AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Hiver
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
31/10/18
Découvrez la Gazette n°9 !
22/12/18
Les pokémons de l'hiver sont arrivés avec les premières neiges...
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Derniers messages

 

 Red haired sleeping beauty ft. Wendy Lawson

PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
  Dim 13 Jan 2019 - 0:17
citer
éditer
x
  Dim 13 Jan 2019 - 0:17

Red haired sleeping beauty
Raphaël A. Ætherling
Un secret entre le temps et la jeune femme/
Elle était jolie, à être ainsi endormie. Pourtant, le jeune homme savait qu'elle souffrait dans son inconscient. Les fidèles d'Yveltal connaissaient la douleur ; ils y étaient cependant beaucoup plus résistants. Et surtout, ils se remettaient bien vite de leurs blessures, en théorie. Raphaël, sa combinaison entr'ouverte, seul avec la jeune Nox, cigarette en bouche, soupirait. Wilhelmina craignait la jeune femme. Et Daniel... Oui, non, Daniel était trop maladroit. Attrapant la jeune femme endormie, il la ramena avant de l'allonger sur le ventre. Doucement, il attrapa les fermetures de la combinaison thermique. Pardonne-moi, Wendy. Une demande de pardon qu'il savait fortuit : jamais elle ne lui pardonnerait. Elle était bien trop revêche pour ça. Et être aussi douce dans son sommeil ne lui convenait pas. Doucement, les fines épaules de la jeune femme se révèle à lui au fur et à mesure que la fermeture de la combinaison s'ouvre sous ses attentions.

Quelques secondes plus-tard et c'est les reins de la jeune femme qu'il révèle peu à peu, jusqu'à la chute de celle-ci, jusqu'à ses fesses. Et maintenant ? Elle apparaissait pratiquement nue à ses yeux. Mais c'était pour la bonne cause. Et certainement pas pour la contempler dans cet état. Il avait envie à nouveau de s'excuser, alors qu'il la pivote à nouveau. Toujours endormie, dans une expression de douleur inconsciente, elle se révèle nue, à lui. Il expulse un peu de fumée de cigarette avant de la poser dans le cendrier. Elle est plus farouche que son corps de fillette ne laisse l'envisager... Encore un commentaire qu'il garderait pour lui. Elle chercherait probablement à le boxer si jamais elle s'en rendait compte. Il commence à l'examiner. Elle a saigné. Sa peau colle sous l'effet d'une blessure encore ouverte dont le sang l'a trempé. Raphaël contemple sa main, quelques instants... Il pouvait la soigner facilement. Mais finalement, il se dirige vers le kit de suture.

C'était soudainement moins érotique. De toute façon, pour le moment, il y avait un peu trop de sang qui s'échappait de cette plaie. Servir Yveltal à bien certains avantages, j'imagine... Il pique doucement avec le ciseaux, l'aiguille et le fil chirurgicale, le plus doucement qu'il le peut. Puis, il ressort de l'autre côté de la plaie. Elle est plutôt grande, alors il décide de faire plusieurs points. Il enroule, une fois, deux fois. Il serre. Il recommence, en sens inverse. Bientôt, la plaie se referme et le corps de Wendy, lui-même, notamment par l'aide d'Yveltal, se met à cicatriser. Il descend plus bas. Son genou est lui aussi dans un mauvaise état : démis de son axe, Raphaël l'attrape. Tu pourras te venger en me le recollant. Désolé si ça fait mal, Wendy. Un peu triste, mais sachant qu'il valait mieux agir dès maintenant, Raphaël appuie sur l'articulation. Il le sent dans ses mains quand celle-ci retrouve son emplacement normal. Maintenant, restait à s'assurer qu le sang ne lui colle pas à la peau.

Un linge propre, de l'eau chaude. Pour certains, l'eau chaude faisait des miracles. Il n'avait pas de baume, cela dit. Rougissant un peu, Raphaël se mit à doucement frotter la peau de Wendy. Heureusement que je t'ai fait la promesse de te protéger, de te rendre plus forte et d'assurer que tu puisses te marier... Sa clope lui manquait, actuellement, alors que du corps de la jeune femme, les formes menues qu'il lui découvrait, il prenait soin de la superbe de cette dernière, non sans devoir se rendre près de de celles-ci. Raphaël s'en voulait d'être nerveux ; il en avait vue d'autre. Ce n'était pas la première femme qu'il voyait. Mais il était gêné probablement par le fait qu'il connaissait Wendy. Qu'il connaissait sa pudeur.

Et maintenant qu'elle était ainsi endormie et purgée du sang qui la souillait, cet ange endormi n'avait plus rien à voir avec Nox Oscuras. Une jeune femme comme une autre... Laissa-t-il échapper avant de la soulever contre lui pour la mettre sous les draps et la couverture. Consciencieux, il allât chercher les affaires de la jeune femme : ses précieux pokémons, dont la fameuse Megara. Après les avoir déposé sur la table de chevet, il s'étira doucement avant de se percher au-dessus de la jeune femme pour mieux la regarder dormir ; et emporté dans la contemplation, Raphaël ne pouvait s'empêcher de se rappeler de ce baiser qu'ils s'étaient échangés, quelques jours plus tôt. Il se décourageait lui-même, à ne jamais changer : oui, elle était belle, oui, elle lui plaisait. Mais... Il ne pouvait pas la rendre heureuse. Alors plutôt que de l'embrasser à nouveau, il préféra juste lui déposer un baiser sur le front. Reposes-toi bien Wendy.

*
* *

Bien dormi ? Lui demandât-il gentiment en souriant de son visage de beau brun aux yeux d'émeraudes. Tu veux quelque chose à boire pour accompagner ton réveil avant de me sauter à la gorge et de vouloir te passer les nerfs sur moi ? Ah, là c'était mieux. Moins solennel, plus spontané...
Note - N/A


© Made by Ashling pour Aurora Millenarius




PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
  Dim 13 Jan 2019 - 21:17
citer
éditer
x
  Dim 13 Jan 2019 - 21:17


Red haired sleeping beauty

Ft. Raphaël Aetherling ■ Juin 2018 - Léopic


Tu ouvres les yeux, la tête un peu lourde. Tu as l’impression que tu viens de dormir pendant un siècle au moins, dans un sommeil sans rêves. Tout était blanc, tout était silence, tout était néant, et… c’était plutôt agréable, d’être coupée de tout de la sorte. De ne réfléchir à rien, de ne devoir rien à personne. De ne pas avoir à fuir, de ne pas avoir à penser à demain, de ne pas te demander si aujourd’hui est ton dernier jour, si tu reverras un jour Lenaress, si tu redeviendras un jour humaine. C’était agréable. Tellement que tu t’es demandée pendant un moment si ce n’était pas le paradis.

Mais désormais, tu as les yeux ouverts, et tu gémis de douleur. Car c’est bien de la douleur que tu ressens, comme si ton corps venait de vivre une épreuve atroce. Tu te sentais fatiguée, alors tu fermes de nouveau les yeux, mais tu n’as plus envie de dormir. Attends. Quelle est la silhouette que tu viens d’apercevoir ? Où te trouves-tu, en fait ? Ces draps ne te sont pas familiers. Cette odeur de cigarette, par contre, si. Est-ce que…
Raphaël ?

Tu te forces à te tirer de ton état somnolent, et tu te frottes les yeux, te redresses. Tu as la bouche tellement sèche, les lèvres gercées. Tu analyses la pièce, à la décoration sobre et sans personnalité, un hôtel donc. Et tu analyses cette personnalité devant toi, cette voix un peu enjouée, ce regard un peu charmeur. C’était bien Raphaël. Que s’était-il passé ? Tu ne sais pas trop, pour le moment, tu as juste envie d’aller te rincer le visage. « Pourquoi est-ce que j’aurais envie de passer mes nerfs sur toi ? » Tu ne saisis pas réellement la situation, et tu t’extirpes des draps, pour te diriger machinalement vers la salle de bain. Tu ouvres le robinet et te barbotes le visage, te brosses les dents, et soudain, tu relèves le visage et… tu te contemples devant l’énorme miroir qui tapit le mur. Et tu te rends compte. Que tu es en sous-vêtements.

C’est à cet instant que tout s’éclaire dans ton esprit, qui était encore jusque là dans un état un peu vaporeux. Tu n’étais probablement pas en sous-vêtements, quand tu es arrivée là. En fait, tu ne sais même pas quand tu es arrivée là, tu n’en as aucun souvenir. Donc si on remet les événements dans l’ordre : Raphaël t’a ramenée dans cette chambre… Et tu te dis que c’est logique, car les dernières images que tu as en tête, c’est la chaleur du volcan qui t’envahissait, puis le sol qui s’est approché de ton visage. Tu en conclus que tu as probablement perdu connaissance. Tu en conclus également qu’il t’a déshabillée… pour le plaisir de te déshabiller ? « Raphaël ? » Tu souris à ton propre reflet, et laisses échapper un petit rire nerveux. Tu ne te rhabilles même pas, à quoi bon, au point où tu en es de toute façon ?

Tu retournes près du lit pour t’asseoir à côté de ton bienfaiteur. Tu croises les jambes, dans une lenteur nonchalante. Tu lui prends la main doucement, la caresses tendrement. Tu es comme une gentille brise d’automne. « Belle journée, non ? Ça va ? » Parce que si oui, ça n’ira pas bien longtemps. Sans prévenir, tu lui tords le poignet, violemment. Et soudain tu n’es plus une gentille brise, mais bien une violente tempête. Tu lui balances tout à la figure : coussins, téléphone, carnet de notes, lampes. Tu montes sur le lit et te jettes sur lui comme si tu étais un Pikachu catcheur, tu lui mords même le bras, tu tentes de lui arracher les cheveux, tu le griffes, c’était comme si.. comme si tu passais tes nerfs sur lui, tiens. Et tu finis par un magnifique high kick, essoufflée, les cheveux dans tous les sens, le regard noir.

Ce n’est qu’après tout cela que tu pars calmement te rhabiller, et tu reviens te préparer un thé, comme si de rien n’était. « Tu me racontes ce qu’il s’est passé ? » Tu souris, charmante. « Tu veux un café ? »



PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
  Dim 13 Jan 2019 - 21:35
citer
éditer
x
  Dim 13 Jan 2019 - 21:35

Red haired sleeping beauty
Raphaël A. Ætherling
Un secret entre le temps et la jeune femme/
Je ne suture pas tous les jours, mais oui, il fait beau dehors. Pendant un instant, il se laisse approcher. Et puis... comme un mauvais pressentiment. Il la connaît. Elle est plus bipolaire qu'un colossinge. Et elle explose littéralement. D'abord en s'attaquant à son poignet. Puis à lui tout court en fait. Les objets volent. Raphaël se laisse faire, peut-être un peu trop passivement. Entre un téléphone et une lampe, il soupire : Au lit, ça doit être pas mal non plus. Elle se donne autant à lui à tenter de le frapper, qu'il ne peut imaginer ce que cela donne dans un contexte plus consensuel et moins violent. Elle s'empresse de lui sauter dessus depuis le lit. Dans un geste nonchalant, il la rattrape dans ses bras, comme si elle était une princesse catcheuse. Mais très vite, elle lui mord le bras. Le griffe. Il a mal, mais ne le montre pas : en fait, il s'habituait plutôt vite. Et la prochaine chose ? Il se laisse tomber au sol. Pour esquiver le coup de pied. Et lui laisser croire qu'elle avait gagné. Et puis, essoufflée, elle s'en va.

Comme une sorte de gros chat roux qui voulait aller refaire son toilettage et aller boire son lait. Nonchalamment, Raphaël se relève et ramasse les objets. Parfois, il est obligé de faire usage des mystérieuses lueurs bleutées pour les remettre en état. Que bordel... Se permet-il de murmurer, dans une complainte personnelle. Et la voilà qui revient comme une fleur pour lui proposer un café. Chaud, pas de sucre. Merci Wendy. Il s'approche d'elle doucement et la serre dans ses bras. Il risque un nouveau coup de genou bien placé, mais caresse ses cheveux. Content de voir que tu vas mieux. Il la relâche et va s'asseoir à la table, regarde son téléphone et attend son café, en regardant les actualités. Le calme est relatif, mais il est là. Eh bien... Nous avons capturé et affronter des pokémons sauvages au Puy Léonin. Cela s'est relativement bien passé, mais tu es tombée et tu t'es assommée. Et ni Daniel, ni Wilhelmina n'auraient voulu s'occuper de toi. Sous-entendu, d'une Nox Oscuras. Donc je t'ai ramenée, ici. Je t'ai effectivement déshabillée et mise nue pour t'ausculter. Je t'ai suturée à un endroit aussi. Et nettoyée. Tu avais du sang un peu partout sous la combinaison. Et puis, je t'ai remise sous les draps. Parce que je me doutais que quoi que je fasse, tu allais me signifier tes remerciements... Dit-il en montrant son poignet et la morsure sur son avant-bras. Tu es vraiment plus mignonne quand tu dors, cela dit. Mais j'imagine aussi que c'est ton côté... Mordant qui te rend attachante ? Il soupire et lui fait un petit sourire fatigué. Il boit une gorgée de café et reprend alors : Tu t'es bien battue. Du coup, je pensais t'emmener te balader en ville, aujourd'hui. Pour te racheter des affaires, entres autres. Et me faire pardonner de ce ... Que tu penses que je dois me faire pardonner.

Voilà qui résume bien la situation. Raphaël ne sait pas vraiment s'il doit se faire pardonner quelque chose ; mais dans le doute, il lui devait bien un moment de calme après tout ces événements.
Note - N/A


© Made by Ashling pour Aurora Millenarius




PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
  Dim 13 Jan 2019 - 23:10
citer
éditer
x
  Dim 13 Jan 2019 - 23:10


Red haired sleeping beauty

Ft. Raphaël Aetherling ■ Juin 2018 - Léopic


C’était une bonne chose de faite. Un peu comme un footing du matin, voilà que tu te sentais en forme et de bonne humeur. Enfin, presque de bonne humeur, c’était sans compter sur le fait que malgré l’attaque qu’il venait de s’essuyer, Raphaël revienne à la charge pour te serrer dans ses bras. N’apprend-il pas de ses erreurs ? Cette fois, c’est un coup de coude que tu lui mets dans le cou, alors que tu le fusilles du regard. Un peu comme un chaton, prête à sortir tes griffes, à lui feuler dessus. Mais depuis les quelques temps que tu fréquentes Raphaël, tu sais que cela ne servira pas à grand chose. Alors tu décides de laisser passer. Enfin, c’est ce que tu crois dans un premier temps. Mais dans un élan d’immaturité, ou alors parce que tu ne t’étais pas assez défoulée, au moment où tu lui apportes son café, tu es prise par l’envie de lui balancer la tasse au visage. Et c’est ce que tu fais. « Chaud, pas de sucre. » Et tu tournes la tête, croises les bras, boudeuse. Tu ne t’es pas tout à fait remise du fait qu’il ait osé te toucher, qu’il ait pu voir ce qui était interdit de voir, qu’il t’ait… Ah, la simple idée te rend réellement furieuse !

Et même lorsqu’il te raconte les périples au volcan, et même si tu sais qu’il t’a sauvé la vie, et même si tu sais que tu lui dois beaucoup, tu n’arrives pas à lui pardonner. Tu es bien trop têtue et entêtée, et tu restes vraiment horrifiée qu’une autre personne que ton homme ait pu voir ton corps, toi qui étais plus pudique qu’on peut le penser. « Eum je vois. Et bien… merci. » Toujours en train de faire la moue, tu sais que c’était plus que justifié ce qu’il a fait, et comme il le dit, personne d’autre ne se serait occupé de toi mais…
Mais… c’était difficile à accepter.

Et c’était également triste d'accepter le fait que malgré les quelques jours que tu avais pu passer en compagnie de Wilhelmina, elle ne te serait pas venue en aide. Cela reflétait bien ce que la société pouvait penser de vous, les monstres de Nox Oscuras. Mais ce n’était pas la première, ni la dernière fois que tu allais être confrontée à une telle réaction. Et au moins, il y en avait quelques uns qui étaient prêts à t’accepter. C’était déjà ça. Et avec cette personne en face de toi, qui faisait partie des rares à t’accepter, tu devais être honnête, et lui dire tout ce que tu pensais. Tu lui devais au moins ça, tu supposes.

« Tu sais, je me suis jurée de ne plus jamais te suivre. J’ai vraiment cru que j’allais y rester, au Puy. Je ne sais même pas si ça a réellement servi à quelque chose, ce qu’on a fait là-bas. Je ne meurs pas facilement mais je n’ai pas envie de tester les limites non plus. Je te jure Raphaël, je ne veux plus te suivre. T’es complètement barjo, t’es pas normal, tu te mets pas à notre place je pense, parfois on dirait que tu te fiches un peu de nous au final, qu’on est que des espèces de pions que tu finiras par sacrifier pour servir une plus grande cause. Je me suis sentie comme ça, au Puy, j’ai eu peur, peur de ne pas revoir ceux que j’aime et je me suis sentie bête de t’avoir suivi. » Tu avais rarement été honnête, avec toi-même, avec les autres, mais parfois, cela faisait du bien de pouvoir dire ce qu’on avait sur le coeur. Et en particulier avec Raphaël, il te semblait important qu’il puisse comprendre ce que tu pensais réellement de tout cela. Ce soir sans doute, tu te sépareras de son chemin, tu n’as plus le coeur à le suivre. Tu ne te sens pas moins en danger en sa compagnie qu’ailleurs. Et le fait de frôler la mort t’a fait réalisé une chose : tu n’as pas envie de passer tes derniers jours seuls. Où que tu ailles, tu seras toujours un danger public. Alors tu as envie de retourner auprès de Lenaress. C’est sans doute ce qu’il veut, lui aussi. « Et maintenant, je ressens même de l’appréhension à te suivre pour une balade en ville. Ce n’est pas normal, non ? Mais je te suis vraiment reconnaissante de tout ce que tu as fait, vraiment. » Tu soupires, tu ne sais pas quoi penser de l’étrange relation que tu entretiens avec ce chevalier de la ligue. Si l’on venait à t’en demander ce qu’il représenter pour toi, tu ne saurais même pas exactement quels mots choisir : est-ce une connaissance ? un ami ? une personne avec qui tu aurais pu te marier ? un protecteur ? Quelqu’un qui ne te veut pas du mal, en tout cas. Tu te lèves, et rassemble tes affaires. « Allons-y, pour la balade. J’ai faim. »



PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
  Dim 13 Jan 2019 - 23:48
citer
éditer
x
  Dim 13 Jan 2019 - 23:48

Red haired sleeping beauty
Raphaël A. Ætherling
Un secret entre le temps et la jeune femme/
Wendy continuait de le griffer comme s'il n'était qu'un sac de frappe. Mais même quand elle lui avait jeté le café au visage, il était resté très calme. Elle se comportait comme une gamine qui ne mesurait plus du tout les conséquences de ses actes, quand elle était avec lui. Le mur derrière, les meubles de l'hôtel, en témoignait. Raphaël soupirât doucement alors que ses yeux se bleuirent à nouveau et que le liquide effectua un retour en arrière jusqu'à la tasse entre les mains du jeune homme qui l'avait ramassé. Mes pouvoirs comme les tiens, ne sont pas des jouets. Je ne pourrais pas éternellement tout réparer derrière toi, tu sais. C'était une réprimande assez calme, par rapport à la jeune femme. Il l'écoutât se confier à lui. Tu n'es pas un pion, Wendy. Si tu en étais un ... Je m'assurerais que tu n'en saches jamais rien. Honnête aussi, le jeune homme la contemplât doucement avant de s'approcher d'elle. Et je peux comprendre que tu as eu la trouille de ta vie. Il soupire doucement. Et j'ai sûrement eu tort de te jeter dans un grand bain comme cela. Maintenant, imagine qu'à l'avenir, tu te retrouves dans cette situation ? Que feras-tu ? Pire ; si c'est quelqu'un que tu souhaites protéger ? Il prend une pause, allume une cigarette. Tu viendras me voir en me demandant de ressusciter cette personne si tu échoues ? La conversation était bien trop tragique désormais. Quiconque cherche à jouer avec les règles de l'univers s'expose à des conséquences terribles. Yveltal et Damien, tout comme moi et celui que je sers.

Je ne peux pas forcément intervenir avec mes pouvoirs pour vous sauver. Sinon, ce serait simple. Je n'aurais qu'à tous vous manipuler tel des pions. Il repose sa tasse. Malheureusement, je nierais votre libre-arbitre. Et je jouerais à Dieu. Et je ne le suis pas. Je ne suis pas Arceus. Je peux sauver les morts. Mais si je le fais, je dois assumer les conséquences qui y sont liées. Alors que toi, et tout ceux que j'essaie d'aider, vous pouvez sauver les autres. Vous êtes libres. Vous façonnez l'avenir. Les limites de Raphaël s'exprimaient ainsi très simplement. Si vous vous sauvez, votre monde connaîtra la paix et échappera à la destruction. Mais je ne peux pas directement vous aider à faire cela. Il se lève jusqu'à elle : Je ne peux en dire beaucoup plus. Tu me suivras selon ce que ta consciente te dicte, Wendy. L'espace de quelques instants, les ruines lui reviennent en mémoire. Le bruit strident d'un électrocardiogramme plat. Les hurlements. Les explosions. La lumière qui annoncent l'aube et la fin de son voyage. Je me suis battu contre la mort. Et les premières fois, j'en ai eu peur jusqu'à faire dans mon pantalon. Mais j'ai voulu sauver des gens, comme toi tu veux sauver certaines personnes. J'ai pu y parvenir par le jeu de mes actions, mais cela m'a coûté très cher. Un pacte n'est jamais sans conséquence.  Elle le savait désormais : les avantages qu'Yveltal lui accordait la mettait en fuite, seule, en cavale.

De toute manière, que tu me suives ou non, nous nous recroiserons. D'ici à l'année prochaine, tu pourras échapper à Yveltal. Mais concernant la défaite d'Yveltal, hélas, rien n'est décidé. Elle serait sauvée. Mais seraient-ils sauvés ? La question était en suspens dans les brumes de l'avenir que Raphaël ne pouvait révéler. Assez parlé de choses déprimantes. Tentons de vivre normalement au moins le jour qui suit. Il lui attrape la main et l'attire à lui. Elle pourra à nouveau le frapper. Désolé de t'avoir fait traverser cette peur.

*
* *

Léopic. C'était un endroit où il ne venait jamais. Mais il savait que l'endroit était plutôt jolis. En plus, l'été présent leur permettait de déambuler dans les rues pour profiter des rayons de ceux-ci. Tu veux manger quelque chose en particulier ? Ou tu préfères que je décide ? Il trouverait. Mais que trouverait-il ? Il n'en savait pas grand chose. Parce que la ville lui était inconnue. Je ne sais pas s'il y a des spécialités locales culinaires. Peut-être devrions-nous aller à un office du tourisme. En tout cas, si elle comptait lui fausser compagnie, il comptait lui permettre de se refaire une garde-robe avant. C'était le minimum encore, s'il devait s'excuser. Peut-être qu'elle n'était pas faite pour se battre. Peut-être qu'elle devait demeurer ainsi, fuir les combats et laisser les autres se battre pour elle. Les pensées de Raphaël s'entrechoquaient, alors qu'il lui montrait le vol des roucouls au loin et la présence d'une jolie fontaine au centre d'une place.

Au moins, elle était jolie. Il pouvait partiellement lui pardonner ses actes pour ça. Raphaël s'approchât d'un flamiaou près de la fontaine et se mit à le caresser. Regarde, il est tout doux ! C'était peut-être la première fois que Raphaël avait l'air d'un homme normal. Caché derrière ses lunettes de soleil pour tenter de rester discret, il lui fit un grand sourire alors qu'il grattouillait le chat qui appartenait visiblement à une dame qui était assise près de la fontaine. Comment tu as rencontré tes pokémons, Wendy ? Ils n'en avaient jamais parlés. Ils avaient très peu parlé, au final. Il savait pourquoi elle avait rejoint la secte et pourquoi elle la fuyait, désormais. Mais ce qu'elle aimait ? Celui qu'elle aimait ? Ce qu'elle préférait entre les différents types de fruit ? Si elle lui permettait, il restait beaucoup de chose à apprendre d'elle.
Note - N/A


© Made by Ashling pour Aurora Millenarius




PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
  Lun 14 Jan 2019 - 22:09
citer
éditer
x
  Lun 14 Jan 2019 - 22:09


Red haired sleeping beauty

Ft. Raphaël Aetherling ■ Juin 2018 - Léopic


Tu te faisais réprimander, et à juste titre. Ton comportement n’était pas raisonnable, et tu le savais, c’est la raison pour laquelle tu baissais les yeux alors que tu l’écoutes parler, une main sur ta joue, comme une adolescente agacée par les sermons de ses parents. Tu regardes par la fenêtre, incapable de lui faire face. Tu sais qu’il a raison. Il a toujours raison. Tout le monde a toujours raison, sauf toi. Tu es la seule à toujours avoir fait les mauvais choix. A commencer par celui de t’être alliée à Nox Oscuras. C’était un peu frustrant, d’être dans cette position de faiblesse. C’était frustrant et blessant. Surtout au moment où, comme dans une provocation, il te demande si tu viendras le voir pour faire ressusciter un proche que tu n’auras pas réussi à protéger. « Non ! » Tu te lèves brusquement en serrant les poings. C’est à ce moment là que tu daignes enfin plonger ton regard dans le sien, interloquée, choquée. Ces mots, d’une rare violence et d’une triste vérité, te saisissent et te clouent sur place. Pire qu’une gifle. Pire qu’une balle qui pourrait traverser ton corps. Tu sens ton coeur qui se sert, qui s’emballe, tu as envie de le frapper, mais il a raison, tellement raison. Tellement raison que tu n’as rien à lui dire en retour, alors tu te rassois et écoute sa tirade, en silence, et la frustration te fait monter les larmes aux yeux. « Je sais Raphaël. Je sais. » Et cette fois, tu le laisses te prendre dans ses bras.


_____
____
_____
_________
_____
__________
_____



Raphaël est le premier à savoir que tu ne mets pas longtemps à changer d’humeur. Sauvage et imprévisible, tel un animal qui ne veut se laisser capturer, tu es feu un instant, et glace un autre. Tu souris parfois puis tu fais la moue. Mais dans cette jolie ville balayée par les couleurs de l’été, tu dévoiles une Wendy un peu plus insouciante, au coeur d’enfant, en contraste à l’aspect plus frêle et colérique que tu as pu montrer un peu plus tôt. Léopic est une ville vivante, dont chaque rue et ruelle cache des trésors insoupçonnés : des escaliers de pierre qui mènent on ne sait trop où, des lotissements vieillissant mais au charme si particulier, des boutiques abritant des artisans d’un autre temps. Tu grimpais sur les bancs, tu t’amusais à courir après quelques Poichigeons, tu sautais sur les marelles aux côtés des enfants, tu prenais Raphaël par la main pour l’emmener dans une énième avenue touristique. Tu te sentais revivre, tu voulais oublier les épreuves du volcan, et c’était étrange, la sincérité qu’il y avait dans tes yeux... mais ces rires si faux, ces sourires si forcés, que tu arborais. Il était difficile de dire de manière claire si tu t’amusais réellement, ou si tu faisais semblant de profiter de la journée. « J’ai envie d’aller prendre une glace. Puis une gaufre. Puis des frites. Et ensuite un café frappé. Et encore après des beignets. » Rien n’avait de sens. Cette journée n’avait pas de sens. Tu tourbillonnes autour de la fontaine avant de te poser à côté de Raphaël, attendrie par sa réaction. Lui aussi, a donc des facettes insoupçonnées. Loin de l’homme qui t’a mitraillée de mots si durs, quelques heures auparavant. « Oui, c’est un joli Flamiaou. » Tu souris, un peu amusée, avant de t’étirer et de fixer le ciel si bleu et si vaste.

« Mes Pokémons ? Je n’ai pas fait des rencontres fabuleuses, pas d’histoires extraordinaires comme celles des dresseurs qu’on voit à la télé. Mon Evoli, c’est Monsieur Rosebury qui me l’a confiée. Tu l’as vu plusieurs fois, c’est celui qui était avec nous sur le Régalia. Et.. après. » La fameuse nuit où tu as réellement été confrontée à Raphaël pour la première fois, la nuit où tu as été arrêtée et où tu as manqué de te jeter de l’hélicoptère qui te ramenait à Pendragon-Lumina. « Aurore, mon Feunnec, a été abandonnée par sa famille et m’a suivie. Et Megara… Megara se promenait tranquillement avec ses petits, lorsque mon Teddiursa l’a arrachée à sa famille. » Tu espères qu’il ne te demandera pas où est ton fameux ourson d’ailleurs. Il te manque tellement, lui et son caractère grognon. Tu soupires. « Enfin, c’est que des histoires pas intéressantes comme tu peux le voir. »

Tu fais signe au Flamiaou de vous approcher un peu plus, et tu l’observes se poser tout naturellement contre Raphaël. Aujourd’hui, vous avez juste l’air de deux humains comme les autres, deux amis qui se promènent sous un beau soleil d’été. Parfois, tu oublies que Raphaël n’est qu’un être humain, seulement un être humain, malgré ses pouvoirs. Tu le traites de manière injustement dure, sous prétexte qu’il ne meurt pas, et pourtant, tu ne voudrais pas qu’on fasse la même chose avec toi. Tu regrettes un peu, à cet instant précis, d’avoir été aussi difficile à vivre, et de continuer à l’être. « Tu aimes les félins ? Pourquoi je ne t’en ai jamais vu avec un ? » A moins qu’ils les cachent chez lui ? Tu te demandes à quoi peut bien ressembler l’endroit où vit Raphaël. « Dis-moi, tu aurais voulu faire quoi, si… il ne t’était pas arrivé ce qu’il t’est arrivé ? » Tu l’imagines boulanger ou postier, et l’idée te semble ridiculement drôle. Il aurait pu être n’importe quoi, juste Raphaël, en fait. « Et, c’est ta copine en fait, Wilhelmina ? » Tu marques une pause. Voilà une chose dont tu étais curieuse depuis que tu avais rencontré la très particulière demoiselle. « Puis, j’ai toujours voulu te demander, est-ce que tu as des regrets, parfois ? » Tu te mords les lèvres. C’est une question que tu as toujours eu peur de poser. Parce que toi, oui. « Et c’est quoi ton parfum de glace préféré ? » Parce que c’est le genre de détail insignifiant dont tu aimerais bien pouvoir discuter, au final. Cela te donne l’impression d’être une jeune femme comme les autres. A parler de la pluie et du beau temps, sans te soucier d’Yveltal ou d’autres Dieux.



PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
  Mar 15 Jan 2019 - 18:03
citer
éditer
x
  Mar 15 Jan 2019 - 18:03

Red haired sleeping beauty
Raphaël A. Ætherling
Un secret entre le temps et la jeune femme/
Tu veux vraiment manger tout ça ? Elle parlait de mélanger tant de saveurs différentes que Raphaël en restait interloqué. Néanmoins, fallait-il l'admettre : elle était bien plus ravissante quand elle se comportait comme la jeune fille de son âge qu'elle était et aurait dû rester. Néanmoins, si elle avait de l'appétit... Autant en profiter pour lui remplir l'estomac et l'aider à passer outre ces temps difficiles. Mais c'était pourtant bien plus le discours d'un glouton que celle d'une jeune femme aussi frêle. Elle était toute fine et légère ; elle qui semblait naturellement danser sur les marelles et les bancs qu'elle escaladait. D'ailleurs, quelques brises offrirent à Raphaël des vues parfois... Intéressantes.

Les poichigeons volaient en roucoulant dans des bruissements d'ailes et de plumes qui tombaient au sol, remplissant l'horizon d'un sentiment de tranquillité apaisante pour Raphaël. Apaisant rappel des raisons de ses combats. Elle était jolie, quand elle s'étirait, fière et conquérante, face à l'azur du ciel. Et la présence du Flamiaou contre son flanc lui rendait le moment encore plus doux. Pas besoin que les rencontres soient extraordinaires pour que les liens qui t'unissent à eux ne le soient. On savait rarement comment un relation évoluait avec le temps. Mais pour autant, ce n'était pas parce qu'une rencontre n'était pas exceptionnelle que la relation qui viendrait plus tard ne le serait pas. Au contraire, même. Ce sont parfois les rencontres les plus anodines, qui nous changent le plus.

Raphaël, plaçant le félin sur ses cuisses, se mit à doucement lui flatter le torse. Et la petite créature se laissait aller au jeune homme, les quatre fers en l'air : visiblement pas farouche, le flamiaou faisait confiance en l'inconnu. Peut-être avait-il été éduqué ainsi, ou peut-être était-ce le jeune homme qui lui inspirait confiance. Les dragons sont parfois comme de gros matoufeus. Mais avec des écailles lisses. Il sourit doucement avant d'ajouter : Par le passé, j'avais un raichu et un tyrannocif. Si le premier, je l'ai rencontré dans une forêt, l'autre, c'était plus sportif. J'étais tombé sur des mélodelfes qui dansaient et les parasects... Bref. Mais le point commun entre les deux, c'est qu'ils ne m'ont jamais abandonnés. Doucement, Raphaël joint ses mains dans un geste solennel. Une prière pour les âmes de ses compagnons, qui aujourd'hui, se reposaient après de dures batailles. Le Flamiaou se mit à miauler pour réclamer son attention. Pardon, pardon. Il se remit doucement à caresser le félidé avant de sourire à sa propriétaire.

Quant à l'autre question de Wendy, celle-ci était un peu compliqué. Raphaël cherchait loin dans sa mémoire. Comme s'il cherchait à se remémorer un très vieux rêve, qui se tenait au fond de l'univers, dans les pénombres non-éclairées des bordures de celui-ci. Eh bien... J'ai dû abandonner le lycée, mais je voulais prouver l'existence de certains pokémons légendaires pour prouver que mon père n'avait pas tort. Mes parents se sont séparés car après avoir été moqué de ses pairs, il s'est mis à travailler d'arrache-pied. Ironiquement, c'est parce qu'il a accepté de se séparer de moi, de ma soeur et de ma mère, que j'ai pu les réunir. Hormis-lui. Parce que Raphaël ne pouvait à la fois partir sauver ses êtres chers car ils étaient en danger, et les réunir dans un monde où il ne partait pas les sauver. Ce paradoxe avait été le prix du miracle. Sauver des vies. Celles de sa famille. D'autres, qui échappèrent à des périls mortels. Contre le renoncement de la possibilité d'être avec eux.

Pourtant, si le cœur de Raphaël se serrait, son regard ne vacillait pas. C'était comme regarder dans un vieux miroir. Cela faisait mal, car la nostalgie venait vous enserrer dans ses bras coupants. Mais du reste ? On s'y faisait. Encore plus quand on avait l'éternité pour accepter. Et puis... Pouvait-il regretter ses actes ? Bien sûr que non. Il ne regrettait pas. Parce qu'au bout du voyage, dans sa mémoire, il y avait des sourires et du bonheur pour ceux qu'il avait souhaité sauver. Aucun voyage, aussi solitaire soit-il, ne pouvait être regretté, quand son résultat était celle de la paix et de la félicité.

Et pour Mina... Quoi, tu veux savoir si je suis célibataire ? Raphaël lui tire la langue, un peu comme un gamin l'aurait fait, après l'avoir nargué. Bien sûr qu'elle nierait fermement : elle en aimait un autre. Non, Mina' n'est pas ma petite-amie. Même si c'est quelqu'un de très important pour moi. Pour les mêmes raisons que nous errons ensemble, je ne peux pas promettre de rester auprès d'elle. Ni même d'aucune, d'ailleurs. En plus, ce n'est pas comme si j'avais cette vision des choses désormais.

L'exclusivité se marie mal avec la finitude des autres existences. Je suis quelqu'un d'égoïste. Si je pouvais, j’emmènerais tout ceux que j'aime avec moi. Mais ça ne serait pas une vie pour eux. Donc... Je profite de ce que l'on m'offre. Des moments, tant qu'ils sont là. Et puis, le jour du départ, je m'assure qu'après que je ne sois plus là, tout ira au mieux pour tout ceux que j'apprécie. Mais avait-il des regrets ? Alors que le félin s'était éclipsé jusqu'à sa maîtresse, Raphaël reprit en la regardant avec un regard à la fois courageux et fragile : Et non, je n'ai aucun regrets. J'ai choisi ce qui était important pour moi et je m'y tiens. Si je regrettais maintenant, ce serait comme trahir tout ceux qui m'ont aidé et soutenu jusqu'à maintenant. Je sais qu'il y en aura d'autres aussi qui prient quelque part pour que quelqu'un leur tende la main et les sortent de là. Tant que j'aurais le privilège de pouvoir aider les gens, j'ai aussi le devoir de le faire. Et de m'assurer que personne ne manipule le temps à son propre avantage.

Et toi, Wendy, tu aimes quelqu'un non ? Mais malgré vos différences, je ne sais pas si vous vous seriez rencontré en l'absence des événements qui t'ont poussé à l'errance. Et même si tu te serais peut-être passé de m'avoir rencontré, mine de rien... Raphaël soupirât en trouvant la situation ironique. Votre relation n'existerait peut-être pas sans tous les problèmes que ce monde traverse. Yveltal était peut-être donc... Indirectement l'entremetteur de Wendy Lawson et de Lenaress Valdean. Triste réalité d'autant plus cruelle que celui-ci avait perdu des êtres chers à cause du Dieu de la Mort. C'est pour ça qu'on ne doit pas regretter, je pense. Je ne regrette pas non plus de t'aider. Et puis, je t'aime bien, même si tu ne me le rends pas toujours, ahaha. Pas comme un objet de désir, pas comme un objet d'amour, juste pour ce qu'elle était. Dans cet instant de quiétude qu'ils partageaient. Dans cette amitié mêlée de sentiments étranges et conflictuels. Il y a du positif en tout, il suffit juste de le trouver ! Proclame-t-il en se relevant, les mains sur les hanches, dans la posture d'un conquérant qu'il n'était actuellement pas. Lui attrapant la main, il l'emmène avec lui, à travers les poichigeons et les gens.

Quand on court comme ça, j'ai l'impression que le monde n'est plus qu'à nous deux, ahaha. Il s'arrête finalement devant un stand qui vend des crêpes et des glaces. Une grande glace avec une boule café et une boule citron ! Il se retourne vers Wendy et lui sourit alors avant d'ajouter : Maintenant tu connais mes parfums préférés. Et toi, tu veux lesquels ? Bien entendu, il l'invitait. De toute façon, elle semblait être suffisamment faible face aux sucreries pour qu'elle se laisse ainsi acheter...
Note - N/A


© Made by Ashling pour Aurora Millenarius




PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 692
points d'aurore : 550
Messages : 357
Rang de prestige : A
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : C'est compliqué
Métier : Sans emploi
Avatar : Asuka - Neon Genesis Evangelion
  Mer 16 Jan 2019 - 11:45
citer
éditer
x
  Mer 16 Jan 2019 - 11:45


Red haired sleeping beauty

Ft. Raphaël Aetherling ■ Juin 2018 - Léopic


« Oui je veux manger tout ça, il y a un problème ? » C’est vrai, cela pouvait paraître étonnant pour une personne de ton gabarit, de pouvoir engloutir tout cela. Mais l’appétit vient avec la bonne humeur, et, tu t’étais tellement privée ces dernières semaines, lors de ta cavale, que tu voulais désormais en profiter. Comme si tu souhaitais rattraper tous tes repas perdus. Alors tu hausses des épaules et sourit. De toute façon il est riche non ? Si lui n’a pas de problème à payer, alors toi tu n’auras pas de problème à manger, tout simplement.

Assise à côté de Raphaël, tu t’amuses à embêter le Flamiaou de temps à autre, à chaque fois qu’il se retournait en fait, pour captiver son attention, jalouse que celui-ci montre plus d’affection pour le jeune homme que pour toi. Presque vexée en fait, que même les Pokémons t’ignorent - quel était ce traitement de faveur ? C’était très clairement un comportement anti-Nox et tu fronces tes sourcils face à ce Flamiaou irrespectueux de ta personne. Mais c’était comme ça. Raphaël donne parfois l’impression d’être un soleil - tout gravite autour de lui. Il a ce charisme, et c’est l’effet qu’il fait. Toi, tu es plutôt une étoile parmi des milliers d’autres, qui vit dans l’ombre de la lune. Tes réflexions t’attristent un peu, et tu préfères te replonger dans votre conversation. « Ils devaient être des compagnons fabuleux. J’espère qu’ils reposent en paix maintenant. » Tu observes Raphaël faire une courte prière, et, chagrinée, tu détournes ton regard, comme pour lui laisser cette minute de répit. C’était triste, de devoir laisser les siens derrière. Tu te rends compte à quel point Raphaël est fort et mature, bien plus que tu ne l’imaginais : derrière toute la légèreté dont il pouvait faire preuve, il était tellement plus.. tellement plus que ça. « Tu crois à une vie après la mort ? Tu penses que tu les reverras un jour ? » Mais, a-t-il envie de les revoir ? Ou est-ce que ce qui appartient au passé, devrait rester dans le passé ? Un peu comme… ton père… Car si on te posait la question aujourd’hui, voilà la vérité : tu n’as plus envie de le ressusciter. Ce serait piétiner sur son respect. « Non pardon, oublie, c’était une question stupide. »

Et tu l’écoutes, silencieusement. Un peu touchée qu’il te confie son histoire aussi finalement, qu’il te parle, de lui, des siens, sans aucune hésitation. Toi, tu aurais tellement du mal à en faire de même, à partager un peu de toi. En fait, à l’heure actuelle, si ce n’est ton fiancé, personne ne sait réellement qui tu es au fond, car tu ne partages rien. Et peut-être que même ton fiancé ne le sait pas, car tu continues de poser des zones d’ombre sur celle que tu es : tu ne souhaites pas, et tu as peur, de t’en remettre à quelqu’un d’autre. Confier tes faiblesses à quelqu’un, ce serait.. possiblement te mettre en danger. Alors tu écoutes, silencieusement, attentivement, mais tu ne réponds rien. Jusqu’à qu’il te fasse sa remarque, espiègle, une remarque qui te tire de ton silence. « Quoi, mais non, ça m’est complètement égal, tu peux crever tout seul ça ne me ferait ni chaud ni froid ! » Voilà qui n’était pas vrai, enfin, plus vrai. Raphaël était devenue une personne qui comptait pour toi désormais. « Wilhelmina est vraiment une personne incroyable. Elle avait l’air tellement sûre d’elle. » Tu supposes que les gens sont comme ça quand ils ont une raison de se battre. Toi aussi tu en as une, mais tu n’as aucune conviction. Comme si tu avais déjà abandonné, avant même d’entreprendre quoi que ce soit. Mais cette sortie au Puy aura au moins permis une chose : de te mettre une énième claque de réveil.

« Tu sais Raphaël, tu n’es pas égoïste. Les gens égoïstes, ne se rendent justement pas compte qu’ils le sont. Tu es plutôt.. cupide. Tu veux tout avoir. Tu veux sauver tout le monde.  Tu aimerais que tout le monde aille bien. Que le monde aille bien tout court. Mais regarde, tu le dis toi-même, tu ne peux pas emmener tous ceux que tu aimes avec toi. Tu sais que le monde ne sera jamais tout rose. Alors non, tu n’es pas égoïste, tu es une personne réaliste, et altruiste. » Tu ne lui permettrais pas de dire ça, lui qui t’a tendue une main de nulle part, alors qu’il aurait tout simplement pu te jeter en prison. Et tu espères qu’il le sait… Qu’il sait à quel point il est une personne extraordinaire. Peu de personnes pourraient être aussi vraies et sincères, comme il l’est.

« Oui, j’aime quelqu’un, et j’ai souvent eu l’impression que je n’étais pas autorisée à l’aimer. Justement à cause de tout ce qui est arrivé. Mais peut-être que tu as raison, sans tous les problèmes que ce monde traverse, on ne se serait peut-être pas rencontrés. » C’est lors d’une intervention à Albion en tant que ranger impérial, que tu as pu croiser la route de Lenaress après tout. Tous les maux ont quelque chose de bien. Mais pas Yveltal, n’est-ce pas ? « Je crois que j’ai envie de retourner à ses côtés d’ailleurs. Je sais que je suis un danger pour lui. Mais j’ai quand même envie de lui imposer ce danger. C’est ça, être égoïste. » C’est la conclusion que tu tires de cette dernière journée. Tu sais ce dont tu as envie. Mais vas-tu réellement le faire ? C’est là toute la question…

Et vous partez, loin. Vous êtes des prisonniers du destin en évasion, vous partez en quête d’une liberté qui vous a été privée. Insouciants, loin de tout. « Citron et café ? Mais ça se marie mal… » Tu juges Raphaël, avant d’observer la carte. « Pistache et noisette pour moi. » Tes parfums ne se marient pas mieux, mais… tu souris. Tu es heureuse. Tu te sais un peu niaise, mais tu éclates de rire, frappée par une joie que tu n’as pas sorti depuis longtemps. « J’ai envie d’aller voir la grande place. Puis il faudra qu’on aille faire les boutiques. Je n’ai pas oublié que tu devais m’acheter de nouveaux vêtements. J’espère que ton compte en banque est bien fourni, je compte bien te faire payer pour tout le mal que j’ai subi hier. » Tu tires la langue. Toi aussi tu sais le faire après tout. « Mais d’abord, attends ici, je reviens. »

Tu t’éclipses un moment, pour retourner dans une des précédentes ruelles. Celle des artisans d’un autre temps. Quelque chose avait retenu ton attention tout à l’heure. Et tu reviens, toute fière, un petit paquet dans tes mains. « Tiens. Pour toi. » Un grigri, un petit porte-clé insignifiant, mais qui est censé le protéger. Tu avais envie de lui offrir cela. Tu ne pouvais pas faire grand chose, pour lui. Mais tu pouvais au moins faire ça. Et tu t’en vas, un peu gênée par le geste. Tu n’es pas habituée à te montrer attentionnée envers les autres.



PP
PA
messages
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
Fiat justitia ruat caelum.
Équipe Pokémon :






Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 1050
points d'aurore : 458
Messages : 649
Rang de prestige : S
Âge : 24 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Panhétérosexuelle
Métier : Professeur des universités
Avatar : Shishio Satsuki - Hirunaka no Ryuusei
Héros de l'Aube
  Jeu 17 Jan 2019 - 23:00
citer
éditer
x
  Jeu 17 Jan 2019 - 23:00

Red haired sleeping beauty
Raphaël A. Ætherling
Un secret entre le temps et la jeune femme/
Ils existent toujours. La preuve... Je suis là. Grâce à eux. Chaque fois que mes actes reviennent au profit de quelqu'un, c'est la preuve de leur existence qui s'inscrit dans l'univers. Ils étaient les ailes qui le portaient encore sur l'obscure chemin de sa destinée : personne ne pouvait s'élever dans les cieux sans ailes. Et avancer vers l'horizon, sans force pour se mouvoir. Mais Raphaël n'allait pas briser ce tabou de l'après-vie. Il ne voulait pas détruire plus encore l'innocence de la jeune femme. Ils en allèrent ensuite au sujet de l'ingénieure d'Idéalis.

Wilhelmina est un modèle pour moi. J'aimerais parfois être aussi forte qu'elle. Il ne sait pas s'il est vraiment fort. Mais elle irradiait une certaine forme de courage décisif que lui se savait ne pas connaître. Ce n'était pas son tempérament d'origine. Il se souvenait encore, tremblant dans la poussière, alors qu'il se sentait faible, incapable de gagner. La lumière de la fin, baignant la terre, alors que son adversaire le considérait comme un insecte sur sa route, malgré son alliance avec le Dieu du Temps. L'horreur répétée, de voir les gens mourir autour de lui. L'incapacité de vaincre. La peur de l'éternelle répétition d'une défaite. La douleur, à chaque fois qu'il voyait les sourires s'éteindre et les regards se révulser. La douleur, à chaque fois qu'ils chutaient, blessés, balayés comme des fétus de paille. La douleur, à chaque fois que ses os se brisaient. Que son corps s'affaiblissait. Que tremblant, il cherchait à se relever, pour voir la fin poindre sur lui, sur eux. Sur ses espoirs.

C'était dans son désespoir et sa peur, qu'il avait trouver la force. Elle ne lui était pas innée. Pas comme la belle Wilhelmina, qui ne connaissait pas le désespoir, mais la soif de vaincre et de ne jamais abandonner.

Et puis... C'était au tour de Wendy, de rentrer en lui. Dans le territoire de son intimité. De venir poser son regard là où personne ne le pose. Il ne cachait pourtant pas cette part de lui. Mais bien peu parvenaient à le saisir, et à le marquer à ce sujet. Cupide... Avait-il murmuré, interrogatif. Elle avait probablement raison. C'était peut-être parce qu'il pouvait répéter encore et encore, essayer à nouveau, qu'il avait appris le goût de la victoire totale. Et puis, lui qui avait tant combattu, n'était-ce pas légitime d'espérer un résultat à la hauteur des batailles menées ? Je suppose que tu as raison. Mais je ne sais pas si je suis altruiste. Au fond, j'aimerais un bonheur simple. J'aimerais être aimé. J'aimerais... Il ne savait plus vraiment. Que voulait-il ? Lui qui s'abandonnait aux moindres élans d'affection et de contemplation du beau, il savait que sa force avait un coût dévorant. Son humanité à jamais ébréchée, remise en cause, le flot du temps et des combats s'écoulait à travers ses failles, érodant sa forme et son âme à chaque instant qui s'écoulait. Tel le sable chutant, Raphaël essayait de combler ses failles pour ne pas sombrer. Ne pas s'éteindre. Mais tant que le monde est soumis au cycle de l'Aurore Millénaire, je ne serais jamais libre.

Cette phrase retentissait de détermination. Il n'était pas libre d'arrêter de combattre. Et il continuerait, encore de se battre dans l'espoir qu'un jour, tous les combats puissent cesser.

Tu ne seras pas un danger pour lui. Si tu sais ce que tu veux. Yveltal... Les dieux... Ils ont besoin de nos doutes pour nous contrôler et nous tenter. Tous ne sont pas comme ça, je te rassure. Celui que je sers... En vérité, il est très différent d'Yveltal. Il se moque bien de mes frasques, tant qu'à la fin, je m'assure que personne ne joue avec le temps pour son propre profit personnel. Mais même lui et Yveltal ont une fin. Il m'aide parce que je l'aide à prévenir la sienne.

Raphaël parlait bien peu de celui qu'il servait. De toute façon, qui croirait à l'être dont il était le masque ? Combien pouvaient comprendre d'avoir des liens avec une créature de légende ? C'est même au final, tout ce qu'il faut retenir. Il faut se battre pour ce qui nous importe et ne jamais laisser personne nous en faire dévier. Il la regarde doucement, chacun portant leur glace à la main. Un sourire sincère et plein d'espoir sur le visage. Si tu as envie d'être avec lui, botte-moi le cul de ce vautour de malheur et apprends-lui le respect qu'il te doit.

- - -

Raphaël portait au bras, sur un bracelet, le porte-bonheur que Wendy lui avait donné. Il s'arrêtât devant une boutique de lingerie. Est-ce que je te laisse y aller seul ou tu veux mon avis sur la question ? Il y avait des points sur lesquels Raphaël ne changerait pas. Il s'interdit de dire que de toute façon, ne pas en avoir pour elle lui allait très bien. C'était le meilleur moyen pour qu'elle tente de le boxer à nouveau.
Note - N/A


© Made by Ashling pour Aurora Millenarius




Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
Red haired sleeping beauty ft. Wendy Lawson
 Sujets similaires
-
» SLEEPING BEAUTY~ ft. syssoï
» [Clara / Wendy / Sylvette] Dans leur chambre
» presentation wendy
» Jae Shin × ❝Beauty is a whore, I like money better.❞
» Bouffez le lui ! { Wendy & Davy }
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum