AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
31/10/18
Découvrez la Gazette n°9 !
31/10/18
Découvrez l'animation Spooky Scary Skelenox !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 Comin’ in the black dragon ft. S3xym3ch@

PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
  Mer 25 Juil - 17:19
citer
éditer
x
  Mer 25 Juil - 17:19

Comin’ in the black dragon
Raphaël A. Ætherling
La rencontre du café et du whisky

Il y a des rencontres qui ont le goût de l’épice. Des comètes qui se croisent et qui continuent leur route dans le futur, sans jamais avoir prévu de se rejoindre à un moment donné. Celle-ci est probablement l’une d’entre-elles : aussi imprévisible que cela puisse être, la probabilité qu’un individu relié à une divinité primordiale de l’univers pénètre (pardonnez l’expression) dans l’enceinte sombre et moite (la danse y aidant beaucoup) d’un bar lesbien d’une ville universitaire anglaise est relativement peu probable. Encore une fois, qu’un homme finisse par réussir à accomplir cet objectif fumeux de sortir avec une fille fréquentant ce genre de bar, est une probabilité assez faible, mais existante. Enfin, qu’une fille de bonne famille liée à une organisation terroriste et indépendantiste et qu’elle fut la très jolie ingénieure-mécanicienne du plus gros amas de métal volant de la planète, fut celle qui fut intéressée par les avances incertaines d’un rare garçon prêt à toutes les forfanteries inoffensives pour s’amuser et espérer rencontrer quelqu’un dans le Black Dragon, étaient de faibles probabilités.

Mais c’est pourtant la rencontre de ces faibles probabilités et le croisement de ces situations hasardeuses qui donnèrent ce goût exotique évoqué ci-dessus. Le début d’une relation tumultueuse qui permit, bien plus-tard, à de nombreuses personnes, de vivre malgré les ordalies les plus sévères que l’univers ferait surmonter à de bien nombreux innocents…

*
* *

La lueur féconde d’une étude. Les pages anciennes, jaunies par le temps, d’un savoir imprimé dans le passé.  Et l’imagination tarie, stérile, d’un jeune homme qui butte sur les lignes et les notes de bas-de-page de son manuscrit. Il fait rouler son crayon. Des livres, pêle-mêle, s’entassent, s’entrouvrent, se superposent dans un équilibre que seul lui arrive à déchiffrer. Devant une cheminée éteinte, un lézard sombre sommeille, silencieusement.
Raphaël soupire, se penche en arrière sur sa chaise et lève les yeux au plafond. Son manuscrit étudiait les liens entre les croyances locales en un mythe créateur aux États-Unis du Pacifique et leur lien avec l’église d’Arceus. En ce monde, les religions s’étaient diversifiées, mais un fond commun s’était échappé même jusqu’en extrême orient. Ici, dans cette partie du monde, la connaissance de Dialga, Palkia, Giratina, les Primordiaux, s’étaient fait plus rare. Seuls d’assidus théologiens se rappelaient précisément de l’existence de ceux qui n’étaient plus que des Anges, enfants d’un Créateur bon, rédempteur et juste.
Ces pensées le firent bien rire. S’ils savaient. Il était impitoyable. Peut-être pas cruel, même si pour des mortels, ses pensées manquaient clairement de miséricorde. Mais il était Tout. Il avait la réponse à Tout. Il décidait de Tout. Et jamais personne n’avait pu l’annihiler. Alors, ses paupières se sont faites lourde. Il avait sommeil. Il voulait les observer depuis le fond de son sommeil. Ses enfants peuplaient l’univers. Ses gardiens, ses missionnaires, connaissaient les secrets que les Hommes et les pokémons devaient obtenir pour obtenir audience auprès de lui.

Et peu importe l’éternité… Viendrait bien un jour où ils finiraient par ouvrir un chemin jusqu’à lui. Et qui sait ? Peut-être réussiraient-ils. Ou mourraient-ils en essayant. Telle était la destinée qu’il souhaitait : être tué et donner son manteau à quelqu’un d’autre, ou tuer et laisser quelqu’un d’autre réessayer.
Comme en réponse à ces pensées lointaines, Raphaël plaça ses yeux sur le bord de sa main qui se mirent à crépiter d’un bleu mystérieux. La preuve qu’il était toujours membre de ce jeu mortel…

Toc toc toc… La lumière bleue s’éteignit alors qu’un collègue chercheur rentrât dans le bureau. Quelques échanges succins. Des blagues, comme quoi ils n’avançaient pas. Et qu’ils finiraient comme de vieux squelettes érudits sur leurs livres. Sethen ? Déjà partie en soirée. Et Raphaël savait où elle traînait d’habitude. C’était probablement l’occasion d’aller visiter et de faire ce que bien peu nombreux osaient faire : s’infiltrer dans un bar lesbien. Mais à triompher sans péril, on vainc sans gloire !

Si son amie chercheuse et thésarde n’avait jamais consenti à lui prouver qu’elle pouvait effectivement le trouver aussi séduisant que les plus jolies jeunes filles, il n’avait jamais perdu espoir d’y parvenir un jour ! Et s’il le fallait, il irait la chercher dans ce bar lesbien, bravant le regard LGBT sur son existence de mâle blanc cis hétérosexuel. Et même s’il ne pourrait pas plaire de cette manière à quiconque là-bas… Il leur prouverait au moins qu’il pouvait être un ami tout à fait valable, à défaut d’être un amant sur lequel compter.

S’approchant de Pulsar dès que son interlocuteur se fut éloigné, Raphaël alla caresser la sombre salamandre de feu et lui demanda s’il était d’accord pour venir l’accompagner au « Bad Dragon ». Ce nom, bien évidemment, l’amusait beaucoup : celui-ci, paraissait-il, faisait référence à un objet bien connue de ceux qui ne rechignaient de l’anatomie sexuelle masculine, que les parties non-génitales ! Raison de plus pour ne pas se laisser impressionner par la réputation de ce bar ! Les deux compères sortirent du bureau après avoir médité sur ce qu’ils avaient pu accomplir aujourd’hui avant de rentrer pour se préparer à prendre d’assaut cette forteresse de l’amour au féminin…

*
* *

Les lumières dansent déjà à l’extérieur. La rue est éclairée d’orange, alors que se diffuse les lampadaires autour de la rue, battue par les pieds, les jeunes. Un mélange de fumée s’échappe devant l’antre du Bad Dragon, comme si c’était celui-ci qui expirait le souffre que l’on attendait de la part d’un cracheur de feu. Pourtant, c’était bien plus les foules, de couples, hétéroclites. Certains efféminés, se fondaient parmi les femmes. Bien évidemment, les hommes étaient moins nombreux face à ce qui se promettait comme zone où ils étaient naturellement les derniers conviés. Devant l’entrée, un homme, l’air patibulaire, les bras croisés, se tient aux côtés d’un Crocorible. Lui-même fumait un cigare dans sa longue gueule allongée. Le pokémon comme son dresseur n’avait pas l’air engageant. Régulièrement, ils inspectaient ceux qui entraient dans la boîte, armé d’un détecteur de métaux à main et grâce au flair des nasaux de son compagnon.

Les voix se couvraient une musique distante, qui malgré le fait que les sons soient étouffés, semblait presque prête à chercher à s’échapper des murs d’enceinte du bar, lequel possédait des néons lumineux qui mettaient habilement en scène par un jeu de lueur et de pénombre, un grand serpent  noir qui s’enroulaient autour de lettres stylisées : le « Bad dragon ».
Bien évidemment, on était à Albion, c’est pourquoi les murs de l’extérieur étaient d’un mélange de bois et de vitres teintées qui laissait présager la rénovation d’un vieux pub en discothèque. Pourtant, les lumières dansaient avec les ombres des danseurs. Et face aux fumeurs, Raphaël cherchait le bon moyen de s’engager à l’intérieur. Le public essentiellement féminin s’échangeait des conversations éparses et impossibles à décrypter. Certains parlaient un albionnais qui rappelait le nord de l’île, d’autres en Kalosien. Un peu comme Sethen et ses cheveux « couleurs chaudes », les looks étaient délurés et les cheveux, parfois gras, parfois délicatement coiffés, arboraient des couleurs rebelles et des vêtements légèrement « destroyed ». Autant de cuir que de jean. Et des bottes, souvent.

Raphaël jurait quelque peu, avec ses vêtements relativement sages. Il avait opté pour un pull très léger par-dessus une chemise entre ouverte. Ses manches remontées et son jean lui donnait un air de gentil garçon. C’était encore plus vrai, avec son jolis minois de jolis cœur, ses yeux verts émeraudes moussues et ses lunettes qui lui donnait un petit côté estudiantin ou professoral. Son côté (faussement ?) sage allait fort probablement trancher avec les gens en train de fêter, mais Raphaël n’était pas là pour se fondre dans la masse, loin de là. C’eut était de toute façon impossible, lui qui n’aimait pas les garçons ! Et bizarrement, c’était probablement ce qui lui allait le plus lui poser problème.

S’approchant du videur, Raphaël sourit doucement. « Allez-y, vous pouvez me fouiller. » Une phrase simple. Il s’approche pour le fouiller. « Pas de vagues hein. Si vous emmerdez les clientes, je viendrais personnellement vous foutre dehors pour botter votre joli petit cul. » D’hétéro ? Tant d’hostilité pour ceux qui brandissaient des symboles de paix d’habitude. Mais Raphaël ne perd pas de contenance. « Allons, j’ai des amies qui fréquentent ce bar. Je viens juste les retrouver et rencontrer du beau monde. Rien qui ne nécessite de me promettre des menaces. » Raphaël demeurait souriant ; probablement jusqu’à l’insolence même. Mais il comptait bien ne pas laisser le videur l’impressionner et ce n’était pas le premier cowboy qu’il materait si jamais le besoin se faisait ressentir. Une pointe d’agacement s’échappait de l’homme au crâne rasé dans un bruit de claquement de langue.

Mais maintenant que Raphaël venait d’être fouillé, plus rien ne l’empêchait de pénétrer avec Pulsar dans l’enceinte de ces lieux. Comme il l’avait pressenti, ses yeux furent accueillis par une débauche de lumières alors que ses oreilles furent assaillies par des sons qui se battaient mutuellement en duel les uns avec les autres pour survivre. Il ne voyait ni Sethen, ni River ; s’avançant pour les chercher, il comprit qu’il était finalement peut-être venu pour se retrouver seul présent dans ce bar-discothèque. Il regardait Pulsar qui se tenait à ses côtés, en prenant soin de tenir sa queue devant lui pour éviter d’enflammer des imprudents. L’un comme l’autre, ne savaient plus vraiment si rester ici était dès lors une bonne idée.

Raphaël s’avança jusqu’au bar. Car à défaut de pouvoir discuter avec ses amies, autant boire un verre et prendre quelques secondes pour contempler les danseurs. « Un mojito-cacnea ! » Le cocktail en préparation, Raphaël tentait de voir quelqu’un sortir du lot, sans trop réellement y croire. Quelques mots, avec le barman, dont le miaouss couleur sombre, essuyait des verres à côté de lui. Et puis, soudainement, ses yeux se posèrent sur une jeune femme parmi d’autres.

On ne sait jamais quand est-ce que l’on rencontre des personnes qui nous resteront et nous marquerons. Des personnes qui nous donnerons envie de nous battre, de pleurer pour elles. Dans la danse de la pénombre, elle accrochait le regard. Elle dansait collé-serré avec une autre jeune femme, mais du duo, c’était le sourire heureux et amusé de la première qui gardait l’attention de Raphaël. Les mèches brunes claires s’échappaient d’une tresse entourant un chignon. C’était une coiffure relativement complexe, qu’il ne voyait pas souvent et qui ne manquait pas de charme. Mais c’était pourtant l’expression de la jeune femme qui accrochait le regard de Raphaël.

Un sourire franc et innocent, d’une félicité heureuse de quelqu’un qui s’amusait. Une joie contagieuse et douce, chaleureuse, qui ne pouvait que donner envie de s’approcher d’elle, comme un soleil d’un charisme doux et fier. Elle avait tout d’une diva, à être aussi jolie et spontanée et c’était probablement ce qui attirait irrémédiablement le regard de Raphaël. Il en était presque coït au point d’en avoir envie d’en siffler. Elle avait un corps finement sculpté, mais qui était clairement féminin. Ceux qui appréciaient les femmes devaient être ici tout à fait heureux : des rondeurs fermes et caractéristiques, des hanches charnues, un décolleté qui mettait en valeur une poitrine fournie ne laissait aucun doute sur le fait que nombreux et nombreuses devaient avoir envie de partager la nuit avec elle. Mais la réduire à ce corps de mannequin était  une insulte à ses jolis traits et à l’expression de ce visage.

Bien sûr que c’était une très belle femme. Mais ses yeux verts et son attitude pétillante étaient finalement ce qui la rendait plus belle que celles qui dansaient autour d’eux, que celles qui la courtisait d’ailleurs ! Flamboyante jeunes femmes aux attributs plein de relief, Raphaël se surprit à poser le coude sur le bar en la regardant danser en toute spontanéité. Là, entre la musique et le brouhaha, il parvenait à entendre un rire qui semblait parvenir à l’attirer hors de la réalité et estomper le chaos sonore de la soirée. Elle lui donnait envie de venir, elle lui donnait envie de l’aborder. Mais comment faire, ici, dans cette soirée où les hommes tels que lui étaient les répudiés par excellence ?

Fallait-il seulement l’aborder, cela étant ? Peut-être était-il plus romantique pour eux de garder cette image onirique d’une danse charmante pour un observateur qui ne brillerait jamais et qui resterait dans les ombres informe d’une masse d’inconnue ? C’était plus romantique comme ça, non ? Lui qui cherchait à étreindre pour exister, renoncer à trouver une paire de bras pour tenter de couver sa passion intérieure et à l’enflammer, n’était-ce pas un beau compliment ? Raphaël s’était presque décidé à attendre passivement, quitte à la voir disparaître jusqu’à un revirement du destin. Et puis…

« Elle aime les irish coffee. Vous lui offrez ? » Raphaël haussa les sourcils avant de sourire : « Pourquoi pas j'adore le café. Tant que je ne paie pas le deuxième, ça ne peut pas être juridiquement qualifié de harcèlement. » Petite pique, qui signifiait bien l’inconfort du jeune homme dans la démarche. Le barman fit signe à la belle brune de venir, quand enfin la tasse fut servie…
Note - N/A

© Made by Ashling pour Aurora Millenarius



PP
PA
messages
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
  Mar 14 Aoû - 17:38
citer
éditer
x
  Mar 14 Aoû - 17:38

Comin’ in the black dragon
Wilhelmina & Raphaël
Athenaeum, quatre années auparavant
Les lumières aux multiples teintes dansaient contre les murs de la boîte de nuit, s'infiltraient entre les corps proches les uns des autres, se perdaient dans une nuit de fête au cœur de la cité des savoirs. Par cette nuit d’été, les rues étaient encore bondées malgré l’heure avancée d’une soirée insouciante. Vacanciers, habitués, danseurs, buveurs, tous finissaient par trouver leur place au cœur de la nuit d’Athenaeum.

Sur la piste de danse où bras, jambes ne faisaient que se croiser, s’éloigner pour mieux se retrouver, elle dansait. Dans cette petite robe de jais volante, elle dansait. Avec ses talents finement dessinés, elle dansait. La belle n’avait guère de boîte préférée, mais l’endroit ici-présenté avait toujours eu le don de la faire sourire, de la rendre légère et généralement, de lui offrir quelques nuits de délices sous le ciel étoilé d’Albion. Peut-être était-ce la musique entraînant ou sa partenaire de danse de puis quelques minutes, mais elle s’amusait, laissant de côté l’ingénieure sérieuse, l’Idéalis attentive pour ne laisser que la femme désireuse de profiter d’une vie qu’elle ne désirait pas ennuyeuse, une vie à attendre plutôt que réaliser ses désirs, ses envies.

Les lumières aux multiples teintes se jouaient des formes de Wilhelmina, tantôt les faisant disparaître dans la noirceur de sa roche vaporeuse, tantôt soulignant leurs reliefs souvent convoités. Les corps se frôlaient, pour beaucoup, les esprits se réveillaient dans ce mélange de danse, d'inconscience et d’alcool. Mina avait enchaîné les partenaires en cette soirée, une, deux, trois danses avant de se séparer, avant de trouver un autre être de contemplation, d'amusement. Alors que son corps se laissait aller aux rythmes lancinants de la musique résonnant, une jeune femme tapota sur son épaule, tirant Wilhelmina de l’univers qui l’englobait depuis son arrivée sur la poste. La belle blonde lui souffla quelques mots au creux de l’oreille, orientant le regard de Wilhelmina vers le bar, vers le serveur, vers les êtres, les femmes, les hommes tenant un verre à la main.

Le geste du barman la tira également de l’euphorie du moment, et d’un pas encore dansant au début, la belle avança jusque dans le recoin de la pièce, principale source de revenus de l’endroit. Ses talons claquaient à chaque pas mais restaient silencieux, noyés dans la musique ambiante. La jeune femme s’accouda contre le long bar de bois, l’homme arrêta quelques instants de secouer son shaker pour lui tendre le verre rempli et lui glisser l’origine de celui-ci. Un sourire amusé s’inscrivit sur le visage de Mina qui glissa la paille entre ses lèvres et aspira une gorgée avant de redresser son regard vers l’homme qui se tenait à quelques mètres d’elle. Pendant de longues secondes, la musique retentit un peu plus fort, alors que le silence régnait entre les deux êtres. C’est finalement Wilhelmina qui s’approcha, contournant les autres buveurs, contournant les sièges, les verres traînant au sol. Afin d’enfin s’appuyer contre le bar, face à ce mystérieux gentilhomme. Le regard verdâtre de la belle plongea dans celui de Raphaël alors qu’elle prit le temps de se délecter d’une nouvelle gorgée. “Un café à cette heure, quelle audace.” Le ton était malicieux, autant que ses iris pétillants.

Difficile de l’inviter à danser une tasse à la main. Autant s’en débarrasser pendant quelques minutes de découverte avant de plonger réellement au cœur de cette nuit où hasard et destins allaient se jouer de tous...

PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
  Ven 17 Aoû - 8:26
citer
éditer
x
  Ven 17 Aoû - 8:26

Comin’ in the black dragon
Raphaël A. Ætherling
La rencontre du café et du whisky
Je mets rarement du whisky dedans. Encore moins quand je suis loin du nord d'Albion. Mais pourquoi pas ? Raphaël, lui, était sur quelque chose de plus sûr. De plus classique, probablement aussi. Digne d'un Elyséen que de prendre son mojinoadkoko en soirée. Je pourrais te demander si tu viens souvent ici, mais il est clair que moi je ne viens pas souvent dans ce genre d'endroit. Raphaël sourit doucement, amusé, avant de se retourner vers celui qui s'occupait de la musique. Un congénère masculin qui envoyait de bons beat sur lesquels danser. Je sais que ça va paraître con, mais on s'est pas déjà croisé quelque part ? Raphaël allait sortir une cigarette avant de se raviser. Ah oui. Plus le droit de fumer en boîte. Quelle horreur. Il soupira dépité en haussant un sourcil avant de regarder l'inconnue.

Cela dit, pas dans mes amphi'. Si j'avais aussi souvent des étudiantes aussi sexy, je ne traînerais pas des pieds pour rejoindre mon amphi' à sept heure du matin. Un calcul qui se tenait. En tout cas pour Raphaël. Raphaël Ætherling. Je donne pas le deuxième prénom, sinon j'aurais encore plus l'air ringard. Il tire doucement la langue en sachant pertinemment que s'il se présentait avec son deuxième prénom, il aurait eu l'air d'un fils à papa... Tu t'appelles comment ? Raphaël avala un peu de son cocktail avant de lui sourire d'un air chaleureux et charmeur. D'ailleurs, sacré dextérité pour danser sur de l'électro avec des talons. Le sourire en biais, Raphaël avait un air un peu goguenard en la félicitant. Il fallait dire que danser en talon sur quelque chose d'un peu rythmé était compliqué, encore plus quand on était entouré par une foule de gens en train de danser. Peut-être que je risquerais mes pieds avec toi après, si tu tiens encore debout après ton café.

Se moquait-il d'elle ? Un peu, oui. Après tout, Raphaël savait à quel point le whisky était traître. Bien plus que le rhum de son cocktail ou qu'un shot de vodka. Et il n'était clairement pas sûr qu'elle parvienne à danser en talon tout en gérant les effets de l'alcool. Mais dans le pire des cas... Il serait là pour accepter qu'on lui marche sur les pieds et s'assurer qu'elle ne tombe pas. Gentleman, oui, d'autant plus qu'elle était réellement jolie, avec ses yeux verts, son regard pétillant dont l'éclat dansait avec les spots qui virevoltaient au rythme des basses...
Note - N/A

© Made by Ashling pour Aurora Millenarius



PP
PA
messages
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
  Lun 27 Aoû - 0:47
citer
éditer
x
  Lun 27 Aoû - 0:47

Comin’ in the black dragon
Wilhelmina & Raphaël
Athenaeum, quatre années auparavant
Les premiers mots percèrent ses souvenirs, comme nageant dans un océan de possibilités. Déjà vu ? Peut-être… Cependant ce fut par l’énonciation de son identité, que le jeune homme à ses côtés lui permit de remonter à la surface avec la réponse entre ses lèvres. Raphaël Ætherling… Le nom était suffisamment prestigieux pour que même les roturiers le connaissent, mais encore plus pour celle qui connaissait cette famille pour savoir aidé la sienne à se faire découvrir. La belle ne coupa pas le refrain enflammé de la musique résonnant dans la salle, plongeant une nouvelle fois ses lèvres dans le café dont l'amertume était finement contrebalancée par le caractère fruité du whisky.

La tasse claqua légèrement quand elle retrouva sa coupelle, et un sourire passa sur les lèvres de l’ingénieure. “Raphaël Allister Ætherling, dix-huit ans je dirais, pas timide mais peu loquace, ne quittant pas l’ombre de son père.” Elle s’amusait avec la mémoire du jeune homme, qui visiblement lui faisait défaut. Pour le moment en tout cas… “Devenu enseignant du coup.... Si mes professeurs avaient été aussi mignons, peut-être aurais-je eu moins d’absences…” Elle s’approcha, un sourire malicieux sur les lèvres, jusqu’à ce que son épaule ne frôle celle du dénommé et noble Raphaël.

Bien qu’éloignés de la piste de danse, les lumières se frayaient un chemins jusqu’à eux, faisant danser les reliefs du visage de Wilhelmina, proche du professeur… Joueuse, l’ingénieure lui glissa quelques indices approchant ses lèvres de l’oreille du jeune homme, tentant de faire remonter quelques souvenirs pas si lointains. “2012, visite annuelle des labo de recherche d’EA Energy Group. Indice, j’avais une robe noire et une veste grise.” Elle se recula légèrement, ses talons claquant donc le parquet entourant le bar. Les lueurs de multiples couleurs coloraient sa robe légère alors qu’elle attrapa la main du jeune homme, et fit un petit signe de tête vers la piste de danse. “Peut-être que la danse saurait te faire souvenir de mon prénom, celui que tu m’avais déjà demandé, même si à l’époque, pas de bar où m'inviter.” Elle rit légèrement, laissant l’euphorie de cette nuit guider ses pas.

A peine put-il répondre que déjà, Wilhelmina commençait à prendre le rythme électronique qui résonnait avec force dans toute la boîte. Pas forcément son genre préféré, mais la belle avait trouvé son intérêt, et ne semblait pas vouloir le lâcher, voire même, l’entraîner avec elle… “Et mieux vaut risquer tes pieds maintenant, avant que tu ne m’invites prendre un deuxième verre.” Joyeuse, pétillante, d’un regard entendu, elle l’invitait à passer ce soirée à ses côtés, emplie de mystères et d’inconnues…

PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
  Lun 27 Aoû - 4:01
citer
éditer
x
  Lun 27 Aoû - 4:01

Comin’ in the black dragon
Raphaël A. Ætherling
La rencontre du café et du whisky
vingt-deux, pas dix-huit. Il me semblait pourtant que vous rentriez en école d'ingénieur. Il s'approche d'elle, l'air mutin et la jauge d'un langoureux regard, un sourire amusé brûlant ses lèvres. Dans les ténèbres, il n'avait pas su la reconnaître. Mais maintenant qu'elle lui parlait, il se souvenait d'une visite de courtoisie. Celle qu'il n'aimait pas vraiment. Dans les affaires de son père. Celle où on espérait qu'il prendrait la suite. Pourtant, ce jour-là, il y avait bien eu une personne qui avait su attirer son regard de don juan. Il l'avait déjà croisée plusieurs fois, mais jamais il n'avait eu le droit de rester avec elle.

Ils avaient beau jouer et bien se parler, son père lui avait fait comprendre qu'il n'avait pas le droit de salir la fille de l'un de leur plus vieux associé. Elle l'avait donc vu se faire attraper par le col avant d'être tiré à l'abri d'un couloir où on lui avait fait comprendre qu'il ne devait pas se jouer d'elle.C'était probablement pour cela que lorsqu'elle avait eu 20 ans et que lui sortait à peine du lycée, il n'avait pas pu lui adresser la parole. Dire que l'on m'avait interdit de vous approcher de peur que votre père ne se plaigne de moi au mien, vous ici, quelle agréable surprise, Wilhelmina Kirsten Edison. Il lui tire doucement la langue en sachant pertinemment que la famille de la belle ne serait absolument pas rassuré que leur fille de bonne famille bourgeoise se retrouve ainsi mêlée aux frasques sexuels de quelques "fofolles" aux pratiques dangereuses et peu respectables. Mais ce n'est pas grave, je suis moins étroit d'esprit que nos paternels. Peut-être l'université. Lieu d'échanges de savoirs et d'opinions, ce n'était pas la rectitude la plus totale qui était la plus célébrée là-bas, mais bien la vivacité d'esprit et la quête de la sagesse. Par ailleurs, mes amphithéâtres sont toujours ouvertes aux curieux et particulièrement à une si jolie étudiante.

Et c'était le moins que l'on puisse dire ; les ténèbres savaient à peine cacher la pulpeuse jeune femme qui déjà des années auparavant, avait su lui faire comprendre qu'elle beauté elle deviendrait. Pourtant, il avait dû se ranger aux ordres de son père. Et puis, il y avait les rumeurs sur Raphaël et ses échappées nocturnes. Les rumeurs les plus folles continuaient d'exister sur les conquêtes de Raphaël et les murmures disaient qu'il s'arrêtait finalement à bien peu de choses. Une passion ardente que son père lui avait interdit de tendre aux mains de la descendante des Edisons. Peut-être même que son politicien de frère lui avait déjà prévenu des plus sordides rumeurs qui trônait sur les épaules de Raphaël, qui lui avait pourtant apparu comme étant un délicat et espiègle jeune homme aux manières dignes d'un gant de velours. Pas si terrible que ça, car un peu de rouge vint zébrer ses joues alors qu'elle l'entraînât vers la piste de danse. Allons, je suis un piètre danseur... En vérité, il n'aimait pas trop danser, malgré une connaissance technique des danses qui dépassaient l'âge qu'il avait. Mais son regard embarrassé semblât céder à ceux de la jeune femme. Que ne ferait-on pas pour de tels yeux...

L'avait-il dit pour lui-même ou pour elle ? Des prunelles d'émeraudes moussues dont il se souvenait pertinemment, il était ironique qu'elle se spécialisât dans l'aéronautique avec de tels yeux de dryade. Raphaël doucement, se mit à danser. Soyez ma professeur pour ce soir, je ne suis pas adepte des danses que l'on pratique dans de tels établissement, professeur Edison. Un titre étrange pour la jeune femme qui avait pourtant dû porter le poids d'un tel héritage. Mais ici, elle ne serait point professeur de physique. Tout au plus, de danses... Et c'est malicieusement, derrière cette prétendue méconnaissance, qu'il l'invitait à lui donner le ton de ses précautionneux avances ! De furtives caresses étaient sa manière à lui de lui faire comprendre qu'elle était celle qui avait toute son attention en cette soirée dansante... Et que des cours particuliers de danse avec elle était probablement l'objet de son désir de conquête !
Note - N/A

© Made by Ashling pour Aurora Millenarius



PP
PA
messages
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
Tic tac tic tac
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 540
points d'aurore : 665
Messages : 267
Rang de prestige : A
Âge : 27 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Bisexuelle
Métier : Ingénieure
Avatar : Lee Enfield - Girls Frontline
Chevaleresse d'Honneur
  Jeu 8 Nov - 2:41
citer
éditer
x
  Jeu 8 Nov - 2:41

Comin’ in the black dragon
Wilhelmina & Raphaël
Athenaeum, quatre années auparavant
“Le plus nocturne et célèbre des Ætherling, étranger aux pistes de Duskclock ? Beaucoup auraient du mal à te croire.” Glissa-t-elle doucement à son oreille en passant sa main autour de ses épaules. Sur le parquet ciré, ses talons la grandissaient mais surtout, renforçaient l’impression de maîtrise et de confiance qui émanait à chaque geste exécuté. Elle aimait la danse, depuis toujours, ne rappelant nullement de quand elle avait commencé à dessiner les sons et mélodies par quelques mouvements. A présent loin des salles de cours artistiques, les nuits enflammées restaient son seul entraînement… Et Raphaël, l’élève d’une nuit.

En deux pas, la belle tournoya sur elle-même, les pans virevoltant de sa robe frôlant les jambes du professeur. Une de ses mains se déposa sur la hanche du jeune homme, l'invitant à suivre ses propres mouvements, à se perdre dans le rythme de plus en plus enflammé et la foule compacte autour d’eux. Un nouveau refrain et son regard croisa furtivement le sien, une transition et une main se perdit sur son visage, dans son dos… Il était beau, qui pourrait le nier ? Quant à sa réputation, elle n’était plus à faire. Peut-être épine dans le pédigré des Ætherling, Wilhelmina guidait sa vie comme elle l’entendait depuis longtemps et en cette soirée, la belle se fichait rien des bruits de couloirs concernant le sulfureux professeur.

Pendant combien de temps, dansèrent-ils ainsi ? L’alcool pénétrait un peu plus son sang et son esprit à chaque seconde défilant.

Les lumières se firent plus sombres, vaguement l’étudiante en sciences entendit des vigiles jeter quelques perturbateurs dehors, et collée à Raphaël, elle entoura son cou pour s’y pendre et se perdre dans son regard. “Si ton paternel panique à chaque femme que tu approches, évite de lui parler de cette nuit.” Lança-t-elle dans un sourire, ses mots se perdant dans la musique électronique diffusée. Juste avant que ses lèvres ne viennent découvrir celles d’une délicieuse rencontre sous le coup du destin.



PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1014
points d'aurore : 1050
Messages : 599
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
  Mar 13 Nov - 23:20
citer
éditer
x
  Mar 13 Nov - 23:20

Comin’ in the black dragon
Raphaël A. Ætherling
La rencontre du café et du whisky
La recherche ne se fait pas toute seule. Elle demande beaucoup d'isolation et de contemplation pour mener à bien toutes ces réflexions. Certes, après, il trouvait bon de décompresser en couchant avec certaines de ses étudiantes les plus jolies, mais il n'en restait pas moins chercheur en sciences humaines. C'était un tout autre type d'entretien qu'il menait pour des recherches de la beauté et du plaisir à des fins strictement personnelles. Léger frisson quand elle parcourt son cou et son épaule. Elle semblait être en mesure de danser ne serait-ce que par l'utilisation de ses talons. C'était relativement agréable d'être dévoré ainsi du regard par cette belle aux émeraudes étincelant dans l'obscurité de cette boîte de nuit. Elle posât une main sur ses hanches, l'entraînant dans sa danse sans que Raphaël ne susse véritablement quel était le rythme qu'elle souhaitait lui faire emprunter. Une danse à deux, mais pas une danse de salon : le lieu eut été étrange pour valser. Il se contentât donc de ne pas la gêner dans ses mouvements.

Et dire que ceux-ci ne manquaient pas de grâce était un délicat euphémisme. Son cou entourée, elle plongeait son regard dans le sien. Il n'a plus réellement l'âge de m'interdire de te fréquenter. Et il ne voulait plus vraiment entendre parler de ses frasques sexuelles. Il s'était fâché pour les jumelles Leinster ou ma soeur d'adoption, je suis sûr qu'il me pardonnera pour toi. Doucement, il décrit la courbe des reins de la jeunes femmes. Elles cascadent avec autant de douceur que n'en n'ont ses cheveux. Furtif, mais adroit, le jeune homme profite de l'obscurité pour descendre plus bas. Elle avait des formes qui savaient susciter chez lui des envies d'aventure. En tout cas, moi je ne saurais me pardonner de n'avoir su reconnaître une telle beauté quand j'en vois une. Une beauté sulfureuse sous des airs féminins séduisants. J'aime ce que je vois et ce que je sens dans ton caractère. Tu as autant de fierté que tu n'as d'agilité dans tes pas de danse. Il lui tire un sourire en coin alors que pressé par ses paroles, il en profite pour l'embrasser et goûter un peu plus aux arômes de celle qui savait être aussi chaleureuse corsée qu'un bon café...
Note - N/A

© Made by Ashling pour Aurora Millenarius



Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
Comin’ in the black dragon ft. S3xym3ch@
 Sujets similaires
-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum