AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum RPG Pokémon
Bienvenue dans l'empire
Vous aviez toujours rêvé de partir à l'aventure dans le monde Pokémon ?

Alors bienvenue sur Aurora Millenarius, le forum pokémon pensé pour vous permettre de créer votre propre histoire et de vivre une grande aventure !
top-sites
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Promotion chromatique
Pour le premier mois de cette réouverture, votre premier starter peut être de type chromatique ! etc
Réouverture
Pika  !
C'est avec beaucoup de nouveautés, un nouveau design, une nouvelle équipe qu'Aurora Millenarius rouvre ses portes etc...
Automne
Venez découvrir les exclusivités !
Que croiser sur les routes de l'Empire ?
Le forum
Forum RPG pokémon à contexte original. Pas de minimum de lignes, avatars illustrés en 250 x 400 px.
Pokénews
31/10/18
Découvrez la Gazette n°9 !
31/10/18
Découvrez l'animation Spooky Scary Skelenox !
Le staff
Aislinn
Fondatrice
Raphaël
Fondateur
Abigaël
Administratrice
Derniers messages

 

 This is the hunt [PV Jan]

PP
PA
messages
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
  Mar 5 Déc - 16:43
citer
éditer
x
  Mar 5 Déc - 16:43

Elle était à nouveau en chasse, une nouvelle fois. Elle chassait beaucoup, ces derniers temps. Elle refusait de se montrer inutile à Damien, à son grand objectif. Elle refusait d’entendre de lui qu’elle avait été inutile, ce cauchemar l’avait motivé, lui avait donné l’envie de se surpasser, plus encore qu’auparavant. Alors, elle avait fait preuve d’une toute nouvelle audace et s’était mis en quête de qualité et de quantité. Ses chasses seraient plus nombreuses, plus utiles à Yveltal et à Nox. Toutefois, en procédant de la sorte, elle aurait dû se douter que la quantité primerait sur la qualité. Elle était toujours aussi attentive aux détails, chaque mouvement avait son importance. Elle savait que pour agir au mieux, elle devait cibler au hasard. Ne laisser à personne la chance de pouvoir identifier un quelconque lien entre les victimes. Alors, elle avait décidé d’agir totalement au hasard. Elle plongeait sur les réseaux sociaux, faisait dérouler sa souris et s’arrêtait au hasard sur une personne, n’importe qui. Elle observait son physique et partait cibler une personne ressemblant le plus à cette image qu’elle avait. Ainsi, aucun lien réel n’était possible, car même son mode de sélection était hasardeux et flou. Lorsqu’elle chassait, elle prenait toujours sur elle de quoi se camoufler, son fameux bandeau cachant aussi la moitié gauche de son visage et ses yeux, des vêtements totalement différent de ce qu’elle avait l’habitude de porter, voire même des perruques, si besoin était. Des gants aussi, bien sûr. Elle n’était pas sûre que quelqu’un puisse retrouver une trace ADN, une preuve qu’elle avait touché une cible avant qu’elle ne se change en pierre, mais elle restait prudente. Ainsi, il ne restait sur les lieux de ses crimes qu’une statue, figée généralement dans une expression de peur intense. Aucune arme n’était utilisé, aucun outil, rien, car elle n’utilisait rien de tout cela. La partie la plus délicate, toutefois, était le lieu des crimes. Si elle attaquait en ville, il fallait être isolé, pour n’attirer l’attention de personne. Elle frappait toujours de nuit et dans des endroits généralement désert ou presque : Les toilettes d’un métro, une ruelle sombre ou d’autres endroits de ce genre. Si elle attaquait dans des villages ou autre, alors c’était bien plus facile. Elle se permettait même, parfois, de suivre ses « conquêtes » jusque chez elle, les ayant au préalable séduites dans la soirée. Un coup d’un soir, c’est si commun. Et les nouvelles technologies débordaient de moyen de faire des rencontres discrètes d’une seule nuit. Le seul risque de cette méthode, les appareils qu’elle utilisait pour faire fonctionner ses applications. Elle possédait un téléphone uniquement pour ces rencontres, qu’elle changeait fréquemment, toutes les trois ou quatre semaines. Ainsi, elle était difficile à pister, d’autant plus qu’elle créait un nouveau pseudo toutes les semaines, pour éviter d’être repérée. Une prudence presque absurde, si poussée qu’elle en venait à oublier parfois l’essentiel : Les victimes en elle-même. Car si, la plupart du temps, elles étaient bien trop surprise pour réagir tant les choses allaient vite, ils pouvaient y avoir quelques exceptions, des proies plus méfiantes ou résistantes, aux réflexes plus acérés capables de réagir au quart de tour. Ceux-là étaient les pires à traquer, et malheureusement, au vu de sa méthode de chasse, elle ne pouvait pas se permettre d’observer ses victimes avant d’agir. Non, elle ne découvrait leurs personnalités, leurs compétences, qu’au moment d’agir. Elle n’avait, pour l’instant, eu que peu d’ennuis, mais les choses auraient pu très mal tourner.

Elle était partie en chasse, ce soir-là. Une chasse habituelle, un jeune homme entre vingt et trente ans. Blond, de préférence. Rien de bien compliqué. Mais voilà, malgré toutes les préparations qu’elle pouvait faire, il y avait toujours ce petit facteur d’imprévu, ce risque que tout ne se passe pas comme prévu. Elle avait repéré quelqu’un dans un bar, une cible qui lui semblait idéale. Elle ne l’avait pas abordé, loin de là. Non, elle avait quitté le bâtiment, simplement. Elle voulait traquer aujourd’hui et non séduire. Alors elle était parti dans des toilettes publiques non loin de là et avait entamé sa préparation. Une perruque noire, son bandeau dans sa poche, prêt à être utilisé. Un style vestimentaire à la garçonne et surtout, une nuit sombre et sans lune, parfaite pour agir efficacement. En faisant attention de ne pas attirer l’attention, elle laissa son sac dans un container poubelle non loin et se posta en face de l’entrée du bar, assise sur un banc. Pour n’importe qui, il ne s’agissait là que d’une jeune fille profitant un tant soit peu de l’air frais du soir. Elle attendit un peu plus d’une heure avant que sa cible ne sorte enfin de l’établissement. Seul, en plus. Parfait. Elle se leva et le suivit avec une certaine distance. Il se dirigeait vers un parking souterrain qu’elle connaissait bien, délabré et presque à l’abandon. Elle aimait attirer ses cibles à cet endroit que beaucoup craignait. C’était un lieu réputé pour être mal famé, même s’il était rare de voir du monde à l’intérieur de ce dernier. Une réputation faite grâce aux nombreux tags sur tous les murs. Il pénétra dans le parking, elle aussi. D’abord silencieuse, elle savait que ce genre de lieu provoquait un grand écho et trop de bruit aurait inquiéter inutilement sa proie. Puis, lorsqu’ils furent suffisamment loin de l’entrée, elle se mit alors à faire claquer ses talons au sol. Sur le rythme précis de sa marche. Tac. Tac. Tac. Tac. Le jeune homme se retourna et leurs regards se croisèrent. Lui s’était arrêté. Elle avait accéléré. Il était trop loin pour se rendre compte qu’elle portait son masque. Il ne s’en aperçut que lorsqu’elle fut à quelques mètres. Et là, tout alla mal. S’attendait-il à se faire attaquer ? Peut-être avait-il déjà subi quelques agressions qui l’avaient rendu plus prudent. Ou alors, il était lui-même un prédateur, lui aussi, en recherche d’une proie. Car, et elle ne s’attendit pas à cela, elle fut la première à être attaqué. D’un coup de poing redoutable, précis. Il avait l’habitude de ce genre de chose, cela se voyait tout de suite. Pas de chance, ce soir. Elle fut obligée de se défendre, de frapper elle aussi suite au coup qu’elle venait de se prendre au visage. Prise dans le feu de l’action, elle ne réalisa pas qu’ils avaient provoqués un bien grand bruit. Elle ne se concentrait que sur sa défense et sur l’annihilation de son adversaire. Elle parvint, par un mouvement de jambe, à faire basculer l’homme en arrière. Parfait, l’ouverture qu’elle attendait. Elle plaça sa main sur son visage et laissa son pouvoir faire le reste, les éclairs rouges transférant l’énergie qu’elle sentit couler en elle. L’adrénaline lui avait fait oublier toute prudence, elle n’avait même pas prêté attention à ce qui se passait autour d’elle. Grave erreur.



PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Sam 9 Déc - 19:39
citer
éditer
x
  Sam 9 Déc - 19:39


Jan se trouvait dans un bar, seul, en tête à tête avec son verre. Il avait l’air fatigué, pour ne pas dire exténué. Il repensait aux faits de la semaine précédente qui avaient fait la une des journaux. La croisière à bord du Régalia. Ce qui devait s’annoncer comme une banale croisière du gratin de l’Empire ainsi que de quelques privilégiés s’était transformé en une nuit de cauchemar lorsqu’un Darkray et son cortège de morts était apparu. Il y avait eu de nombreux morts parmi les civils pourtant le pokémon n’en était pas la cause. En effet, l’acte ayant provoqué le plus de victimes ainsi qu’une avarie majeure du paquebot n’était pas de son fait mais c’était une explosion dans la salle des machines, ayant presque coupé le navire en deux et dont la déflagration avait semé la mort par shrapnel ardents, front de flamme ou l’onde de choc. Cette explosion était en partie le fait de Jan qui, accompagné d’autres dresseur avait tenté de désactiver le générateur du bateau. Les saboteurs avaient réussi à survivre par miracle grâce à l’attaque Abri de son Galekid qui les avait protégés du blast et des shrapnels.

En soi, se savoir responsable n’était pas un gros problème pour Jan, après tout, les morts étaient des ultras privilégiés de l’Empire et surtout, d’illustres inconnus pour Jan. De plus, grâce à l’Empire, personne ne savait qu’il était responsable. En effet, celui-ci avait décidé de tout mettre sur le dos d’un terroriste Albionnais. Ce qui posait plus de problèmes à Jan, c’était qu’il s’agissait de morts inutiles et d’innocents. Elles n’avaient servi absolument à rien. De plus, Jan avait participé aux premiers secours, à la fois par devoir au vu de son statut d’étudiant en médecine mais aussi pour quelque peu se dédouaner et prendre conscience de l’ampleur de ses actes. Il en avait eu pour son argent en prenant en charge des passagers dont l’état allait d’acouphènes à ceux qui n’étaient que peu identifiable au vu de leurs corps déchiquetés et calcinés plus ou moins partiellement.

Jan était donc en train de boire, pour se changer les idées, ou bien même pour les détruire. Ne plus penser, le temps d’un sommeil chimique. Sauf qu’il se refusait à prendre des anti-dépresseurs, sachant pertinemment qu’ils ne résoudraient rien. Il ne voulait pas non plus se soulager à l’aide de cigarette. Il avait donc décidé de se saouler, au moins l’alcool le tuerais à petit feu en détruisant un a un les neurones du scientifique. Il venait enfin d’atteindre un point de palier dans les modifications comportementales liées à l’alcool, le point de fracture, du passage à l’acte. La tristesse vis-à-vis de tous ses innocents inconnus, le choc de se retrouver face à la mort, la détresse des familles, tout cela n’avait plus court dans le cerveau du blond. L’éthanol avait fait son œuvre et réveillé une face cachée du jeune homme : La colère. Face à son impuissance, face à ses responsabilités, face à lui-même. Cette colère était restée tapie dans l’ombre et venait de ressortir. Jan avait soif de sang, il avait besoin de violence, il avait besoin de soulager sa souffrance en l’infligeant à autrui. Il allait le faire, frapper jusqu’à ce qu’il se sente mieux, jusqu’à ce que la douleur physique liée aux coups portés l’emporte sur la douleur psychique.

* Et bien on va faire ça … *

Le scientifique se leva, affichant un air déterminé, régla ses consommations et sortit. La fraicheur de la soirée le dégrisa et optimisa ses sens pour la traque qu’il allait débuter. L’idéal serait qu’en plus, il ne soit pas responsable sur le plan légal. Il devait passer pour la victime. Il lui suffisait juste de trouver son agresseur, ou plutôt sa victime. Il n’eut pas à attendre longtemps : A peine sortit, il ressentit une présence, qui lui emboita le pas trop tôt pour passer inaperçu auprès de Jan qui cherchait à en découdre.

* Parfait. Le scénario est écrit, les acteurs en positions. Occupons-nous du cadre… *

Pour avoir un peu visité la ville, Jan connaissait un endroit idéal : Isolé, désert et remplis de cachettes pour tendre une embuscade, un parking. Un sourire en coin apparu sur son visage, découvrant ses dents jusqu’à la canine tandis qu’il continuait de marcher au même pas, feignant l’indifférence et le comportement d’une personne ayant beaucoup trop bu. En quelques minutes, il arriva à destination. Son agresseur l’ayant gentiment suivi, ne se rendant pas compte du piège. Certainement un homme puissant, habitué à dominer la situation.

* Fantastique, je pouvais pas rêver mieux. Les jeux sont faits, rien ne va plus. Je vais tourner au prochain mur et je le réceptionnerai comme il se doit, avec un bon direct du droit *

Sauf que l’inconnu lui laissa pas le temps. Un bruit de pas précipité se fit entendre. Visiblement, l’agresseur était pressé. Jan se tourna donc et lui fit face, prêt à faire manger le sol à celui-ci. Qui allait plus vite que prévu. Mais Jan eut tout de même le temps de frapper, forçant la personne à s’arrêter et à se défendre. Il enchaina les coups, mais l’inconnu semblait aussi doué pour se battre parce que sa désorientation liée au changement de situation passé, il évita lestement les coups et réussi à plaquer Jan par terre en lui crochetant la jambe. Le scientifique tomba sur le dos de tout son poids et eut le souffle coupé. Alors qu’il allait se relever pour reprendre l’assaut son agresseur, qui n’étais finalement pas une si bonne victime que ça, lui plaça une main sur le visage et il y eu des flashs.

Jan senti alors ses forces le quitter. Pour le comparer à un souvenir passé, cela ressemblait à une hémorragie : Ses extrémités commençaient à refroidir, il avait l’impression de perdre ses forces. Dans moins d’une minute, il risquait de perdre connaissance, puis de mourir. En réponse à ce stress intense et inconnu, le corps de Jan adopta une stratégie de survie des plus archaïque, il se débattit. Pourtant, bien que ses poings touchent (de plus en plus faiblement), la prise de l’adversaire ne s’arrêtait pas. Il allait mourir. Encore une fois. Et par sa faute. Encore une fois.

Face à une situation aussi désespérée, son corps mobilisa ses dernière forces, Jan banda ses muscles, se recroquevilla et d’un seul coup envoya un violent coup à l’aide de ses pieds en direction du ventre de l’homme. Celui-ci le prit de plein fouet et tomba sur le sol, tout en lachant la tête du scientifique. Jan sentit alors ses forces peu à peu revenir. Il se releva comme il pu et se dirigea vers le corps de son agresseur. Celui-ci tenta de se relever mais fut cueillit par le genou de Jan au niveau de son visage et retomba au sol.

Ne lui laissant pas le temps de plus réagir, il s’assit de manière la plus stable possible sur le torse de l’inconnu puis, il enroula ses mains autour de sa gorge et serra, de plus en plus fort. Sans relâcher sa prise. Tout en strangulant méthodiquement son adversaire qui se débattait de moins en moins, Jan remarqua que le masque que celui-ci portait avait volé un peu plus loin lors de son coup de genou. Il allait pouvoir voir le visage de son agresseur

« T’as vraiment pas eu de bol mon gars… J’avais besoin de me défouler et t’es tombé à pic. Par contre, ce que tu m’as fait là, ça m’intrigue. J’ai eu l’impression d’être vidé de mes forces. »

Il réaffirma sa prise, tandis que l’inconnu résistait de moins en moins. Il faut dire que Jan était un perfectionniste : Il avait entrelacé ses doigts pour un maximum de stabilité et tandis que ses pouces s’enfonçaient peu à peu juste au-dessus de l’os hyoïde, ses paumes appuyaient fortement contre les jugulaires, bloquant la circulation du cerveau. Un étranglement parfait. Dans quelques secondes, son agresseur perdrait connaissance et ce, pour plusieurs minutes. Il pourrait alors soit fuir, soit l’attacher de manière à assouvir ses désirs de connaissance. Mais il restait un troisième choix, ne pas s’arrêter. Et ce choix était plus qu’attrayant aux yeux du scientifique.

« Après tout, je suis en état de légitime défense »

Tandis qu’il réfléchissait, ses bras manquèrent peu à peu de forces, tandis que son adversaire continuait à se débattre mais avec moins de vigueur. En temps normal, une personne aurait déjà perdu conscience pourtant. Jan regarda alors le visage de l’homme tandis que ses bras commençaient à fatiguer. Sauf que ce n’étais pas un homme mais une jeune femme. Et plutôt jolie si on en croyait les formes contre les genoux du scientifique et auquel il n’avait pas prêté attention jusqu’à présent, trop occupé à survivre.

« Ah, ça non plus je m’y attendait pas »

Jan relâcha son étreinte malgré lui tout en s’effondrant sur le sol, exténué. Ses muscles ne répondaient plus. Il était allongé sur le dos, incapable de bouger. Visiblement, sa plantureuse voisine semblait guère en meilleure forme. Face à cette situation désespérée, qui le dépassait totalement, Jan partit dans un rire nerveux et incontrôlable

« Quelle nuit ! »






Spoiler:
 
PP
PA
messages
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
  Jeu 14 Déc - 14:40
citer
éditer
x
  Jeu 14 Déc - 14:40

L'imprévu. Beaucoup dirait que c'est une façon comme une autre de pimenter son existence, de la rendre plus intriguante, plus intéressante. Mais pas Astrid. Elle ne supportait déjà pas, en temps normal, les imprévus, aussi minimes soient-ils. Alors, qu'une chasse tourne si mal que cela, que tout se retourne contre elle à ce point. Ce type... Comment pouvait-il aussi bien réagir à une agression ? Elle l'avait pourtant pris par surprise, et à aucun moment les bruits de ses talons n'auraient pu trahir son intention de passer à l'attaque. L'instinct ? Ou cet homme était-il lui aussi un chasseur, d'un autre genre, à la recherche d'une proie pour la nuit ? Jamais elle n'était si mal tombée que cela. Au sol, la jeune femme peinait à reprendre son souffle, ce souffle qu'elle avait perdu pendant trop longtemps. N'importe qui aurait sans doute été dans l'incapacité de se relever après un tel assaut, une telle violence. Mais Astrid n'était pas n'importe qui. En réalité, elle possédait quelques atouts dans cette situation qui pouvaient lui permettre de se tirer de ce mauvais pas. Tout d'abord, sa ténacité. Elle disait souvent que pour l'arrêter complètement, il faudrait la tuer, voire même lui trancher la tête, car elle était capable de tout pour survivre et pour Lui. Ensuite, sa condition. La bénédiction d'Yveltal possède de nombreux avantages, et la condition physique en fait partie. La jeune femme, malgré son corps frêle, en surprenait plus d'un avec sa vitalité à toute épreuve. Et enfin, elle avait réussi à toucher son ennemi. a lui absorber de l'énergie. Elle avait en surplus tout ce que lui avait perdu. A ses yeux, c'était un avantage flagrant, fulgurant. Car elle aussi, avait donné des coups, autant qu'elle en avait reçu. Et vu son état de fatigue avancé, elle soupçonnait que son adversaire soit dans la même situation, en pire. Elle ne savait pas réellement ce que pouvait ressentir ses victimes lorsqu'elle aspirait leurs énergies, elle n'y avait même jamais pensée.

Astrid allait pour se relever lorsque l'homme se mit à rire, d'un de ces rires étranges, malsain et presque vicieux. Elle sentit alors toute la haine qu'elle éprouvait pour cette victime qu'elle ne connaissait pas. De quoi riait-il ? De la situation ? Se trouvait-il drôle ? Supérieur ? Elle allait lui faire ravaler sa fierté. Dans une respiration saccadé et une toux rauque, elle parvint à se redresser. A passer à califourchon sur sa cible. elle aurait voulu lui rendre la monnaie de sa pièce et l'étrangler, passer ses mains gantées frêles et délicates autour de son cou, de serrer et sentir la vie l'abandonner peu à peu, dans une ultime défense stérile. Mais elle ne s'en sentait pas encore capable, et elle voulait par dessus tout le faire taire, faire cesser ce rire qui lui traversait l'esprit comme une flèche. Alors elle concentra toute la force qu'elle put et lui donna un coup de poing magistral dans la mâchoire. "Enfoiré..." Elle sentit que sous la pression, son poing avait lui aussi subi quelques dommages collatéraux. Elle manqua de cracher au visage de sa cible, se souvenant de justesse qu'elle se devait de rester discrète. Un minimum. Ou au moins de ne pas fournir de preuve supplémentaire de sa présence ici. "Depuis quand la proie se retourne-t-elle contre son prédateur ?" Elle fit glisser ses doigts sur son cou et laissa quelques éclairs rouges lui absorber un peu de sa vitalité. Juste un peu. "Depuis quand un repas tente-t-il de quitter la table ?" Un nouveau contact, une nouvelle prise d'énergie. Elle voulait lui faire comprendre son erreur, instiller la peur, la terreur en lui. Elle voulait qu'il comprenne qui elle était, ce dont elle était capable. Pauvre Astrid, bien trop emporté par sa colère pour formuler une seule pensée cohérente.



PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Ven 15 Déc - 18:56
citer
éditer
x
  Ven 15 Déc - 18:56


Jan était exténué, il avait mal partout et l’impression d’avoir couru un marathon ou fait un triathlon longue distance. Pourtant, il riait, toujours et encore, il n’arrivait pas à s’arrêter, malgré la douleur dans sa poitrine, toujours plus présente à chaque inspiration. La femme ne sembla pas apprécier son comportement et, après s’être péniblement redressée, lui asséna un violent coup de poing à la machoire et le scientifique sentit un liquide chaud au gout métallique se répandre dans sa bouche. Elle lui avait éclaté la lèvre. Pourtant, Jan se marrait toujours tandis que la jeune femme déblaterait des propos incompréhensible tout en recommençant son truc avec les éclairs.

- Bah alors, on a pas apprécié que la proie soit plus coriace ? Tu nous fais un caprice sous prétexte que pour une fois ça se passe pas comme tu veux ? T’as cru que t’étais le prédateur alors même que ce que tu crois une proie t’entraine dans un endroit éloigné ? T’es d’une naïveté déconcertante ma pauvre fille. »

Jan lui cracha le contenu de sa bouche, mêlant sang, salive, ainsi qu’une dent (encore une, décidément, il était un bon client chez son dentiste) au visage. Il avait de plus en plus de mal à parler, mais il avait toujours un immense rictus aux lèvres. Ses forces semblaient absorbées à chaque décharge d’éclairs rouges. Le scientifique avait joué et maintenant, il allait probablement tué par la jeune femme. Alors qu’il pensait s’être résigné et s’apprêtait à laisser les choses se passer, il y eut du mouvement dans sa poche et son Lixy sortit de lui-même de sa pokéball avant de se jeter en feulant sur la jeune femme, tout couvert d’électricité, qui recula avant de se prendre une décharge d’électricité au thorax et de s’effondrer de nouveau. Ce fut à ce moment que le corps de Jan atteint le niveau de fatigue le plus bas de son existence. Sous l’effet  de cette nouvelle aggression, son corps, décidément beaucoups plus résilient que prévu sacrifia tout dans le seul but d’assurer la survie de son propriétaire. Tous les organes secondaires de Jan se mirent en stand-by et seul son cerveau, ses poumons, son cœur et ses muscles surent irrigués. Jan se leva ou du moins essaya et rampa comme il put en direction de la jeune femme sur laquelle trônait le Lixy. Il alla rencontre de son dresseur et frotta, inquiet, son museau contre le visage de son dresseur. Jan le rassura comme il put puis se tourna vers le corps allongé qui recommençait déjà à rebouger.

- T’as été super Max’, merci. Il faudrait que tu fasse encore quelque chose pour moi : Va chercher à l’aide s’il te plait pendant que je « discute » avec madame ci-présente. Je vais l’occuper

Le pokémon rugit et poussa un véritable Hurlement avant de partir très rapidement vers l’une des sortie du parking. Jan savait que ça ne suffirait pas, son aggresseur était déjà presque redressé et pouvait à tout moment ordonner à un de ses pokémon de l’intercepter. Vu sa force, ses pokémons devaient être des monstres en combat… Jan avait abandonné toute espoir de gagner, elle était beaucoup trop forte pour lui et il lui semblait même qu’à chaque fois qu’il perdait de l’énergie, elle en recouvrait. Certainement l’œuvre de ses éclairs pourpres. Jan ne pourrait gagner seul et si son pokémon n’était pas intervenu, il serait surement mort à l’heure qu’il est.

Au prix d’un effort surhumain, Jan se redressa et se jeta sur la jeune femme, l’écrasant de tout son poids. Il devait absolument l’empêcher d’agir ou même de commander à ses fidèles serviteurs, au moins le temps que son pokémon soit assez loin. Plaquant les bras de la jeune femme contre le sol, la coinçant sous son poids, il chercha à la faire taire et la seule manière crédible qu’il trouva fût … de lui couvrir la bouche avec la sienne. Tandis qu’il la maintenait au sol, il l’embrassa donc sauvagement, s’assurant qu’elle ne puisse ni bouger, ni parler, tout en regardant son pokémon fuir.

La sensation était loin d’être désagréable si l’on excepte que leur baiser passionné leur permettait nombre de fluides, dont du sang et de la salive. Ses lèvres étaient douces, confortables et légèrement sucrées, certainement son rouge à lèvre. Elle se débattit et ouvrit légèrement la bouche : Mauvais choix. Jan accentua encore la fougue de leur baiser et, relâchant les poignets de la jeune femme, il l’attrapa aux épaule de manière à l’enserrer et qu’elle ne se débatte. Leur baiser durait bien depuis une minute, son pokémon devait être loin. Jan se redressa donc au dessus de la jeune femme et utilisa ses dernières forces pour parler et défier une dernière fois la jeune femme, arborrant un énorme sourire et les bras levés au ciel

- Tu es peut être un prédateur mais moi, je suis un homme LE prédateur, il n’y a rien qui ne dépasse ma cruauté, ma capacité de nuisance et de destruction. Tu n’est qu’une gamine… Et fais pas cette tête, on dirais une vierge effarouchée ! Je t’ai quand même pas volé ton premier baiser ?! Si c’est le cas, sache que t’as du potentiel, jeune fille »
PP
PA
messages
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
  Jeu 28 Déc - 21:57
citer
éditer
x
  Jeu 28 Déc - 21:57

Elle avait envie de mourir. Elle savait les risques que comportaient ses chasses, elle était prête à mourir pour ne pas détruire ce que Damien se donnait tant de mal à construire. Mais elle n'était pas prête, non surtout pas, à subir ce genre d'assaut. Pas avec son passé, pas avec la vie qu'elle avait vécu. Elle avait récupéré des forces, c'était sûr et certain, mais un choc électrique ? Oui, elle était trop sonnée pour réagir, même pour essayer de lui arracher la langue. Et pourtant, elle avait essayé, à maintes reprises. Elle avait parfaitement compris que la petite boule de poils partait chercher des secours. Elle savait qu'elle allait être en difficulté, qu'elle devait réagir, l'intercepter. Mais elle n'arrivait pas à réfléchir à autre chose qu'à virer ce type de sur elle,
de le dégager au plus vite. Alors, lorsqu'il lâcha enfin prise, elle ne le laissa même pas finir sa phrase qu'elle le poussa violemment. Enfin, peut-être qu'il l'avait fini, en réalité, elle n'avait absolument pas écoutée. Combien de temps s'était écoulé, depuis le début de ce baiser sordide ?  La bestiole avait-elle déjà réussir à sortir ? En fait... Peu importait. Elle décrocha une pokéball de sa ceinture et l'ouvrit, laissant apparaître son Lougaroc qui rugit, comme à son habitude. "Ly ! Rattrape moi cette petite merde qui a tenté de s'enfuir et éclate-là ! Si tu ne peux pas le rejoindre, assure-toi que personne ne puisse entrer facilement ici, le temps que je puisse me tirer !" Elle ne savait même pas si sa demande était réalisable, mais en confiant cette mission à Ly, elle savait qu'il trouverait un moyen, quoi qu'il lui en coûte. Sa fierté était bien trop grande pour qu'il puisse oser revenir sans avoir mener à bien sa mission, d'une façon ou d'une autre.

Puis, de tout son haut, elle toisa l'insecte à ses pieds. Elle tenait debout avec un peu de difficulté, encore sonné par l'onde électrique qui avait parcouru son corps avec violence. Elle libéra alors une deuxième pokéball et Vince en sortit cette fois-ci, son poil ébouriffé et son air impliqué. L'air de rien, il appréciait Astrid et supportait plutôt mal qu'elle puisse se trouver en situation de faiblesse. La voyant trébucher, il lui offrit son énorme patte pour l'aider à se soutenir. Attention ! A aucun moment, il n'essaya de la maintenir debout. Non, il mit juste son corps à disposition pour qu'elle puisse se tenir à lui si besoin était. Il la connaissait et savait que sa fierté n'aurait pas apprécié qu'il la prenne en pitié. La jeune femme s'appuya légèrement sur la patte de son compagnon et soupira longuement, profondément. "Alors, où on en était ? Ah oui, dans toute la merde que tu m'as déballé, j'ai cru entendre une connerie selon laquelle tu es le prédateur ?" Elle reprit son souffle l'espace d'un instant, encore sonnée par les attaques précédentes. "Tu penses franchement que face à un Nox Oscuras, c'est sage que de vouloir jouer à ce jeu dangereux ?" Elle espérait que l'entente de ce nom, de cette secte puisse l'effrayer et le terroriser. Elle ne le tuerait pas tout de suite, sa fierté en avait pris un sacré coup. A elle de laver cet affront avant de se débarrasser de ce gêneur.



PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Lun 1 Jan - 20:51
citer
éditer
x
  Lun 1 Jan - 20:51


Elle n’avait pas aimé. Mais alors pas du tout. Jan s’en rendit vite compte losqu’elle le poussa violement au sol, avec une force qui, une fois encore ne correspondait pas à son gabarit. En temps normal, elle n’aurai jamais du y arriver. Certainement encore un phénomène lié à ces foutus éclairs. Où est-ce qu’il les avait vu encore ? Il était quasi certain de les avoir déjà vu, ou alors d’en avoir entendu parler. Mais où ?

Tandis qu’il tentait de se relever, la vision de plus en plus trouble, il apperçu la jeune femme debout devant lui, légèrement chancelante qui libérait un premier pokémon, un lougaroc très menaçant. Jan cru sa dernière heure arrivée. Dans son état, et certainement même s’il avait été au mieux de sa forme, si elle le lâchait sur lui, il se ferai déchiqueter sans offrir la moindre résistance. Pourtant, elle ne lui ordonna pas de le démembrer dans l’optique de fuir juste après, non, elle demanda au pokémon de poursuivre son lixy, qui devait déjà être loin ou avoir appelé des renforts. Elle sortit ensuite un autre pokémon qui lui servit de soutient, comme si elle semblait sur le point de défaillirk, ce qui surpris Jan

*Mais qu’est-ce qu’il se passe ? Jusqu’à présent, à chaque fois qu’elle m’a attaqué avec ses éclairs, elle semblait reprendre des forces. Or là, elle semble sur le point de s’effondrer.*

Tout à ses réflexions, Jan fit une autre constatation. Bien que les réactions et le comportement de Jan aient compromis sa propre attaque, celle-ci semblait murement réfléchie. Peut être même trop, si l’on considère qu’elle n’avait pas prévu autant de résistance de sa « proie » et laissé une certaine marge d’erreur dans ses plans. Elle était trop sûre d’elle, c’est un fait, mais loin d’être bête. De par ses actes, Jan pouvait déduire qu’elle était méticuleuse et assez maniaque du détail, et surtout, habituée à organiser ce genre d’agression, comme en témoignait son costume et sa préparation. Du coup, comment expliquer sa réaction irrationnelle de poursuivre un pokémon sans trop d’espoir de le rattraper au lieu de simplement le tuer, le rendre quasi méconnaissable et de fuir ?

Ce fût à ce moment que la jeune femme le toisa et mentionna le nom qui fit tout basculer : Nox Obscuras.

En entendant ce nom, le monde de Jan s’effondra pour immédiatement se reconstruire, emboitant les pièces récoltées pour recréer le scénario. En entendant ce nom, il ne pu s’empêcher d’émettre un sifflement admiratif, aux intonations quelques peu moqueuses. Nox, les fanatiques qui pétrifiaient les gens. Nox, les pseudos messagers d’un dieu de la mort qui avaient attaqué un plateau télé. C’est sur la vidéo de cette attaque qu’il avait vu les éclairs pourpres. On lui avait demandé d’enquêter sur eux en étudiant les corps pétrifiés et il avait fini dans une impasse, n’arrivant pas à comprendre le processus. Il lui fallait un cobaye pour qu’il puisse assister au processus et le comprendre. Il l’avait : Lui. Maintenant, il fallait s’en sortir pour pouvoir coucher sur le papier ses observations.

Et ça, ça allait être complexe : Il avait vu et maintenant même vécu la force écrasante de ses fanatiques. Leur force physique était bien au-delà de celle qu’un simple mortel. Même en parfaite santé, il n’avait que peu de chances face à un Nox déterminé. Toutefois, en observant bien son adversaire tandis qu’il se relevait, la tête prise de violents vertiges, il remarqua qu’il n’avait plus face à lui un Nox déterminé : Devant lui, se tenait une jeune femme ne tenant qu’à grand peine sur ses jambes et tentant de se faire menaçante. Une jeune femme terrifiée et prise au dépourvue face à la situation. Il avait finalement peut être une chance. Tout aller ce jouer sur une unique hypothèse, certes absolument farfelue mais c’était la seule qu’il ait : Son baiser l’avait déstabilisé au point que tous les avantages qu’elle possédait de par son statut de suppôt d’Yveltal étaient partis en fumée.

Il se redressa donc de toute sa hauteur et foudroya du regard la jeune femme. Puis, il s’approcha, d’un pas calme et décidé, au prix d’un effort immense, qu’il dissimula à grand peine. Une fois plus proche, il le vit distinctement : Son regard, ce regard.


*** Flash-back ***


Il l’avait déjà vu, une fois. C’était alors qu’il prenait une de ses premières gardes en temps qu’interne au urgences d’Elyséa. Une jeune femme été arrivée, couverte de contusions, plus ou moins avancées. Lorsqu’elle l’avait vu entrer pour l’ausculter, elle lui avait jeté ce regard avant de se réfugier derrière le brancard. Jan n’avais pas compris de suite, il était encore naïf à ce sujet. Il pensait à un traumatisme lié au choc mais il se trompait. Après un long moment à la rassurer, elle consentit enfin à le laisser l’examiner. C’est à ce moment-là que l’apprenti médecin compris à la fois la situation et ses limites. Il s’excusa et alla chercher quelqu’un d’autre, une collègue plus expérimentée. Il réussi à l’intercepter dans un coin à l’écart

- Alice, tu veux bien t’occuper de ma patiente s’il te plait ?
- Heu, je suis un peu occupé mais éventuellement. Tu as un doute sur quelque chose ?
- Non, je suis quasiment certain de mon diagnostic. Mais ça dépasse mes capacités.
- C’est-à-dire ?
- De ce que j’ai vu et du peu qu’elle a bien voulu me dire, il s’agit de violences physiques sur mineur, avec certainement viol.

Sa collègue s’en était ensuite occupé et, au désespoir du blond, son diagnostic avait été validé


*** Fin du flash-back ***



Jan en était maintenant sûr, la Nox devant lui avait subi un traitement similaire. Et il la plaignait, sincèrement. Cette information, ajoutées aux autres lui permit d’entrevoir la personnalité de la jeune femme et il eut une idée qui, si elle fonctionnait, lui permettrait à la fois d’avoir la vie sauve mais aussi d’accomplir un de ses objectif : Mieux entrevoir Nox et son fonctionnement, notamment les méthodes de recrutement et l’organisation interne. C’était une fois de plus un énorme coup de poker mais il y était obligé. Il s’assit donc sur le sol et mit en branle son plan visant à gagner du temps et en apprendre plus sur Nox. Sortant son revolver, il le pointa comme il pu en direction du pokémon de la jeune femme et tira une balle de somation, aux pieds de celui-ci

- Juste pour être sûr que tu n’avance pas plus et que tu ne tenteras rien qui te serai préjudiciable.

Elle était déstabilisée par son passé et ses réminiscences et avait commis l’erreur des méchants de film : Parler et se vanter. Tout le monde sait comment ils finissent à la fin, au blond de réaliser la même prouesse dans la réalité. Il commença donc à parler, d’une voix calme et posée

- Nox hein ? C’est fou ce que le hasard peut provoquer : Je suis sensé faire des recherches sur vous pour optimiser votre traque et votre mise hors d’état de nuire bien que, selon certains points, je vous admire

Sa voix avait légèrement baissé tandis qu’il continuait à pointer son arme tout à tour sur la jeune femme puis sur son ours, comme s’il avait encore du mal à l’avouer ou qu’il avait peur d’être entendu. Il avait de plus en plus de mal à maintenir une position de tir correcte, la respiration haletante, un filet de sang coulant d’une de ses tempes, certainement une blessure qu’il n’avait pas encore remarquée.

- Je vous traque et fini par buter dans un cul de sac lors de mon enquête et je tombe sur un charmant membre capable d’éclairer ma lanterne, même si, je risque un peu ma vie dans l’affaire. Je me répète mais visiblement, celui qui lance les dés a beaucoup d’humour.

Il sourit brièvement puis émit un petit rire nerveux avant d’éclater de nouveau de rire. Rire lui permettrait de gagner un temps précieux dans l’attente des secours. Il retrouva ensuite son calme et posa un regard sérieux et ne tolérant aucune résistance sur la jeune femme, tira une nouvelle balle de sommation, destinée à la pointe de sa botte mais qui frôla le haut de la cuisse de la jeune femme, laissant une trainée rouge qui commença à libérer un fin filet de sang. Il perdait en précision, ce n’était pas bon mais vu sa vision trouble, c’était plus que normal

- J’ai quelques questions : Comment rejoint-on Nox, est-on contacté d’une quelqu’on que manière ? Y’a une sorte de procédure à suivre, une prière auprès du dieu de la Mort ?

Jan attendit ensuite la réponse de la jeune femme, prêt à la faire parler par la force si nécessaire, tant qu’il le pouvait. Il espérait que les secours arrivent vite car il n’allait pas tarder à perdre connaissance mais avant, il espérait obtenir les réponses aux questions qui le travaillaient. Il devait la faire parler, pour gagner du temps et pour en apprendre plus sur Nox
PP
PA
messages
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Nox Oscuras
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
The bloody thorn
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 221
points d'aurore : 275
Messages : 75
Rang de prestige : B
Âge : 25 ans
Région d'origine : Albion
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Ecrivaine freelance
Avatar : YoRHa No.2 Type B
  Mar 23 Jan - 13:06
citer
éditer
x
  Mar 23 Jan - 13:06

Ce fut à son tour de rire, un rire de démente, un rire de folie. Elle avait l’impression de nager en plein brouillard et dans ces miasmes, elle trouvait la situation hilarante. Ce type, qu’elle trouvait à proprement parler dégueulasse, la menaçait d’un revolver. Lui. Sa proie. "Putain, tu crois quoi ? Que ton jouet m’effraie ? Arrête de déconner, je t’en prie." Le premier tir l’avait fait sourire. Le deuxième, toutefois, l’avait fait grimacer. La balle avait frôler sa cuisse. Mais à aucun moment, elle ne prononça un mot, un cri. Elle était trop fière pour cela. Des balles de sommation, qu’il avait dit. Ah ! Il croyait quoi, qu’il avait l’avantage ?  "Regarde toi, à l’article de la mort, encore en train de te débattre. Et tu penses vraiment que je vais te donner une info ?" Un grand fracas se fit entendre plus loin. Le Lougaroc devait être en train de bloquer le chemin, ce qui l’arrangeait fortement. Il lui suffisait d’une attaque éboulement pour bloquer le chemin, voire même affaiblir la structure. Et si le bâtiment était endommagé, il serait bien plus difficile pour des secours d’intervenir. Elle, elle savait qu’une autre sortie existait à ce parking, une vieille porte inutilisé depuis si longtemps, avant même sa transformation en Nox, dix ans auparavant. La fuite lui était donc toujours possible. "Une enquête sur nous ? Grand bien t’en fasses, mais ne compte pas trop sur nous pour te donner des infos. On préfère la mort, s’il le faut." Elle lui asséna un grand sourire, malsain et carnassier. Elle ne comptait pas mourir, il le savait. Mais la combativité de cet énergumène l’avait laissée perplexe. C’était un ennemi redoutable, qui, selon ses mots, admirait les Nox. Admirait les Nox. "Tu veux en savoir plus sur nous ? Tu n’as qu’à nous rejoindre, si tu y parviens. Là, tu sauras tout ce que tu désires." Elle claqua des doigts et Chelours se plaça entre elle et Jan, prêt à encaisser tous les tirs à sa place, sans chercher à protéger sa vie. "Tu peux lui tirer dessus, ça m’est égal. Mais au vu de son épais pelage, je suis prêt à parier qu’une balle ne lui fera pas si mal que cela. Lui en revanche, il sera capable de te briser les os." Elle aurait voulu rester, le ridiculiser, le détruire, le tuer, le ressusciter pour le tuer encore et encore. Mais elle était consciente de l’erreur qu’elle avait commise, à trop parler, à trop perdre de temps, à trop s’emporter, elle avait enchaîné les erreurs. Il était hors de question de s’en rajouter encore une. Elle se tourna alors et fit claquer ses talons sur le sol, comme par autorité, par dédain. "Meurs comme un chien ou survit, cela m’importe peu. Fuis ou combat, je saurais me défendre, et mieux que toi. Rejoins nous ou échappe-nous… Elle ne dit rien de plus, préférant laisser planer là le mystère. Elle espérait qu’il les rejoindrait. Ainsi, elle aurait toute latitude pour le faire souffrir comme elle l’entendait. Elle fit alors un pas, ferme, assuré et déterminé, autant que son état pouvait le lui permettre tout du moins, puis attendit. Une seconde. Deux. Trois. Allait-il réagir ? Devrait-elle se défendre ? Elle n'en avait pas forcément le temps, mais elle était prête.




PP
PA
messages
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Informations
avatar
rang de prestige :
avatar
Affiliation
Ligue Impériale
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
Aggregatibacter Actinomicetemcomitans
Équipe Pokémon :





Fiche de présentation :
T-Card :
Fiche de liens :
Prestige : 814
points d'aurore : 247
Messages : 521
Rang de prestige : A
Âge : 29 ans
Région d'origine : Algatia (Hoenn)
Orientation : "Diplomatie: Coucher avec pour pas taper dessus"
Métier : Scientifique - Médecin
Avatar : Le Major - Hellsing
Chevalier d'Honneur
  Jeu 15 Fév - 21:14
citer
éditer
x
  Jeu 15 Fév - 21:14


Visiblement, la jeune femme aussi était à fleur de peau émotionnellement, si l’on considère qu’à peine Jan avait braqué son arme sur elle, elle s’était mise à rire telle une démente. Parfait. Il gagnait un temps précieux. La première balle était ainsi passé inaperçue mais cela ne fut pas le cas de la seconde qui lui entailla la cuisse. Et elle grimaça

* Ils peuvent donc souffrir, ça c’est une information intéressante*

Elle riposta ensuite verbalement, clamant haut et fort qu’elle n’avait pas peur de lui et qu’elle préfèrerait la mort à lui donner des informations. Pourtant, elle tremblait, et venait d’utiliser un de ses pokémon pour faire écran, donc elle le craignait. Sa démarche était elle aussi loin d’être assurée. Elle aussi était exténuée et ne souhaitait plus se battre, ce qui était une bonne nouvelle. Jan doutait d’être capable de la moindre action, offensive comme défensive, et ses pokémons étaient très certainement bien moins entrainés que ceux de la jeune femme.

Ce fut à ce moment qu’un énorme bruit se fit entendre. Une chute de pierre. Visiblement, son lougaroc venait de condamner l’issue principale. Pourtant, la jeune femme ne sembla pas paniquer à l’idée d’être enfermée avec lui dans un espace clos, il devait donc y avoir une sortie de secours quelque part et elle semblait s’y diriger. Il aurait pu la suivre mais ne le souhaitait pas. Il pouvait s’agir d’un piège pour l’entrainer dans un lieu où la situation ne serait plus à son avantage. Et puis, il ne voulait plus la voir, du moins pour la soirée.

En fait, il était même heureux qu’elle s’en aille de son plain gré, sans poursuivre l’assaut. Mais elle n’avait pas répondu à ses questions, ce qui était dommage. Mais bon, pas la peine d’insister, elle avait donné une réponse vague mais elle ne lui avait pas pour autant dit qu’il n’avait aucune chance. Nox était peut-être à portée finalement.

Lorsqu’elle fut sortie depuis quelques minutes de la pièce, Jan vérifia que le lougaroc ne tentait pas de le prendre à revers et mit son propre plan de sauvetage en route. Il libéra son galekid et lui fit lancer une attaque queue de fer contre un mur, de manière à créer un passage pour l’arrivée des secours, vu que l’entrée principale était bouchée.

Le pokémon prit son élan, s’élança et au moment de sauter pour frapper le mur, brilla. Beaucoup. Il y eut un flash et ce fut non pas un galekid mais un galegon qui percuta le mur, réalisant un trou permettant à un homme de passer relativement aisément (Queue de fer : succès relativement bon -> 13 / 100). Il venait d’évoluer, ce qui prit Jan au dépourvu, bien qu’il y ait eu des signes avant-coureurs, Suisei s’étant soudain découvert un appétit féroce et dévorant le moindre morceau de métal trainant à proximité. Jan regarda le pokémon se tourner vers lui et se diriger vers lui, d’une démarche encore pataude à cause de son corps trop grand et dont il n’avait pas l’habitude. Il vint lui donner un coup de museau affectueux.

- … Bah mon salaud, t’y est pas allé de main morte ! T’es tout beau !


Jan le caressa durant de longues minutes, puis se releva et boita jusqu’à l’ouverture pour sortir du bâtiment qui risquait de s’effondrer si jamais le galegon avait couché un mur porteur dans son attaque. Une fois dehors, il s’allongea au sol, entendant un bruit de sirène qui approchait. L’éboulement avait dû alerter pas mal de monde. Juste avant de perdre connaissance, Jan eût une pensée pour la jolie Nox :

- Elle avait quand même un sacré caractère … et un sacré charme. Et je pense qu’elle est absolument folle de moi !

Il éclata de rire avant que l’inconscience ne l’entraine de force dans le mutisme, son galegon en boule à côté de lui.




Situation:
Galekid utilise queue de fer et évolue lors de l’exécution de l'attaque. (13/100 au lancer de dé)
Contenu sponsorisé
PP
PA
messages
Contenu sponsorisé
Informations
rang de prestige :
Contenu sponsorisé
Affiliation
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
citer
éditer
x
 

 
This is the hunt [PV Jan]
 Sujets similaires
-
» The Hunt for Gollum
» James Hunt, le Lycanthrope aux yeux d'argent.
» Slotz : Hunt Survie
» MEGAN HUNT - Body of Proof
» Flux et reflux (Daneva) [Terminé]
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum