AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
31/10/18
Découvrez la Gazette n°9 !
31/10/18
Découvrez l'animation Spooky Scary Skelenox !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Derniers messages

 

 Un nouveau départ [Ft. Roseanne Lee]

PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
  Mer 22 Aoû - 14:47
citer
éditer
x
  Mer 22 Aoû - 14:47

Au final, après discussions avec ses supérieurs lors d’une rencontre où son psychologue était aussi présent, il fut décidé qu’elle changerait de base militaire. Se trouvant à Élyséa depuis le début de son service, les derniers événements avaient été forts en émotion, surtout négatives, auprès de celle qui se trouvait désormais prise de crises de panique seule dans son appartement, se refusant de sortir une fois le soleil couché et victime de cauchemars qui nuisaient sans aucun doute à son sommeil. Puis, au cours de cette même discussion, il fut décidé (parce qu’on lui avait laissé le choix, au final), qu’elle irait à Massalia, à savoir le plus loin possible d’Élyséa. Ou, surtout, le plus loin possible de Gerald. C’était, du moins, ce qu’elle espérait.

Ses boîtes faites, elle n’avait, au final, pas grand chose qui lui appartenait. Ou, tout du moins, peu d’effets personnels, si ce n’était que ses vêtements, quelques babioles ici et là et puis… C’était à peu près tout. Elle n’amassait pas beaucoup de choses, et puis, elle avait quitté le manoir familial avec rien de plus qu’une valise, pressée qu’elle était de quitter les Belladone et l’ambiance toxique qui régnait là-bas, qui avait contribué à un malheur duquel avait-elle souhaité s’éloigner.

Et donc, elle s’était rapidement installée chez le beau blond qui partageait sa vie et avait conquis son coeur, après avoir réussi à convaincre la demoiselle qu’il ne servait à rien qu’elle se prenne un appartement dans les environs. Il ne lui manquait donc plus que de se rendre à la base militaire de Massalia, pour un peu de paperasse, mais aussi pour y mettre pour la première fois les pieds et ainsi en apprendre un peu plus là où elle espérait passer les prochains temps. Elle n’était donc pas en uniforme, sachant qu’elle n’entrait en fonction que dans quelques jours, mais elle avait sur elle ses papiers d’identités, au cas où certains en viendraient à questionner sa présence. Mieux valait arriver préparée et se tenir prête à toute éventualité. Elle arrivait dans un nouvel endroit et elle se demandait déjà comment allait se passer les premiers temps, elle que personne ne connaissait et qui allait prendre la place du sergent à l’instruction en tir et tir de précisions.

Baptiste étant sûrement déjà sur l’eau avec ses collègues, elle s’y était donc rendue seule (et c’était sûrement mieux ainsi, tous deux très professionnels dès que cela concernait leur carrière), pour prendre immédiatement la direction des bureaux administratifs. Normalement, ils avaient sûrement déjà reçu ses papiers de transfert et toute l’information la concernant, elle allait sûrement seulement devoir signer quelques documents et, peut-être bien, si quelqu’un était enclin de le faire, visiter la base et voir ce qu’il en retournait.

Une tête blonde se trouvait dans les bureaux et elle fut donc celle vers qui la militaire se dirigea, un sourire fort sympathique aux lèvres, cette expression avenante qu’on lui connaissait si bien. Elle portait encore des marques de ce qui l’avait mené à l’hôpital, mais, somme toute, elle se portait bien. Et franchement mieux depuis qu’elle avait quitté la capitale.

- Bonjour, je me présente, Hazel Belladone, et je me demande si vous sauriez à qui je dois m’adresser concernant mes documents pour ma mutation ?

Une question posée sur un ton léger, ses prunelles caramels dirigées vers celle qu’elle espérait ne pas trop déranger. Mais elle devait admettre que si toutes les bases militaires se ressemblaient, elles avaient aussi toutes leurs différences et elle se voyait donc un brin nerveuse de commencer ici, alors qu’elle ne connaissait pas spécialement personne, si ce n’était que l’unité de nageurs de combat. Elle leva donc une main pour se gratter l’arrière de la tête, un peu timide aussi, bien qu’affichant toujours ce même sourire.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
  Jeu 30 Aoû - 23:25
citer
éditer
x
  Jeu 30 Aoû - 23:25

Un nouveau départ ;

Feat Hazel Belladone

La paperasse. La paperasse toute la journée. Classer, trier, tamponner. Répondre aux appels, dire non à ces lourds dingues d’officiers qui insistaient pour quelques détails ou broutilles insignifiants. Lire des dossiers à longueur de journée et expliquer à ces abrutis qu’ils font mal les choses. Voilà le quotidien que je vivais à Massalia depuis, combien ? Trois années déjà ? C’était un quotidien qui ne me plaisait pas. Loin des caméras, loin des paillettes et des studios de photo que j’avais connus lorsque j’étais plus jeune, lorsque j’étais un visage envié. Et maintenant, à me voir assise sur cette vieille chaise dont les roues refusaient de glisser sur le sol, ce bureau qui avait tellement vécu qu’il semblait être en train de se décomposer… je me dégoûtais. il fallait le reconnaître : j’avais.. raté ma vie. Et il ne se passait pas un jour sans que je ne regrette ce qu’il m’arrivait. La seule chose qui me permettait de maintenir ma santé mentale et de ne pas céder, c’était l’espoir qu’au bout, je puisse un jour rejoindre le haut-cercle à Elyséa. Si j’arrivais à être suffisamment patiente, de nouvelles opportunités finiront bien par arriver, et ma carrière allait s’envoler !

Mais en attendant, c’était la paperasse. La paperasse toute la journée. Classer, trier, tamponner. S’occuper du dossier de la nouvelle qui avait été transférée. J’attrape le classeur et relit les informations tout en passant un coup d’oeil sur la photo d’identité. Elle a un joli minois. Et ça me dégoûte. Que dit son dossier ? Elyséa ? La malheureuse vient d’Elyséa et a demandé à être transférée dans les bas quartiers dégoûtants de Massalia ? Pauvre âme en perdition.
Je soupire alors que je balance le classeur d’un côté, et m’en vais me faire un café. Le troisième de la journée. Dans le bureau déserté par les vacanciers, seules les aiguilles de l’horloge résonnent. Et me rendent folle. Ce que j’ai hâte d’en avoir fini avec la journée. Allez, aujourd’hui exceptionnellement, je m’en irai à seize heures. Ou à quinze même. De toute façon, personne n’est là, alors pourquoi m’embêter à rester avec ces ramassis d’incapables ?

Je m’étire et retourne m’asseoir, un sourire aux lèvres en pensant à ce merveilleux programme, lorsque… « Bonjour, je me présente, Hazel Belladone…. » Je lève les yeux. Arque un sourcil. Et soupire une nouvelle fois. Elle a déjà l’air d’une cruche, et je sais déjà de qui il s’agit : la nouvelle. L’ignorant totalement, je me retourne, rangeant les quelques papiers qui traînent dans le tiroir de derrière, la faisant patienter sans lui adresser un mot. Je me lève et passe à côté de la jolie demoiselle (comme je déteste ces jolies demoiselles), attrapant le classeur que j’ai ouvert plus tôt. Je pose sèchement une feuille sur le bureau, sur lequel je m’asseois, les jambes croisées, contemplant le vernis de mes ongles. « Une signature. » Je pose un doigt à la fin du document. « Ici. Merci. » Qu’on en finisse au plus vite. Les tic tac de l’horloge. Le silence gênant. « Je peux vous offrir une boisson ? » Je regarde le frigo qui se situe derrière mon bureau. Non en fait, je n’en ai pas envie. « Ah pardon je crois qu’il ne nous reste rien. »

Je retourne m’asseoir à ma place, déjà fatiguée de devoir tenir la conversation. Devais-je lui faire le tour de la base aussi ? Lui présenter l’endroit où elle travaillera ? Non, pas envie. Mais pas le choix. Essayons donc de tenir la conversation. Un petit effort, Roseanne. « Pourquoi être partie d’Elyséa, alors que tant de personnes rêvent d’y faire carrière ? » Et moi la première... J'avais bien lu le contexte de ce transfert, et pourtant, je n'arrivais pas à comprendre. Elle pouvait bien endurer quelques accidents la petite quand même, non ? Ou n'avait-elle aucune volonté ?

Notes Désolée pour le retard ;w;




PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
  Sam 1 Sep - 3:09
citer
éditer
x
  Sam 1 Sep - 3:09

C’était dans sa nature, de se montrer douce et agréable, avec un sourire avenant. Elle était ainsi, la jeune Belladone, à toujours se montrer sympathique avec autrui. Elle affichait donc cet éternel sourire qu’on lui connaissait bien, cette même expression bienveillante qu’elle arborait lors des nouvelles rencontres. D’ordinaire assez timide, elle faisait des efforts, et le fait de se retrouver au sein d’une base militaire l’aidait à aller de l’avant et à ne pas trop bafouer. Certes ne portait-elle pas son uniforme, ayant préféré de courtes shorts en jeans et un chemisier blanc, quelque chose d’assez décontracté, mais le simple fait de se savoir ici lui donnait cette confiance qu’elle n’avait pas toujours auprès des inconnus.

Or, aussi sympathique pouvait-elle se montrer, sa bonne humeur ne semblait pas atteindre son interlocutrice, qui l’invita simplement à s’asseoir face à un bureau en lui présentant les documents de sa mutation. Elle fronça légèrement les sourcils, sans toutefois rien ajouté, ne posant aucune question, simplement surprise de cette froideur qui lui était peu habituelle. Elle avait l’habitude, de cette certaine austérité, dans les bureaux militaires, cependant, jamais s’était-elle sentie aussi indésirable qu’en cet instant présent.

Comme si elle était une nuisance pour celle chargée de lui faire compléter les documents, qu’ils puissent être officiels et effectifs.

Attrapant le crayon, la demoiselle appliqua rapidement sa plume au bas de la feuille. Hazel Belladone. Ce qu’elle haïssait signer ce nom. Belladone. Des mauvais souvenirs concernant une famille qu’elle n’appréciait pas et dont elle ne faisait plus partie, en quelque sorte. Elle avait tiré un trait sur tout ce qu’ils étaient le jour où elle avait franchi cette porte, avec une promesse de ne jamais revenir. Cependant, elle portait toujours ce nom qui ne voulait plus rien dire, celui d’un père qui avait tenté de réparer les pots cassés bien trop tard et d’une mère qui n’avait absolument aucune qualité pour prétendre à ce titre.

- Je prendrais une bouteille d’eau, si c’est…

Ah non, il ne restait rien. Ses yeux s’écarquillèrent, dans cette surprise évidente qui se lisait aisément sur ses traits, elle qui était un livre ouvert, ayant rarement besoin de dire de vive voix ce qu’elle ressentait. Elle en vint toutefois à se ressaisir, venant signer un dernier document, tentant de garder cet éternel sourire qu’on lui connaissait bien. La sergent, malgré son grade et ses fonctions, avait cette bonne humeur contagieuse, ce petit quelque chose qui poussait les gens vers elle, qui les amenait à lui faire confiance.

- Je… Et bien…

Soudainement mal à l’aise, la question était venue la prendre de court. Elle porta donc une main à ses cheveux, qui tombaient sur ses épaules, jouant distraitement avec une mèche, qu’elle fit tourner autour d’un doigt.

- C’était compliqué, à Élyséa. Il s’est passé des choses qui m’ont marqué et qui ont fait que je n’étais plus à l’aise, là-bas. J’y vivais seule et ça n’a franchement pas aidé. Ici, je suis chez mon copain, et puis, ils avaient besoin d’instructeurs. Une pierre deux coups qui arrangent un peu tout le monde.

Un rire nerveux s’échappa de ses lèvres. Évoquer les événements qui concernaient Gerald ne lui faisaient pas spécialement du bien. Son dossier contenait aussi son évaluation médicale, et les multiples blessures dont elle avait été victime. Elle portait encore des cicatrices, notamment à sa main droite, dans laquelle elle tenait le stylo, et sous sa clavicule droite, là où la balle était passée et avait bien manqué de la tuer. Elle avait toutefois évité de préciser que son copain était aussi un militaire de la base, ne serait-ce que parce que, par professionnalisme et parce que tous les deux étaient sérieux dans ce qu’ils faisaient, ils préféraient garder leur vie privée loin de leur vie professionnelle.

- Vous rêvez de faire carrière à Élyséa ?

Une question en toute innocence, qui n’avait aucun sous-entendu ni arrière-pensée. Elle se posait simplement la question et, curieuse comme elle l’était, elle l’avait adressé. Pourtant, il y avait une base militaire, à Élyséa. Aurait-elle été plus heureuse là-bas ? N’était-il pas possible pour elle d’aller travailler là-bas ? Tant de questions qui venaient de lui traverser l’esprit qu’elle n’osa toutefois pas prononcer pour le moment.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
  Mar 9 Oct - 14:08
citer
éditer
x
  Mar 9 Oct - 14:08

Un nouveau départ ;

Feat Hazel Belladone

Je la fixais, cette jolie demoiselle. Sans détour. Mes longs cils tombant sur mes paupières. Et je ne lui adressais aucun signe amical. Pas de sourire. Pas de main tendue. L’indifférence totale. Et pourtant, c’était bien moi qui avait engagé la conversation, qui lui avait laissé cette ouverture, cette opportunité de faire la discussion. Non pas que sa situation m’intéressait. J’étais juste… jalouse. C’était le mot. « Chez ton copain, hein. » Je lève les yeux en l’air. L’amour, le grand amour de la jeunesse, celui dans lequel on se plonge aveuglément. Celui qui nous noie impitoyablement. J’esquisse un sourire narquois. J’étais envieuse de sa situation, mais j’éprouvais également de la pitié. Si seulement elle savait à quel point les relations pouvaient être destructrices. Moi aussi j’avais été jeune, et moi aussi j’avais cru en beaucoup de choses. Mais tout s’était écroulé tellement vite. « Quelle vie parfaite. Un job qui te plaît, des promotions en vue pour une recrue de talent, un homme qui t’attend à la maison. Et du jour au lendemain, tout va partir en fumée sans que tu ne vois rien arriver. Fais attention ma jolie, tu devrais assurer tes arrières. » Je baissais le regard, avec une onde de frustration qui me traversait. J’en voulais toujours énormément à mon ex de m’avoir laissée de côté comme une vieille serpillère. Je lui en voulais tellement, que j’en étais presque venue à espérer le même malheur à toutes celles que je croisais. Parce qu’il y avait une forme d’injustice dans ce qu’il m’arrivait : pourquoi devrais-je être la seule à subir un tel sort ? Pourtant, cette demoiselle là, avec son regard innocent et plein de fougue, m’inspirait vraiment un sentiment triste, amer. Je n’avais pas non plus réellement envie qu’elle souffre. Juste qu’elle soit un peu moins naïve dans son attitude, peut-être ? « Ne t’attache pas trop, tu n’y gagneras rien. Tout ce qu’ils veulent, les hommes, c’est… » Je jette un coup d’oeil rapide sur la poitrine de la demoiselle, et je soupire. Elle n’avait pourtant rien pour elle.

Jetant un coup d’oeil à gauche et à droite, je repère une pile de documents que je dois distribuer. J’attrape le tas, et souris à la jeune Hazel, avant de lui déposer le tout sur ses bras. « Viens, on doit livrer ça à l’étage. Ca te fera découvrir le bâtiment. » Malgré ma mauvaise humeur, la nouvelle pouvait se considérer chanceuse que je lui fasse la faveur de faire des efforts, et de l’intégrer comme je le pouvais. D’un pas rapide, je me dirigeai vers l’escalier qui se trouvait tout au bout du couloir. Le claquement de mes talons au sol résonnaient dans l’allée, alors que je marchais droitement, et fièrement. « Oui je rêve de faire carrière à Elyséa. Tu vas vite regretter d’être venue ici, on s’ennuie rapidement. Normalement, c’est une punition d’être transféré d’Elyséa à Massalia. Ca veut dire qu’on veut vous écarter, vous oublier. Alors j’ai été surprise de ton choix. » Je me retourne, le regard inquisiteur. Je la jauge une nouvelle fois de haut en bas, et hausse les épaules. « Je pense même que c’est une décision stupide. Tiens, dépose tout ça là-bas. »

Je croise les bras, attendant que la nouvelle s’exécute, observant mes ongles d’un air las. Maintenant que c’était fait, pouvait-on dire que la journée est finie ? « Voilà tu as vu le rez-de-chaussée et l’étage. Hourra, bienvenue. » J'applaudissais lentement, peu enthousiaste. « Si tu n’as rien d’autre au programme, je suggère que l’on s’en aille. Je dois aller chercher ma fille. »





PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
  Sam 27 Oct - 1:55
citer
éditer
x
  Sam 27 Oct - 1:55

Dans sa grande naïveté, une innocence frappante chez celle qui avait pourtant été traînée dans la boue, qui avait bien manqué d’y passer en affrontant plus fort qu’elle, qui avait vu la mort, contemplé le carnage de Port-Tempête, la demoiselle en revenait toujours à croire au bien fondé des gens, à voir ce qu’il y avait de bon chez autrui. Certes, chez certains, la tâche s’avérait plus ardue, mais elle n’avait aucun doute à ce sujet. Ou presque.

La belle désenchanta bien vite face aux paroles de son interlocutrice. Elle se montrait presque venimeuse, sans aucun doute amère, crachant à son visage une bien triste réalité, un sombre tableau de ce que pouvait être l’amour. Et si seulement elle ne s’était contentée que de ça. Or, il avait fallu qu’elle en ajoute, en vienne à nouveau à étendre son amertume sur le sujet, frappant ainsi la Belladone sur des complexes qu’elle ignorait qu’elle avait. Suivant le regard de celle supposée l'accueillir (quel accueil), elle s’arrêta sur sa propre poitrine, qui n’avait rien d’impressionnant, encore moins lorsqu’elle se comparait aux bimbos qui arpentaient les plages de Massalia.

Et si…?

Non, c’était stupide. La demoiselle secoua la tête de droite à gauche, comme pour se convaincre du contraire. Baptiste n’était pas superficiel, ça, elle en était convaincue. Ou presque. Parce que, au final, Hazel était tout de même cette jeune femme emplie de doutes, de questions, à tout remettre en cause, à hésiter sur de nombreuses choses et ne pouvant s’empêcher de se comparer à presque toutes celles qu’elle rencontrait, elle qui en venait souvent à ne pas se considérer à la hauteur. Elle tenta de faire comme de rien, prétendant que ce qu’elle avait dit ne l’avait pas affecté et ne l’avait pas amené à tout remettre en question, encore, allant jusqu’à ce que Baptiste pouvait bien trouver chez elle. Cependant, livre ouvert qu’elle était, la subtilité quant à ses émotions, ce n’était pas son fort.

Elle resta donc silencieuse, vexée, attrapant simplement ce qu’elle lui tendait sans oser poser une quelconque question. Pourquoi devait-elle se charger de ça ? Elle n’en avait aucune idée, et elle n’avait pas envie de demander. Qu’allait-elle bien pouvoir dire d’autre ?

Voilà que la militaire, d’ordinaire confiante et assurée, qui savait mener ses troupes à où elles devaient aller, formant les recrues d’une main de fer dans un gant de velour, se retrouvait intimidée par celle qui était venue frapper là où il était aisé de venir la faire douter. Elle s’était attaquée à la jeune femme derrière la militaire, celle qui avait passé sa jeunesse à vouloir bien faire, à tenter de se montrer à la hauteur, en vain. Un léger complexe d’infériorité ? Cela ne faisait aucun doute pour quiconque la connaissant un minimum.

- Je ne considère pas vraiment cela comme une punition… La ville est belle, j’ai une vue sur la mer et un terrain vachement plus grand pour mes pokémons que ce que m’offrait mon petit appartement à la capitale.

Bon, certes, ce n’était pas tous qui avaient de grandes maisons en bord de mer, et sûrement n’aurait-elle jamais pu vivre dans un tel endroit si ce n’avait pas été de Baptiste, mais en aucun cas considérait-elle son transfert comme une mauvaise chose, bien au contraire. Sa franchise avait toutefois des défauts, alors que l’idée n’était pas non plus d’étaler ses réussites.

- Et puis, on m’a bien fait comprendre que j’allais néanmoins devoir passer à Pendragon-Lumina assez régulièrement.

Des retours fréquents à Élyséa, donc, bien qu’elle ignorait encore que ces derniers allaient être presque réguliers, à son plus grand dam. Ce qu’elle avait admis, déclaré de vive voix, avait été dit avec une certaine appréhension, comme si elle se questionnait elle-même, pour se convaincre que ce n’était absolument pas pour la mettre de côté qu’ils l’avaient transféré ici. Encore une fois, la demoiselle pleine de doutes qui se retrouvait ébranlée par ce que son interlocutrice lui disait.

Un brin mal à l’aise, changer de sujet ne lui semblait pas être une mauvaise chose et voilà que Roseanne l’avait fait d’elle-même.

- Vous êtes maman ?

Question stupide.

- Elle a quelle âge ?

La belle aimait beaucoup les enfants, peut-être parce qu’elle y voyait cette parcelle d’innocence à laquelle elle se raccrochait, tout comme cette douce jeunesse qu’elle n’avait pas eu, étant rapidement devenue simple poupée de porcelaine que sa mère traînait pour l’afficher là où elle pouvait bien paraître. Son regard curieux s’était donc porté sur la blonde alors qu’elle affichait à nouveau un sourire sur ses lèvres, passant outre les derniers commentaires alors qu’elle ne lui en tenait même pas rigueur. Elle n’était pas particulièrement rancunière de toute façon.

- Et merci, pour la visite.

Aussi surprenant cela pouvait sembler face à l’hostilité de la demoiselle, la Belladone était sincère, dans ce qu’elle venait de dire, un remerciement qui n’avait rien de faux alors qu’elle avait tout de même pris de son temps pour lui faire remplir ses papiers et visiter le bâtiment administratif. Qu’elle n’avait pas trop eu le loisir de contempler, perdue dans ses pensées qui en revenaient inlassablement à sa silhouette qui n’avait rien de celle de ces filles aux formes voluptueuses. Bien que plutôt jolie, ou, du moins, dotée d’un fin visage, son corps se trouvait à être plus musclé que la moyenne, finement découpé pour y voir les preuves d’intenses entraînements. Et ça, c’était sans compter les cicatrices qui avaient refusé de quitter sa peau, la marquant ainsi de mauvaises expériences.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
  Mar 13 Nov - 22:41
citer
éditer
x
  Mar 13 Nov - 22:41

Un nouveau départ ;

Feat Hazel Belladone

La demoiselle est d'une naïveté déconcertante, ça se voit. Ce trouble dans son regard, comme une tour que l'on a frôlé d'un doigt, une tour que l'on a ébranlé toute entière. Je l'ai bien vu, ce doute qui l'a saisie durant quelques secondes. Ces questions qui l’assaillent, qui la rongent de l'intérieur, qui la dévorent crue. Et elle est là devant moi, comme une enfant terrorisée de ce qu'elle entend, et j'ai l'impression que si je continuais, je pourrais peut-être défaire les fils rouges qui la lient à son amant. Je souris, tout semble trop facile. Est-ce que j'ai envie de m'amuser un peu ? Est-ce que je n'irai pas enquêter un peu sur l'identité de ce parfait petit ami ? Mais en même temps, je me sens également désolée d'avoir évoqué le sujet. Car moi aussi j'ai connu ces questions, il fut un temps. Elle peut vivre son amour idyllique quelques mois, profiter de ces instants magiques. Le rose sur les joues, le cœur en fête, l'insouciance des premiers jours. Je ne peux pas le nier, les premiers jours d'une relation sont appréciables, avant que l'amour ne perde de ses couleurs, avant que tout ne devienne plus qu'une feuille d'automne, délavée, froissée, mourante. L'amour. « C'est pas grave tu sais. Si tu veux, je connais un très bon chirurgien esthétique. » A moitié sur le ton de la plaisanterie, à moitié une proposition très sérieuse, je souris. Libre à elle de réceptionner cela comme elle le souhaite.

Maintenant que le tour de l'établissement est fait.. peut-elle me dire oui et me laisser partir, à présent ? Pourtant, lorsqu'elle commence à me poser des questions sur Iris, une irrépressible envie de montrer mon petit trésor au monde entier m'envahit. Les enfants sont souvent la fierté des parents et je n'y échappe pas, c'est mon cas. Je pourrais parler d'Iris pendant des heures entières, vanter son intelligence, son agilité, sa supériorité. Je sors une photo, celle que j'ai glissé dans mon porte-feuille, non sans une certaine prétention dans mon regard. Comme l'air de vouloir dire : tu veux voir la plus jolie, la meilleure, la plus rusée, la plus ingénieuse des petites filles ? « Elle a six ans. Elle s'appelle Iris. » Et soudain, c'est comme si la barrière de glace que je dressais toujours autour de moi avait fondu sans prévenir : je n'étais plus sur mes gardes, je n'étais plus agressive dans ma voix, je n'étais plus distante, il n'y avait plus ce poison que je crachais tout autour de moi. J'étais seulement moi, Roseanne, une maman aimante, à sa manière. « C'est une petite exceptionnellement débrouillarde. Pleine de talents. » Le ton un peu attristé par cette dernière phrase, je me pose la question l'espace d'un instant : Iris est définitivement très une enfant d'esprit, et je ne doute pas un instant qu'elle fera une carrière exceptionnelle. Mais elle a également une âme d'artiste en elle. Et si ? Et si elle aussi, elle voulait poursuivre une carrière dans les arts, le divertissement ? Non, non. C'est une erreur. Je chasse mes pensées et je retourne à mon bureau rassembler mes affaires. « Ne me remercie pas, je te l'ai dit, tu vas très vite regretter d'être venue ici. Je prends l'avenue sur la gauche pour me rendre à l'école. Tu veux m'accompagner ? » Les mots résonnent dans mon esprit. Qu'est-ce que je viens de faire, lui proposer de m'accompagner ? Mais qu'est-ce qui me prend ?





PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 679
points d'aurore : 871
Messages : 715
Rang de prestige : A
Âge : 20 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Baptiste
Métier : Lieutenant
Avatar : Sasha Braus
  Sam 1 Déc - 21:49
citer
éditer
x
  Sam 1 Déc - 21:49

Il y avait, derrière cette militaire confiante au cursus impressionnant, une jeune adulte sensible emplie de doutes et de remises en question. Elle n’était jamais assez bien, peu importe ce qu’elle faisait. Elle n’était pas la jolie blonde que l’on pouvait voir sur la plage ni même cette demoiselle rusée que l’on trouvait à un café le nez plongé dans un bouquin. Elle n’était qu’elle, banale demoiselle comme on en croisait tous les jours, une petite brune aux yeux bruns qui n’avait rien pour la distinguer du reste de cette masse dans laquelle elle se fondait. Encore aujourd’hui, elle se demandait ce qui avait poussé Baptiste à poser un regard sur elle, lui qui était si beau, si charmant, agréable, avec ce sens de l’humour qui lui plaisait, sans aucun doute. Pourquoi lui, qui avait, à ses yeux, tout pour lui, s’était intéressé à elle ? Une question à laquelle elle n’avait pas de réponse, qu’elle ignorait au quotidien, préférant profiter de la douceur de cette relation qui faisait d’elle une jeune adulte heureuse. Et d’ordinaire, ignorer cette question n’était pas si difficile.

Si, bien évidemment, il n’y avait pas quelqu’un pour venir retourner le couteau dans la plaie et lui rappeler à quel point, peu importe ce qu’elle vivait et ce qu’elle pouvait bien tenter de faire, jamais elle ne serait assez. Une fraction de seconde, tandis que la vile créature s’adressait à elle, elle eut l’impression d’entendre sa mère, de voir son regard déçu plongé en elle, ce ton empli d’amertume qui venait lui rappeler à quel point elle ne pourrait jamais rien faire de sa vie. Une ratée. Une déception portant un nom qu’elle ne méritait pas.

Ce voile qui venait de passer devant son regard fut bien heureusement chassé tandis que son attention était porté sur autre chose qu’elle-même et ces fantômes qui revenaient la hanter. Iris. C’était le nom de la jeune fille dont semblait si fière Roseanne. La femme ne lui avait pas dit son nom, n’avait sûrement pas cru bon de se présenter, mais elle avait pu le lire sur une petite plaquette, sur son bureau. Une adorable jeune fille de six ans, vive d’esprit et intelligente, si elle se fiait à ce qu’elle lui disait. Naturellement, elle en vint à penser à Matthieu, le fils de Kurt, qui l’appelait “tata” depuis le premier jour où elle l’avait rencontré, ayant mérité ce titre en tant que petite-amie du meilleur ami de l’armoire à glace.

- Je ehh… Oui, bien sûr. Je prend par la gauche, de toute façon, pour rentrer chez moi.

Et elle ne vivait pas loin de la base, ce que le couple trouvait plus facile, au quotidien. Seulement un peu plus bas, dans l’une de ces grandes résidences qui donnaient sur la plage. Elle avait été prise de court, surprise de l’offre, mais voilà qu’elle quittait les bureaux pour finalement retrouver la civilisation, hors de la base militaire. Elle ignorait ce qui avait poussé son aînée à lui proposer de l’accompagner ni même pourquoi elle-même avait accepté de prolonger le supplice, mais voilà qu’elles se dirigeaient toutes les deux vers l’école de cette dernière.

- Si vous tenez tant que ça à vivre à Élyséa, n’est-il pas possible pour vous de demander un transfert ? Je sais que, normalement, avec tout ce qu’il se passe, ils ont ouvert davantage de postes là-bas…

Les menaces présentes, oppressantes, tant d’Idéalis que de Nox Oscuras.

- Toutefois, je pense que votre fille est plus en sécurité ici, à Élyséa. Les grandes villes ce peut être bien, mais elles sont aussi les plus à risque d’être frappée de tragédie.

Là où il y avait le plus de monde, voilà où les organisations frappaient. Il y avait eu le festival, moment joyeux devenu bain de sang. L’agression dans les hautes tours des chaînes de télévision. Plusieurs manifestations des membres de Nox Oscuras avaient été rapportées dans les grandes villes, dont l’une dont elle avait été victime. Était-ce donc réellement le mieux, pour cette gamine intelligente, que d’être davantage à risque là-bas ? Massalia avait l’avantage d’être au sud de l’Empire et d’être une grande ville qui offrait tout de même une certaine tranquillité, hormis les animations sur la plage l’été.

- Enfin, ça ne me concerne pas, je suis désolée.

Des excuses sincères de sa part, tandis qu’elle porta une main à ses cheveux qu’elle ramena vers l’arrière, un geste qui se voulait plus nerveux qu’autre chose. Et dire qu’elle ignorait encore ce qui l’avait poussé à accepter de l’accompagner… Peut-être bien parce que, au final, elle croyait aussi en ce bon fond, chez elle. Il était seulement… Peut-être mieux enfoui que chez la plupart des gens.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
Texte
Équipe Pokémon :

Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 16
points d'aurore : 345
Messages : 32
Rang de prestige : D
Âge : 29 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Bisexuelle
Métier : Assistante administrative
Avatar : violet • violet evergarden
  Mar 11 Déc - 13:35
citer
éditer
x
  Mar 11 Déc - 13:35

Un nouveau départ ;

Feat Hazel Belladone

Elle avait accepté. Je ne pouvais plus revenir sur ma proposition. Parfois, j’ai du mal à comprendre ce qu’il se passe dans ma tête. Qu’est-ce qui est à l’origine des.. des sautes d’humeur, des pensées illogiques, des décisions précipitées, comme celle-ci ? Je m’amuse à imaginer des petits lutins travailler dans mon esprit, des petits lutins qui aiment me jouer des tours parfois. Je n’avais pas envie de me la coltiner, mais je lui propose de faire chemin ensemble. Est-ce de la politesse, ou de la stupidité ? Ou les deux ? En tout cas, nous voilà parties en direction de l’école. « Oh, j’ai déjà demandé un transfert, plusieurs fois même. Cela m’a été refusée, à chaque demande. Si vous me dites qu’il a des postes ouverts là-bas, je suppose qu’ils ne veulent pas de moi. » Je grimace légèrement. Evidemment que je savais qu’il y avait des postes à pourvoir. Mais je n’avais jamais passé, même les pré-sélections. Etait-ce parce qu’il y avait trop de concurrence, parce qu’ils privilégient ceux qui sont déjà sur place, ou parce que je n’avais pas les compétences ? Je n’en savais rien. Maintenant, elle allait s’imaginer que j’étais une incapable, n’est-ce pas ? Cela me chagrine un peu. « Vous savez, je ne pense pas que vous serez plus à l’abri à Massalia. Le danger est partout, invisible, mais présent. Il faut juste continuer d’avancer, on ne peut arrêter de vivre. Alors que ce soit à Elyséa ou à Massalia, c’est la même chose à mes yeux. Je sais juste que l’on serait plus heureuses dans la capitale. Mais chacun sa place et la votre est sans doute ici. » Il y a une pointe de mélancolie dans mes paroles. Continuer à avancer, hein ? Je n’ai jamais eu le choix de toute façon, depuis que j’ai Iris, c’est ce que je fais. Avancer même lorsque j’ai l’impression que tout va s’effondrer, car tout en vaut la peine, lorsque le soir, le sourire de la petite m’attend.

Lorsque nous arrivons enfin devant l’école, une petite furie fonce sur moi, et s’agrippe à mes jambes. Je passe ma main dans ses cheveux, et lui adresse un sourire, doux, sincère, et j’imagine que l’adjointe administrative aigrie a totalement disparu en une fraction de secondes. Car je retourne le même sourire à Hazel, qui ne devait sans doute pas s’y attendre, mais derrière chaque pierre brute se trouve parfois un joyau qui brille, et celle qui me fait briller, c’est ma fille. « Iris, dis bonjour. C’est une collègue. » Je la vois qui se terre un peu, qui semble impressionnée, qui ne semble pas trop s’avancer, mais qui timidement lui adresse un bonjour à peine audible. Je ne la savais pas aussi timide. « Waw maman je savais pas qu’il y avait des princesses qui travaillaient dans l’armée. C’est une princesse qui se bat contre les méchants ? » Je souris, amusée par la question, et aussi amusée par le fait qu’elle la trouve sans doute très jolie pour lui attribuer le titre de princesse. J’imagine que les enfants ont une perception différente de nous autres adultes, et je ne cherche plus à comprendre. « A vous de lui dire. »





Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
Un nouveau départ [Ft. Roseanne Lee]
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Besoin d'un nouveau départ
» Un nouveau départ [Hoheinhem Van]
» Nouveau départ (PV Amarok)
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum