AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
07/07/18
Découvrez la Gazette n°7 !
01/04/18
Hoopa prend le contrôle du forum !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 Ad majorem scientiae gloriam | Pv. Jan Asgeir

Aller à la page : 1, 2  Suivant
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Mer 15 Nov - 21:58
citer
éditer
x
  Mer 15 Nov - 21:58

Ses talons claquaient à un rythme régulier sur le sol carrelé de l’aéroport, suivi du ronflement régulier des roues de sa valise derrière elle. Ce bruit l’agaçait, elle aurait voulu le fuir. Elle préférait le claquement sec, en deux temps, comme les sabots d’un Ponyta, ou un cœur qui battait. Quelque chose de parfaitement régulier. Elle baissa les yeux au sol, se reconcentrant sur le fil de sa pensée. Sur sa chance d’être ici. Étant donné son statut particulier, elle avait eu le droit à un traitement de faveur, même dans l’avion, où elle avait voyagé en classe business et avait même pu garder Marcel avec elle, tant que sa Pokéball restait verrouillée. Cela l’avait rassurée de le savoir juste là, dans sa main, alors que sa sœur s’était déjà fait voler ses Pokémons lors de ses pérégrinations. Même si elle avait pu récupérer Jujube, son tout premier compagnon, il n’était plus exactement le même. Et elle ne voulait surtout pas cela pour Marcel. Elle frôla la sphère personnalisée du bout des doigts, soudain inquiète. Elle la sentit rouler, s’agiter. Le Mustéflott avait envie de sortir, mais ce n’en était pas le moment. Elle devait se rendre au laboratoire immédiatement. Le reste de ses effets serait livré à son nouveau logement à une date ultérieure, elle n’avait donc pas besoin de s’en occuper.

Elle repéra à l’aide d’une pancarte son chauffeur de taxi réservé et le laissa charger sa valise tandis qu’elle s’installait sur la banquette arrière. Elle sortit de nombreux dossiers de son cartable à bandoulière alors que le chauffeur prenait place à son tour, sachant déjà leur destination. Des rapports de police expliquant comment certains suspects avaient fuit après avoir été trouvés près de cadavres, tuant plusieurs agents des forces de l’empire dans leur fuite ; des rapports d’autopsie de leurs victimes, la plus jeune âgée de onze ans ; des rapports sur l’organisation des tueurs, de Nox Oscuras, telle qu’on l’avait baptisée. La raison de sa venue. La raison pour laquelle, ultimement, elle devait se mettre au plus vite au travail. Pour minimiser le nombre de victime au plus vite.

Après quarante trois minutes de trajets dans les bouchons, ils arrivèrent devant l’imposant bâtiment des laboratoires impériaux, de manufacture moderne et sécurisée. Elle récupéra ses effets, paya le chauffeur et alla se présenter à la réception, où après un rapide contrôle d’identité, elle fut accueillie par un collaborateur du professeur Torrington-Flandres, qui la mena jusqu’à son nouveau bureau. Aéré et de belle taille, il se basait autour d’une table centrale où elle aurait l’espace nécessaire pour étaler le fruit de ses recherches et semblait l’espace de travail rêvé. Du travail l’y attendait d’ailleurs déjà en petit paquets bien ordonnés, pour sa plus grande satisfaction, ainsi que son badge d’accès et sa blouse. Le professeur eut un sourire soulagé et heureux lorsqu’elle demanda à se mettre au travail immédiatement.

Ce qu’elle regretta deux heures plus tard, ne retrouvant plus le chemin vers le bureau d’un confrère physicien à qui elle voulait poser quelques questions de vive voix. Elle tourna dans les couloirs bien trop longtemps à son goût avant de se résigner à demander assistance, toquant à la première porte qu’elle trouva avant d’y passer la tête. C’était un placard à balais. La seconde porte fut celle d’un laboratoire où se trouvait un autre scientifique.
- Excusez-moi ? Bonjour. Auriez-vous l’amabilité de m’indiquer le bureau du professeur Lefèvbre ? Je suis le docteur O’Kelly, j’aurais quelques questions à lui poser au sujet de son étude de la mécanique de la modification moléculaire de la matière.
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Mer 22 Nov - 23:46
citer
éditer
x
  Mer 22 Nov - 23:46


23h, dans l’université il n’y a pu un bruit, celle-ci est totalement vide et le silence règne. En temps normal, c’est en effet ce qu’il devrait se passer. Pourtant, au loin, dans l’aile scientifique, on entend distinctement une musique ténue mais bien présente. Si par curiosité on la suit, on fini par se retrouver devant une massive porte en chêne noir ouvragé. Celle-ci possède en son centre une plaque dorée indiquant dans un style épuré : « Jan Asgeir – Génétique / Biotechnologies / Médecine humaine et pokémon ». La porte en question est entre ouverte et on entend distinctement la musique, un bon morceau de rock, qui s’échappe de la pièce. La lumière est allumée et aux bruits de verre, et de l’électronique, quelqu’un y travaille.
Le quelqu’un en question, c’est Jan. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas travaillé ainsi, seul dans la faculté déserte. Cette ambiance calme l’aide à se concentrer et il peut écouter de la musique en travaillant sans craindre de déranger un collègue. Sur une table, les reste du repas du scientifique, à savoir une pizza XXL avec, au vu de la dernière part survivante, beaucoups de choses dessus. Pour lui tenir compagnie, celle-ci était entourée des restes d’un gâteau, visiblement un brownie fait maison et plus que copieux. Pour faire passer les deux, une bouteille de soda, déjà bien entamée. La place de choix revient au compagnon nocturne du scientifique, son soutient infaillible durant ses longues nuits : Une tasse de café fumante trône, bien en valeur sur le coin du bureau qui croule sous des dossiers. Au fond de la pièce, Jan travaille sur un ordinateur.
Le scientifique en question semble totalement absorbé par son travail. Il est sur son ordi et semble visiblement très concentré. Il travaille en multi-écran pour pouvoir afficher des articles sur un et faire du traitement de texte, chercher des sources sur le net sur un autre. Ah un moment, il arrête de taper, regarde l’heure et s’étire avant d’appuyer sur un bouton d’impression. On entend alors le doux ronronnement d’une grosse imprimante qui se met en marche. Se servant un café, le scientifique jette d’un geste assuré sa blouse sur le porte manteau avant d’aller finir sa tasse de café et la part de pizza et de gâteau. Il met ensuite un paquet dans le micro-onde avant de le démarrer.

- Voilà une bonne chose de faite ! Maintenant, on va profiter un peu.

Et ce faisant, il ferme la porte et fait descendre un écran avant d’allumer le vidéoprojecteur et de pianoter de nouveau sur son ordi.

- Ecran : OK !
- Projecteur : OK !


Il pianote et une image apparait.

- Film : OK !

La vidéo démarre et on entend bien le générique de début

- Son : OK !

Le micro-onde bipe et on entend distinctement de petits ‘POP’

- Pop corn : OK !

Le scientifique arrête la vidéo et se dirige vers le mini bar pour se prendre une bière qu’il décapsule d’un geste simple et efficace avant d’en boire une gorgée

- Boisson : OK !

Il s’installe dans le canapé et à l’aide d’une commande démarre le film

- Bon, plus qu’à profiter. Et après, je roupille, demain j’ai de la visite…

9h du matin, Jan se lève, la bouche pâteuse. D’autres cadavres de bières ont rejoint la première à côté du canapé. Le scientifique se lève encore engourdit, trie les déchets et les pose dans un sac près de la porte. Il démarre la cafetière et le grille-pain puis il se dirige vers la petite salle de bain pour prendre une douche brûlante et se rendre présentable. Remarque, il a un peu de temps, le professeur pokémon qu’il attend doit l’appeler vers midi à son arrivée à l’aéroport, pour qu’ils mangent ensembles.

Il sort de la salle de bain en tenue ‘décontractée’, à savoir un boxer et sa serviette sur les épaules. Il se verse une tasse de café et prend une tartine avant de marcher à travers la pièce, pour se réveiller totalement et en douceur.

* Bah, de toute façon, je suis seul et la porte est fermée. Qui pourrais rentrer ? *

Machinalement, il jette un coup d’œil à la porte. Elle est ouverte et dans son embrasure il y a une jeune femme inconnue. Il avait fermé la porte hier mais ne l’avait pas verrouillée. Réveil total. Pas en douceur. Manquant de s’étouffer avec son café, il fait rapidement demi-tour pour enfiler une tenue plus présentable.

Il revient peu après, vêtu d’une chemise et d’un pantalon

- Heu bonjour, vous désirez ?

La jeune femme semble chercher un de ses collègue. Jan la guide en tentant d’être le plus pro possible après avoir été vu en caleçon, ce qui n’est pas franchement aisé. Une fois arrivé devant la porte, Jan prends congé de la jeune femme car il a oublié son téléphone dans son labo et qu’il veut au plus vite se mettre à distance de l’évènement qui a causé son brutal réveil.

- Voilà, c’est juste ici. Je m’excuse mais je dois vous abandonner, j’attends un appel important d’un ami professeur pokémon de Sinnoh, il doit arriver aujourd’hui par avion.

Et Jan fait rapidement demi tour sans jeter un regard en arrière

PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Dim 26 Nov - 23:44
citer
éditer
x
  Dim 26 Nov - 23:44

Elle remercia, solennelle, l’homme qui l’avait mené jusqu’ici. Elle ne semblait pas le moins du monde touchée ou perturbée par son comportement ou sa tenue, comme si rien ne s’était passé pour elle, comme si rien ne pouvait perturber son ordre. Elle heurta donc la porte de ses phalanges, accueillie cette fois par une réaction immédiate, soit une voix éraillée par le tabagisme qui aboya derrière la porte.
- Qu’est ce que c’est ?! Entrez !!

Elle ouvrit la porte sans se départir de son calme. Sans réagir, tout bonnement, un masque placide sur le visage. Elle se présenta à nouveau, coupée par le physicien, un quadragénaire grassouillet qui avait dût être roussâtre dans sa jeunesse et présentait à présent des signes de calvitie précoce.
- Bonjour, je suis le docteur O’Kelly, env-
- Ah !! Oui ! L’envoyée de Sinnoh, c’est ça ?! Je ne comprends pas pourquoi le professeur Sorbier envoie une étudiante au lieu de se déplacer en personne, m’enfin !

Elle avait été désarçonnée qu’on la coupe aussi brutalement dans ses présentations. C’était pourtant une base des interactions sociales dans toutes les cultures, qu’elle sache : se présenter, statuer son nom, sa fonction, son identité, et la raison de l’échange, relié de formules de politesses adaptées au rang social et au contexte immédiat. Pourtant, le professeur devant elle venait de faire voler en éclat toute convention sociale. De plus, il criait plus qu’il ne parlait. Il aboyait, sec et survolté. Elle se drapa dans son mépris, se défendant d’un « c’est docteur, je vous prie » glacial, auquel il haussa à peine les épaules.

- J’imagine qu’il a ses raisons. Bien, qu’est-ce que vous me voulez, docteur.
Il l’agaçait, bien que le masque de porcelaine de son visage ne frémisse à peine. Mais il avait intérêt à avoir de bonnes réponses à ses questions. Elle pouvait supporter l’insolence, mais pas l’incompétence.
- Je voulais vous voir dans le contexte de vos recherches sur la transformation cellulaire et moléculaires, notamment celle de l’organique au minéral. Vous notes sont assez sibyllines à ce sujet.
- C’est que le sujet, vous l’admettrez, n’en est qu’à ses balbutiements.
La tension montait entre les scientifiques.
- Sujet, qui, il me semble, se doit d’être au cœur de notre travail.
Le physicien faillit lui claquer la porte au nez.
- Soit. Entrez tous les deux. Je préparais du thé.

Elle put donc entrer dans la tanière de l’ermite, couverte de papiers divers et de tableaux à la craie blanchis de formules mathématiques. Elisabeth jeta un regard autour d’elle puis attendit, ses notes en main, que le physicien veuille bien lui rendre son attention pour reprendre leur duel. Elle ne tenait pas à perdre plus de temps que nécessaire.
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Mar 28 Nov - 20:18
citer
éditer
x
  Mar 28 Nov - 20:18


Alors que Jan arrivait en vu de la porte de son sacro-saint sanctuaire, situé au bout du couloir, il remarqua un objet à côté de sa porte : Une valise. Il regarda l’étiquette qui y pendait pour confirmer mais pas besoin d’un prix Nobel pour en deviner le, ou plutôt la propriétaire. L’étiquette indiquait « ELISABETH S. O'KELLY » Ainsi que les classiques informations de base en cas de découverte de celle-ci, à savoir numéro de téléphone et adresse.

*Bon, apparemment, cette jeune femme a oublié sa valise dans la précipitation devant ma porte. J’ai pas 36 choix : Soit je la laisse là et elle la récupèrera en repassant mais bon, elle serait capable de se reperdre… Du coup, je peux la déposer à l’accueil de la fac … Nan, même problème, elle saura pas où c’est. *

Le scientifique regarda le bagage avec une mine résignée, souffla et entra dans son labo, pour en ressortir quelques instants après, avec son portable. Il ferma à clé la porte et attrapa la valise par une anse pour la faire rouler. Il refit ainsi le trajet qu’il venait de réaliser, en sens inverse.

* Je la dépose et je repars…*

Mais arrivé à proximité de la porte de son collègue, visiblement peu disposé à laisser entrer la jeune femme, il surprit des bribes d’une conversation, bribes qui intéressèrent plutôt fortement Jan. Il avait clairement entendu « Sinnoh », « Sorbier » et « étudiante ». Les pièces se mirent peu à peu en place dans la tête du scientifique, tandis qu’entre les deux autres protagonistes, le ton montait.

Il allait attirer l’attention de la jeune femme pour lui remettre sa valise lorsque Lefèvre leur dit d’entrer, tout les deux, pour boire un thé.

*Bon, on va en profiter pour savoir qui elle est*

Il s’approcha de la jeune femme et lui rendit sa valise avant d’entrer dans la pièce, qui sentait le renfermé et était remplie de feuilles, de tableau et de croquis. Jan jeta un coup d’œil à un des schémas pour voir sur quoi travaillait son collègue. Il manqua de s’étouffer en voyant les réactions chimiques : Il s’agissait de recherches sur la minéralisation des organismes vivants, le même sujet que celui de Jan mais dans son domaine à lui. Le scientifique ne fût pas dupe une seconde :

* Apparemment, les pétrifiés sont à la mode en science actuellement…*

Il vit une erreur dans le raisonnement, qui semblait bloquer toute la suite et au vu des papiers froissés, cela la bloquait depuis au moins quelques jours.

*Il est complètement à côté de la plaque dans son raisonnement… Mais bon, demander à un géologue d’expliquer le phénomène de cristallisation de l’apatite en milieu biologique, c’est carrément stupide. Lui son domaine de prédilection, c’est les roches métamorphiques, par le processus de minéralisation sur matrice organique en physio-pathologie. *

Le blond continua de ronger son frein, ignorant copieusement la jeune femme et son collègue, qui venait de revenir et ne lui prêtait que peu d’attention.

* Je sais pas qui lui a filé ce dossier mais il s’est planté grave, c’est totalement hors de son domaine d’expertise ! Parce qu’ils sont devenus cailloux, on demande au spécialiste des cailloux. Bon, je peux pas laisser ça comme ça…*

Jan se saisit d’une éponge et d’un geste, effaça le tableau central, qui répertoriait toutes les hypothèses de son collègue. En voyant cela, celui-ci se redressa, devenant rouge de colère. Jan le repoussa dans son canapé d’un geste de la main, tout en saisissant une craie de l’autre.

« T’inquiète, toute façon, du peu que j’ai entendu, t’as absolument rien, t’as rempli tes tableaux avec du vide, mais c’est pas ta faute, t’as été éduqué pour penser d’une manière et sur un sujet, tu peux pas adopter le bon raisonnement. »

Jan commença à relire le dossier posé sur le bureau, répertoriant les informations. Ce fut rapide, il avait eu le même.

« Bon, déjà, on a une victime qui est pétrifiée, pas cristallisée, pas vitrifiée. Nan, pétrifiée. C’est pas parce qu’il y a la racine du mot « pierre » que c’en est forcément. Toi, tu propose au vu des carottage un refroidissement lent et progressif parce que le microscope montre une structure basaltique et on t’a appris que c’était dû à un refroidissement lent et à la croissance par formation de grains. Mais ton refroidissement là, il est humainement impossible, donc tu te heurte à un paradoxe. »

Jan repris ses dessins sur le tableau, griffonnant tout en continuant de parler

« Au moins, t’as pas tout faux… Le processus est bon, pas la méthode. De ce que je lis, tu as eu l bonne idée de réaliser une spectrométrie, une microscopie polarisante et une analyse chimique. Ça, c’est bien ! »

Jan leva le pouce en direction du scientifique cloué dans son fauteuil.

« Les résultats sont … là et nous informent que l’on a décelé : Hydroxyapatite poly substituée, macle fluoro-calcique, cristaux de chlorure de sodium, en surface comme en profondeur, seules les quantités varient. Après on a aussi des traces de cobalt, de chrome, un peu de plomb, du cuivre, de l’iode, du mercure, du souffre. Oh ! des traces de sélénium et du fer ! Et là, y a un petit nouveau, de type organique, tout en bas de la liste, le fameux collagène ! Donc, je résume, on a un corps pétrifié, dur comme la pierre. Zéro fonctions vitales et quasi pas d’eau à l’intérieur. D’aspect, on dirait du caillou. »

Le scientifique ayant écrit la liste des éléments retrouvés trace une flèche avec écrit « Cailloux ? » au bout

« C’est bien tenté, mais c’est perdu. On retrouve tout ses minéraux dans un corps humain sain, même si les métaux lourds ne devraient pas être là, bien sûr »

Il sourit comme s’il venait de dire quelque chose de drôle, barre la flèche et en trace une autre vers « Humain »

« Par contre, y a quasi plus de cellules… et les quantités de minéraux sont très élevées, ce qui explique la rigidité des corps. En fait, si on excepte l’aspect minéral, la présence de collagène et d’hydroxyapatite, de fluoro-apatite, de phospho-apatite me fais clairement penser à de l’os. »

Il trace une nouvelle flèche, écrit « OS » et la relie à « Homme »

« Mais tu vas me répondre que jamais un os aura cet aspect. Et t’as raison, en partie. En effet, un os physiologique ne ressemble pas à ça. En revanche, un os malade, notamment en cas d’ostéopétrose, présente des structures identiques avec des grains de nucléations, même si là, le phénomène est très amplifié… »

Le scientifique inscrit donc « Malade » sous « Os » puis se recule quelque peu pour analyser son travail

« On a donc des gens qui semblent s’ossifier, se calcifier, et ce, de manière extrêmement rapide car certaines victimes semblaient en parfaite santé moins de 24h avant leur découverte. Voilà pour l’explication des conséquences, maintenant faut que tu sache que je suis en train de bosser sur la cause, de base je pensais à la génétique mais c’est peu probable. Qui plus est, il y a toujours une zone plus minéralisée et calcifiée sur les victimes donc il est probable que la cause soit exogène… Il faudrait que j’assiste à une pétrification en direct pour éclaircir ce point mais on dirait que ces gens ont été attaqués par quelque chose qui a provoqué une forme de vieillissement très accéléré… Bon, ça c’est fait, ça m’a pris 15minutes, grand maximum. Ça fait combien de temps que tu bloques ? Tu aurais demandé de l’aide, tu serai en congés bien mérité en ce moment même. Recopie et apporte ça à qui de droit »

Jan reposa sa craie et se pris sa tasse de thé, qu’il trouva plutôt bon.

* C’est ça qu’il aurai dû faire en fait ! *

Puis, il se tourna vers la jeune femme, bien décidé à régler l’histoire Sorbier au plus vite pour pouvoir vaquer à ses occupations.

« Heu, docteur je crois ? J’ai cru vous entendre parler du Pr. Sorbier de Sinnoh. Or, il s’avère qu’il avait rendez-vous à midi avec moi, pour que nous déjeunions ensembles. Il semblait vouloir me parler de quelque chose. Vous sauriez où je peux le trouver, vu que vous l’avez certainement accompagné ?"

Juste à ce moment, le portable de Jan sonna, un nom à l’écran : « Sorbier »

PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Ven 1 Déc - 23:43
citer
éditer
x
  Ven 1 Déc - 23:43


Elle écouta avec attention le scientifique démonter méthodiquement, scientifiquement, le raisonnement de son collègue au bord de l’apoplexie, avant de le rebâtir de zéro, étape par étape, ce qui aurait dû être fait depuis longtemps. Elle observa les éléments inscrits sur le tableau, ses yeux sautillant d’un mot à l’autre, se demandant si l’aspect minéral des ossements, à priori, ne pouvait pas être une sorte de fossilisation. Certes, en principe la fossilisation demandait des millénaires, ainsi que la présence d’éléments chimiques qui ne se promenaient pas dans l’air ambiant. Cependant, dans cette affaire de pétrification, il fallait garder l’esprit bien ouvert. Et y aller par étape. En commençant par les éléments. Elle fut cependant coupée par les interrogatoires très secondaires des deux hommes.

- Comment osez-vous …
- Heu, docteur je crois ?


Elle préféra tourner la tête vers celui qui semblait s’adresser réellement à elle, s’inquiétant de l’absence du professeur. Juste au moment où elle allait lui annoncer ce que le professeur semblait avoir complètement oublié, le téléphone du scientifique sonna. La convention sociale voulait qu’il réponde en priorité à son téléphone, si elle avait bien compris. Du moins devait-elle lui en donner d’abord l’autorisation. Etant donné que le professeur Sorbier était à ce moment même à Sinnoh dans son laboratoire, la réponse à sa question n’était pas vraiment pressée.
- Je vous en prie, prenez l’appel.

Ses questions, en revanche, l’étaient plus. Elle se tourna vers le professeur Lefèvre pour l’interroger, seulement pour le trouver blême et tremblant. Même elle était capable de voir qu’il ne s’agissait pas d’une réaction normale.
- Est-ce que tout va bien, professeur ?
- Saccager tout mon travail comme ça… ah, quel toupet ! Quel con !
- Votre raisonnement était erroné, semble-t-il, et il l’a corrigé en utilisant une méthode scientifique. Je ne vois pas où est le problème. Auriez-vous c-
- OH VOUS CA VA.


Elle cligna des yeux, interloquée. Pourquoi la coupait-il en permanence alors qu’elle ne disait rien de faux ? Elle pouvait entendre sa vexation, elle-même ressentant bien souvent de la honte lorsqu’elle était corrigée, même à juste titre, mais elle avait au moins le respect et la maturité de garder pour elle-même ses états d’âme au lieu de placer son orgueil en haut de ses priorités, devant la science. Son visage se ferma.
- Puis-je vous rappeler, professeur, que cet homme vient d’effectuer en quelques minutes un travail que vous auriez dû faire depuis plusieurs mois ? Si aucun de nous deux n’était venu vous confronter à ce sujet, nous en serions encore au point mort, alors qu’à présent, avec cette nouvelle hypothèse plus que prometteuse, la recherche va pouvoir avancer, et espérons-le dans le bon sens.
- Comment osez-vous.
- J’ose car notre objectif devrait être l’explication et la recherche d’une solution à la pétrification, professeur, et non de dorloter votre fierté. Maintenant, avez-vous pensé à analyser d’éventuels biomarqueurs supplémentaires dans les victimes, oui ou non ?


Ce sembla être la goutte d’eau pour le professeur, qui lui ordonna de sortir de son bureau sans répondre à sa question, ce qu’elle interpréta comme un non. Elle sortit donc, talonnée par le professeur qui ferma sèchement la porte de son bureau derrière elle, la laissant avec ses dossiers dans les bras, avant de rouvrir brièvement la porte pour pousser brutalement une valise dehors. Sa valise. Ça lui était sorti de la tête.
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Sam 2 Déc - 17:14
citer
éditer
x
  Sam 2 Déc - 17:14

Alors que Jan allait simplement laisser sonner le téléphone par politesse, la jeune femme l’incita à décrocher avant d’aller interroger Lefèvre. Le scientifique sortit donc, une tasse de thé à la main et son portable dans l’autre.

« Allo, Rowan ? Dis, où es-tu ? Parce que là je viens bien malgrès moi de rencontrer une de tes collègues de ce que j’ai compris, une certaine … Elisabeth O’Kelly. T’aurais pu me prévenir que tu viendrais accompagné !

- Attend, comment ça t’es à Sinnoh ? T’as oublié qu’on devait se retrouver à Elyséa aujourd’hui et discuter de la mystérieuse maladie dont je t’ai parlé dans mon mail? »


Après plusieurs minutes d’écoutes, et quelques gorgées de thé, Jan se remis à parler :

- Donc, je résume : Tu m’envoie cette jeune femme à ta place pour qu’elle se forme et diversifie ses horizons. Et ça, en plus de m’aider dans mes recherches sur la maladie pétrifiante. Bon, je suppose que c’est pas comme si tu me laissais le choix, je vais faire avec. D’après toi, elle est talentueuse, je vais me fier à ton jugement. On se verra une autre fois du coup.

Il raccrocha et se retourna pour se retrouver face à la jeune femme blonde, sur le pas de la porte, sa valise à ses côtés. Lefèvre venait de la foutre dehors, visiblement vexé. Jan s’approcha de la jeune femme

- Vraiment désolé, vous aviez des questions à lui poser et j’ai un peu tout fichu en l’air avec mon intervention. Je viens d’avoir Rowan, il m’a dit de partager mes recherches avec les vôtres pour tenter de progresser sur cette maladie pétrifiante.

Toujours souriant, Jan fini son thé et posa la tasse près de la porte close du scientifique ronchon, il la récupèrerais quand il serait disposé à sortir de son bureau.

- Mais vous êtes peut être fatiguée du voyage ? Vous avez déjà mangé ? Parce que si c’est pas le cas, on peut aller casser la croute quelque part si vous le souhaitez, et vous en profiterez pour me dire comment va ce cher Rowan, il ne m’a donné que peu de nouvelles »
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Jeu 7 Déc - 0:20
citer
éditer
x
  Jeu 7 Déc - 0:20

Elle secoua une main comme pour chasser un insecte d’un revers aux dires du scientifique.
- Ne vous excusez pas. Vous venez de soulever une hypothèse très intéressante qu’il n’accepte pas car elle remet en cause son orgueil. Dans l’état d’urgence où nous sommes, une telle incompétence n’a pas sa place. Il devrait au contraire vous remercier, et moi de même : Merci beaucoup.

C’est donc avec une nouvelle hypothèse et la connaissance que ce Lefèvre était un incapable entiché de lui-même qu’elle s’apprêtait à retourner à son ouvrage, tirant ses effets derrière elle, lorsque son collègue lui proposa d’aller manger. Sa première réponse, embarrassée, fut qu’elle avait encore beaucoup de travail. Puis elle regarda l’heure à sa montre et son visage marqua une brève résignation avant de retourner à sa placidité habituelle. Il était en effet l’heure de déjeuner.

- Hm. Vous avez une nouvelle fois raison. Permettez-moi seulement de redéposer mes affaires dans mon bureau.
Elle se remit en marche, retrouvant avec agacement le ronflement des roulettes derrière elle qui perturbait son fil de pensée.

- Le Professeur va bien.
Il devait attendre plus de détails.
- Il travaille actuellement sur les mégaévolutions en collaboration avec divers scientifiques dont le professeur Chen. D’où ma présente mandatée ici. Je suis plus spécialisée que le professeur dans le sujet dont nous nous préoccupons. Mon bureau est à l’étage inférieur, annonça-t-elle soudain en prenant l’escalier, soulevant sa valise pour la descendre avec moins d’effort que sa constitution n’aurait pu suggérer, grâce aux nombreux chantiers archéologiques où elle avait dû travailler.
- En revanche … excusez-moi, mais je ne crois pas avoir retenu votre nom.
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Dim 10 Déc - 19:07
citer
éditer
x
  Dim 10 Déc - 19:07


La jeune femme balaya d’un geste de la main les excuses de Jan. Apparemment, la situation la satisfaisait amplement. Cela rassura quelque peu le scientifique qui avait craint d’avoir encore commis un impair. Décidément, cette relation débutait sur les chapeaux de roues et Jan n’avait pas fait la meilleure des impressions ! Lorsqu’il proposa à la jeune femme d’aller manger, celle-ci commença par poliment décliner avant de finalement accepter après un regard à sa montre. Elle demanda cependant à aller déposer ses affaires dans son nouveau bureau avant d’y aller, de manière à ne pas balader celle-ci partout et certainement aussi pour découvrir son futur lieu de travail.

Tandis que le blond la guidait à travers les couloirs, la jeune femme lui donna des nouvelles de Rowan, un professeur pokémon avec qui il avait gardé contact et que théoriquement, il aurait ddûrevoir aujourd’hui. Elle l’informa que celui-ci travaillait actuellement sur les méga évolutions et que c’était une raison qui l’avait poussé à envoyer son assistante à sa place. Cependant, au cours de son coup de fil, Jan avait appris une autre raison ayant motivé le scientifique à envoyer la jeune femme :

* Il veut qu’elle voyage et découvre d’autres endroits de manière qu’elle se développe et s’affirme… Et tout ça dans l’optique qu’elle lui succède car il veut prendre sa retraite. Et elle n’est pas au courant. Ce vieux renard, à quel point il a prévu les choses ?!*

Souriant à cette pensée, il se tourna vers la jeune femme juste avant de prendre les escaliers

« J’ai quelque peu travaillé aussi sur le sujet et le connaissant, il doit trouver ça passionnant ! Il faudra que je lui envoie mes maigres résultats à l’occasion, ce sera une bonne idée de les comparer »

Il allait lui proposer de l’aider en lui descendant sa valise lorsque la jeune femme la saisit d’une main assurée pour la descendre sans trop peiner. Jan avait dû la porter pour la lui apporter et il savait qu’elle était loin d’être légère. Il sourit devant ce petit brin de femme bien plus apte aux travaux physiques que ça plastique ne le laissait penser.

* Rowan a dû la balader dans toute la région, ça m’étonne pas à la réflexion, elle a dû travailler d’arrache-pied*

Arrivé au bas des marches, elle se retourna vers le blond, lui demandant son nom. Impoli qu’il était, il ne s’était pas présenté. Il s’empressa donc de corriger cet impair

« Asgeir. Jan Asgeir. Et vous, c’est Elisabeth si je ne m’abuse non ? »

Ils marchèrent ensuite un peu avant d’arriver devant une porte, celle du bureau d'Elisabeth. Il laissa la jeune femme prendre possession des lieux, l’attendant à l’extérieur. Elle ressortit quelques minutes plus tard et lui emboitât le pas.

Ils sortirent du bâtiment principal puis de l’enceinte même de l’université avant de se diriger vers les Champs pour se rendre dans un restaurant de spécialités italiennes, celui-là même où il avait rencontré Ake, un ami militaire. Ils s’assirent à une table et commandèrent, discutant de la pluie et du beau temps devant un verre en attendant les plats

« Et sinon, la ville vous plait ? »

PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Jeu 14 Déc - 16:47
citer
éditer
x
  Jeu 14 Déc - 16:47

Le restaurant semblait agréable. Il mêlait les éléments architecturaux des bistrots typiques d’Elyséa, tels que les tables de ferraille noire, les vitres larges et le bar vernissé, et d’autres de l’architecture d’Italiana, comme des moulures plâtrées ou le choix des couleurs chaudes aux accents rouge et vert. Malgré les températures se rafraîchissant, ils avaient pu rester en terrasse au soleil d’automne, et elle avait replié son manteau contre son dossier de chaise.
- Encore merci pour tout à l’heure. Je ne m’en serrai jamais sortie avec le professeur Lefèvre…

Les règles du restaurant l’autorisant, elle avait libéré Marcel qui s’était allongé au pied de sa chaise, observant les Champs-Elyséens et leurs passants avec des yeux curieux, l’air plus intrigué qu’anxieux face à ce changement brusque de décor, et de langue, ce qui était tant mieux, à vrai dire. Face à face autour de la petite table, les deux docteurs discutaient autour d’un vin toscan qu’Elisabeth buvait à petites gorgées prudentes, tempérées, préférant le goûter sans y risquer sa sobriété, dont elle avait entièrement besoin pour cet exercice compliqué et fastidieux qu’était l’art de la petite conversation. En comparaison, travailler sous un soleil de plomb ou des courants marins glacés lui semblait souvent moins éprouvant.
- Hm… Je n’ai pas eu le temps de lire son dernier roman, non, désolé... Mais les critiques que j’en ait entendu sont particulièrement élogieuses.

Assise le droit bien droit, tournant doucement son verre dans un petit geste élégant tel que l’on lui avait appris, elle devait donner une sensation de maîtrise et de détente, de dignité et de badinage, de chaleur mais de distance polie. Elle en venait presque à souhaiter que le Mustéflott soit pris d’un coup de folie et qu’il renverse la table, juste pour pouvoir souffler le temps de ramasser les morceaux de verres. Mais elle ne montrait rien, vantait un roman dans le vide ou une avancée scientifique avec plus de franchise, se faisant agréable à son hôte.

- Je ne peux pas vraiment former un avis définitif pour le moment ; je ne suis là que depuis quelques heures et je n’ai vu d’Elyséa que les laboratoires, quasiment, même si ceux-ci semblent d’une grande qualité. Mais j’imagine que beaucoup de personnes rêveraient de venir à Elyséa, et plus encore d’y travailler et d’y vivre. Je mesure ma chance.

Elle porta son verre à ses lèvres avant de croiser plus confortablement sa jambe droite sur la gauche. Elle eut un petit mouvement de recul en sentant son pied frôler sous la table les jambes trop longues de son collègue – qui était d’une taille considérable – esquissant un geste pour s’excuser.
- Pardonnez-moi. Et vous, Jan ? Vivez-vous ici depuis longtemps ?
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Ven 15 Déc - 2:28
citer
éditer
x
  Ven 15 Déc - 2:28


Sous le soleil de plomb et n’ayant pour l’instant aucune assiette, Jan faisait ce qu’il pouvait, à savoir regarder la jeune femme en buvant du vin et en échangeant des banalités. Vu que les pokémon pouvaient être libérés s’ils n’étaient pas trop gros, il aurai pu libérer un des siens mais il les connaissait trop bien pour savoir qu’ils ne se comporteraient pas correctement. Il les avait donc laissé dans leurs pokéballs et il jetait de temps en temps des coups d’œil au musteflott de la jeune femme qui somnolait paisiblement à leurs pieds.

Elle avait commencé par le remercier pour son intervention auprès de Lefèvre, ce à quoi Jan répondit brièvement en lui signifiant qu’il n’y avait pas de problème et que de toute manière, il n’avait fait que précipiter l’inévitable à savoir Lefèvre qui la met à la porte. Pourtant, intérieurement, Jan était content que Lefèvre se soit aussi mal comporté, dans un sens, ça relevait sa propre valeur à lui et c’était tout sauf un mauvais point quand il s’agit d’être bien vu d’une assistante d’un ami professeur pokémon.

Ils parlaient donc tranquillement, de tout et de rien et le scientifique se surpris plus d’une fois à esquisser un sourire sans en comprendre trop la cause, tandis ce que les plats n’arrivaient toujours pas. Elle évoqua ensuite sa chance de pouvoir travailler à Elyséa et ainsi développer ses connaissances. Cependant Jan n’était pas dupe, elle méritait amplement de travailler dans la capitale si Rowan souhaitait en faire sa successeur.

Alors que Jan commençait à s’impatienter, il sentit un contact contre son mollet. Il crû d’abord au musteflott mais le vit, allongé, toujours à sa place. Lorsque la jeune femme s’excusa, il comprit. La scientifique blonde venait accidentellement de lui caresser la jambe avec la sienne. Cette information déstabilisa légèrement le blond tandis qu’il lui montrait d’un signe de la main qu’il n’y avait aucun problème.

- Oh, ne t’inquiète pas, c’est ma faute d’avoir de si grandes jambes aussi ! Et concernant Elyséa, non je n’ai emménagé que depuis peu, mais j’étais déjà venu donc ce n’est pas non plus une découverte totale du lieu

Alors qu’ils allaient continuer à discuter, les plats arrivèrent finalement : Un belle pizza pour Ja
Il s’agissait d’une pizza relativement massive, garnie d’aubergines, de jambon de Parma ainsi que d’autres choses mais ces deux ingrédients composaient les ingrédients phares. Jan se coupa précautionneusement un morceau et gouta : L’attente en valait la peine. La pizza n’était ni trop salée ni trop fade et la pâte parfaitement cuite. Il leva la tête vers la jeune femme

- Je ne sais pas comment est ton plat mais la pizza vaut le détour. J’allais appeler un serveur pour demander pourquoi on attendait autant mais là, ça m’a coupé dans mon élan.

Il coupa une nouvelle part puis le ressentit. Le regard du prédateur, celui de l’animal arrivant au bout de sa traque. Il tourna la tête et se trouve presque nez à nez avec le pokémon de la blonde. Celui-ci le regardait avec des yeux pétillants et la machoire entre ouverte. Jan voulu tourner la tête pour l’ignorer mais trop tard, leurs regards s’étaient croisés. Le pokémon prit une inspiration et lâcha un « GAAAAAAAAAAAAA » plutôt sonore mais pas non plus au maximum de ses capacités, loin de là. Tout juste assez fort pour être entendu

- Bon, t’as été sage jusqu’à présent donc pourquoi pas… Je peux ?

La scientifique avait piquée un fard et semblait vouloir se faire toute petite. * On va prendre ça pour un oui. * Pensa le blond en souriant. Il coupa une belle part et se tourna vers le pokémon

- Une part, une seule. Compris ?

Le pokémon le regarda puis sembla acquiescer. Il tendit la part et la loutre l’engloutit d’une traite avant de retourner se coucher aux pieds de sa maitresse. * Quel goinfre! Il ne doit pas être toujours très coopératif avec sa maitresse!* Jan eût un petit sourire et se tourna vers celle-ci pour désamorcer un peu la tension. En effet, elle semblait vouloir se cacher derrière un menu ou bien réprimander la loutre dissidente. Visiblement, ce n’étais pas la première fois que cela arrivait. Jan coupa donc une nouvelle part dans sa pizza qui semblait ne pas avoir diminuée en taille et tout en resservant en vin il dit

- Et toi, tu veux aussi gouter une part ? Ton plat est à ton gout ?
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Ven 15 Déc - 16:38
citer
éditer
x
  Ven 15 Déc - 16:38

Voir son pokémon soudain assis près de Jan, toute bouée et moustaches frémissantes d’attention ne fut pas sans la surprendre. Il s’était prestement glissé aux côtés du scientifique dès l’arrivée de leur serveur et de la nourriture, le fixant avec de gros yeux inquisiteurs sans même ciller ou regarder son assiette, retenant un grommellement d’anticipation, les naseaux bien ouverts. Tout son être marquait une science du fait de quémander de la nourriture à table, ou plutôt de la réclamer impérieusement. Elle ouvrit la bouche pour le rappeler et le réprimander, seulement pour être immédiatement coupée par un véritable mugissement suffisamment bruyant pour faire sourire quelques passants. Elle aurait dû y être habituée, Marcel trouvant toujours une frasque pour désorganiser son quotidien soigneusement planifié, cependant, elle ne put s’empêcher de chercher à se faire petite sur sa chaise, ses joues s’empourprant d’embarras entre deux mèches de cheveux. Elle voulut bredouiller une excuse mais ses mots s’emmêlèrent jusqu’à ignorer grammaire, syntaxe, sens et barrière linguistique, sortant dans un désordre sans nom et sans volume.

Elle assista donc en spectatrice au nourrissage de son Pokémon, qui mastiqua d’un air ravi sa part de pizza, reniflant le sol à la recherche de la moindre miette qu’il aurait laissé tomber avant de retourner vers sa Dresseuse attitrée, remerciant le scientifique d’un gloussement plus mélodieux. Il posa sa grosse tête sur la cuisse de la jeune femme avec l’air de vouloir se faire pardonner, lui chatouillant les poignets de ses vibrisses jusqu’à ce qu’elle retrouve une composition.

- Excusez … son comportement …

Jan ne semblait pas lui en vouloir, et continua de discuter comme si de rien n’était. Elle sentit doucement son sang reprendre un flux normal et soupira un remerciement. Elle entendit alors sa question à propos de son plat et cligna des yeux avant de les baisser vers son assiette, à laquelle elle n’avait pas encore touchée. Il s’agissait de tagliatelles au saumon fumé et à la crème fraîche relevée d’un peu d’aneth. Une recette qui mêlait sobriété et gourmandise luxueuse. Une première bouchée la rassura encore sur son choix, certes sûr, mais efficace.

- C’est très bon, en effet. Um, vous en voulez ? Quelques fourchettes de mon plat contre une petite part du vôtre ?

Rien ne lui semblait plus normal. Que ce soit dans sa famille, ou chacun lorgnait sur les assiettes, glaces, bols, friandises et biens des uns et des autres au point d’oublier parfois de demander la permission avant de procéder à un échange, ou sur les chantiers divers où les repas étaient partagés autour du même plat souvent, elle ne voyait pas l’inconvénient à partager le sien avec son nouveau collègue, ne serait-ce qu’en remerciement. Du moins c’est ce qu’elle pensait en lui tendant déjà son assiette en signe de bonne volonté.
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Sam 16 Déc - 2:53
citer
éditer
x
  Sam 16 Déc - 2:53


La jeune femme sembla apprécier son plat et lorsqu’il proposa de lui faire gouter sa pizza, elle accepta immédiatement, en lui proposant en échange de lui faire gouter ses pates au saumon. Jan les gouta et en effet, elles étaient excellentes. Leur échange fait, Jan retourna à sa propre assiette et commença à manger son plat, en ayant pris le soin de rajouter un peu d’huile piquante pour accentuer le gout. Ils mangeaient tranquillement, tout en discutant un peu de n’importe quoi quand Jan senti que quelque chose n’allait pas. Il regarda autour de lui et surpris de discrets regards dans sa direction et celle de sa collègue. Et il ne s’agissait pas que de certains clients, les serveurs aussi semblaient le regarder d’une manière étrange. Il tenta de manger tranquillement mais le regards des autres était franchement pesant et sa collègue semblait elle aussi le remarquer.

- Je m’absente 2 minute Elisabeth, à tout de suite

Il se leva et se dirigea vers l’intérieur du restaurant et entendit même un discret « je crois que ça va être le moment » en passant. Arrivé à l’intérieur, il alpagua un des serveur

- Dites, que se passe-y-il au juste ? parce que j’ai l’impression que tout le monde nous épie depuis tout à l’heure ?

- Et bien monsieur, nous attendons votre demande évidemment ! Nous avons mis la bague dans le verre de votre amie comme prévu et nous attendons votre déclaration.

- Heu, il doit avoir méprise, il s’agit d’une collègue et je ne compte pas l’épouser

Jan vit alors le visage du serveur blêmir. Il était passé du teint hâlé et du sourire enjoleur au visage totalement dévasté et blanc.

- Vous n’êtes pas monsieur XXX ?

- Non

- Du coup, nous avons mis la bague dans le mauvais verre ?

- Il faut croire oui. Et je vais essayer d’aller la récupérer avant qu’elle s’en rende compte…

Jan sortit donc, relativement rapidement tandis que le serveur interceptait un de ces collègue et lui chuchotait quelques mots à l’oreille, provoquant une nouvelle décomposition du faciès de celui-ci. Il se dirigea d’un pas assuré et rapide vers la table, trahissant certainement un empressement non feint. Le problème c’est qu’en chemin, il remarqua son lacet défait et s’arrêta avant de marcher dessus pour le refaire. C’est en voyant les gens des différentes table se lever tandis qu’il était à genou à deux pas de sa table qu’il compris son erreur.

*Et merde !*
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Sam 16 Déc - 12:27
citer
éditer
x
  Sam 16 Déc - 12:27


Elle sentit un morceau de métal ouvragé taper contre ses dents et le sortit du verre, l’air interloquée. Il s’agissait d’une bague, plutôt jolie de plus, ornée de pierreries. La seule explication que son cerveau pu trouver était qu’une pauvre serveuse ou employée du restaurant l’avait fait tomber pas accident, aussi tenta d’elle d’appeler discrètement un serveur d’un petit geste, ne tenant pas à créer de remous.
- Um, excusez-moi, il y a une bague dans mon v-

Il y eut soudain des bruissements partout. Un regard vers Jan la renseigna, celui-ci se tenant à genou, quasiment à ses pieds, l’air aussi surpris qu’elle. Une table un peu plus loin se mit à applaudir alors qu’un serveur fit signe à deux violonistes de sortir, et de commencer à massacrer un morceau qui se voulait romantique. La jeune femme était au comble de l’embarras, blême, sa bague toujours en main, cherchant une échappatoire du regard. Même son Mustéflott semblait perdu par cette agitation, regardant les violonistes avec surprise. Il n’était pas difficile de voir dans quelle situation ils se trouvaient : une demande en mariage, chose qui habituellement se faisait seulement après des mois de fréquentations, et non au bout de quelques minutes de discussion. Elle était un peu perdue, mais l’urgence semblait de désamorcer cette situation plus qu’encombrante socialement avec le plus de tact possible. Elle se pencha donc en avant vers le scientifique pour lui parler à voix basse.

- Pardonnez-moi, mais je viens de vous rencontrer … ça ne me semble pas … approprié. Je, je peux comprendre que- non, en fait, je ne comprends rien. Mais il faut que, um, vous … comprenez… je ne peux pas me permettre une union. J-je-j’imagine que vous seriez un excellent conjoint, je n-ne dis pas le contraire, vous êtes surement très… intelligent et plein de qualités, cela s’entend … mais je ne peux pas. J-j’ai mon métier, mon professorat à préparer, cette nouvelle mission qui vient à peine de m’être confiée, je ne peux pas me permettre de-

Elle fut sauvée de son laïus confus par l’arrivée d’un jeune trentenaire alarmé.
- M-mais arrêtez tout ! Vous vous êtes trompés de table, c’est ma demande !
Elle poussa un lourd soupir, tendant la bague à l’homme qui ne semblait même pas la voir, trop occupé à se disputer avec l’un des serveurs. Elle posa la bague sur la table et se fit aussi petite qu’elle le pouvait, le regard fuyant. Au moins l’attention n’était-elle plus sur elle.

L’attention n’était plus sur elle. Serait-ce correct socialement de fuir ? Etait-ce correct socialement de la plonger dans un tel embarras. Elle se laissa glisser de sa chaise, s’excusant de façon presque inaudible, avant de s’enfoncer dans le restaurant, loin de la tension grandissante, cherchant un endroit calme où se terrer, Marcel sur les talons. Tout le restaurant était à présent en effervescence. Le Mustéflott la poussa un museau, semblant avoir une idée avant d’aller gratter la porte des toilettes. Elle voulut s’y précipiter. La porte était fermée, mais se déverrouilla rapidement pour laisser apparaitre une petite femme brune qui la contourna en s’excusant, avant de remarquer l’agitation dehors.
- … Maxime ?
Elisabeth ne chercha pas à lui expliquer la situation, muette d’inquiétude, claquant presque la porte dans sa précipitation pour revenir au calme, ne rouvrant la porte que brièvement pour laisser rentrer le pauvre Marcel, verrouillant immédiatement la porte derrière eux, sans se soucier du fait de devoir ressortir un jour. Elle avait besoin de se calmer. Elle tremblait. Son cœur battait trop vite pour que ce soit confortable. Elle s’assit sur la lunette refermée des toilettes et laissa le Mustéflott poser sa tête sur ses genoux et lui lécher doucement les doigts, silencieux, patient.

Elle sursauta et se ramassa lorsque quelqu’un vint toquer à la porte, espérant qu’on ne l’entende pas, le pokémon lui-même ayant le réflexe de ne pas faire de bruit outre un gros soupir nasal.
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Dim 17 Déc - 13:32
citer
éditer
x
  Dim 17 Déc - 13:32


En levant la tête, le blond remarqua que sa collègue tenait entre ses doigts un objet métallique et circulaire, visiblement confuse

*Merde, elle l’a trouvée ! Tâchons de résoudre la situation au plus vite avant que cela n’empire…*

Alors que Jan allait pour se relever, ce fut l’Apocalypse qui se déchaina sur eux : Entre les musiciens, les serveurs apportant une bouteille de champagne ou même les clients debout et applaudissant, le scientifique ne savait plus trop où donner de la tête. Il identifia rapidement la priorité absolue : Sa collègue s’était levée avec le visage oscillant entre le blême et le piquage de fard niveau rouge fluorescent. Elle lui expliqua ensuite via des propos décousus qu’elle ne pouvait pas donner suite à a demande, qu’ils ne se connaissaient pas encore assez, qu’elle avait un travail qui monopolisait son temps. Jan aurait voulu l’interrompre mais elle était partie en roue libre et il n’arriverai pas à interrompre sa logorrhée. Le mieux était encore de la laisser parler tout son saoul puis de lui expliquer calmement. Heureusement, quelqu’un vint à la rescousse du scientifique : L’homme qui devait initialement faire sa demande.

La méprise éventée, la jeune femme sembla soulagée et tenta de rendre la bague à son propriétaire mais celui-ci, trop occupé à brailler après le patron manqua de la gifler d’un geste de la main ample dénotant de sa colère. Il vit alors la jeune femme poser la bague sur la table avant de s’enfuir à l’intérieur, suivie de son pokémon. Jan crû même entre-apercevoir une larme. La succession de quiproquo, associée au fait qu’il avait vu Elisabeth être dans l’embarras et manquer de se faire gifler par sa faute irrita fortement Jan. Il se releva donc et pris la bague sur la table avant de se diriger vers lhomme pour la lui remettre, arborrant un regard fanchement maussade.

Mais la situation empira lorsqu’une furie sortit en trombe du restaurant et commença à copieusement engueuler son fiancé et lui reprochant de se donner en spectacle et de lui mettre la honte. Jan en était au stade où une veine commençait à palpiter sur son front avec un sourire jusqu’à sa canine droite, dénotant d’une certaine agressivité. Il choisit pourtant la solution « pacifique ». Libérant son galekid, il se contenta de dire :

- Suisei. Hurlement. A pleine puissance. Calme moi ce beau monde avant que j’en prenne un pour taper sur l’autre.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Il eût juste le temps de se boucher les oreilles avant que le pokémon ne lance son attaque : Un horrible cri mêlant le bruit d’une craie sur un tableau à un crissement proche d’un train qui freine en gare se fit entendre, faisant s’agenouiller toutes les personnes, à 10m à la ronde et provocant un silence total ainsi que de la casse parmi la vaisselle. Jan s’approcha alors de l’homme et lui remit la bague

- Tiens. Réessaie une autre fois. Au pire, si elle te dit oui, ça vous fera une anecdote.

Il allait se diriger vers l’intérieur du restaurant quand l’autre se releva. Jan se retourna et le surplomba de tout sa hauteur

- Que ça soit bien clair. Je ne veux ni excuses, ni coupables. Il y a eu un problème et quelqu’un qui a merdé et maintenant, je dois réparer la casse auprès de ma collègue. Et inutile de dire que ça me met d’une humeur massacrante.

Il se dirigea ensuite vers le restaurant, laissant l’autre figé sur place. Il prit le temps de se calmer avant de se diriger vers les toilettes, lieu le plus probable pour se réfugier en cas de pépin. Il frappa à la porte et un reniflement de Marcel confirma ses hypothèses. Il frappa de nouveau et parla d’une voix relativement douce

- Elisabeth ? Tu es là ?

Silence total

- Tu sais, je suis désolé… Je m’étais rendu compte qu’on nous fixait et j’ai été demander des comptes au patron.

Toujours aucun bruit

- J’ai voulu résoudre le problème de manière discrète mais bon, idiot que je suis, j’ai trouvé que refaire mon lacet défait serai une bonne idée… La suite, tu la connais

Le silence, toujours et encore. Un léger reniflement, de Marcel, ou bien d’Elisabeth

- J’ai calmé le jeu dehors. Tu veux bien sortir ?
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Dim 17 Déc - 18:30
citer
éditer
x
  Dim 17 Déc - 18:30


Elle attendit encore de longues minutes, qui semblèrent surement encore plus longues à l’homme, les yeux baissés sur ses mains dont les doigts se nouaient anxieusement avant de se lever pour s’approcher lentement, pas à pas, de la porte. Le verrou joua et la porte s’ouvrit sur la scientifique, l’air grave, ne sachant pas si elle devait affronter le regard de Jan ou l’éviter.
- J-je … Peut-être… devrions-nous payer nos consommations.

Dehors, des applaudissements peu convaincus éclatèrent. La jeune femme qu’elle avait vu sortir des toilettes plus tôt serrait le trentenaire dans ses bras. Selon toute vraisemblance, elle avait accepté sa demande en mariage, ce qui était déjà une épine en moins pour Elisabeth. Un des serveurs, embarrassé, revint à l’intérieur et repéra les deux scientifiques avant de se précipiter presque vers eux, se confondant en excuses qu’elle balayait d’un soupir et d’un petit geste de la main courroucé.

- Je suis désolé, le restaurant est sincèrement désolé. Je-nous vous offrons votre repas ! V-vous voulez le poursuivre ? On peut vous installer ailleurs si vous voulez, je-um… s’il vous plait, je veux pas perdre mon emploi.

Elle accepta la proposition de guerre lasse, s’installant en salle, moins fréquentée puisque le temps permettait encore de s’installer en terrasse. Le serveur repartit ventre à terre dehors, revenant avec la pizza et les pâtes avant de repartir chercher les affaires de la jeune femme qu’elle avait abandonné dans sa fuite, sous le regard inquisiteur de son directeur de salle. Il s’excusa encore et leur proposa de faire réchauffer leurs plats en cuisine, ce qu’elle accepta. Elle aurait à peu près tout accepté dans l’état où elle était pour la promesse d’effacer cet incident.

- … Pardonnez mon comportement. Je déteste m’embarrasser socialement. Je me doute que ce n’est pas de votre faute.

Le Mustéflott revint à ses côtés, tapant du museau dans son coude, n’aimant pas voir sa Dresseuse ainsi, du moins pas quand ce n’était pas de sa faute. Murée dans le silence, elle se força à caresser le Pokémon, le cœur n’y étant pas, recomposant son visage en un masque poli et affable.
- Tentons de faire au mieux avec la fin de ce repas, si vous le voulez bien.
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Dim 17 Déc - 22:04
citer
éditer
x
  Dim 17 Déc - 22:04


Après de longues minutes qui semblèrent une éternité à Jan, celui-ci entendit un bruit de loquet et la porte s’ouvrit sur la jeune femme. En voyant son visage encore un peu blême et ses yeux fuyant, Jan eût envie de la prendre dans ses bras pour la réconforter : Face à cette situation pouvant potentiellement faire perdre son calme à une personne normale, elle qui semblait plus sensible à ce genre d’agressions avait été terrifiée et avait paniqué. Le scientifique comprenait parfaitement sa réaction et il senti monter en lui l’envie de retourner dehors pour s’en prendre à celui qu’il considérait comme responsable ou bien à simplement la prendre dans ses bras et lui dire que tout été fini. Il se retint toutefois, aucune des deux solutions n’aiderai la jeune femme. Il devait attendre qu’elle lui en parle d’elle-même et lui apporter son soutient le moment venu. En attendant, il allait simplement rester à côté d’elle, silencieux.

Elle sembla reprendre petit à petit contenance auprès du scientifique et à un moment, elle rompit le silence timidement en proposant qu’ils paient et s’en aille. Jan allait accepter mais au vu de la clameur à l’extérieur, le couple s’était dit oui. Ce n’était pas le moment de sortir. Tandis que Jan cherchait un moyen de retenir la jeune femme à l’intérieur, le serveur responsable de leur table arriva et les supplia de rester, leur promettant une autre table et de leur offrir le repas.

*Bingo ! Voilà mon excuse!*

Il garda un visage impassible et s’apprêtait à demander l’avis de la jeune femme lorsque celle-ci accepta, sans même le consulter et un regard déterminé. Visiblement, elle avait envie de surmonter cet évènement en soignant le mal par le mal et en affrontant les faits de front.

* … Une femme forte et de caractère. J’en doutait pas mais ça fait plaisir de tomber juste quand on profile quelqu’un…*

Le blond esquissa un sourire puis récupéra son faciès calme et neutre et ils se dirigèrent vers une nouvelle table avant que le serveur n’aille chercher leurs plats et les fasse réchauffer. Elle s’excusa pour son comportement et Jan ne pu s’en empêcher, il l’interrompit

- Je t’arrête de suite, tu n’es en rien fautive. S’il y a un responsable, c’est moi ou bien le serveur qui s’est planté ou bien le mec qui a voulu se déclarer d’une manière aussi clichée. T’est en rien responsable, t’as été victime de tout ça.

Le pokémon de la scientifique sentant que sa maitresse est en état de détresse émotionnelle majeure et que Jan tente de la réconforter lui vint en aide en posant sa tête sur les jambes de la jeune femme et lui lécha les doigts. Ce fut à ce moment que le serveur revint avec leurs plats et ils recommencèrent à manger tandis que la jeune femme lâcha dans un souffle qu’elle espérait que le repas allait bien se finir. Mais Jan s’interrompit vite. En effet, sa pizza avait en grande partie été amputée. Il se douta vite de l’origine de la disparition de la pizza et découpa autour de la marque de dents avant de tenir la pièce à conviction devant la gueule de Marcel. Il obtint une correspondance de 100%. Il montra le fait à Elisabeth, un grand sourire aux lèvres.

- La bonne nouvelle c’est que ton pokémon a mieux vécu que toi les évènements de tout à l’heure. La mauvaise, c’est qu’il m’a torpillé la moitié de mon plat ce sagouin et qu’il risque d’être malade toute la nuit vu la quantité de gras et de sauce piquante dessus.

Jan était relativement hilare. Il était en train de prier Arceus pour une diversion, un changement d’ambiance et c’est une loutre orange, qui verdissait à vue d’œil en hoquetant qui allait la lui apporter

* Nickel Marcel ! Sur ce coup, t’as géré ! A moi de concrétiser tout ça*

Tandis qu’il continuait à conserver son sourire, il recula légèrement sa chaise.

- Et là par contre, t’es responsable et je vais te faire payer !

Avant qu’elle ne puisse réagir, il s’élança dans sa direction et avala le contenu de la fourchette de la jeune femme avant de se rasseoir, hilare

- Œil pour œil, pizza pour pâtes !
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Dim 31 Déc - 23:59
citer
éditer
x
  Dim 31 Déc - 23:59


Pâle, elle bredouilla de nouvelles excuses mortifiées lorsqu’il lui fit remarquer que Marcel avait dévoré une partie de sa pizza. La tête toujours posée sur sa cuisse, le pokémon chercha à se défendre d’un roucoulement qui fut coupé d’un gros rôt, ce qui lui valu de se prendre une tape sur le museau. La jeune femme ne savait plus où se mettre. Ce n’était pas dans l’habitude de son pokémon que de voler de la nourriture. Ses parents, à Sinnoh, étaient particulièrement sévère avec les Pokémons volant de la nourriture, sa mère en particulier. Elle espéra que Marcel ne prenait pas ses aises du fait de leur absence et héla un serveur, le priant de ramener de l’eau pour faciliter le vomissement du Pokémon, celui-ci commençant déjà à garder la tête basse et à hoqueter. Le serveur s’exécuta immédiatement, emportant le pokémon à sa suite pour aller le faire vomir à l’abri des regards de tout client.

Jan en revanche, ne semblait ni choqué, ni agacé par la situation. Au contraire, il riait, ce qui laissait la jeune femme perplexe. Il aurait pu, il aurait dû s’énerver. Face à leur situation, c’était la réaction la plus attendue, la plus standard. Qu’il ne le fasse pas était tout à son honneur, certes, mais la laissait néanmoins perplexe. Elle se confondit en excuses, et accepta aussitôt lorsqu’il lui dit qu’elle devrait payer, de plus en plus surprise de ses réactions contraires – son rire semblant reléguer l’accident au rang d’évènement mineur tandis que son vocabulaire était celui de quelqu’un demandant rétribution. Ce n’était que tout naturel qu’elle paie pour les frasques et écarts de conduite du pokémon dont elle était propriétaire et responsable. La suite des évènements finit de la confondre.

Elle regardait sa fourchette avec hébètement. Elle n’arrivait plus à comprendre ce qui venait de se passer, ou pourquoi. Elle cligna plusieurs fois des yeux, le visage exempt de toute émotion. Il s’était jeté sur sa fourchette, ce qu’elle n’avait pas apprécié. Elle n’appréciait ni ce vol, ni ce geste brusque. Elle ne devait pas crier. Elle n’était pas en danger. Elle n’avait plus l’âge de crier lorsque l’on lui volait sa nourriture. Ses sourcils se froncèrent lentement, comme si son visage tentait de s’adapter au mélange d’émotions qu’elle ressentait.

- Je n’ai pas apprécié votre comportement.

Est-ce que sa fourchette était sale à présent ? Probablement. Elle héla un des serveurs et demanda une nouvelle fourchette, ce que le jeune homme attribua au fait qu’elle eut peut-être fait tomber le couvert au sol, ainsi qu’une nouvelle pizza pour son collègue affamé, qu’elle proposa de payer avant que l’on lui rappelle que le repas était payé d’avance. Le serveur semblait nerveux, et jetait des petits regards en coin au scientifique, ainsi qu’aux cuisines. Son ton était-il trop dur ? Craignait-il qu’ils ne profitent de leur repas payé par la suite. Elle soupira, et tâcha de prendre un ton affable.

- Ne vous inquiétez pas … notre but n’est pas de vous ruiner ou de profiter de votre générosité. Simplement, mon pokémon s’est permis de voler la pizza de mon collègue, signe qu’elle devait lui sembler plus qu’appétissante. Or, mon collègue avait initialement commandé une pizza entière. Nous nous contenterons de manger nos plats, peut-être prendrons nous un café ou un dessert par la suite, mais je ne tiens pas à abuser de votre sens du commerce.
Encore trop dur. Le serveur s’exécuta néanmoins, repartant rapidement en cuisine et loin de sa sévère cliente, qui se retrouvait à nouveau, et entièrement, en tête à tête avec son collègue.

- Mon ton était-il trop ferme ? demanda-t-elle après quelques instants de gêne. Je ne tiens pas à gâcher ce repas par une réaction inappropriée. Surtout considérant mes précédentes bévues, ainsi que celles de mon Pokémon. J’espère que vous saurez me pardonner ces quelques écarts de conduites et qu’ils n’impacteront pas notre collaboration sur … le long terme.

Elle jeta un regard autour d’eux. Il y avait en effet peu de monde, et les personnes présentes discutaient joyeusement. Elle fronça les sourcils. Elle s’était retenue de parler de Nox Oscuras à portée d’oreilles indiscrètes, mais était dévorée par la curiosité. Le serveur revint avec leurs couverts, ainsi qu’avec le Mustéflott qui rejoint l’intérieur de sa pokéball sans se faire prier, et attendit un retour au calme pour enfin questionner son interlocuteur.
- Que savez-vous au sujet du groupe Nox Obscura ?
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Mar 2 Jan - 18:59
citer
éditer
x
  Mar 2 Jan - 18:59


Suite à son forfait, Jan s’attendait à un instant de flottement puis qu’elle éclate de rire et que leur discussion reprenne, et qu’elle ait oublié le moment gênant de la pseudo déclaration ainsi que ce qui a suivi. Sauf que ça ne s’est pas passé ainsi, pas du tout. Il avait oublié qu’elle semblait avoir un problème à se sociabiliser et avec les interactions un peu excessives pouvant paraitre anodine a ses yeux mais étant de véritables agressions physiques à ceux de la jeune femme. Et lorsqu’il se rendit compte de son erreur, il fut trop tard. Tandis que sur le visage du jeune homme un sourire teinté d’inquiétude et de doute apparaissait, sa réponse, dite avec calme fut cinglante : Elle n’avait vraiment pas aimé. La douche froide totale et l’échec de l’opération visant à lui changer les idées

* Je suis trop con… Mais qu’est-ce qui m’a pris nom d’Arceus ! Je me serai arrêté en montrant le forfait de son pokémon en riant et ça passait mais y a fallu que j’en fasse trop encore une fois. C’est pas possible. A chaque fois, je me rate.*

Tandis que la jeune femme demandait un nouveau couvert ainsi qu’une pizza, le scientifique bredouilla une excuse penaude à l’attention de la scientifique :

- Je suis désolé, je n’aurai pas du faire ça, je voulais juste vous changer les idées par rapport à ce qu’il s’est passé précédemment mais visiblement, j’en ai trop fait et je me suis complètement raté

Puis, avant que le serveur ne prenne la fuite, il lui dit que ce n’étais pas la peine pour la pizza, qu’une moitié lui suffirai amplement au vu de la taille de celle-ci et son côté copieux. Il vit clairement la détresse dans le regard du serveur, visiblement à deux doigts du burn out par leur faute. Il était certain que le blond ne retournerait jamais dans ce restaurant, même si cela se finissait relativement bien avec la jeune femme.

Puis, il se leva et s’excusa auprès d’elle, pour se rendre directement aux sanitaires, dans le but de se passer un coup d’eau sur le visage. Un fois seul, il se passa de l’eau sur le visage, la plus froide possible. En relevant la tête, il l’aperçu, son regard. Ce foutu regard de mec qui veut tout plaquer et simplement s’esquiver en passant discrètement par les cuisines. Le regard du solitaire misanthrope. Le même regard que celui qu’il avait après son arrestation lors de l’homicide par dracaufeu interposé.

- Pfff après tout, pourquoi pas ? J’aurai juste à dire à Rowan qu’il est bien gentil mais que j’ai toujours travaillé seul et que je compte m’obstiner sur cette voie. Après tout, c’est la vérité, depuis mes 15 ans je vis seul et ça ne m’a jamais dérangé.

D’un geste rageur de la main, il balaya le plan de travail de la salle d’eau et fit voler la bouteille en plastique du savon

- Je ne sais même pas pourquoi je m’obstine. Je fais des efforts mais je les gâche immédiatement. Je suis ridicule, je vaut pas mieux que la grenousse orgueilleuse de la fable… Y a un moment, il faut que j’arrête de m’obstiner et de refouler mon mode de vie. J’aime pas les autres, je veux être seul. Faut que j’arrête de me mentir, il y a un moment, il faut que cela cesse.

Levant la tête, il le vit, son visage d’il y a quelques années, durcit par la solitude et la haine. Le regard noir où la seule lueur brillant était la flammèche aspirant à devenir déluge de feu. Les cheveux en bataille, il faisait peine à voir pour qui entrait en ce moment dans les WC des hommes. Ce fut cette constatation qui le décida : Il se redressa, se recoiffa de manière à être de nouveau présentable et d’un geste, revêtit son masque de bon germanien, affable, un grand sourire et un regard engageant. Son masque qui portait chaque matin, sauf que maintenant il en était conscient. Il retourna à sa place, comme si de rien était. Il sourit à la jeune femme et lui répondit calmement

- Non, je ne pense pas que tu as été trop dure, il faut parfois savoir être ferme et clair. Tu n’as rien à te faire pardonner, et je suis certain que notre collaboration sera fructueuse. Nox doit absolument être stoppé.

Sa bouche disait quelque chose mais son esprit avait un objectif tout autre. S’il avait été honnête, il lui aurai répondu que certes elle avait été dure avec le pauvre serveur incapable mais qu’il aurait fait pareil à sa place. Il aurait ensuite ajouté qu’il avait toujours travaillé seul, ne suivant qu’en rechignant les ordres, et qu’il comptait bien continuer sur cette voie qui lui allait comme une deuxième peau. Mais il ne le dit pas, gardant pour lui ses pensées les plus noires. Elle évoqua Nox, comme en écho à sa réponse, peut être pour faire un peu de discussion

- Je ne sais pour ainsi dire rien si ce n’est ce que j’ai mis en évidence tout à l’heure. Du coup, j’enquête comme je peux à partir des victimes et de la vidéo d’agression de Jean-Pierre Canarticho mais les résultats ne sont guère probants. Et vous, vous avez des pistes ?

Comment lui dire que depuis qu’on l’avait mis sur le dossier, les fanatiques pétrificateurs avaient intrigué Jan et que leur quête de vie éternelle l’avait relativement intéressé. Peu probable qu’elle comprenne mais très probable qu’elle désapprouve et signale ses propos. Auquel cas, il y avait de fortes chances pour que Jan commence à retrouver des micros chez lui et qu’un jour, une unité d’intervention défonce sa porte pour lui mettre des fers et le mettre aux arrêts. Il garda donc son sourire et mâcha distraitement sa pizza froide

* Ce soir, les affaires reprennent …*





Spoiler:
 
PP
PA
messages
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
Fascinant
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 228
points d'aurore : 138
Messages : 143
Rang de prestige : B
Âge : 24 ans
Région d'origine : Sinnoh - Floraville
Orientation : Courtship : Jan Asgeir
Métier : Archéologue & Anthropologue
Avatar : Yamanaka Ino - Naruto
  Ven 19 Jan - 1:09
citer
éditer
x
  Ven 19 Jan - 1:09

La brève absence de son collègue lui offrit l’occasion de s’apaiser, de respirer et de retrouver son souffle ainsi que sa complexion habituelle. Ce fut donc renouvelée et revenu à son état normal que Jan Asgeir la retrouva. Elle écouta avec attention ses explications, ses mains repliées l’une sur l’autre sur le bord de la table.

- En effet, j’admet que le manque d’informations tangibles à propos de leur mode de vie est plus qu’énervant. Ce qui est encore plus étrange à ce sujet est à la fois l’aspect sectaire rapporté dans les dossiers, mais en même temps la grande indépendance des différents membres de Nox Oscuras. Habituellement, les membres d’un groupe social de ce genre sont absolument unis autour d’un même mode de vie très codifié et de là, très simple à comprendre. Il se basent autour d’une, d’une unité, d’une… d’une idée. Pardonnez-moi, je cherche mes mots. Mais dans la plupart des cas observés, un groupe d’individus se classifie par leurs ressemblances au niveau du mode de vie, ou au niveau culturel. Il ne viendrait à personne de qualifier les personnes aux cheveux bruns de groupe social, en revanche, une communauté, même influencée par une origine géographique commune l’est. Les membres d’une tribu ou d’une ethnie auront des rituels, des coutumes et des habitudes transmises de génération en génération, c’est un besoin grégaire inscrit dans la nature humaine, j’en suis personnellement convaincue. Et, en général, lorsque l’on parle de secte, ces ressemblances sont encore plus marquées, non pas dans les origines sociales et dans l’éducation, mais dans l’absolue volonté de, um, d’égalité, d’homogénéité. Ce qui fut observé au sein des membres de la Team Galaxy, de la Team Flare, de n’importe quelle ‘team’ en réalité. Je me demande pourquoi les gens s’entêtent encore à les appeler ainsi alors qu’il s’agit clairement de groupes sectaires qui devraient être reconnus comme tel.

Elle sembla soudain s’apercevoir de sa soudaine digression. Ses mains cessèrent de frémir sur le bord de la table, ses joues rosies par la passion du travail redevinrent pâles. Elle baissa les yeux humblement, s’excusant de son écart alors que leur serveur revenait avec leurs plats et leurs couverts. Elle approcha sa fourchette de son plat avec mon d’appétit pour ses pâtes que pour le sujet de leur conversation, qu’elle reprit d’une voix plus calme, moins enflammée.

- Tout cela pour dire l’évidence : que Nox Oscuras est une menace supplémentaire du fait de l’imprévisibilité de ses membres. Au lieu de désigner un mode opératoire précis, ou mieux encore, un mode de vie, ou un signe de ralliement précis comme dans beaucoup de groupes sociaux, les membres semblent agir chacun à leur propre manière, sans chercher à se rassembler ou à vivre en… en meutes, cela serait le mot si l’on considère leur nature typiquement prédatrice. Pourtant, nous ne pouvons libérer un message d’alerte à toute la population sans causer une vague de panique, ou pire encore, considérant que la plupart des membres de Nox Oscuras ont été identifiés grâce à une marque commune, mais, encore une fois, jamais identique, contrairement aux tatouages des gangs. Et justement, ces disparités amèneraient sans doute à un ostracisme de toute personne tatouée, sinon à des violences envers des personnes totalement innocentes. Il serait pourtant tellement plus simple d’étudier les membres de Nox Oscuras de façon objective. Les personnes, et même les scientifiques ont tendance à avoir une opinion trop haute de l’être humain. Nous sommes des Pokémons extrêmement complexes, mais néanmoins des pokémons. Probablement qu’étudier les membres de Nox Oscuras moins comme un groupe social, mais comme une espèce à part, pourrait être utile, s’ils avaient plus de points communs. Comme n’importe quel prédateur, Nox Oscuras doit chasser, se nourrir, et éviter d’être découvert par son prédateur, la Ligue. Ainsi donc, ils doivent déployer des techniques de chasse ainsi que de dissimulation que l’on retrouve notamment chez les tueurs en série. Il faudrait donc regarder à ce genre de profil, en rajoutant l’aspect religieux. C’est ce que je dirais en tant que sociologue.

Elle s’offrit un bref répit pour manger un peu, sentant son Mustéflott lui taper la cuisse du museau comme une réprimande, regardant seulement son collègue et son assiette de pâtes à la recherche d’une idée qui n’aurait pas déjà été formulée, ou d’une confirmation sur ses dires. Elle pressa son doigts sur sa bouche pour mâcher plus vite avant de proposer à Jan de partager ses pâtes s’il le voulait.
[/justify]
PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 768
points d'aurore : 143
Messages : 437
Rang de prestige : A
Âge : 25 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Dim 28 Jan - 0:44
citer
éditer
x
  Dim 28 Jan - 0:44


Revenu des toilettes après sa légère crise, Jan écouta la scientifique parler et exposer ses propos, mâchant distraitement sa pizza. Les théories de la jeune femme étaient plus que cohérentes et son approche identifiant les Nox comme des animaux ayant des habitudes de chasse et de vie, permettant de les traquer et non pas en enquêtant sur des groupes sociaux « humains » qu’on pourrait qualifier de « Noxogènes potentiels ». En effet, prime abord, Jan aurait pensé que les Nox étaient tous des pauvres types, ayant trempé de manière plus ou moins volontairement dans des affaires plus ou moins sales ou ayant vécu dans la misère. Ou bien des gens condamnés : cancers terminaux, maladies incurables, détresse émotionnelle … Bref, des gens ayant tout perdus, des gens n’ayant surtout plus rien à perdre et prêt à vendre leur âme pour un peu d’espoir. Sauf qu’il était aussi intéressé par Nox. D’un intérêt plus que professionnel. L’immortalité et la domination des hommes sur le plan physique et mental étaient des offres plus qu’alléchantes. Et leur attentat à la télé, ayant mis en évidence leurs capacités surhumaines, leur avait offert plus qu’une bonne presse auprès des ambitieux n’ayant pas peur de se salir les mains.

Il se rendis aussi compte qu’il l’avait laissée parler tout du long, ne l’interrompant pas, se contentant d’un signe de tête l’encourageant à continuer sur sa lancée. Et de toute façon, elle semblait inarrétable. Et puis, il aimait bien l’écouter parler, c’était une fille intelligente qui disait honnêtement ce qu’elle pensait et n’hésitant pas à s’opposer à l’avis de son interlocuteur si elle le jugeait biaisé ou érroné. Toutefois, en assimilant les Nox à des animaux de type prédateur, elle faisait une grosse erreur et oubliait un élément capital, qui allait compliquer la traque des Nox.

Le scientifique fini sa part de pizza, bu une gorgée de vin et, profitant que la jeune femme mange, il prit la parole :

- Ce que tu dis est juste Elisabeth. On peut en effet rapprocher une partie des Nox du modèle animal de type « prédateur », avec des habitudes de chasse, un mode de vie se calquant sur leur chasse le plus souvent nocturne … Mais ce mode de pensée est insuffisant s’il est seul. Et faux.

Il n’y allait pas avec le dos de la cuillère, certainement encore un peu irrité après sa crise de gamin de tout à l’heure. Il avait agit comme un gosse pourri qui face à la réprimande, devient hargneux. Il avait honte de son comportement mais au moins, personne ne l’avait vu ou entendu. A lui de se reprendre maintenant.

- Assimiler les Nox qu’à une masse de bêtes ayant un besoin régulier de proie pour sa survie occulte totalement un autre type probable de Nox : Ceux qui chassent pour le plaisir. Ceux qui, loin de se contenter des proies nécessaires, assouvissent un besoin crucial d’imposer leur force, de dominer, de solliciter de la peur chez la victime. Les animaux ne sont pas sadiques : Ils tuent pour vivre. Certains hommes, eux, vivent pour tuer. Et c’est ce mode de pensée totalement différent qui fait qu’il y a déjà beaucoup de victimes et peu d’interpellations : Ils attaquent sans mobile, juste pour attaquer.

Il but de nouveau une gorgée du liquide écarlate pour réhydrater sa gorge quelque peu desséchée mais aussi pour laisser à la jeune femme le temps d’assimiler ses paroles.

- Certains Nox sont justes des gamins sadiques qui s’amusent à faire se tortiller une grenousse vivante sous l’effet de champs électriques. Sauf qu’en l’occurrence, les gamins sont des adultes capables de démembrer un homme et que les victimes sont des citoyens

Il avait peut-être été un peu dur dans ses propos. Mais rien de ce qu’il n’avait dit n’était faux. Il y croyait réellement. Les Nox étaient insaisissables car ils n’étaient plus des hommes mais pas non plus des bêtes. Ils ne rentraient dans aucune case et de fait, on ne savait pas comment les détecter, les appréhender et les mettre hors d’état de nuire. Il fini sa pizza et refusa poliment la proposition de la jeune femme

- Merci Elisabeth mais j’ai déjà bien mangé. Je me prendrait juste un café pour digérer.


Jan se rendit aussi compte qu'en écoutant parler la jeune femme, sa colère avait quelque peu baissée. Le côté de la jeune femme beaucoup moins pessimiste que le sien en matière de nature humain était rafraichissant pour le blond. Pour ainsi dire, il se rendit compte qu'il appréciait leur discussion, ce qui augmenta encore sa honte quand à son comportement déplacé de tout à l'heure ainsi qu'à sa  réaction violente suite à son échec de "plaisanterie".

Il se reprit donc et ils finirent leur repas sur une note plus légère, Jan retournant chez lui et Elisabeth se rendant à l'université pour finir les démarches liées à son arrivée. Ils se reverraient le lendemain pour travailler ensemble. Quelque chose disait à Jan qu'ils auraient l'occasion de souvent travailler ensemble et ce n'étais pas pour déplaire au blond.
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
Ad majorem scientiae gloriam | Pv. Jan Asgeir
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ad Majorem Imperator Gloriam
» Découverte bizarre...[PV Asgeir]
» Asgeir Tardora Vorhel ‡ Indépendante.
» Asgeir Lothar - When your time comes, you must lead with your head, not with you
» Jan Asgeir
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum