi et elle. Mine de rien, j’étais autant à découvert qu’elle et ce petit jeu pourrait m’attirer de sacrés ennuis. Allez David, reprends-toi et garde ton calme. Si vous céder tous les deux à la panique ça tournera au désastre. Tout était différent et pourtant rien n’avait changé. Pas vis-à-vis de ce que tu lui avais promis en tout cas.

••• NOTE | N/A
© Ashling pour Aurora Millenarius
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
  Mar 10 Juil - 19:27
citer
éditer
x
  Mar 10 Juil - 19:27

 
La solitude de la rue
feat. david rosebury
Tu attendais. Tu attendais qu’il arrive. Tu étais prête à te battre, pour ta vie. Tes Pokémons sentaient toute la tension qui t’animait et se mettaient en posture de défense, comprenant qu’un danger imminent arrivait. Même Winnie, qui d’habitude se montrait maladroit et naïf était sur le qui-vive. Il était le premier à accepter de se sacrifier si cela signifiait pouvoir garder sa maîtresse en vie. Il avait le regard dur, prêt à sortir ses griffes. Et pourtant, rien. Tu ne sentais plus la présence obscure d’Yveltal autour de toi. Il n’y avait plus cette sensation qui te picotait, qui t’alertait de la présence d’un membre de la secte. Il n’y avait plus cette nausée insupportable quand tu reconnaissais un des tiens. David n’était pas venu à ta poursuite. Pourquoi ? Etait-il parti donner l’alerte, était-il parti chercher des renforts ? Dans ce cas, tu n’aurais aucune chance, seule contre plusieurs damnés. Et tu te rappelais douloureusement de la chasse-poursuite contre Philippe, quelques mois plus tôt, ce sbire de Nox qui avait osé fuir ouvertement la secte… tu avais fait partie de la meute chargée de descendre le traître. Aujourd’hui, c’était toi la cible. Cela devait être le karma.

Et alors que tu t’apprêtais à quitter la ville en urgence, un battement d’ailes te met en alerte, alors qu’un Tylton s’approche. Tu le reconnais, tu l’avais aperçu lors de ta garde à vue. C’était le Pokémon de David, mais ce dernier n’était pas là. Etait-ce une sorte de déclaration de guerre, un message pour te demander de te préparer au pire, ou… ? Un piège qui allait t’exploser au visage ? Tu hésites, et fais signe à tes Pokémons que tout va bien. Tu envoies Aurore aller récupérer le carnet, et en lit le contenu rapidement.

« Venu en ami. Ai des problèmes aussi. Savais pas pour toi. Doit être discret pour parler de ça. »


Et ton coeur se resserre instantanément, alors que tu regrettes d’avoir porté un jugement aussi hâtif sur le Rosebury. Bien sûr qu’il a des problèmes aussi. Tu aurais dû t’en douter. David avait beau avoir recours à des méthodes questionnables, il n’avait pas un fond malhonnête, et tu le savais. Il devait avoir ses raisons, comme tu avais eu les tiennes, et tu regrettais de ne pas avoir cherché à comprendre, toi qui plus que n’importe qui, connaissais les méthodes perfides des Nox pour recruter des membres. Tu soupires, presque soulagée, tandis que tu rappelles tes Pokémons un à un, pour faire sortir de nouveau Knight, qui a une mine triste après ce que tu lui as fait. D’ailleurs, tu vois très bien qu’il te boude un peu, alors qu’il te mord la main. « Oui oui, pardon Knight, j’aurais pas du réagir comme ça… oui je sais, ton papa n’est pas comme ça, je suis désolée je te dis. Allez viens, on va le voir. » Tu gribouilles un « pardon. j'arrive. » et tu fais signe à l’oiseau de venir récupérer le carnet. Il sera de retour auprès de son maître plus vite que toi, à pied. Et avec une certaine appréhension, tu te mets en route.

Mais à l’approche du lieu du rendez-vous, tu dois avouer avoir peur. Très peur. Tout pourrait s’arrêter ici pour toi. C’est une pensée que tu n’arrives pas à chasser. Mais ton « radar à Nox » ne signale la présence que d’un homme, et c’est finalement la seule chose qui te pousse à avancer, et non la confiance que tu portes envers David.. Tu as honte de le reconnaître, mais cela montre à quel point tu psychoses et à quel point tu es devenue paranoïaque. Tu vois rouge partout, tu vis noir le jour, tu rêves Nox la nuit.
C’est Knight qui se jette le premier sur David. La petite créature est on ne peut plus heureux et enthousiaste, et se colle contre le détective, réclamant des câlins. Tu esquisses un léger sourire, attendrie par la scène, mais tu ne t’approches pas plus, tu n’oses pas. Tu as à la fois peur et honte, et tu préfères garder une certaine distance avec ton interlocuteur. « Monsieur Rosebury… Ils vous ont eu vous aussi… Que vous ont-ils vendu ou promis ? » Tu te plonges dans un silence pour de sens. Le ‘vous aussi’ en disait long sur ton histoire, sur ton état d’esprit, et en révélait tellement sur les choix que tu as pu faire. Tu t’accroupis par terre. Comment en étiez-vous arrivés là ? « Vous devez avoir tout deviné sur ma situation maintenant… » Tu fixes le sol, terriblement gênée. « Je suis désolée, vous m’aviez défendue et vous croyiez en moi mais vous savez ma véritable nature maintenant. Je suis désolée. »

PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
  Mer 11 Juil - 14:44
citer
éditer
x
  Mer 11 Juil - 14:44

 
La solitude de la rue.
Feat Wendy Lawson // RP Duo

La notion du temps est toute relative et heureusement pour les hommes, ils ne ressentent pas chaque seconde passer en permanence… que la vie serait chiante et oppressante dans le cas contraire. Le temps réel. Une notion que les gens aiment bien employée sans pour autant en réaliser toute la portée. On parle de commentaire en temps réel, d’informations données depuis les journalistes directement sur « le terrain » mais au final les gens qui écoutent ou regardent tous ça ne remarque pas les secondes qui passent les unes après les autres. Pourtant, on a tous déjà vécu au moins une fois dans sa vie où on se rend compte du temps qui passe pour ce qu’il est vraiment. Ces nuits sans sommeil dans une vielle maison aux horloges dont les aiguilles cliquettent à un rythme régulier. Ces moments d’inaction totale ou où compte les secondes. Et bien c’était ce genre de moment que je vivais présentement.
J’aurais pu me griller une clope, sortir mon portable et regarder quelques informations à la con ou même jouer à Animal GO histoire de regarder si je trouvais un ou deux de ses petits monstres imaginaires dans le coin mais je n’avais pas vraiment la tête à ça. Je me contentais de rester assis, regardant vaguement dans la direction dans laquelle Wendy s’était enfuit en espérant voir ma petite Tylton revenir en un seul morceau.

L’endroit était à présent désert, l’heure du déjeuné s’étant terminée, humain comme pokémon avait abandonné la petite place cachée entre les maisons et les commerces. Mon ventre criait famine… Je n’avais pas pris le temps de manger avant de venir voir la rouquine qui ne m’accordait plus sa confiance. Comme quoi, les désagréments de la vie n’arrivent jamais seuls.
Quoi qu’il en soit, voila le retour des bonnes nouvelles. Smoke venait de se poser sur un de mes genoux et me fixa, le carnet à nouveau dans sa bouche. N’avait-elle pas réussi à retrouver Wendy et était-elle revenue faute de mieux ? Je soupirais silencieusement avant d’attraper doucement le carnet et quand même vérifier et fus ravit d’y trouver quelques mots aussi confus que les miens. C’était… facile. Peut-être avait-elle repris ses esprits et avait-elle réalisée que je n’étais pas un ennemi bien au contraire. S’était-elle souvenue de notre première rencontre ? Des mots de réconforts et d’espoir après la tragédie du Régalia ou de la longue attente de sa sortie de détention suite à son interrogatoire avec le Chevalier Impérial Aetherling… Brr. Rien que de penser à son nom me rappel l’état dans lequel il m’a mis et la douleur qui va avec… Et dire qu’il fréquente ma fille… Je ne suis pas dans la merde moi…

Au bout d’une poignée de minute, Wendy apparut au coin de la rue et avec elle, le petit Knight qui vint me bondir dans les bras et me lécher le visage histoire de me faire comprendre qu’il était content de me revoir. A sa manière, Totoro fit de même avec Wendy et couru dans sa direction avec de se coller à sa jambe et tirer sur le bord de sa jupe tout en essayant de lui dire quelque chose. Il lui demandait peut-être des explications par rapport à ses agissements… Non. Il lui demandait très certainement à manger. C’est un peu tout ce qui l’intéressait avec les câlins mine de rien.
S’en suivit une conversation avec la rouquine qui cherchait à comprendre comment j’en étais arrivé là. La jeune femme n’avait pas fait mention de la secte noire mais quelqu’un avec un peu de jugeote pourrait faire le lien s’il entendait notre conversation. Je fis donc bien attention, regardant autour de nous si personne ne surveillait avant de lui répondre à une tonalité de voix relativement basse, afin que personne d’autre qu’elle ne puisse entre sans pour autant chuchoter.

« Mff… Il m’a promis monts et merveilles… Ce n’était sans doute pas difficile de me manipuler puisqu’il était dans ma tête. Entre les hallucinations, mes craintes et mes envies… J’ai finis par céder et maintenant je ne peux plus faire marcher arrière… »

Quant à la situation de Wendy, tout devenait limpide. Oui j’avais appris des choses qu’elle aurait préférer me garder secrètes mais ce n’était pas plus mal au fond. A force de cacher des choses aux autres on finit ronger de l’intérieur… Et Yveltal à déjà ce rôle alors si on y ajoute en plus culpabilité et peur, c’est la folie assurée. Je posais ma main sur l’épaule de la jeune femme et la regardait dans les yeux.

« Tu n’as pas à t’en vouloir. Cette situation… Notre situation… N’est pas une fatalité. Certes nous sommes considérés comme des monstres aux yeux du monde… Certes nous avons des besoins supplémentaires… Mais ce que nous sommes ne dépends que de nous. Peu importe l’influence qu’il a sur nous et la malédiction dont il nous accable, tant que nous ne dépassons pas certaines limites ça ne fait pas de nous des monstres… Simplement des prédateurs. »

Tout nier en bloc serait une erreur et embrasser les pulsions meurtrières que nous vivions ne serait pas une solution non plus. Nous devions accepter les choses tout en gardant le contrôle sur nous-même. C’était le seul moyen de ne pas sombrer à la corruption sans pour autant obtenir un quelconque pardon. Qui serait assez fou pour nous pardonner de toute façon et pourtant, peu nombreux sont ceux qui seraient capable de résister à Yveltal, ses beaux discours et aux promesses qu’ils faisaient. De plus, ce n’était pas un menteur alors en prenant ça en compte, il n’est pas idiot de céder à la tentation.

Wendy n’était pas la seule à avoir des questions. J’en avais au moins autant qui me brulait les lèvres. Qu’est-ce qui l’avait poussée sur ce chemin elle aussi ? Que comptais-elle faire maintenant que la secte la traquait et jusqu’où pensait-elle être capable d’aller pour survivre… Et surtout… depuis combien de temps ne s’était-elle pas « nourrie ». Son visage blafard et son état m’inquiétaient. Je pris donc à nouveau la parole :

« Tu as faim ? Vu ton état j’imagine que tu te limite à moins que le minimum… »

Le moins que je puisse faire était lui permettre de manger, se laver et se reposer un peu. Tu ne pourrais peut-être pas fausser la piste qu’elle laissait ou empêcher Nox Oscuras de la suivre efficacement, encore moins leurs mettre des bâtons dans les roues, cependant je pouvais au moins lui apporter mon soutien.

••• NOTE | N/A
© Ashling pour Aurora Millenarius
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
  Jeu 12 Juil - 20:29
citer
éditer
x
  Jeu 12 Juil - 20:29

 
La solitude de la rue
feat. david rosebury
C’est Totoro. Qui roule vers toi, littéralement. Qui te regarde avec les yeux qui brillent, et… la bouche qui bave. Celui-là n’a pas changé. Mais cela te touche qu’après tous ces mois, et malgré le peu de temps que vous avez passé ensemble (quelques heures tout au plus), il se souvienne toujours de toi. Tu ne le mérites pas vraiment, il ne doit pas s’en rendre compte le bonhomme, mais ce que tu as fait, tu… l’as abandonné, et il n’a été que chanceux que David ait été là au bon endroit au bon moment, pour l’accueillir plutôt que de le laisser à la rue. Tu lui tapotes la tête et t’accroupit, mais tu n’as malheureusement rien à lui donner à manger. Tu n’as déjà pas assez pour toi, alors tu n’as pas de friandises à lui accorder.

Tu t’assoies par terre, à quelques mètres du Rosebury, comme tu as l’habitude de le faire si souvent maintenant. Mais qu’on ne se détrompe pas, en réalité, même avant d’être officiellement sans domicile, tu aimais déjà t’asseoir par terre plutôt que sur une chaise, que ce soit chez toi ou même… au travail, quand tu te permettais secrètement parfois de t’asseoir en tailleur à ton bureau, lorsque tu y étais seule. Tu invites Totoro à venir faire un petit somme contre toi et le petit monstre s’endormit quasiment aussitôt, content qu’on lui offre un coussin pour sa sieste.  « Je suis désolée d’apprendre cela. Ils sont prêts à tout pour leurs folies… J’aimerais croire comme vous le dites que notre situation n’est pas une fatalité mais pourtant, je ne peux pas penser autrement maintenant que le monde entier est à mes trousses. »

Tu enroules tes cheveux autour de tes doigts, gênée, et pour essayer de te distraire. Toi aussi tu as parfois dû partir en mission pour chercher de nouvelles recrues, et tu te sentais coupable. Tu n’avais jamais réussi à convertir une seule personne (difficile de convaincre lorsqu’on est soi-même pas convaincu), mais tu savais très bien de quoi David parlait. C’était effrayant de savoir la manière dont Yveltal pouvait manipuler les hommes. mais tu t’étais parfois posée la question : peut-être que finalement, ce n’est pas Yveltal qui vous manipule. Que vous êtes les seuls à avoir répondu à l’appel de l’impossible, à l’avarice, à la volonté de vouloir jouer avec la mort, de vouloir vous détourner des lois de la nature… Que vous avez été seuls maître de vos choix, que personne ne vous y a obligé. C’est la réflexion que tu as pu avoir de nombreuses fois, car si ta haine envers la secte était grande, celle envers toi-même l’était tout autant. Cette attitude indifférente et désintéressée que tu pouvais avoir, cette manière de toujours rejeter la faute sur les autres, de toujours être la victime et jamais l’héroïne… Tout ça, c’était toi, et rien d’autre que toi. Pas Yveltal qui t’obliges à te conduire de la sorte. Alors tu étais d’accord, mais à moitié. Vous n’étiez pas des monstres, mais un peu plus que tout le reste de la population quand même.

Tu continues de tapoter affectueusement la tête du Goinfrex endormi, comme pour te calmer toi-même.  « Vous le savez maintenant. Ils sont fous, aveugles, et surtout désespérés. Je… l’ai été aussi. » Tu marques une pause, détournant ton regard de celui du détective, dans lequel tu avais pu voir une curiosité brûlante.  « Je voulais l’aider. J’ai crû l’aider. Mon père. Mais en fait, c’était juste moi que j’essayais de consoler. J’ai eu peur de faire face à l’inévitable, et j’ai commis l’irréparable. » Le regard vide, tu souris légèrement, comme pour te moquer de ta propre bêtise.  « Je n’ai pas faim, c’est gentil. Je vous ai contacté aujourd’hui parce que j’ai besoin d’aide pour retourner à Albion. Je sais que je vous en demande beaucoup mais… »

Tu te lèves, réveillant le petit goinfre qui s’en va rejoindre David, affamé. Et tu pars t’agenouiller devant le Rosebury, la tête baissée, honteuse. Et dans une voix solennelle, tremblante, tu te confies enfin. « J’ai lu un jour que les gens oublieront ce que vous avez dit, oublieront ce que vous avez fait, mais n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir. Vous m’avez soutenue dans mes moments les plus difficiles, bien plus que vous pouvez imaginer Monsieur Rosebury et je n’oublierai jamais ce sentiment. Vous êtes vraiment la seule personne qui puisse m’aider aujourd’hui… Je vous promets que vous ne me reverrez plus ensuite, mais j'ai besoin de vous, juste aujourd'hui. » Tu savais que tu le mettais en danger en faisant cela, et encore une fois, tu te montrais égoïste, mais jamais tu n'avais été aussi sincère qu'à ce moment-là.

PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 525
points d'aurore : 461
Messages : 236
Rang de prestige : A
Âge : 42 ans
Région d'origine : Moscovie (URRSM)
Orientation : Marié: Nikita Rosebury
Métier : Détéctive Privé (La Patte)
Avatar : Dorian Pavus | Dragon Age
  Sam 14 Juil - 10:38
citer
éditer
x
  Sam 14 Juil - 10:38

 
La solitude de la rue.
Feat Wendy Lawson // RP Duo

Nos avis divergeaient, la pointe d’hypocrisie dans mon raisonnement s’opposant au pessimiste bien légitime qui occupait l’esprit de la jeune femme. En effet, la menace de la ligue n’était plus la seule puisqu’elle était considérée comme une traîtresse parce l’organisation même qui l’avait poussée à trahir la confiance des siens et sans doute commettre milles méfaits. Comme quoi, malgré le fait qu’Yveltal tiennes ses promesses celui-ci ne tolérait aucun échec ou écart… ce ne serait pas simple de rester « humain » sans finir comme Wendy.
La jeune femme me conta ensuite, partiellement, comment elle aussi avait été manipulée par l’entité divine et comment de bonnes intentions avaient été détournées en peur… C’était donc bien le même scénario que moi. Quelle triste coïncidence. S’en suivi l’un des moments les plus gênant de ma vie, la jeune femme venant me supplier à genoux de l’aider à rentrer à Albion.

J’étais presque aussi paniqué qu’elle sur le coup, ne sachant pas comment réagir par cette manière de demander un service, aussi peu commune qu’extrême. J’optais pour ce qui me semblait le plus juste et, toujours avec mon souci de galanterie habituel, j’aidais la jeune rouquine à se relever et lui disait :

« Mais enfin Wendy ce n’est pas la peine d’aller jusqu’à faire ça… Si je suis venu ici c’est pour t’aider peu importe ce que cela implique. Je n’abandonnerais pas une amie, peu importe ma condition de… enfin ma condition actuelle ou bien la tienne. Encore moins quand l’amie en question est à peine plus vielle que ma fille. »

Lui avais-je déjà parlé de ma fille déjà ? Meh… Quelle importance après tout. Ce n’est pas comme si je lui cachais quoi que ce soit ou que j’avais un besoin d’omettre volontairement telle ou telle chose de ma vie. Elle voulait donc retourner à Albion, sans m’impliquer outre mesure. Ce n’était pas particulièrement compliqué à vrai dire. Ce n’est pas comme si j’avais à l’escorter jusque là bas à vrai dire… même si ce serait sans doute bien plus sage et facile pour elle dans ce cas de figure là. Que devais-faire. Que devais-je choisir. Facilité pour moi ou pour elle ? Quelle question… pour elle. Je venais de lui dire que je n’allais pas la faillir et s’il y avait bien quelque chose qui m’horripilais plus que l’injustice que quelqu’un pouvait subir, c’était les sournois et menteurs qui venaient siffler aux oreilles des malheureux. Et puis j’avais toujours la possibilité d’utiliser mon Joker : La Patte.

La Patte avait rendu de nombreux « services » et ici et là et s’il ne faisait payer personne ce n’était pas seulement car il souhaitait simplement réparer les tords, jouer aux justiciers et agir de manière désintéressé… C’est aussi car en offrant un grand service il pouvait s’attendre à en demander un jour un petit si la situation le demandait. M’éclaircissant la voix, je répondis à nouveau à la jeune femme qui n’avais pas manqué de me toucher avec les mots qu’elle avait choisi lors de sa dernière prise de parole :

« J’ai un ami… lui-même recherché par un certain nombre de personnes depuis quelques temps déjà. Son travail lui à permit d’avoir beaucoup d’amis et de personnes redevable. Je pense que cet ami pourrait t’aider sans mal à retourner à Albion même s’il préfère pour des raisons plutôt évidentes, travailler de nuit… Si tu penses pouvoir attendre jusqu’à ce soir pour le départ ça ne devrait pas poser de problème pour le voyage. »

Il fallait comprendre : j’ai une solution mais il vaut mieux attendre la nuit. Pendant ce temps-là, Wendy pourrait se doucher et se reposer un peu, il suffisait de faire un crochet dans ma chambre d’hôtel pour ça. Je suis persuadé qu’il n’y aura bien évidement aucun malentendu. Car après tout Goin… la jeune femme n’avait même pas la moitié de mon âge Goin… et je ne suis pas un prédateur ou un Léopardus comme aiment les appeler les…

« ‘FREX ! »

Je sursautais, surpris par le cri de colère ou plutôt de frustration que le ventre sur patte venait d’émettre. Je l’avais presque oublié lui. Focalisé dans ma conversation je n’avais pas remarqué qu’après sa petite sieste le bonhomme, mécontent de ne pas avoir eu à manger de la part de rouquine avait décidé de venir réclamer son dût auprès de celui qui était le plus susceptible de céder… c’est-à-dire moi. D’ailleurs, compte tenu qu’aucun de mes pokémons et moi n’avions mangé ce midi, je me voyais mal lui refuser. Je soupirais donc avant de poser mon sac au sol, sortir les gamelles de tous mes pokémons, y verser leurs croquettes avant de finalement les libérés de leurs sphères colorées et les inviter à manger.


••• NOTE | N/A
© Ashling pour Aurora Millenarius
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 554
points d'aurore : 441
Messages : 240
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
  Dim 15 Juil - 0:49
citer
éditer
x
  Dim 15 Juil - 0:49

 
La solitude de la rue
feat. david rosebury
Honnêtement, toi-même devais le reconnaître : tu étais une personne qui avait beaucoup de fierté. Tu avais beaucoup d'ego, et tu avais toujours eu cette tendance à te sentir un peu supérieure aux autres, à choisir les gens que tu fréquentes, à penser que tu es plus intelligente et plus réfléchie que la moyenne des personnes. Mais ça, c'était vrai avant ta décision de fatale de rejoindre les Nox, et depuis, le mot fierté était un mot que tu ne pouvais plus prononcer. Tu n'en avais plus du tout. Et le peu qu'il t'en restait, tu l'écartais et le mettais de côté : tu étais prête à tout et tu savais que tu n'étais qu'une fourmi que n'importe pourrait écraser à tout moment. Alors tu n'avais pas hésité un seul instant pour te mettre à genoux devant David. C'était une prière, une requête, une demande solennelle. Tu frisonnes, tu n'oses même plus lever ta tête. « Je vous dois ma vie Monsieur Rosebury, littéralement. Je vous le répète une fois de plus, vous ne savez pas à quel point votre aide m'est précieuse. » Tu retiens un sanglot, alors qu'il t'aide à te relever. Tu te sens soulagée, car tu ne savais pas jusqu'au bout s'il allait accepter ou non. Car comme il le dit si bien, il a une fille, tu le savais, il t'en avait déjà parlé. Il avait une famille à protéger, une famille et tu imaginais bien que ces derniers comptaient plus que tout pour cet homme aussi impliqué. Et tu savais qu'avec cette requête, tu ne mettais pas non seulement la Patte en danger, mais aussi les siens. Mais tu n'avais pas le choix. « Je ne peux pas vous payer tout de suite. Je ne peux pas retirer de l'argent ni contacter ma banque, ce serait trop dangereux. Mais dès que tout cela sera fini... Je vous revaudrai ça. Je travaillerai pour vous s'il le faut. Je ferai ce qu'il faudra pour vous repayer cette faveur. »

Tu observes les alentours maintenant que tu as les idées plus claires, et que tu es moins angoissée. La rue est toujours déserte dans ce coin de la ville, les activités sont concentrées dans le centre, et vous êtes sûrs de ne pas avoir de mauvaise compagnie ici. « Je m'en remets à vous, vos conditions sont les miennes, je m'adapterai à ce que vous me proposerez, ne vous inquiétez pas pour moi. » Tu commences à marcher un peu et... il te semble entendre des petits cris plaintifs, des cris douloureux, un bruit qui ressemble à... « FREX ! GOINFREX !! » A Goinfrex bien sûr. Mais ce n'est pas le seul à exprimer sa faim. Là, tout de suite après, c'est ton ventre qui émet un terrible grondement, un gargouillement qu'il t'es impossible à cacher. Tu baisses tes yeux vers ton ventre avant de poser une main dessus, gênée de cet aveu... « En fait, il semblerait que j'ai faim moi aussi... » Tu étais devenue toute rouge, tu avais envie de te cacher. Si lors de votre première rencontre, tu avais été beaucoup plus bavarde et enthousiaste, ce n'était plus le cas aujourd'hui. Tu n'osais plus du tout t'exprimer, et pourtant, tu l'avais vu plus d'une fois, et c'était bête, mais tu te cachais derrière des manières et des politesses qui t'empêchaient d'être toi. « Vous pensez que les croquettes pour Pokémon sont comestibles pour les humains aussi ? » Tu souris. C'est une blague bien sûr mais pour être honnête, tu as tellement faim que tu serais en fait prête à les manger. Tu hausses des épaules, caressant la tête de Totoro qui était désormais aux anges. Et Knigt qui revient à la charge, un peu jaloux. « Quel est le programme, en attendant ce soir ? »

Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
La solitude de la rue ■ feat David
 Sujets similaires
-
» Aiden B. Evans - a cousin, a friend... and an lover (feat: David Tennant)
» Besoin de solitude pour oublier la douleur [feat Hank]
» David Lanero {OK}
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum