AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Hiver
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
05/12/17
Découvrez la le marché de Noël !
06/10/17
Réouverture du forum ! Aurora V2.0 !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Paige
Administratrice
Derniers messages

 

 « Become a good person. That's all. » | Paul

PP
PA
messages
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
  Mer 22 Nov - 16:39
citer
éditer
x
  Mer 22 Nov - 16:39

La vie d'un sous-fifre d'Idéalis n'est pas facile tous les jours.
Elle est certes bien rémunérée et les supérieurs plutôt bienveillants-- ils en ont besoin pour appâter des recrues, les nourrir d'espoirs vains et de promesses futiles. Mais une mission d'Idéalis ne se refuse pas. Pas lorsqu'on est tout en bas de l'échelle. Pour avoir son mot à dire, pour avoir des réponses aux questions que l'on pourrait se poser, alors il fallait monter.

Cybèle comptait monter.
Elle prenait son mal en patience, acceptant de filer, de voler, de parler à des inconnus pour le bien de l'indépendance d'Albion, paraissait-il. Se disait que certains devaient en profiter pour régler des conflits personnels. Tant pis. Elle faisait ce qu'on lui demandait, recevait parfois de l'argent en retour. C'est ce qu'il lui fallait, pour le moment. Elle mettait sa liberté d'agir en stand-by, mais, oh, ils en verraient de toutes les couleurs, une fois qu'elle serait là-haut. Il lui suffisait de se montrer brave, et efficace. D'amasser les moindres miettes qu'elle pouvait obtenir. Une fois les marches de l'organisation indépendantiste gravies, il lui suffirait de se servir de l'influence d'Idéalis pour se hisser plus haut, et plus haut encore dans la société, obtenir un bon poste, ce qu'il faut pour redémarrer. Vivre à sa façon, la tête haute, mais pas pour apercevoir les autres-- pour viser les nuages, tous les rampants, les riches, les biens-nés, bien-pensants, en bas, tout en bas. Cybèle, au sommet.

Voilà ses espoirs. Son projet. Cybèle prenait son mal en patience.

Elle avait une nouvelle mission à effectuer. Il lui semblait qu'on lui accordait plus de confiance ces derniers temps ; ses tâches n'étaient plus celles d'un simple pigeon voyageur qui transmet des messages de contacts en contacts, va récupérer des informations, coller des affiches, distribuer des tracts à la sauvette dans les boîtes aux lettres. La borgne s'occupait de plus en plus de filer des membres de la Ligue Impériale, parfois des personnes agissant au sein même de l'armée ou des institutions gouvernementales, parfois des badauds, passants, illustres anonymes. On ne lui en disait jamais plus. Jamais pourquoi. Il fallait juste le faire ; avaient-ils un intérêt à recueillir des informations sur la routine de telle personne ? Une histoire de famille ? Une histoire de témoins ? Ou juste, le plaisir de gâcher la journée de quelqu'un en l'envoyant se balader à droite et à gauche sans but ? Cybèle n'en savait rien.

Mais elle le saurait un jour. Il lui fallait juste prendre son mal en patience.

La jeune femme enfila rapidement un T-shirt et un pantalon, emporta ses pokéballs, son trench-coat, et dehors. Elle avait des informations sur la personne à filer ; il s'agissait d'un jeune homme, arbitre de combats Pokémon apparemment. Pourquoi lui, encore ? Aucune idée. Il fallait récupérer des informations sur lui et si possible des papiers d'identité. Pourquoi ? Pour une raison matérielle ? Pour prévoir une action ? Avait-il un passé avec la faction ? Juste pour saouler Cybèle ? Aucune idée. Elle n'en avait aucune idée. Mais le faisait quand même, en attendant son heure.

Certaines habitudes du blond avaient été recensées. Les endroits où il avait l'habitude de se rendre, ses footings le matin, par exemple. Il s'agissait probablement de membres de l'organisation infiltrés à la Ligue qui avaient amassé ces informations. Il n'avait jamais vraiment causé de soucis.
Cybèle avait souvent eu affaire au vol à la tire dans son passé. Elle était passée maître dans l'art de la matière, pour l'éviter comme pour le perpétrer ; avant de se lancer dans les combats clandestins, l'albinos avait déjà eu à soutirer de l'argent à autrui, avec leur accord ou pas. Mais elle demandait toujours avant, au cas où. Par politesse, comme sa mère le lui avait appris. (À demander, pas à voler). Il suffisait de passer près de la personne-- la percuter, ce n'est pas très discret. Attendre qu'elle soit occupée, observer ses habitudes, s'il vérifie souvent le contenu de ses poches, quelles poches, où se trouve son téléphone, où se trouve son porte-monnaie, puis agir vite. Vite, on passe, d'un geste leste, un balancement nonchalant du bras, on attrape l'objet, tandis que la personne est distraite, regarde ailleurs. Puis on s'en va. Personne n'a rien vu, ou tout le monde s'en fout.

Le blond était là. Paul quelque chose. Désolée, Paul. Cybèle le suivit discrètement sans l'observer directement, les mains dans ses poches. Elle observa un relief au niveau de l'une des poches du jeune homme, qui indiquait probablement la présence d'un téléphone.
Toujours à distance, Cybèle attendit que sa victime passe dans une rue bondée pour s'approcher doucement. Il y avait beaucoup de bruit et de distractions alentours-- en un geste, la jeune femme retira un téléphone de la poche de l'arbitre.

Elle entreprit ensuite de créer une distance entre eux deux et de le dépasser.
Elle comptait prendre la prochaine à gauche, puis se volatiliser. Trop confiante.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
  Mer 22 Nov - 18:43
citer
éditer
x
  Mer 22 Nov - 18:43

Ma vie était si parfaite, je venais de finir d'arbitrer un combat entre deux Pokémons feux. C'était un combat passionné et intense mais le résultat était sans appelle. J'ai donc fini le travail beaucoup plus tôt aujourd'hui. J'étais sur le chemin du retour, je pris comme tout les jour la même route car elle était très peu fréquenté et calme. J'avais besoin de calme après un combat pareil, ces deux jeunes n'avaient aucun style avec leur cheveux en pics et leur manière de combattre très rustres. Pendant le match je me fis une réflexion amusante. Pourquoi étaient-il tous les deux roux, c'était une étrange coïncidence.

Quand je rentrais du travail, je me refaisais toujours le match dans ma tête. J'analysais les erreurs, les détails techniques, les points forts et faibles de chacun, la relation que le dresseur tissait avec son Pokémon, leurs sens de l'honneur et plein d'autres choses. Quand je rentrais du travail j'avais toujours la tête dans les nuages. Je tournai vers la rue principale quand tout à coup je sentis une présence fugace sur mon coté. Je tournai la tête. Personne hormis la foule. Je mis la main à ma poche. Je venais d'être victime d'un odieux larcin. Je me retournai, la foule était calme et c'est là que je la vis au loin, une petite silhouette à la chevelure blanche qui courait à vive allure. Je tentai de l’apostropher.

Vous à la chevelure d'argent!! Veuillez vous arrêter s'il vous plais.

Pas de réponse. Normal si c'était elle la voleuse. je devais la rattraper. Je dénouai ma cravate et me mis à courir pour la rattraper. Mes nouvelles richelieus allaient s’abîmer avec cette course. La poursuite commença.

Vous n'avais pas besoin de voler, je peux vous aider si vous le souhaitez

Toujours pas de réponse. Cette jeune fille devait vraiment être désespéré pour fuir ainsi. Elle courait comme si le diable était à ses trousses.J'ai toujours été un bon samaritain pourtant, c'est vrai, je donne aux associations caritatives, je suis polis, j'aide mon prochain...ce n'été pas le moment de penser à cela. Il fallait que je la rattrape. Heureusement pour moi elle ne courait pas très vite. A mes deux premières interlocutions, j'ai haussé le ton, cela l'a peut être effrayé. J'optai donc pour la manière douce. avec un grand sourire et un ton chaleureux

S'il vous plais veuillez vous arrêtez, je ne vous veux aucun mal. On peut discuter de vos problèmes si vous le souhaitez. Vous avez des problème à la maison?

Encore une fois le silence. J'étais bientôt à son niveau. Mes heures de footing n'était pas vaine. En réalité, ce qu'elle m'avait volé n'avait pas une très grande valeur, à par peut être les quelques photos de ma chère Azylis qu'il y avait en mémoire. En réalité je la poursuivais pour l'aider. C'est vrai après tout, quand je la rattraperai je ne lui ferais pas de mal j'essaierai simplement de discuter; Je la suivais de près, elle prit une ruelle annexe. J'étais à bout, il fallait que je joue ma dernière carte. Elle était jeune et plaine de fougue comme ceux que j'ai arbitrais tout à l'heure

Ayez la décence de me répondre au moins jeune fille, ce serait la moindre des politesse. N'avez vous donc aucun honneur!!


PP
PA
messages
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
  Jeu 23 Nov - 14:43
citer
éditer
x
  Jeu 23 Nov - 14:43

Quelque chose n'allait pas.
Marchant d'un pas tranquille pour ne pas attirer l'attention, Cybèle avait ouvert l'application appareil photo de son téléphone personnel pour surveiller la réaction de sa cible.  Celui-ci semblait s'être aperçu de quelque chose-- fait déjà étonnant, étant donné la discrétion habituelle de la voleuse en herbe. Avait-elle fait une erreur ? Ça ne lui était plus arrivé depuis bien longtemps. Mais rien ne disait qu'il l'accuserait elle, parmi toutes les personnes présentes. Néanmoins, Cybèle décida tout de même de presser le pas pour vite disparaître de la vue du blond, avant qu'il ne se retourne.

C'est alors qu'elle se dépêchait dans ce but que l'agent d'Idéalis se fit apostropher. Les regards se braquèrent immédiatement sur elle ; pas bon, pas bon ! D'apparence trop singulière, la borgne ne pouvait pas se permettre de se faire reconnaître par qui que ce soit, pour quoi que ce soit. On appelle pas des inconnus sans raison dans la rue, surtout à une telle distance-- tout le monde devait se douter qu'il y avait un problème.

Pas de soucis. Cybèle est plutôt athlétique, et elle était intimement persuadée qu'elle courait plus vite que la plupart des gens. L'éboueuse se mit à déguerpir aussitôt, piquant un sprint pour s'engouffrer dans une rue. Néanmoins, sa surprise fut grande lorsqu'elle s'aperçut que le dénommé Paul la poursuivait également-- était-ce un sportif aussi ? Dans ce cas, leur vitesse devait être à peu près égale, et alors la muette parviendrait à semer son poursuivant. « Vous n'avez pas besoin de voler », tu parles. Voilà que ce richou venait parler à Cybèle de la nécessité de faire des larcins ou pas-- quelles foutaises ! Cybèle continuait à s'élancer sur les pavés, bien contente d'avoir aujourd'hui opté pour des chaussures à semelles plates.

...
Non seulement il commençait à vouloir lui venir en aide (non mais, c'est le monde à l'envers !), mais en plus, il courait plus vite qu'elle.

Qu'est-ce que ?! Oh bon sang, les footings. Cybèle avait complètement oublié que ce type courait tous les matins, selon son contact. Évidemment, elle qui se concentrait sur la musculature du haut de son corps dans l'optique de pouvoir se défendre en corps à corps, ne faisait pas le poids. Elle trouvait ça hallucinant qu'un gars venant de se faire voler pense autant à aider son prochain. Franchement, ç'aurait été elle, le voleur se serait pris la raclée de sa vie.
Cybèle jeta un regard en arrière. Il se rapprochait. Aïe, ça allait lui poser pas mal de problèmes si Idéalis le savait. Il faudrait qu'elle trouve un moyen de collecter des informations sur ce type tout de même-- elle se dit également qu'il devait avoir eu une vie bien sympathique pour se permettre d'être gentil à ce point. Dans les taudis de Grimecoal, à être trop bon, on se fait bouffer par les autres.

Sans s'en vouloir le moins du monde, Cybèle continua à tenter de semer son poursuivant. Tant pis. Il aurait bien le fric de s'en acheter un autre, de téléphone. Il semblait s'épuiser ; bonne nouvelle. Il est vrai que notre muette est particulièrement bonne en endurance, et elle bifurqua donc dans une petite ruelle dans l'espoir d'aller de rue en rue sans laisser le temps au blond de comprendre son cheminement, haletante.

« Vous n'avez donc aucun honneur ! »

Hein, quoi ?!
Heurtée dans sa dignité, Cybèle stoppa son élan immédiatement. Parler de son honneur personnel était un affront qu'elle ne pouvait pas supporter, au détriment de son anonymat et de sa mission pour Idéalis ; se retournant soudainement, l'albinos s'approcha à pas lourds de son poursuivant, réduisant à chaque seconde l'espace qui séparait les deux coureurs, pour finalement ne laisser qu'une vingtaine de centimètres d'intervalle.

Elle le fixa droit dans les yeux, de son unique œil à elle ; il avait l'air un peu plus jeune. Richement habillé, bien coiffé, godasses de riche. Qu'est-ce qu'elle avait du mal avec ces types-- et il lui parlait d'honneur ?! Sans arrêter de fixer le blond ne serait-ce qu'un instant, Cybèle saisit son carnet ainsi que son critérium pour écrire quelques mots. Elle n'avait même pas besoin de poser un œil sur ses gestes pour les accomplir ; vu son handicap, ils étaient aussi naturels pour elle que de parler pour autrui.

Le silence, marqué par le regard pesant de la jeune femme, ne fut brisé que par le bruit d'une feuille arrachée, que la borgne glissa dans le col du blond avec une lenteur effrontée. Elle aurait pu en coller une bonne à ce Paul, mais préférait ne pas s'attirer d'ennuis-- d'autant plus qu'elle n'estimait pas cette réaction sanguine comme étant assez digne. Là, maintenant, elle n'était qu'une voleuse, le truand, et lui était le bon. Il ne fallait pas empirer la situation.

Sur le papier, on pouvait lire ces mots, écrits en grandes lettres brouillonnes ; j'ai probablement plus d'honneur que t'en auras jamais, et tu me tapes sur les nerfs. Arrête de jouer au gentil.

La tête haute, Cybèle fixait toujours le blond. Elle ne lui rendrait pas son téléphone. C'était une situation bien étrange qui se déroulait là, cette confrontation entre voleur et volé-- mais, piquée au vif, la muette comptait rétablir son honneur. Et une certaine hiérarchie entre elle et son interlocuteur.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
  Jeu 23 Nov - 15:50
citer
éditer
x
  Jeu 23 Nov - 15:50

Dès que j'eu prononcé le mot "honneur", la bougresse s'arrêta net. Pour ma part je freinai des quatres fers. Bon sang quelle course poursuite. Ce n'était pas tout les jours que je vivais de telles émotions fortes. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela, la demoiselle se retourna. C'est ainsi que je pu voir son cache œil, c'était une individu que le commun des mortels désigneraient d'étrange, un trench-coat sans style, borgne et les cheveux blanc. Mais ce que je voyais pour ma part c'était sa détermination.

Elle se rapprocha de moi d'un pas décidé, j'avais encore le souffle coupé à force de m'égosiller comme cela. J'avais peur, nous étions dans une rue isolée, seuls et je n'avais rien pour me défendre. A son arrivé, je ne puis dire si ses yeux, ou devrai-je plutôt dire son œil, était emplis de colère ou de fierté, sans doute les deux. Bien que ces vêtements soi ample, je pouvais distinguer une certaine musculature. Bon sang, elle allait me frapper. Cela va me faire aussi mal que la fois où Azylis me mis un coup de pied dans les berlingots, la douleur était atroce. Mais j'y pense elle pouvait me frapper au visage, ce serait inadmissible, à la moindre douleur je devais être prêt à riposter quit à la pousser s'il le faut. Non, elle était à quelques centimètres de moi.

Rien, mais que se passait-il? J'avais fermé les yeux l'espace d'un instant mais en le rouvrant elle déposa un petit papier dans mon col. Elle me provoquait, à cet instant je ne put m’empêcher d'esquisser un léger sourire. Je ne sais pas s'il s'agissait d'un sourire d'amusement ou de soulagement de ne pas m'être fait défigurer. Mais pourquoi ce mot, elle n'aimait peut être pas sa voix. Ne pas la provoquer sur ce terrain, c'est noté.

J'avais raison. J'avais belle et bien touché son honneur. Elle était donc susceptible. Je devais en jouer, elle ne voulait pas de ma gentillesse. et bien elle serait servi. Je sortis ma Pokéball

Je ne connais pas votre nom demoiselle mais j'ai compris. Je me nomme Paul Raphmagn et j'ai certainement plus d'honneur que vous. Avez vous un Pokémon mademoiselle?

C'était le seul type de confrontation que je pouvais éventuellement remporter. Courage mon petit Raoh.

Je vous donne la possibilité de me prouver votre sens de l'honneur dans un combat en un contre un. Votre meilleur Pokémon contre le mien. Si je gagne ayez la décence de me rendre mon bien. Si vous l'emportez vous pourrait le garder et je vous donnerez ceci, c'est tout ce que j'ai sur moi.

Je sortie de la poche intérieur de ma veste une liasse de billets de 500 Pokédollards. Je devais jouer la carte de la provocation au maximum pour qu'elle commette des erreurs idiotes. Saint Arceus, fait qu'elle soit une dresseuse que je ne finisse pas dans cette ruelle sombre. Je pouvais lire dans son regard toute la force de sa détermination...A moins que ce ne soit que de la rage.

PP
PA
messages
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
  Ven 24 Nov - 10:04
citer
éditer
x
  Ven 24 Nov - 10:04

Cybèle ne devait pas donner son nom. Pas immédiatement, en tout cas ; son visage déjà bien trop reconnaissable l'handicapait. Si ce Paul connaissait en plus son prénom unique en son genre, alors la muette n'avait plus aucune chance de demeurer anonyme. La situation était déjà un problème en soi. Elle n'était pas censée s'emporter ainsi.

Mais à ce moment-là, l'albinos n'en avait que faire, blessée dans sa fierté. Toujours aussi proche du blond, elle attendait sa réponse. Son sourire esquissé faiblement eût le don de la rendre dingue de frustration ; qu'est-ce qu'il a, lui, à sourire ? Elle avait distribué des coups pour moins que ça.

Lorsqu'il s'exprima, la borgne resta bouche bée. Pas par son nom, qu'elle connaissait de toute évidence déjà depuis un moment, mais plutôt car ce type jouait lui aussi la carte de la provocation. Elle ne pouvait pas nier son courage, puisque dans la situation présente, il était indéniablement en danger.
Il lui proposait un combat Pokémon. Le visage de Cybèle s'étira en un sourire moqueur ; il la prenait pour quoi, une enfant ? À vouloir régler les conflits au travers de ces créatures combatives. Dans le monde de Cybèle, on se bat soi-même, avec son propre corps. Son monde est une jungle, où la force brute et la technique sont les seuls remparts contre l'infériorité.

Mais alors, il sortit une liasse de billets. Décontenancée, la borgne regarda tout cet argent avec surprise. Était-il conscient qu'elle pouvait juste le taper une bonne fois pour toutes et s'en aller avec son butin ? Et puis, qu'est-ce qu'il foutait avec autant de sous sur lui ?! Il jouait avec ses sentiments, son besoin d'argent ?

...
Cybèle poussa un long soupir. Voilà qu'elle était encore tombée sur un drôle d'oiseau. Sa réaction avait été une vraie surprise : la muette s'attendait plus à quelque chose de l'ordre de « non, maman » ou « arrêtez tout de suite ou j'appelle la police ! », ou même un coup de fil discret aux flics derrière le dos. Mais un défi ? Contre toute attente, Paul Raphmagn jouait de ce larcin pour parier son téléphone et son argent. Quel était le but de tout cela ?

Confuse, Cybèle fixait toujours son interlocuteur droit dans les yeux tandis que son cerveau carburait à vive allure. Elle pouvait s'en aller tout de suite, certes. Avec son téléphone, et pourquoi pas son argent. Mais l'albinos avait devant elle une occasion de faire parler sa cible et peut-être d'en apprendre plus sur lui-- d'autant plus qu'un certain plan se profilait dans son esprit. Pour recevoir les félicitations de l'organisation, en espérant ne pas être poursuivie.
Puis il y avait la question de son honneur. Tourner le dos à un défi lancé de façon aussi effrontée était inacceptable. Arbitre ou pas, Cybèle devait prouver à ce gars qu'elle pouvait le surpasser à la loyale. Et après, elle s'en irait, la tête haute.

Toujours énervée, sans un mot comme à son habitude, la jeune femme décrocha une pokéball de sa ceinture et en fit sortir un Furaiglon dans un faisceau de lumière rouge. Hrund se mit aussitôt à voleter autour de sa dresseuse pour finalement se poser sur son épaule. Son regard était braqué sur Paul, comme s'il essayait de le sonder. Sortir son Sonistrelle aurait probablement été plus efficace en raison de son double-type multipliant les résistances, mais la muette ne s'entendait toujours pas avec la chauve-souris. Elle craignait que le volatile lui désobéisse et traîne son honneur dans la boue.

Après un regard perçant adressé au blond, Cybèle s'éloigna ensuite de quelques pas. Elle ne savait pas s'il comptait se battre ici, mais ça ne lui posait en tout cas aucun problème. La ruelle ne semblait pas habitée, si ce n'est pas les déchets qui traînaient alentours. Tandis qu'elle marchait, toujours de ce pas agacé, la jeune femme leva son carnet, sur lequel il était simplement écrit ; deal.

Il pouvait commencer à tout moment. Elle lui laissait le luxe de frapper en premier-- ou de trouver un endroit plus approprié, s'il craignait pour son image.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
  Ven 24 Nov - 23:14
citer
éditer
x
  Ven 24 Nov - 23:14

A la fin de mon énoncé la demoiselle me sourit, j'étais mort de peur mais je ne devais lui montrer. C'est vrai, nous étions isolé et je ne suis pas dupe à ce point. J'avais parfaitement conscience de la dangerosité de la situation. J'étais moi même passé à coté de la mort. Contre toute attente, elle fit jaillir un Pokémon. Un Furaiglon, je n'avais aucune idée de son niveau mais par chance mon Elekid avait l'avantage face à un Pokémon vol.

.Dans la plupart des cas, j'arrivais à connaître la relation entre un dresseur et son Pokémon, sans doute car j'ai toujours été un grand observateur. L'apprentissage par l'observation, mon père me disait souvent " Ecoute les manières plutôt que les paroles". Cet adage m'a toujours été utile, même lorsque j'arbitrais un match, je m'amusais souvent à regarder les réactions des dresseurs, les plus proche de leur Pokémon étaient souvent les vainqueurs. Dans son cas, tout m'était inconnu, je ne connaissais ni son nom ni les raisons de son larcin ni même la relation qu'elle entretenait avec son Pokémon.
J'observai cependant des marques de griffure sur son avant bras. Peut être était ce un Pokémon récalcitrant, ou encore mieux pour moi, qu'ils ne s'entendaient pas. Une chance pour moi.

Mais le temps n'était pas à la réflexion, il me fallait agir et me montrer digne de mes belles paroles. C'est alors qu'elle s'éloigna sans s'en prendre à ma personne mais je devais rester vigilant, c'était peut être une ruse. Contre toute attente, elle ne me fit rien. Bénie soit son orgueil. Elle accepta même le "deal" comme elle le "dit" sur un petit bout de papier.

Je fis sortir Raoh de sa Pokéball. Il était en pleine forme et crachait même quelques étincelles des pores de sa peau. Contrairement à l'accoutumé il n'avait pas un regard de défi mais plutôt un regard de colère. C'étais la première fois que je le voyais ainsi, il n'a pas du apprécier qu'on s'en prenne directement à moi. A cette pensée, je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire de fierté. Nous étions si proche lui et moi, nous nous comprenions d'un regard. Non, nous ne pouvions pas perdre.

Je vous présente mon fidèle Raoh. Comme vous pouvez le voir il est prêt à en découdre. Ayez l'obligeance de ne pas rester en contact avec votre Pokémon je ne voudrais pas vous blesser.  

Ce fut mon ultime provocation avant que le combat ne commence. En lui laissant l'initiative elle se sentira en confiance et fera une erreur que Raoh ne manquera pas de lui rendre au centuple.

HRP: Mon Elekid à une cicatrice du à une brûlure sur l'avant bras droit.
PP
PA
messages
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
  Sam 25 Nov - 17:47
citer
éditer
x
  Sam 25 Nov - 17:47

Un Pokémon électrique. Ça ne pouvait pas plus mal tomber pour Cybèle, qui, malgré son visage impassible, comprit qu'elle n'était pas dans une bonne posture. Le petit Elekid semblait en pleine forme ; S'il connaissait assez d'attaques de son propre type, Hrund ne ferait pas long feu. Il fallait trouver une solution.

Une ultime provocation ; alors que la borgne réfléchissait, Paul n'hésita pas à lui lancer une pique qui ne fit qu'accentuer la colère de la demoiselle. Néanmoins, des provocations, elle en avait connu beaucoup, et des biens pires ; aussi fit-elle de son mieux pour conserver son calme et réfléchir calmement. Elle n'hésiterait pas à frapper ici, au milieu de cette ruelle vide, quitte à attirer les badauds, tant pis ; les premières minutes de ce combat qui semblait perdu d'avance se passèrent dans un silence uniquement brisé par le bruissement des ailes du volatile de l'albinos.

Elle avait une petite expérience en matière de combat Pokémon. La première chose à faire était de s'assurer que son combattant n'entre pas en contact direct avec l'adversaire, auquel cas il risquait de se prendre une sacrée joute, et ça ne serait pas une bonne idée du tout. De toute façon, les Pokémon électriques, c'est toujours pareil ; à un moment ou à un autre on finit paralysé, et là, c'est la fin. Cybèle ne connaissait pas la force de son adversaire. Elle devait frapper vite et fort, et surtout, toucher avec sa première attaque. Quitte à se faire paralyser ?...

... Oui. Quitte à se faire paralyser ; c'était un risque à prendre. L'initiative donnait un avantage à la borgne, tout comme son mutisme ; il était impossible de prime abord pour son adversaire de savoir ce qui l'attendait. Elle pouvait au moins bénéficier de cet effet de surprise sur la première offensive. Hrund se retourna, et perçut le regard déterminé de sa dresseuse : plein de férocité comme à son habitude, le Furaiglon était prêt à en découdre jusqu'au bout.

Tomber sur ce type en adversaire était la pire chose possible ; Hrund ne connaissait qu'une attaque susceptible de le blesser à pleine puissance. Pour lancer une première offensive, il fallait donc maximiser l'effet et la chance de succès de la dite attaque.

Sans crier gare, Cybèle siffla une séquence d'ordres à Hrund ; court, long-court. Sans prendre le temps de réfléchir, comme s'il s'agissait d'un réflexe, le volatile affûta très rapidement son bec et ses serres avant de voler à pleine vitesse vers son adversaire : contre toute attente, il ne s'arrêta pas devant lui, mais attendit d'être placé derrière le Pokémon Électrique pour le couvrir de coups de griffes et de bec, le regard sauvage-- tout s'était passé très vite.

Cybèle, toujours de marbre, espérait que l'avantage de l'initiative déstabiliserait son adversaire et lui occasionnerait un maximum de dégâts. Elle le savait-- dès qu'il se remettrait de cette déferlante de coups, Hrund allait déguster.
Mais de là à perdre ?... Ah, ne me faites pas rire.

Résumé du tour:
 
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
  Sam 25 Nov - 20:31
citer
éditer
x
  Sam 25 Nov - 20:31

L'albinos lança la première offensive. Je n'avais aucune idée de son niveau en combat je devais être à l’affût. Je me demandais comment elle pourrait gérer le match sans parler. C'est alors que son Pokémon fit claquer ses ailes. Je m'étais lourdement trompé, elle avait une relation presque fusionnelle avec lui, ils s'étaient compris d'un simple regard. Un peu comme moi et Raoh. Je n'aurais peut être pas du tant la provoquer.

Le Pokémon fonça à vive allure vers ma position, comment était Raoh. Concentré, comme à son habitude, il était rompu à ce genre d'exercice après tout. Je m'étais rarement retrouvé face à un adversaire plus puissant que moi, si l'on met de coté l'Aligatueur de Roscella que nous avions eu bien du mal à mettre en déroute avec Arthur. D'aucun penserai que cela nous donnerait une confiance absolu en notre capacité de combat à la limite du hautain. Mais en réalité, ce qui nous donnait la confiance, c'était le lien qui nous unissait moi et Raoh. Il était mon premier et unique Pokémon, je le considérais comme mon fils et c'est pour cela que la victoire nous était assuré.

J'avais l'avantage du type mais il possédait une plus grande agilité. Par chance nous avons passer de nombreuses heures à nous entraîner à la viser. Et Raoh adorait cette exercice. C'est alors que le Furaiglon virvolta à l'arrière de mon Pokémon. Astucieux, elle voulait me prendre à revers. J'aurais due me douter qu'elle n’utiliserait pas des méthodes de combat conventionnelle. Elle privilégiait la ruse à l'affrontement direct, elle avait raison, chercher le contact avec Raoh ne pouvait que la paralyser.

Raoh était surpris du mouvement de son adversaire, je le comprennais, mais n'ai crainte mon cher Elékid, tu sais bien que je suis le stratège du groupe. Mon regard s'intensifia sur le combat et la situation puis je donna mon ordre.

Raoh à mon signal utilise cage éclair pour te protéger et attaque éclair!!

Le Furaiglon préparait une attaque pic pic aiguisée, je devais attendre un maximum de temps, il était presque au contact

Maintenant!!!

Spoiler:
 
PP
PA
messages
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
  Dim 26 Nov - 15:44
citer
éditer
x
  Dim 26 Nov - 15:44

Il avait réagi vite-- très vite ; c'est là qu'on sentait la différence d'expérience entre une personne dont le travail est de juger les combats, et une autre qui n'a finalement eu que très peu de pratique en comparaison : Cybèle n'eût même pas le temps de réagir que Hrund se trouva paralysé par l'attaque Cage-éclair de son adversaire. Tenace bien que considérablement ralenti, le Furaiglon attaqua tout de même son ennemi avec Furie, sa puissance d'attaque toujours aussi dévastatrice en raison des divers facteurs l'augmentant ; mais il ne put pas porter le nombre de coups qu'il aurait souhaité, l'Elekid contra-attaquant alors à l'aide d'Éclair.
Hrund se retrouva projeté en arrière et lutta pour ne pas s'effondrer au sol. Il ne vivait pas du tout bien cette attaque électrique, mais son esprit combatif le poussa à rester dans les airs pour ne pas devenir plus vulnérable.

Cybèle se retrouvait déjà en difficulté. Elle n'avait pas vraiment le choix en matière d'attaque et de stratégie ; si elle en avait eu l'opportunité, la borgne aurait envoyé son Sonistrelle combattre, mais son adversaire avait stipulé qu'il s'agirait d'un 1 vs 1. S'il ne comptait pas changer de Pokémon, alors l'albinos ne pouvait pas le faire non plus. Mais son orgueil lui interdisait de perdre, tandis qu'une colère sourde résonnait encore davantage en elle ; la jeune femme aurait probablement hurlé ses ordres à son combattant si elle l'avait pu, mais elle devait se contenter de sifflements. Envole-toi, Hrund-- haut dans le ciel. Une nouvelle séquence en morse ; deux courts sifflements qui percèrent le silence, suivi par un plus long.

Hrund s'efforça de s'élever plus haut dans le ciel malgré la paralysie qui lui entravait ses mouvements ; il se rua ensuite sur le Elekid adverse, les yeux illuminés d'une haine et d'une vergogne qui se voulaient intimidantes  : le Furaiglon paraissait soudain plus grand qu'il ne l'était, plus effrayant, se rapprochant à vivre allure de son adversaire, pour ensuite lui asséner deux puissants coups d'aile.

Deux ? Non, pas vraiment, car après avoir attaqué une première fois le Pokémon ennemi, Hrund fût pris de spasmes, son corps parcouru d'électricité, tandis qu'il manqua de s'effondrer sur le Elekid, ne se reprenant qu'au dernier moment pour se poser avec difficulté non loin de là. Il était vulnérable, paralysé.

Cybèle regarda avec horreur son Furaiglon laisser une ouverture aussi grande à son opposant. Néanmoins, elle espérait que le coup d'aile porté à son ennemi, dont la puissance et l'attaque Groz'yeux précédente devaient avoir compensé la résistance du Pokémon électrique adverse, aurait repoussé le Elekid assez longtemps pour lui laisser le temps d'agir.

Spoiler:
 
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
  Dim 26 Nov - 17:04
citer
éditer
x
  Dim 26 Nov - 17:04

Raoh était touché par l'attaque picpic adverse, fort heureusement cage éclair avait considérablement réduit sa puissance dévastatrice. Il souffrait mais il en fallait bien plus pour la mettre hors jeu, qui plus est sa riposte éclair n'était qu'un avant gout. Raoh me regarda avec un regard plein de confiance qui me signifiait qu'il était prêt à utiliser cette attaque. A mon sens, c'était bien trop tôt, le Pokémon n'était pas encore assez affaibli mais il fallait faire vite, l'adversaire était bien plus rapide que nous. Nous devrions profiter de notre avantage. C'était la technique la plus puissante d'Elékid et nous la perfectionnions tous les jours depuis des semaines. Ça allait être le coup de grâce.

La paralysie faisait son effet, mais le Pokémon n'avait pas perdu de sa hargne, loin de là. C'est alors que la malandrine se mit à siffler à un certain rythme...du morse. Mais bien sur, que ne m'en suis je pas rendu compte plus tôt, ces sifflements indiquaient à ses Pokémons les techniques à utiliser. Décidément, elle était loin d'être ordinaire cette jeune demoiselle. Étonnement je ne pus réprimer un sourire. Je commençais à réellement m'amuser. Malheureusement, il fallait en finir. Cela avait assez duré.

Le Furaiqlon s'envola, je me tenais prêt à envoyer une deuxième décharge mais il m'intimida en utilisant gros yeux. J'étais bien trop concentré pour me faire avoir par la supercherie. Ce n'était pas le cas de Raoh, il se figea un instant ce qui lui fit encaisser une attaque cru-aile de plein fouet. Non!! Je n'ai pas eu le temps de lui intimer mon ordre!! La technique de sifflement de la voleuse était intéressante. D'un coté, je ne sais pas à l'avance quelle attaque l'adversaire va utiliser et de l'autre, je ne peux pas riposter en conséquence. Vraiment très ingénieux, peut être pourrai je exploiter l'idée.

Raoh était quelque peu amoché mais n'avait rien perdu de sa hargne. Après avoir légèrement reculé, il se redressa dans un halo d'étincelle. Il en voulait aujourd'hui. Le Furaiglon se posa, l'accumulation des dégâts devait se faire sentir. Il avait perdu de sa vitesse mais mon Raoh, lui, n'était pas en reste, je devais lui faire peur un maximum avant de lui porter le coup de grâce.

Utilise vive attaque chargé et encadre le. Ensuite utilise la à puissance maximale!!

Raoh se mit à courir à toute vitesse autour de l’ennemi au sol. Cela forma une tornade d'étincelle. Je posai un regard sur l'adversaire pour lui signifier que je n'étais pas le seul à courir tous les jours, mon compagnon me suivait sans relâche. Je ne me suis jamais vu mais je savais pertinemment que mon regard changeait durant un combat sérieux, je le sentais devenir de plus en plus agressif.

Pendant sa course, Elekid venait de finir de charger son attaque, une immense boule d'électricité était au cœur de sa main. Le Furaiglon ne pouvait pas fuir, Elekid était si rapide qu'il ne pouvait pas prévoir quand l'attaque serait lancé. Raoh se décida. En plein dans le mille.

:
 
PP
PA
messages
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
  Dim 26 Nov - 21:20
citer
éditer
x
  Dim 26 Nov - 21:20

Tout s'était passé en un éclair ; Cybèle n'avait pu que regarder avec désarroi et frustration le Elekid ennemi courir autour de Hrund, paralysé. La muette répondit au regard de son adversaire par le sien, prolongé, rageur, alors que des étincelles d'électricité se soulevaient sur le passage du Pokémon électrique-- sifflant encore et encore, la dresseuse tentait de faire réagir désespérément son Furaiglon, qui était trop entravé par sa paralysie pour faire quoi que ce soit : il n'arrivait pas à s'envoler, perturbé par son adversaire, et ne pouvait pas s'échapper de ce cercle infernal-- et soudain, une colossale boule d'électricité illumina la ruelle, attirant le regard des badauds qui passaient par la rue principale, avant de les faire fuir, effrayés : un fracas retentit, et Hrund poussa un cri perçant avant de s'écraser au sol un peu plus loin.

Non. Cybèle ne voulait pas perdre. Ne pouvait pas perdre. Jamais, jamais elle n'accepterait de s'incliner devant un fils de riche, la pseudo-élite de la société, née au bon moment, au bon endroit ; qui était-il, après, tout ce Paul ? Avait-il ne serait-ce que la moitié du vécu de la muette, ses galères, ses questionnements, ses soucis ?!
Non. Hrund ne perdrait pas, pas aujourd'hui ; Acharnée, Cybèle continua à siffler, signalant au Furaiglon qu'il n'avait pas le droit de s'effondrer aussi facilement, quelle que soit la puissance de son adversaire. La pauvre créature vaincue ne réagit pas au premier abord, avant de tenter tant bien que mal de se relever.

Il s'écroula à nouveau. Cybèle insista. Le volatile se releva, une seconde fois, le plumage parcouru d'étincelles, s'avançant à pas lourds vers le Elekid ennemi. Il faisait de son mieux-- mais ça ne suffisait pas à Cybèle qui, pleine de rage, refusant d'accepter sa défaite, intima un ultime ordre à son Pokémon d'un sifflement colérique.

Hrund mobilisa ses dernières forces, courant, boitant à moitié, vers son ennemi, avant de lui asséner un coup de bec-- et de tomber sur les pavés, encore une fois. Frustrée, humiliée, perdante : Cybèle était emplie d'une colère noire. Elle ne perdrait pas. Elle ne perdrait pas. Un mot-- un mot ! Et ce Paul risquait de passer une mauvaise après-midi, tandis que les passants s'éloignaient de la ruelle, faisaient semblant de ne pas voir, allaient ailleurs.

Spoiler:
 
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
  Mar 28 Nov - 15:35
citer
éditer
x
  Mar 28 Nov - 15:35

L'attaque avait porté. C'était une victoire sans appelle, le Furaiglon était hors combat. Je n'ai jamais réellement apprécié le combat Pokémon mais c'était la voie que moi et Raoh avions décidés d'emprunter. C'était notre seule arme pour retrouver Azylis et pour parvenir à protéger nos concitoyens. Mon adversaire ne me connaissait pas, elle devait sans doute me prendre pour un privilégié et dans les faits c'était le cas, mais je ne m'étais jamais complu de ma situation. Aider les autres était l'un des buts de ma vie, et si pour cela je devais donner une leçon à une voleuse dans une ruelle malfamée, et bien soit.

En face, la voleuse fulminée. Elle ne semblait pas accepter la défaite. Le Furaiglon tituba vers Raoh, il était aussi obstiné que sa maîtresse. Quelle marque de courage. Il tenait énormément à la dresseuse. Ce duo avait du potentiel, elle en stratège vicieuse et lui, empli de volonté. Quel dommage qu'elle se soit tourné vers la voie du banditisme. Je devais faire quelque chose.

Le Pokémon se lança vers Elékid avec tout ce qui lui restait de force et tomba à ses pieds. Elle pouvait être fier de lui, mais lorsque je la fixa, je ne vis que de la colère à mon encontre. Quelle tristesse.
C'est alors que Raoh se pencha vers son adversaire immobile. Son regard était plein de compassion. C'était cela qui nous unissait, la compassion. Raoh absorba toute l'électricité qui parcourait le Furaiglon pour le soulager de ses peines, puis le pris sur son épaule pour le ramener auprès de sa maîtresse.

C'était un très beau combat, vous pouvez être fier de votre Pokémon, il s'est vaillamment battu, tout comme vous d'ailleurs

Mon ton était sérieux et je la félicita avec franchise. Raoh déposa délicatement le Furaiglon au pied de sa maîtresse puis il revint vers moi. Nos regards se croisèrent, et je lui adressa un sourire de félicitation. Tant pour son combat que pour son acte de fairplay. Une fois à mes cotés, je ne pouvais pas laisser la situation se terminer de la sorte.

Je ne plaisante pas, vous avez fait preuve d'astuce et vous ne vous êtes pas laisser abattre. Vous avez du potentiel en temps que dresseuse. Vous êtes un diamant brut qui ne demande qu'a être poli et si vous le souhaitez, je pourrais vous y aider. Mais la victoire est mienne et au vu de ce que je viens de voir, je sais que vous allez tenir parole.

J'avais toujours aussi peur de la situation mais je prononçais ces mots le plus sincérement possible, avec mon regard plonger dans celui glacial de mon adversaire.

PP
PA
messages
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Idéalis
Retire ton putain de curseur de là !
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 67
points d'aurore : 415
Messages : 106
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Homosexuelle
Métier : Éboueuse
Avatar : V-13/Nu-13 - Blazblue
  Mar 28 Nov - 22:24
citer
éditer
x
  Mar 28 Nov - 22:24

Qu'est-ce qu'il faisait. Qu'est-ce que faisait cet Elekid ? Cybèle regardait, figée, la créature emporter Hrund sur ses épaules pour le rapporter à sa dresseuse. L'oisillon était à bout de forces, incapable de continuer. Mais Cybèle ne le voyait pas de cet œil. Elle se sentait humiliée. Ils avaient décidé pour elle qu'elle avait perdu-- c'est sûr, sans ça, l'albinos aurait pu gagner ; c'est sûr, si Hrund était resté là-bas, alors il se serait relevé, pour se battre, encore... Encore.

Le jeune Elekid était reparti. Cybèle posa un œil méprisant sur la silhouette du Furaiglon, au sol. Elle rappela la créature dans un faisceau de lumière rouge, toujours la tête haute, fière et en colère. La muette avait un marché à respecter. C'était un accord tacite-- son honneur était en jeu. Elle rendrait le téléphone, sans faire d'histoire, laisserait ce sale blond en paix, et la vie reprendra son cours. C'est ce qu'elle pensait avant que Paul Raphmagn ne s'exprime pour la féliciter-- alors une nouvelle fureur l'emplit. Elle était vaincue. La voleuse. La faible. La mécréante, la criminelle, la pauvre ; la borgne avait l'impression de déceler de la condescendance chez son adversaire dans ces fichues félicitations, bien que ce ne fût probablement que le fruit de son imagination.

Elle l'écouta en silence déballer toutes ses inepties. Un diamant brut. Un diamant brut... Cybèle n'avait pas besoin qu'on la brosse dans le sens du poil. Elle connaissait son potentiel. Elle savait le polir toute seule-- elle se savait forte. C'est pourquoi la défaite lui restait autant en travers de la gorge. Mauvaise perdante, pour toujours. Elle ne se voyait qu'au sommet de tout. Il lui proposait son aide. C'était trop-- Cybèle n'acceptait de l'aide de personne, à moins de l'avoir demandée.

L'albinos s'approcha à nouveau du jeune homme, pas à pas, rapidement, en silence, son œil empli de rage. Elle écrivait à nouveau quelque chose-- ça ne dura que quelques secondes avant que la jeune femme ne froisse le papier qu'elle tenait dans son poing, avant de lever celui-ci d'un air menaçant, la respiration lourde, furieuse.

Mais elle le laissa finalement tomber le long de son corps.
À quoi bon. Il ne pourrait pas se défendre. Ce type n'était même pas agressif.
Cybèle avait beau ne pas supporter sa défaite, elle devait respecter son marché. La borgne resta là un instant à fixer son adversaire, pour imprimer son visage dans sa mémoire. Paul Raphmagn. Il ne connaissait pas son nom, tiens. Tant pis pour lui. Tant mieux pour elle.

L'agent d'Idéalis sortit finalement le téléphone volé de sa poche, avant de le plaquer contre le torse du jeune homme, avec en bonus la page froissée, qui disait ; plutôt crever. Elle voulait s'entraîner seule. Progresser seule. Et un jour, il verrait bien de quel bois elle se chauffe. Un jour.

Cybèle se retourna aussitôt, sans attendre de réponse, mains dans les poches, le pas rageur. Tandis que la jeune femme s'éloignait de l'arbitre, un sourire narquois étira ses lèvres. On ne l'aurait pas une seconde fois-- elle lui avait rendu son téléphone, certes. Mais dans la poche de son trench-coat reposait maintenant le porte-monnaie du blondinet. L'éboueuse allait pouvoir se faire plaisir, et remplir sa mission malgré ce petit contretemps. Ça lui apprendra à jouer au bon samaritain.

Prend ça, sale riche, qu'elle se disait.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 162
points d'aurore : 665
Messages : 190
Rang de prestige : C
Âge : 22 ans
Région d'origine : Kalos - Valazur
Orientation : Azylis
Métier : Arbitre
Avatar : Alphonse Elric
  Jeu 30 Nov - 17:53
citer
éditer
x
  Jeu 30 Nov - 17:53

La jeune femme s'approcha de moi d'un pas décidé. J'avais peur, après tout je ne savais pas si elle allait respecter sa promesse. Non, j'avais confiance en son orgueil. Elle n'aurait pas accepté le duel si son honneur n'était pas en jeu. Elle m'aurait tout simplement agressé ou même frappé. J'avais confiance.

Elle s'approchait inexorablement de moi. Avais je fait le bon choix? J'ai toujours eu foi en la bonté humaine. Elle ne me ferait pas de mal. Je la vis écrire sur un de ses petits bouts de papier. Que voulait elle me dire? Peut être qu'elle accepterais mon aide. Son visage était encore plein de colère, mais la présence de Raoh à mes cotés me rassurait. Si elle tentait quoi que ce soit, Raoh serait assez rapide pour intervenir.

L'albinos mis sa main dans sa poche, qu"allait-elle en sortir? J'avais peur, mais Raoh était là. Bien que réfractaire à la violence, ce serait ma dernière porte de sortie. A quelque centimètre de moi, je sentis une légère douleur sur ma poitrine. Ce n'était pas une arme mais mon téléphone. Je me détendit immédiatement. Contrairement à Raoh qui lui avait un regard toujours des plus agressif envers la jeune femme. Je ne l'avais jamais vu ainsi, peut être avait il eu trop peur qu'elle me fasse du mal pour lui pardonner, ou peut être éprouvait il de la pitié pour son Pokémon, qui avait été pousser à bout par sa maîtresse.

La jeune femme fit volte face et s'en alla. J'étais soulagé d'être sain et sauf mais surtout, j'étais heureux. Heureux d'avoir réussi à lui faire changer d'avis. Cette jeune femme était visiblement perdu. Je ne savais rien d'elle, ni son nom, ni même les raisons de son acte. Peut être devrais je essayer d'en savoir d'avantage sur elle, mais pour l'instant je ne savais pas encore comment faire. Elle m'avait rendu mon bien, ce n'était pas une si mauvaise personne dans le fond. Il y a belle et bien du bon en chacun de nous. Elle avait d'ailleurs dissimulé un petit mot à mon attention. Plutôt crever un peu vulgaire, ça voulais sans doute dire qu'elle n'avait pas besoin de mon aide finalement. Dommage.

Je me retourna à mon tour, non seulement pour rentrer chez moi au plus tôt, mais aussi pour m'éloigner le plus vite possible de cette ruelle maudite. Raoh me suivi tout en restant en retrais, je sentis son visage encore aux aguets, il voulait prévenir le moindre danger sans doute.Je fis quelques mètres au milieu de la foule pour que Raoh puisse se détendre et me savoir en sécurité. A quelques pas de mon appartement, j'eu une soudaine envie de prendre un bon café dans mon salon de thé préférer. Être dans un lieu familier me ferait le plus grand bien Je connaissais bien l'endroit, j'étais un habitué et je bu mon café goulûment, mais au moment de payer la note à Alfred, je ne trouvai plus mon porte feuille...La bougresse.
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
« Become a good person. That's all. » | Paul
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Le premier rpg/3rd person shooter de 40k: space marine!
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum