AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Hiver
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
05/12/17
Découvrez la le marché de Noël !
06/10/17
Réouverture du forum ! Aurora V2.0 !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Paige
Administratrice
Derniers messages

 

 You are not alone - Rico Salazar

PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
  Ven 24 Nov - 0:11
citer
éditer
x
  Ven 24 Nov - 0:11

Aider les autres. Depuis quelques temps cette idée m'obsédait. Depuis que j'avais fait le tour des quartiers défavorisés, depuis que j'avais croisé de plus en plus de délinquants à Elyséa, je voulais aider cette jeunesse en déclin. Malgré mon jeune âge et mon inexpérience, je pensais pouvoir aider les sans-abris, les durs à cuire et j'en passe. Pour ce faire, je m'étais inscrite dans une association. Elle aidait les personnes en difficulté, surtout ceux qui manquaient d'argent à vrai dire. On pouvait leur fournir des repas gratuits contre des aides personnalisées envers l'association, en soit on partageait nos ressources. Je trouvais ça magnifique.
J'y étais seulement depuis une semaine, mais je m'amusais déjà pleinement. Aujourd'hui, l'association organisait une grande réunion. Toutes les personnes en difficultés pouvaient venir nous rejoindre dans un grand gymnase pour manger, faire des activités diverses, se reposer, se faire soigner etc.
Alors la veille j'avais distribué des petits tracts à toutes les personnes en difficultés que j'avais pu croiser. Certaines personnes faisaient la manche, d'autres étaient en train de dormir et j'avais subtilement mis le papier dans leur poche. C'était fou le nombre de sans abris dans cette ville. J'en avais croisé une dizaine, et j'étais sûre que la pub allait en ramener encore plus.

Le jour J, je n'avais pas école. Normal pour un samedi. Alors j'avais aidé à faire la cuisine le matin. Le repas ne s'annonçait pas de luxe, mais il allait en avoir pour tout le monde. Il y avait des baguettes en grand nombre, la boulangerie du coin nous avait gentiment fourni pour moitié prix. Pour l'entrée, une grande salade avait été préparée. On pouvait y trouver du thon et divers accompagnement. Divers charcuteries étaient également à disposition. Avec ça on avait prévu une grande plâtrée de carottes et de patates en sauce. Quelque chose de bien copieux pour pouvoir tenir la fin de l'automne et l'hiver qui approche. Pour accompagner le tout, deux cuisiniers s'affairaient à cuire de la viande de moyenne qualité, qui allait directement rejoindre le plat en sauce. Pour le dessert, différents gâteaux, cuisinés par la plupart des membres de l'association. J'avais apporté une délicieuse tarte aux pommes, espérant faire plaisir aux personnes dans le besoin.

Alors que l'heure d'ouvrir les portes approchaient et que le repas était bientôt prêt, on installa la salle. On se trouvait dans un gymnase, il y avait trois grands terrain de basket/handball, ce qui nous laissait une belle surface. On installa des tables et des chaises un peu partout. Les gradins étaient toujours là pour ceux et celles qui voulaient s'asseoir. La première pièce était destinée au repas. Les bénévoles allaient servir à manger ici même. Bien sûr tout était plus ou moins rationné pour éviter les abus, tout avait été bien organisé. Dans une autre pièce, des balles et des ballons, des appareils de musculation et des sac de frappe étaient mis à disposition pour ceux qui voulaient se défouler avant ou après le repas. Un poste de radio était à disposition, crachotant de la musique à faible volume. La troisième pièce était beaucoup plus calme, des tapis (qui servaient normalement pour la gym et autres activités au sol) avaient été disposés un peu partout pour pouvoir se reposer.

Tout était prêt. Il était bientôt 11h30, l'heure d'ouvrir les portes et d'accueillir ceux qui voulaient. On avait prévu un programme pour cette après midi, si des gens souhaitaient rester un peu ici. J'étais disponible toute la journée. Apparemment, la publicité avait ramené pas mal de personnes. Dehors, on faisait déjà la queue pour attendre un repas. Il n'y avait pas forcément que des SDF, il y avait aussi des familles qui peinaient à finir les mois, des jeunes qui ne pouvaient pas se payer de quoi manger avec leur étude à côté. Tous les âges étaient présents. La réalité me rendait triste, mais j'étais heureuse de faire quelque chose pour aider toutes ces personnes.

Il était l'heure. On ouvrit les portes. Une foule se déchaîna à l'intérieur, une file d'attente les attendait. Notre rôle pour le moment était de poser un petit bracelet jaune sur les poignets de toutes les personnes et de leur expliquer le fonctionnement du repas. Je fis mon plus beau sourire à toutes les personnes qui venaient dans ma file, répétant le même discours de bienvenue à tous.

- Bonjour monsieur, je vous donne ce petit bracelet qui vous donne le droit à un repas gratuit au sein de notre association. Trois salles sont à votre disposition, je vous invite à les visiter et je vous souhaite une bonne journée merci.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 13
points d'aurore : 75
Messages : 14
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétéro
Métier : Boxeur et délinquant
Avatar : Hajime no Ippo
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 13
points d'aurore : 75
Messages : 14
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétéro
Métier : Boxeur et délinquant
Avatar : Hajime no Ippo
  Ven 24 Nov - 16:06
citer
éditer
x
  Ven 24 Nov - 16:06

Comment ça, y’a plus rien à manger ?

Rico se mit à vider les placards de la cuisine, avec une frénésie qui lui était propre. Il ouvrit chaque tiroir, chaque commode, pour en verser tout le contenu par terre. Sous les yeux furieux de Bouba, le Colossinge de son défunt père, il fouissait les meubles à la manière d’une taupe hystérique. Le jeune boxeur se releva, et se rua sur le pokémon qui l’avait élevé.

Mais c’est pas possible d’être débile comme ça ! On n’a plus un rond et toi tu dévores toutes nos provisions ! Ma parole, je vais te refaire le portrait !

De rage, le jeune homme leva le poing, prêt à frapper Bouba. Ce dernier réagit au quart de tour en infligeant un Poing-karaté en plein estomac de son agresseur. Rico valdingua en arrière, ses bras enserrant son abdomen complètement broyé par l’attaque du Colossinge. Le pokémon s’en alla dans le plus grand des calmes, probablement pour sa promenade quotidienne. Rico mit pas moins d’une heure pour se remettre du coup que lui avait infligé ce « satané macaque » comme il aimait bien le surnommer. Il vomit pas moins de trois fois, non sans cracher quelques petites gerbes de sang. Même s’il était un boxeur endurci, résister aux coups d’un Colossinge n’était pas donné à tout le monde. C’est alors que Cassius, le Débugant de Rico, entra dans la pièce, tenant dans sa main une espèce d’affiche. Il la tendit à son maître.

C’est quoi ça ? vociféra le boxeur en s’emparant de la feuille. « Repas gratuits à destination des nécessiteux » ? Et tu crois qu’on a besoin de ça ?

Cassius ne répondit pas, mais se contenta de regarder la pièce autour de lui. Difficile de nier l’évidence, pour Rico. Il soupira et ordonna à son pokémon de le suivre. Ils allaient se rendre au lieu de distribution de cette association. Situé à l’orée des bas-quartiers de la ville, la longue file d’attente devenait de plus en plus bruyante. On y retrouvait toutes sortes de vagabonds, de marginaux, de sans-abris, et autres victimes de la pauvreté. Vêtu d’un simple T-shirt blanc délavé, d’un short noir et de chaussures de running, Rico faisait plutôt belle figure dans ce défilé de porteurs de haillons. Cassius scrutait chaque visage, et en éprouvait certainement de la pitié. Remarquant cette attitude, Rico donna un violent coup de poing sur son camarade.

Ne fais pas cette tête ! Je te rappelle que c’est nous qui sommes dans le besoin.

L’endroit était en vérité un gymnase, dont s’échappait une agréable odeur de nourriture qui excita les papilles des futurs bénéficiaires de l’offre. Arrivé aux portes du complexe sportif, Rico tomba sur une très jeune fille qui donnait des bracelets à chaque nouvel entrant. Une jeune fille qui venait à peine de sortir de l’adolescence, et pour tout le monde, elle répétait sans arrêt la même phrase :

— Bonjour monsieur, je vous donne ce petit bracelet qui vous donne le droit à un repas gratuit au sein de notre association. Trois salles sont à votre disposition, je vous invite à les visiter et je vous souhaite une bonne journée merci.
Oui ben ça va, j’ai pas toute la journée non plus, grogna Rico.

Cassius se frappa le front et secoua doucement la tête, atterré par l’attitude de celui qui se proclamait être son dresseur. Les deux compères entrèrent dans la première pièce, là où de nombreuses tables et bancs avaient été disposés. Les bénévoles, des vieillards et des vieilles peaux, selon Rico, allaient et venaient pour offrir leurs services à tous les détenteurs de bracelet jaune. Le boxeur invita son petit pokémon à le suivre, et ils se rendirent aux toilettes. Une fois seuls, le dresseur saisit Cassius à la gorge, et le plaqua contre le mur.

Je pense que toi et Bouba vous êtes passé le mot pour me les casser, aujourd’hui. On se croirait dans une maison de retraite, ici ! J’ai pas signé pour faire partie d’un hospice ! Ce n’est pas d’un repas dont j’ai besoin, mais de nourriture pour te nourrir, toi, Bouba, et moi, pour tout le mois ! Tu as de la merde à la place du cerveau ou quoi ?

Cassius fit une attaque Bluff, qui surprit Rico, puis enchaîna avec une Charge placée dans les parties génitales. Le délinquant se retrouva au seul, à traiter de tous les noms le pokémon, en marmonnant dans sa barbe. Plutôt fier de lui, Cassius se lava les mains avant de s’essuyer dans les cheveux de son maître. Quelques secondes plus tard, l’air de l’atmosphère se chargea, et un épais brouillard violet envahit les sanitaires. Terrifié, Rico se releva, et se mit en position de garde. Cassius en fit de même, les jambes tremblantes. Tout à coup, une forme démoniaque apparut. Un véritable démon, qui inspira une terreur jusqu’alors impossible à s’imaginer pour les deux camarades. Rico hurla, et tomba en arrière, le Débugant resta paralysé de peur. L’entité démoniaque se dissipa, pour laisser apparaître une forme humanoïde. C’était un homme étrange, qui portait un masque représentant un crâne humain. Derrière lui, une petite silhouette se dévoila à son tour, c’était un pokémon que Rico n’avait encore jamais vu.


— Vous devriez être heureux de constater que votre détresse ne soit pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Je me présente, Herman Delune. Vous avez probablement dû entendre parler de moi aux informations, non ? La police me recherche pour terrorisme, en vérité.
— Delune ? Connais pas. J’ai pas la télé chez moi, face de con.
— Quelle verve. Je ne vous ai pourtant fait aucun mal.
— C’était quoi ce monstre ?
— Il n’y avait aucun monstre ici. Vous avez tous les deux été victimes d’illusions. Mon Skelenox ici présent a simplement lancé une Onde Folie.
— Et qu’est-ce que vous me voulez ?
— Je vous connais. Vous êtes un voyou, et vous avez fait de la prison. Je le sais, car j’étais aux archives du centre pénitencier d’Elyséa. Rico Salazar, le boxeur de la rue, héhé … Il m’est arrivé tant de choses depuis … Et aujourd’hui, je vais mettre ma vengeance à exécution. Me venger de cette ville pourrie. Quant à vous, vous pourrez vous emparer de toute la nourriture dont vous aurez besoin. Offrir le repas des pauvres à un repris de justice me ravit au plus haut point.
— En bref, vous êtes un taré. Mais au moins, on a des intérêts communs. Je  vais de ce pas prendre mon dû.
— C’est déconseillé, mon ami. A la minute où nous parlons, mes cinq autres Skelenox doivent être à l’œuvre. La première étape de mon plan consiste à lancer des Ondes Folie à chaque personne se trouvant dans la salle principale. Ce doit être le chaos, si vous écoutez bien.


Et en effet, des cris d’horreurs provenant de la salle de gymnase s’élevaient dans les couloirs des vestiaires et des toilettes. Ces sons presque inhumains glacèrent le sang de Rico. Un frisson lui parcourut l’échine, tandis que l’étrange Herman Delune se tenait sur place, le corps tout tremblant d’excitation. D’ailleurs il se retira de la même manière qu’il était arrivé, avec un brouillard violet. Certainement un nouvelle Onde Folie, pensa Rico. De son côté, Débugant n’osait presque plus bouger, encore terrorisé par le criminel aux six Skelenox. Tous les deux choisirent de rester cloîtré aux toilettes, au moins jusqu’au retour du silence.

[HRP : les pnjs que j'intègre sont faits pour toi aussi ! Tu peux les faire agir à ta guise ^^]
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
  Ven 24 Nov - 18:44
citer
éditer
x
  Ven 24 Nov - 18:44

Dans les yeux des nécessiteux, on pouvait trouver toutes sortes d'émotions. Beaucoup de joie, de remerciement, d'envie. Beaucoup était là par malchance, mais ils étaient heureux de partager un peu de temps avec les bénévoles autour d'un repas. Ils pouvaient discuter avec d'autres et penser à autre chose que les problèmes qu'ils avaient. Il y avait des personnes gentilles, mais il y avait également celle qui ne voulait pas de tout ce côté convivial. Certains étaient de mauvaise humeur, sûrement en voyant la foule qui était présente. Certains sans abris allaient être des plaies, car déjà bourré à cette heure ci par exemple. On s'en doutait, on nous avait prévenu de cette éventualité. Je n'étais pas vraiment surprise d'en voir parmi la foule.
D'ailleurs cette foule, elle commençait à se faire moins dense. La plupart des personnes venaient de rentrer à l'intérieur du gymnase, évitant alors la fine pluie qui commencer à tomber. A l'intérieur, on pouvait entendre le clapotis des goûtes sur le plafond en plexiglas. On ferma des files d'attente pour mobiliser plus de bénévoles à l'intérieur et éviter les débordements. La plupart des personnes venaient pour manger, certes, mais il y avait aussi des fauteurs de trouble. Une bagarre avait déjà éclaté dans la première salle. Apparemment, un SDF était passé devant un jeune homme sans lui demander et sans s'excuser. Deux bénévoles venaient de régler la situation, non sans déclencher un début d'émeute dans la file d'attente.

On a faim ! Magnez vous !, la foule se soulevait et il était de plus en plus compliqué de les faire taire.
La suite se compliqua d'autant plus. Des spectres virevoltaient dans la salle. Bien que la présence de Pokémon était autorisé et toléré, il ne fallait pas abuser. On appela le dresseur des Skelenox avec un haut parleur, en vain. Personne ne vint les chercher. Je trouvais cela très bizarre. Bien entendu, j'avais mes Pokémons avec moi et mon portable pour joindre la police si quelque chose dégénérait.

Mais à vrai dire, je ne m'attendais pas du tout à ça. Les Pokémons spectres envoyèrent des petites boules noires sur la foule. Ceux qui par mégarde étaient touchés commençaient à paniquer et à sombrer dans la folie. Des cris, des pleurs. Certains fuyaient pas les portes, d'autres se réfugiaient dans les autres salles. Les organisateurs essayaient de guider ceux qui étaient perdus, mais ils se faisaient tous toucher, l'un après l'autre. Je sortis mon Marcacrin de sa Pokéball. Je me devais de réagir ! Je devais mettre à profil toutes mes heures d'entraînement avec mon Pokémon. Le petit cochon sortit en vitesse de sa Pokéball.

- Nils utilise Poudreuse contre les Skelenox !

La précision du Marcacrin n'était pas encore parfaite, par contre, niveau puissance, il envoyait. Un épais rideau de neige entoura deux des Spectres, les forçant à arrêter d'attaquer s'ils ne voulaient pas se piéger entre eux. Lorsque la Poudreuse retomba sur le sol, l'un des Skelenox tomba avec, complètement gelé. L'autre était en rogne. Il utilisa Onde Folie une nouvelle fois, visant directement mon Pokémon.
Nils savait ce qu'il devait faire. Esquiver, esquiver avec Charge pour augmenter sa vitesse. S'il restait en hauteur, c'était impossible pour lui de ;le frapper, alors il allait continuer à le chercher pour le confronter directement.

Malheureusement ce que je n'avais pas prévu, c'était que l'autre Pokémon, bien que totalement immobilisé, pouvait toujours attaquer. Une Onde folie percuta le pauvre cochon qui en quelques secondes à peine, ne savait plus ce qu'il faisait là. Oh, oh... Je le rappelais dans sa Pokéball et me mis à courir à toute vitesse, je devais les semer, et vite. Malheureusement pour moi, je ne pouvais pas échapper à une horde de Skelenox en rogne. Une ombre vengeresse apparu devant moi. Sûrement une attaque Ombre Nocturne qui me glaçait le sang. Je voulu la contourner pour m'échapper, malheureusement, une onde folie me percuta également.

Tout était devenu noir autour de moi. Je marchais sans but dans un océan de noirceur. Des mots résonnaient dans ma tête. Des mots fantomatiques. J'avançais petit à petit, je me heurtais à quelque chose, sûrement une autre personne, avant de continuer ma route. Sans même lui dire pardon, sans même chercher à voir s'il allait bien. Je devais trouver une cachette, et vite. Dans mon cauchemar, deux portes s'offraient à moi. L'une allait m'amener vers la vie, l'autre vers la mort.

Je n'avais plus le temps, j'étouffais, je devais sortir, j'entendais les cris au loin. J'ouvris l'une des portes. La lumière m'aveugla quelques instants, je fermais les yeux. J'étais retourné à la raison et je me retrouvais... dans les toilettes du gymnase. Arceus soit loué, je pensais que le cauchemar était terminé. Je me tournais légèrement, une ombre me surplombait. Un imposant jeune homme se tenait debout, dans les toilettes. Apparemment il avait eu la même idée que moi.  Il avait un Pokémon avec lui. Parfait ! Un dresseur ! Il devait m'aider à tout prix !

- Oh ! Arceus merci ! Vous devez m'aider, je ne sais pas si vous avez vu le gymnase, mais c'est la folie dehors, on se fait bombarder d'Onde folie par des Skelenox, il faut à tout prix que vous m'aidiez avec votre Pokémon !
On... on doit les sauver !


On devait tous les sauver ! Je priais pour qu'Arceus m'accorde sa grâce. Faites que je sois tombé sur un gentil nécessiteux et pas un connard.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 13
points d'aurore : 75
Messages : 14
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétéro
Métier : Boxeur et délinquant
Avatar : Hajime no Ippo
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 13
points d'aurore : 75
Messages : 14
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétéro
Métier : Boxeur et délinquant
Avatar : Hajime no Ippo
  Dim 26 Nov - 13:09
citer
éditer
x
  Dim 26 Nov - 13:09

Alors que les cris ne semblaient que s’intensifier, la jeune fille s’occupant de l’accueil fit irruption dans les toilettes, visiblement totalement paniquée. Elle semblait elle aussi être la proie des Ondes folie des pokémon spectres qui avaient envahi le gymnase. Retrouvant ses esprits peu à peu, elle sortit de sa torpeur, et se mit à insister pour que Rico l’aide à se débarrasser des nuisibles. C’était le moment idéal. La gamine avait l’air un peu faiblarde, idéal pour mettre en œuvre son plan pour subtiliser toutes les précieuses rations. Ainsi, elle ne pouvait pas le gêner. Le boxeur prit une pause virile et déclara :

Mais bien sûr, Mademoiselle ! Allons bouter ces resquilleurs de la salle principale. Je ne doute pas de notre succès, c’est une certitude.

Evidemment, il ne croyait pas un seul mot de ce qu’il venait de dire. Il invita la jeune fille à retourner avec lui dans le gymnase, non sans mettre en garde son Débugant. Une fois que les deux dresseurs se retrouvèrent dans l’immense pièce, ils se retrouvèrent face à des dizaines de nécessiteux en pleine transe hallucinatoire, sans compter les pokémon qui envoyaient leurs attaques au hasard un peu partout. Un vrai champ de bataille. Alors que deux vagabondes se ruaient sur eux en poussant des cris à faire fuir les morts, Rico en profita pour se dérober au regard de la bénévole. Il allait pouvoir tranquillement se servir près des plats de charcuterie. Il s’empara d’un grand sac en plastique afin d’y fourrer l’intégralité des tranches de jambon, saucisses sèches, et autres friandises typiques de Kalos. Alors qu’il accomplissait son méfait, il ne se rendit pas compte de la présence d’un Skelenox qui le surveillait de près. Le boxeur sursauta.

— Qu’est-ce que tu fous là, toi ?
— Et toi ?
répondit le pokémon avec la voix de Herman Delune qui parlait au travers, je suis occupé à répandre le chaos, et toi tu fais gentiment tes courses ?
— C’est ce qui était convenu, non ?
— Imbécile ! J’ai déjà perdu un Skelenox depuis le début de l’attaque ! Et l’autre est partiellement blessé. Et tout ça à cause de cette fichue gamine, que tu viens de me ramener ! Et j’ai déjà fort à faire pour tenter de maintenir l’illusion sur tout le monde qu’avec cinq Skelenox ! Tu vas donc me la faire sortir illico de ce gymnase, et à vitesse grand V !
— Hors de question. Je n’ai aucune obligation envers toi, t’es pas mon père. Et maintenant, va chier avant que je ne te botte le train.
— Je ne pensais pas en arriver là, alors. Onde folie !


Le Skelenox projeta une sphère brumeuse, qui alla se loger dans le front du boxeur. C’était trop tard, désormais. Il était sous l’emprise du Skelenox, et donc du dresseur au masque de mort. Complètement dépossédé de son esprit, Rico marcha lentement, tel un zombie, en direction de la jeune hôtesse. Aux côtés de son maître, Cassius tentait de le réveiller de ses songes obscurs. Rico fit donc face à la jeune fille, et tendit son index en sa direction. Il articula quelques mots presque inaudibles :

Cassius … attaque-la …

Le jeune Débugant aurait voulu désobéir, mais c’était impossible. Il était son pokémon, et d’autres options n’étaient même pas envisageables. Le pokémon de type combat se prépara donc pour attaquer l’humaine, puis il fonça en sa direction. C’était une attaque Charge, directe, et qui n’allait pas pardonner pour une jeune fille comme elle.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
  Dim 26 Nov - 15:12
citer
éditer
x
  Dim 26 Nov - 15:12

Malgré son air de garçon mal famé -ce qu'il était forcément, vu qu'il était venu ici-, il semblait être totalement gentil et prêt à m'aider. Merci, merci beaucoup Arceus ! Et merci à mon sauveur ! Je n'avais pas vraiment le temps d'élaborer un plan plus complet, on était deux dresseurs en parfaite santé mentale, avec des Pokémons qui savaient se battre, le plan était simple. Les mettre K.O le plus rapidement possible. Pour ça, j'allais devoir utiliser mes deux armes. Nils et Génoise. ... Comment ça, on dirait pas deux armes badass ? Les Skelenox allaient en baver !
En ressortant des toilettes, l'horreur était encore présente. Les Skelenox bombardaient encore les occupants, d'autres Pokémons s'étaient mis à lancer des attaques. Des éclairs s'écrasaient contre le toit, du feu jaillissait des gradins. On se serait cru dans les quartiers défavorisés. Deux filles nous foncèrent dessus, criant des choses incompréhensibles. Je regardais le jeune homme s'en aller en courant. Il allait sûrement prendre l'initiative et se battre contre les Pokémon. Il était tellement vaillant ! Je regardais les deux femmes. Je devais m'en débarrasser au plus vite. Elles se collaient à moi, se tenaient la tête en criant dans mes oreilles. J'avais été comme elle juste avant ? Quelle plaie. J'ouvrais de nouveau la porte des toilettes avant de les pousser une à une dedans. Elles allaient se calmer au bout d'un moment. Je me tapais les mains pour enlever de la poussière invisible. Maintenant, je devais me concentrer sur les spectres. Je sortis mes deux Pokémons. Nils, n'était plus sous l'effet de la folie et il était remonté à bloc. Génoise, quant à elle... elle poussa un long bâillement avant de se retourner contre moi. Elle avait un air décrépi et semblait me dire "Tu veux vraiment que je me batte ?". Oui j'avais vraiment besoin de son aide, même si elle ne voulait pas toujours m'écouter.

Je relevais la tête, les Skelenox étaient un peu partout. Je devais en neutraliser le plus possible. Comme avant, j'ordonnai à Nils de les glacer avec poudreuse. Pour ce qui était du Toudoudou, je ne savais pas trop quoi lui ordonner. Si je lançais Berceuse, elle aurait été capable de m'endormir moi à la place des autres. J'eu alors une idée.

- Toudoudou, tu vois le Wattouat au fond de la pièce ? Il est affecté par onde folie et utilise Eclair. Photocopie-le !

Moment badass. Le corps du Pokémon rose fut parcouru de quelques étincelles qu'il envoya en grande quantité vers le plafond, brisant l'une des plaques de plexiglas. Par chance, il avait aussi touché un autre Skelenox. Yes ! On allait y arriver à force. Je me concentrais sur le combat en hauteur. Le Marcacrin venait d'utiliser poudreuse, l'atmosphère était glacial.

- Maintenant Nils, att-OUUUUFM.

Je ressenti une vive douleur au niveau de mon ventre. Puis je sentis mes pieds se décoller du sol, je volais sur quelques mètres avant de m'écraser douloureusement sur le sol. Je me pliais en deux de douleur. Raaaw, même mes règles ne m'avaient jamais autant fait souffrir. Je ne pouvais plus bouger, respirer était un supplice. Ma vue s'était brouillé avec mes larmes. J'avais mal.  Je crachotais pour évacuer un peu de sang. Qu'est-ce qui m'était arrivé ? Je clignais des yeux. Un Debugant se tenait à ma place.

C'était... le Pokémon du dresseur. Est-ce qu'il s'était pris une onde folie lui aussi... ? Nils se jeta vers moi, le pauvre Pokémon n'avait pas pu réagir à temps. Il me lécha le visage tout en grouinant, effrayé. Génoise me tapota l'épaule. Même si elle ne voulait pas l'avouer, me voir comme ça lui faisait énormément de peine. Mes deux Pokémons se retournèrent vers le fautif. Je bougeais mes lèvres, mais seulement un faible son sortait.

Non, ne l'attaquez pas, il est sûrement contrôlé !

Mais c'était bien trop tard. Nils était en colère, fou de rage même. Il lança une attaque Poudreuse sur le Debugant et son dresseur d'une puissance que je n'avais jamais vu. Il lança un regard de désespoir au Toudoudou. Il photocopia son attaque, et l'utilisa également. La fine neige était tout d'un coup devenu beaucoup plus épaisse. Elle enveloppait le Pokémon combat et son dresseur. Peut-être que ça allait leur permettre de reprendre leur esprit.

Dans une tentative de rage désespéré, le petit cochon chargea à travers le brouillard neigeux. Je ne voyais même pas sur qui il s'élançait...

J'étais au sol, j'avais froid. J'avais l'impression qu'on m'avait broyé l'estomac, que mes boyaux s'étaient répandu autour de moi. Je t'en prie, mon sauveur, aide moi...
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 13
points d'aurore : 75
Messages : 14
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétéro
Métier : Boxeur et délinquant
Avatar : Hajime no Ippo
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 13
points d'aurore : 75
Messages : 14
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétéro
Métier : Boxeur et délinquant
Avatar : Hajime no Ippo
  Mer 29 Nov - 2:25
citer
éditer
x
  Mer 29 Nov - 2:25

L’attaque Charge de Cassius heurta de plein fouet la jeune femme, alors que son équipe venait de mettre hors d’état de nuire un autre Skelenox, et d’en glacer deux autres. Repoussée en arrière et sonnée, elle n’eut pas le temps de se relever. Toujours sous l’emprise du Skelenox, Rico avançait pas à pas vers sa victime, poussé à l’achever. Le Débugant était resté en arrière, presque horrifié par son geste. Ni une ni deux, les pokémon de l’inconnue vinrent à sa rescousse. Un Marcacrin et un Toudoudou unirent leurs forces et lancèrent tous les deux une attaque Poudreuse. De la glace se forma autour des membres du boxeur, alors que la morsure de froid le réveilla de sa torpeur. Quant au Débugant, il subit lui aussi l’attaque de plein fouet. Se trouvant lui aussi dans le rayon d’attaque du vent glacé, le Skelenox tomba au sol, complètement enveloppé dans un glaçon. Mais l’offensive du Marcacrin n’était pas terminée. Il fonça droit devant lui, et frappa l’abdomen de Rico, l’envoyant à son tour s’écraser comme un mur. Jamais il n’avait reçu un coup comme celui-là. Et pourtant, c’était un boxeur. Il cracha du sang, mais parvint à articuler :

Stop ! Stop ! C’est ce sale pokémon spectre qui a pris possession de mon corps ! Arf … Bon sang …

Delune possédait pas moins de six Skelenox … Avec ces quatre-là en moins, il ne lui en restait plus qu’un. Rico essuya le coin de sa bouche, la valse des Ondes folie venait probablement de s’arrêter. Le terroriste devait probablement avoir pris la fuite en compagnie de son dernier pokémon capable de le défendre. Fiasco total pour lui et le jeune boxeur, qui rêvait pourtant de s’emparer de toutes les victuailles. Peu à peu, les occupants de la salle reprirent leurs esprits, et la situation s’améliora enfin. On releva Rico qui venait de se manger deux attaques de pokémon dans ta tête. On aspergea le corps de Cassius d’une potion, afin de lui permettre de se remettre de la Poudreuse combinée du Marcacrin et du Toudoudou. Les bénévoles et les nécessiteux, mains dans la main, firent tout leur possible pour remettre la salle en ordre.

D’autres avaient préféré partir, traumatisés par l’expérience. D’autres encore, s’étaient empressé d’appeler la police, qui ne devait pas tarder à rappliquer à leur tour. Chose qui ne sentait pas très bon pour Rico. Si jamais Delune était capturé, il ne se gênerait pas pour parler de leur accord. Accusé alors de complicité, le boxeur retournerait en prison en raison de son passé de délinquant. D’autant plus qu’il avait déjà fait de la prison. Il valait mieux résoudre cet épineux problème le plus tôt possible. Retrouver le criminel, et lui faire mordre la poussière. Problème : Cassius ne connaissait aucune attaque permettant de blesser ces fantômes de pokémon. Il lui fallait donc un coup de main. Ni une ni deux, il se rapprocha de la jeune fille au Marcacrin et au Toudoudou, puis l’aida à se relever.

Je suis vraiment navré pour tout à l’heure, j’ai perdu soudainement la raison à cause de cette Onde folie … Mais vois-tu, seul avec mon Débugant je ne pourrai pas arrêter l’auteur de cette atrocité. J’ai besoin de toi, et de tes deux pokémon pour l’arrêter. En plus il a volé le Roucool d’un des clochards …

Cet odieux mensonge avait pour seul et unique but de convaincre la bénévole de se joindre à lui. Encore fallait-il que le stratagème fonctionnât …
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
  Jeu 30 Nov - 15:50
citer
éditer
x
  Jeu 30 Nov - 15:50

Le brouillard de neige se dissipa peu à peu. Nils avait chargé le jeune homme, il était fou ! Je venais d'en faire l'expérience, ça faisait vraiment mal de se prendre une attaque de plein fouet. Il fit signe au Marcacrin de se calmer. A cette distance et avec tout le brouhaha autour, je n'entendais pas ce qu'il lui disait. Ecoute-le Nils et arrête ce massacre. Le petit cochon reprit ses esprits. Il soufflait bruyamment, il était encore très contrarié de voir sa dresseuse à terre, mais ça allait mieux. Il revint assez vite à mes côtés pour voir comment j'allais. Je ne voulais pas le fâcher, il m'avait défendu, c'était très bien Nils. Je tapotais le crâne de mon Pokémon. Du calme. Il m'aida à m'asseoir. Tout mon corps était contracté sous l'effet de la douleur. Une chose était sûre, ce petit Debugant en avait à revendre. Son dresseur m'approcha doucement. Nils grouinait. Apparemment il ne l'aimait pas trop celui-là. Il me tendit son bras pour m'aider à me relever. Je saisis l'opportunité. Je me cramponnais à lui. Il avait vraiment... beaucoup de muscles. Je pouvais le sentir rien qu'en lui tâtonnant le bras. En quelques secondes, j'étais sur mes deux pieds, j'avais toujours extrêmement mal cependant.

Il s'excusait. C'était vraiment un gentil garçon celui-là. Oui je comprenais parfaitement, je m'étais moi aussi fait toucher par cette maudite attaque. Il connaissait donc celui qui avait organisé tout cela ? Ça devenait plutôt intéressant pour moi. Si je pouvais trouver l'auteur de cette attaque et le flanquer derrière les barreaux, ça m'arrangerait.

Je lançais un coup d'oeil tout autour de moi. Les portes étaient ouvertes, plusieurs nécessiteux venaient de prendre la fuite. Ils ne voulaient pas être mêlé à toute cette histoire. Les bénévoles s'étaient réunis pour aider ceux qui étaient dans le besoin. Le buffet n'intéressait plus personne maintenant. Tout ce travail était gâché. Je soufflais péniblement, tout en me tenant le ventre.

- On doit le retrouver dans ce cas... Mais comment ça se fait que tu saches tout ça, tu le connais ?
En tout cas c'est bizarre d'avoir une équipe de Skelenox...


Cette dernière réflexion m'était adressé. Je ne savais pas comment faire pour le retrouver. Je ne savais pas du tout à quoi il ressemblait. Il pouvait s'être lié à la foule de SDF, dans ce cas on n'allait pas pouvoir le retrouver. Il pouvait tout simplement sortir du bâtiment, avec la cohue qu'il avait fait, ça aurait été très simple pour lui. Je regardais le jeune homme.

- Une idée pour le retrouver sinon ? On pourrait... peut-être garder un de ses Pokémon, il reviendra peut-être le chercher, mais ça m'étonnerait.

J'avais appris à mes dépens que les dresseurs dans ce genre laissaient leur Pokémon derrière eux sans même se retourner ou avoir une once de pitié. Un Pokémon, ce n'était rien qu'une arme à leurs yeux. Mais je n'avais pas de meilleure idée. Peut-être que mon sauveur du jour allait m'aider.
PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 13
points d'aurore : 75
Messages : 14
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétéro
Métier : Boxeur et délinquant
Avatar : Hajime no Ippo
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Dresseur
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 13
points d'aurore : 75
Messages : 14
Rang de prestige : D
Âge : 26 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétéro
Métier : Boxeur et délinquant
Avatar : Hajime no Ippo
  Mar 5 Déc - 16:33
citer
éditer
x
  Mar 5 Déc - 16:33

Rico était chanceux : la gamine venait de mordre à l’hameçon. Elle proposa même une solution pour essayer de ramener le terroriste dans le gymnase, en prenant en otage ses Skelenox vaincus. Mais ce n’était guère dans l’intention du boxeur de voir Delune revenir sur ses pas, surtout avec la police qui allait débarquer une minute à l’autre. Delune n’avait pu s’enfuir que par une seule issue : les toits. Avant que le boxeur ne se mît à détaler en direction du local permettant d’accéder au toit, il répondit à la jeune fille d’un air un peu hagard.

Heu, non je le connais pas, mais en tout cas il a volé un Roucool, ça je peux te l’assurer ! Mais suis-moi, il est parti sur les toits !

Venait-il de se griller tout seul ? Peut-être bien. En tout cas, non sans motivation, il sprinta jusqu’au local, et emprunta les escaliers de service. Il monta quatre à quatre les marches qui le menèrent au sommet du bâtiment. Là-haut, il avait une vue imprenable sur le quartier. Les sirènes de police se rapprochaient, son temps lui était compté. C’est alors qu’il remarqua un corps allongé, non loin de lui. Il jeta un regard interrogateur à la bénévole, et s’accroupit aux côtés du malheureux. Il reconnut alors immédiatement ses vêtements. D’autant plus qu’il tenait dans sa main le masque si effrayant que portait Delune. C’était lui, mais dans les vappes. Et pas la moindre trace d’un Skelenox dans le coin. Cassius s’approcha du blessé et lui frappa le visage pour se réveiller. Le terrible Delune poussa un cri de fillette et sortit de sa torpeur.

— Mon Dieu ! Où suis-je ?
— Sur le toit, crevure. Maintenant tu vas payer pour tes crimes !

Cette mise en scène, Rico l’avait soigneusement planifiée. Se faire passer pour un chevalier épris de justice, c’était son rôle préféré.

— Mais je suis où bon sang ?
— Ne fais pas le malin, lève-toi !
— Lâchez-moi ! Et puis, où sont mes pokémon d’abord ? J’ai … Oh non …
— Quoi ?
— Dites-moi ce qu’il m’a fait faire par le ciel ! Dites-moi ! Qu’ai-je donc fait ?
— Vous avez attaqué un banquet organisé pour les plus défavorisés de la ville, vous et vos Skelenox !
— Combien de Skelenox avais-je avec moi ?
— Six, pourquoi cette question ?
— Attendez, laissez-moi le temps de m’expliquer ! En vérité je ne possède que cinq Skelenox … Mes derniers souvenirs remontent à … Je n’en sais rien en vérité. Je ne sais pas combien de temps il s’est écoulé depuis ma rencontre avec lui … J’ai essayé de capturer un Tutafeh, sauf que je pense qu’il m’a envoûté, et qu’il a pris l’apparence d’un Skelenox … Depuis cette confrontation, je n’ai plus aucun souvenir …


Rico se leva, et réfléchit quelques instants. Cela expliquait certainement le changement d’attitude de cet étrange dresseur spécialiste des spectres … Le mystère prenait de l’ampleur, et le jeune boxeur pouvait donc avoir affaire à un pokémon sauvage complètement hors de contrôle. Et s’il s’était enfui … Il fallait lui donner une bonne leçon. Mais si un tel pokémon était capable de faire de telles choses … Que pouvait-il bien arriver de pire ? Qu’il prenne l’esprit de quelqu’un d’armé ? Ou pire d’un dresseur de monstres super puissants ? En tout cas le boxeur était tiré d’affaire : Delune n’avait aucun souvenir de l’accord secret qui avait été conclu. Rico se tourna vers la jeune bénévole :

— Eh bien, il semblerait que nous soyons forcés de retrouver ce Tutafeh. Je propose que nous nous allions pour le pourchasser. On va quand même emmener ce brave Delune, histoire d’être certain qu’il ne nous raconte pas de sornettes. Je pense que la seule manière de retrouver ce spectre est d’utiliser le formidable odorat de ton Marcacrin. C’est un espèce de cochon des neiges, non ? Allez passe devant, petite. Je te suis, et je garde un œil sur notre ami.

PP
PA
messages
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Texte
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 218
points d'aurore : 250
Messages : 238
Rang de prestige : B
Âge : 17 ans
Région d'origine : Kalos
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Apprentie inspectrice
Avatar : Atsuko Kagari | Little Witch Academia
  Jeu 7 Déc - 21:30
citer
éditer
x
  Jeu 7 Déc - 21:30

Bizarre bizarre. Plus je lui posais de questions et plus mon héros se faisait flou dans ses réponses. Non il ne connaissait pas le criminel qui nous avait attaqué, par contre il savait parfaitement où il était allé et qu'il avait volé un Roucool. Pourquoi ne pas l'avoir attaqué, ou essayé du moins ? Peut-être que mon héros du jour n'était pas vraiment ce que je pensais. Dans tous les cas, je le suivis sur le toit. Un peu par curiosité, je dois bien l'avouer. Une fois en haut, les grosses bourrasques me glacèrent jusqu'aux os, le corps du soi-disant voleur de Pokémon était là, allongé par terre, inconscient. Le jeune nécessiteux avait une méthode bien à lui pour le réveiller. Son Pokémon le gifla si violemment qu'il avait du se ranimer avec une grosse migraine.

Il semblait avoir tout oublier. Le jeune homme se mit à le questionner, pour ma part, je ramassais le masque qui se trouvait à côté de lui. Effectivement, j'avais vu plusieurs masque de Tutafeh dans des livres et celui-ci était vraiment beau. Je reconnus également l'ennemi public de l'Empire. De nombreuses images de ce masque circulaient dans le commissariat central. Alors voilà que je venais d'attraper un terroriste, par pur hasard et qu'en plus de ça il ne se rappelait de rien. Voilà qui était bien fâcheux. Ce Delune allait passer une bien mauvaise journée au poste. Je ne savais pas encore si ce qu'il racontait était vrai ou faux, mais je comptais bien le découvrir assez tôt.
Le nécessiteux voulait retrouver le Tutafeh pour éviter qu'il ne sème plus de terreur sur son passage. Au moins j'étais d'accord avec lui, on ne pouvait pas laisser un Pokémon si farceur se balader tranquillement dans les rues d'Elyséa. Il voulait que je prenne les devants, malheureusement, je ne comptais pas le laisser sans surveillance avec Delune. Nils renifla le masque quelques secondes avant de se mettre à humer l'air ambiant. Ça allait être compliqué de retrouver un spectre. Très compliqué même, mais on pouvait toujours essayer avec le masque.

- Allez cherche Nils, fait de ton mieux pour le retrouver !

Mais rien ne semblait fonctionner, le Marcacrin tournait en rond, sur le toit, il était perdu. Ce n'était pas une odeur commune ou alors... Je me retournais brusquement, l'ombre du Tutafeh me surplombait. Plusieurs ondes folies se déchaînaient sur le toit. Delune poussa violemment le jeune homme avant de rire machiavéliquement. Tout cela n'était qu'un tour de passe passe !

- Je pensais avoir été clair Rico Salazar. Je devais semer la discorde et m'enfuir pendant que toi, tu éloignais cette gamine de mon chemin. Et qu'est-ce que tu fais ? Tu changes de camp, tu te tournes contre moi en me la ramenant ici, sur le toit.

Je ne comprenais pas tout de ce qu'il racontait. Ils se connaissaient... ? Je lançais un regard noir au garçon. J'étais sûre que quelque chose ne tournait pas rond chez lui. Le Tutafeh me contourna rapidement pour verrouiller la seule porte de sortie.Voilà que maintenant on était enfermé sur le toit, à plusieurs mètres de hauteur. Je n'étais pas du tout rassurée.

- Puisque vous êtes là, vous allez assister à mon dernier acte. Troubler cet événement caritatif n'était qu'un avant goût. Mais je ne compte pas en rester là, voyez-vous. Pendant que mes Pokémons semaient la discorde, j'ai eu le temps de poser plusieurs bombes aux quatre coins de ce gymnase. Nous n'allons sûrement pas nous en sortir, les nombreuses vies innocentes qui grouillent sous nos pieds non plus.

Il sortit un boîtier gris de sa poche. Si on ne voulait pas mourir sur ce toit et sauver le maximum d'innocents, on devait agir et vite. J'espérais au fond de moi que ce fameux Rico avait vraiment changé de camp.


Edit :

Mais je n'avais pas le temps de le vérifier, je devais agir en première pour éviter qu'une catastrophe se produise. Nils comprit très vite ce qu'il devait faire. Il chargea le criminel et, à l'aide d'une attaque Poudreuse, il glaça le boitier. J'espérais que ça allait suffire à arrêter le mécanisme des bombes. Le criminel regarda mon Pokémon avec un regard noir. On devait maintenant fuir, mais comment faire... ? En bas du gymnases, les sirènes de police retentissaient. Une personne devait avoir prévenu les secours et ils étaient enfin arrivé. Est-ce que c'était la fin du cauchemar pour nous ? Malheureusement non. Le criminel en attendant tout ça, décida de prendre la fuite et d'abandonner son projet. Maintenant que les bombes étaient désamorcées, il n'avait plus de raison de continuer. Pour prendre la fuite, il nous envoya de nouveau des ondes folies. Je fus touché de pleins fouet.

Lorsque je me réveillais enfin, j'étais toujours allongée sur le toit, Nils était à mes côtés, il me léchouillait la main. La porte menant aux escaliers de secours était grande ouverte. Il n'y avait plus de trace de Delune, ni même de l'autre garçon. Est-ce que j'avais rêvé ? En descendant, ce que je vis me glaça le sang. Tout ça était bien réel, de nombreuses personnes s'étaient blessés avec les ondes folies. Heureusement que les bombes n'avaient pas explosées, je n'osais même pas imaginer... Bien sûr je déposai mon témoignage à la police qui immédiatement, appela une équipe de déminage et fit évacuer la zone. Quelle drôle de journée. Après ce fâcheux événement, l'association fut dissoute. Si je voulais continuer d'aider autour de moi, j'allais devoir trouver une nouvelle solution.
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
You are not alone - Rico Salazar
 Sujets similaires
-
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Salazar, Mercenaire Solitaire
» Salazar Van Kutter [100%]
» Salazar le Dieu Déchu
» Salazar, nous voilà ! [Hayleen & Seth] [Intrigue]
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum